AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bastion Part 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant
AuteurMessage
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 20 Nov - 13:30

Henry et Eira s'étaient retrouver seul. La petite continuait de s'amusé dans les manèges autour de eux, seul a sa demande, laissant le champs libre pour Henry de courtisé Eira et l'avoir sous son contrôle. Bon, faut dire aussi qu'il s'arrangeait pour droguer Eira afin que ce soit plus vite ce décidé. Elle lui avait dit de lui donner du temps mais rien ne fessait. Donc... Il s'excusa en même temps que sa remontait quand même a un certain temps qu'elle avait été trainer chez Neo Umbrella, et n'avait pas été sortie encore. Les deux demoiselles aimaient bien leur journée présentement, les deux étaient très contente de la décision d'aller au parc d'attraction. Henry s'était excusé en disant qu'il aurait du les sortir plutôt mais une certaine confiance devait être faite. D'ou le pourquoi sa avait prit du temps. Eira lui avait d'ailleurs rappeler qu'ils avaient du ce faire confiance en premier avant tout. Et que la vieille avait été un teste mais de ne plus la douté parce sinon elle n'aurait plus confiance en son patron.

Henry : Don't worry, Yesterday it just went all into shit real quick and nothing went to our advantage at all. I got, a little carried away which is why i yield and stuff

c'était dit sur un ton de voie plutôt calme, encore, en un sens il s'En voulait d'avoir passé sa frustration sur Eira hier, mais d'un autre côté pas vraiment d'avoir donnée des directives stricte et aggressive. C'était son travail en un sens, donc pourquoi il s'En voudrait? Il donna de reste de la barbe a papa a Eira , sourire charmeur, pour Henry s'était claire qu'il flirtait un peu avec la demoiselle. Très légèrement, mais demeurait dans sa bulle jusqu'A temps que les touristes posaient leur question sur la femme au cheveux gris de londre. Chose qui avait énerver l'Homme, en pleine tentative de flirting, il s'enlignait pour les repousser asser aggressif mais Eira, le simple touché de sa garde du corps le rapporta sur terre. Il resta calme derrière la femme, a la yeuté un peu pendant qu'elle disait aux touristes de partir puisqu'elle était loin d'être intéresser.

Touriste 2 : Don't worry M'am, my friend's curiosity is kind of extrem, he went in before asking

Touriste 1 : But its true! Come on Look

Touriste 2 : Quiet! Sorry, we're leaving, Enjoy your day Mara

Dit le deuxieme touriste avec plus de tête sur les epaules que le premier. Il tira son ami a distance aussitôt que Eira leur avait dit qu'ils avaient le droit de regardé mais qu'Elle apprécirait prendre la journée en famille. Famille?! Henry releva la tête de son staring de fesse de la demoiselle. Sourire aux lèvres avant de la suivre Eira pour ce faire réprimenté mais poliment et gentiment. Eira était réellement dans un mode maternel présentement, elle agissait pareil avec Henry pour lui dire de ne pas être aussi aggressif etc. en gros, resté calme parce qu'ils n'allaient pas être les derniers, donc agir en barbare n'allait pas aidé la situation du tout.

Henry : I was gonna say something but yeah.. they cut me right in the middle of it. I was expecting stuff like that to happen but not at this rate or intensity. But your right, right now they are just trying to add you to Mara, but i'm pretty noticable right now. So if i get over protectif towards you when people are approching you, first you don't need my help i believe

Dit-il d'un clin d'oeil amusé


Henry : And second, it will not help my image of the compagny if i'm caught beating them up over a aggressif mode. I'll calm myself or let you deal with it, we'll see when it happens again..

Donc en gros, il s'était fait dire de rester tranquil parce qu'ils n'étaient pas les seuls qui allait demander des photos et des affaires de même a Eira. Elle n'avait pas dit non aux touristes comme quoi elle était Mara, mais elle n'avait pas dit oui, simplement qu'elle était en famille et aimerait qu'on la laisse tranquil. Henry leva le regard pendant que Eira ramassait sa fille. Deux autres touristes prenaient des photos a distances. Des vraix paparazzi eux. Les filles ce décida sur le prochain manège, Henry comprenait strictement rien du francais qu'elles utilisaient

au final il s'agissait d'un nouveau type de carroussel qu'elle proposa, les balancoires volante. Henry demeura encore un peu en arrière, le temps que Eira installe sa petite sur une chaise et qu'elle vienne le rejoindre avec un petit sourire. Sa drogue fessait effet, elle commençait a plus ''apprécier'' le moment avec lui. Elle lui demanda des choses a boires pour elle et sa petite. Décidément les moment ou il pouvait la droguer s'enlignaient tous un par un.

Henry : No problem, i'll be right back. Soda for Isabel and water coming right up

En quittant Eira pour aller au stand de nourriture, ce dernier passa juste a côté de la demoiselle en lui flatta le dos carrément, pas juste une éffleuration mais il passa sa main dans le bas du dos de la demoiselle avant de quitter pour le stand de nourriture. Commandant les brevage, en profita pour slider son nectar non légale dans le brevage de son garde du corps qui tenait désespérément a avoir comme amoureuse. Pour revenir vers Eira en lui donnant la cannet de Isabel mais pas la bouteille

Henry : Here you go!

Ton plutôt amusé, Henry appréciait grandement sa journée, il ouvrit la bouteille d'Eau a Eira avant de lui remettre. Bon, elle aurait pu le faire elle même mais d'un autre côté elle aurait trouvé sa étrange que la bouteille était déjà ouverte. Donc il couvrait ça par l'ouvrant pour la demoiselle et rangeant le bouchon dans sa poche, sans oublier de ce mettre encore une fois a une proximité de Eira très.... ouais

Henry : I got myself a bottle as well. Cheers!

Montrant sa bouteille d'eau comme s'il voulait faire un toast mais encore une fois son attention tourna sur des touristes plus loin qui fessait juste pointé Eira principalement. Plus que lui, Il soupira un instant

Henry : Alright i'll admit when you said dangerous earlier i thought you meant us going out without battle gear and such, wasn't really prepared for you to have a fan club around here

Dit-il en glissant sa main dans le dos de Eira pour la rapprocher de lui tranquillement. Il voulait Eira, mais était clairement pas dans sa zone d'habitude a lui, plus la sienne. Il reprit ensuite, toujours sur un ton de voie très charmeurs, les yeux plonger dans les siens

Henry : But i guess i'm going to have to get used to having a Star around me now, even when she doesn't have her armor on

Suite de quoi le grand jeux était sortie, l'Homme ce pencha la tête pour s'Approcher doucement des lèvres de Eira et l'embrasser. De réputation sa aurait étéun baisé ''rough'' mais pas cette fois. Avec le temps il avait comprit qu'il devait prendre son temps avec Eira et pas brusquer les choses. Il aurait bien ce qu'il veut plutard. Il le disait sans arrêt. Il obtient toujours ce qu'il désire. Il l'embrassa quelque instant avant de séparer leur lèvres doucement, restant quand même coller a la demoiselle, la main dans son dos '' Stiff'' sans bouger, pour la gardé contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 20 Nov - 14:26

Eira avait calmé Henry concernant la situation des deux curieux. Par expérience, elle savait que sa présence finirait par attirer les regards d’une manière ou d’une autre. En tant que Chaos ça avait été le cas. Elle était l’une des rares femmes à s’exposer au monde de cette manière. Il en allait être de même pour Mara qui, à Londres, avait fait bonne impression auprès de tout le monde, même Stephane. Il ne fallait pas oublier que même lui, lui avait dit que c’était du bon travail. Dans tous les cas, la femme savait qu’avec ce qui s’était passé, attiré l’attention et les curieux faisaient partis de la game. Henry ne semblait visiblement pas s’en être soucié sur le coup. Il ne s’y attendait probablement pas en fait. Pour Eira, c’était un peu de mise. Les deux touristes échangeaient rapidement avant de lui souhaiter une bonne journée en utilisant le nom de Mara. Probablement Hans qui l’avait fait sortir dans les médias lors de la conférence de presse.

Dans tous les cas, elle avait calmé la situation rapidement et de manière diplomatique. Sans faire de scène ou quoi que ce soit qui aurait attiré la mauvaise attention. De nos jours, tout le monde avait un appareil pour enregistrer. Henry frustrait parce qu’il avait perdu le fil de ses idées. Il s’attendait à ce genre de situation, mais pas si rapidement. Il ajouta ensuite qu’en effet, ça ne pouvait que nuire à son image s’il était pris en train de tabasser quelqu’un. Il lui assura qu’il se calmerait ou la laisserait gérer la situation.

« Better if you leave it to me… I’m used to it… Or was anyway… » dit-elle en faisant référence à Chaos. Suite de quoi, Isabel était revenue dans les bras de sa mère et toutes les deux échangeaient sur le prochain manège à faire. Le tout en français puisque c’était sa langue maternelle avec l’allemand. Une fois installé dans sa balançoire qu’ils appelaient le tour du monde, Eira était revenue vers Henry. Elle avait gentiment demandé à l’homme d’aller lui chercher de l’eau et un soda pour Izy. Il lui offrit une bouteille déjà préalablement ouverte par ses soins.

Comme la veille à son bureau, Mara le sentait insistant. Ce qui, sur le coup, la mise mal à l’aise, mais elle ne le laissa pas voir. Il en allait de même pour la main qu’il avait glissée dans le bas de son dos. Un geste particulièrement rapproché pour ce qu’ils entretenaient comme relation l’un et l’autre. Gardait un œil sur les alentours malgré tout, en bonne paranoïaque qu’elle était, elle remarqua rapidement les deux paparazzis. Voilà, elle se retrouverait dans les médias, encore. Chose qu’elle aurait voulu éviter, mais ses cheveux l’associait directement à Mara. Mais bon, elle n’y pouvait rien rendu là, si ce n’était que de garder son chapeau bien bas pour créer une belle ombre. Henry fit un cheers avec elle et leur bouteille d’eau. La femme prit une longue gorgée avant d’écouter ce que l’homme avait encore à raconter.

Dans ce cas-là, c’était plutôt ronchonner. Il admit qu’il ne s’attendait pas à ce type de danger quand elle en avait fait mention. Lui il avait tout de suite pensé à l’armure, gear et compagnie. Pas aux dangers que représentaient les civils et leur curiosité. Henry ne s’était vraiment pas attendu à ce qu’elle ait un fan club, ce qui donna un petit sourire en coin à la femme avant qu’il ne reprenne en glissant une main dans son dos. La femme s’était raidie, incertaine du geste affectueux et intrusif. Et puis, il y avait toujours cette impression étrange. Ce n’était pas naturel. Rien de tout ça ne l’était. Comme la veille, ça la prenait par surprise, sans qu’elle ne comprenne l’origine. Ça émanait de lui, de son patron. Elle savait que ce n’était pas de l’amour. Son amour était mort avec elle dans sa jeep. Son amour était avec Stephane, pas Henry. Avec Henry s’était complètement autre chose, mais elle n’aurait su dire quoi. Comme il la prenait dans ses bras, se sentir près de lui la mise mal à l’aise très rapidement. Il disait qu’il allait devoir s’habituer à être en présence d’une star. Elle laissa un petit soupir sortir avant de prendre la parole rapidement.

« I’m no star. In this miserable world… they see me as some kind of hope… » déclara la femme, le regard fuyant. Ses yeux gris regardaient ailleurs dès que possible. Ça ne dura pas tellement longtemps. Puisque son attention fut portée ailleurs. Henry l’embrassait. Sur le coup, elle arrêta de respirer, de bouger. Elle était raide comme une barre de métal. Surprise par le geste et inconfortable par ce dernier. Un poing était fermé sur sa bouteille d’eau qui se vidait tranquillement, son autre main était posée sur l’avant-bras de l’homme. Un œil innocent n’y voyait rien. Un regard averti, voyait clairement qu’elle était prête à se défendre, camouflé dans cette scène pourtant anodine. Eira sentait la main de l’homme très rigide dans le bas de son dos, insistante à ce qu’elle reste là.

« What… was that… for…» demanda-t-elle à voix basse, le noeud dans l’estomac. « It… It is… it was not a good idea… You know people are looking… Taking pictures… That’s a good gossip story you… you just gave them… » dit-elle difficilement, le souffle visiblement court. Son regard toujours fuyant, les joues légèrement rosies par le mal à l’aise et garder un œil attentif sur sa fille qui refaisait un tour. Ses mains n’avaient toujours pas bougé, un poing serrer sur une bouteille à moitié pleine et l’autre main sur le bras, positionné stratégiquement pour se défendre. Dans sa tête, ça partait dans tous les sens. Elle pensait à Stephane, s’en voulait amèrement. Elle venait de le laisser faire. Elle s’était laissé faire et ne comprenait pas pourquoi. Elle était visiblement perdu et en perte de ses moyens. Son cœur palpitait pour toute sorte de raisons et ne savait pas quoi faire ou comment réagir.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 20 Nov - 21:35

Les touristes avaient deja commencer a reconnaitre/ assimilier les cheveux de Eira avec MAra. Rien vraiment que Henry s'etait preparer. Il pensait d'abort a confrontation quand elle avait demander s'il avait prevue le coup qu'elle pouvait potentiellement etre reconnu. Pour l'homme, s'etait presque impossible, mais faut dire aussi que les cheveux argente de la demoiselle etait asser unique. Et les voir aussi long aussi fessait en sorte qu'elle pouvait etre doublement matcher avec la dite "Mara" Dite " Silver Warrior" de Londre. Donc, apres avoir calme la situation de maniere tres diplomate, Eira s'etait retourner vers son patron pour lui faire comprendre qu'elle s'occuperait de parler avec le monde indiscret etc. Chose que Henry hocha de la tete en guise d'approbation.

Ensuite la compagne du "directeur" de NEo-Umbrella ce fit demander d'aller chercher des brevages apres que la petite soit monter dans un nouveau manege. Au final, s'etait plus une "date" avec Eira qu'une sortie familial. Eira etait plus souvent avec lui toute en gardant un oeil sur Isabel que dans les maneges avec la plus jeune du trio. Il revint avec les brevages mais pour eira, il lui avait servie pour evite d'elle remarque que la bouteil avait ete prealablement ouverte avant qu'il ne l'ouvre devant elle en effectuant un Toast, en ce rapprochant de la demoiselle.

Ensuite, le jeu de l'homme n'etait pas termine. Il s'etait rapprocher de la demoiselle en lui glissant la main dans son dos, et la serrant doucement contre lui. Il n'etait pas habituer, quand il voulait quelque chose en general il fessait juste le prendre, voulait de l'affection de quelqu'un, il forcait les choses, mais avec Eira s'etait different. Elle n'etait pas une Alice, une Eve ou qui que ce soit. Elle avait un esprit tres fort qui fallait qu'il passe au travers, d'ou la raison pourquoi il la droguait. Neanmoins il reprit encor eune fois en s'excusant de son comportement avec les deux touristes et comme quoi il n'etait vraiment pas habituer d'avoir une Star dans son entourage. Chose qu'elle le corrigea en disant qu'elle etait plus une espoir que star pour eux


Henry: Indeed you are, but on the other hand you still have a fanclub now, okay as Mara but they pretty much assosiate one and the other right now. It is good because as you know. Umbrella kind of screw things up before, now we have a big step to cross and our intervention in London kind of helped it. Now they have a new hero to count on

Dit-il avec un clin d'oeil et un sourire amuse de la situation.Sa l'avait prit par surprise mais il etait vrai que pour Henry, que le monde regarde Eira comme etant leur "Savior". Pendant qu'il admirait la demoiselle decidement gener de sa presence physique coller contre elle, celle-ci le fuyait du regard, d'ou le pourquoi quand il l'embrassa ca passa comme une tres grande surprise. Il s'etait risquer a beaucoup presentement. Il pouvait etre vue et tout le reste mais pour Henry, ce n'etait pas unprobleme de declarer son amour publiquement, ou simplement de montre qu'il '' Datait'' Eira. Force mais bon, il avait les yeux fermer. Il agissait pas mal comme un adolescent a son premier baise qui durant un certain temps avant qu'il ne decolle ses levres doucements mais gardait son bras autour de la taille de la demoiselle pendant qu'elle lui reprochait de ne pas faire attention, ils pouvaient etre vue.

Henry: it was something i wanted to do for a while, kissing you, i know people might be looking but still. If it made you unconfortable i am sorry about that. If stories are made about it you can be sure i'll shut them down. Even if its on the internet.

Okay, s'etait risquer oui, mais d'un autre cote sa fessait quand meme bien 4 mois que Henry voulait " rentre dans les panties " a Eira. Donc maintenant il pouvait plus necessairement ce retenir adequatement. Il attendit une reponse de la demoiselle mais lui donna quand meme un certaine espace voyant son malaise, gardant sa main sur la hanche de celle-ci avant de reprendre, d'un ton de voie doux et tranquille. Presque charmeur meme.

Henry: I hope i did not broke the trust you had on me by that kiss. I mean we've been together for a while, you are particurly pretty, specialy with those flamming cheeks of yours great personality, i just coudn't...

Dit-il en pointant, tournoyant son doigt en direction des joues de Eira question de la '' gene'' un peu plus/ la taquiner avant de reprendre. Il attendit une reponse, envoyant des regard noirs pardessus l'epaule de l'assassin sur n'importe qui qui osait regarder en leur direction.

Henry: But yeah, i said i was gonna take care of anyone who tries to make a story out of us, but for now on, i'll be more carefull about that too.

Decidement Henry n'etait pas dans une zone d'activite qu'il etait habituer. Il n'etait pas habituer de faire attention" J'obtient toujours ce que je veux" c'etait la maniere qu;il agissait et etait tres loins de penser autrement. Il s'ecarta un peu question de redonner l'espace a Eira, lui flattant un peu les cotes jusqu'au hanche avant de simplement plus avoir de contacte physique. Il reprendrait ses avances physique une fois qu'il retournerait a maison.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mar 21 Nov - 0:37

On venait de l’embrasser et dans sa tête, c’était une catastrophe. Ce n’était pas quelque chose à laquelle Eira s’attendait. Elle savait qu’éventuellement, ça se produirait. Elle voyait son patron agir, insisté subtilement jour après jour, à s’incruster dans sa vie. Et là, il venait de le faire, plus intimement qu’elle ne l’aurait voulu. Il n’avait pas assez de vouloir de sa compagnie en tant que collègue, il voulait vraiment plus. La mercenaire ne savait pas trop quoi en pensé. Faire une scène n’était pas possible, surtout pas avec tous les yeux qui les observaient. Et puis, elle qui avait passé tant de temps depuis leur arrivé à esquiver les caméras de surveillance. Il venait, pour quelques secondes, d’offrir une meilleure vue de son visage. Sans parler de ce sentiment étrange et envahissant. Ce n’était pas normal. Quelque chose clochait. Eira n’avait pas d’amour pour cet homme. Ça ne pouvait pas être ça.

La femme fit savoir timidement que l’homme n’aurait pas dû l’embrasser publiquement comme ça. De vrais plans pour attirés encore plus l’attention. Elle avait toujours le regard fuyant et contrarié par l’action, sans parlé de ses joues rougissantes. Apparemment, quand elle lui demanda pourquoi il l’avait fait, il répondit que c’était quelque chose qu’il avait souhaité faire depuis un bon moment déjà. Ce qui confirmait malheureusement ses doutes, comme quoi il souhaitait plus. Elle avait espéré, qu’avec le temps et tout, il aurait fini par lâcher le morceau, mais visiblement non. Il s’excusa à propos du baiser et que si des histoires sortaient dans les journaux ou internet, qu’il y mettrait un terme.

« That’s pretty much impossible. I don’t doubt your ressources… It’s just that, when someone tries to cover up a story that badly, it usually gets out anyway… » dit-elle d’une voix toujours douce et timide. « Let it be if it comes out… It will die out faster than if you try to destroy it… » conclua la femme en mordillant sa lèvre inférieure toujours troublé par le geste.

Il ajouta ensuite qu’il espérait ne pas avoir brisé la confiance qu’elle lui portait, à cause de ce moment d’intimité volé. Il n’avait pas su résister apparemment. Quand il se mit à chatouiller ses joues avec son index, elle s’éloigna de quelques millimètres assez pour qu’il ne la touche pas. Sauf que ce n’était pas suffisant pour paraître comme un affront, juste suffisant pour paraître comme de la gêne. Il lui assura ensuite qu’il allait être plus prudent.

« Thank you… » dit-elle timidement en se dégageant doucement de l’homme pour regarder où en était sa fille. Avait-elle vue quelque chose ? Elle espérait que non, mais se doutait que ça arriverait devant elle éventuellement. Sauf que Henry c’était monsieur Henry. Elle ne le voyait pas comme son père, juste le patron de maman. Son père s’était Stephane, un Ghost. C’était ce qu’elle lui répétait tous les soirs. Au bout d’un instant, le contact physique prit fin. Au soulagement grand soulagement d’Eira qui semblait se détendre peu à peu, même si elle gardait un œil attentif sur ce qui l’entourait. Isabel finit par venir la rejoindre en trottinant heureuse. Mara lui donna sa boisson gazeuse pendant qu’ils reprenaient leur chemin vers la prochaine attraction. La grande roue était la prochaine, à la demande encore une fois d’Isabel.

« Deux tours de grandes roues maman!  »

« Deux? D’accord ma chérie » lui dit Eira en lui faisant un gros bisou sur la joue après l’avoir reprise dans ses bras. De cette manière, Henry gardait un peu plus ses distances. Il avait tendance à rester à côté, pas à s’imposer dans sa bulle. Du moins, pas autant que si elle laissait la petite faire un manège seul. Même chose que les derniers manèges, la petite était allée seule comme une grande, toute énervée de pouvoir voir tout en haut.

« Can I ask you something? » demanda Eira d’une voix neutre avant de rependre. « Can I ask you not to do anything of that kind in front of Isabel? She is still asking why she can’t see the man she called Papa anymore… She doesn’t know you that well. All she knows is that you make me come home late and that I work for you and it’s enough to make her mad and have some attitude… She misses Sweden… It doesn’t look like it right now, because you offered her a little paradise for the day… But she doesn’t forget as easily as me…  » expliqua la femme, les avant-bras appuyés contre une clôture en regardant la roue tourné tranquillement.

Eira n’ajouta rien de plus, c’était une explication claire et logique de la situation du point de vue de l’enfant, pas du sien. Il y avait toujours cet étrange sentiment qui rôdait en elle. Elle n’arrivait pas à le faire taire. Il offrait sa compagnie à la tristesse qui ramassait son cœur en miette avec un balai. Elle inspira et expira profondément avant de reprendre.

« I’m sorry if I don’t demonstrate a lot of emotions… It never was my strength, especially in a public space… It’s not in my character to be sentimental or touched by something romantic… » mentit la femme qui se rappelait de Stephane sans problème et de tous les petits gestes romantiques qu’il avait fait à son égard, même sans être son amoureux ; à Ville-Marie, ça avait été le parfait exemple… Il l’avait pris dans ses bras pour la ramener en sécurité à l’intérieur, tout gentiment… De quoi la faire fondre, littéralement… « So yeah… not so good with emotions if it involves me having feelings… That’s assuming that I allow myself to feel anything at all that is… Just don’t take it personaly… » expliqua Eira en offrant un petit sourire doux à l’homme. Elle ne le disait pas nécessairement contre lui, mais en général.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mar 21 Nov - 2:25

Ils s'etaient embrasser, enfin, Henry voulait vraiment eira et il s'etait montrer patient mais encore, l'homme avait une patience tres limite et il ce montrait au bout de celle-ci. D'ou la raison pour laquel il avait commencer a droguer celle-ci de sorte a ce qu'elle aime plus passer du temps avec. Un espece de melange de GHB moins doser et heroine pour qu'elle veuille plus ce coller, avec un paquet d'autre affaire. Enfin, une fois le baiser donnee celle-ci s'etait montrer tres gener a cette effet. Henry voulait pas que sa aille briser le lien de confiance qu'il avait concu avec, mais d'un autre cote ce montrait quand meme impatient a ce sujet, toujours a s'incruster dans la vie de Eira pas n'importe quel moyen en plus de garder une distance avec celle-ci aucunement professionnel.

Enfin, elle lui dit de faire attention puisqu'il s'agissait quand meme d'un moment intime trop pousser en publique, et le monde les observait grandement. Il pouvait avoir des histoires qui sorte sur internet et tout le reste. Pour le moment le plus gros risque que Henry voyait apres le passage des deux touristes etaient qu'elle ce face prendre en photo et sa ressorte a gauche et a droite. PAs qu'ils s'embrasse, quel histoire qui pourrait dire " Le chum de la femme aux cheveux d'argent etc"? Non, pour des histoires de meme il faudrait une confirmation de quelque sorte mais rien n'etait concluant jusqu'a date concernant le fait que Eira pouvait etre MAra appart les cheveux non habituelle de la demoiselle. Bref si une histoire d'amour sortait sur les deux adultes, Henry voulula rassurer en disant qu'il ferrait en sorte de tuer l'histoire au plus vite, chose que Eira repliqua que ce serait pas possible et pousserait le monde a chercher davantage d'information a leur sujet


Henry: Yeah, and if i want you to still have a good time with Isabel outside... well.. we'll see how it happens.

C'etait le mieu qui pouvait faire, mais il est vrai que s'il s'imposait trop contre les medias au sujet de Eira, probablement qu'elle ce ferrait attendre dehors du complexe pour divers raisons pour que au final soit elle soit retrouver comme etant Eira/Chaos et non Mara.

Au final le geste affectueux et intime de l'homme avait fait en sorte de mettre tellement Mal alaise la demoiselle, elle s'etait ecarter. Henry le prit comme une provocation, elle resistait encore? Mais ce n'etait pas le temps de faire une scene, non, elle s'etait fait embrasser, ne devait pas s'y attendre a un telle geste de l'homme pour le moment donc sa ne vallait pas la peine de brusquer les choses plus que ce qu'il fallait. D'autre en plus que Isabel venait de revenir de son voyagedans son manege. Donc pas le temps de faire de scene,pousser ou ce remettre dans la bulle a Eira pour qu'elle accepte finalement l'affection qu'il lui portait.

Il suivit les deux demoiselles, celle-ci s'etaient diriger vers la grande roue pour en faire un tour. Eira placa la petite dans son siege, Henry ne ce montrait plus insistant pour le moment. Fallait laisser la poussiere de l'evenemnt redescendre tranquillement. Il recommencerait plutard en soire.


Puis Izy etait partie. Henry ce tenait pres de la cloture le temps que Eira revient en lui demandant justement une question. EN premier l'homme restait '' sur ses gardes'' concernant la question future de son garde du corps, mais revint sur terre quand la question fut de simplement ne pas faire des gestes de meme devant Isabel. Elle s'ennuyait de son pere et sa arrivait a quelque reprise qu'elle ce pognait justement a cette effet. Henry soupira legerement, passant discretement sa main dans le dos de Eira de nouveau, tendresse avant tout sa d'l'air, avant de ce positionner pareil que Eira devant la cloture, les deux avants bras d'accote.

Henry: Don't worry, specially knowing she gives you some atittude once in a while, i don't want to make it harder for you to raise that child, you already have enough on your plate as it is.

Okay, decidement s'etait dur de cerner Henry et ses idees. Il etait du genre a s'en prendre rapidement au monde par passe d'aggressivite. Mais en plus il etait possessif, tete bruler mais comprehensif et attentionner presentement? Un homme a multiple visage, il garda une certaine distance, pas trop, ayant pousser sa luck pour la journee au niveau intime avec elle.

Henry:But it is something i will be allowed to do more in the futur, just, maybe not in public area or when Isabel is close by. I get it... and i'll respect that.

Homme fier de maniere general, ce faire dire de pas faire d'avance a Eira devant sa fille commencait a compliquer les affaires, d'autre en plus qu'elle voulait pas que ce soit en publique comme aujourd'hui. Faut dire que des paparrazzis rodaient les environs. Probablement dans son dos, Henry envoyerait une equipe ce charger de ce genre de monde la les prochaines fois qu'ils sortent. Puis, elle s'excusa, elle n'etait pas tellement bonne avec les emotions, en temps normal il aurait sortie quelque chose genre " Sa viendra avec le temps" Mais plutot elle avait mentionner que ISabel comprenait pas pourquoi elle pouvait pas voir son papa. Papa? Eira avait un amoureux avant qu'elle commence a travailler pour lui? Sortir avec lui?

Henry: Nothing personnal. No grudge, i understand, after all, you are suppose to be a bodyguard or a bounty hunter. I can imagine that having love feeling could be wierd to understand. But don't worry, i'll be patient about that and i'll respect it.

D'une part s'etait facile, une fois qu'on connais Henry, de savoir qu'il serait pas capable de respecter sa a 100%, il ferrait son possible mais reellement respecter le fait que Eira avait des difficulters la donc d'etre patient et tout? sa commencait a faire etre patient. Mais d'un autre cote l'homme avait deja commencer a la droguer, une drogue forte mais avec aucun gout. Tot ou tard, elle finirait elle meme par venir le rejoindre dans ses affaires, donc il pouvait lui donner la distance qu'elle souhaitait, il savait ce qui etait entrain de jouer en arriere plan. Mais la, une question le chicotta, " Papa a Isabel"?

Henry: You mention earlier about your daughter that she coudn't see the person she calls papa, what's happening with him? Beside that you left to come to work for me and be with me? Sounds like she had a good relation with him

Il prit un moment de pause avant de reprendre, toujours avec un regard charmeur en son genre, bras contre la cloture

Henry: I'd like to know more about that men. I promess i won't do anything against him but i'm just curiouse as why she gives you hardtime at home for that decision of working with me?.

Plein de tournure de phrase, le fait qu'elle ne lui avait pas briser le cou apres avoir ete embrasser montrait une chose. Son jeu mental en plus de la drogue qui lui fessait prendre a son insu fonctionnait. Maintenant il poursuivait pas mal plus comme si elle avait volontairement choisit de venir chez Neo Umbrella/Lui, et non qu'il l'avait forcer a venir travailler pour lui. Neanmoins il attendit uen reponse de la demoiselle concernant le paternel de Isabel, ou plutot la vision qu'elle avait de son paternel avant qu'elle ne doivent le remplacer par Henry,
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mar 21 Nov - 10:13

La conversation avait repris entre Eira et Henry. Elle avait dit à ce dernier que les gestes intimes pouvaient porter préjudices à la relation qu’elle avait avec sa fille. La petite ne comprenait pas nécessairement tous les changements obligatoires et drastiques qui s’étaient imposés à elle. Après tout, à moins de 5 ans, elle avait déjà perdu ses parents de manière brutale et là qu’elle avait retrouvé un quotidien avec Stephane, elle ne pouvait plus le voir lui non plus. Bon la partie qu’Henry ne savait pas c’est que Mara s’assurait qu’Isabel demeure attacher à son père. Le but premier de la femme depuis leur arrivé là, était faire sortir la petite. Une fois fait, elle ne s’attendait pas nécessairement elle-même à sortir. Sauf qu’elle donnait tous les outils nécessaires à sa petite de 5 ans pour qu’elle puisse se retrouver de nouveau avec Ghost qu’elle voyait comme son père.

Sinon, Eira expliqua également que Henry  ne devait pas le prendre personnel si elle n’exprimait pas beaucoup ses émotions. Ça n’avait jamais été dans ses habitudes, ce qui était faux. Elle était capable d’une panoplie d’émotions de la colère au sentiment maternel en passant par l’amour. Cette dernière émotion, elle l’avait appris grâce à Stephane, petit à petit, avec le temps. Elle avait bâti une relation solide avec lui. Lui-même avait souffert dans sa vie, alors tous les deux. Bref, comme la mercenaire l’avait mentionné, il ne devait pas le prendre personnel. Henry lui dit qu’il n’y avait aucune rancune. Après tout, elle était une chausseuse de prime et ce genre de sentiments n’avaient pas sa place dans le type de travail qu’elle faisait. Il lui mentionna qu’il allait être patient, qu’il attendrait. Ce à quoi, Eira répondit d’un petit sourire reconnaissant.

« Thank you…» dit-elle doucement en continuant de regarder la grande roue se faire aller lentement, mais surement.

Puis, une question ou plutôt un sujet brûlait les lèvres de son patron. Il se posait des questions concernaient le père de la demoiselle. Qu’est-ce qui se passait avec lui et qu’avant qu’elle vienne travailler pour lui, ils avaient eu une bonne relation. L’homme prit une pause avant de reprendre. Il voulait en savoir plus à propos de l’homme. Il promettait de ne rien faire contre lui, il était simplement curieux de savoir pourquoi Isabel lui donnait du fil à retordre concernant Stephane.

« Hm… To explain why she doesn’t fully accept our departure, I have to explain how I found her,» commença Eira avant de poursuivre d’un ton neutre. « Remember I told you I helped kill Tracy? Well on that day, I also found her, stucked underneath a pile of junk with her two parents protecting her. They did not make it. She did, without any scratches really… And since she was in my arms, I figured I could take care of her. Didn’t have real parenting experience. I was the babysitter of the  twins of my partner. I’m their godmother. Technically. But yeah… Anyway, I brought her back with me.  » dit-elle en se secouant légèrement la tête pour oublier les jumeaux et reprendre.

«I knew I couldn’t raise her on my own. And I had a friend over quite a lot. The man she calls papa. He has one girl, all grown up. And since I’m a terrible cook, aside from baking cookies, he helped me out. He spent a great deal of time with her playing and just being a dad to her… So when I went to work with you… It was a shock. She lost her parents once in Paris, now him….  »dit-elle en pensant tout croche dans sa tête avec un « et moi aussi ».

La femme soupira longuement visiblement triste de la situation, mais triste pour qui? Pour la petite ou pour elle-même ? Dans le contexte de la conversation, elle était triste pour sa fille. Ça lui rendait la tâche plus compliqué. Le visage de la femme était toujours neutre à fixer le vide.

« So yeah, that’s what it is. He was a really nice man. He took care of her and me in a way. He helped me a lot and I miss the time we spent together. We were never home once Izy got used to the situation. We went on hiking, watching wild life, camping and stuff. That’s also why she is so happy to be outside for such a long time today. She missed it, » dit-elle en souriant. Elle montrait à Henry que sa vie d’avant était bien différente de ce qu’il avait pu penser. « My life before was simple too, but in another way. I didn’t look for a job because I didn’t need one. I had more money than I could care to count… So I could try to be a mother to her and give her something else than what I had growing up,» ajouta Eira toujours d’une voix calme et douce.

« So to answer your question. I was quite attached to that man and so was Isabel. He acted like with both needed him to act. And that’s that… I can’t say if I loved him or if he loved me. But I know for a fact that he cared a lot and I cared too, enough to let him in my house. He was the first to come in, aside from Cyber and his family or good mercenary friends of mine…  He was, in certain regards, my best friend. Cyber is my family but him, he was my best friend.» dit-elle avant de reprendre en voyant Izy lui faire des bye bye alors qu’elle faisait son deuxième tour. « Satisfied with my answer?» demanda la femme d’une voix douce en souriant à Henry. Ça contredisait à 100% ce qu’elle ressentait ce sourire, mais elle espérait que ça fasse la job.

Du beau mensonge, voir si Eira ne savait pas si elle aimait Stephane et si c’était s’était réciproque ou non. Elle l’avait laissé entrer dans sa vie avec le plus grands des intérêts. La seule vérité qu’il y avait, c’était qu’il était son meilleur ami en plus d’être son amoureux. Sauf que ça, Henry ne le savait pas. Elle avait fait attention de ne jamais mentionner son nom. Jamais. Elle référait à lui comme on réfère à un mort. Ce qui en un sens était logique puisqu’il n’existait pas sur papier, comme elle qui était 6 pieds sous terre. Elle passa une main dans ses cheveux en fixant Henry sans trop savoir ce qui se passait avec elle le concernant. Quelque chose l’attirait chez lui et pourtant, pas plus tard que la veille avec sa conversation à Pripiat, il la répugnait. Une drogue? Difficile à dire, rien dans le goût. Savoir d’où ça provenait pouvait être difficile. Elle reprit ensuite sur un autre sujet complètement.

« Because of you, I think she will sleep like a freaking baby. Running around like that, I doubt she will make it out awake when we go back. Pretty sure she’ll fall asleep in the car right away,» dit-elle en riant. « Got any plans for tonight? » lui demanda la femme, sachant très bien qu’il allait accepter ou prendre l’invitation pour acquise.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mar 21 Nov - 19:22

La conversation continua entre les deux adultes de cette visite du Parc, Eira lui rappela qu'elle n'était pas bonne avec les emotions, elle n'avait pas connu sa et le tout la rendait mal alaise, le fait qu'il l'avait embrasser etc. En plus qu'elle ne souhaitait pas qu'il face des mouvments intimes devant Isabel. Elle le voyait pas encore comme étant son père et aussi, elle donnait de l'attitude a Eira justement parce qu'elle ne pouvait pas voir Stephane depuis presque la moitier d'une année. Henry ce montra compréhensif a ce sujet, un hochement de tête continue pendant que Eira parlait avant de lui dire qu'il allait etre patient, ne pas trop brusquer les choses et elle lui repondit d'un beau merci a cette affirmation de son patron.

Cependant quelque chose tracassait l'homme, il était curieux et eira venait de mentionner que Isabel avait un père? Mais qui? Il aurait probablement pu être un poid de plus contre Eira pour la forcé a travailler pour lui avoir su. George n'avait pas fait son travaille a 100% quand il l'avait informé. Il avait été au courant qu'elle était rendu avec une enfant mais un amoureux? Il demanda plus de question justement sur cette homme. Qui il était, pourquoi Isabel le considérait comme un père etc. Chose que Eira commença par expliquer comment elle avait trouvé.

Ruine dans Paris d'un combat contre Tracy. Ces parent l'avait sauvé mais n'avait pas été en mesure de se sauver eux même. Donc elle l'avait rapporter question de ne pas laisser l'enfant seule dans un territoire hostile pour ensuite commencer a ce promener d'orphelina en orphelina. Eira avait un grand cœur et Henry commençait a s'en rendre compte. Il demeura silencieux pendant les explications de sa question, un sourire en coin en ne quittant pas Eira des yeux.


Henry : Waa... i feel bad for her know knowing this..

Il montrait du remord a l'idée que Isabel était orpheline avant d'avoir atteris chez Eira. Il savait qu'elle avait été adopté mais pas l'histoire qui venait avec. Et en plus, dire qu'il se sentait mal montrait une certaine compassion pour Eira et la petite, peut-être pouvait-il gagne rplus de point pour ce rapprocher de la demoiselle? Il retourna son regard dan les yeux de Eira pendant qu'elle expliquait la partie ou elle gardait les enfants de Cyber, donc elle était leur tante, mais en plus son ami que Isabel appelait papa passait beaucoup de temps chez eux a l'aidé a élever la petite. Étant un père de famille. Sur le coup, Henry eut une passe de jalousie. Il avait dit qu'il ne ferrait rien donc ce n'était pas son intention, mais en même temps, passer autant de temps chez Eira a l'aidé a élever un enfant? Il devait être plus qu'un simple ami. Ce qui le calma était d'apprendre que cet homme en question avait une enfant lui aussi, donc probablement une blonde ou une femme dépendant de la situation. Donc il revient parfaitement normal aussitôt qu'il entendit parler de Sarah.

Au final elle avait eut une belle relation avec l'homme. Pas certaine s'il s'Agissait de l'amour l'un envers l'autre, mais ils avaient passé beaucoup de temps ensemble, du bon temps, a ce promener en suede et tout le reste. Henry hocha la tête positivement. Peut-être pouvait-il avoir des insides de l'homme? L'idée de tracker cet homme en question était très présente dans son esprit. Mais n'en fit pas mention. Il avait promis a Eira qu'il ne ferrait rien a son égard, et contait tenir sa promesse, a moins qu'elle prend encore trop de temps a s'habitué a sa présence physique autour d'elle.


Henry : I am indeed satisfied with the answer, even tho there is not really a ''satisfying point'' and what not. I understand more why Isabel misses him now. And why she considers him as her father. Its just like me and Eve, she considers me as her big brother because we've spend soo much time together, and with Alice, and yet we are not blood related what so ever, so nah i can understand now why she misses that men and give you hard times for that decision of coming to work here. I'll try my best to make sure she finds some ways to be happy around here and on the base. Even if its not hiking, Attraction park was a good idea so far.

Il voulait rendre la vie de Eira plus facile. Il n'allait pas dire qu'il allait lui apporter Stephane. Des vrai plan pour qu'il essaye de l'assassiner pour être aussi proche de lui comme ce qu'elle disait. Isabel le considèrait comme son père. Donc encore, Henry le verait comme une potentiel menace dans sa relation qu'il essayait d'avoir avec Eira. Il termina sa phrase avec un sourire aux lèvres encore une fois dans le but de charmer la demoiselle qui reprit concernant sa petite fille qui allait sans doute être endormis du a la surdoose d'energie qu'elle prenait aujourd'hui

Henry : Saying it like that you make it sound like i was the bad guy of this trip

Dit-il sur un ton moqueur avant de reprendre doucement, comme tantot

Henry : At her age i woudn't be surprised if she falls asleep. Its a pretty good day of adventure for her. Nothing dangerous just lots of fun and candies whenever she feels like it. A paradis in other words

Encore une fois sourire aux lèvres, ave cun regard surpris et en même temps '' challenging'' quand Eira lui demanda s'il avait des plans pour ce soir. Faut dire que en temps normal quand ils passaient du temps ensemble s'était principalement Henry qui tordait le bras de la demoiselle. La, la drogue fessait l'effet demander. Elle proposa aussi des affaires, et son instinc de mâle prenait le dessus mais ne le montra pas. Fallait être patient, il allait avoir ce qu'il voulait.

Henry : I didn't had much planned i'd say, Its going to be a pretty quiet night, Want to come over?.. or i come to your place so we don't get that Nanie to come over at the last minute? Eve is probably back into the BSAA base now.. so she can't help much..

Puis il attendit une reponse, gardant une certaine distance, pas trop grande, de Eira question d'arrêté d'etre envahissant pour le moment. La, Isabel qui ce montrait a être le dernier bâton dans les roues qui pouvait avoir pour atteindre Eira avait prit beaucoup d'energie, et pour son age, sa impliquerait qu'elle ce coucherait beaucoup plutôt que prévue. Donc Henry avait le champs libre avec Eira pour faire ce qu'il souhaitait...
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mar 21 Nov - 23:46

Eira avait une conversation assez personnelle avec Henry. Il avait de quoi se mettre sous la dent pour un moment concernant l’homme qu’Izy appelait papa. La femme s’était assurée de ne JAMAIS prononcé le nom de son amoureux, jamais. Elle refusait et préférait garder le tout le plus vague possible, sans toutefois délaisser les détails de base concernant Stephane. Ça devait rester crédible après tout. Et comme après presque 6 mois, Henry n’avait réussi qu’à avoir un baisé, en un an, il ne fallait pas s’imaginer que les progrès étaient énormes. Bref, Mara avait d’abord commencé par expliquer les circonstances autour de sa fille. Chose qui avait pour habitude d’attendrir les cœurs, même les plus dures. Henry semblait se sentir mal pour la gamine, ce qu’il lui fit savoir en fait.

« Yeah, I felt bad too, because I knew the life she was going to have if I did not took care of her. One foster family after the other, without mentioning that the orphanages are getting packed up really fast since all this infection bullshit… So yeah… I know first hands what it is to just be raised by one family after the other until no one cares. I ended up raised by killing machine.. She is too but, I don’t intend to give her any of that kind of knowledge for a good period of time…  Anyway… Yes she had a shit starting life… Like me but I intend to give her a better one than mine…» déclara Eira avant de poursuivre avec le reste de l’histoire concernant Isabel, Stephane aka l’homme et la relation qu’il avait avec tout le monde.

N’importe qui extérieur à la situation qui voulait dater Eira avait du chemin à faire. L’homme était essentiellement du « boyfriend » material de A à Z. C’était une dure compétition et de haut standard. Et même lui, selon les faux dires d’Eira, n’était pas considéré ou n’avait pas été considéré comme son amoureux. C’était un père de famille qui lui avait donné un coup de main et avec qui elle avait développé une complicité « amicale ». M’enfin… Quand elle eut terminé, elle demanda à Henry s’il était satisfait de sa réponse. Ce dernier répondit que oui et qu’il comprenait mieux la situation qui entourait la gamine et pourquoi elle offrait parfois du fil à retordre à la maman. Recommencer à zéro 2 fois en une année, perdre l’équivalent de trois figures parentales, ce n’était pas évident. Sans parler du fait qu’Eira n’était pas non plus toujours présente, pas à 100% comme elle le voudrait en tout cas. Ça avait tendance à créer des conflits et avec raison. La petite avait du caractère, tout comme sa mère qui ne donnait sa place à personne.

Son patron compara la relation qu’elle avait Cyber avec celle qui avait avec les deux sœurs, Eve et Alice. Une pensée traversa l’esprit d’Eira à ses paroles. Ce dernier avait clairement eu une histoire avec Alice, l’aîné des deux. Pourtant, ils avaient été élevés en frères et sœurs. Jamais elle n’aurait pensé une seconde avoir une relation au-delà de fraternel avec Lincoln. Jamais. C’était pour elle inconcevable, mais elle n’allait pas relever le détail, juste pour éviter les conflits. Déjà qu’elle pouvait sentir une pointe de jalousie envers Stephane.

Sinon, Henry était bien content ou du moins, semblait satisfait du déroulement de la journée. Il disait que, suite à ce qu’elle avait dit, qu’il tâcherait de faire plus pour permettre d’alléger la tâche d’Eira par rapport à Isabel. Sinon, il la taquina comme quoi elle le faisait passer pour le méchant concernant la gamine qui tomberait endormi assez rapidement. À son âge, ça ne pouvait qu’être normal après avoir couru toute la journée pour faire des attractions.

Ensuite, pour dévier un peu du sujet de conversation qui entourait Isabel, Stephane et compagnie, la femme lui demandait s’il avait des plans pour la soirée. Après tout, elle savait beaucoup trop qu’il allait mordre à l’appât et oublier qu’il y avait eu un autre homme dans le paysage à tenter de surpasser. L’égo masculin avait de magnifique faiblesse a exploité et Mara n’allait pas s’en priver. La réponse de l’homme confirma ses pensées. Rien de prévu, avant de proposer de passer la soirée en sa compagnie que ce soit chez lui ou chez elle. Il proposait la gardienne, bien que c’était dernière minute.

« Yeah.. I bit last minute. We could watch a movie at my place? I know she’ll sleep like a brick tonight. So yeah, if you want to, come over for a movie?  » proposa la femme l’air innocent. Elle savait beaucoup trop que la réponse allait être oui. Mais si au moins ça pouvait l’éloigner de l’idée de découvrir qui était Stephane pour encore un moment, c’était un mal avec lequel elle pouvait vivre.

Sinon le reste de la journée se passa dans la joie et la bonne humeur, accompagné par des regards curieux toute la journée. De retour à la maison, Isabel, comme prévu, s’était endormi comme une roche sur le chemin du retour. Eira l’avait mise en pyjama et ensuite au lit. Elle-même s’était changé un peu plus confortablement, des joggers et une camisole d’entraînement très simple. À peine le film mit en compagnie d’Henry, elle s’était endormie, la tête sur son épaule, les mains accrochés à son bras. La femme inspirait profondément, bien endormi, fatigué de sa journée elle aussi. De quoi satisfaire Henry, elle était assez détendue pour dormir coller sur son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 169
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mer 22 Nov - 23:19

Conférence MTAC avec mon père sur son cellulaire était terminer. On avait raccrocher avec comme directive de laisser le harddrive a Dei dans le bureau de Serge, et ce dernier m'Avait demander de la rapporter a Aberdeen. Dans leur demeure ou plutôt, la maison qu'elle résidait avec Sarah et son père. Faut dire que les configurations de maison était plutôt étrange dans notre domaine, a saint-Jean on étaient tous ensemble, en Europe on était presque chacun dans notre maison, tout en restant sur la base militaire pareil. Donc reglement a suivre mais dans l'ensemble rien d'invivable. En nous préparant j'avais fais mention que je redoutais fortement que Henry utilise quelque chose pour faire en sorte que Eira soit infecter ou la rendre plus fort. Il voulait avoir un meilleure contrôle sur elle. Chose que Dei approuva en fessant un lien avec du metal chauffer.

Eira pouvait être dangereuse, mais avec l'influance que Henry était entrain d'avoir sur elle, elle pouvait l'être encore plus. C'était quelque chose que Dei redoutait fortement de la demoiselle., pour ma part, sa m'énervait certe que Eira soit plus dangereuse une fois avec la drogue en dans d'elle, mais d'un autre côté, s'était un risque a prendre avec le travail que je fessais, le Hobbie disont. C'était un risque que potentiellement j'aurais a affronté celle-ci au besoin si jamais mon cousin en était incapable. Après tout, elle demeurait quand même une assassin, une wild card qui pouvait ce retourner contre nous a tout moment, mais tant qu'elle avait quelqu'un a protèger, il y avait une chance qu'elle demeure saine d'esprit

Sarah n'a juste pas la mentalité d'une guerrière. Elle ce débrouille, capable de ce défendre adéquatement et tout le tralala, mais sa me surprend pas qu'Eira a réussit a la traumatisé.

C'était dit sans méchanceté rien, juste un petit sourire en coin en pensant a ma fieuille cette journée la. La pauvre pise en plus sa avait été conté comme désertion mais bon, elle avait su compensé avec autre chose pour aidé donc pas une désertion totale. Mentalité militaire... et règlements NATO.

Mais ouais, au final Eira était non seulement droguer mais en plus, elle ce foutait pas mal de sa personne, tant que le monde autour d'elle qu'elle tenait etait saint et sauve sa fessait parfaitement son affaire. Dei rajouta qu'elle mit une alarme au cas ou Henry fessait quelque chose dans les 250km qu'elles l'Avaient localisé. Sa allait sonnée. Je fis qu'un bref signe de tête type '' Not Bad'' avant de simplement me diriger vers l'héliport du porte avion pour rapporter Dei chez Elle.

Monté a bord de la navette du porte avion a la base militaire en ecosse, on ce dirigea rapidement vers celle-ci. CE ne fut pas très long qu'on était arrivé pour ce diriger vers le stationnement de la base. Pour être honnête sa paressait que les forces NATO avaient du budget et que leurs employés avaient de très bon salaire. On monta a bord d'une Aston Martin qui attendait dans le stationnement. Je monta au volant pour nous mettre en route vers la maison de ce petit trio la. Filant a pleine vitesse au travers de la base. Ralentissant a chaque fois que je voyait un véhicule de la police militaire dans les environs, avant de reprendre pleine vitesse. Faut dire que s'était différent des motos, Chargers et mustang qu'on avait au canada. Arriver sur la rue de Dei je ralentis tranquillement pour m'arrêté devant la maison

Et voilà très chère. Merci encore pour ton aide. On va espérer que sa porte fruit dans pas très long.

J'attendis par la suite que Dei quitte le véhicule pour me diriger vers ma demeure. Je vivais dans mon cas pas extrêmement loins, avec Huge et Amy/Nathalie. Du moins, quand Nath n'était pas avec Bruno ou sa cousine. En ce qui concernait Huge et Amy eux étaient en Ukraine présentement. Donc j'avais la maison a moi seul.

La maison a Steph, Sarah et Dei eut était plutôt tranquil, en fait, il n'avait que Nathalie et Bruno au premier étage pendant que Sarah, Robin et Thomas eux étaient dans le sous sol a s'occuper. Donc simplement entre Bruno et Nath

Bruno : Come on Bae, You spended the week on that..

Nathalie : I know i'll find something! Just give me... Here you go!

Dit-elle en montrant une photo de justement, Mara, une des photos prise a distance de celle-ci avec Henry a coté sur la cloture de la grande roue. Elle reprit par la suite


Nathalie : I wonder how she looks!.. picture is from too far.. Dah

Bruno : I'm going to be a little Jalouse now if you want to see Mara back soo badly

Dit-il en ce rapprochant de Nathalie pour lui flatté le dos, mais réalise que Dei est revenu. Il reprit plus sérieusement

Bruno : Oh hey there. Euhm your friends are downstaires if you want to join them?..

Visiblement l'attachement qu'il avait pour Nathalie était présent vrai, mais il était gêné de le montré en publique. Préférait jouer le dur a cuir quand il y avait du monde autour. Pour ce qui est de Nathalie elle n'avait aucunement prêté attention aux avances de son petit ami. Trop concentré sur qui pouvait bien être Mara, surtout avec les longs cheveux gris argenté qu'elle avait...

Le temps passait. PAs grand chose s'était passé entre temps, mais on était rendu le jours du Gala pour honoré la gradation de Leo a titre de directeur. C'est pourquoi encore une fois, Serge nous avait fait venir a une chambre d'hôtel
au Denmark. C'était l'endroit ou allait avoir lieu le Gala. l'escorte de Serge était présente dans le bâtiment ainsi que celle a Leo


Leo: Tes sur que ça va fonctionner?

Colonel Johnson: Why woudn't it work? Its a recon mission with the goal of  seeing if MAra is Eira.

General Leroux: Don't worry about it Leo. You just go on the stage, say whatever the ONU asked you to say for giving you the position and all. And we'll worry about the reste

Leo: Alright, Lets move

Général Leroux: You two go ahead. I'll catch up

Le Colonel et directeur quitta la chambre d'hôtel. Il s'agissait d'une suite de deux chambres a deux lits queen chaque. Serge s'était retourner vers moi avec des yeux de '' Tu n'es pas changer'' Je soupira un coup avant d'aller m'enfermer dans la salle de bain pour que Serge continue avec Dei

Général Leroux: Plans d'action Numéro un si rien ne vas bien. Le colonel demeure en tout temps près de Leo et du BSAA. Ils ont travailler ensemble, donc Henry, s'il ce présente, ne devrait pas trouvé sa wierd de le voir avec. Donc si quelque chose arrive il va être capable de repousser l'aggresseur. S'il a les balls de faire un move contre Leo.

-  J'ai aussi demander a Frank de ce tenir pas loin!

Général Leroux; Hey change toi pis sors! Faut que j'parte moi aussi.

C'était dit sur un ton autoritaire a l'habitude. Je sortie de la salle de bain en vrai féfille. Plutôt étrange comme sensation, mais je portais pas les talons haut encore. Mon père soupira un coup avant de me lancé la boite de soulier pour reprendre

Général Leroux: You look exactly when you went to prom

-  Fuck off.

J'étais pu habituer du tout a porter des robes. J'avais l'impression d'être la fille ''nerd'' avec les 100% partout a l'école. Je continua de m'Arranger dans la salle de bain pendant que mon père quitta par la suite. Le but était naturellement d'arriver en trois voyage comme ça on allait pas être soupçonner de rien. J'Avais même ma badge CIA pour montré que je n'étais pas de l'OTAN de prête. Serge avant de partir s'était également assuré que Dei ne manquait de rien...

En ce qui concernait Henry lui avait reçu l'invitation. L'Homme ne voulait quand même pas manquer une occasion de connaitre son futur adversaire sur le terrain. Et en même temps, de faire bonne impression. Il s'était préparer, une fois arriver a sa chambre d'hôtel. En ressortant de la salle de bain avec sa cravate en main. Il tenait a faire bonne impression


Henry: Eira Dear, we need to leave, ready?

Il avait prévue sa défensive au cas ou sa tournerait pas comme il le souhaitait. Mais Eira demeurait sa garde du corps toute en étant son '' plus un'' dans l'événement. C'était pourquoi il lui avait acheté une belle robe noir a son gout, en plus de quelque bijou supplémentaire. Si la merde devait prendre elle n'allait pas être restreinte par la robe, mais d'un autre côté elle était très belle. Il arrangea sa cravate en même attendant.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Jeu 23 Nov - 1:22

Deirdre avait été rapporté à Aberdeen. Dès son arrivée, Nathalie fit savoir à la maison en entier que la Silver Warrior avait probablement été repéré quelque part en Ukraine. L’adolescente voulait absolument savoir à quoi ressemblait vraiment la femme. Toutes les photos, elle avait esquivé de manière experte la lentille de l’appareil photo des journalistes. La rouquine était montée à sa chambre fatiguée par la nuit qu’elle avait passé, à garder un œil d’ouvert en permanence pour les résultats. Elle avait suffisamment travaillé pour la prochaine. La rouquine était simplement allée se reposer dans sa chambre avec Robin qui éventuellement était allé la rejoindre juste pour lui donner un peu de compagnie.

Éventuellement le temps était venu pour le gala. Dei était dans la chambre d’hôtel, à Copenhague avec Jess, Serge, Leo et le Colonel Johnson. C’était les seuls personnes qui savaient concernant la possible véritable identité de Mara. C’était le grand soir pour confirmer l’une au l’autre des hypothèses. L’important c’était d’être fixé afin de savoir où aller ensuite. Le nouveau directeur de BSAA et le Colonel étaient partis ensemble d’abord. La rouquine était assise dans un gros fauteuil avec son ordinateur sur les genoux, déjà en train de faire ses inspections au niveau de la sécurité été du visuel qu’elle avait sur la salle du Gala.

Serge s’adressait à la demoiselle plus qu’à sa fille qui devait aller se changer, mais qui repoussait le plus longtemps possible le fait de se mettre sur son 31 pour l’occasion. Elle redoutait grandement le moment où elle devait mettre des talons hauts. Le général lui expliqua qu’en cas de problème, Johnson était là pour protéger Leo sans oublier qu’ils étaient des collègues de longue date.

« Je ne pense pas qu’il fera un move contre Leo. Il veut probablement faire bonne impression d’abord. L’option n’est pas à écarter, mais je doute que ce soit le but premier.  »déclara Deirdre avant de voir Jess sortir de la salle de bain un peu troubler. « Well… Je n’oublierai pas ce que je vois. Général, je vous fais un portrait quand vous voulez… »ajouta la demoiselle moqueuse avec un petit sourire malicieux qui accompagnait le tout. « Dans tous les cas, je garde un oeil sur tout en cas de problèmes… Neo-Umbrella ont confirmé leur présence pour deux d’ailleurs si je me fie à la liste, mais aucun noms…» termina la demoiselle qui pianotait sur son ordinateur sans dire davantage. Elle voyait que les invités commençaient à arriver en grand nombre. Ça voulait donc dire que Mara et Henry suivrait très fort probablement avec un peu de chance. Sinon, ce serait de trouver une autre manière de le faire sortir en la compagnie de Mara.

______________________________________________________

Eira de son côté s’était préparé. Elle avait enfilé une robe noire en dentelle. Les manches étaient longues, la silhouette relativement ajusté et semi-transparente. Le dos était couvert, mais pas opaque. La dentelle empêchait de voir ses cicatrices. Niveau bijou, c’était simple et élégant. C’était à se demander qui avait choisi la robe entre Henry, Edith et Eira, car clairement que c’était le genre d’Edith de l’habiller de la sorte, sans parler de soulier noir, assez haut pour lui donner de la grandeur. Normalement 1m65, en talon, ça lui ajoutait un bon 10cm, de quoi diminuer l’écart entre elle et Henry qui faisait un bon 1m85.

Pour ses longs cheveux gris, Eira les avait ramené en une très large tresse qui semblait être sorti d’un film de disney. Elle était carrément comme Rapunzel, mais noir à argenté au lieu de blond. Bref, la mercenaire ne ressemblait pas du tout à une garde du corps. Bien loin de là. Quand Henry était sorti de la salle de bain après s’être habillé, la femme était devant un grand miroir à se passer en revu. Son maquillage était charbonneux et sombre pour aller avec le reste. Elle n’allait pas être la fille de gala passe-partout, mais pas du tout. Elle faisait presque gothique. Ça allait avec ce que Mara était et même Eira. Dans tous les cas, elle appréciait ce qu’elle voyait dans la glace. Ça satisfaisait ses critères généralement exigeant pour ce genre d’évènement. Son patron lui demandait si elle était prête. Regardant le collier, elle le fixa dans ses cheveux comme un bandeau plutôt que de le mettre sur la robe, puis elle se retourna vers Henry.

« I guess I am? » dit-elle en levant les mains en haussant les épaules l’air de dire: « Tu en penses quoi ? ». Elle était franchement très belle et très drogué par les dernières semaines. Elle le savait, mais n’avait jamais pu déterminer la cause. La source elle la connaissait déjà et il replaçait sa cravate. « I like that dress… It’s really pretty… » dit-elle en s’observant une dernière fois au niveau de son derrière et du reste. « So I guess I’m ready to go… »termina la femme en s’approchant gracieusement de son compagnon de soirée un petit sourire en coin. Elle lui prit finalement le bras, prête à le suivre et aller à la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 169
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Ven 24 Nov - 1:13

Nous étions tous dans la chambre d'hôtel. Mon père voulaient que je me change, en temps normal on aurait prit quelqu'un de plus, comment dire.. '' Soft'' pour faire le travail d'undercover dans l'événement. Quelqu'un qui fitait plus dans le décors que moi. Genre Amy ou Sarah même, Jennifer a la limite mais moi? J'étais devenu celle qui kickait des portes pour rentré dans des pièces. Pas une poupée pour faire bonne impression a la CIA. D'ailleurs, a l'insue de tous, la CIA n'avait même été réellement invité a l'événement. Juste plusieurs organisme militaire pour la majeur partie des invités.

Serge tant cas lui discutait avec Dei. Lui disant que le plan d'action si jamais Henry osait faire quelque chose s'était que le Colonel le protège jusqu'à temps que les gardes du corps a ce dernier n'interviens. J'avais rajouté que j'avais pris contacte avec Frank pour qu'il vient mais celui-ci m'avait pas répondu. Un LoneWolf, jamais capable de prendre ces messages. Puis, je sortie de la salle de bain toute propre et pardessus tout, toute belle. Chose qui me fessait un peu étrange. J'avais l'air d'une vrai nerd présentement, juste pas les lunettes en plus, mais sa ne serrait attendre. Mon père en me voyant avait un petit sourire en coin, je l'envoya promener, Dei rajouta qu'elle pouvait faire un portrait quand il voulait,


Serge : Tu as une bonne mémoire Deirdre. Pendant qu'on va être partie si jamais Henry prend plus de temps que prévu a arrivé.

Je vous hais tout les deux avec une très forte passion maintenant

Serge était bien amusé de la situation pendant que je continuais de me pomponner devant le mirroir. J'avais quand même des tendances ''TomBoy'' ou '' Militaire accrue'' j'étais quand même capable de bien me pomponner. J'avais un défis quand même. Fallait pas que je sois reconnu comme la fille a Serge présentement. Donc sa rajoutait du défis.

Dei confirma la présence de Neo Umbrella mais pas de nom. Deux personnes? C'était eux. Serge me lança une petite boite avec un écouteur pour mon oreille. UnderCover, je pouvais pas utiliser les radios traditionnel. Eux par contre, avait le filage transparant qui partait de l'oreille a derrière la tête. Moi j'étais Wireless entre mon bouton d'activation de conversation et l'écouteur dans mon oreille


I hate being undercover

Général Leroux : Oh arrête de te plaindre Jess, C'était ton idée après tout pour Eira. J'y vais

Suite de quoi Serge quitta les lieux, Au Gala le Colonel et Leo étaient déjà arriver. Afin d'empêcher Henry de venir lui jasé tout suite avant que tous soit en place, ces dernier étaient demeuré dans un bureau fermer hors du Gala, surtout que Leo avait quand même un speach a faire aussi. Il le préparait avec l'aide du Colonel quand Serge était arriver avec ses gardes du corps

Soyons claire sur un affaire, comment Sarah fait pour dealer quand tu te moque d'elle?

C'était quand même en jouant, mais le fait que Dei voulait faire un  portrait de moi en robe s'était quelque chose qui me réjouissait pas tant, pas méchament mais s'était tellement pas dans mes cordes d'être habiller de même mais surtout aucunement armé. L'idée était pas '' d'engaged'' Eira et Henry mais plus de reconnaître et rapporter. De toute manière Eira droguer et Henry, j'allais avoir besoin de Stephane pour les affrontés.. Anyway après un certain temps que mon père était partie je sortie les lunettes digne d'un film de James Bond. Pour me retourner dans le mirroir en m'ajustant les cheveux adéquatement

- How do i look?

Le mode '' Tank'' était passé a '' Petite fille innocente'' Grace aux medicaments de Sarah en plus on avait pratiquement pas de cigatrice en plus. Donc s'était vraiment difficile a dire, si on le savait pas, que je maniais des M245 ou des lances missiles comme activité du quotidien. J'attendis une reponse de Dei avant de me préparer a quitter également. J'avais pas l'impression sa allait être bien long comme soiré. Une fois qu'on allait avoir ce qu'on voulait, connaissant mon père il avait deja un plan.

_____________________________________________


Henry et Eira eut étaient a leur chambre d'hôtel entrain de ce préparer. Il en restait pas long, Henry enfila son veston et ajusta sa cravate lorsque Eira elle était entrain de finalisé son maquillage, cheveux et sa robe. Il lui demanda si elle était prête en lui montrant de quoi elle avait d'l'air. Chose qu'il eut un sourire en ce frottant le menton pour lui répondre un

Henry : You look fantastic Eira. Really pretty.

Dit-il avant qu'elle ne donne son avis sur la robe. Elle l'aimait, c'était l'essentiel étant donnée que Henry aussi aimait la robe qu'elle portait. Non seulement elle lui fessait comme un gant, mais en plus. Elle était très révélatrice. Pas au moins d'être inapproprié ou rien, mais asser pour que l'homme en bave intérieurement avant qu'elle ne s'approche pour lui prendre le bras. Comme un gentlement ce dernier lui offrie pour ce diriger vers le corridor. Assenceur, et ensuite Limousine dehors. Une fois dans le véhicule il en profita pour discuté un peu avec Eira, restant près de elle, toujours envahissant mais la drogue avait fait son effet donc ce n'était plus gênant et il avait également eut ce qu'il souhaitait. Donc pour lui, s'était gagner, son emprise sur Eira était faite.

Henry : I wonder how he looks like. And how much oh a leader he'd be. I must say, i'm kind of exited to meet him. And see what he has to offer.

C'était un nouveau défis pour l'homme. Un nouvelle arrivant dans son jeux d'échec de Bio-terroriste. Cette rencontre allait lui permettre de découvrir beaucoup de chose sur Leo. Les anciens directeurs de la firme BSAA étaient deja en poste avant que Henry s'en prend a la compagnie. Donc il n'avait pas vraiment eut la chance de faire connaissance personnellement.

Arriver sur les lieux du Gala ce dernier sortie du véhicule en premier, offrant une aide gallente a Eira pour sortie de la limousine qui quitta par la suite

Henry: Welcome to the ONU congres center. I admit i'm a bit surprised we got invited. It must be because of our intervention in London, showing the world how much good we are ready to do.

Il monta les marches tranquillement. Donnant leur noms au registres avant de passé les systèmes de sécurité. Pas d'arme dans le congrès après tout. Pour finalement rentré dans la grande salle. Beaucoup de monde s'y trouvait déjà. Les festivités allaient commencé après le discours et le moment d'introduction de Leo, pas avant. Henry continua a ce promener avec Eira a son bras, en saluant le monde qu'il connaissait au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 25 Nov - 1:12

Deirdre avait dit au Général qu’elle ferait un portrait de Jess toute pomponnée. C’était évidemment pour contrarier la femme qui n’était franchement pas à l’aise avec toute cette idée de robe de soirée et talons hauts. Serge la complimenta pour sa mémoire et lui dit qu’elle pourrait la dessiner si jamais Henry prenait du temps à arriver. La rouquine avait un rare petit sourire en coin pendant que son regard passait de l’écran aux duos père-fille devant elle.

« Vous n’avez pas idée de ma mémoire… » ajouta la demoiselle pendant que Jess pestait contre les deux qui s’étaient ligués contre elle, évidement. Elle avait pris la peine de confirmer que Neo-Umbrella serait présent, deux personnes pour être exactes. Il était possible à 85% que ce soit Mara et Henry. Sinon, Jess continuait de ronchonner, elle n’aimait pas particulièrement être « undercover ». C’était un tank, une rentre dedans, pas une fille qui faisait particulièrement dans la subtilité. Elle en était capable, mais il ne fallait pas exagérer non plus, ce n’était pas du tout son style. Elle préférait rentrer dans le tas que de devoir se cacher et jouer un personnage. Dei ne comprenait pas particulièrement comment c’était possible de mentir comme ça. Ça ne faisait pas partie de ses capacités, trop directe et rationnelle pour être capable de mentir et dire quoi que ce soit qui ne concernait pas la vérité.

Comme la rouquine, Jessica ne faisait pas particulièrement dans la conversation avec énormément de tact. Donc en toute sincérité, la demoiselle ne savait pas trop comment Willow allait faire dans une situation comme celle-là. Dans tous les cas, elle apprendrait forcément quelque chose sur la femme qu’elle avait déjà analysée à mainte reprise comme tous les gens qui l’entouraient.  Serge finit par quitter la chambre après avoir demandé à sa fille de cesser de se plaindre puisque c’était SON idée et son hypothèse à la base concernant la véritable identité de Mara. La femme demanda ensuite comme Sarah faisait pour gérer et endurer l’autiste.

« She gave up. Elle sait qu’elle ne peut pas gagner contre moi… » dit-elle avant que Willow ne se retourne vers elle pour lui demander de quoi elle avait l’air, lunettes et compagnie. « Troublingly dressed up…  It should do, nobody will know who you are aside from Leo, your dad and Johnson… » termina la petite rousse en faisant des bye bye d’une main distraite à Jess alors qu’elle quittait.

____________________________________________

De son côté, Eira était partiellement dans son élément. Elle savait se mettre jolie et se pomponner grâce à Edith et Eliot principalement. Elle était belle à voir, élégante, distinguée. Elle gardait toujours cet élément sombre à son look, toujours un peu gothique. Forcément, ça la séparait de tout le monde qui avait tendance à être moins lourd au niveau des couleurs. Et puis, comme elle était le prix d’Henry, la femme se devait d’être relativement magnifique. Il fallait se l’avouer pour le cas de Mara, elle était sexy. C’était révélateur, mais de bon goût. La femme ferait tourner des têtes, c’était une certitude – Henry le premier. Il lui confirma qu’elle était vraiment jolie. C’est d’un petit sourire qu’elle lui avait répondu avant de prendre son bras et de se diriger vers la soirée.

Dans la limousine, Henry ne se gênait plus d’être envahissant dans la bulle d’Eira. Celle-ci avait simplement accepté graduellement la présence de l’homme et ce, plus naturellement qu’elle ne l’aurait souhaité. Quelque chose clochait, la mercenaire savait qu’il s’agissait d’une drogue, mais comment savoir dans quoi c’était ? Elle était seule, sans véritable allié. Ce n’était pas une drogue qui était nécessairement dangereuse. Cela faisait juste faire en sorte qu’elle était « attirée » d’une manière ou d’une autre envers Henry. Rien de tout ça était volontaire vraiment. C’était juste un sentiment étrange. Un inconfort était toujours ressenti, mais elle ne contrôlait pas vraiment ce qu’elle faisait en permanence.

Bref, en route vers le Gala, Henry se demandait à quoi pouvait bien ressembler le nouveau directeur de BSAA. Il était curieux et heureux d’avoir un nouvel adversaire digne de ce nom. Eira n’en était pas aussi convaincu. Elle connaissait le général. S’il avait choisi lui-même, c’est que forcément, il avait toutes les compétences requises. Il avait hâte de savoir ce que Leo avait à offrir. La femme haussa les épaules, indifférentes à ce que l’homme aurait à proposer. Elle s’inquiétait plus du défi que ça allait ajouter à son travail. Passant la sécurité, les gardes n’avaient pas besoin de faire grand-chose. Tout paraissait, littéralement, rien n’était laissé aux hasards vraiment. Elle était couverte, mais ce n’était pas difficile de voir qu’elle ne portait aucune arme non plus. S’ils avaient su qu’elle était une arme à elle seule, probablement qu’il ne l’aurait jamais laissé entrer.

Une fois dans le bâtiment, Eira repéra toutes les sorties de secours, toutes les caméras de sécurité. D’ailleurs, ce n’était vraiment pas ce qui manquait, ils étaient à l’ONU après tout. Henry lui, saluait tout le monde, sa compagne elle respectait la règle de « soit belle et tais-toi ».  Mara ne disait rien, toujours aux bras de l’homme, ne le délaissant que pour serrer la main de qui que ce soit qui se présentait à elle. Sauf qu’elle ne disait pas un mot, passant la salle au radar. À peine deux minutes après être rentré, elle avait repéré le Colonel, Leo et le Général. Ce n’était pas un très grand défi, trois militaires en habits d’apparat. Ils étaient difficiles à manquer. Pendant un instant, la peur fit faire un sursaut à son cœur. Si le Général était présent, le Taskforce pouvait l’être aussi, étant leur supérieur direct. Tout de suite, Eira cherchait pour des gens undercover.

« The General is there. NATO General, and so is the New BSAA Leader and a NATO Colonel with him. Probably for protection. » déclara Eira dans l’oreille d’Henry à l’abri des autres oreilles indiscrètes.

Dei, dans la chambre et sur les caméras de sécurité suivait le couple depuis son arrivé devant le bâtiment. Elle avait suivi l’arrivé de tout le monde. Les caméras de sécurité de l’ONU étaient d’une qualité à faire plaisir à n’importe quel voyeur de ce monde.

« They have arrived. Silver Warrior and Henry are in the building. » déclara Dei avant de reprendre. « And she is on to you guys. She has spotted pretty much every exit door and camera. And to me, up in here, I can confirm it is her… It’s Eira. I’m sure at 95%. She saw you guys: Colonel, General and Leo. She is now looking around for the taskforce probably…  So Willow stay frosty on that one. She looks dress and all, but her body language is off… She is partially tense and comfortable… So careful, I don’t have a clue on how she is going to react» déclara Dei en continuant d’observer les caméras de sécurité du Gala.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 169
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 25 Nov - 22:04

J'étais habiller comme une vrai poupée. Pour être honnête, j'étais aucunement dans mon élément et je voyais difficilement comment je pouvais être d'une aide quelconque si jamais la mission tournait au vinaigre, i mean, ce battre a talon haut? J'avais jamais fait sa. Deja que je tenais de justesse dessus sans être maladroite ou rien de ça. Fallait de la concentration, j'allais devoir focusé longtemps tout le long de la soiré sur tenir droite et pas avoir l'air d'une alcoolique. En sortant de la salle de bain mon père s'était moquer de moi avec l'aide de la meilleure amie a Sarah. Finalement, j'allais avoir un portrait de moi en revenant. Je soupira pour démontré mon désaccord.

Ensuite mon père quitta, je fit quelque dernier ajustement avant de demander a Dei comment Sarah fessait contre elle. Elle avait abandonné. J'étais pas surprise a bien y penser, puis je demanda son avis avant de quitter. Manquait juste moi sur la piste de dance.

Entre temps Johnson et Leo étaient arriver, L'homme ce fessait connaître, fessait des salutations signe d'un roi qui venait d'arriver dans la foule de ses citoyens, Johnson a ses côtés. Serge arriva pas très longtemps après avec sa garde privé mais n'alla pas rejoindre Leo et Johnson tout suite. Faut dire que le nouveau directeur du BSAA était quand même l'apat dans cette affaire. Pas Serge cette fois ci,

Ensuite, Henry et Eira étaient arrivé. Comme prévue sa n'avait pas été long avant que la demoiselle commence a passé la pièce en revu. Dei annonça sa présence, dans mon cas j'étais pas encore la. Elle nous dicta comment Eira était. Elle avait remarqué tout le monde a l'Exeption de moi pour le moment. Serge a ces propos rajouta


Général Leroux : CIA Took a inmate picture, do a comparason with it. Everyone stand down for now. Let them come to us.

Le Colonel et le directeur approuva la directive de Serge. Mine de rien, même si le Colonel travaillait très étroitement avec mon père n'en demeurait pas moins que ce dernier était le plus haut placé des trois. Ils continuairent leur promenade, formalité, restant en deux groupes tout le long. En ce qui concernait Henry ce dernier une fois la sécurité de passé, Eira lui avait informé de la présence de Serge, Colonel et Leo

Henry : Oh are they? We'll go and have a chat with them after the director made his speach. I'm trully wondering what kind of men he is.

La curiosité de l'homme de Neo Umbrella était très élever. Gardant son emprise doucement sur le bras de Eira il traversa la pièce. Parlant pas autant au monde en général. Mine de rien, il s'agissait quand même d'un territoire hostile pour Henry et Eira, mais comme s'était formel, il n'y avait pas autant de chance d'avoir une tentative d'assassina que s'ils avaient été en tête a tête.

Quelque instant après j'étais arrivé. Dei m'avait prévenu de faire attention étant donnée qu'on ne savait pas ce que Eira allait avoir comme réaction. Je soupira un instant. Je me trouvais pendant un certain temps pardessus la salle de conférence. Au second niveau, a observé la foule, je garda mon regard deux secondes sur la foule avant de me mettre a marcher dans le corridor, passant au travers des journalistes et monde de haute importance.


Can't keep a eye contact on her too long.

Leo : Why not?

-Trained Killer. If i stare for too long she'll notice and will try to have a visual on me.

Fallait quand même ce garder certaine carte dans notre deck je m'arrêta près d'un valet pour me prendre un verre avant de continuer mon trajet au travers de la foule

Frank : Well, can't say i did not miss that view of you being all dressed up

What the hell are you doing here

Frank : You called me...?

Dammit where are you?

Frank : Down the hallway.

Ass.

J'avais poursuivis mon trajet pendant que Leo lui préparait son discours. C'était le temps, il devait faire bonne impression. Henry lui rediriga Eira au travers de la pièce pour ce rendre a leur siège. Pièce étant l'auditorium principale du complexe ONU ou ils pouvaient tous prendre place. Le Colonel monta sur le stage en premier. Fis un premier discours pour introduire Leo qui lui en fit un plus long pour expliquer ses buts, objectif, et comment il était content d'être a cette position

Henry :
I'm impressed with the guy. He will do a much better job than the last two there was before.

C'était dit completement de manière non aggressive. C'était le cas, aux oreilles de n'importe qui qui connaissait pas Henry ne savait pas a quel point il avait crée du dommage au BSAA. Serge reprit a l'intention de Dei, ce trouvant plus loin et n'avait jamais monté sur le stage durant le discours

Général Leroux : OverWatch can i have a picture of the silver girl next to Henry on my PDA?

Dei avait mentionner a son arrivé qu'elle était sur a 95%. Moi je pouvais pas regardé Eira mais comme pas du tout, et la seule fois ou je l'avais vue de moi s'était dans un angle que je pouvais rien déterminer. D'ailleurs, tout le long du speach a Leo moi pis Frank étions dans une loge au 4e niveau.

Henry : Is it just me. Or... i don't know, i really feel like he would do a much better work than the last there was...

Dit-il toujours en chuchottant a l'oreille de Eira tout le long pendant le discours. Frank lui ce tenait un peu plus près du rebord de la loge, mais moi a l'écart, question encore une fois de pas être tenté d'être vue par justement, la concerné de ma présence dans les affaires ONU.

Leo : Thank you, Thank you!.

Leo avait terminer, il descendit du stage accompagnier du Colonel, près a ressortir dans la foule un peu plutard

Henry : Alright, i think it is time to meet him!

Shoota Henry en ce redressant pour sortir de l'auditorium a son tour, toujours en trimbalent son trophée avec lui, ce dirigeant vers justement les deux premiers concerné, soit le Colonel et Leo

Général Leroux: Target's on the move.

Colonel Johnson : Toward us?

Leo et Johnson ce retourna pour tombé nez a nez avec Henry qui venait d'arrivé derrière eux en présentant sa main disponible

Henry : Nice Speach Director.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 25 Nov - 23:17

Eira était entrée dans le bâtiment de l’ONU à tout observer ce qu’il y avait autour d’elle. La femme était particulièrement observatrice et en un sens, sur le pied de guerre. C’était la première fois qu’elle était à visage découvert en public. Littéralement. À la fête foraine, c’était une chose de cacher son visage, sauf que là, elle se savait dans un territoire dangereux. La femme marchait sur des œufs sachant qu’elle y trouverait des gens qu’elle avait déjà rencontrés, l’OTAN en particulier. Comme elle le craignait, en moins de deux, elle avait déjà repérer le Général Leroux.  La femme ne manqua pas de le faire savoir à son patron, puisqu’ils étaient là pour le nouveau directeur de BSAA qui était accompagné par le colonel.

Évidemment, Henry fut tout de suite intéressé par les nouvelles informations que lui transmettait sa garde du corps. La femme, ayant repéré Serge, cherchait naturellement les membres du Taskforce. Regardant autour, elle se laissait entraîner un peu partout par Henry sans protester. Elle avait l’air d’une jeune femme curieuse et intéressé par son entourage, comme si elle n’avait jamais rien vue de tel. Ce qui était vrai en un sens, les grands évènements ce n’était pas pour elle. Eira écoutait Henry qui voulait absolument avoir une discussion avec les grands-hommes qui dirigeait l’OTAN et BSAA.

Dans le cas de Dei, cette dernière écoutait les instructions de Serge en plus de faire ses propres choses. Comme son patron le lui suggéra, elle fit une comparaison entre le mugshot de la CIA et la femme qui se trouvait au Gala. Le match était presque parfait. La femme avait maigri un peu… Ses yeux s’étaient creusés légèrement, mais tout cadrait. Une fois dans l’auditorium, le Général Leroux demandait à la rouquine d’obtenir une image sur son PDA de la SilverWarrior. Ce qu’elle fit sans ce le faire demander une autre fois.

Eira continuait de suivre son employeur qui était sa date pour la soirée. Ils avaient pris place pendant que les leaders faisaient leur discours les uns après les autres. Henry lui murmurait à l’oreille, visiblement intéresser et curieux concernant Léo qui avait fier allure. Ce dernier allait être un défi plus important que ses deux prédécesseurs. Quand tout fut terminé, Henry, comme un enfant à Noël ne voulait pas attendre plus longtemps avant d’aller rencontrer le directeur de BSAA.

« Don’t be so hasty. They won’t run off anytime soon Henry… » dit-elle d’une voix douce.

Ils sortirent tous deux de l’auditorium. Eira demeurait sur ses gardes. Il y avait une quantité de personnes assez importantes. Elle ne pouvait pas, ne pas faire son travail. Dei, à travers les caméras, dirigeait tout le monde, surtout Jess puisque la mercenaire était plus susceptible de réagir en la voyant elle que tous les autres. Elle n’était pas nécessairement proche de Serge, mais il n’en demeurait pas moins un homme qu’elle respectait grandement. Il l’avait sorti de sa cellule de la CIA quelques parts en Angleterre. Bref, ce n’était pas quelque chose qu’elle appréciait comme situation. Sauf que suivre Henry n’avait pas été un choix.

Suivant son patron, ou plutôt se laissant traîner par ce dernier, Eira sentait son cœur battre un peu plus fort, ayant croisé le regard du Général de l’OTAN. La femme aurait souhaité disparaître, s’enfoncer dans le plancher, n’importe quoi, sauf être là. Elle avait mal, souffrait lourdement, mais personne ne pouvait savoir, personne ne pouvait voir ce qui passait par la tête de Mara. Son regard était concentré, alerte à tout ce qui bougeait autour d’elle. Toujours au bras d’Henry, elle était pleine de mystère. Forcément, elle faisait tourner les têtes, surtout celle des hommes avec ce qu’elle portait.

Finalement arrivé à la hauteur du nouveau directeur de BSAA et de son escorte, le Colonel Johnson. Demeurant légèrement en retrait, tout juste derrière Henry, mais toujours accroché à son bras. Eira inspirait profondément en gardant un œil sur ce qui se passait autour d’elle, peu intéresser à rencontrer Leo. Henry avait déjà tendu sa main pour formaliser la rencontre.

« They are on to Leo’s now… Live… He is presenting himself. » déclara la rouquine en gardant un oeil sur la situation. « Willow and Frank, keep an eye without alarming the 6th sense of Eira. She seems ready to attack. She keeps herself a little behind her boss for whatever reason…» déclara Deirdre pendant qu’au sol, Henry et Eira attendait pour la suite des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 169
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 26 Nov - 1:44

Henry et Eira étaient arrivé a Leo. Finalement, la rencontre tant attendu. L'Homme devait assuré puisque Henry serait intéresser a Leo en premier pour le titre de directeur du BSAA, mais Serge serait pas loin derrière non plus dans cette affaire. Cependant ce n'était pas le plan, autant que possible ils tissaient Henry jusqu'à eux pour pouvoir avoir le dessus dans la situation contre l'homme en cas ou sa tourne mal.

Henry s'était approcher pour formalisé la rencontre avec Leo, Eira s'était tenu en retraite un peu. De loins des gardes du corps étaient visible en plus de la sécurité des lieux. Rien d'alarmant présentement, mais la densité de garde était plus importante autour de cette rencontre par simple principe que deux directeurs BSAA avaient péri de manière mystérieuse, tandis que le troisième, il rentrait au pouvoir. Sans oublier le Colonel et Serge qui lui, demeurait en arrière entrain de parler avec d'autre personne. Henry s'était présenté et Dei me donna de nouvelles directives. Je demeurai au bras de Frank en gardant mon regard le plus loin possible de Eira. Je voulais pas attiré sont 6e sens


Frank : So what's the deal?

When the call is made, we're creating a distraction so thy get separated and then we deal with Henry.

Frank : i didn't brought weapon Willow..

I mean we keep him from interferering while my dad talks to her. No combat its a recon mission.

Frank : Alright.

Lui il pouvait avoir un regard plus sur Eira que moi. Il en profita pour me dire a quel point elle était belle aussi dans sa robe, je le poka dans les côtes asser fort pour potentiellement faire un bleu


She's my cousin's girlfriend. Drugged now so stop it and focus

Frank : I'm so sorry, we'll wait on the command.

Entre temps pour en revenir aux têtes dirigeante, Henry s'était présenté, Leo s'était retourner de bord en serrant la main a Henry pour ce présenté lui aussi. Colonel restait près de Leo mais un peu en retrait également

Leo : Thank you, it was needed so the world knows what kind of men is going to take the seat of director

Henry : Indeed. But your prodecessors have died on duty, it does not scares you?

Leo : indeed they have, they were good men but confronte something they were not yet ready for. I'm confident i'll have the ressources to deal with any threat that my mans will confront.

Henry : Specially if tyou have the General to back you up.

Dit-il en designant le Colonel comme étant le général. Dans les rangs chez Neo Umbrella il y avait rien de plus haut que Capitaine pour les soldats. Alors reconnaître des berets etc.. c'était pas son fort. Il glissa sa main dans le dos de Eira jusqu'au niveau des fesses mais pas de manière '' inapproprié'', Juste accôté sa main sur celle-ci démontrant clairement aux autres mâles de la pièce que ce morceau de chaire était a lui. Lui et personne d'autre, le colonel reprit de son ton autortaire et directe

Colonel Johnson : I'm flatter Henry, but i'm not the Général of NATO. I'm the Colonel working for the Général. Boss!

Henry demeura silencieux, observant pardessus l'épaule mon père ce retourner de bord tranquillment, laissant les personnes avec qui il parlait jacasser entre eux pour s'approcher. C'était lent, deux pas pas vers Henry pendant que Leo et le Colonel ce retira du chemin. Démontrant clairement dans les trois qui avait le plus de pouvoir, autorité etc, avec simplement du language non verbale. Il s'approcha de Henry en lui tendant la main lui aussi. Opposer a la main habituelle pour une salutation, Henry ne le remarqua pas et agit automatiquement pour repondre a ce geste de politesse, avec sa main baladeuse dans le dos de sa date

Général Leroux:Its a pleasure to meet you, Mister Henry, from Neo-Umbrella..

Henry : Oh men. The rumors are true, you do have some Aura around you.

Mon père ne broncha pas une seconde, serant la main de l'homme mais demeura en avant des deux autres en observant Henry droit dans les yeux, un petit sourire en coin en repondant, fièrement dans son ton de voie autoritaire.

Serge : It is not a Aura, it is experience.

Henry : One day i would like to learn your story General, what you do and everything. My girl told me some stuff she knew from your reputation accross Umbrella. But seeing you in person, its a hell of another story

Colonel Johnson : Telling a men's background to a compagny close to the original Umbrella corps?

Henry : Make no mistake, i'm working to save life here misters, not destroying them, People love me, love what i do and everything, if i ask something like this its only for curiosity and nothing more.

Général Leroux : As you may know, Mister Henry, my collegues and i are planning to work together, you are a good ally to the BSAA, i'm pretty sure, we are going to be able to catch up alot, from what happens when the troops are on the field

C'était claire que le Général mettait de l'huile sur le feu, mais de manière plutôt détourner et discrète, non pas pour dévoiler l'identité de Eira, mais pour l'identité de Neo Umbrella de manière Général. Chose que Henry, lâcha Eira completement pour ce rapprocher du Général, pas content de son attitude

Henry : We just met, and i'm been nice with you 3. Do not test my patience Général, i may not be like my prodecessors, but everyone thinks that way, of us. So i will make it clear, you are not to worry about the mens on the field, the people that are working with me or accompagnying me around. And if you have a problem with that. You can always tell me, now, infront of my face.

Serge eut un petit sourire en coin. Henry lui était sur ses grand sabots par rapport aux paroles de mon père. Le colonel demeura derrière avec les bras croisé en observant la scène et Leo lui, un peu plus en retrait mais toujours près de ses deux amis.

Henry : Are we clear? Général?

Dit sur un ton de moquerie a l'égard de mon père avant que le Colonel ne poursuive, bras croisé, mon père recula d'un pas

Colonel Johnson : Come on guys, no need to be rude, but may i ask who is the lovely lady beside you mister Henry?

Henry ce retourna en souriant. Le niveau d'adrénaline venait de descendre – A noté que Serge lui avait demeuré calme tout le long, voulant juste lui faire péter un cable – Il aggripa sa compagne doucement par la taille en répondant aux hommes 


Henry : She is my plus one, her name is Mara, She is, really special to me.

Dit-il sans mentionner aucunement qu'il s'agissait de son garde du corps pour des soirés, ni le fait qu'il étaient devenu très intimes ensemble. Il ne mentionna strictement rien en détail de Eira, appart qu'elle était spécial et sa date pour la soiré... en attendant, moi pis Frank toujours dans les environs mais hors de porté de vue de la rencontre

95% sure its her, plus we have confirmation Mara equals girl at the same time, it is her.

Frank : Alright lets to get her then.

Negatif, we can't.. we can't leave the place with her, she'll be leaving her daughter behind, which means my cousin's girlfriend and second daughter are alive... oh god this is going to complicate things.

Le monde s'étaient mis a dansé. J'étais demeuré près de Frank pour danser coller coller, plus facile de ce parlé silencieusement et discrètement l'un a l'autre.

It will be hard to explain... oh god...

J'en entendait asser sur les ondes de manière général pour comprendre, sans voir, ce qui ce passait, mais j'imaginais la réaction a stephane et Cyber d'apprendre que Eira et Izy sont vivante et prisonnière, pis que Eira était en couple maintenant avec le boss de Neo Umbrella. Fuck top comme situation...
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 26 Nov - 2:54

Dei faisait la voix omniprésente pour tout le monde qui l’avait dans ses oreilles à expliquer qu’il fallait maintenant faire attention. Eira n’était pas une femme ordinaire et la rouquine l’avait vue à l’œuvre et l’avait étudié à mainte reprise. Et même si elle portait une robe ajustée et des talons hauts, rien ne pourrait l’empêcher de tuer qui que ce soit si elle devait en venir là. Bref, Deirdre faisait l’annonce générale à tous de demeurer attentif, mais pas hostile question de ne pas alarmer l’assassin; dont les sens étaient déjà en alerte depuis qu’elle avait mis les pieds dans le bâtiment. Willow et son meilleur ami étaient en retraits à faire profil bas pour éviter que Mara ne la repère tout de suite.

Déjà que cette dernière semblait un peu plus méfiante, désormais en compagnie d’Henry, Leo et du Colonel. Les présentations entre son patron et le nouveau chef BSAA étaient courtoises. Cependant, la femme connaissait l’homme qu’elle accompagnait et tous ses mots représentaient une menace plus ou moins clair. Eira sentait la situation se tendre. Henry tâtait le terrain à savoir si Leo était inquiet d’occuper une position dont les deux prédécesseurs furent assassinés pendant leur mandat. La mercenaire observait la conversation en silence, son visage neutre et indéchiffrable, prête à intervenir surtout. Elle savait à quel point des hommes pouvaient être de vrais coqs.

L’homme nouvellement de BSAA expliqua que la position ne l’inquiétait pas puisqu’il avait les ressources et les supports nécessaires. Henry désigna le colonel Johnson, le désignant comme LE général de l’OTAN. Tout ce qui se passa à ce moment dans la tête d’Eira fut « faux », puisqu’elle connaissait l’identité du Général Leroux, sans oublier qu’elle avait observé leur costume d’apparat et les éléments qui décoraient l’uniforme n’était pas tout à fait les mêmes. Similaire oui, mais pour un œil averti comme la mercenaire, c’était un détail qui sautait aux yeux. Henry continuait de faire le paon en glissant sa main dans le bas du dos de la femme. Elle était à ce moment précis sa propriété. Sauf qu’étant professionnelle, la femme ne réagit pas, ne dit rien, n’en fit rien. Johnson rectifia également la situation en appelant le véritable Général.

Son « oncle » présenta sa main gauche pour saluer Henry, la mauvaise main, mais aussi celle qui impliquait qu’Henry devait délaisser son emprise sur la femme. Eira comprit tout de suite ce qu’il faisait, mais comme d’habitude, elle n’en fit rien, demeurant silencieuse pendant l’échange à observer et réfléchir. Henry faisait des flatteries concernant « l’aura » du Général. Such bullshit, que pensait la femme. C’était de l’autorité et de l’expérience. Plis rien n’impressionnait l’homme. Un peu comme plus rien ne dégoûtait vraiment Eira quand il s’agissait d’assassiner. C’était une routine, un quotidien, une normalité. Henry continuait de faire son beau parleur, la seule chose qu’il savait « faire » correctement. Il expliquait ce qu’elle avait pu lui laisser savoir, c’est-à-dire, pratiquement rien du tout. Son patron ne méritait pas d’en savoir plus que ce que les « rumeurs » disaient.

L’homme défendit également la compagnie, comme quoi il servait les intérêts publics et souhaitaient travailler en collaboration ou du moins, dans le même « sens » que le faisait BSAA et l’OTAN. Sauf que c’était complètement faux, il tenait à avoir le vote populaire pour détrôner les deux compagnies qui régissaient la sécurité mondiale. Le Général jouait à un jeu qu’il connaissait par cœur avec un homme qui n’avait pas pour habitude qu’on lui tienne tête, point. Eira sentait Henry crisper et bouillir de l’intérieur avant de se mettre à faire des menaces. Il voulait mettre au clair que personne n’avait à « s’inquiéter » des troupes de Neo-Umbrella. « Un autre mensonge », pensait Eira.

La femme tendit la main pour prendre le bras de l’homme au niveau du coude. La prise était ferme et douce à la fois. Elle voulait le ramener sur terre un peu, l’éloigner de ses émotions qu’il contrôlait comme un enfant de 5 ans jaloux.

« Easy Henry... » dit la femme doucement en le tirant un peu vers elle pour qu’il s’éloigne du Général. Johnson reprit ensuite pour calmer l’atmosphère et ramener l’attention sur elle, chose à laquelle elle fronça les sourcils incertaines des flatteries pouvant venir. Henry était carrément heureux de pouvoir enfin parler d’elle, ce avec quoi elle n’était pas particulièrement à l’aise. Eira n’aimait pas tellement les feux de la rampe. Elle préférait de loin l’anonymat. La mercenaire demeurait droite, digne et méfiante concernant la suite. Henry la présentait comme sa « plus one », la serrant contre lui par la taille. Elle était sa compagne pour la soirée sous le nom de Mara. Selon ses mots, elle était spéciale pour lui, ce à quoi elle ne fit que répondre par un minuscule sourit qui ne dura qu’une fraction de seconde.

« You forgot that I’m the one taking the punches if you don’t stay calm and threaten the wrong people… » dit-elle d’un ton calme, mais charmeur à l’intention d’Henry. « So stay nice, I wouldn’t like to have to destroy that pretty dress saving your unworried and overconfident ass… » ajouta la femme, toujours à l’intention d’Henry, lui reprochant indirectement qu’il poussait sa chance un peu trop à son goût en tant que garde du corps. C’est ce qu’elle était, d’abord et avant tout si on oubliait tous les contextes confondus.

« Anyhow, like he said. I’m Mara, nice to meet you,» dit-elle d’un ton soudainement neutre, froid, sans présenter sa main, souhaitant visiblement garder une distance entre elle et le trio d’allier qui la connaissait, mais qui faisait l’innocent. La drogue agissait aussi indirectement dans cette manière d’agir. Elle était presser contre Henry, le menton baissé, soumise, mais aussi à l’écoute et attentive à ce qu’il l’entourait. La sécurité était plus grande que plus tôt afin de protéger les hommes les plus importants au monde. Sauf que placé comme ça, Henry ne pouvait pas voir son visage. Le seul moment où elle avait pu quitter le mensonge qu’elle démontrait. Elle contredisait ce qu’elle disait, uniquement dans son visage. Ses yeux pour quelques secondes étaient devenus vide, fatiguée et incroyablement malheureux. Sauf que ça ne dura pas bien longtemps, au plus 3 secondes avant de se ressaisir et garder la tête froide en observant tout le monde suspicieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 169
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 26 Nov - 20:30

Mon pere et Henry commencait a faire connaissance, pour n'importe qui qui connaissait mon pere. ON pouvait savoir qu'il venait tres bien de dire au directeur de Neo-Umbrella qu'on rentrait dans la partie. En temps normal sa n'avait pas ete notre intention, et il nous l'avait dit a quelque reprise. Pour que le TaskForce et le NRAF partent en combat fallait avoir quelque chose de grave, et dangereux. Henry, il n'avait pas une tete de commandant, il n'avait effectivement jamais vraiment attirer notre attention, cependant il avait quand meme abattu deux directeurs BSAA en plus d'avoir Eira avec lui. En temps normal on aurait rien fait encore mais Eira, je savais tres bien et il ne le dira jamais, que mon pere la considerait parmis ses ressources qu'il pouvait envoyer sur le terrain pour faire de quoi ou simplement nous assister si jamais on etait reellement mal pris sur le terrain.

Pour Henry lui, il avait effectivement pas l'habitude de croiser quelqu'un d'aussi important que mon pere. Leo s'etait ordinaire, comme rencontre un PDG d'une compagnie, Colonel s'etait quelque mais Serge, il avait une tres longue avance sur les deux autres en therme de" Oh god autorite"

Eira rapporta Henry sur terre. Celui-cin'etait pas content mais tellement amoureux de la blonde a mon cousin qu'il ce laissa calmer, et de beaucoup. Serge ce tenait quand meme dans la face de l'homme qui reculla, Johnson demanda des questions sur Eira. Clairement les trois hommes savaient qui elle etait, cependant ils ne compromettait pas la securite de personne en avouant a Henry qu'ils ce connaissaient tous. Enfin, il voulait savoir de qui il s'agissait, chose qu'elle ce presenta.

Henry demeura un brin en arriere pendant que Eira ce presentait, Serge au milieu, Leo a gauche et Johnson a droite observait les trois Eira qui ne gardait pas un contacte visuel. En ce qui concernait moi et Frank nous etions dans la piece, mais fessions que ecoute a distance sans etre dans la conversation en tant que telle.


Frank: remind me why we don't screw his face? She's clearly there under deressed.

- We just got confirmation its Mara/Eira. Just stick with the plan.

Frank: Dam... only because you asked nicely

On continua notre tour autour de la salle principale. Frank observait quand y pouvait rapidement comment la conversation tournait. Pour en revenir aux tetes dirigeante, Serge reprit par la suite de la presentation de Mara

General Leroux: It is nice to meet you Mara,

Colonel Johnson: You said something about taking a punch

Henry: She's my plus one, but also my body guard incase something happens here. I mean, when you think about it we are building the compagny on ashes from the Umbrella itself. People does not trust us for now, but they will. Soon.

Colonel Johnson: Indeed, it is a pretty big step to go through.

General Leroux: Well Henry, your employee looks lovely tonight, would you mind if i can have one dance with her?

LA question qui eut une reaction en chaine. Mon pere, aucunement gener avant meme pris un pas en avant mais pas plus. Henry lui grimpa dans ses rideaux rapidement en lui disant, une excuse bidon pour couvrir le fait qu'il etait extremement possessif.

Henry: I'm sorry, but inside the new Umbrella we have a strict policy to not hold hands with people we don't know, infection spreading stuff.

Johnson: Policy of no physical contact?

Henry: Thats right, so if you'll excuse us..

Il faut dire que aussitot que mon pere avait demander une dance avec Eira, s'etait notre queue a moi pis Frank pour cree une distraction. je pu passer pres d'un valet pour ramasser une coupe, riant avec mon meilleur ami jusqua temps que, au meme moment ou Henry s'etait retourner, on saccroche. Une coup de vin rouge sur la chemise de l'homme qui me regarda avec un air assassin, jusqu'a temps qu'il ce rende compte qu'il s'agissait d'une jolie demoiselle qui l'avait accrocher. Entre temps je garda mon acting a on

Frank: I'm soo sorry men. My girl just drank a little.. and yeah...

Henry: Errkkk... Great. Its nothing... mister?...

Frank:Anatholy.

Henry: Anatholy? Russian name? but a english accent.

Frank embarqua avec un accent Russe parfait par la suite

Frank: I moved from moscow to London when i was a child,

Henry: Aww... that explains.. in anycase, euhm Mara. You.. well keep our host intertained while i go to the washroom clear the most of it. I'll be back in 5.

Dit-il en quittant, j'avais garder mon air de culpabilite tout le long qui etait a porter de vue, avant de frapper Frank sur l'epaule

- My girl really?

General Leroux: Go guys.

Moi pis Frank avions quitter toute suite apres. Serge croisa les bras devant Eira, en lui demandant, autoritaire mais dans le meme genre que avec Dei quand il lui parlait. C'etait dit de maniere douce aussi.

Serge: Can we speak? somewhere quiet, Mara?

Autant garder toute les formalites de quand Henry etait autour question de ne pas eveiller de soupcons quelqu'onque de personne. Il attendit de voir la reaction de la demoiselle pendant que le Colonel etait partie chercher une piece dans les environs. Ce n'etait pas parce qu'ils etaient NATO que necessairement ils ne connaissaient pas leur chemin au travers de l'edifice de l'ONU. Colonel partie, il restait que Leo et Serge devant Eira, qui attendait une reponse avant de la rediriger vers la piece en question.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 26 Nov - 22:47

Deirdre surveillait la situation en silence à partir de la chambre d’hôtel. Eira, elle se trouvait face à Serge, Leo et Johnson. Henry l’avait présenté comme étant une personne très spéciale pour lui. La femme ajouta que son patron avait omis de dire qu’elle était aussi là pour recevoir les coups en cas de problème. Sinon, elle confirma qu’elle s’appelait bel et bien Mara. Sauf qu’elle ne présenta pas sa main pour la serrer, non, elle était collée contre Henry et n’avait aucune intention de faire un quelconque contact physique. Sans oublier que l’homme qu’elle accompagnait n’allait certainement pas être enclin à la laisser faire une simple poignée de mains.

Le Général Leroux lui dit qu’il était enchanté de la rencontré. Eira lui fit un léger sourire avec un signe de tête délicat pendant que Johson se questionnait sur ce qu’elle avait dit  plutôt. Elle n’avait pas dit grand-chose, juste que c’était elle qui prenait les coups en cas de problème. La mercenaire s’apprêtait à répondre, mais Henry répondit pour elle. Automatiquement, la femme baissa les yeux résignés à ne rien dire de plus. Serge regardait Eira gentiment avant de demander au Leader Neo-Umbrella s’il pouvait danser avec la jeune femme. Fronçant les sourcils, la femme leva les yeux en direction de son « oncle ». L’assassin voyait ce qu’il tentait de faire, la séparer d’Henry.

Sauf que compte-tenu de la situation et qu’en plus elle connaissait Henry comme le fond de sa poche, Mara savait parfaitement que son patron n’accepterait pas. Il était possessif de la magnifique femme. Il sortit d’ailleurs une excuse bidon, concernant le contact. Une politique de non contact physique, c’était complètement faux et Eira, placé contre Henry se permit de rouler yeux. Sans plus de cérémonie, Henry s’éloigna en tirant sa garde du corps qui jeta un petit coup d’œil par-dessus son épaule. Elle regarda Serge un court instant. Ses yeux étaient soudainement sans vie, triste et demandait visiblement un coup de main.

Le coup de main arriva assez rapidement. Coupant le court contact visuel qu’elle avait avec le Général, quelqu’un venait d’entrer en collision avec Henry qui s’était arrêté soudainement. Eira s’était remis sur ses gardes, se plaçant automatiquement entre Henry et le duo devant elle. Sur le coup, la mercenaire figea. C’était Jess qu’elle avait devant. Elle se mit à chercher rapidement du regard derrière elle et l’homme qui disait s’appeler Anatholy. Observant Frank des pieds à la tête, elle fixa ses mains. C’était un homme entraîné à sa manière de bouger, mais aussi son habileté à changer d’accent parfaitement en une fraction de seconde. Henry accepta l’explication de l’homme : né Russe, élevé à Londres. Suite de quoi, son patron lui dit qu’il allait se nettoyer à la salle de bain.

Mara accepta d’un signe de tête ce qu’Henry lui dit, même si elle était légèrement figée. Jess reprit son attitude habituelle en frappant son partenaire de terrain pour la journée, lui reprochant les familiarités qu’il avait utilisé. Eira sursauta légèrement en entendant Serge derrière elle dire au duo de quitter, visiblement aller distraire son patron s’il prenait trop peu de temps. Il demanda ensuite à la jeune femme s’il pouvait parler, quelque part de plus tranquille que cet endroit.

« We may speak somewhere quieter… yes… Lead the way…» dit-elle d’un ton neutre et digne. Si on prenait la peine de bien regarder la femme, on voyait qu’elle était amaigrie, l’air fatiguée et triste. Eira attendait avant de suivre doucement, jetant un coup d’œil par-dessus son épaule régulièrement, ayant peur de voir Henry réapparaître trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 169
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 26 Nov - 23:50

Le plan de retenir Eira avait fonctionner. Henry avait ete separer de sa douce " Amoureuse" le temps que mon pere soit en mesure de lui parler seul a seul. Il avait son bras droit certe, mais s'etait Serge qui avait le pouvoir, depuis la mort de Hitsygaya, d'annoncer qu'ils allaient rellement en guerre. BRef une fois Henry partie, mon pere nous envoya moi et mon ami nous tenir dans les environs pour l'intercepter. Il en vas aussi que notre oeil d'oiseau nous avertirait si on le manquait.

Une fois partie Serge avait fait la demande a Eira si ils pouvaient partir et discute ensemble dans un endroit plus tranquil. La chance de toute leur dire etait la, la chance de repartir avec Eira aussi etait presente. L'ennuie etait que Henry avait encore son point de pression contre la jolie demoiselle qui certe avait maigrie avec le temps et n'etait aucunement dans une humeur joyeuse, appart quand elle le ''fakait'' en presence de son patron. Et ce point de pression s'appelait Isabel.


Colonel Johnson avait trouver un endroit pour pourquoi parler. Lorsque Eira dit qu'elle suiverait Serge fit un bref signe de tete respectueux avant de guider le chemin. Leo etait rester en arriere avec un garde du corps BSAA. Le but, etait de ne pas alarmer tout le monde comme quoi Eira etait entrain de ce faire isoler par trois tete dirigeante d'unite de combat national.

Mon pere la guida dans une salle ou Johnson les attendait. Il ferma la porte derriere avant que Serge ne prend place a l'autre bout de la piece, d'un point de vue exterieur la scene pouvait ce montrer intimidante. Seule, avec le Colonel et le general NATO dans une salle de conference, Johnson s'assurait que la deuxieme porte soit fermer et barrer avant que Serge ne commence


General Leroux: Even in those condition it is good to see you alive Eira.

Il prit une petite pause avant de reprendre

General Leroux: I'll to straight to the point. Jess had suspitions that you were Mara back in Pryprat. We analysed the Video from her body Cam and believed her and here you are. Silver Hairs instead. I'm guessing it was a way for Henry to keep you identity secret and make it harder for us to believe it was actually you since that set up in sweden was good but not perfect.

Il avait le meme ton de voie que Roy, s'etait reellement deux freres identique au niveau mentalite mais physiquement, totalement different. Cependant elle pouvait tres bien voir Roy au travers de Serge, il reprit ensuite en demandant.

General Leroux: As you saw today and from what Stephane told you, i give the position of BSAA director to Leo, but he will need help against Neo Umbrella and to cheer his troops up. Which is why i'm getting involved now. Do you want to get out of there?

La question etait plutot stupide, on entendait ce que Serge disait du a sa radio et tout le reste, donc quand il demanda la question a Eira si elle voulait etre sauver j'eus un moment de panique en meme temps de " Quel sorte de question que tu pose la?" Mais bon, Frank gardait la salle de bain bien en vue. Colonel rajouta quelque chose

Colonel Johnson:
I've notice that Henry had no idea who we were. Beside Leo with his position of director, but as for us, he had no idea about NATO stuff. You did not told him?

Les deux hommes avaient leur habituel voie d'autorite, mais aucunement aggressif, Serge avait meme un soupcon de voie rassurante, pareil que son frere, d'ailleurs a les entendre parler s'etait claire qui ramassait quel information. Mon pere sur son statue avec Henry, Johnson sur ce que Henry savait de eux. Il n'avait pas grand chose a rajoute la dessus pour l'instant, en premier lieu ils devaient savoir ce qui ce passait dans la tete a Eira pour prendre une action. Entre temps lui Henry etait toujours dans la salle de bain, en camisole pour laver autant que possible sa chemise. On ce tenait pas tres loin de la porte mais a couvert

Frank: I'm not that impressed with the Neo Boss.

- Well to be fair.... first time we spoke to him. Seems possessif and all, which makes him more dangerous than we thought at first.

Frank: Alright lets take him

- No, ONU building you idiot. we'll distract him if he comes out before the general's done with her.

Frank: Copy That...

Entre temps, a entendre justement moi et Frank discute sur notre maniere de distraire Henry. Le Colonel avait entendu la partie possesif et rajouta dans sa conversation

Colonel Johnson: If i may, he took you for a bodyguard, but last time i've seen you, you were in more health that you are now. how is he treating you exactly? may i ask...

Serge lui demeurait toujours silencieux. Leo servait d'une 4e pairs de yeux dehors de la salle de bain. Si on retenait pas Henry comme du monde il pouvait tres bien faire la job. Il servait de back up au besoin....
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 27 Nov - 0:54

Eira avait suivi le Général dans une autre pièce à l’abri des regards et des oreilles indiscrètes. Johnson avait verrouillé les portes derrières eux afin d’éviter les intrus le plus possible. Une fois dans la pièce, les deux hommes pouvaient constater que la femme avait perdu de la flamme qui l’avait animé une demi-année plus tôt. La femme manquait de caractère, s’étant visiblement adoucis et soumise dans les derniers mois. Ses épaules étaient vers l’intérieur. Elle tenait son bras comme pour se faire un câlin et se rassurer. Elle n’était plus du tout la Eira qu’il connaissait tous, du moins, pas en caractère. Serge finit par parler, ce qui fit drôlement réagir la femme. Il était heureux de la voir, même si c’était dans ces conditions. La femme s’était mise à fixer le plafond en laissant aller un soupir rapide, peu convaincu. Dire qu’elle était vivante était un bien grand mot pour elle à l’instant présent.

Le Général reprit ensuite, concernant le fait qu’ils n’avaient pas beaucoup de temps pour discuter. Il expliqua que Willow avait eu des doutes à partir de Pripiat et qu’après analyse de leur conversation, ça les avis mis sur sa piste et attirer leur attention. L’homme supposait qu’il s’agissait pour lui de faire en sorte qu’elle soit plus difficilement identifiable, garder son identité secrète. Eira continuait à garder le fixe sur le plafond richement décoré malgré sa simplicité, attentive à ce que Serge continuait de dire. Il expliquait rapidement que le changement de leader pour BSAA impliquait sa présence dans le futur. Suite de quoi, il lui posa une question que tous trouvèrent stupides. Deirdre comprenait l’importance de poser cette question extrêmement simple.

« I wish I could… » dit-elle d’une voix basse en baissant la tête, fixant le plancher désormais. Johnson ajouta ensuite une question concernant le fait qu’Henry ne savait strictement rien d’eux en dehors de Leo. Il se demandait, avec raison, comment ça se faisait qu’elle n’avait rien dit. « I was “hired” to protect him. Not giving him information. If he is too proud and stupid to make some research, that’s not my fault… He is the “leader”, he should know better, but he doesn’t. » expliqua Eira d’une voix monotone.

Elle passa un regard sur toute la pièce pour aller trouver une chaise et s’y asseoir tranquille. Son cœur débattait sévèrement. Elle ne se sentait pas particulièrement bien. La drogue créait un drôle d’effet à l’instant même, sans parler de toute l’anxiété qui l’habitait en présence de deux anciens alliés. À l’extérieur de la pièce, Dei gardait un œil attentif sur Henry qui n’était toujours pas sorti des toilettes. Jess et Frank avaient une conversation plutôt intéressante. La femme affirmait que le chef Neo-Umbrella semblait possessif, plus que prévu, ce qui le rendait plus dangereux.

«Yes he is possessive. His excuse for the “no touching” part was completely stupid… » trencha la rouquine.

Colonel Johnson rajouta alors une nouvelle question à la conversation. Ça concernait son état de santé. Dans son souvenir, Eira avait semblé nettement plus en forme, moins fatiguée. La mercenaire passa une main dans ses cheveux pour dégager un peu son visage, respirant un bon coup, profondément et lentement.

« I was healthier yes… It’s difficult to keep it up if you have been feeling like shit every single seconds of your life for the past 6 months or so… The drug isn’t helping either. I know he is doing it.. I just don’t know when or how. I couldn’t always keep him away, I work for him. I know I feel different since Pripyat… Way different… » dit-elle en crispant du visage, secouant sa tête pour essayer de chasser l’envie de sortir de la pièce et de retourner en compagnie d’un homme qu’elle détestait profondément.

« I don’t feel anything anymore… Not on my own anyway… He has Izy… So I’m stuck. I can’t leave her behind… She is the one keeping me sane… to a certain extent. There is so much a kid can do… And…  If it wasn’t for her it would have been way different…  Wouldn’t been here in the first place, talking with you two.» dit-elle en laissant un long soupir s’échapper, étouffant les larmes qui voulaient s’échapper désespérément, tout comme elle.

« You know… even if you succeed on getting me and Isabel out of there, you would only save her right? I assume that’s why you ask me if I wanted to leave. Here’s the correct and honest answer: You do know that, theirs technically nothing you can do for me ? » déclara Eira en fixant Serge droit dans les yeux, toujours avec sa voix calme. Le regard de la femme était vide, complètement dépourvu. « I’m already dead Serge. And there is nothing you can do about it. He will never give up on his prize. He won’t let me go, not sane anyway. For the mind, I’ve already lost most of it… I’m barely functioning on my own anymore… So yeah… Even if you get me out, you’ll only save an empty shell. A body with no soul… And it won’t be pretty, for anyone. » ajouta la femme en fixant toujours le Général.

« Anything else you wish to know?» demanda Eira toujours d’un ton neutre, visiblement fatiguée et à bout.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 169
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 27 Nov - 2:46

Le Colonel et le Général avaient commencer leur conversation avec Eira. Ils avaient la confirmation de qui était la demoiselle. Elle était en vie. Friendly mais avec leur tendance autoritaire, Serge avait été le premier a demander des questions. Il allait droit au but sachant que je pouvais pas retenir Henry éternellement, et Leo non plus. Bien que Leo avait plus de chance que moi de pouvoir le retenir un certain temps mais quand même. Il demanda la première question cas entendre, était la question la plus niaiseuse sur cette terre, mais d'un autre côté. Elle était la plus importante. On savait pas comment Eira avait attérie avec Henry. Son véhicule avait exploser avec Isabel a l'intérieur et 6 mois plutard, elle était vivante sous le nom de Mara avec les cheveux argent. Donc peut-être qu'elle avait fait le coup pour se séparer de NATO aussi. Donc voilà pourquoi Serge avait demander la question a Eira.

Colonel Johnson : We can get you out.

General Leroux : Let her finish Steve, its not that easy.

Les deux hauts dirigeant demeura silencieux. Laissant Eira terminer. Serge avait son attention sur le language non verbale de Eira. Son intonnation de voie, sa soumission et tout le reste. Il demeura très attentif pendant qu'elle repondait a la question NATO VS Henry niveau information. Elle n'avait pas l'intention de nous trahir. Elle était réellement une victime dans cette histoire. A l'entendre je me sentais mal, mais je devait focusé sur Henry moi, pas la situation de Eira. C'était pourquoi d'ailleurs il n'y avait que mon père et Steve devant elle présentement - A noté que mon père peut en prendre beaucoup, impossible de le faire flancher. C'était très dur a l'école mentir quand je skipais – Colonel poursuiva concernant la reponse qu'elle lui avait donnée

Colonel Johnson : Fair point.

Il n'en avait cas faire que Henry soit instruit. Ils en apprenaient plus sur l'homme simplement avec ce que Eira disait. Trop fier de ce qu'il fessait pour réellement ce soucier de s'instruire, elle s'en foutait. En un sens sa l'avantageait puisque sa nous donnait un avantage. D'un autre, si elle s'était réellement montré comme une ennemi, on aurait du l'abattre/ eut des difficulté contre Henry. Même si Stephane avait su être une pierre tombale concernant les informations qu'il aurait pu donnée a Eira.

En ce qui nous concernait, on continua de danser dans les environs, oui oui, je dansais avec Frank, lui il était parfaitement alaise, moi non, mon attention était sur la porte pendant qu'on discutait ensemble. J'étais coller contre mon meilleur ami, le menton sur son épaule a parler a voie basse. Mentionnant a quel point je trouvais Henry possessif, Dei en rajouta son point de vue rapide concernant l'excuse pour pas que mon père la touche

More than stupid, like she told us in Pryprat, he can't be the real leader. Not acting like it.

Frank : He's coming out.

Caliss they're not done

Frank : I know, Go Willow!

What?!

Surprise, mais s'était l'idée que mon ami avait en tête, il me poussa sur Henry a nouveau, me montrant doublement maladroite mais la s'était que moi avec lui. Frank avait disparu dans la foule, me disant qu'il était toujours autour a avoir un visuel aussi. Je paressais comme la nerd maladroite présentement, Finalement comme ma fieuille...

Pour en revenir sur la conversation des dirigeant et Eira.Steve avait demander a la jeune demoiselle sont état de santé. Elle lui avait répondu honnêtement. En un sens s'était fantastique comme conversation parce qu'il n'y avait aucune cachetrie entre les deux parties. Mais d'un autre, les informations étaient a brisé le cœur.

Les deux hommes demeura silencieux. Ecoutant le discours de la jeune demoiselle surtout quand elle embarqua sur le fait que Isabel était présente elle aussi. C'était difficile a entendre, plaisant la confirmation qu'elle était vivante mais d'un autre côté dans quel état? Ils restaient toujours très a lécoute, lisant chaque parole que la dame disait, ils avaient leur décision de fait la seconde qu'ils avaient eu la confirmation qu'il s'agissait bien de Eira, mais encore. Fallait s'assuré que c'était réellement ce que la demoiselle souhaitait. Être sauvé, sortie des bras a Henry.

Au final elle avait également deviner ce qu'ils planifiaient faire. La sortir de la, cependant s'était l'enfant qu'ils réussiraient a sauver et non elle. Visage neutre les deux sans rien dire. Plusieurs choses ce passait dans leur tête. La planification de l'attaque etc était deja en préparation. Ils avaient un bond très fort le Colonel et mon Père qu'ils pouvaient coordonnée une attaque sans même s'être parler en avance. Et surtout, ce qui aidait, était l'information qu'ils avaient reçu au préalable, et la manière que Eira leur avait parler dans la salle de conférence. Elle voulait sortir de la, mais pas abandonnée son enfant, l'enfant a elle et Stephane, la petite sœur a Sarah et Bjorn. Une mère protectrice qui prenait les coups pour deux.


Colonel Johnson : Isabel, did he did something in anyway to her? Or you took all the hits to protect her?

Serge lui demeura silencieux. Surtout quand elle lui avait dit qu'il pouvait rien faire du tout pour elle. Mais pouvait cependant sauvé l'enfant? '' Faux'' il avait un paquet d'affaire qu'il pouvait faire. Lui donnée, les ressources de l'homme était infinie, mais n'en fessant pas mention. Il voulait avoir toute l'histoire. Il était cependant content de savoir que Steph avait réellement tenu sa promesse dans leur conversation avant qu'il ne sorte avec Eira. Il n'avait pas dévoiler jusqu'à quel point l'Organisation en charge du NRAF, TaskForce etc, avait du pouvoir et pouvait faire des choses.

Une fois que Eira lui demanda s'il voulait savoir quelque chose d'autre Serge souris en coin, ce redressant en commençant finalement a parler


Serge : I will not argue with you on that, from what i've seen so far he did alot of damage in your mind. .

Il prit une pause debout, ce tenant droit. Avant de reprendre encore dans son ton de voie friendly

Serge : I have dealth with, alots of things in my life. I do believe what you are saying to be true. When we find you after today you will not be the same. You will most likely be worse, but at this rate he will kill you and that i cannot accepte that.

Dit-il en gardant son regard visuel dans les yeux de la demoiselle. C'était presque un staring contest entre les deux, mais Serge démontrait a quel point il pessait ses mots.

Serge : You've been in hell with Henry, i'll give you that and even then, you stayed loyale to us, what i mean by that, after meeting up with Ghost and Willow on the field, you still havn't spoke about them more deeper to your current boss, You are not in your place, leaving you there woudn't be right. So yes, we will attack and we will, take him down.

C'était formel, il venait officiellement d'annoncer que le NRAF et le TaskForce partaient en guerre contre Neo Umbrella. Il reprit par la suite en disant


Serge : As for you, not being able to do anything for you anymore, or most likely nothing can be done to save your soul i do not buy that, but i don't want to put more pressure on you that you already have. But i'll say thing; There is nothing i cannot accomplish. We will find you, and put you back on your feet. But as for now, the part that you are right would be saving you now, you are right, we cannot do that now because you still have Isabel behind

Il s'approcha de Eira par la suite, tranquillement avec une main dans sa poche pour y sortir un GPS identifier BSAA en le donnant a Eira doucement

Serge : Make sure he does not see it. It is Leo's GPS. Click on it and it will give us the go to come and pick you up.

Il ce mis ensuite a la hauteur de Eira, un genou au sol, sans la toucher, mais gardant son contacte visuel extremement friendly, contrairement a ce qu'elle avait vécu dans les dernières semaines avec Henry.

Serge : It is hard for now, but i'm going to ask you only one thing. To believe in us, or at least try to believe in us after what you've been throught i will understand if you find it hard. But at least try okay?

Mon père était réellement friendly, en un sens il était un bon papa, attentionner et tout, mais en même temps un extremement bon général militaire pour des jobs que le monde oseraient jamais accepter de faire.

En ce qui me concerne j'étais toujours dans les bras de Henry, sa fessait 2 minutes qu'il avait ses mains sur ma taille et j'avais déjà envis de le slugger...
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 27 Nov - 12:03

La discussion avec Serge et le Colonel se poursuivait. Ce n’était pas quelque chose de très joyeux. Les deux hommes pouvaient clairement voir qu’Eira n’allait pas bien et que sa situation dégénérait à vue d’œil. La moitié d’une année c’était long pour perdre la tête. La femme avait du caractère, c’était la seule raison pourquoi elle avait tenu si longtemps jusque-là. Son entraînement lui avait bien servi, le problème, c’était la drogue. La mercenaire allait bien à Pripiat. Elle était déprimée, certes, mais elle n’était pas en train d’agoniser intérieurement au même niveau que ce qu’elle agonisait présentement. Il ne restait plus rien d’elle. Mara n’avait rien donné sur le Taskforce ou quoi que ce soit d’autre concernant l’OTAN. C’était une personne loyale et jusque-là, personne ne s’était douté à quel point.

Elle avait répondu à la question concernant sa santé très honnêtement. Elle se savait coincer dans un cercle vicieux sur lequel elle n’avait aucun contrôle. Elle tenait bon, mais plus vraiment pour longtemps. Elle gardait la tête haute, un personnage pour son patron, mais aussi pour la sécurité d’Isabel. Johnson, à cette effet, demanda si Henry avait fait quelque chose à la gamine.

« He threatened her one time during the second month exactly. He didn’t do it in person towards her. He gave me a warning about always getting what he wants. But never did anything else than keeping her isolated with a nanny. At first it was this stupid girl. Eve. She was no threat. Neither is her sister Alice. Not to me anyway, I could killed them without paying attention. Eve is the nicest. She is afraid of me. I just have to glance at her and she is almost crying. But after the threat he made towards Izy, she was sent away. Henry said it was her that asked. But he lies as much as he breathes… So my guess is she spoke her mind . » dit-elle d’une voix lasse avant de reprendre.

« Anyway, you got one of Henry’s in BSAA base. No need to torture or scare her. She’ll speak in less than 5 minutes. She will most likely cry as well…» ajouta la femme visiblement peu impressionné par Eve avant de reprendre. « She was sent as a snitch in BSAA territory. She is no threat. At all. She came back for a report the day of Pripyat. She smells like a wet dog. She has a basic training, as tall as me, light brown hair, brown eyes. She didn’t have much to say in her report since I gave Henry exactly what she was about to tell him. Thanks to Ghost. She sucks at gaining information. She is not good at all. It took me 40minute with Ghost and Willow. It took her weeks, even months… She didn’t knew more than me...» déclara Eira toujours monotone.

« So yeah, look for a small girl, easily scared that smell like a wet dog. She is most likely to have changed her name but she is knew from two months after my death. So should be easy to find. » ajouta la femme en s’appuyant la tête sur sa main.

Serge reprit finalement la parole après que la mercenaire, ou ce qu’il en restait, lui demande s’il avait d’autre question. La conversation se déroulait à peu près comme à Pripiat. C’était la même famille et ça paressait. L’homme approuva  qu’en effet, les dommages psychologiques fussent assez importants, personne ne pouvait le nier. Il disait avoir eu à gérer plusieurs types de situation dans sa vie ; venant finalement à dire qu’il croyait ce qu’elle racontait. Avec certitude, elle ne serait pas la même après aujourd’hui. Son oncle savait qu’elle finirait par être bien pire que ça et qu’à ce rythme il finirait par la tuer; ce qu’il ne pouvait pas accepter.

« Serge. He killed me already. My body will survive. Not my mind. But he doesn’t need my mind to work to get what he wants. He just needs… this…» éclara Eira en se désignant physiquement, gardant toujours le contact visuel avec l’homme.

Le Général était relativement étonné qu’elle soit restée loyale, même après s’être fait démolir comme ça. Il expliqua sa pensée que même après Pripiat, elle avait choisi de garder sous silence ce qu’elle savait de Stephane et Jess. La femme eut une larme qui glissa le long de sa joue, alors qu’il ajoutait qu’il mettrait Henry hors service.

« You have no idea, what I’m prepared to do, to protect someone I love General. None.  » déclara la femme très sérieusement la mâchoire serrée pour s’empêcher de pleurer plus que cette unique larme. Serge ne croyait pas être incapable de sauver Eira et ce qu’elle était avant. Il n’y avait rien qu’il ne pouvait pas accomplir. Il s’approcha pour lui donner une émetteur GPS BSAA pour ensuite s’accroupir. Elle devait simplement peser dessus pour l’activer et qu’ils aillent la sortir de là. Elle eut un petit sourire sans joie en prenant l’objet et le glissant dans un petit espace dans son soulier au niveau de la plateforme sous les orteils.

À sa hauteur, le Général lui demandait de croire en eux, ou d’au moins essayer et de leur donner une chance. Eira pencha sa tête sur le côté, ses yeux gris fatiguée plongé dans ceux de Serge. Ses longs cheveux gris, même attacher touchait le siège sur lequel elle était assise. La femme n’était pas d’humeur à faire une quelconque promesse. Trop fatigué pour ça, tremblante de l’absence physique de son patron et du manque de drogue qui se faisait sentir. Elle soupira longuement, avant de finalement répondre.

« I don’t make promises anymore Serge. I’m too tired for that. I’ll do what has to be done to take Isabel out of there, to keep her safe. The rest is not up to you or me really. Because I doubt the drug he’s giving me, is the only one waiting for my little self… » dit-elle d'un timbre de voix devenu plus sévère et autoritaire. « I should go now, the time must be up, and I know for a fact, that he is not a patient man. » déclara Eira en se relevant et se dirigeant vers la porte la débarrant en passant à côté de Johnson.

« Farewell General,» dit-elle en faisant un salut militaire, le visage triste.

Suite de quoi, expression était redevenu celle de Mara. En contrôle et ne laissant rien paraître de sa douleur ou de sa fatigue. Elle avait une aura de mystère et une confiance en elle. Eira était retournée s’enfermé quelque part dans sa tête. Elle était sortie de la pièce la tête haute, l’air peu impressionné, se déplaçant dans la foule avec l’aisance d’un assassin. Elle passa part le bar, demandant une vodka double qu’elle but d’une traite en faisant un clin d’œil au barman avant d’aller s’appuyer sur une colonne, bien en vue du champ de vision d’Henry. Mara avait les bras croisés, l’air de demander : « you found a suitable replacement ? » Elle continuait d’observer son patron en repoussant poliment un homme qui lui offrait une danse.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 169
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 27 Nov - 15:30

Conversation entre mon père, le colonel et Eira ce poursuivait. Ils voulaient en savoir le plus possible sur elle, ce qui s'était passé et ce qu'il allaient affronté prochainement. Le Colonel s'était incluse dans la conversation, il était rare qu'il parlait, règle général s'était serge qui fessait le bla bla dans une convo et non lui. Cependant, Johnson avait connu Eira sur le terrain, ayant été a Montréal lui aussi il y a quelque année, Il voulait aidé et comprendre mieu la situation. Il demanda des nouvelles sur Isabel, Eira avait confirmé qu'elle était vivante et s'était la raison pour laquel elle travailler pour Henry. Elle n'aurait pas été avec lui sinon. Elle serait encore dans les bras de mon cousin s'il n'avait jamais su pour Isabel.

En gros il avait fait une menace envers Isabel, menace qui n'avait jamais executé. Sinon elle avait eut des gardiennes. Eve pour être précis, une fille plutot naive et trop '' Coeur d'or'' pour son bien personnel. Qui était plus dans base a Henry mais maintenant celle a Leo? Henry avait au moins la descence d'envoyer des agents doubles pour avoir son information, Serge eut un petit '' héhé'' qui lui traversa l'esprit. Un peu de defis quand même, cependant il n'avait pas envoyer la bonne personne.

Grosso modo il s'agissait d'une fille vraiment pas a sa place. Autant chez Neo Umbrella que dans le BSAA qui sentait le chien mouiller? Hein? Eira rajouta qu'on avait pas besoin de la torturé ou rien, étant donnée qu'elle parlerait rapidement. Le colonel rajouta

Colonel Johnson : Torture isn't our thing anyway. If what you say is correct then just having a smart conversation with her might do. But if i look at you, i'm more than convince Henry made a couple of threat toward that Eve Personne. Even nice, she could still withold the information... but we'll look into that, thank you.

Ensuite mon père avait embarquer concernant les dommages psychologique que Eira subissait. Il n'avait rien qui ne pouvait pas fixé. Et s'était vrai, cependant je pouvais comprendre que Eira le croyait pas. Non seulement avec ce qu'elle avait subit dans la base a Henry, mais en plus, elle n'avait pas travailler pour serge vraiment longtemps ou souvent. TaskForce 164 et NRAF, et personne n'avait de problème de PTSD connu. Stephane certe mais sa avait été fixé. Et s'était en revenant du Genocide, on était tous numero un, mais bon, on la fixerait une fois qu'on la retrouve.

Ensuite les deux hommes étaient quand même étonner de voir a quel point Eira avait tenu son bout concernant NATO. Elle n'Avait rien dit. Ever, a son patron concernant notre identité quand elle nous avait croisé a Pryprat. C'était étonnant et apprécier. Elle était demeuré loyal envers l'OTAN même en travaillant forcé pour l'ennemi. C'était une raison supplémentaire qui poussait mon père a vouloir envahir l'Ukraine. Puisque oui, on savait deja que Henry avait sa base principale en Ukraine, on savait juste pas ou. Le GPS qu'il donna a Eira allait nous confirmé l'emplacement.

Ensuite il s'était mis un genou au sol en donnant le GPS et demandait a Eira de nous faire confiance, de lui faire confiance, il est vrai que s'était difficile quand même, cependant Serge devait etre la meilleure personne pour la sortir du merdier qu'Elle était dedans. Le cercle vicieux. Dans mon cas, je sentais que j'allais partir sur une ''assassination run'' contre Henry. C'était son trophé après tout, il allait pas s'en débarasser rapidement. Et facilement. Plutôt fâchant comme situation. Quand elle dit qu'elle devrait partie Frank rajouta sur les ondes pour serge


Frank : Yeah, she should... henry seems a bit hard to containe,

Faut dire qu'il l'était pas réellement, mais comme j'avais aucune envis de baisé avec il était pas tant intéresser. C'était un 50-50. Je lui ''démontrait de l'intérest'' mais pas pour baisé, chose qui le fâchait un peu mais restait quand même autour.

Eira quitta en disant un aurevoir a mon père. Celui-ci broncha pas, juste un bref signe de tête respectueux. Une fois qu'elle quitta le Colonel resta a côté. Observant Eira quitter et reprendre son humeur Mara en disant


Colonel : What's the plan?

General : OverWatch will keep track of that GPS, They're going back to Ukraine..

Colonel : And?

General : And then we're going to war. Go mobilise our people but don't tell them the info yet. Extraction in Ukraine. And i want Cyber, Viking and Bjorn to be part of it too.

Colonel : Very Well.

Le Colonel laissa son patron dans le corridor en quittant par une porte arrière. Henry l'avait chercher, il quitta pour justement contacter le reste des troupes TaskForce qui était a Londre. NRAF eux étaient sur le porte avion de mon père. Près de justement l'allemagne. Le Colonel quitta justement pour ce porte avion. Il allait donner les indications a partir de la. Sinon en ce qui me concernait Eira était en chemin. Fallait que je me dégage de Henry au plus vite question de justement pas mettre de l'huile sur le feu

Well i'm.. Hips, i'm sowwey Henry


henry : We still havn't exchange numbers! Miss..

Willow... i'm Willow... but euhm

Frank : Here you are! I've been looking all over for you

Dit Frank, mon '' extraction'' venait d'arriver. Il m'aggripa par le bras en regardant Henry droit dans les yeux

Frank: I'm so sorry about her. I will make sure she does not botter you my good men anymore.

Henry : Not to worry, we've been dancing a bit and yeah. Pleasure to meet you Miss Willow.

Same here. See you soon!

Mon ton de voie était pareil que lorsque je me pactais a maison. Mais j'étais aucunement soule présentement. Je me tenais sur Frank pendant qu'il me sortait de la. On quitta la seconde que Eira lui lança son regard ''jalouse'' Henry ce retourna, air innoncent vers sa compagne

Henry : Heyyy So how did it go with the generals?

Toujours aussi nul dans ses affaires militaire normal. Il ce retourna, on avait disparu. Pour Henry il vu sa comme un moment d'innattention, pour Eira, s'était claire qu'on était entrainer et savait disparraitre au bon moment. Il ce rapprocha de la demoiselle, sourire aux lèvres en voulant l'invité a une petite danse avant de retourner a l'hôtel.

Entre temps moi pis Frank avions regagner mon père qui lui nous apporta directement dans la chambre d'hôtel ou ce trouvait Dei

Soo?

Serge : You were right Jess. It is Eira, we were all right, thing is the drug and the things she's forced to do there destroys here slowly. Half a year and she'S convince she's nothing anymore. As sooon as Isabel is out of the base we need to attack otherwise we're loosing her.

Il tourna son regard sur Dei par la suite, bras croisé avec un petite air '' j'ai une idée'' en observant la jeune demoiselle

Serge : She spoke about a undercover inside the BSAA base, under the name of Eve. Can you find her? And i'd like you and Sarah to interrogate her. If we leave it to the BSAA she's a good as dead. And from what i'Ve heard, she's no threat

Frank : And you believed her?

Eira didn't betray us, and still havn't, i believe her.

Frank : Just asking.

Serge : That being said, Frank, if you could come too i'd appreciate all hands on deck for this one. We don't have alots of time before we invade and i'm pretty sure i will have some political opposition to save a assassin from Neo Umbrella.

Entre temps Henry lui voulait une petite dance coller avec sa plus un. Il l'avait deja emprisonner dans ses bras pour ce mettre a danser avant d'avoir une reponse. Il obtenait ce qu'il voulait. Leo était encore au Gala, après tout s'était SON gala, il en profitait, mais le général et le Colonel eux étaient pu présent, et Henry ne semblait plus intéresser vraiment a aller lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 27 Nov - 17:06

Johnson avait expliqué rapidement que pour soutirer de l’information, la torture ne faisait pas partie de leur méthode. Eira s’en foutait bien franchement de ce qu’ils utilisaient pour obtenir un résultat. Elle voulait uniquement simplifier la vie de tout le monde concernant l’interrogation d’Eve. Il expliquait que même si elle était « gentille » elle pouvait quand même retenir de l’information. Ce à quoi la mercenaire fit non de la tête. Elle l’avait vu agir elle et sa sœur autour d’Henry à quelque reprise. Alice le cachait mieux, mais pas Eve. Eve était terrorisée par Henry.

« She won’t keep anything. If you offer her protection, she will tell everything. She is scared of Henry, legitimately scared. I submitted because of drugs and because of my daughter. She submitted because of fear of getting hurt. She fears pain and Henry gives pain. » déclara la femme sans nécessairement avoir subi elle-même la douleur physique infligé par Henry. Elle avait tendance à l’éviter comme une championne en lui rappelant qu’elle avait raison et qu’il n’en avait aucune (raison) de la frapper.

Sinon, la conversation finit par s’achever. Eira n’était pas très optimiste par rapport à ses chances de « survie ». Elle allait vivre oui, physiquement. Psychologiquement ça allait être une autre paire de manches. La femme se trouvait déjà coincé dans un cercle vicieux concernant la drogue. Elle était affaiblie par celle-ci, sévèrement affaibli mentalement. Il ne manquait que la cerise sur le gâteau pour l’achever. Elle n’avait qu’Isabel comme point d’encrage. Sauf que c’était une enfant et elle ne pouvait pas se permettre de lui donner les responsabilités d’une adulte. Déjà qu’elle agissait plus vieille que son âge la majorité du temps pour éviter de fatiguer sa mère. C’était triste à voir, mais aussi très gentil et courageux de la part de l’enfant. Elle le savait, elle aussi avait autrefois fait la même chose pour sa mère.

Dans tous les cas, Eira salua le Général avant de reprendre sa personnalité de Gala, la personnalité de Mara. Tête haute et pleine de charme avec un petit sourire en coin et des yeux qui parcouraient la pièce à la recherche du moindre détail, du moindre danger. Henry dansait avec Jess, évidemment. Elle se doutait bien qu’en son absence, il se trouverait bien un autre joli minois. Sauf que la femme qui dansait avec lui était entraîné, plus musclé que les autres femmes qui n’étaient que des plus 1. Jess était un tank déguisé en maladroite à talons hauts. C’est quelque chose qui aurait pu la faire sourire, mais elle n’y arrivait pas. Mara se contentait d’observer jusqu’à ce que l’homme qui accompagnait Willow, vienne à sa rescousse. Et c’était le cas de le dire, Henry la bouffait du regard et fit l’innocent en voyant Eira l’observer.

Celle-ci avait un sourcil arqué, visiblement peu impressionné des actions de son « amoureux ». Il était tellement fidèle… Il finissait toujours par lui revenir de toute façon. Elle était un fruit auquel il n’avait pas eu droit trop longtemps. Maintenant qu’il pouvait y avoir accès, s’en passer était visiblement difficile. Henry revint vers Mara, toujours l’air innocent, lui demandant comment ça c’était passé avec les Généraux. Elle roula des yeux un petit sourire en coin, les bras croisés. Elle lui faisait la « scène » classique de fille jalouse qui lui venait tout naturellement, grâce à la drogue.

« Does that interest you? I wouldn’t have guessed. You were so into that woman… Especially her cleavage…  Or was it the glasses? Secretary fetishism perhaps? » dit-elle toujours un sourire mâlin au visage. « Well, if you really are interested, one is a General, the other one a Colonel. Not to get confuse, one is far more superior than the other since one as the final right to make any decision, the other one can’t do otherwise if the General says no. He has the right to decline and do as he wishes, but he will most likely to get court marshalled. So… My discussion with Colonel Johnson and the NATO General Leroux was fine. They warned not to do anything stupid. They will keep an eye on us.» dit-elle en l’entraînant pour danser un peu avant de reprendre.

« They asked if you had any plans. I said that as the new leader of Neo-Umbrella, you wished to give a better impression than you predecessor and that helping the civilians was your priority. They did not believe me since they brought the Tricell incident in Pripyat… But I told them I only knew that you were looking to study creatures to have a better understanding and with luck finding a cure or a way to protect people… Or was I wrong to say so? »

Eira jouait le jeu, mentait comme elle respirait. Elle faisait comme son patron, imitait son comportement. La drogue le rendait plus supportable, mais ne l’obligeait pas à dire la vérité. Sauf ce qu’elle disait était logique, ça se tenait debout. Le genre de conversation courte, mais précise qui pouvait se passer dans un court lapse de temps. Après plusieurs minutes à danser doucement, Mara reprit la parole.

« I’d like to go back to the hotel… If you don’t mind. I feel a bit light headed… Probably just tired of looking for any threats… » dit-elle en souriant.

__________________________________________________

Deirdre de son côté avait écouté toutes les conversations; celle entre Eira et les deux supérieurs NATO et celle entre Jess, Frank et Henry. Tout le team était de retour à l’hôtel alors que la rouquine constatait le départ des membres Neo-Umbrella du Gala. Serge expliquait à Jess son plan d’action très simple, mais efficace. Du moment qu’il tenait Isabel en leur possession, ils se devaient d’attaquer et vite. Ils ne pouvaient pas perdre une seconde. Suite de quoi le Général s’adressa à Dei concernant Eve. Il lui demandait si elle pouvait la trouver. Ce à quoi la jeune demoiselle répondit d’un regard peu impressionné par la question.

« Vous posez encore ce genre de question? Vous qui avez de l’expérience, vous devriez savoir que la réponse est oui sans même avoir à demander. Yes, I can find that Eve. I’m on it since she spoke of her. By the way, she said the girl real name was Eve. Not that it was the one she is using on the field. Would be stupid to do so… I found someone, fitting Eira’s description. Small, brown hair, brown eyes. She arrived 2 months or so after Eira “died”… » dit-elle en tournant son écran pour montrer le profil de la femme.

« You said you wanted Cyber, Viking and Bjorn ready. I hope you have a good plan or way to tell them the news. And not just to them, but to everyone. Especially Ghost. He won’t take it nicely knowing she was in front of him and didn’t click on it. Well he did a little but he brushed the idea away, with good reason. And from what I know, is he not spending time with someone lately ? » demanda la rouquine en fronçant les sourcils avant de continuer.

« But yeah… I do hope you have a plan on how to tell him, more than anyone else. Cyber won’t be so hasty. He will but he’ll stay focused and careful. Same for Bjorn and his dad, but Ghost is something else completely. And Roy. Don’t forget Roy. He sees her as his own. Not that witch of a wife he has but still. Sarah should be fine, I mean. She’ll be shocked but will keep it together…» conclua Deirdre sur le sujet avant de reprendre concernant le sauvetage.

« I don’t think invasion is a good idea. If you ask me. It will make too much noise and can hurt things more than help. Like you said Serge, it’s a delicate situation, politically speaking nobody will accept to save an enemy assassin of Neo-Umbrella. What they might accept is if you tell them you spoke with the silver warrior and she told you that they are growing something in some kind of labs. They will buy this more than saving some “random” assassin’s. They might think it’s a trap, that’s why you want to personally get involved because you have reason to believe Henry is just another crazy man with unbelievable ideas that needs to be taken down. The conversation, even short, that you had with him proves that he is one hell of an egotistical man. He is surely not the highest in the ranks, but he is a wild card that we can’t ignore. » plaida la rouquine en attendant la suite et ce que le Général en pensait en résumant ses pensés.

« So yeah, I suggest covering the real reason to go in Ukraine without invading the country. It runs in the family doing things loudly. A more subtle approach would be appropriate. If Henry get the news of a NATO invasion in Ukraine, he will leave and we will lose track of Eira. Again. You know we will if we are not fast enough or careful enough. We can’t be loud about it. I don’t suggest it. Would be illogical… At least to me it is…» termina la jeune demoiselle en fixant son supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 169
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 27 Nov - 22:17

Henry avait recuperer Eira, on avait quitter les lieux asser rapidement en sachant que serge avait terminer avec la demoiselle concerner. Cree des flameches n'etait aucunement notre intention, fallait mettre ca au claire. Frank me sortie rapidement des bras de Henry pendant que Eira y retournait. L'homme ce montrait "Innocent'" sur le fait que j'avais flirter avec pour le tenir occuper. Il n'etait pas question qu'il montre qu'il avait eut un interet pour quelque chose. Il s'etait sauver la peau rapidement en demandant comment la rencontre avec le general s'etait passer. Eira lui dit comment l'arme fonctionnait, puis lui dit que finalement on avait juste fait encore des avertissements. CHose a laquel Henry eut un sourire malicieux aux levres. Visiblement, il prenait rien au serieux. Dans son cas il ce trouvait en tete. Il ce croyait en tete dans cette situation... et en plus, avant tout ca elle avait demontrer une certaine jalousie quand ce dernier etait avec moi. Chose qui le fit sourire un peu plus. Demontrant finalement qu'il avait le controle sur Eira.

PEndant qu'ils dansaient elle avait repondu pas mal a la question. Rien de veridicte cependant mais quand meme une reponse qui fessait l'affaire. Henry etait drolement trop concentrer sur Eira. Ce quel portait et comment la robe moulait bien son corps pour ce rendre compte qu'il s'agissait peut-etre d'un mensonge.

Henry: Is that right, so they did asked for my plans. I thought they were smarter than that.

Neamoins il demeura silencieux. Pendant qu'il dansait une de ses mains etait de nouveau sur les fesses a Eira pour la guider ici et la. Elle lui expliquait plus en detail ce qui s'etait passer entre elle et les dirigeant et demandait si elle avait bien fait.

Henry: Of course you did alright my dear.They don't need to know what we are really doing

Dit-il en donnant un bisou sur le coins de la bouche avant que celle-ci ne demande de retourner a l'hotel. Henry eut un sourire en coin. Decidement beaucoup ce passait dans sa tete. En premier elle avait demontrer une certaine jalousie en revenant et le voyant avec moi dans ses bras. Secretary fetish? PEut-etre... mais la voulait retourner a l'hotel? Il la dirigea vers la limousine pour quitter les lieux. En chemin il voulu la rassure


Henry: Don't worry my dear, she was just being nice and sorry for spilling wine on me. Asked me for a dance and thats it. BUt i'll admit, the secretary fetish... she did looked quite... i don't know

Il ce rapprocha de Eira par la suite, deposant sa main sur sa cuisse, pres de son bassin pour la flatter doucement, restant pres de Eira en demontrant parfaitement qu'il avait son emprise sur la demoiselle au niveau physique et psycologique. Il reprit d'une voie douce, pres de l'oreille de la demoiselle

Henry: But don't worry, i do like the secretary outfit thing, but nothing, nothing will replace you my dear

Il morilla de bas de l'oreille a Eira, toujours de sa main qui etait sur la cuisse, lui ecarta un peu les jambes pour la teaser. Toujours dominant ce dernier voulait egalement montrer qu'il n'avait pas l'intention d'aller ailleurs, et qu'il avait ce qu'il voulait.

La ride n'etait pas tellement longue. Henry s'etait montrer agace la totalite du trajet envers Eira. Ne lui laissant pas tant de jeux pour ce defendre ou quoi que ce soit. Il sortie de la limo, encore comme un gentlement ce dernier lui proposa son bras pour retourner dans leur chambre d'hotel


Henry: And.. even if i washed it. I will still need to get ride of it. Sad..

__________________________________________

Entre temps on avait evacue nous a notre chambre d'hotel. On avait pas grand temps pour preparer un attaque et sauvetage. Serge avait donnee une tache a Eira et s'etait de les avertirs quand Isabel allait etre en securite pis on allait les ramasser. Elle n'avait pas envis d'etre la. Donc les chances etaient que sa ne prendrait pas de temps. Fallait toute le monde sur le pied de guerre. Sauf que, Eira avait quand meme beaucoup aide a cet histoire. Elle avait denoncer un agent double dans la base a Leo. Chose que Serge demanda a Dei si elle pouvait le tracker. Quel question, je demeura accote contre une armoire en ecoutant mon pere et la jeune demoiselle discute.

General: No idea why i asked. Probably a reflexe. In anycase, send the picture to Leo so he can arrest her. You guys knows the penalty for that so informe him i want her alive. Not dead when we get to Ukraine.

Il attendit quelque instant, c'etait une situation de guerre et le temps jouait contre eux. C'etait pourquoi il voulait tout le monde disponible et sa incluait Frank s'il pouvait et voulait. Il etait NATO mais pas dans la meme categorie que moi par exemple. Il voulait tellement le plus de bras disponible qu'il avait demander de faire venir les amis a Eira. soit Cyber, Viking et Bjorn. Ils etaient demander en Ukraine, Dei lui demanda encore comment il allait annoncer le tout a tout le monde. Serge prit un moment pour y penser. J'en profita egalement pour soutenir la meilleure amie a Sarah concernant mon cousin, et le fait qu'il voyait quelqu'un

- Yeah Steph would be a pain in the butt if he learns the hardway that Eira is still alive.


General
: What happend to that girl he was seeing not too long ago?

- They broke up, got into a fight he said... didn't say much, Sarah might know more..

Serge: I see, in anycase for now i don't have a straight up plan to tell them. Thing is, they were the closes person to her. Steph Would and will run into Henry's base ASAP if he learns it now and knows what kind of treatement he's giving her. Cyber and his friend i'm expecting some swearing for not telling them sooner, but will come around and will back us up. Specially if i give them green light to do whatever they want down there.

- I Could probably talk with Lincoln, But for Steph, the best way to go for him would probably to get Sarah to announce him the news. I mean i can save his ass in most situation, but to hold him back his daughter's our best option. Specially concerning Eira

Serge: Dei you said she'll be shocked to learn about it but won't make a scene?

Ensuite il avait reprit concernant envahir l'Ukraine. C'etait une idee mais s'etait sa maniere de dire partir au combat. Dei pointa qu'il s'agissait d'une mission discrete et non une invasion. Donc utiliser la discretion s'etait un atout dans cette affaire. Sinon ils allaient la perdre a nouveau. Serge ne broncha pas. C'etait vrai que d'envahir s'etait pas la meilleure option

Serge: Alright, well we'll summon the TaskForce and the bounties in Ukraine. Huge, Amy, RoadBlock and Frost are already on site. Discret approche to the territory. AirForce will stay on my carrier for now. Won't take them long to cross poland and attack anyway. It is right that Henry would run off if he learns we are attacking, and it appear he has ressources but only in Ukraine..

Arriver a plusieurs heurs differente etait sans doute la meilleure maniere pour approcher l'Ukraine sans ce faire detecter. Des troupes au sol de toute maniere. Pas trop facile a remarquer de qui il s'agissait. Il reprit cependant concernant les chasseurs de prime

Serge: And plus, Let Lincoln know i'd like to speak with him once he get to Ukraine. If they ask question just told them we have a big coop job to do, and Dei, can i ask you to see that Sarah learns it soon?

C'etait pas mal le plus qu'ils pouvaient parler dans la chambre d'hotel presentement. Cetait isoler vrai, mais pas comme son bunker a lui donc il y avait des chances de ce faire entendre. La mission devait bien aller, ils ferraient un vrai briefing une fois rendu dans la base a Leo.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bastion Part 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bastion Part 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 23 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: MONTREAL :: Centre Ville-
Sauter vers: