AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bastion Part 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24, 25  Suivant
AuteurMessage
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mer 11 Oct - 9:38

Henry avait rapidement pris les devants concernant ses besoins à elle pour son nouvel équipement. Sincèrement, ça l’héritait. Comment pouvait-il affirmer ce qu’il savait mieux qu’elle concernant ses propres besoins pour faire correctement son propre travail. S’il voulait qu’elle le protège, il devait se référer à elle, pas prendre les décisions pour elle. C’était légèrement insultant pour Eira qui prit rapidement le contrôle en clarifiant ses besoins spécifiques. Il l’avait dit sa spécialité c’était la business. Pas les armes, il l’avait engagé pour faire sa sécurité. Le premier armurier allait dans le sens des demandes d’Henry. Le deuxième avait écouté les requêtes de la femme qui savait exactement ce qu’elle voulait et la précision à laquelle elle le voulait. Il lui assurait qu’avant d’Aller dans le stade final des choses, il y aurait des essaies et des ajustements. Il comprenait que le but était de caché son identité sans la privé de ses capacités. Il s’inquiétait toutefois de la restriction des armes puisqu’elle était très douée en armes blanches.

« Don’t worry, I’m trained with pretty much any kind of weapon, guns and all… I just have a huge preference for blades because they rarely gave up on me. Guns need munitions; a knife doesn’t need to cut to be effective. It just need a pointy end… » dit-elle en haussant les épaules.

Il alla chercher une malette dans laquelle se trouvait pas mal toutes les armes possibles avec lesquelles elle était habituée. Se battre était une seconde nature, de l’intuition plus qu’autre chose pour elle. Il disait que c’était possible de camoufler l’apparence d’une épée et compagnie, il suffisait juste de trouver le bon arrangement. L’armurier qui écoutait toutes les requêtes d’Henry lui sortit quelque chose de passablement inusité et « exotique » en un sens. Ce qu’elle ne souhaitait pas nécessairement avoir puisque cela pouvait attirer l’attention. Déjà que de cacher son identité aller soulever des questions, si en plus ses armes étaient hors du commun, ils allaient avoir un problème. L’armurier qui lui présentait le GunBlade lui disait que c’était possible d’utiliser l’arme en tant qu’arme blanche et en tant que fusil. C’était un prototype. Le prenant elle l’observait attentivement. Jusqu’à maintenant, ils n’avaient jamais trouver d’officier pour manié l’arme.

« Well, you might have found someone who can… I like the concept. But it’s heavy, no way that I will wield two of them at the same time. That being said, the blade part can be elongated… Think of it as a nice size sword that can be folded back to a gun the size of a little semi-automatic gun… That way, the handle can be a good enough size to balance everything… » dit-elle en bougeant lentement mais agilement avec l’arme. Pendant qu’Henry disait qu’il s’agissait d’une arme étrange.

« Sure it is different, but unless you see it in person, you won’t know if it’s a blade or a gun that killed the person. Harder to track down since it’s one of a kind… Although it’s a bit too exotic for the purpose of it all, I can work with something like that, not having to rely only on the gun aspect of it…. » dit-elle en redonnant l’arme aux armuriers.

Suite de quoi, elle s’était fait dire d’aller faire ses cheveux. Elle fixa son patron avant de rouler des yeux exaspérés par le comportement enfantin de l’homme. La femme était allée se nettoyer un peu, question de ne pas mettre trop de sang partout avant de revenir et dire à la coiffeuse ce qu’elle voulait. La coiffeuse lui confirma que c’était possible. Le but de mettre des rallonges dans ses cheveux en plus de les changer de couleur c’était pour non seulement son apparence, mais aussi pour masquer son ADN. Pendant qu’elle s’installait, Eira écoutait les armuriers s’entêtés avec Henry. L’un voulait plaire au boss, l’autre voulait s’assuré que l’assassin puisse faire son travail sans compromettre quoi que ce soit. L’homme les coupa en disant qu’elle aurait se qu’elle voulait.

« I hope so… I’m not asking because I want to piss you off. I want it a certain way because I know my job. You know business… I know how to disappear, kill, torture and protect… So let me have what I ask and how I want it and I can guarantee you, no one will know… And you will be safe… » dit-elle en laissant la femme lui bleacher plus de la moitié des cheveux.

Patiente, Eira ramena ses genoux vers elle en se mettant à chantonner. Juste ses cheveux, qui lui tombait déjà aux omoplates blondissaient à vue d’œil. Mais c’était encore trop blond, trop jaune. Ça prit 2h juste pour obtenir un blond blanc adéquat avant d’y mettre une teinture grise. Après quoi, ce fut un autre 2h uniquement pour mettre toutes les rallongent nécessaire. Pendant tout ce temps, Eira ne faisait que chanter distraitement pour passer le temps et se changer les idées. Ça lui brisait le cœur de faire ça, de disparaître. Elle aurait vraiment souhaité que ce soit autrement. Sa dernière envie s’était d’aller contre le Taskforce. Et justement, elle allait devoir en parler à Henry éventuellement. Mais bon, il n’était pas tellement d’humeur. Tellement enfantin cet homme, Eira avait du mal à comprendre pourquoi il était le visage de Néo-Umbrella. Bref, quand tout fut installer, sécher et brosser. Eira avait les cheveux aux hanches, soyeux et argenté. Parfois plus foncé, parfois très clair. Ça faisait certainement changement et la moitié de ses cheveux n’étaient plus les siens.

« Done… Half of it is not my real hair, so more difficult to trace the DNA back to me… One strand of hair can have up to 60 different DNA result now… How you are pleased with it… Can I go back to my daughter now? » demanda-t-elle en ramenant ses cheveux du côté gauche et se faire une tresse énorme.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Jeu 12 Oct - 19:26

Henry avait apporté sa nouvelle arrivante dans l'armurie de Neo Umbrella, déjà on voyait son niveau d'intérest, sa en était presque même curieux en plus d'être insultant a quel point il prenait les devant dans cette affaire. En premier lieu il l'avait apporté de force sans vraiment lui donnée le choix de suivre, en second il cachait son identité mais ce n'était pa slui qui était venu avec l'idée, c'était Eira, Henry devait avoir la tête ailleurs. Armurier numero 1, étant connu comme un vrai lèche bottes acquessa aux demandes de Henry, lèche botte mais quand même une tête sur les épaules, le deuxieme lui s'était directement entretenu avec Eira, ne cachant pas le fait qu'il était un peu inquiet niveau arme, celle-ci le rassura en lui disant qu'elle était pas mal entrainé avec tout.

Armurier 2 : indeed, knifes are really good for that

Il y avait un certain soupçon de malaise dans son ton de voie qui couvra rapidement en allant chercher son prototype. Une arme unique avec quand même le signe de Neo Umbrella sur la garde de l'arme. Devait être identifier après tout, expliquant la situation a Eira, Henry trouvait l'arme étrange, mais celle-ci affirma qu'ils avaient sans doute trouvé quelqu'un pour la manier. Chose qui fis sourir les deux armuriers pendant qu'ils ecoutaient la demoiselle avec grande attention, le tout, fessais en sorte que Henry avait plus l'attention de tous et cela l'enervait un peu.

Armurier 1 : It still needs a few adjustement here and there, but it is mostly complet

Armurier 2:I'm glade you seems to like it

Les armuriers même en état de pratique, experimental, ils étaient content de la réaction de Eira par rapport a l'arme. Elle ne semblait pas trouvé l'arme étrange, mais c'était un peu certain qu'elle ne serait pas capable d'en manier deux en même temps.

Armuerier 2 : Maybe on blade mode with a bit of practice..?

Armurier 1 : Forget it, we'll just make the few adjustement needed so she'd be comfortable with it when she practice

Les deux armuriers s'observa longuement avant de ce faire un signe de tête position en guise d'approbation. Pendant que Henry lui passait son commentaire sur la '' Wierdness'' de l'arme. Chose qui fit sourire le 2e pendant que Eira repondit elle. Henry ecouta avec un peu d'ennuie, les bras croisé. Son attention était présente, mais s'était claire qu'il trouvait ça long, elle redonna l'arme aux armuriers qui lui confirma qu'ils allaient travailler encore un peu dessus question de la mettre a son goût ou au poid désiré pour être confortable, peut-être même réduire la puissance de feu magnum de l'arme.

Henry l'envoya ce changer les cheveux, décidément la relation entre les deux n'allait pas de mieu en mieu. Henry avait sa manière, très.. a lui, de faire dans ce genre de situation. Les armuriers s'étaient mis au travail pour ce qui était de l'uniforme. Ils étaient tous sortie sur des supports et racks différent da sl'armurie. Sa allait même jusqu'à des vestes mediecals, mais ceux-ci ce trouvait dans le fond completement. Un passe temps des armuriers.é Elle confirma aussi qu'elle mettait ses avis questions d'être bien capable de faire la job. Chose que Henry repondit d'une voie monotone

henry : Indeed, you need to perform, Goerge told me you'd do the job asked at your best. I'm going to let that go for today, but don't take this as VIP Pass with me.

Dit-il un peu fru mais calme, la voie était plate a ecouter mais bon, les forgerons eux continua leur ouvrage dans leur entrepot a sortir leur gadgets en général, en plus des uniformes. L'Armurier 2 lui sortiat beaucoup de gadget plus rapidement. Il avait une certaine motivation que son mentor n'avait pas. Une job devait être fait, Eira devait être safe en plus de garder leur patron safe... Sa pris pas trop de temps qu'il s'était mis a l'ouvrage sur un de ses casques, celui qui jugait le plus menaçant de la gang...

Le temps avait passé, 4h au total avait passé entre le moment ou ils étaient arrivé et Eira qui sors de chez la coiffeuse, une nouvelle femme. Difficile de reconnaître l'assassin qui était rentré en premier dans le local. La coiffeuse fessait effectivement des miracles, un peu crève cœur mais ce n'était pas le soucis de Henry. Il voulait avoir sa garde du corps, et il n'était pas question que son partenaire ne la retrouve donc fallait trouvé des moyens – Trouvé surtout par Eira – pour cacher l'identité de la demoiselle. A sa sortie le directeur de Neo Umbrella eut un sourire en coin. Il était content de voir ce qu'il voyait devant lui. Sourir en coin avec un regard malicieux, comme s'il avait milles et une chose qui lui traversa l'Esprit. Elle lui expliqua en bref l'idée derrière les rallonges de cheveux. Henry s'était rapprocher de Eira, sans trop de gêne pour prendre doucement une mèche en repondant calmement, on aurait presque dit un autre homme.

Henry : I am satisfied with what you have done.

Armurier 1 : Thats, Eira?

Henry : Indeed it is you moron,

Avait-il dit en tournant autour de la demoiselle. Un metre de distance pour l'Examiné de gauche a droite et de haut en bas

Henry : You may indeed go to your child, you'Ve spend enough time in there. There is no need to keep you around anylonger for today. We'll have work to do tomorrow.

Il s'était même montré gentil? C'était quand même curieux cette histoire, il lui pointa la porte en levant la main doucement, montrant encore qui était le chef dans cette histoire, malgré le fait qu'il trouvait les changements de Eira bien adapté a la situation.

Henry : Tomorrow you'll meet the rest of the protection team. You're kind of there boss, so if you ask them to go kill themselve they might do it so be carefull. Well trained but not like you or number 4. You're there boss because you'Re the girl of the team and plus, you are close protection detail, not like them that need to stay 10m away.

Il en rajouta pas plus, il en avait entendu pas mal sur Eira par l'intermédiaire de number 4, donc deja l'idée de travailler avec une équipe s'était quelque chose, il n'allait pas la mettre avec quelqu'un comme partenaire

Henry : And if we start getting along one day, you'll be allowed to go on hunts and outside you and your daughter, as long as you don't try to escape, most of my primary bases are far from anything usefull for a escape, anyway Izy must be worried, you should go.

Il finit sa phrase ainsi, effectivement il était quand même tard, et Henry avait monopoliser Eira pour un très très long moment, laissant la pauvre petite dans leur appartement seule.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Jeu 12 Oct - 21:53

Eira avait discuté avec les armuriers et Henry. L’arme devait être ajusté correctement, autrement, ça allait être trop lourd à la longue et épuisant pour rien. Elle voulait être efficace, pas retenu en arrière par une arme qu’elle savait manier, mais trop lourde à long terme. Les hommes lui disaient qu’elle était pas mal prête, il fallait simplement qu’il ajuste le poids, la garde. L’armurier plus gentil et amical avec elle semblait heureux de voir que le gunblade lui plaisait.

« Indeed, I like it… » dit-elle en faisant une série de mouvements digne des samouraïs.

Suite de quoi, il y eut une mini confrontation entre les deux hommes. Celui qui était le plus sympathique semblait convaincu qu’elle saurait en manier deux à la fois. Le premier lui dit d’oublier question qu’elle soit confortable.

« I could, but not for a “long” period of time. I’m strong and trained. But a lot of things can go wrong in a combat. And I can’t allow to be behind the situation, » expliqua la femme avant de reprendre. « I’m not as physically strong as you two or even Henry. What I have is good analysis; quick feet, quick thinking and I mastered different kind of martial arts. I know the weakness of a body. It’s not so different from a person to another. You just have to know where to hit. So yes, I do need it to be lighter. It will be more maneuverable for my little shape. The gun part, make it as strong as you want. I can handle the kickback without any problem… I just need it to be fast to recharge. And I need it to be really fluid to change form from a gun to a blade and back to a gun… » dit-elle en inspirant profondément pendant qu’Henry confirmait qu’elle devait être efficace sur le terrain.

C’était en effet le but de cette première rencontre. Elle ne voulait pas se mettre en danger plus qu’elle ne l’était en protégeant l’homme. Son patron lui expliqua que la « passe VIP » n’était pas permanente avec lui. C’était une situation spéciale, une faveur qu’il lui faisait. Eira lui fit un signe de tête affirmatif avant de lui répondre.

« I know. I’m not doing it to annoy you. I don’t like fucking around and not being prepared. I don’t like when things drags behind. I like it quick and efficient. I’m doing it to do my job right and to blend in the situation I’m in right now and for the time being. You hired me to protect you. I will do it. I just need one more things… The armor, uniform or suit I’ll wear; I really need it to be practical. Not too big or heavy. It’s really important for me to be able to move properly,» dit-elle d’une voix calme et clair avant de reprendre. « See it this way, if I can’t move, you can’t be safe, even if I’m around. I’m quick to react, but without the proper armor and the proper fitting, you are good as dead and so am I… ok? And the purpose of the armor is not just to protect me… I want it in a specific way so it can trick the mind with my body proportion… So that anyone who will encounter me won’t see what I am underneath… Alright? » termina la femme en s’inclinant légèrement avant d’aller sur la chaise de la coiffeuse.

Quatre heures pour obtenir un résultat plutôt stupéfiant. C’était noir dans le haut, où il s’agissait de ses vrais cheveux. Ces derniers dégradaient en gris argenté jusqu’à ses hanches grâce à des rallonges. Tout ça pour éviter de la retracer avec sa propre ADN. C’était crève-cœur de se faire disparaître soi-même, volontairement. Elle n’y allait pas de mains mortes. Elle prouvait en quelque sorte sa loyauté à se patron qui s’était imposé à elle. Une fois sortie, Eira s’était observée un instant. Attentivement, elle s’était détaillée. Elle se ressemblait, mais pas vraiment. L’armure allait se charger du reste. Elle voulait « élargir » ses hanches et ses épaules pour créer une illusion d’optique et transformer sa silhouette sans l’effort de la chirurgie. Seul un œil réellement aguerri allait pouvoir voir au-delà des exagérations causés par les pièces d’armure.

Bref, s’approchant d’Henry, elle lui demanda s’il était satisfait des changements. Ce dernier prit une mèche entre ses doigts. Eira s’était raidie, méfiante de cette intimité. Déjà qu’il n’était pas sympathique, là il s’incluait dans sa bulle assez ouvertement. L’armurier lèche botte passa un commentaire, indiquant qu’elle ne se ressemblait plus. Son patron lui accordait la permission de retourner auprès de sa fille. Elle avait passé assez de temps loin de la gamine. Elle appréciait le geste ou plutôt la permission qu’il lui donnait. Il lui montrait la porte d’un signe de main, ce qu’elle suivit, comme un ordre silencieux.

« I’ll need to insist though… I really want the best fit possible for the helmet and the armor… So I’ll need to come back here. You don’t need to come along. It’s just boring fitting… and trying out everything… making sure everything is on point… » dit-elle d’une voix douce, mais insistante. L’homme poursuivit ensuite concernant le reste de l’équipe qui serait sous son commandement. Elle allait les rencontrer le lendemain. « Anything I should know on them before the meeting tomorrow? Aside from what you just told me?» demanda la femme.

Attendant la réponse, elle fit un bref salut partiellement militaire, mais pas assez rigide et rigoureux pour ça avant de retourner dans son appartement. Isabel était restée dans la chambre, dans le lit sans bouger. Pauvre enfant et là, il y avait Eira qui revenait, avec un tout nouveau look. Elle s’excusa à la petite en laissant Isabel jouer dans ses cheveux pour qu’elle les apprivoise et comprenne que sa mère demeurait la même. Elle fit un petit quelque chose à manger, même si ni l’une ni l’autre n’avait envie de quoi que ce soit. La gamine n’allait pas dormir dans son lit, mais avec Eira dans le grand lit dans sa chambre. Hors de question de demeurer séparer pour l’instant. Ça allait recommencé le lendemain et le temps d’adaptation allait être difficile pour l’une et pour l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Jeu 12 Oct - 22:48

La préparations du nouveau matériel a Eira avait commencer. En premier il s'agissait de lui trouvé une nouvelle arme question qu'elle ne soit pas remarqué de la manière qu'elle combattait. Les armuriers avaient donc sortie un GunBlade. Un peu fantasiste comme arme mais tellement efficace. Ils improvisaient des armes selon ce qu'ils trouvaient le plus adéquat et qui pourrait être utile. En le montrant Eira pointa quelque points a changer, chose qu'un des deux armuriers avait approuvé pendant que le deuxieme lui voulait qu'elle manie deux armes. Henry demeura silencieux...

Elle leur confirma qu'elle pourrait en utilisé deux, cependant compte tenu de sa taille, sa force et tout le reste, elle utiliserait beaucoup plus d'energie a prendre deux gunblades que juste une. De toute manière fallait qu'elle soit efficace. L'arme allait lui servir d'arme primaire présentement, pendant qu'elle utiliserait le restant de ses compétences de combat comme arme secondaire.


Armurier 2 : Hmm.. well i would say that with this, you'll just need a bit of practice and you won't have problem

Armurier 1 : Weren't you the one saying she should use two?

Henry : Enough, she'll get her practice and such before going outside.

Au fur et a mesure que leur temps dans l'armurie avançait Henry s'était bien rendu compte qu'il pouvait pas tout décidé pour Eira, elle avait raison, ce fut quand même complexe de lui faire dire qu'elle avait raison, donc dans une autre phrase il lui dit de plus recommencer a le contre-dire. C'était correcte cette fois ci mais elle devait pas en prendre une habitude. Chose qu'elle ce défendit en disant qu'elle voulait simplement bien faire son travail, donc sa n'avait pas comme but de le faire sué.

Henry : Hmmmm...

Il était plus calme, il avait quand même quelque saut d'humeur cette homme, sauts d'humeur qui lui donnait un allure plus enfantin que d'autre chose, mais rares étaient les fois qu'il n'avait pas ce qu'il voulait.

Armurier 1 : Don'T worry about the fluidity of the armor, we'll get a few things out for you to try

Henry : in all scenario, before we even go out somewhere, i'll make sure you can operate properly, with the good equipement.

Étrangement l'homme ce montrait beaucoup plus compréhensif aux demandes de eira que lorsqu'il avait mis les pieds dans l'armurie, avant de quitter pour le coiffeur, l'armurier reprit rapidement

Armurier 1 : Oh and Eira, don't worry, we can make pretty much anything, so once we decide what armore suits you best, we'll create those illusions that you talked about.

Finalement les deux armuriers étaient pas mal rendu du bord de la demoiselle. Elle les avaient calmé en un sens, la présence de la demoiselle et la voie calme qu'elle prenait contrairement a Henry qui était plus autoritaire et directe, avait calmé les choses.

4h plutard Eira était sortie du salon de coiffure. Henry avait prit le temps d'aller vérifier quelque affaires avant de revenir une fois que la nouvelle avait la teinture voulu. Il s'était approcher de la demoiselle en prenant une mèche de celle-ci. Montrant parfaitement qu'il était aucunement mal alaise a rentré dans la bulle a Eira pour voir le résultat final de plus proche. Il resta prêt de la dame quelque instant après lui avoir ''jouer dans les cheveux'' pour finalement lui accorder le droit d'aller voir sa fille. Il était vraiment calme, s'était même pas dis sous un ton d'autorité, juste calme. Avant de partir celle-ci avait demander encore qu'elle voulait le meilleur équipement possible selon ses recommendations, tellement qu'elle reviendrait essayer et Henry n'était pas obliger


Armurier 1 : But boss, you'll be free to come anytime

Henry : I'll pass. But do as Eira ask when she comes back. Important matters will regard my attention then so she'll come alone. Give her what she needs.

Armurier 1 : Understood!

Dit l'homme avant que Henry continue concernant son grade, ses intentions, ce qu'elle contrôlait etc. Chose qu'elle demanda simplement s'il avait autre chose a dire la dessus avant qu'elle rencontre son personnel le lendemain.

Henry : No thats pretty much it. I'd say most of them aren't big fan of female boss, they most likely come out with you whenever something big happens, otherwise its going to be me and you, maybe Alice and Eve but that would depend, Anyway Eve is too busy with her animal kingdom outside.. She's Alice little sister, and Alice.. well.. yeah nah she's not a big fan of big events, so only you and me dear

Dit-il encore avec un clin d'oeil amusé. Eira voulait pas être la, Henry voulait pas l'avoir dans les jambes, tant cas être coincé ensemble il tenta de trouvé un moyen de détendre l'atmosphere a couper au couteau qui reignait entre les deux. Maintenant que le changement de couleur physique, et que les directives de la base avait été donnée, Il n'était plus vraiment inquiet qu'elle tente de ce sauver malgré tout. Elle savait ce qu'il était capable de faire,.... Il fut également légèrement surpris de la voir essayer de faire un salut militaire un peu Mercenarement parlant fait... mais ne dit pas un mot, laissant la demoiselle quitter et retourner chez elle comme il lui avait permis

Deux mois plutard


Les choses chez Neo Umbrella avançait relativement bien. Henry avait finalement montré un pincement de respect envers Eira. Asser pour ne pas être énervant quand ils ce retrouvaient ensemble. Mais la a ce moment c'était un moment de gloire. Neo Umbrella s'en prenait a quelqu'un, ils avaient comme mission ce s'occuper de brisé le BSAA mais sans ce faire attraper. Chose qui allait bien jusqu'à présent, que le directeur du BSAA avait été retrouvé mort dans son bureau. Aucune marque d'altercation entre lui et un autre individue. Recevant la nouvelle dans son bureau, Henry ne pouvait pas s'empêcher s'exprimer sa joie a son personnel.

Henry : It is with great pleasure, that our goal of taking on the BSAA has been a great success so far. The organisation will fall, and it has started with there director who just ''commit suicide'' in his office

Capitaine : It is a honor to serve with

Henry : Yeah yeah cut the cat, Number 4 did the killing. Get back to your station, you have a reconnaissance / Gathering specimens to do

L'Homme fit un bref signe de tête avant de quitter, laissant Henry avec Eira et Alice qui trainait un peu plus loin

Henry : How long do you think they'll run without a director

Alice : Dude you know they'll hire someone

Henry : Yeah yeah.. need to make a better exemple so they'll just fall.

Alice : I'll work something out, get back at'cha

Alice quitta les lieux, Henry déposa ses pieds sur son bureau en observant Eira quelque instant, visiblement de bonne humeur, il la détaillait un instant avant de lui demander, sur un ton plus amical que autoritaire

Henry : SO, how's Isabel going at home? Still good? You can come and sit if you want now, nobody's around..

Dit-il en sortant un document de son bureau, BSAA, fessant un X sur la photo de l'ancien directeur de la compagnie... en attendant des reponses
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 15 Oct - 18:20

Eira avait obtenu permission de revenir à l’armurerie afin d’obtenir tout ce qui était nécessaire à sa transformation et son travail. Elle tenait à tout ce que soit parfait et fonctionnel. Elle était control freak à ce sujet. Elle détestait que qui que ce soit prenne les décisions pour elle à ce sujet. Elle se connaissait et connaissait par-dessus tous ses propres besoins. Elle n’avait pas envie qu’on choisisse pour elle. L’assassin tenait à garder le contrôle au moins à ce sujet. Déjà qu’elle avait été forcé de se retrouver à travailler pour Henry. Elle n’aimait réellement la situation, très exigeante sur sa « vie de famille ». Surtout les premiers jours qui suivirent qui devinrent des semaines pour devenir 2 mois.

Eira faisait son travail, tous les jours à chaque fois qu’on lui demandait. Elle se présentait, l’esprit à la bonne place. Debout dans un coin tranquille à surveiller son patron, la mercenaire l’écoutait sans dire un mot en général. Là il était fier à faire son discours. Il était content des avancements de l’organisation contre BSAA. La capitaine faisait les belles manières avant qu’Henry ne lui dise de se la fermer. Il lui disait de retourner à son travail. Il n’avait plus besoin de ses services. Numéro 4 avait fait le travail, comme d’habitude. Eira elle, sortait peu, elle était encore en probation bien qu’elle ne se plaignait jamais.

Alice aussi était dans la salle, accompagnant son meilleur ami et ex dans ses idées stupides qui selon l’assassin avançait aux pas d’amateur. Ils n’étaient pas des plus efficaces, bien que c’est ce qu’ils aimaient croire, elle et Henry. Le patron se demandait justement combien de temps BSAA allait tenir sans directeur. Alice répondit que ça n’allait pas être très long avant que ça ne se fasse. Ils avaient besoin, selon l’homme, de faire un meilleur exemple afin de faire tomber l’organisation pour de bon. Apparemment, la femme allait lui revenir sur le sujet avec une solution qui conviendrait à tout le monde.

Toujours debout dans son coin, Alice quitta la pièce. Il ne restait donc qu’Eira été Henry dans la salle. L’assassin attendait que l’homme, lui permette de disposer. Le patron était de belle humeur, pieds sur son bureau, un verre à la main. Bien franchement, la mercenaire n’était pas tellement impressionné par la situation, elle avait vue mieux après tout comme réussite du genre. Bras croisés sur sa poitrine, elle remarqua vite que l’homme la détaillait avec attention. Il finit par lui demander comment allait Isabel. Il lui disait qu’elle pouvait même s’asseoir maintenant qu’ils étaient seuls.

« I’m fine standing. Thank you, » dit-elle d’un ton neutre avant de répondre à la question concernant sa fille. « As for Isabel, she is… getting by. Bored, obviously. She missed the outdoors. Something she had plenty of back in Sweden…  Now well… It’s different. Not at all stimulating for a young girl that age. Aside from that… Well she is fine in good physical health…  As for me, I miss playing piano… And I’m bored as well…» déclara-t-elle en haussant les épaules avant de reprendre.

« I have a question. Why do you want BSAA to fall so much? I mean they are important but not that much… It depends on your overall goal… Because to be honest, taking them down is quiet and easy task if you ask me. They are no real threat to you really. Their job is to neutralize infected area… Not to fight organization directly. So in that sense, they are quite the easy target…  » déclara-t-elle honnêtement, le ton toujours neutre.

La femme était restée debout, dans le coin dans son uniforme fait sur mesure. Noir et gris foncé, elle avait des épaulettes qui lui donnaient une allure plus carré dans le haut. Au niveau des hanches, elle avait une armure qui accentuait ses courbes. Elle avait également son gunblade dans son holster accroché à sa ceinture. Sinon, son casque était lui aussi accroché à sa ceinture. Ses cheveux ombré noir et argent étaient tressés jusqu’à la base de sa nuque avant de n’être qu’une queue de cheval simple. Sa chevelure cascadait jusqu’à ses hanches pendant que quelques mèches de cheveux rebelles encadraient son visage.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 15 Oct - 19:12

Henry était entrain de célébrer sa nouvelle victoire. Il avait défoncé le BSAA dans les deux derniers mois, autant sur le terrain que dans leur bureau. Pour l'homme, avoir fait le tout, sans avoir eu des avis de l'ONU par rapport a ses actes de violence démontrait qu'il avait une certaine grippe sur ce qui ce passait dans le monde Bio-TErroriste. Il fessait sa place et il en était très content. Au point de faire une espèce de rencontre dans son bureau avec le capitaine des forces qui s'en était prit aux agents BSAA sur le terrain, et Alice qui gérait a distance mais n'avait pas été sur le terrain et naturellement Eira.

Le Capitaine fessait son lèche botte, Henry le renvoya s'occuper ailleurs. Il discuta un cours instant avec Alice avant que celle-ci ne quitte. Elle devait faire des planifications concernant l'organisation anti Bio-terroriste, ils avaient peut-être perdu leur directeur grace a George, mais ce ne serait tardé qu'un autre directeur sera élu dans les jours qui vont suivre. Une fois que le bras droit de Henry quitta, ce dernier s'installa plus alaise sur sa chaise avant d'invité Eira a venir s'assoir, ils étaient deux. L'Homme en question était d'ailleurs plutôt très relaxe et alaise envers sa garde du corps qui avait forcé sur l'emploi. Montrant d'ailleurs aucun professionnalisme envers celle-ci d'ailleurs. Ils n'étaient.. pas au travail, pour lui, quand ils étaient les deux seuls dans son bureau.

La femme refusa, expliquant qu'elle était bien correcte debout, Henry retira ses pieds de sur la table, verre a la main et ce redressa également, marchant vers le mur du fond pour ce rendre a la fênetre. Il se renseignait sur Eira, voulant prendre des nouvelles de elle mais aussi de la demoiselle qui vivait avec, Isabelle. Chose qu'elle lui expliqua qu'elles s'ennuyaient de l'extérieur et trouvait un peu le temps long. Prenant une gorger de son verre il repondit


Henry: We did some good work, with the BSAA, i'm in a good mood, once you go back home tonight, not too too late, you should take her for a walk outside of theses walls

C'était risquer, permettre a Eira de quitter la base? Sa montrait une chose, Henry avait une certaine confiance envers sa garde du corps, okay il était amoureux aussi et voulait qu'elle ce plaise un peu donc l'autorisé a un telle acte pouvait avancé les choses, mais aussi, il ce doutait qu'elle ne tenterait rien de stupide et de ce sauver avec Isabelle seul. Il ce retourna et marcha tranquillement vers Eira, sourire aux lèvres, sourire démontrant qu'il n'était aucunement de mauvaise humeur, ce dernier ce montrait plutôt sympathique contrairement aux humeurs trompeuse et jumpy qu'il avait tendance a avoir.

Eira lui demanda ensuite pourquoi le BSAA. Bonne question, s'il le savait lui même. Elle avait des bon points expliquant que ça ne fessait aucune sens dans leurs actions etc. Richard, le patron de Henry, avait les réponses, mais il n'était pas autorisé a parler de lui encore.


Henry: Indeed, they go against BOW to contain quarantine zone. Attacking the organisation while it deployed somewhere does not attrack much attention.

Il était rendu près de sa garde du corps, il ne ce gêna aucunement pour passé dans sa bulle, en lui flattant la joue doucement avant de reprendre

Henry: The World believe the BSAA can contain the infection. Even tho only Europe is left to fight off the infected. Lets say they can't find another director to replace the previous one. The chain of command will be broken, Bucket heads won't be able to maintain the perimeter around Europe and the country will fall. Relying only on organisation that WILL be able to save them. Us, Unlike Umbrella that tried to create Gods, we're here to save the world, but at first we must destroy it so we can create a new and better world

Au final, la réponse de Henry ressemblait un peu a ce qu'il ce souvenait de la conversation avec Richard concernant son attack sur le BSAA. Il prit une autre gorger, toujours dans la bulle de Eira, il ne ce gêna aucunement pour la détailler, même avec son équipement sur le dos

Henry: Does it answer your question? in final, we must do everything we can to get them to engaged us, but not getting caught. Which is why we fought them only in infested area, and plus our mens are better trained to fight humans than them. so not only we fought them in infected area, but they have no proof we were even there, and if world comes out, they'll be able to rally a few country with them. which would be bad for us and business.

Dit-il, il reculla d'un pas question de ce donner une meilleure vue d'ensemble sur '' sa partenaire'' de travail, attendant de voir ce qu'elle lui répondrait.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 15 Oct - 20:03

Eira avait fait un rapport de sur l’état d’esprit de sa fille et le sien par la même occasion. Ce n’était pas génial pour être parfaitement honnête. Oui, elle avait ce dont elle avait besoin, mais encore une fois, on la privait de sa précieuse liberté. Son enfant méritait aussi cette liberté. Elles ne méritaient pas ça, bien franchement. Et elle aurait voulu que ce soit autrement, qu’elles retrouvent leur vie réelle, leur vie bien à elle. Bref, la femme avait fait un compte rendu plutôt juste de la situation. Après quoi, la mercenaire avait demandé pourquoi BSAA. La femme savait parfaitement ce qu’il en était des autres organisations possibles de vraiment avoir un poids dans la balance. BSAA était juste un pion parmi tant d’autre qui avait pour mission de s’occuper des zones infectés pas de se défendre contre des humains.

Henry lui dit que puisqu’il était de belle humeur et qu’elle pourrait aller prendre une marche à l’extérieur de la base avec sa fille à la fin de la journée. Elle appréciait le geste, mais demeurait, évidemment, méfiante de l’homme. Pour le remercier, Eira fit un bref signe de tête. Puis, elle regrettait d’être dans la même pièce que son patron, seul. Il s’était approché d’elle, trop près. Elle sentait son haleine fraîchement alcoolisé, sans oublié qu’il lui fit une caresse sur la joue. Plus petite, fronçant les sourcils, l’assassin ne dit rien. Elle avait un regard de dédain, peu impressionné par ses gestes affectueux déplacés. Il reprenait comme quoi Neo-Umbrella était là pour sauver le monde. Elle soupira, peu convaincu.

« You? Able to save the world? I seriously doubt it. You attack a weak organization while there is bigger to worry about. And plus, you create infections. So it is kind of contradictory to claim that you are there to save the world… And BSAA is just one among many. And those ones won’t let you have this world sir… » dit-elle d’une voix sérieuse et froide, avec un accent britannique plutôt prononcé.

L’homme se recula enfin, mais uniquement pour la détaillé des pieds à la tête. Elle eut un frisson de dégoût. Elle n’avait vraiment pas la tête à ce genre de situation. Elle voulait sortir et prendre l’air avant de vomir. Il lui demandait ensuite s’il répondait à sa question. La femme eut une moue peu convaincu de ses plans. Quelques choses clochaient, comme s’il ne savait pas tout à fait où il s’enlignait dans toute cette histoire. Il expliquait que BSAA n’avait encore aucune preuve que BSAA était en cause. Si BSAA n’était pas au courant, les autres comme l’OTAN ne l’étaient surement pas non plus. Ça ne devait pas sortir étant donné que ça allait être mauvais pour l’image de la compagnie.

« Bad for the image huh… Kind of bad for your image in fact to hire mercenaries, assassin and bounty hunters. Your plans are really not clear or I dare say useless. If you want the attention of the world, think bigger than BSAA. Otherwise, you’ll be a “wanna be”, nothing more. What is your role exactly in all this? Because if that’s it, just doing that is far from being enough. Something is missing. I feel like someone is above you. But you can’t tell me quite yet. Which I can understand, it’s none of my business. My job is only to protect you, but I’m more than just a bodyguard in my day to day life. Well, was since I’m dead now… But still, I analyse people and situations. And you are far from being in the bigger game that is going on. BSAA is a playground for kids. I hope you know that for your sake. Otherwise, you will lose a lot of your time with the wrong peope… » dit-elle toujours les bras croisés.

Elle jouait à un jeu dangereux. Donner son opinion sans que celui-ci eut été demandé pouvait la mettre dans la merde. Eira le savait, mais c’était la seule véritable manière pour elle de savoir ce qui en était vraiment. Elle s’occupait de la sécurité uniquement et franchement, elle n’en savait pas assez à son goût. La femme était suffisamment brillante pour savoir qu’il y avait plus à cette situation qu’il n’y paressait. Elle n’en était pas à sa première organisation. Elle avait travaillé pour plusieurs personnes et il y avait toujours plus haut que soi à un moment ou un autre. Henry était cohérant dans son histoire, mais ne semblait pas savoir ou avoir plus de détails que ce qu’il lui avait dit. Signifiant ainsi qu’il y avait fort probablement plus haut que lui. Au moins une personne, voire plus. Son but dans tout ça était d’en apprendre, mais aussi de dévier l’attention de l’homme sur autre chose qu’elle. Sérieusement, après deux mois, Eira avait encore sa situation au fond de la gorge. Elle faisait au mieux de sa situation, mais s’introduire dans sa bulle ne faisait pas partie du plan ni de son travail. L’assassin tenait à rester professionnel. Rien de plus.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 15 Oct - 22:48

Henry était de bonne humeur, celui-ci voulait aussi partager un peu plus que du travaille avec Eira, c'est pourquoi il ce renseigna un peu sur Isabel, dans l'ensemble elles trouvaien le temps long et aimeraient bien pouvoir ce balader et être libre. Le compromis que Henry trouva fut de lui donnée le droit de ce balader hors du complexe avec Isabel. Peut-être que s'était risquer oui, mais d'un autre côté aussi, Eira n'était pas folle, et il savait très bien qu'elle essayerait pas quelque chose pour ce sauver.

Ensuite elle lui avait demander pourquoi le BSAA, Henry donna la réponse qu'il s'était fait donnée : Ils sont une source d'espoir pour l'humanité contre les infecters. Alors sans eux, ils tomberaient. C'était la version qu'il avait reçu, un peu baragoin mais d'un autre côté, quand même un peu tengible, et ensuite il parla de sauver le monde en le détruisant en premier, s'était quand même des paroles dignes d'un compte de fée, ou une histoire fantasique. Cependant, dans cette situation bien réelle, s'était aucunement de la fiction, s'était la raison pourquoi Henry poussait le virus ici et la, pis pour le moment, il n'avait pas atteint l'europe.

Eira s'opposa a son file d'idée de sauver le monde. Henry prit une gorgé a nouveau, toujours près de la demoiselle, lui ayant flatté la joue et la déshabillant du regard en même temps il poursuivit sur son file d'idée concernant le BSAA


Henry: Well put it this way, we're not making a big move yet to be knowed, BSAA are weak but still contrôl the access to the Europe for the infected. As long as they remain in the way, i won't be able to accomplish what i want for that last country.

Gorgé de nouveau avant de reprendre

Henry: It is a wierd concept at first, but in the end, its something that is perfectly logical. We put a real threat to national security, and only the strongest survive, the one that were destin to survive, not weak and helpless people.

Il prit finalement son pas de reculle pour continuer a regardé Eira en la détaillant au complet, chaque parcelle de son corps, toujours en discutant avec la demoiselle. Il était nullement professionnel présentement, il voulait qu'une chose, et ce gêna aucunement pour le montré, Eira. Il poursuivit dans ses explications du BSAA avant qu'elle ne reprend en lui disant que ses plans n'étaient pas les meilleurs. Il arrêta net son déshabillement de la demoiselle en lui lançant un regard noir, mais ne l'intérrompa aucunement. La laissant poursuivre dans ses explications concernant son plan, BSAA, et cibles en général.

Henry: Well that is just it, I do not want to attrack too much attention for now.

Toujours entrain de faire aller son côté très ''analyseur'' du corps de la demoiselle, il prit une nouvelle gorgé avant de reprendre concernant les propos de Eira

Henry: I told you, giving your opinion everytime isn't going to work here. Your job is to protect me while we work, outside of work we're something else.

Visiblement il n'était pas non plus content de l'armure qu'elle portait. Sa l'obstuait dans son déshabillement de la demoiselle. Il ce retourna vers son bureau pour aller ce prendre une cigarette avant de lui dire

Henry: COme on, Day at the office is over, lets go to my quarters, leave your armor here, we won't be going out for the rest of the day.

Dit-il en ce dirigeant vers la porte, toujours avec ca cigarette a la bouche pour ce diriger vers ses quartiers. Arrivé sur place il rentra, belle appartement tout propre et ordonner. Il poursuivit la conversation en lui disant

Henry: I did not want to be alone at home and your shift isn't over, that why you're still around, needless to say you are still good compagny even as a not talkative guard, you hungry?

Dit-il en ce retournant vers Eira puis poursuivit

henry: As for the question, feeling you had at the office, you are wrong, i control everything's happening here, i get what i want and i get result. What i can't get now i will get it later. You've seen a few torture session with the prisonner we have downstaires. Nothing stands in my way, whenever i want something, or whatever i want to get.

Il s'était servie un nouveau verre mais dans ses quartiers, ce retournant face a Eira en prenant une nouvelle gorger, toujours entrain de fumé en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 15 Oct - 23:41

Eira était contrainte à subir la présence rapproché de son patron. Chose qu’elle n’appréciait pas particulièrement compte-tenu des circonstances dans laquelle il l’avait mise pour obtenir ses services de garde rapproché. Et là, bien, il était vraiment trop près d’elle pour que la femme puisse accepter quoi que ce soit de sa part. Mais bon, elle ne s’opposait pas aux idées de l’homme en tant que tel. Ce n’était pas vraiment à elle ou encore sa place de le faire. Après tout, elle était garde du corps, pas conseillère. Elle comprenait le désir de l’homme à demeurer dans l’ombre, mais en même temps, c’était tellement contradictoire avec ce qu’il souhaitait accomplir en parallèle. Bref, comme l’assassin le savait, Henry n’était pas particulièrement content qu’elle donne son opinion. Ce dernier le lui rappela en ajoutant que ça n’allait pas toujours fonctionner puisque son travail était de le protéger, rien de plus.

« I know it’s not going to work. I’m just saying my opinion, another point of view. You do understand that it’s healthy to have second and third opinion; especially in your field of work. I do understand my place is as a bodyguard. But don’t forget you are not the first one I have worked for… I’m not challenging you. It just happens that I’ve seen more aspect of your side of work than you might think. I have seen different outcome. Not always the best or the worst. I’ve just seen a lot in career. It’s just an opinion, not an order or a confrontation…» dit-elle d’une voix calme et autoritaire malgré tout avant de reprendre. « I don’t look like it, because I usually stand in a corner, analysing everyone’s move, but I do listen. » conclua la femme toujours les bras croisés en fixant l’homme qui continuait de la bouffer du regard.

Suite de quoi, Henry l’invita dans ses quartiers. La journée au travail était terminée. Il souhaitait qu’elle laisse son armure au bureau. Fronçant les sourcils, elle dévisageait l’homme. Son expression démontrait qu’elle n’était clairement pas d’accord avec ce qu’il lui demandait de faire. Déjà enlever son armure constituait quelque chose qu’elle refusait. Elle préférait le retirer une fois chez elle. Comme ça, c’était toujours à porter de main. D’un autre côté, il jetait le professionnalisme par la fenêtre. Cigarette à la bouche, il s’attendait à ce qu’elle suive.

« I will not take off my armour. As long as I’m alongside you, I’m on duty. So no. I will not take it off here. I’ll do it once I’m back at my place, where I know it will be. Where I know I can find it without any problem. Sir. » déclara Eira avant de reprendre d’une voix frigide et incertaine. « It’s not in my contract to go in your quarters to chat. Because my job is to protect you not give you company Sir.. » conclua la femme en gardant toujours les bras croisés.

Mais elle ne semblait pas vraiment avoir le choix, alors Eira suivait en silence. Laissant l’homme parlé jusqu’à ce qu’ils arrivent à ses quartiers. Il pouvait voir qu’elle n’était vraiment pas encline à ce type de d’activité extra-travail. Il ne voulait pas être seul, déclarant que sa journée de travail n’était pas terminée. Il la complimenta comme quoi elle était de bonne compagnie, même si elle ne parlait pas particulièrement beaucoup, avant de lui demander si elle avait faim.

« I’m not. » répondit la femme qui était restée dans l’entrée du logement sans avancé à l’intérieure.

Sinon il répondit à son questionnement concernant la présence de supérieurs. Apparemment, il n’y avait personne, mais elle doutait fortement de tout ça. Elle n’y croyait pas vraiment, trop d’aspect pointait dans d’autre sens. Il ajouta également qu’il obtenait toujours ce qu’il voulait, peu importe la méthode, donnant comme exemple les laboratoires et salle de torture dans les étages inférieures du complexe. Rien ne se mettait en travers de son chemin.

« If you want company, I’m not the right person. I’m an assassin. I don’t do conversation. I kill, I protect and I torture. That’s all. It’s not my job to entertain you. I get that you get your way, whenever you want. But that’s not the way I work. We are not outside. You are safe at your place. You don’t need me here. If you want someone to entertain you, call Alice. I’m sure she’ll be glad to spend the rest of the day with you. » dit-elle d’une voix clair et autoritaire. « You forced me to work with you. Don’t force me to spend unnecessary time at your place to socialize. » ajouta la femme toujours aussi sérieusement.

Eira attendait la permission pour partir. Elle n’avait aucune envie de demeurer là, dans cette « maison », dans « l’intimité » de son patron. C’était inapproprié et elle ne voulait vraiment pas rester là. Son langage corporel était sur la défensive. Son corps était raide comme un animal en chasse. Elle détestait l’odeur de cigarette qui lui chatouillait le nez. Elle détestait encore plus l’odeur d’alcool qui émanait de l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Jeu 19 Oct - 14:31

Henry poursuivait sa discution avec Eira, il lui avait dit de manière un peu étrange comme quoi il demeurerait dans l'ombre donc les grosses cibles n'étaient pas encore sur le menu. Étrange quand même, Neo Umbrella voulait faire leur marque dans ce monde, croyant pouvoir le sauver en le détruisant et tout le reste. Eira avait donnée son opinion mais Henry n'était pas content, ne l'ayant pas intérrompu par contre, il la laissa poursuivre pour lui dire de pas faire ça trop souvent. Chose qu'elle lui avait repondu que s'était quelque chose de santé et utile dans leur domaine, d'avoir plus que un avis. Donc elle voulait mettre le sien? Il repondit calmement

Henry : Indeed, i keep learning alot about you Eira, each day, i'll be more carefull when you are quiet but that still doesn't mean i want your opinion on the matter. But thank you for giving it.

C'était encore un peu contradictoire ce qu'il disait, la remerciant pour son opinion mais a la fois lui dire de ne pas recommencer? Branche toi Henry mais visiblement, l'homme était décidément préoccuper par d'autre image devant lui. Eira, la découpant de son armure toute en ayant plusieurs idées qui lui traversait l'esprit en même temps. Cette homme

Ce dernier l'invita par la suite dans ses quartiers, lui disant de laisser son armure au bureau, ils n'allaient pas en avoir de besoin rendu la. Il ne ce préoccupa pas vraiment de si elle l'avait retiré ou non, il voulait qu'elle le suive, et au pire, elle retirera son armure une fois dans ses quartiers, chose qu'elle s'objecta également a venir le rejoindre dans ses quartier sous prétexte qu'elle n'était pas de la compagnie, mais une garde du corps. Totalement l'inverse de ce qu'il voulait de elle.

Henry : You don't have a working contract Eira, you do as i say and stay with me as long as i like.

Ce fut dit sous un ton plutôt directe et autoritaire. Décidément il voulait qu'elle suive dans ses quartiers, chose que Eira finit par obéir et le suivre. Ils s'étaient mit en direction des appartements a Henry ou il lui lui avait dit, une fois a l'appartement, qu'il appréciait sa compagnie. Faut dire que au départ tout comme Eira, on avait tordu le bras a Henry pour avoir une garde du corps rapprocher. Donc il n'avait pas été très enclin a l'avoir autour, maintenant, il aimait bien sa compagnie et décidément, voulait plus qu'une simple garde du corps venant de Eira. Il lui proposa a manger, chose qu'elle refusa mais Henry réalisa qu'elle demeurait encore dans l'entré

Henry : Come on Eira, this is not a good way to spend a good evening Dear. Come inside

Le début de sa phrase avait été dit sous un ton plutôt très amical, jusqu'au '' come inside'' ou sa avait été dit avec un ton sec pour lui montré encore qu'il n'entendait pas a rire avec Eira autant '' Renfermé'' selon lui. Il savait qu'elle avait de quoi pour lui, mais encore, fallait l'aidé a faire les premiers pas.

Ensuite après lui avoir dit qu'il n'y avait personne au dessus de lui et qu'il obtenait ce qu'il voulait, Eira lui rappela qu'elle n'était pas la pour être de la compagnie mais veiller a sa sécurité. Il pouvait appeler Alice s'il voulait ce genre de compagnie. A ce passage il laissa son verre sur la table en ce retournant vers Eira et lui faire face. Toujours cigarette a la bouche et de toute politesse, il la laissa terminer concernant la compagnie et le fait qu'elle voulait absolument rien savoir de passé plus de temps que ce qu'elle devait avec l'homme. Elle avait été kidnapper pour être apporter ici après tout, donc aucune raison d'être coopératif sur l'affaire.

Henry : Eira, You are so stubborn, i'm being nice, even tho i've ''taken'' you away from that life of yours and this is how you repay me? You'll live another living hell if you don't try to make any efforts to be comfortable here, and not while you're with Isabel, but in general. You're not going anywhere so better make the best out of it don't you think?

Il prit une grande poffe se sa cigarette avant de reprendre toujours d'un ton neutre, calme...

Henry : As for Alice i'm done spending the kind of evening i want to spend with you, with her. We are close, yes, but its been sometime since we did something together. Now stop resisting me like you are doing right now, and take off that armor of yours.

Encore une nouvelle pause, il venait clairement de dire ses intentions a Eira de ce qu'il voulait d'elle a ce moment précis, mais n'avait pas fait son jeux de manipulation encore, sa viendrait, il poursuivit

Henry : It is true that we've started the wrong way, and i can assure i would have wanted to be differently than this but oh well, can't correcte the past now can we and beside, we get along pretty well..

Il fit un signe de doight en pointant son armure avant de poursuivre

Henry : You'll learn to appreciate me as i am, otherwise you're right, i would not force you to have special, activities outside of work with me. I'll just go spend some delicieus time with lets see... Isabel for exemple.. when you,Re not by myside you're on assignement elsewhere that is not the base.. i'm sure she'll need a baby sitter other than Eve when you're not around

Henry était un homme dégeulasse, il venait d'annoncer a Eira de s'ouvrir a lui, qu'il était convaincu qu'elle ressentait quelque chose pour lui, mais que si elle refusait, il s'en prendrait a quelqu'un d'autre dans son entourage, changeant la gardienne étant Eve, pour lui au lieu, pour s'occuper de Isabel. Il avait une bonne poigné sur son garde du corps, juste en ayant prit la petite avec lui également. Il s'Accota sur le comptoire de sa cuisine, toujours entrain de fumé sa cigarette avant de reprendre d'un ton de voie calme

Henry : Take your time, but you are not leaving until i get what i want

Air décontracté, il avait recommencer a déshabiller Eira du regard, de manière très non subtile, finissant sa cigarette au passage, attendant de voir ce que Eira allait lui repondre, s'attendant a une certaine opposition mais comme il lui avait dit, il obtenait toujours ce qu'il voulait, peu importe le moyen qu'il empruntait.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 22 Oct - 19:41

Eira s’était arrêtée dans l’entrée de l’appartement de son patron. Ce dernier voulait qu’elle passe la soirée avec lui. Chose qu’elle refusait assez clairement. D’abord, elle n’était pas à l’aise. C’était son employeur. Elle n’avait aucune intention de passer plus de temps avec lui, ça ne faisait pas partie de la description de tâche d’un garde du corps. Il était chez lui, en sécurité, pas sur le terrain à insulter le premier venu. Il se servait un verre et était chez lui. L’assassin n’appréciait pas du tout l’idée, sans parlé qu’il lui avait forcé la main pour qu’elle accepte d’être sa garde rapprochée permanente. Bref, elle lui fit comprendre qu’elle n’avait rien à faire là. Que c’était inapproprié et que ça ne faisait pas partie de la description de tâche.

Henry lui répondit sur le sujet. Ils n’avaient rien signés. Pas de contrat, rien. Il tenait absolument à ce qu’elle fasse ce que lui voulait. Et là, maintenant, ce qu’il souhaitait, c’était sa compagnie pour la soirée. Et il voulait qu’elle reste jusqu’à ce qu’il choisisse autrement. Eira était grandement inconfortable à l’idée. Elle regardait discrètement autour, voir s’il n’y avait pas de possibilité que les choses se passent autrement. Elle était mal partie, même si la porte était dans son dos. Il était direct, autoritaire et Eira ne le prenait pas particulièrement bien. Elle n’était pas franchement douée pour suivre les ordres, surtout ceux qui allaient à l’encontre de ses principes de base. Comme la femme demeurait dans l’entré et qu’elle avait refusé l’offre de manger, il lui disait que ce n’était pas une bonne manière de passer la soirée. Il lui donna même le surnom de « dear ». Sourcils froncés, elle fit un signe négatif de la tête sans bouger de l’entré. C’était comme si ses pieds avaient figés dans le sol.

Au final, elle lui dit que si c’était de la compagnie qu’il souhaitait, il n’avait qu’à appeler Alice. Elle était là pour le protéger, contre son propre gré à elle puisqu’elle n’avait pas choisi. À ses mots, Henry déclara qu’Eira était particulièrement entêtée. Il lui reprochait de le remercier de cette manière, en refusant son invitation, alors qu’il lui avait offert une nouvelle vie. Vie dont elle n’avait aucune envie et dont elle ne voulait rien savoir. Il la menaçait de vivre un enfer supplémentaire si elle ne coopérait pas, qu’elle ne faisait pas d’effort. Il voulait que l’assassin fasse au « mieux de la situation ». Ce qu’elle s’afférait déjà à faire.

Suite de quoi, il reprit concernant Alice. Il ne voulait pas passer ce genre de soirée avec cette dernière puisque ça avait fait son temps. Il voulait le faire avec la mercenaire maintenant. Il lui demanda ensuite de cesser de le résister et de retirer son armure. La femme resta sur place, sans faire le moindre mouvement pour retirer son armure. Il reprit en disant qu’il était vrai qu’ils avaient commencé sur le mauvais pied. Cependant, il souhaitait avoir une relation avec elle. Au-delà de la simple relation professionnelle qu’ils entretenaient déjà. Apparemment, elle apprendrait à l’apprécier. Il n’allait pas la forcer, cependant il se verrait obliger de changer de tactique et de passer du temps avec la petite Isabel. Henry avançait qu’elle pourrait avoir besoin d’une autre gardienne qu’Eve.

« I said it once. I’ll say it again… I am not interested what so ever for the moment. It’s not something I have on my mind, since I don’t mix work and personal life together. You forced me by taking my little girl with me. That’s more than I would aloud in my regular life. I don’t want to spend the evening with you because you are my boss. My job is to keep your ass out of trouble… Not to keep you entertained. »dit-elle en soupirant loin de trouver la situation agréable, avant de reprendre toujours sur un ton clair et précis.

« That being said, you can’t force me to stay here. I’ve done my job for the day. Don’t piss me off by forcing me to spend time with you here and now. It won’t make me like you. At all… I’m not in the mood for any kind of date… I’m not that kind of person either. I’m not easy to get to know on a personal level… And I will be “hard to get” because I don’t want to be with someone who’s a dickhead. Not saying that you are. I’m just saying that we didn’t have a good start and you’ll have to gain my trust. Which you don’t have right now…  And I don’t give it easily… So I’ll ask you one last time, I wish to go... »conclua la femme en tenant son bout.

Elle contrôlait son aspect extérieur. Elle était inconfortable et n’avait pas envie de rester pour de très bonne raison. Cependant, elle venait de lui dire qu’il allait devoir faire des efforts pour gagner sa confiance. Elle ne disait pas non de manière définitive, c’était juste qu’elle souhaitait prendre son temps et apprendre à connaître

« I’m not saying it’s a definitive no. But you’ll have to work a bit to get me comfortable and being here is far from helping your case. You threaten my daughter just now… That’s not the way to go with me. I like good conversation in public spaces. I have a particular background with men. You know that, so please. Respect my decision… I’ll come along if you let me go at my own pace… » ajouta la femme qui usait de diplomatie autant qu’elle le pouvait. Ce n’était pas particulièrement facile puisqu’elle aurait voulu l’égorgé sur place, mais elle devait être conciliante au vue de la situation actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 22 Oct - 20:19

La journee etait terminer, et Henry ne voulait pas etre seul a maison, il avait donc invite Eira a ce joindre a lui, ou plutot, il l'avais forcer a venir avec lui dans ses quartiers pour l'invite a prendre un verre. Il voulait faire plus connaissance avec son garde du corps, et ce, a un niveau plus intime que ce que Eira n'acceptait pour le moment. Arriver a l'appartement l'homme ne s'etait aucunement gener pour ce servir un verre avec sa fameuse cigarette a la bouche. Un grand fumeur, Eira l'avait invite a appeler Alice puisqu'elle ne voulait rien savoir de demeurer plus longtemps avec Henry. Chose qui fessait bouillir interieurement l'homme d'ailleurs qu'elle soit si ''Lente'' a ses yeux.

Donc au final il s'etait accote sur un comptoir pour lui demander de retirer son armure, il la deshabillait du regard, asser que sa pouvait en etre tres malaisant. Zero discret quoi., chose que Eira s'etait objecter pis en plus elle revint sur le fait qu'elle etait son employer et non son amusement de la soire. Henry fronca les sourcis, pas tres content de la reponse, en attendant toujours qu'elle commence a ce devetir. Elle lui expliqua qu'elle etait aucunement d'accord pis qu'il pouvait pas la forcer, il l'avait deja trainer de force en apportant sa fille, Il fit un signe negatif de la main et du doight en lui disant, tout calmement


Henry: Tsu tsu tsu, i did not force you to come, i just made sure you were not forgetting something or someone before you left to come with us. Thats why Isabel was with us at the arena. I thought about it you know, i'm a caring man.

Naturellement il s'agissait d'un paquet de mensonge qui ferrait en sorte sans doute que Eira soit encore plus facher. Mais Henrys'en balancait que Eira soit pas contente avec la reponse qu'il venait de lui donner. C'etait sa maniere a lui de ce prouver qu'il etait bon et non pas un ''Dickhead'' ou quelque chose de pire.

Il reprit par la suite, en ce redressant, finissant de la deshabiller du regard au meme moment ou Eira lui disait qu'il devait gagner sa confiance, il soupira un instant en repondant calmement, marchant vers la fenetre de son appartement.


Henry: Just by saying this you already made it ''Harder'' To get you. Remember i always get what i want. And right now, the only thing, or person i should say, that i want is you. YOu say i need to gain your trust? But you don't want to spend time outside of work but you need time to mix everything up. I'm confused but whatever, i think you get what i want, and you want time to just accept it or something like that. I can work with that.

Il prit une nouvelle pause, naturellement il etait un peu confus vue qu'il avait tendance a etre une personne rought avec ses partenaires et tout le reste. Eira etait ''lente'' dans le domaine en plus de ne pas etre interesser. Un challenge, meme si Henry etait convaincu du contraire, elle le savait juste pas encore.

Au final elle ne lui disait pas non, mais pas de la maniere qu'il s'y prenait presentement. Au final, les deux etaient dans une zone d'inconfort presentement. Eira a ne pas vouloir de Henry, et Henry vouloir Eira mais pas de la maniere qu'il s'y prenait habituellement, mais que si il lui donnait le temps, et qu'il arretait peut-etre de menacer l'enfant dans les quartiers a Eira, elle finirait par dire oui. Il soupira un coup avant de reprendre


Henry: I'm not knowed to be a patient person, must be one of my small amount of default. But okay, i am willing to make a exeption in your case, i made my intentions clear, and i'm sorry for threatening Isabel, i will not do anything to her while you're off base.

Visiblement il avait un ton de voie asser etrange, honnete mais s'etait visible qu'il ne ce pliait pas aux demandes des dames dans son entourage. Il avait cependant quelque chose pour Eira, quelque chose de gros qu'il souhaitait avoir. Il voulait faire l'effort mais maintenant, est-ce qu'il allait vraiment etre capable de tenir ce qu'il disait? C'etait une raison aussi pour laquel il n'avait pas donner sa parole ou fait de promess. Sa pouvait etre tricky rendu la et LA il perderait la potentiel confiance de Eira en un tire.

Henry: Go think about it, you are dismiss for the rest of the day, and free to do whatever you want on the base or off base.

Encore, la voie de Henry etait etrange, il sonnait honnete, mais avec l'experience on pouvait savoir que sa le tracassait et qu'il n'aimait pas attendre de ce faire dire que s'etait correcte. Il retourna dans cuisine sans dire un mot, en laissant le champs libre a Eira pour qu'elle sorte de ses quartiers.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 30 Oct - 18:48

Eira avait repoussée les avances de son patron, au moins temporairement. Elle avait plaidé sa cause, comme quoi ce n’était pas de cette manière qu’elle faisait les choses. Tenir son travail séparé de sa vie personnelle était primordiale, mais là coincé avec un employeur insistant qui avait plus derrière la tête que juste l’avoir comme garde du corps. Elle avait réussi à lui faire comprendre qu’elle aurait besoin de temps, qu’il allait devoir se montrer patient. La mercenaire allait « venir » à lui en temps et lieu, mais elle devait s’ajuster. D’abord, ils n’étaient pas partis sur le bon pied l’un avec l’autre. Les envies de la femme étaient bien loin de celles qui traversaient l’esprit d’Henry. Au final, ce n’était pas un non définitif. Il s’agissait d’une réponse indéterminée, qui laissait sous-entendre que peut-être, oui, elle accepterait la présence de l’homme.

Sauf que sur le coup, là, maintenant, ce n’était vraiment pas dans ses plans. Elle n’était pas prête à ça. Elle s’était faite retirée des gens qu’elle aimait, de force plus que part envie. L’assassin considérait qu’elle avait brisé son couple avec Stephane, alors que tout allait parfaitement bien. Rien n’allait vraiment de ce côté-là. Son cœur était tiraillé solidement entre faire à sa tête et allégé les problèmes que pouvaient représenter son patron. La réponse devenait soudainement simple quand elle se retrouvait avec Isabel. Oui, elle allait devoir aller à l’encontre de ce qu’elle souhaitait au fond d’elle-même, pour la énième fois dans sa vie. Sauf que si cela permettait à sa fille de rester en sécurité, ça allait faire l’affaire. Ça allait devoir suffire.

Essentiellement, de la conversation qu’elle avait eu avec Henry, il s’excusait d’avoir porté des menaces à l’endroit d’Izy et il n’allait rien lui faire qu’elle soit ou non sur la base. Parfait, ça faisait déjà ça de moins, bien qu’une partie d’Eira demeurait paranoïaque. Elle ne lui faisait pas confiance et elle avait été claire sur le sujet. Observant son employeur, la femme voyait bien que l’homme se pliait à ses demandes à contre cœur. Il n’aimait pas perdre le contrôle qu’il avait des situations. Se faire dire non était particulièrement douloureux pour son égo, visiblement. Sauf qu’Eira n’était pas du genre à se laisser faire, à ne pas réagir, à faire tout ce qu’on lui demandait. Elle n’était pas un soldat. C’était une mercenaire, une chasseuse de prime. Elle choisissait ses combats. Au final, il lui dit qu’elle pouvait disposer, qu’elle pouvait retourner auprès de sa fille. Il lui accordait la permission de faire ce qu’elle voulait sur et hors de la base. La femme inclina sa tête en guise de remerciement et de salut. Puis, elle avait pris la porte et était retourné « chez elle ».

Bien franchement, ce n’était pas chez elle, ce n’était qu’un endroit où elle dormait et où sa fille était le plus en « sécurité », autant qu’elle pouvait l’être sur une base ennemie. Arrivé chez elle, l’assassin avait fait comme d’habitude. Eve était là, à garder sa fille qui était encore debout, incapable de dormir.
« You can go. I’m free for the rest of the evening. Unless he still tries to hang out with me as “friends”… » déclara Eira d’un ton de voix froid et autoritaire.

Après quoi, Eira était allée se changer, pendant qu’Isabel venait la rejoindre dans sa chambre et lui raconter ce qu’elle avait fait ou appris dans la journée. Pour une fois, la journée était encore jeune, même si le début de soirée commençait, donc Eira avait l’occasion d’agir en mère et de passer du temps avec la demoiselle. Habillé en civil, mais tout de même armé dans l’éventualité d’intrusion, Eira gardait en tête qu’elle avait droit de sortir de la base. Du moins un petit peu à l’extérieur et prendre l’air pouvait être une bonne chose pour la gamine qui restait enfermée plus souvent qu’autrement dans l’appartement.

«Que penses-tu d’aller prendre une marche dehors? »demanda Eira en voyant le visage de sa fille s’illuminée. « Va chercher ta veste et tes bottes alors…» déclara la femme avant d’aider sa fille à se vêtir et aller prendre l’air.

Prenant sa fille dans ses bras, la femme se dirigea dehors et alla s’asseoir dans un coin tranquille avec sa fille qui était simplement contente de pouvoir regarder le ciel, couché sur sa mère. Quelque chose qui n’arrivait pas souvent. Au bout d’une heure, elle choisit de ne pas trop ambitionner et de rentrer à l’intérieur, au cas où Henry se décidait à être suspicieux. De retour dans l’appartement, elle fit prendre une collation à Isabel, lui raconta une histoire, toujours là même. Elle lui racontait toujours l’histoire d’un fantôme géant, dans une forêt de saule entouré de gas lumineux et magique… De quoi mettre de belles images dans la tête de sa fille, mais aussi de laisser un message codé s’imprégner dans la tête de sa fille. A ghost, a Willow and Gas… Uniquement Eira et ceux qui connaissaient ces noms de codes pouvaient comprendre. Personne d’autre…

Puis deux semaines passaient. Deux semaines de plus dans cette prison, à passer une soirée où deux avec son patron pour simplement satisfaire son égo. L’assassin ne disait pas grand-chose, refusait toujours de boire un verre, prétextant que c’était au cas où il y avait urgence. Elle bavardait encore moins, le laissant faire la conversation plus souvent qu’autrement. Elle faisait un effort. N’importe qui qui la connaissait aurait bien vue qu’elle ne se plaisait pas à être là. Gardant un œil attentif sur tout autour d’elle, comme un animal en cage prêt à réagir à la moindre menace. Dans tous les cas, ça faisait plaisir à Henry et ça lui suffisait. Si ça pouvait alléger ses problèmes. Chaque fois, elle rentrait chez elle, saluant poliment l’homme sans contact physique réel. Pas même une accolade. Elle ne le supportait pas encore à ce point-là.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 30 Oct - 19:32

Henry avait fait par de ses intentions a l'égard de Eira. Il voulait qu'elle soit plus que simple soldat a ses ordres. Il voulait qu'ils deviennent intime ensemble, plus qu'une simple relation patron et employé présentement. On ce le cachera pas, Elle était quand même délicieuse a regardé. Il lui avait dit ce qu'il voulait mais Eira s'était montré très ''convainquante'' pour que le tout aille a son rythme. Elle n'était pas fermer a l'idée. Ce qui fessait plaisir a Henry, cependant ils allaient pas commencer maintenant a sortir ensemble, ils allaient devoir passé du temps... oh boyy.. Henry n'est pas connu pour être une personne très patiente.

Au final, il s'était excusé a l'égard de son employé pour les menaces proférer a Isabel, Il allait devoir gagner sa confiance. Situation comique puisqu'elle n'avait pas confiance, mais il n'Avait pas tant confiance non plus, du moins, pas pour qu'elle ce promene seule dehors du complexe avec Izy pour essayer au final de s'enfuire.

Une fois Eira partie de ses appartement il s'était mis a boire sur son divan en écoutant la télévision. Eira était retourner chez elle ou ce trouvait Izy avec Eve. Sans doute la personne la plus douce qui pouvait ce trouvé sur le terrain de Neo Umbrella ( sans compté Eira avec Izy) mais Eve était d'une nature très douce en général, elle aimait ses animaux et travaillait avec un gros chien quand elle ne gardait pas la fille de Eira. Gentille gardienne en même temps. Quand Eira était arriver les deux étaients entrain de dessiner. En arrivant Eira lui dit qu'elle pouvait partir plutot sec. Eve ne s'objecta pas mais eu un bug mental lorsqu'elle avait mentionner les guillemets pour ''amis'' Connaissant Henry depuis qu'ils étaient jeune. Elle savait parfaitement de quoi elle parlait. Cependant s'objecter n'était pas tant dans sa nature. Elle était plus du genre soumise que d'autre chose, mais peut-être que son lien d'Amitier avec le futur ''amoureux'' de Eira pouvait aléger les choses.

Elle prit donc son manteau. Fit un petit sourire avec un signe de la main d'aurevoir a Izy. Bref signe de tête a Eira, visiblement intimidé par son ton froid, avant de quitter pour justement aller confronté Henry a ce sujet. Chose qu'elle sentait devoir faire mais qui n'avait eu aucun impact. Elle l'avait trouvé avec justement Alice dans ses quartiers. Donc deja l'homme n'était pas de bonne humeur, mais en plus l'avait frapper en lui annonçant que désormait, elle n'irait plus gardé Isabel, elle quittait pour une mission undercover chez le BSAA. A titre de maitre chien justement donc en un sens sa allait faire l'affaire, mais Eve était null pour être une menteuse et jouer sur la vérité. C'était noir ou blanc, mais comme punition pour l'avoir déranger avec Alice, sa sœur, pis l'avoir confronté sur ce qu'il voulait de Eira. S'était le prix a payer disons.

Les semaines avançait. Eira ce pliait a la demande de Henry et fessait son effort. L'Homme sentait un certain sentiment de victoire en lui. Elle venait le voir quelque fois après les heurs de travail, il allait avoir ce qu'il voulait, encore et en plus, Eira pouvait passé beaucoup de temps avec Isabel en même temps étant donnée qu'ils ne sortaient pas du complexe. Non, il n'avait pas trouvé une personne digne de confiance encore pour s'occuper de la petite, et ne voulait pas expliquer la raison pour laquel Eve était rendu chez le BSAA.

Une soiré passa, Il avait encore invité Eira a venir passé du temps avec lui quand son cellulaire sonna de nouveau. Ils étaient sur deux divant séparé. Eira fessait son effort, comme lui fessait le sien pour lui donner le temps nécéssaire ou plus le temps qu'il supportait a attendre. Bref le cell de Henry sonna et il le raccrocha en ce levant d'un bon.


Henry : Alright BOW loose in London. Ogroman to be more specified. Escaped from the Tricell facility, C-Virus, get your gear, we'll beat the BSAA to it in public

Dit-il d'un clin d'oeil amusé avant de lui même aller ramasser sa veste tactique et son arme. Un gros magnum accrocher sur un holster d'épaule

Henry : we'll meet back at the heliport. We kept the BSAA far from london, it will take them a while to get there too. But don't waste time. And helmet on.

C'était dit sur une voie autoritaire oui, mais en un sens ils savaient tout les deux qu'elle ne trainerait pas. Il quitta son appartement, avec le temps, il avait laisser une clé a Eira pour qu'elle rentre comme a veux, signe de confiance encore. Pour aller rejoindre Alice dans le corridor deja habiller pour l'occasion. Elle confirma que Eve lui avait dit que le BSAA n'était même pas alerté encore. Good!... arrivé a l'hélicoptère il attendait que sa garde du corps n'arrive avant de donnée ses instructions

Henry : Alright we're here to make a big show. Not really sure why Tricell let that big shit loose but whatever. Big show and nailed the BSAA at the same time. Apparently they have a new director so lets show him what Neo Umbrella is all about!

Soldats bien de bonne humeur suite aux parôles de Henry. Il ne ce préoccupait pas tant de la réaction de Eira. Il l'apportait avec lui sur le champs de battaille. Dans un milieu ou elle pouvait être reconnu mais elle portait son casque. Donc s'était un test réel et ultime en même temps pour démontré son affectation. Son niveau de loyauté envers Henry et potentiellement son niveau d'Amour envers l'Homme. Chose qu'il voulait particulièrement.

Le trajet fut rapide. Il s'agissait des avions/Hélicoptère en fait qui l'avait apporter jusqu'à londre. Ogroman n'est pas un infecter qui passe inapercu. Il était au milieu de la rue principale de londre. Henry ce retourna pendant que l'appareil ce posa, vers Eira, en lui disant

Henry : Your job is usually my safety, but here you can destroy that beast on the street. Ill stay in the safe zone so no worries about me.

Il s'assura que le casque soit bien ajusté avant de sortir de l'appareil. Soldats s'étaient mis a crée un périmêtre pour évacué le monde au plus vite, d'autre avait monté des défenses. Le monstre était énorme. Pas moyen de le manquer en plus des hurlements qu'il fessait. Civils partout, s'était une vrai catastrophe, surtout qu'il n'avait pas d'infecter a londre, encore, alors comment ce fessait-il qu'il était la. Civils couraient de tout bord tout côté appart un jeune homme, bruno, qui ce trouvait pas très loin de Ogroman en pointant un commerce brisé ( Vue très facile sur le deuxieme étage) ou ce trouvait une jeune fille, Nathalie, de pièger entre le monstre et une chute de deux étages. Henry coordonnait le déploiment Umbrella, n'avait aucun temps d'envoyer quelqu'un a son secours....
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 30 Oct - 20:17

Eira faisait de son mieux pour tolérée l’homme. Intérieurement, c’était sans grand succès. Elle n’arrivait pas du tout à se faire à l’idée. Recevoir la clé de l’appartement de l’homme l’a mis mal à l’aise et c’était visible. Elle mordait l’intérieur de sa joue, incertaine de ce que ça impliquait réellement cette simple clé. La femme fit de son mieux pour ne pas s’emporter où laisser paraître, plus qu’elle ne le laissait déjà savoir qu’elle était inconfortable à l’idée. Dans le cas de l’homme, au vue de comment il réagissait en général, il pouvait le voir comme un signe de gêne. Qui, en un sens, arrangeait la femme qui n’avait pas besoin de faire plus pour qu’il garde un minimum ses distances dans tout ça, le temps qu’elle accepte.

Un soir, alors qu’elle était encore là, à trainer avec Henry dans son appartement, à ne pas dire grand-chose, il reçut un appel. Loin d’être ignorante, un appel après les « heures de bureau » n’était pas franchement courant. En effet, pour une fois, ça voulait dire qu’il y avait un vrai problème. Peut-être quelque chose d’intéressant. Tout était plus intéressant que de passer la soirée avec son patron bien franchement, parce qu’elle ne se faisait pas à l’idée de le voir autrement. Henry, debout et allant cherché son équipement, lui indiqua qu’un Ogroman s’était échappé des bâtiments de Tricell. Un sourcil haussé, Eira ne semblait pas certaine de savoir en quoi ça les impliquait.

« And it concerns us because ? Tricell is a “sister” company ? Or because you want to make Neo-Umbrella look good ? » demanda la femme déjà debout. Elle savait déjà qu’en sortant de l’appartement de son boss, elle allait chercher son équipement, rapidos presto déjà méthodiquement placé pour être mis et récupéré efficacement.

L’homme lui demanda ensuite de le rejoindre à l’héliport, lui demandant de ne pas perdre de temps et de prendre son casque. Elle acquiesça de la tête en quittant aux pas de course. Elle allait devoir avertir Isabel de son absence, qu’elle serait seule. Idée qu’elle n’aimait pas particulièrement, mais son « devoir » l’appelait. Elle laissa un message audio sur la tablette style apple de l’enfant. Comme ça, elle allait savoir. Après quoi, elle enfila son armure, casque en main, arme déjà où il fallait. À peine 12 minutes plus tard, elle était déjà à l’héliport, prête. Ne manquait plus qu’à mettre le casque une fois presque arrivé. Pour l’instant ça ne servait pas à grand-chose.

Assise dans l’hélico, la femme regardait dehors en tressant ses cheveux jusqu’à la moitié de la longueur. Le reste, il s’agissait d’une queue de cheval particulièrement volumineuse. Après toutes ses semaines, elle ne faisait toujours pas à ses longs cheveux argents et noir, bien qu’elle les aimait beaucoup. Elle savait simplement que c’était faux, que c’était uniquement pour la transformer. Changer son identité le plus possible et la garder à des lieux à la ronde de son ancienne vie. Quand ils furent presqu’arrivé, Eira vérifia que son casque était opérationnel. Sur les côtés, vers le haut, il était indiqué Mara, son nouveau nom de terrain.

Inspirant profondément en voyant Londres se profiler sous l’appareil, elle enfila son casque. Henry l’informa que sa job était de le protéger, évidemment, mais qu’elle pouvait aller détruire la bête. Il allait demeurer dans la zone sécurisé, donc elle n’avait pas à s’en faire pour lui.

« All right… I assume Alice is going to stay by your side then… » déclara la femme, alors que le casque transformait drastiquement sa voix pour la faire paraître entre celle d’un robot et d’un monstre de film d’horreur. « Don’t forget to call me Mara, otherwise you could get in trouble since my real name is not very common and easily recognizable to the authorities. » ajouta Eira en laissant Henry vérifié que le casque était bien en place et qu’il ne pouvait pas être enlever.

Sorti de l’appareil, la mercenaire était dans son équipement complet de combat. Elle avait même un nouveau jouet, un grappin plutôt efficace inspiré d’un dessin animé japonais qu’elle avait vue passer rapidement une fois. Tout ça pour faciliter des déplacements rapides et efficaces. Observant autour, changeant de vision dans son casque, passant de normal à thermique, elle analysait le périmètre. C’était le Chaos. Moins important que ce qu’avait connu l’Île de Notre-Dame lors de leur passage contre Tracy ou encore moins dévastateur que l’Australie, mais quand même. C’était chaotique.

S’éloignant un peu de son patron, voyant que la sécurité n’allait pas s’occuper de lui dans l’intention de le tuer, Eira s’avança à sens contraire des civils en panique. Puis, quelque chose capta son attention. Un jeune homme, fixe. Ramena sa vision à celle similaire à des longues vue de sniper, elle reconnut tout de suite le jeune imbécile, Bruno. Il était figé comme un con, tout près de la bête. Il pointait l’édifice de deux étages partiellement démolis, impuissant face au problème de son amie : Nathalie.

« Allvarligt!? (Seriously!? » dit-elle en prenant le pas de course. Visiblement pas contente, la femme s’approcha pour parler à Bruno. En fait lui parler était un bien grand mot : « I’ll take care of your friend! Get out of there!» étaient les mots qu’elle lui avait dit avant d’enclencher son grappin pour s’accrocher au monstre et se propulser dans le bâtiment qui tombait en ruine.

Sans faire de cérémonie, Eira avait agrippé Nathalie par le bras, juste à temps pour l’éloigner d’une morceau de débris qui aurait pu lui briser une jambe assez facilement. « What the hell are you doing here? » demanda la femme sans vraiment s’attendre à de réponse. Avec une voix pareil de toute façon, elle était loin de paraître amicale, même si l’intention derrière l’était. « We gotta go! Now! » insista la femme en gardant un œil sur les capteurs de son casque qui l’avertissait de chacun des mouvements du monstre.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 30 Oct - 21:05

Arrivé a Londre l'appareil de Henry s'était poser. Ce dernier avait ajusté l'équipement de Eira, ou plutôt, s'était assuré qu'il était tout correcte avant de la laisser partir avec les militaires. Encore une fois, il s'agissait d'une manière pour lui de lui faire confiance mais que en même temps, elle lui face confiance aussi en un sens, puisqu'il savait particulièrement qu'elle avait des connaissances ici et tout le reste. Elle avait un moyen très facile de communiquer et d'appeler de l'aide. Donc on allait voir avec Ogroman si elle allait effectivement faire de quoi, ou qu'elle allait plus tomber en amour avec Henry.

Elle quitta les lieux, Henry ce retourna vers Alice, en habit de combat elle aussi mais demeura près du poste de commande de Neo Umbrella


Henry : What?

Alice : Nothing, you have a hell lots of confidence into that new bodyguard of yours

Henry : You'll see, she'll returned to me after

Alice : I sure as hell hope so.

Disent-ils avant de ce mettre au travail. Eira avait remarqué Bruno et Nathalie très rapidement dans le champs de battaille. Bruno ne savait visiblement pas quoi faire pour aidé son amie de cœur. Elle était coincé et l'Ogroman s'approchait. Il voulu ce défendre, en temps normal il aurait sans doute pu faire quelque chose, mais cette fois-ci il s'agissait d'une ''Date'' donc apporter une arme a feu? Aucune chance. Eira s'était approcher pour lui dire de quitter

Bruno : I can't leave her like this!.. I..

Visiblement ce n'était pas une situation sous son contrôle. Eira bondit dans le building et la seule réaction de Bruno eut s'était '' Ohhhh'' Un nouvelle outil,. Son père était militaire mais encore, Neo Umbrella avait quand même un certain degré de surprise que NATO n'avait pas encore prit connaissance encore. Ogroman était près, un pas parraissait comme un tremblement de terre. Le BSAA arriva en tirant sur le monstre avant de ce déployer de l'autre extremité d'ou ce trouvait Henry et Alice.

En ce qui concernait Nathalie, la pauvre, encore en PTSD moins sévère que Montréal s'était retrouvé dans le coin de la pièce. Eira avait bondit du trou, elle avait échapper un petit crie de sursaut avant qu'elle ne lui aggripe le bras. Étrangement la jeune fille ce sentait en sécurité? Mais pourquoi? Elle voyait bien le logo de Neo Umbrella un peu partout dans les environs, s'était aucunement bon signe, mais pourtant.

Nathalie : I euhm...

Nath ne savait pas quoi répondre, elle ce fit prendre le bras, suivait docilement, voulu prendre son portable pour appeler sa mère mais l'échappa en cours de route. Surtout que, Ogroman avait dévelloper un certain intérest pour les deux dames qui ce trouvait dans la bâtisse. Il donna un coup pour essayer d'attraper Eira

Nathalie : Okay. But there's no way down!..

En panique avec un certain niveau d'hyper ventillation qui partait, elle ce rappelait des moments que son père l'avait torturé dans les bureaux de Tricells. En ce qui concernait Eira, Henry observait le monstre mais ne voyait pas son garde du corps autour

Henry : Mara, where are you? My guys are good but we did not took the heavy guns out knowing you're flying around it. Get moving!

Nath observa le monstre, extrêmement lent d'ailleurs, il revenait a la garde tranquillement avant d'avoir son attention dévier sur Bruno qui avait trouvé de quoi a lancé sur le monstre pour attiré son attention, cherchant a aidé quand même d'une quelconque manière. Ogroman ce retourna lentement pour essayer d'attraper Bruno, chose que ce dernier ce mis a courir a sens inverse pour s'enfuire. En un sens son action avait pu libérer un chemin pour facilité la fuite du building visiblement entrain de s'écrouler. Mais d'un autre, il s'était mit dans le pétrin asser solide

Nath : Bruno! Nooo! Please whoever you are, i'll follow you but help my friend!..

Elle démontrait une réelle envis de suivre Eira peut importe ce qu'elle déciderait de faire avec elle. Elle était monté pour la sauver dans la face du monstre, donc en un sens non seulement Nathalie la considérait déjà Badass, mais en plus, elle avait gagner sa confiance puisque personne n'était venu l'aidé encore. Sinon, dans le poste de commande

Alice : She's fleching

Henry : Have some faith. Mara can take care of this beast herself!

Alice : Mara? Thats her name?

Henry : Don't, get me started. Go help on the Evacs around. Act nice and smile, Camera's around every corner of the place, and plus if you can do some damage to the BSAA at the same time, go for it..

Alice était également rendu avec une mission, en un sens s'était la manière a Henry de ce débarasser de son premier amoureuse et gardé un œil sur les mouvements de Eira pour la secondé au maximum
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 30 Oct - 22:39

Eira était partie sauver les fesses de Nathalie après avoir dit à Bruno de quitter les lieux. Elle allait s’occupé de la jeune qui avait lâché un cri à son arrivé quand elle lui avait agrippé le bras pour l’éloigner de morceaux qui allaient lui tomber dessus. La demoiselle acceptait de la suivre, mais où? Il n’y avait aucune façon de descendre et quitter les lieux. Ça n’inquiétait pas franchement la mercenaire qui avait connu pire situation. Et puis, deux étages, ce n’était pas si mal. Le problème, c’était l’Ogroman qui faisait trembler le sol sous chacun de ses bas, menaçant de faire céder ce qui se trouvait autour. Cherchant une solution viable qui permettrait à la demoiselle de rester en vie et hors de danger, Eira remarqua la panique qui commençait à prendre Nathalie.

« Hey, hey. Easy… Breathe. Panicking won’t help.  » dit-elle, alors qu’Henry prenait possession de ses oreilles un instant lui demandant où elle était. Il lui expliquait rapidement que ses gars n’avaient pas apportés les gros canons. « I’m fine boss. Just helping out a kid stuck in the building targeted by the creature… » dit-elle calmement. Reportant son attention sur l’adolescente, elle remarqua que celle-ci avait changé plus ou moins de comportement, tout comme le monstre.

Les capteurs dans son casque lui indiquaient qu’il était en mouvement. Un bref coup d’œil en vision thermique lui indiqua que le gamin faisait des conneries pour attirer l’attention loin d’elles. Nathalie la suppliait de sauver le cul de Bruno. D’un côté, Eira l’aurait laissé crevé. C’était un jeune imbécile qui n’apprenait décidément pas. D’un autre côté, c’était Nath qui lui demandait. Et puis, avec ses conneries, le jeune avait permis de dégager le passage. Pensant rapidement, elle établit un plan rapide.

«Ok… Come on… » dit-elle en trainant l’adolescente jusqu’au bord, hors du champ de vision de l’infecté. « Hold on to me, and don’t let go until I say so… All right kid?» demanda la mercenaire en forçant la jeune à s’accroché : un bras par-dessus l’épaule gauche et l’autre sous le bras droit en croisé.

Suite de quoi, Eira et Nathalie chutèrent dans le vide quelques fractions de secondes avant que ses grappins ne s’accrochent et dans un bâtiment à proximité et le monstre. Comme un effet balançoire, elle déposa la demoiselle le plus près possible de la zone de sécurité.

« Let go… Now!» dit-elle en sentant le monstre bougé, de plus en plus déranger par le grappin de coincé sous sa peau, avant de unlocker ses deux grappins qui revinrent jusqu’à elle. Dans l’une de ses mains, Eira avait sorti son gunblade, tout déployer en forme d’épée, mais toujours capable de tirer et dans l’autre main, la version jumelle de son gunblade mais en arme à feu uniquement. Tirant quelques coups en direction de la créature pour attirer son attention loin du jeune imbécile. Ça ne prit pas grand-chose pour que l’attention de l’Ogroman dévie sur elle. Une cible bien active avait plus de chance de capté le regard du monstre que Bruno qui était plus ou moins immobile.

La mercenaire se déplaça d’abord au pas de course, loin de la zone de sécurité, ensuite avec l’aide de ses grappins pour se placer en hauteur rapidement et tourner un peu autour de la créature qui devenait de plus en plus contrarié. Jamais Eira n’Avait eu à faire face à un infecté du genre. C’était une première. Il n’appréciait pas tellement recevoir des coups de feu de haut calibre en plein visage, mais il était costaud et semblait avoir la peau particulièrement épaisse sur la majorité de son corps. Un seul endroit semblait plus délicat et s’était son dos. Une espèce de masse flasque et informe s’y trouvait. C’était le seul endroit qu’elle voyait de possible.

« Let’s see if you like this… » dit-elle en se préparant.

Perché juste assez haute pour être hors de porter, l’Ogroman fit céder quelques étages du bâtiment contre lequel elle était perché. Sous elle, le bâtiment commençait à s’affaisser. L’assassin tira plusieurs bon coup en pleine figure de l’infecté qui se mit à hurler, exposant son dos. Prenant sa chance, ses grappins lâchèrent leur prise au mur. Eira prenait le risque de sauté sur le monstre, enfonçant la lame de son gunblade dans la partie plus molle du dos. Comme de fait, il hurla un bon coup en se débattant. N’utilisant que son équilibre pour se maintenir, la femme fut projetée dans le vide lors d’une violente secousse du monstre qui tentait visiblement de se débarrasser du corps étranger sur son dos. Cependant, au lieu de tomber,  Eira se rattrapa avec ses grappins, laissant son armure grincé sur l’asphalte pendant qu’elle allait reprendre de la hauteur pour refaire la même chose. Généralement, les infectés n’étaient pas doté d’intelligence et étaient porté à refaire toujours et encore les mêmes erreurs.

« How is it down there boss? » dit-elle en prenant un court instant de repos, remettant sa vision thermique pour vérifier qu’il n’y avait personne d’autre dans le périmètre problématique dans lequel Eira gardait l’attention de l’Ogroman. Avec ses longues vues, elle ut remarquer Bruno qui était de retour avec Nathalie, sain et sauf. C’était déjà ça…

Eira reprit son petit manège à 4 ou 5 reprises avant que finalement, elle puisse sectionner la protubérance de l’infecté et que celui-ci, trop épuisé pour bouger, s’écrase au sol et meurt pour de bon. Le résultat final était plutôt dégoûtant. Elle-même était couverte de sang à force de juste sauté dessus pour lui enfoncer son gunblade dans le dos. Laissant un long soupir de soulagement s’échapper, elle rangea ses armes et retourna tranquillement dans la direction du périmètre de sécurité.

« All clear… Target down…» dit-elle d’un ton neutre qui fut modifié par son casque pour la faire paraître cauchemardesque.

L’assassin continuait de garder un œil autour, évitant de « croiser » le regard des journalistes qui s’intéressaient de près à l’évènement, mais aussi à cette nouvelle membre de Neo-Umbrella aux cheveux argentés. Son patron en vue, elle entama les derniers mètres pour retourner auprès de lui et faire sa job de garde du corps.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 30 Oct - 23:23

Nathalie était au prise dans cette situation des plus merdique. Il n'y avait pas d'échappatoire pour elle. Elle était fait comme un rat, du moins jusqu'à temps que hors de tout attente, Eira arrive par la seul sortie qui impliquait une chute de quelque metres au sol. Le monstre ce montrait pas très sympathique, Nathalie en fit une crise de panique de la situation en plus de tout ses souvenir que son père avait gracieusement implanté dans sa tête. De tout les traitements qu'elle avait subit. En d'autre mots, elle n'allait pas très bien.

Eira, rendu un peu plus maternel avec le temps et plus attentionner sur son cas lui disait de ce calmé. L'Ennuie, si elle ne portait pas son casque sa aurait sans doute eu un meilleur effet, mais présentement il s'agissait d'un nouveau démon qui disait de ce calmé avant de bouffé sa victime. Donc sa aidait un peu la situation mais pas tant, mais au final, Nathalie eut de nouveau un sentiment de sécurité qui s'était installer. Sentiment qui encore, elle n'était aucunement capable de décrire le pourquoi elle se sentait de même en présence de Mara de Neo Umbrella.

Henry lui perdait patience, il voyait pas Eira nullpart. Alice avait-elle eut raison en ce qui concernait Eira? Non, impossible, s'était quand même une petite maman, elle n'abandonnerait pas Isabelle hors de l'Europe pour signalé qu'elle existait encore.

Bruno avait fait le con mais sa avait porté fruit. Nathalie s'inquietait sur son amoureux et le fit savoir a Eira rapidement. Au final Eira avait fait en sorte que Nathalie suive, celle-ci s'était accrocher a Eira très serrer, étant terrorisé, en ce fermant les yeux également le temps qu'elles étaient dans les airs. Aussitôt qu'elles étaient rendu au sol. Bruno était retourner les rejoindres en disant a Nath


Bruno : Thank god you're safe! Thank you...sir?

Nath eut un sourir très reconnaissant des agissements de Eira. Bruno agissait en con de première mais en un sens, il était moins pire que avant. Il prit la main de Nathalie pour s'enfuire jusqu'aux secteurs sécurisé. Laissant Eira s'occuper du monstre en répondant a son patron sur ce qu'elle fessait

Henry : Rescuing civilian isn't your job here. But i'm glad you did

Alice : You're getting softer with her

Henry : Shut up Alice!..

La commande de Henry avait été fait sur les ondes, mais avec Alice s'était face a face. Donc Eira ne pouvait pas entendre comment que les deux ce parlait. Il reprit ensuite, toujours sur la radio principale du poste de commande

Henry : We're fine. Perimeter has been made, no civilians around anymore. I've contact the BSAA to pick up the girl you saved. Keep it up and we'll be back home in no time.

Henry ce montrait extra ordinairement calme et posé dans sa conversation avec Eira. Il semblait plus ''attacher'' que ''autoritaire'' avec la demoiselle. C'était encore dans son plan de lui montré qu'il avait quand même une certaine confiance, et qu'elle devrait faire pareil.

Ogroman lui continua de tournoyer pour essayer d'attraper Eira. Hurla dans les moments ou elle atteint le dos mais sinon, il finit par tomber après un certain temps sur un bloque appartement dans les environs. Détruisant le bâtiment au complet mais ce trouvait a être mort.

Henry : Good, come back to the command post

Naturellement les journaliste étaient tous autour de Eira. Ils voulaient voir s'était qui la nouvelle heroine de Londre.

Journaliste 1 : Comment vous vous appelez?

Journaliste 2 : Etes vous sur qu'il est mort?

Journaliste 3 : Comment saviez vous qu'il y avait cette chose dans nos rues!

Hans : Enough! Give us one minute, and i will reply to all of your questions.

Un homme en veston et cravate était arriver près de Eira. Les journaliste ce tenaient tous autour mais reculla quand l'homme s'approcha de la demoiselle, fessant le tournde celle-ci pour la raccompagner vers Henry

Hans : You did some good work out there. I'll do the media talk, you get some rest

Henry : Hans! I wasn't expecting you to be around!..

Hans : I did not attend to be here either. What is the meaning of this? Why did we had a infected outside?

Henry : Got the call from Tricell. Came and Help

Hans : And why do we have two of these kids inside the command center?

Les deux jeunes s'étaient Nathalie et Bruno. Ils étaient dans les installations de Neo Umbrella mais pas sous la tente de ceux-ci. Nathalie ce tenait un peu en avant de Bruno, très gêné et naturellement, tout beurré de son maquillage qu'elle s'était mis avant d'aller sur sa ''Date'' avec Bruno

Alice : Don't worry Hans, i'll get ride of them

Hans : Gently, we're the heros here not the ennemi.

Nath : Euhm, sorry.. i.. i was wondering if i could speak to her?

Nathalie était très gêné. Sachant très bien sa position dans L'OTAN, les liens familiaux qu'elle possédait, s'était risquer, d'un autre côté Bruno lui s'était un fils d'un mercenaire en theorie, lui ce sentait plus cas son aise, mais ne voulait pas avoué a quel point il avait été inutile. Henry observa Nathalie quelque instant, avant d'observer Eira et dire a Alice d'attendre.

Alice : They can't be here.

Henry : Let Mara go see the girl. But Mara, make her understand you can't talk for long and we are leaving ASAP.

Nathalie eut un sourire aux lèvres en attendant les parôles de Henry, ce doutant très bien qu'il s'agissait d'ennemis en général. Bruno lui n'observait même pas Eira. Nath reprit a l'intention de Eira

Nathalie : I just wanted to say, thank you. You saved my life back there. I.. just wanted to thank you and stay safe out there... hope to see you again

Dit-elle avant de ce retourner vers Bruno pour quitter les lieux. Hans observa Nathalie un peut suspect avant de reprendre a l'intention de Henry et Mara, toujours suspicieux

Hans : By any chance, did the girl gave you her name? She wierdly remind me of Malcom's daughter..

Il avait toujours son attention sur Nath le temps cas parte en attendant de voir ce que Eira lui repondrait, Henry lui préparait deja le départ.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 5 Nov - 19:51

Eira venait de sauver Nathalie du monstre qui s’était écrasé plus loin. De retour vers son patron ou du moins, la zone sécurisé où se trouvait Henry, il y avait une tonne de journalistes. Henry était relativement content qu’elle eut pris le temps de faire la bonne chose avec l’adolescente. Après tout, ça faisait de la bonne publicité pour Néo-Umbrella. Du moins, pour l’instant c’est l’impression que ça donnait. Les journalistes s’attroupaient autour d’elle qui étaient partiellement couverte de substances d’infectés. Ça l’interpellait, à savoir si le monstre était mort, elle était qui, comment elle savait que c’était dans les rues. Son unique réponse était la respiration avec un son mécanisé qui sortait de son casque. C’était tordu, comme un cauchemar.  Un homme vint à sa rescousse, veston cravate. Il allait se charger des questions une fois qu’il aurait discuté un peu avec Eira et Henry.

Hans la félicitait de son travail. Elle pouvait aller se reposer maintenant qu’il allait s’occuper des journalistes qui lui faisaient plus peur à elle que le monstre qu’elle venait d’abattre. Henry ne s’attendait visiblement pas à la présence du veston cravate. Ce dernier semblait un peu contrarié aussi de se présenter sur place. Ce n’était pas prévu à son horaire visiblement. Restant légèrement en retrait, l’assassin laissait les deux hommes discutés. Ça demandait pourquoi la présence du monstre et leur présence en plus de celles des deux ados dans le centre de commandement. Jetant un regard dans la direction des deux jeunes. Nathalie faisaient pitiés à voir. Elle avait le maquillage qui dégoulinait encore un peu sur les joues. Alice voulait s’en débarrasser. Hans rappela qu’ils n’étaient pas les « bad guys » et de le faire avec gentillesse. La fille d’Amy, quant à elle, souhaitait parler à Eira ou plutôt Mara.

Ça ne faisait pas l’unanimité, surtout pas auprès d’Alice qui insistait qu’ils ne devaient pas être là. Soupirant profondément, question que ça se fasse entendre à travers le casque, modifier par le casque, la femme tenait à faire savoir son mécontentement envers tout le monde. Bien franchement, elle n’était pas heureuse de voir Nathalie dans ces circonstances, encore moins à être en rendez-vous galant avec le jeune imbécile qu’était Bruno. Eira, se dirigea un peu plus près de Nathalie.

« What do you want? » demanda la femme sans cérémonie, faisant paraître son impatience. Elle n’avait pas envie de parler. Avec raison. La jeune expliquait qu’elle voulait lui dire merci et qu’elle souhaitait qu’elle espérait la revoir un jour. « I don’t want to see you ever again. Next time you both die… Understood?  » déclara Eira avant de reprendre. « Now, fuck off kids… » termina la mercenaire en regardant la gamine partir. Elle secouait sa tête négativement, frustré de la situation devant elle. C’était là. Juste là, sa liberté, a porté de main, mais elle devait la laisser partir. Se retournant vers Henry pour lui faire comprendre qu’elle était prête à partir, Hans s’adressa à eux.

« Malcom ? The scientist? Well…  I did not ask and frankly I don’t give a single shit about who she is. Next time, I’ll watch them die…  It won’t be good press for neo-umbrella… » dit-elle allant rejoindre Henry. Elle lui tapota l’épaule avant de s’adresser à lui. « Can we go? Too many pair of eyes is looking and I’m not a fan of it… Hate those journalists… Feel like they are analysing every single move I make and I don’t like it… I don’t like the attention it’s bringing on us really… Even if I’m wearing a mask. I work in shadows… not in plain site… » dit-elle les bras croisés en prêtant attention à tout ce qui se passait autour d’elle.

Elle voulait partir surtout parce que plus elle était loin de Nathalie, mieux c’était. Elle devait garder sa tête focus sur sa fille, qui avait besoin d’elle. Eira devait écarté, le plus possible, l’idée de fuir. Du moins, tant qu’Isabel ne pouvait pas se défendre, elle ne pouvait pas planifier leur fuite. C’était impensable. De savoir que sa liberté venait de lui échapper à si peu lui brisait le cœur. Émotionnellement, la femme était épuisée, le dos légèrement en douleur et le cœur ailleurs. Elle ne se pouvait plus d’être à Londres, dans une ville qu’elle connaissait par cœur et voulait partir et retirer son casque au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 5 Nov - 20:48

Nathalie et Bruno voulaient rencontré l'héroine qui venait de les sauvers du Ogroman qui trainait dans Londre. BSAA avaient deja commencer a ce débarasser du monstre en question. Neo Umbrella était très peu intéresser en cette chose. Alice elle, voulait également que les deux enfants parte mais Nath voulait a tout prit remercier Eira, ou plutôt, Mara dans cette circonstance. Bruno, ayant eut un peu l'air fou dans les circonstances y tenait pas tant, mais voulait encore moins abandonner la fille de Amy dans la base d'Umbrella. Le seul move intélligeant qu'il fit était de rester avec Nathalie tout le long. A savoir son importance auprès de Tricell et de NATO elle était quand même une personne ayant beaucoup de valeur pour ''BlackMailer'' des personnes d'autorité. Sans oublier que MAlcom lui, aimerait bien retrouver Nath éventuellement.

Bref Nath avait fait pars de son envis de remercier Eira, Chose qui fut plus un choc que d'autre chose comment l'héroine avait répondu. Sur le coup Nath eut un moment de '' mais euuhhh'' mais d'un autre côté elle retenait beaucoup de sa mère niveau pensé Analytique et tout le reste, aucune chance de revoir le ''monstre'' qu'était Mara dans une situation non dangereuse. Bruno tant cas lui

Bruno: Hey, she wanted to thank you for saving her, no need to be rude

Nath: Quiet Bruno.

Avait répondit la jeune demoiselle. Elle fit un bref signe de tête, elle n'aimait pas la réaction de Eira, mais d'un autre côté elle était un peu gêné a l'idée d'avoir dit qu'elle aimerait la revoir, mais dans une situation dangereuse? Niaiseuse... elle s'était retourner en déposant délicatement sa main sur le torse du jeune homme pour le calmer avant de rebrousser chemin.

Nath: in anycase, you take care Mara and thanks again.

c'était dit sur un ton quand même friendly mais plein d'émotion, Souffrante toujours de PTSD moins sévère que a Montréal, s'était pas l'idéal dans sa tête. Elle quitta les lieux pendant que Hans demandait a Eira si elle la connaissait, vue qu'elle ressemblait a la fille de Malcom. Chose qu'elle repondit que non, pis qu'ils crèveraient sans doute prochaine fois qu'ils ce croisaient.

Alice: That's what i like to hear

Hans: But indeed, not a good image for Umbrella. We're restoring the previous image of the compagny remember.

Henry: She works for me, she'll do as i say

Hans: Whatever, Anyway i got a press conference it would seems.

Hans quitta la tente de Neo Umbrella en saluant les appareil photos qui le prenaient en photo, pendant que Eira demanda s'ils pouvaient partir, disant qu'elle n'était pas confortable a avoir autant d'attention sur elle et tout le reste. Henry ce retourna la tête lentement vers son amie d'enfance en lui demandant

Henry: Hans will deal with the journaliste, you take care of the coordonation with the BSAA. Public, it shoudn't be much of a problem. Acte professional.

Alice: Pff since when havn't i been professional outside of the base?

Henry soupira en ce retournant vers Eira pour lui montré la porte arrière de la tente. Menant directement vers un des ''avions/Hélicoptère'' qui était derrière

Henry: Alright lets go back home, no need for us to stick around any longer

Faut dire aussi que Henry, voulant toujours Eira plus intimement, voulait demontré qu'il ''careait'' pour Isabel aussi, et puisqu'elle était seule, il y avait quand même raison de ce dépêcher pour retourner a maison au plus vite. Une fois dans l'appareil l'Homme retira le masque de Eira. Quelque soldats avaient embarquer avec eux. Henry reprit

Henry: It was a good intervention,. Your 3D manouver gear was perfect. Had any trouble with it? To be honest it was kind of of a test, we'll check on later to send you on certain kills. George has too many people going after him right now. I can't ask him to assassinate people on my behalf.  What do you say?

L'avion filait a pleine vitesse dans le ciel, bien au dela des vitesses d'avions moyen question d'évité d'être repérer par des radars ou pris en chasse par d'autre appareil.

Henry: You beat the BSAA to it, getting ride of that creature. It would appears they did not found another director yet to take us on, otherwise they woud have been more of a trouble than they were now. In anycase, good intervention, i'm happy with your performance, once we get back you can go back to Isabel and spend the rest of the evening with her, even tomorrow, we won't be doing much for now. I need to wait to know what's happening with our Nemesis.

Arriver sur la base Henry avait laisser Eira repartir dans ces quartiers. Lui, il était retourner dans les siens pour s'installer devant son Xbox 1 dans son appartement. Il jouait encore au '' Nice guy'' avec Eira. Ayant fait pars de ses intentions a la demoiselle elle voulait du temps. Chose que Henry comprenait en un sens compte tenu du passé de Eira, mais en un autre il était très impatient de pouvoir ce vidé en elle ( Eeewwww)

Le temps passait, les semaines passaient, Henry n'avait pas encore tordue le bras de Eira pour qu'elle ce plit a ses demandes. Ayant fait mention qu'il obtenait toujours ce qu'il voulait, il finirait bien par sortir avec Eira. Elle fessait son effort par semaine en dehors des heurs de bureaux mais l'homme avait toujours pas ce qu'il voulait, ce montrait passablement gentil a chaque fois qu'elle venait le voir hors des heurs de travail. Au travail, il était son patron.

Puis, après une rencontre Henry eut un appel de Tricell, Malcom planifiait de faire rentré le Virus un nouveau virus en Europe mais devait passé par un chemin sur, ce qui veut dire, l'Europe de l'est dans son cas, plus spécifiquement Pryprat. Ayant plus de ressources que NEo Umbrella, mais plus d'ennemi. Il pouvait pas le faire seul, c'est pourquoi il avait fait appel a Henry, seul dans son bureau pour lui en parler, Tricell apportait le Virus. Neo Umbrella l'exploiterait en territoire Europeen. Une fois raccrocher il fit appel a Eira tout suite pour lui parler du plan d'action. Alice était en mission, Eve toujours pas revenu du BSAA et George, attirait toujours l'attention de tout le monde de son bord.

Henry: I have spoken with Malcom from Tricell. It would appears that we are gonna meet him again.

Fidel a son habitude, cigarette en main il ce pencha sur sa chaise, pieds sur le comptoir

Henry: Have you ever been in Pryprat before?

Question existentiel quand même, comme sa il ne ferrait pas du ''empty talking''. Il demeura silencieux par la suite en attendant de voir la réponse de Eira. c'est sur qu'elle connaissait l'endroit, mais son statue actuel pouvait être différent....
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Jeu 9 Nov - 0:02

Eira avait légèrement insulté Nathalie. Premièrement, c’était la chose à faire. L’adolescente n’avait rien à faire là et en plus elle agissait comme une petite fan, chose dont la mercenaire n’avait vraiment pas besoin. La raison était simple : Nathalie lui rappelait que sa liberté lui avait été enlevée. La demoiselle faisait partie de la famille dont on l’avait enlevé quelques mois plus tôt. De quoi brisé un peu plus le cœur de la femme qui venait de sauver le derrière aux deux jeunes gens particulièrement inconscient. Bruno n’était, évidemment, pas d’accord avec comment « Mara » traitait la demoiselle qui la remerciait. La femme de Néo-Umbrella n’allait certainement pas lui dire : oui, moi aussi j’ai très envie de te voir. Non, absolument pas. Nathalie insistant pour qu’elle prenne soin d’elle.

Eira ne répondit rien et laissa les deux jeunes gens partir avant d’elle-même retourner vers son patron et Hans qui lui demandait si elle connaissait le nom de la demoiselle. La vérité : oui; ce qui fut dit : non. Elle ne comptait pas mettre la vie de la gamine en danger, plus qu’elle ne l’était déjà. Surtout qu’il fallait prendre en compte à quel point elle n’était pas particulièrement débrouillarde. L’assassin répondit que la prochaine fois, elle allait les regarder mourir. La vérité? Faux, elle ne pourrait pas, mais valait mieux pour elle de le faire paraître autrement. Hans confirma les dires d’Eira comme quoi laisser mourir deux jeunes adultes/ados n’allaient pas être bon pour la nouvelle image de l’entreprise. Henry rappela à Hans qu’elle était son employé et qu’elle ne répondait qu’à lui. Dans son casque, la femme se permit de rouler des yeux frustrés de la situation. Il avait triché pour l’avoir à ses côtés. Il avait utilisé du chantage, rien de plus. Elle n’était pas là parce qu’elle le souhaitait, mais par devoir pour protéger sa fille.

Eira avait ensuite demandé à Henry s’il pouvait quitter Bien franchement, c’est tout ce qu’elle souhaitait : s’éloigner de la tentation. Si seulement, elle avait pu écraser son instinct maternel le jour où elle avait trouvé l’enfant… Elles n’en seraient pas là toutes les deux, mais la femme savait qu’elle l’aurait amèrement regretté. Plus que d’avoir accepté le chantage de son patron qui tentait désespérément d’obtenir ses faveurs. La mercenaire ajouta également qu’elle n’appréciait pas la présence d’autant de journaliste. Être à l’avant-plan de tout ça n’était pas son genre… Elle travaillait dans l’ombre, pas dans l’aveuglant Spotlight que cette situation semblait avoir. Une fois dans l’appareil, avec quelques autres soldats, Henry lui retira son casque. Eira se secoua un peu, passant une main pour retirer des mèches rebelles qui s’étaient échevelés dans le casque. L’expression de la femme était neutre, légèrement vide, pendant qu’elle regardait son patron distraitement, sans grande attention repassant les évènements dans sa tête. Il lui dit que c’était une bonne intervention. Ses manœuvres avec son nouveau gadget étaient apparemment parfaites. Il lui demandait si elle avait eu des problèmes avec.

« Not really. It sure is a bit difficult on the lower part of my back, but it gets support from the harness and the armor I’m wearing. Most of the armor is taking all the shock, so it’s fine… Nothing more we can do about it. » dit-elle alors qu’il lui proposait d’aller en mission pour tester un peu plus son nouvel outil. L’homme était particulièrement content qu’elle ait battu de vitesse BSAA pour abattre l’infecté. Il lui permettait de passer le reste de la journée avec sa fille et même le lendemain.

« Fine with me… Anyway, I was about to ask for permission to stay home tonight. I need a good shower. I smell like that beast I slay… Not a fan of the smell really… I need to clean my equipment as well… So yeah… the time off for tomorrow is also appreciated..» dit-elle en faisant un bref signe de tête affirmative avec un sourire rapide et sans joie.

La femme planifiait déjà ce qu’elle allait faire. Elle était tellement sérieuse et rigoureuse dans son travail. Sourire devant des soldats était une chose rare, presque légendaire. Les seuls sourire qu’ils auraient pu voir étaient généralement cruelle et de circonstances peu commune et dérangeant pour le commun des mortels. Bref, son sourire ne fut qu’une fraction de seconde avant que le visage d’Eira ne reprenne une expression vague et perdu, mais pourtant alerte à tout ce qui se passait autour.

____________________________________________________

Au bout de quelques semaines, la femme donnait ce qu’elle pouvait à l’homme : son temps et sa « compagnie » de temps à autre. Ce n’était toujours pas très explicite. Il s’agissait principalement de prendre un verre après le travail, mais sans plus. Elle étirait le temps et la situation le plus possible. Déjà peu bavarde sur le terrain ou en plein travail, Henry pouvait remarquer que l’assassin l’était encore moins en dehors du travail. Elle n’aimait pas les bases. Ça manquait d’air. Tout était stérile, froid et synthétique. Ça manquait de vie. Même si la population interne ce n’était pas ce qui manquait, ça n’était pas « normal ». C’était une base « militaire », avec encore moins de femme que de coutume. Bref, Eira s’occupait de faire une inspection de routine sur son équipement quand Henry la fit appeler à son bureau. À peine quelques minutes plus tard, elle était là, présente, debout, bras dans le dos comme un soldat.

« Yes ? » demanda-t-elle alors qu’il  lui expliqua vaguement les choses. Il avait parlé à Malcom de Tricell, ce qui ne fit qu’hausser un sourcil à la femme. Ils allaient le voir dans peu de temps. Il lui demanda ensuite si elle était déjà allé à Pripyat. « I don’t hang out in 30 year old radioactive quarantine zone. Not my kind of place. Even though I’ve seen pictures of the abandoned buildings and parks and what not… Never been to. Wasn’t in my personal plan to go there either.  »dit-elle d’un ton particulièrement neutre avant de reprendre. « What’s Malcom stupid ass plan this time? Cause let’s just say it like this: he is a mess. His leader ship is quite inexistent and Tricell is a wreck… Have I forgotten something ? Oh right, he’s infected? Am I right, or am I mistaking him for someone else… » dit-elle les bras croisés sur sa poitrine, attendant une réponse de son patron.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Jeu 9 Nov - 0:34

Pendant un long moment Eira et Henry étaient demeuré sur la base de Neo Umbrella, dans l'est de l'europe. Pas tant de sortie, Henry avait l'information qu'il voulait concernant le BSAA et tenait quand même a gardé un certain degré d'amusement, il n'avait donc pas fait d'offensive contre la compagnie comme telle. Excellent, pour le moment, cependant il discutait avec un de ses plus grand allier fréquament par contre. Il s'agissait de Tricell guidé par Malcom. Contrairement a Neo Umbrella que Richard avait le contrôle mais que Henry agissait comme la tête dirigeante de la compagnie. Tricell était entièrement a Malcom qui avait manger une claque a Montréal il y a quelque année mais s'était rétablie avec le temps.

Bref a la suite d'une conversation téléphonique avec ce dernier Henry voulait savoir ce que Eira savait de Pryprat. En gros, ils allaient devoir partir en mission dans ce secteur la, fallait quand même bien qu'ils connaissent le terrain. Eira lui repondit simplement que des terrains radio actif n'était pas sa ligne d'intéret, donc connaissait l'essentiel mais sans plus. Henry souris, toujours avec un verre a la main a sa fidèle habitude, avant que Eira poursuive concernant Malcom, en gros, elle le trouvait nul.


Henry: Haha, Malcom, what a specimen.

Dit-il en ce redressant, contournant la table de son bureau et s'assisant devant avant de poursuivre, d'une voie calme et réfléchie, il commença par défendre Malcom.

Henry: No, he is still human as far as i know. good fighting skills and all. He was injured after the Montreal incident. Dissappear for a while. Which is why he has a mecanic hand now and misses his foot toes. Whatever happenned to him he does not want to explain. But he is back in business and we are happy to be working with him again.

Avait sortie Henry toujours d'un ton calme. En gros, il appréciait bien Malcom, même si ce dernier n'avait jamais mentionner qu'il s'était fait capturé par le TaskForce et envoyer dans la prison de glace qu'ils avaient au pôle nord. d'ou le pourquoi il avait perdu ses extrêmité. Il reprit concernant Pryprat maintenant.

Henry: As for Pryprat the reason why i asked you the question is because we will be heading there. Its a no man's land because of the radiation over there. BSAA, Military personnel does not go around it and we already bought the security organisation around the radio actives area to let us be.

Il ce redressa par la suite de son bureau en marchant tranquillement vers Eira, passant dans sa bulle en même temps avant de poursuive sont trajet vers un projecteur. L'allumant et laissant parraitre le lieu de rendez vous sur un écran blanc ou il poursuivit

Henry: The reason why we are going there is to make insure a virus that'll come in Europe. BSAA are doing a good job acting as the borders officers but they don't hangout here... wait, i'm repeating myself, in anycase Tricell will meet us there, malcom included, will give us a few trucks of infected and all. It should only be a 2 hours rendez vous with no problem, you're a assassin in your spare time, what spot do you suggest we put extre guard?

Dit-il en montrant la map. C'était une vue satellite des lieux, avec des points vert pour tricell et jaune pour Neo Umbrella.

Henry: Malcom does not dare coming in Europe anymore, i guess its something related to his trouble in Montréal, so we need to insure the best defense there is for him before he shows up. I have around a 100 men on the base that can come, and another 100 from other facility i have that can come as well. As well as assault vehicule and helicopter if need be.

Il termina sa phrase en repassant a côté de Eira, rentrant de nouveau dans sa bulle, dans son dos quelque instant, passant sa main dans une de ses mèches avant de poursuivre son trajet pour ce rendre devant elle. Il voulait avoir plus, ce montrait patient suite a la demande de la jeune dame il y a quelque semaines, mais la patience du ''boss'' de Tricell avait quand même sa limite. Il reprit place devant la demoiselle en lui laissant le champs libre du projecteur pour qu'elle lui face un exposé rapide sur quel genre de défense qu'il devrait mettre en place autour de ce rendez vous.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Jeu 9 Nov - 22:49

Eira était dans le bureau de Henry. Il l’avait appelé pour lui faire part d’une nouvelle. Malcom avait un plan à faire exécuter, mais ça ne pouvait pas être sans leur aide. Tricell se relevait de ses cendres après tout. Montréal s’était mal fini pour lui et avec raison. La femme connaissait déjà l’histoire et l’avait recroisé plus tard avec Stephane quand ils étaient allé rescaper Robin pour la rouquine et meilleure amie de Sarah. Bref, à ce moment, il faisait particulièrement pitié à voir. Henry lui expliqua brièvement qu’ils allaient travailler ensembles. Eira voyait bien que Malcom était dans les bonnes grâces de son patron. Il le défendait après tout. La mercenaire n’avait pas les mêmes sentiments pour lui. Il avait torturé et démoli ses enfants pour la science et torturer son ex qui était aussi la mère de ses enfants.

Après quoi, Henry se mit à discuter de Pripyat. Il lui avait demandé ce qu’elle savait de la ville abandonné depuis les années 80. Elle n’avait pas trainé là ou n’avait jamais franchement eu l’envie ni l’occasion d’y mettre les pieds. C’était radioactif malgré les trois décennies déjà passé. Essentiellement, c’est dans la ville Ukrainienne, voisine de Tchernobyl que le plan se déroulerait. Tricell, en collaboration avec Neo-Umbrella souhaitait relâcher un virus dans cette zone inhabité de la planète. BSAA n’y mettait jamais les pieds et les militaires non plus. Surtout depuis l’éclosion des diverses épidémies à travers le Globe. Ça ne devait être qu’un échange de 2 heures au plus.

Il avait mis la projection de la carte du secteur sur le mur. L’homme bien qu’en mode « travail » traversait sa bulle dès que l’occasion se présentait. Elle savait pertinemment pourquoi, mais ne broncha pas. Elle demeura de glace, même si intérieurement, l’assassin était dégoûté. Point vert pour Tricell, jaune pour Neo-Umbrella. Ça semblait bien réparti, mais les lieux étaient entourés de bâtiment décrépi, parfait pour les snipers. Henry l’informa qu’il possédait 100 hommes disponibles pour le déploiement si nécessaire. Il proposait même la possibilité de véhicules d’assaut et d’hélicoptère. Observant la carte, Eira avait les mains sur les hanches à analyser la carte.

« Ok… So you are doing the exange there… in this “plain” area… It’s surrounded by little buildings… Seems to me like an old hotel or something by the size of it… Just bit north or the principal building… It’s a large area without anything… Must be the ghost attraction park.. » dit-elle pensive les yeux qui parcourait la carte avant de reprendre.

« I suggest you to create a perimeter. All around the main place where you are doing the exchange. Snipers, patrols in the surrounding buildings and areas. Bring a tank to block of the main road that goes from the exchange point to the principal exit of the area. Bring an helicopter just to keep birds eye on everything…   » dit-elle en poursuivant d’une voix absente. « There’s a lot of vegetation. Green peace would be happy to see this place taken back by nature… So… aside from that it should be fine, since like you said there’s no one anymore that goes there… Even though it was a touristic attraction before the virus…  » déclara-t-elle avant d’aller pointer la rivière. « This should be our extraction point if anything goes wrong… or go as planned. Tricell should go North  just to be sure we are harder to follow…  » expliqua la femme en reculant.

Elle n’avait pas d’autres suggestions. C’était un deux heures rapide simple et efficace. Mettre plus de monde serait stupide et attirait trop l’attention. Déjà qu’un Tank et un hélico ça faisait du bruit, il ne fallait pas trop en mettre non plus. Déjà qu’Henry ne semblait pas faire dans la subtilité, elle savait que Malcom lui, tenait à un peu plus de tranquillité depuis Montréal. Eira n’avait pas bronché du tout à l’attitude intrusive de son patron, bien que celle-ci en fût grandement incommodée intérieurement. Elle avait senti sa main se glisser le long d’une mèche de cheveux. Cheveux qui, depuis les derniers mois s’étaient allongés grandement. Si elle penchait un peu trop la tête, ils cascadaient jusqu’à ses genoux.

« So… yeah… that’s pretty much it… surround the exchange spot you’re your men and tricell’s… Bring bird eyes view and a tank just to keep anyone away from the main road, Lenina Avenue…  if someone is stupid enough to go there anyway… That’s my take on it… Since we have infected coming along and all… Better have a bit more, than a bit less…» dit-elle en se retournant vers son patron, ramenant ses cheveux derrière elle innocemment, mais surtout pour les éloigner d’Henry. « Anything else ? When will it take place? So I can prepare Isabel for that… It’s 2hours… but still… 1h to go at top speed, same to come back, it’s at least a 4hour mission if everything goes as planned… » dit-elle en croisant les bras, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 97
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Jeu 9 Nov - 23:50

Henry et Malcom préparaient un mauvais coup a faire en Europe, l'ennuie était que le BSAA avait une bonne maitrise de la frontière avec l'aide des services frontaliers de chaque pays qui entourait l'Europe. Plutôt complexe, le seul moyen donc qu'ils avaient de faire rentré un virus était de passé par les territoires Radi-Actif. Tchernobyle avait été le premier choix de Malcom et Henry, mais d'un autre côté rentré dans ce territoire la allait nécéssité un scaphandre pour tout le temps en plus d'avoir un laps de temps d'environs 20 minutes au maximum. Donc ce fut a Pryprat que l'échange allait ce faire, près de la frontière de Tchernobyle mais encore, dans un territoire somewhat sécuritaire pour la santé de tous.

Henry en avait parler a Eira, les deux ce trouvant seul dans son bureau, a l'habitude de l'Homme, tout pour ce retrouver seul avec sa garde du corps. Il lui expliqua la situation et defendit Malcom contre ce que Eira avançait sur lui. Il était blesser, s'était mal remis de son expérience de Montréal mais malgré tout, Malcom possèdait plus de ressources et de virus que Neo Umbrella pour le moment. Donc fallait faire avec et ainsi, lui assuré une certaine sécurité pour qu'il livre la marchandise.En montrant la map, Eira lui sortie qu'il souhaitait faire un échange dans ça? Affirmatif.


Henry: Basictly there is a attraction park and a few abandon building Yes. It is the last place on earth we'd had problem with the BSAA or any of there allys, Anyway its not like everyone has the tech to come and play into a radio actif zone.

Il demeura en retrait pour ecouter l'exposer de la demoiselle qui était supposer prendre une balle pour lui au besoin. Il resta silencieux tout le long. En gros, elle suggérait un perimetre de sécurité autour, patrouille ici et la, Tank pour bloquer la sortie principale pis hélicoptère pour s'assuré que tout allait comme prévue. Henry hocha la tête positivement a chaque propos de Eira ajoutait

Henry: Since the Bio-terrorist outbreak indeed, no more tourist there or anyone for that matter, the forest of Pryprat is pretty much ours to take now.

Il demeura silencieux de nouveau, laissant Eira finir. Il lui avait demander ces suggestions et elle livrait la marchandise comme demander. Puis, les points de fuite si jamais ils étaient attaquer. Rivière Neo Umbrella, Nord pour Tricell. Question de ne pas être tracé rapidement. Il eut un autre hochement de tête en s'approchant de la carte a nouveau, passant de nouveau près de Eira, asser pour qu'elle puisse sentir son odeur, avant de regardé la map plus intensément

Henry: Then it is set, i'll mobolise the Tank and get a chopper in the air. a Perimeter around us would be usefull but i'll get a few extra patrols here and there

Pointant Est et ouest

Henry: They'll leave now to secure the area. I really don'T want Malcom to Chicken out of this one. As much as i like him, he changed, since he got his finger and toe nail frozed up.

Il reprit un air très pensif en analysant ce que Eira lui avait dit, visualisant la situation sur la carte, n'observant pas Eira pendant que elle lui demandait les informations de base de cette échange, c'est-a-dire le "Quand'' et ''Combien de temps'' Pour qu'elle prépare Isabel a cette absence

Henry: It will take place on Friday. It is not suppose to be populated, if so, only hobos and stuff like that so i need to send teams to clear the area first. But Friday everything should be good. 4 hours time i don't see how it won't go as plan, i mean ; Radio-active area + Tricell + Us, it would be kind of a death wish to take us all at the same time.

Il repassa près de Eira, lui glissant son doigt sans gêne sous son menton pour s'assuré d'avoir un bon contacte visuel, yeux dans les yeux, avec sa garde du corps en lui disant

Henry: I'm proud to have the best person at my side, and that can make the good decision for my safety

Il était non seulement dans la bulle de la demoiselle, mais en plus a une distance tellement proche qu'il aurait pu l'embrasser ca n'aurait pas été bien long, sans oublier le contacte physique sous le menton, il s'écarta par la suite pour retourner en direction de son bureau.

Henry: So yeah nah Friday, i'll let Malcom know and everything, we're clearing up the area for him. He should be happy, been a while since we went out, kind of exited to go to Pryprat myself.

Henry était visiblement de bonne humeur, il avait reprit son cellulaire pour texté Alice des nouveaux dévellopement, il voulait quand même pas avoir d'intrusion pendant qu'il était avec Eira, seuls ensemble. Il fessait exipret quand même. Il reprit par la suite plus personnel avec Eira


Henry: I'm sorry, for the nanie for Isabel, Eve wanted to go on a undercover assignement. But i promess i'm working on getting someone to replace her ASAP. For now you have a pretty good amount of time with your daughter am i right? Most of the time when we hangout she'S asleep soo... its not that bad. I'll try to find someone for Friday so you won't have to worry about it.

Un beau mensonge, concernant la place ou Eve était partie mais il n'avourait pas qu'il la renvoyer dans un piège suicidaire en la menaçant au passage. Il demeura près de son bureau, attendant de voir ce que Eira lui dirait concernant Eve, et le fait qu'il l'aimait a côté de lui.... il avait ce qu'il voulait, et Eve s'était mis dans son chemin...
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 283
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 11 Nov - 21:13

Eira était dans le bureau de son patron à vérifier les plans pour la mission d’échange avec Tricell à Pripiat. Il n’y avait pas grand-chose à dire ou à faire compte-tenu du secteur très éloigné et encore moins fréquenter. Même si avant c’était une attraction touristique, avec les infectés qui courraient les rues à travers le globe, la situation avait changé. Personnes ne visitaient l’endroit et les autorités Ukrainiennes s’en assuraient probablement aussi un minimum.  Henry lui avait confirmé qu’en effet, le fameux parc d’attraction était tout juste au nord du lieu où il y aurait l’échange. Bref, elle avait suggéré de mettre des gardes partout autour du secteur, créer un périmètre de sécurité en plus d’apporter un tank et un hélicoptère pour la surveillance. Eira assumait qu’ils penseraient à avoir de la vision thermique et compagnie, donc elle n’en fit pas part.

Henry était satisfait de la situation et y mit du sien aussi en faisant ajouter des patrouilles extra ici et là. Puis vint le temps de demander quand tout ça aurait lieu. C’était une question légitime compte tenu de la situation familiale de l’assassin. Elle devait quand même s’assurer que la petite allait être en sécurité et qu’elle ne serait pas seule trop longtemps. Déjà qu’elle n’avait plus de gardienne. C’était essentiellement une mission d’environ 4h, il allait envoyer des troupes pour nettoyer les lieux des itinérants qui allaient se trouver sur place.

Suite de quoi, Henry s’approcha d’elle. Trop près d’elle pour son propre confort, évidemment, puisqu’il aimait se montrer envahissant de son espace. Un doigt sous son menton, il s’assura qu’elle le regarde dans les yeux. Les yeux gris de la femme le fixaient en silence. Ce dernier mentionnait à quel point il était heureux de la compter dans ses rangs et de savoir qu’elle prenait sa sécurité au sérieux. Le savoir si près d’elle, sentir son haleine alcoolisait la mettait inconfortable, d’où son silence. Les joues de la femme avaient malgré elle rougies. Une telle proximité faisait battre son cœur, mais pas pour les mêmes raisons que Stephane l’avait fait battre. Une rage s’emparait d’elle à chaque fois. Une rage qu’elle devait réprimé, jouer le jeu en silence de la fille timide, mais intéressée.

Au bout d’un moment, qu’il lui parut être une éternité, Henry s’éloigna enfin d’elle et elle put reprendre une respiration plus soutenu, pas celle d’un tireur d’élite. Donc il récapitula rapidement, comme quoi c’était en effet vendredi que tout allait se passer. Ça faisait déjà un moment qu’ils n’étaient pas sortis sur le terrain, alors ça ferait du bien à tout le monde. Il s’excusa ensuite pour l’absence de gardienne pour Isabel. Bras croisés, elle ne se gêna pas de faire paraître sa frustration par rapport au sujet. Il travaillait pour trouver quelqu’un et remplacer le départ d’Eve qui fut du jour au lendemain. Étrangement, c’était au même moment qu’elle-même avait refusé de passer une première soirée avec Henry à son appartement. Ce n’était certainement pas une coïncidence le connaissant. Il l’avait envoyer à BSAA pour ne plus qu’elle soit dans son chemin en plus de privé Isabel d’un sentiment de sécurité supplémentaire.  Il essayait de se racheter en disant qu’au moins elle passait un peu plus de temps avec elle.

«Yeah… I still don’t like to leave her alone in that apartment. She is a child not a pre-teen. She is not even 6. Yes I thought her how to use certain things and read what I right on a piece of paper or a video message. But anything can happen and I’m still worried sick until I get home to her. She is always in the back of my mine. Especially when I’m away. I don’t like the situation at all. Yes I spend more time with her, but the major problem is that she is alone when I have to follow you around to some places because that’s my job… So yeah, I hope you find someone for Friday that passes my test. If I slightly doubt the person, it won’t be pretty. » dit-elle tres sérieusement. « It’s not a threat against you, but against the stupid ass person you might find…  » termina la femme en soupirant en écartant une mèche de cheveux noire et grise de son visage.

« So yeah… Please find someone… That is decent… It’s not ideal that she is alone all the time… It’s not healthy for a kid her age. I know. I was the same, roaming around Umbrella’s facilities hanging out in the training and combat room with the mercenaries while my adoptive parents were working in the labs. I don’t want that for her. I was too young and she certainly is too. So hurry up please… I’d really appreciate it and my mine would feel way more quiet when I work… » déclara-t-elle en laissant aller un soupir, les mains sur les hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bastion Part 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bastion Part 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24, 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: MONTREAL :: Centre Ville-
Sauter vers: