AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bastion Part 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Ven 16 Juin - 0:30

Eira était revenu me voir pour me faire pars de ses inquietudes, essentiellement elle était vraiment avec un grand cœur, mais très peut experimenté, donc elle s’inquietait beaucoup pour rien. Je lui dis qu’elle était correcte, qu’elle aurait fait pas de ce qu’elle n’aime pas et ce qui pouvait être a changer au besoin, avant de dire aussi que Isabel et Nathalie s’étaient très bien entendu pendant qu’elle était absente. Chose que Eira me repondit qu’elles ne seraient pas toujours ensemble et en faite, si elle pouvait faire en sorte que Isabel ne soit pas toujours entrain de voyager de gauche a droite, mais lui donnée ce qui est le plus proche d’un environnement de vie normal. C’était ce qu’elle ferrait, toute un paquet de parole plutôt très noble pour une nouvelle maman, inquiete et s’était encore bien visible, je souris en lui repondant

- Travel from time to time, i must say, it won’t be hard with the kind of ressources we have to make her travel the world. But not now… she’s too young…. But getting to know Sig and Sven will make her more comfortable with her surrounding here.

Ce crée des amies pour une enfant s’était primordial après tout. Surtout que dans son cas pour Isabel, s’était pratiquement de connaitre des frères et sœur, ou des cousins si on prend en considération que Eira prenait Lincoln comme son grand frère. Sarah comme une grande sœur, quand elles passeraient plus de temps ensemble, puis Nath… bah elle ce serait un peu plus complexe mais bon, on vera en temps et lieu

- To be honest i’m not a 100% sure how well i’m going to be able to help to give her a normal life, if you look at Sarah, kind of screw that up for her young ages.. but I’m sure we can figure something out for that… we’ll have plenny of time to figure a way to keep her more into a normal life than a Rock N Roll life like we have

C’était dit sur un ton plutôt très doux, je savais à quel point sa pouvait poser problème pour la mentalité d’un enfant de si bas age, au moins à la différence des enfants de Cyber et de la mienne, ils avaient été plus vieu que Isabel pour comprendre exactement ce qui se passait dans la vie des parents. Isabel, ce serait une situation totalement différente.

Suite de quoi mon amoureuse était devenue nerveuse, elle voulait me demander quelque chose mais ne semblait pas tellement savoir comment s’y prendre, plutôt curieux puisque je connaissais Eira comme étant une personne directe, et non pas a tourner autour du pot. Je demeura silencieux, docile, et l’avait suivit jusqu’à dans sa chambre avec mes idées mais venant de Eira?

Celle-ci finit par me dire ce qu’elle aviat en tête. Elle voulait avoir des rapports sexuelle avec moi, j’eus un sourire aux lèvres automatique quand celle-ci avait abordé le sujet. Notre relation n’était aucunement basé sur le sexe, mais l’inclure n’allait certainement pas faire de mal. Sauf que ce n’était pas moi qui allait lui annoncer qu’on baise bien au contraire. J’étais conscient de son passé, des relations qu’elle avait eu aucunement plaisante A.K.A ce faire violer à tour de bras, donc je n’allais pas peser sur le sujet pour en avoir à mon tour des rapports. Quand elle allait être prête et quand ce jours viendra, elle allait m’En faire part.

Donc après la fameuse demande le silence avait envahis la pièce, je lui avais dit qu’elle était simplement adorable avant de m’approcher pour lui faire quelque caresse en l’embrassant. Comment répondre a ‘’ Je veux du sexe avec toi?’’ certainement pas par ‘’ Alright LETS DO THIS!’’ mais plus par des colleux doucement et en l’embrassant, je trouvais que c’était plus approprié pour Eira, et aussi du fait que j’étais pas du genre a faire l’amour de manière aggressives, plus doucement style vanilla sexe.

M’enfin je m’étais redresser pour faire mes colleux, toute en lui retirant son chandail doucement, la laissant en brassière avant de la rediriger sur son lit, dos au matelas, face a moi, pour continuer mes bisous. Elle tremblait comme une feuille, elle était décidément très adorabe et sa me rappelait a quel point je l’aimais. Puis quand elle s’excusa pour les tremblements, je m’étais redresser pour retiré mon chandail également, avant de me repencher, me tenant pardessus quand elle me demanda si je pouvais lui enseigner comment faire l’Amour, Sourire en coin je lui donna un bisou sur le nez en lui répondant


- Don’t worry, its all good little bird, and yes well i’ll see what i can do

C’était dit avec un clin d’oeil, lui enseigner comment faire l’amour.. euhm.. c’était pas mal naturelle, il n’y avait pas nécéssairement des mouvements, manuelle d’instruction ou rien pour savoir comment faire et surtout, quoi faire. Je fis quelque mouvement de bassin, m’ayant installer en lui écartant les jambes et l’embrassant toujours, puis, d’une main, je lui déboutonna son pantalon, pour les retiré délicatement en l’embrassant sur les lèvres, joues, cou, bedon jusqu’à temps qu’elle ce ramasse en bobette a côté de moi. A coté vue que j’avais débarqué pour retiré les miennes d’un mouvement rapide, me laissant en boxer a côté. Je la pris pour la rediriger sur moi a cheval. Mes mains sur ses hanches pour répondre a son talking too much

- Haha its alright, don’T worry about it and its normal

Je lui fis quelque mouvement de bassin pendant qu’elle était assise sur mon member déjà ferme, mais encore emballer dans mes boxer avant de reprendre après une grande respiration avant de reprendre

- Making love is not really something i can teach… really… or if so i don’t know how, its mostly a intimate moment between two souls that loves eachother… you do stuff to please the other, and please yourself at the same time…. Hmm… okay I talk a bit too much too

Okay, j’étais un peu nerveux aussi mais pas autant que Eira. Ce n’était pas quelque chose que j’avais envisagé d’avoir des rapports avec Eira encore. Je savais que sa viendrait mais pas tout suite. Après quelque temps de lui faire faire des mouveents en cercle avec son bassin, je finis par me redresser pour lui détacher sa brassière, délicatement, en l’embrassant dans son cou, lui laissant plus que ses bobettes, assise sur mon membre, toujours en lui fessant des mouvements de haut en bas sur la longueur. Je respirait quand même fort, c’était un plaisir que sa remontait a très longtemps la dernière fois que j’avais eu des rapports sexuelle avec quelqu’un que j’aimais. Maintenant avec Eira, j’avais des petit spasm dans le dos, tremblait un tout petit peu, mais quand je reprenais ma prise sur mon amoureuse je redevenait normal…

You… you’ll tell me right, if i do something wrong?

Non mais faut pas oublier le fait que Eira n’était pas expérimenté. Et c’était la première fois qu’elle le fessait avec quelqu’un qu’elle aimait. Je voulais pas qu’elle s’en tire a dire qu’elle n’aimait pas apprécier le moment, donc je fessais attention, caressant les côtes, hanches jusqu’aux fesses sur ses bobettes, puis sous les bobettes aussi, toujours en lui fessant faire ses mouvements de haut en bas…
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Leroux
NATO Officer
avatar

Nombre de messages : 497
Âge Réel : 24
Localisation : Saint-Jean ou Porte avion
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 8
Age du Personnage: 23
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Ven 16 Juin - 0:34

C’Était une periode d’adaptation notre arrivé dans le bois. Je n’étais pas habitué a ce que ce soit si calme et sa paressait un peu, je savais pas quoi faire pour aider, comment tenir mes mains occupers, les tente comment les monté dans les arbres, cuisiner je savais, mais je savais pas ce que Robin avait en tête. Au final ce fut des poivrons, mais encore une fois dans mes pensés de bonne militaire, je cherchais déjà une arme autour. Panique mode engaged?... Pas vraiment, vue que oui défense, mais ce n’était pa ce que je pensais en cherchant du regard, s’était plus pour la chasse le lendemain. Dei avait remarqué que je cherchais quelque chose, ne ce gêna pas pour me le dire de juste demander, puis Thomas lui, était venu me faire dancer pour savoir si je souhaitais m’échapper, mes mains sur ses épaules je lui avais juste lancé un regard décourager avant de me défendre. Puis il m’avait parler de la technologie, si j’avais apporter quelque chose d’autre. Chose que je m’étais plaint comme quoi il n’avait pas fouiller en profondeur. Quand il me répondit ‘’ Is that so’’ je lui avais lancé juste un regard de ‘’ Yup’’ plein de défis, mais il les brisa toute en me disant, dans le creux de l’oreille qu’il me fouillerait plutard ce soir, aussitôt dit, aussitôt j’eus une monté de chaleur des orteils jusqu’aux joues qui étaient devenu rouge flamme mêlé d’un sourire

- You.. yes you better make sure i’m not hiding anything else..

Dis-je en roulant les yeux d’un air innocent. C’était cependant claire ce que je voulais, mais j’étais un peu joueuse après tout. Donc j’utilisais pas les mots claires pour dire ce que je voulais. M’Enfin, Dei me répondit pour les arcs, dans le shed a côté du lac, parfait ça, mon esprit militaire embarquai mais je secouait la tête rapidement pour chassé mes pensés de l’armé. Maudit, j’étais pas en danger, et je ne le saurai jamais en danger tant que je quitte pas les terres a Eira.

Ensuite je traina mon amoureux pour qu’on aille s’assoir, je m’étais coller pour ensuite lui parler de ce qui me traversait l’Esprit, et le remercier d’être dans ma vie, et tout le reste, chose qu’il me répondit d’un paquet de sourire ici et la, et de colleux. N’importe qui ce serait attendu a des réponses verbale, mais moi, juste les sourires et les calins, j’en avais assé pour comprendre qu’il était content que je sois contente également.

Ensuite Robin nous avait appeler par Pokemon. Je demanda a voie haute a Dei si je pouvais devenir Gyarados éventuellement, après notre temps dans le bois parce que la Magikarp s’était pas mon affaire. Elle me repondit en me donnant une serie d’indication que finalement, je devais pas avoir peur la nuit des bruit qui pouvait avoir, a ça, je roula les œil en attendant la suite des ‘’regles’’ pour mon évolution. A quoi elle me dit que je devais arrêter d’avoir l’air gaga en observant Thomas, la j’eus un gros ‘’ M’heyyyy’’ regard de partie en direction de Dei. Mais Robin rattrapa le tire pour le renvoyer a Dei lui expliquant qu’elle était pareil et en plus elle le détaillait, chose qui gena un peu Dei et la mis dans une humeur ronchonneuse, avant de recevoir son bisou sur le coin de la lèvre, Je me pencha la tête pour murmuré a Thomas


- Okay i know i’ve knowed her for the past 2 years…. But I always find it weird in a way that Robin can touch, kiss her… and she hates being touch… I know its her boyfriend and all but.. ya know?..

Bon, sa sortait encore tout croche ce que je pensais mais bon, le lunch était terminer, les restes on les avait fait brûler pour ne pas avoir de poubelles dans les environs. Une fois la nourriture dans le feu j’eus une serie de papillons dans l’Estomac, j’observa le lac quelque instant, la lune, avant de me retourner mon regard vers Thomas en m’approchant de ce dernier en sautillant pour lui tendre ma main par la suite pour l’aidé a ce relever avant que je me colle a son oreille pour lui murmuré

- Midnight bath, you in?

Je lui donna un petit bisou sur la joue avant de me diriger tranquillement vers le quai du lac. J'eus un moment de ''stare'' sur l'eau mais pas plus qui faut. Eira connaissait ma condition par rapport a l'eau, et nous auraient pas dit d'aller dans ce coin la avec les canot et tout si l'eau était dangereuse donc je n'avais rien a craindre la dessus. Je me retourna de bord pour voir ce qui en était de mon amoureux, voir s'il me suiverait dans l'eau. Je m'en mordilla un peu la lèvres intérieur en l'attendant, ou simplement le voir marcher en ma direction sauf que, quelque chose me rattrapa l'esprit. Robin était en plein assit en direction du lac. Ce qui me gêna un peu, pas que j'avais peur qu'il face quoi que ce soit, après tout... Dei était avec lui pis si je remarquai qu'il me regardait trop, je pouvais quand même faire une plainte a ma meilleure amie pour cas rectifie la situation. M'enfin, après quelque instant j'entrepris de me dévêtir, me tenant au bout du quai, avant de me retourner vers mes amies mais spécialement Thomas, avant de me laisser tomber dans l'eau. C'était creux, mais pas tant creux, je pouvais quand même toucher au sol avec mon pied et une fois ma main dans les airs, celle-ci était dehors de l'eau. Je me sortie donc la tête en nageant sur place, me retirant mes cheveux de mon visage en attendant mon amoureux dans l'eau, ne prêtant aucunement attention anymore avec le reste. Nature s'était bien, et j'étais pas mal contente présentement d'être avec les personnes que j'avais le plus confiance dans le bois, ma petite gang a moi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Ven 16 Juin - 23:40

Stephane avait rapidement dit qu’il n’était pas certain comment il pouvait offrir une vie normale à Isabel ou en tout cas, donner un coup de main à Eira. Après tout Sarah était l’exemple d’une vie d’enfant peu normal. Mais l’homme assura qu’il ferait de son mieux et pour la mercenaire, c’était déjà beaucoup qu’il accepte tout simplement. Sinon, ils étaient montés en amoureux à l’étage, dans la chambre. Porte fermée pour les oreilles indiscrètes d’enfant endormi. Elle voulait avoir du sexe avec Stephane. Chose peu commune venant d’Eira qui ne s’était jamais exprimé à ce sujet avec son amoureux. Les deux avaient plus ou moins éviter le sujet comme deux experts un peu prudes. Il ne fallait pas oublié que leur relation était, d’abord et avant tout, basé sur la communication, le travail. Jamais il n’avait été question de sexe à un moment ou un autre. L’homme connaissait les réserves que l’assassin se gardait à ce sujet et avec raison. Mais au final, tout se passait bien, c’était juste une surprise et un désir qui l’avait percuté en plein visage pendant les dernières semaines. Elle s’avouait intérieurement aimer l’idée.

Chandail retiré et couché sur le lit, Stephane était par-dessus elle, effectuant quelques mouvements de va et viens qui furent particulièrement agréable et étonnant sur le coup. Eira tremblait comme une feuille par nervosité, dont elle n’était jamais ou presque victime. Elle avait normalement la tête froide, en contrôle de ses émotions personnelles. Sauf que voilà, la femme était en dehors de sa zone de confort. Elle lui avait demandé de lui montrer comment faire. Vraiment, ce n’était pas évident et normalement, c’était instinctif. L’homme lui déclara qu’il allait faire au mieux pour lui montrer.

Stepjane lui retira éventuellement ses pantalons, ne la laissant qu’en sous-vêtements. Étrangement, elle se sentait agréablement vulnérable. Agréable parce qu’elle avait une confiance totale en son amant. Autrement, jamais Eira ne lui aurait demandé. Il retira également son bas, question de ne pas la laisser seule dans cette nudité presque complète. Il positionna ensuite la femme à cheval. Sur le coup, elle fut véritablement surprise. Elle avait habitude de oui, se placer comme ça, mais là il y avait beaucoup de vêtements en moins. Deux parcelles de tissus les empêchaient d’être diretement en contact l’un avec l’autre et pourtant. L’assassin s’était accrochée à l’avant-bras de son homme, surprise par la taille qui lui offrait de subtiles caresses.

wow… euhm… well… that’s euhm… well you.. are quite proportionate… even more than that I would… say… déclara la femme en frissonnant, la voix saccadée.

Ses joues étaient toutes rouges, pendant que Stephane reprenait, lui disant de ne pas s’en faire concernant le fait de parler beaucoup. Ce dernier se mit à lui expliquer que faire l’amour ne s’enseignait pas. Il s’agissait d’un act d’amour entre deux personnes, deux âmes. Puis, il s’excusa à son tour de trop parlert ses mains sur les hanches de son amoureuse pour la diriger dans un mouvement lent et doux. L’écouter parler lui faisait réaliser à quel point il était bon pour elle. Doux et attentionné, jamais il ne s’était préoccupée de son dos et de ce à quoi il ressemblait. Il l’acceptait dans tous ses défauts. Elle avait les yeux lumineux, attentifs, sa respiration se faisant plus lente malgré la nervosité.

Éventuellement, Stephane s’était relevé, la gardant sur lui pour lui retirer son soutien-gorge. L’avoir près d’elle lui donna un coup de chaleur supplémentaire. L’entendre respiré autrement, plus fort et moins contrôler que de coutume lui donnait chaud. Vraiment chaud. L’homme finit par lui demander si elle le dirait, s’il allait trop loin ou que quelque chose n’allait pas. Prenant l’une des mains de son amoureux, elle ramena celle-ci à sa joue pour qu’il la caresse doucement avant de répondre.

This hand… is strong… yet gentle and soft with me… you are soft… and gentle with me… dit-elle d’une voix basse et douce en rapprochant son visage de Stephane. I am shaking, but that… doesn’t mean I’m afraid… I’ll make myself clear if something feels wrong or bad or anything… just promise me that… you will still be you after… the soft man that makes me feel fuzy and calm inside… The man that I care too much about… Stay him… stay you… déclara la femme en caressant le visage de l’homme sans le quitter des yeux. I’m talking too much.. again… but what… what I want to say is… I trust you Stephane… conclua Eira avant d’embrasser doucement Stephane, lui caressant toujours la joue et la mâchoire du bout des doigts.

Elle avait complètement confiance. Elle se doutait qu’il ne changerait pas. Sauf qu’elle lui faisait quand même part de ce qu’elle souhaitait au bout de la ligne : qu’il ne change pas envers elle. En échange, elle lui dirait si quelque chose n’allait pas.

________________________________

Sinon de leur côté, les jeunes étaient train de souper tranquillement. Un bon poisson frais, cuit au dessus d’un bon feu. Essentiellement, un paradis pour Robin qui n’avait pas eu du temps se qualité de ce genre depuis longtemps. Ça lui avait manqué et en plus, il était dans un pays dont il avait rêvé. Bref, un vrai gamin à Noël qui profitait se chaque moment. Selon Deirdre, Thomas et Sarah avaient une chimie plutôt étrange en ce soir. Plus de commentaires « déplacés » que d’habitude avec d’énorme sous-entendus que normallement la blondinette n’aurait pas fait.

En effet, quand Thomas lui demanda si elle cachait autre chose, en lui disant qu’il aurait du faire une fouille plus approfondi, Sarah n’était vraiment pas contre. Le jeune homme ne répondit que d’un sourire complice en allant s’installé pour manger. Robin finit par donné un baiser sur le coin des lèvres de la rouquine qui s’était figée un instant en rougissant légèrement. Clairement, Sarah était perturbé, malgré les deux dernières années passés ensembles. Elle ne s’était toujours pas accoutumé de voir Deirdre accepter autant d’intimité avec l’homme qui semblait extrêmement attaché à elle.

Yeah but… they have known eachother for 7 or 8 years. Rob told me he had to be careful before of the age gap. At first it wasn’t love just a solid friendship. Protecting her more than anything else. Apparently, she made the first move. Just a hug, longer than she did with her parents. She could barely accept there touch apparently. So… i guess she chose him, even tho he made the first move to be nice with her and go talk to her.   expliqua Thomas en souriant voyant que Deirdre fixait Robin avait sa neutralité habituelle.

La rouquine détaillait pour la millième fois le visage de son amoureux. Obsessivement, compulsivement même, sauf qu’elle ne savait faire autrement. Éventuellement Sarah proposa un bain de minuit à Thomas.

Feeling adventurous… interesting… déclara le jeune homme intrigué par la fille de ville qu’était son amoureuse. Il la regarda partir avec un petit sourire en coin.   Looks like I’m in for a swim. You won’t join? demanda Thomas à l’intention de Deirdre qui le jugea en silence pendant que Robin répondait.

Have fun mate. We’ll stay on shore. Don’t make her scream too much…And don’t make her wait too long… déclara l’aîné du groupe qui gardait Deirdre contre lui pendant qu’elle s’était remise à dessiner.

Thomas rit un peu avant de se diriger en joggant vers Sarah qui s’était dévêti et avait sauté dans l’eau. Son amoureux fit de même avant de crier :

 Cannon Ball! sautant à deux mètres de Sarah pour ne pas lui faire peur et connaissant son inconfort de l’eau. Il sortit de l’eau pour s’imiser dans la bulle de la blondinette, toujours le sourire aux lèvres.

Robin regardait son amoureuse dessiné avant qu’elle ne s’arrête et pose son cahier sur le sol.

Idiots. déclara l’autiste en se levant et se dirigeant vers le sac des deux baigneurs.

What’s wrong Dei?

La rouquine ne répondit quand lui montra les serviettes. À la vue de celles-ci, Robin éclata de rire en la laissant se rendre jusqu’au pied du quai.

Hey ginger. Want to join?  

I’m not the horny one who forgot a towel. déclara-t-elle en les laissant tombé à ses pieds et faire demi-tour robotiquement pour retourner près de Robin.

Thanks Ginger! déclara Thomas en faisant des sourires charmeurs à Sarah. I was to busy looking at you to think of those towels… good thing she always know everything, conclua le jeune homme en riant.

De leur côté, Dei commençait étrangement à fatigué. Robin le voyait, elle avait peu dormi les derniers jours avec tout ce qui s’était passé entourant Tracy, le taskforce et les arrestations. Il la prit dans ses bras quand il vit qu’elle fixait plus qu’elle ne dessinait. La déposant dans la tente et allant la rejoindre. Il la dévêti sommairement avant de faire de même et s’installer près d’elle lui caressant les cheveux, le visage et le cou délicatement pour qu’elle s’endorme.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 17 Juin - 20:27

Moi et mon amoureuse étions monté a l'étage dans sa chambre, on allait faire des choses d'adultes que jamais on aurait pensé faire de si tot. On avait pas basé notre confiance la dessus, c'était un plus maintenant a notre relation et ma fois, ce ne sera pas fait de manière forcé ou rien de ça. Je tenais quand même a offrir une confiance permanente envers Eira et ce qu'était le Sexe. JE connaissais ses aventures passé, et jamais elle n'avait connu faire l'amour avec une personne qu'elle aimait pardessus toute, et bien hônnettement, elle avait confiance en moi et pas juste un peu.

A la suite de sa demande je l'avais déplacé vers osn lit, lui retirant son chandail et ses pantalons, nous trouvant en bobette l'un pardessus l'autre. J'avais positionner Eira a cheval, hanches contre les hanches et visiblement il ne s'agissait pas d'une position qu'elle connaissait. La surprise était la et pas juste d'avoir le dessus. Puisque après tout, je me disais aussi que si Eira n'était pas toujours en position dominer, elle pourrait également apprécier contrôler ce qui ce passe jusqu'à un certain point.

Assise sur mes hanches, boxer contre bobette, il n'y avait pas tant de matériel pour empêcher mon amoureuse de pouvoir bien visualisé la forme et la grosseurs que j'avais. J'étais deja exité a l'idée d'avoir Eira en sous vêtement sur moi. Elle pouvait le sentir et sa réponse me fit sourire. Je la trouvais mignonne a croquer décidément.


Hehe what can i say... i'm well equiped?

Bon, une petite blague pour détendre l'atmosphère, je continuais de bouger les hanches de mon amoureuse de haut a bas sur mon membre. Question de bien l'exité. J'avais une respiration un peu plus forte a chaque passage que Eira fessait. C'était quand même bien plaisant comme sensation. Une sensation que je n'avais pas ressentie depuis un age...

Eventuellement je m'étais redresser pour pouvoir mieu détacher le soustien gorge de mon amoureuse, bon... je l'avoue, j'avais eu une certaine difficulté, sa m'avais pris quelque seconde mais j'avais réussit, je soupira un instant


i'm sorry, had to.. hmm.. well..

Il n'y avait pas tant d'explication a donnée. J'avais eu de la difficulté a détacher le soutien gorge a mon amoureuse un point s'est tout. Je l'avais détacher lentement, et j'en profitais pour donner des bisous sur son trapèze maintenant nu, en descendant sur ses épaules avant de me recoucher sur le lit, et continuer a lui faire faire des mouvements de hanches en cercle, avant-arrière pour finalement demander ma question. Est-ce qu'elle allait me le dire si elle feelait pas? Je tenais quand même a lui donnnée une bonne expérience. C'était quelque chose que j'aimais, malgré que j'en avais jamais parler, mais je tenais a ce que Eira aime le tout aussi, donc patience et douceur. J'y allais surtout a son rythme plus que celui qui me tentait. En guise de reponse, celle-ci me prit la main pour que je caresse sa joue en me disant essentiellement, qu'elle avais confiance en moi et qu'elle me le dirait si quelque chose n'allait pas. Chose que je souris largement, et ce même avec son commentaire de pas changer après notre relation de ce soir. Chose que je repondis en penchant légèrement la tête vers la gauche, d'une voie calme et reposer, mais les joue rosée d'exitation

You have my word Eira, i shall not be someone else after tonight. I will stay the same old Stephane you knew at the begenning of the day, and the one you trust and love

Je la laissa s'approcher pour m'embrasser, un long baisé doux sur les lèvres en la serrant davantage contre moi. Lui flattant le dos avant de rouler délicatement pour reprendre le dessus sur Eira. Je l'embrassa a nouveau pendant que mes doigts étaient entrain de tracer leur chemin sur les côtes de celle-ci, jusqu'aux hanches et a l'élastique des bobettes. Doucement, continuant d'occuper la bouche de mon amoureuse, je lui baissa ses bobettes jusqu'à lui retiré completement en me replaçant pardessus, flattant son nez contre le mien

You're mine Eira

Lui dis-je avec un bisou sur le nez en donnant un long mouvement de hanche vers le haut, avant de me déplacer vers la gauche pour que je retire mes bobettes et me placé a côté. Occupant ses yeux et son visage, je l'embrassa de plus belle, en descendant dans son cou, une main dans le dos, tandis que la deuxieme elle, avait délicatement prit la main de Eira, pour l'apporter sur son membre doucement afin qu'elle puisse y faire des caresses. Le tout dans la plus grande délicatesse que je pouvais offrir, avant que cette même main la ne ce dirige vers l'entre-jambe de Eira, doucement encore, en flattant toute les environs autour

We need to stay quiet, we can't wake Isabel up

Dis-je en frottant mon front contre le sien, nez a nez, et d'une voie très calme malgré la respiration un peu plus forte. J'étais exité et bien, avec la femme que j'aimais pardessus tout présentement, un vrai moment paradisiaque
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Leroux
NATO Officer
avatar

Nombre de messages : 497
Âge Réel : 24
Localisation : Saint-Jean ou Porte avion
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 8
Age du Personnage: 23
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 17 Juin - 20:30

On était toujours assit près du feu, moi et Thomas accôté a un arbre, le plus proche qui avait, pour manger notre portion de nourriture. J'avais demandé a Dei s'il avait moyen que je me transforme en Gyarados éventuellement, chose qu'elle me répondit que s'était possible si j'arrêtais d'être Gaga face a Thomas, Décourager, souriante en soupirant, Robin prit ma défense en fessant remarquer a Dei qu'elle était pas si différente, la seule affaire s'était que moi je m'en rendais compte plus vite que elle. Au final, Robin était de mon bord dans cette histoire.

Really? Waw... seems like i'm learning stuff about my partner everyday, was aware about Rob being carefull and stuff, but i didn't know she made the first move.. well.. stuff from the past we talk but not in whole detail.. its a wierd friendship, we know stuff about eachother but still learn like we didn't know anything..

Okay s'était dit tout croche mais bon, l'essentiel était que j'avais appris que s'était Rob qui avait fait le move, et pas l,inverse, faut dire aussi que sa fessait pas ultra longtemps qu'il était dans les environs, a peine 3 mois sauf que juste avec ça, je comprenais le pourquoi que Dei avait confiance en cet homme et pourquoi elle en était amoureuse sans même le savoir elle même.

M'enfin, une envis me pris après mon repas, depuis le début de la soiré j'avais des pulsions sexuelle qui me traversait l'Esprit, puis je regardais le lac quelque instant, avant de finalement proposer a mon amoureux qu'on aille ce baigner sans vêtements. Chose qu'il me traitait d'aventurière, en guise de réponse, j'eus simplement un mouvement de sile remplie de défis, comme quoi j'approuvais ce qu'il disait, avant de prendre les devant vers le quai. Pas mal entrain de me dire que Thomas allait suivre, pas la peine de paniquer, Robin pouvait me voir? Dei était autour donc no stresse. Analyse de situation dans mon chemin vers le lac que j'en avais même pas entendu Thomas offrire a Dei et Robin de venir nous rejoindre. Je sauta a l'eau, toujours en analysant les environs, la profondeur de l'eau et tout le reste. C'était presque un lac Paradis, l'eau était bonne, pas trop chaude mais pas trop froide, pas d'ailgue dans les environs. Profondeur d'environs 6 pieds, je devais me tenir en naguant parce sinon je callais. Je garda ma tête pardessus l'eau, mais l'eau jusqu'à mon nez en attendant que Thomas arrive.

Ce dernier était arriver en canon ball dans l'eau. A une bonne distance de moi, vraiment soft et gentil de sa part, je regrettais aucunement ma décision de l'Avoir gardé dans mon entourage cette homme. Je riais aussitôt qu'il ne touchait plus au quai, jusqu,a temps qu'il soit dans l,eau. Aussitôt qu'il remonta a la surface je m'étais rapprocher, tout comme lui, pour déposer un doux baisé sur ses lèvres


Niaiseeeuuxxx

Lui dis-je rapidement en riant toujours restant proche de ce dernier avant d,avoir mon attention sur Dei qui était arriver sur le quai pour nous apporter nos serviettes. Pendant que Thomas lui proposa une deuxieme fois de ce joindre a nous, moi j'eus un ''facepalm'' moment en riant de plus belle. Mes pulsion m'avait fait avoir un blonde moment.

Thanks Deiii

Dis-je de manière innocente a ma partenaire. Décidément même quand ont était entre amie elle me rattrapait quand j'oubliais des affaires. Thomas ce défendis en disant qu'il avait été trop occuper a me regarder pour les serviettes. De nouveau, un sourire s'était dresser sur mes lèvres avant que je ne m'approche de nouveau pour un second baisé en lui disant

Well.. it is a good thing Dei is around you clumsy boy

Je lui fis un clin d'oeil toujours avec un regard amoureux, la tête légèrement pencher vers le côté, je venais de lui mettre le blame dessus pour les serviettes malgré que c'était a la base mon idée, et j'avais également oublier de prendre des serviettes avant de sauté a l,eau. Sans doute qu'on aurait remonté au feu une fois que Robin et Dei étaient coucher pour prendre nos serviettes... je sais pas, m'enfin d'un mouvement rapide je fis une vague pour éclabousser Thomas avant de nagé de recullons pour me sauvé de ce dernier, mais aussi me mettre dans un espace ou je pouvais toucher a terre sans problème.

Pieds au sol, je garda quand même ma tête sous l'eau, ou du moins au 1/3 dans l'eau en attendant de voir comment il allait ce défendre face a cette attaque surprise. Avant que finalement, une fois qu'il allait être près de moi, je me rapproche pour enrouler mes bras autour de son cou et jouer avec ses cheveux a l'arrière de sa tête


You know, its wierd my fear of the water, or more precise, what may lurk underneath the surface. But with you around, you have no idea how safe i feel right now. Can do pretty much everything right now it won't matter

Non mais s'est vrai, s'était quand même somewhat curieux que j'aille peur de l'eau, et pourtant, milieu de la nuit, je me pitch en premier dans un lac noir, dans le noir, que je connaissais pas, m'enfin, toujours les bras autour du cou a Thomas je pris un regard taquin en lui demandant

So... what's up with inviting Robin and Dei in the water?

Le tout était mélanger d'un clin d'oeil amusé, je fis exiprès par la suite pour me coller de tout mon être un peu plus sur mon homme pour teaser rapidement a quelque reprise, en attendant une réponse de ce dernier, avant de simplement l'embrasser de nouveau, me tenant contre lui mais les hanches qui flottait dans l'eau, donc juste mon torse et mes bras était en contacte avec Thomas, me montrant un peu tanante

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 18 Juin - 20:33

Eira chevauchait Stephane sexuellement pour la première fois. Les autres fois, c’étaient principalement dans un contexte de jeu, rien à voir avec le peu de vêtements que le couple portait encore. Sous-vêtements contre sous-vêtements, la femme se rendit compte de la taille du membre de son amant. C’était assez impressionnant puisque ce n’est pas le genre de chose qu’elle avait pour habitude de regarder ou sentir. La femme passa le commentaire, les joues rougies par la gêne. Il ajouta en riant qu’il était bien équipé. L’assassin ne répondit que part un sourire en fuyant du regard.

Suite de quoi, Stephane lui enleva sa brassière. Ça prit un moment. Rien de dramatique. Il avait perdu le tour avec ses années de célibat. Ce n’était pas vraiment de sa faute, un soutien-gorge était particulièrement complexe pour aucune raison, surtout avec un manque d’habitude. Eira pouvait l’enlever d’une main sans réfléchir. L’homme, ça lui en prenait un peu plus, mais vraiment, rien de bien extrême. Une fois que ce fut fait, elle eut pour réflexe de penser à se cacher un peu. C’était la première fois qu’elle s’exposait de la sorte. Elle se sentait vulnérable, mais pas dans le mauvais sens. Il s’agissait vraiment d’une situation nouvelle qui la gênait quelque peu. Cyber l’avait déjà vue, par nécessité, mais c’était dans un contexte complètement différent. Avec son partenaire de travail, il n’y avait pas vraiment de secret. Il avait dû l’aider longtemps lors de sa réhabilitation. Donc la voir nu pour lui donner un bain ou une douche ou simplement la changer avait été fréquente. Mais jamais vraiment Lincoln ne l’avait regardé comme Stephane le faisait. Il n’y avait pas d’amour dans le regard de Cyber, uniquement du respect.

Bref, Eira se sentait « nu » ou mise à nu, mais dans le bon sens des choses. Son amant lui avait d’ailleurs demander de lui faire part de quoi que ce soit, si jamais elle était inconfortable, ou que quelque chose n’allait pas ou s’il faisait quelque chose de mal. La femme lui avait répondu qu’elle le ferait, mais qu’elle lui faisait grandement confiance. Sa seule demande fut de rester lui-même. De ne pas changer après leur moment, de ne pas être différent de ce qu’elle voyait de lui tous les jours. Se donner à un homme n’avait rien de facile pour Eira. Elle était tellement réservée et conservatrice sur sa sexualité. L’homme lui répondit qu’il allait demeurer le même, qu’il serait celui qu’elle aime, toujours. À ses mots, elle l’avait embrassé tout doucement. Stephane répondit au baiser avec plein de tendresse avant de reprendre le dessus. Il lui caressait le corps jusqu’aux hanches pour commencer à lui retirer ce qui lui restait de sous-vêtements. Sans protester, elle le laissa faire frissonnante.

Frottant son nez contre le sien, il lui indiqua qu’elle était sienne. Ce à quoi elle répondit d’un petit hochement docile, approuvant les dires de l’homme qui ne le disait pas avec de mauvaises intentions. Pour une fois, elle entendait ces mots avec une toute autre connotation. Pour une fois, « you’re mine » s’appliquait aussi à l’inverse. Elle était sienne, mais il était sien également. Ces mots furent accompagnés d’un langoureux mouvement de hanche qui la fit inspirer de surprise, retenant son souffle au bout de l’inspiration. Ses yeux pétillaient de désir. Il retira lui aussi ses boxers, dernier rempart.

Tremblante de nervosité, son regard eut le réflexe de descendre et voir ce qui l’attendait, mais tout de suite, Stephane l’occupa en l’embrassant doucement. Il descendait sur sa joue, sa mâchoire et son cou. Il avait le don de lui faire perdre les moyens. C’était un vrai plaisir de le sentir lui offrir cette attention dont elle n’avait fait que rêver jusque-là. L’homme prit éventuellement l’une des mains de la femme pour la diriger vers son membre. Au début figé, elle ne sut pas vraiment quoi en faire. Ça ne dura qu’un instant, puisque lui s’afférait déjà à lui procurer de nouvelles caresses plus plaisantes les unes que les autres. Les gestes de son amoureux lui arracha quelques gémissements encore faibles, mais bien présents.

Le regard un peu dans les vapes, elle se laissait explorer par les mains douces de son amant. Pour sa part, sa main s’était légèrement activé. Caressant le membre pour commencer, avant de le prendre en main et d’effectuer des mouvements délicats et lents de va-et-vient. Stephane ajouta, pendant qu’il lui faisait de belles douceurs qu’ils ne devaient pas faire de bruits, qu’il ne fallait pas réveiller Isabel. Automatiquement, Eira fixa son amant, le souffle de plus en plus court, sentant que son homme aussi se plaisait beaucoup de la situation.

How… How am I supposed to be quiet with… with such pleasant attentions… All I want to do is moan… The more you go… The more I want… déclara la femme d’une voix faible en embrassant son homme et lui mordre doucement la lèvre inférieure pour retenir un gémissement.

Déjà, elle sentait une chaleur montée un peu plus encore en elle. Celle-ci commençait où la main de Stephane se trouvait et remontait jusqu’à ses joues pour les rougir et les enflammer un peu plus. Elle appréciait sincèrement le moment et ne pas pouvoir s’exprimer complètement, de peur de réveiller la fillette, eut pour effet de lui procurer étrangement plus de plaisir. Il en allait de même que pour entendre la respiration forte de son amant.


___________________________________________________


De leur côté, Thomas était allé rejoindre Sarah dans l’eau. Deirdre était venu leur porter des serviettes parce que les deux baigneurs avaient oublié dans leur élan spontané. Sarah remercia la rouquine de manière innocente. Cette dernière n’avait répondu que d’un vague signe de main sans regarder derrière pendant qu’elle quittait pour rejoindre Robin. La blondinette reprit à l’intention de Thomas. Elle lui dit que c’était une bonne chose que l’autiste soit autour pour récupérer la situation concernant l’absence de serviettes. Roulant des yeux, le jeune homme s’approcha de la demoiselle.

Clumsy boy? You are the one who ran off without towels. I just followed you because you looked irresistible. dit-il de manière charmeuse en se laissant éclabousser par Sarah.

La demoiselle s’éloigna à la nage à reculons, un peu plus vers le rebord, question qu’elle touche par terre. Normal, elle n’était quand même pas tout à fait à l’aise dans l’eau en permanence.  Et toucher au sol permettait d’offrir un certain confort et sentiment de confiance. Thomas plongeant sous l’eau et nagea pour la rejoindre, posant les pieds au sol sans difficulté. Il l’attrapa doucement par la taille pour la rapprocher de lui, toujours un sourire en coin. Celle-ci s’était accroché à lui, en jouant dans ses cheveux avant de se prendre la parole.

Essentiellement, elle lui expliquait à quel point sa peur était étrange. Elle avait peur de l’eau, mais plus spécifiquement de ce qu’elle pouvait y trouver dedans. Ce qui pouvait s’y cacher, comme la plupart des gens en réalité. La peur se trouvait rarement dans l’élément lui-même, mais plutôt dans ce qu’il pouvait y habiter. Il comprenait sa peur. Il avait la même en un sens, pas aussi extrême que son amoureuse. Sauf que les films d’horreur représentaient généralement ce type de peur. La peur de ce qui se cache dans les placards la nuit, dans les recoins sombres, dans les fonds aquatiques. Bref, il comprenait et c’était, à son avis, tout à fait normal. Il fut content d’apprendre qu’en plus, elle se sentait à l’aise avec lui dans l’eau. Que sa peur disparaissait de beaucoup.

Well, that is good new for me. dit-il en souriant toujours en la berçant un peu avant qu’elle ne reprenne concernant l’invitation lancé à la rigolade à l’intention de Deirdre et Robin. I was curious to see her reaction, and yours. I highly doubt they are into it. Especially her, I don’t think Robin really care at all about it. Feeling jealous miss Magikarp? demanda-t-il en agaçant un peu, laissant une main descendre dans le dos de la demoiselle et faire son chemin jusqu’aux fesses de la demoiselle qu’il caressa, toujours ce petit sourire narquois aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 19 Juin - 0:28

Toujours dans la chambre a Eira avec mon amoureuse, on étaient entrain de partager pour la première fois en deux ans d'amour et de relation, une soiré sexuelle. C'était magique, différent et surtout, très agréable. On était rendu en bobette tout les deux, Eira pardessus moi pendant que je lui fessais faire des mouvements de hanches contre les miennes Elle m'avait commenté sur la grosseur de mon membre, chose que je repondis d'une belle blague qui la fit rougir toute en déviant le regard. Décidément mon amoureuse était plus que adorable, chose qui me rendait completement fou d'elle.

Je décida par la suite de lui retiré sa brassière. Question de la faire rire un peu, et la mettre a son aise du fait qu'elle n'était pas expérimenté. Je tira deux coup comme si sa aiderait, pour éventuellement lui retiré doucement sa brassière en lâchant un

Finally...

Petit sourire en coin et un peu taquin, eira ne s'était pas cacher la poitrine, chose que je me serai peut-être attendu un peu quand même. Elle était plutôt très réserver et concersatrice mon amoureuse en ce qui concernait son corps,e t le fait que je pouvais clairement la regarder présentement. Elle était en confiance et s'était visible et même très agréable comme sensation de la sentir autant en confiance envers mois.

Celle-ci me demanda par la suite une question, je lui avais d'habort demander de me le dire si durant notre moment d'intimité, elle avait un malaise quelqu'onque. Chose qu'elle me rassura mais voulait également que je ne change pas après qu'on ai fait l'amour. Chose qui n'était aucunement question qui arrive que je change. Je la rassura en lui disant clairement que je n'allais pas changer et ce fut d'un doux et tendre baisé, qu'on acceptait pas mal ''nos réponses'' face a nos question. Tendre baisé toute en retournant mon amoureuse pour qu'elle soit sur le dos, sur le lit. Mes doights s'étaient glisser, et les sous vêtements de Eira était partie. La rendant completement nu en dessous de moi. La sentir ainsi vêtue me donna quelque monté de chaleur. Je frotta mon nez contre le sien en echangeant quelque mots d'amour

Je commençais a être exité, Eira l'avait remarquer plutôt mais la de voir mon amoureuse completement nu a côté de moi m'existait davantage, longgg mouvement de hanche de vas et viens toute en l'embrassant je finis par céder pour retiré mes sous vêtements.

Une fois mes sous vêtements retiré les bisous avaient continuer, j'occupais le regard de Eira pour laisser trainer son imagination ailleurs que l'idée de regarder mon membre. Pas que j'étais gêné a l'idée, mais je voulais pas qu'elle face le saut, donc ses hanches l'avait sentie, et maintenant, je dirigea sa main doucement pour qu'elle le caresse pendant que je donnais des bisous dans le cou, pour ensuite moi aussi la caresser. La chaleur augmentait et l'exitation aussi, mais fallait que je demeure quand même en contrôle de mes moyens. Je tenais a tout pris pour que Eira apprécie notre moment ensemble

Au fur et a mesure que les caresses progressait, ma respiration était un peu plus forte. Chose qui me traversa l'esprit, était que j'avais aucune idée a quel point on pouvait être bruyant aussi.. au moment même ou je m'appretais a dire a Eira de ne pas faire de bruit pour réveiller Isabel, j'avais enfoncer deux de mes doigts très lentement dans son entre-jambe en caressant toute autour. Face a mon commentaire elle me repondit qu'elle voulait ''moaner'' mais vraiment intense. Chose qui me fit sourire, et entre deux baisé je lui répondis doucement, dans le creux de l'oreille


But you can't.... Izy is sleeping...

Naturellement je taquinais mon amoureuse, de la manière que la maison était faite il fallait que Isabel aille un sommeil vraiment faible pour entendre ce qui se passait. Je fis deux autres mouvement de doight avant de les retiré délicatement pour coucher Eira sur son dos, et monter pardessus elle. Me tenant sur mes avants bras avant de recommencer a l'embrasser. J'avais chaud, mon amante pouvait le sentir de notre proximité

You can moan... but not too too loud little bird

Encore une fois, je fessais mon tanant, et pas juste un peu puisque j'avais placé mon membre pour me frotté sur l'entre-jambe a Eira, tout délicatement, tenant les jambes de mon amoureuse écarter pour que je me positionne bien. Je l'embrassa doucement sur les lèvres avant de poursuivre, après tout, elle voulait que je lui ''enseigne?''

It may hurt.. but euhm.. yeah.. its not going to hurt alot and the entier time?..

C'était dit de manière toute barafouiné, j'étais aucunement bon pour dire ou expliquer ce domaine, chose certaine par contre s'était que j'allais peut-être la faire rire avec ma mal adresse dans cette histoire. Je m'étais redresser un peu les hanches pour prendre mon membre dans ma main. Je me frotta encore très doucement sur mon amoureuse, avant de commencer l'insersion en elle. Ce fut un mouvement très lent, petit a petit pour pénétrer mon amoureuse en relâchant un léger gemissement, toute en me tenant un peu plus serrer a Eira

Hgmmmmm

Je cacha mon nez dans le cou de mon amoureuse en expirant doucement et longuement. Je pouvais me sentir en elle, elle était bien ''tight'' aussi, et sans protection, je ressentais le tout x1000 donc encore une meilleure sensation, sans plus attendre. Je l'embrassa de nouveau dans le cou en commençant des mouvements de vas et viens, très lentement pour permettre a Eira de bien accoutumé son corps a la présence étrangere dans celle-ci.

Bref je recommença les caresses a mon amoureuse, la tenant délicatement par les épaules en effectuant mes mouvements de bassin toujours en l'embrassant. Je gemissais légèrement en essayant de garder un ton plutôt bas dans mes gemissements, même si l'exitation prenait le dessus, je contrôlais encore le volume. Passant mes baisé des lèvres, aux joues, aux oreilles pour finir dans le cou. C'était fait de manière délicate en suivant pas mal les mouvements de Eira
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Leroux
NATO Officer
avatar

Nombre de messages : 497
Âge Réel : 24
Localisation : Saint-Jean ou Porte avion
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 8
Age du Personnage: 23
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 19 Juin - 1:11

Une fois dans l'eau moi ET Thomas avions oublié de prendre nos serviettes pour sortir de l'eau. Bon... plusieurs possibilités s'étaient offertes a nous. Soit on fessiat nos naturiste pour traversé le campement et ramasser nos serviettes, soit on fessait juste remettre nos sous vêtements pour aller chercher nos serviette après. Dei avait opter pour la troisième option qui était de nous les apporter. Parfaitement légal comme solution, et dans ma splendeur, je la remercia de manière innocente, chose qu'elle m'Avait juste envoyer la main en guise de reponse, avant que je me retourne pour blamer Thomas de cet oublie.

Naturellement en le traitant de Clumsy boy, ce dernier ce défendis en me disant que j'étais celle qui était partie en premier sans les serviettes, et qu'il avait été aveuglé sous mon charm. Décidément il avait le dont lui. Il lui en fallait pas gros, de manière général j'étais une fille asser compliquer a crousé, mais thomas? Lui? Lui il avait un dont. Il savait quoi faire, quoi dire et comment traité pour que je me sente bien autour de lui, ou quand j'essaye de lui passé un blame dessus, il pouvait ce défendre sans problème non plus le petit maudit.


- How do you do that... i.. i don't even have a come back to that...

Il est vrai que j'avais pas d'idée de quoi lui dire. Il venait de me dire que j'étais belle, je peux pas tant lui remettre sur le nez le contraire. C'était pas dans mes habitudes, pis softy comme j'étais surtout en amour... bah j'en profitais plus que supposé. Donc j'eus simplement les joues rouge avec un petit regard gêné avant de l'éclabousser et m'enfuir en nageant de recullons. Pour une fille qui a peur de l'eau, je me débrouillais très bien, et nageais comme une sirène. Visiblement, dans des années antérieur j'avais été accoutumé a l'eau, et je em débrouillais très bien en faite.

Je m'étais éloigner surtout pour pouvoir toucher au fond. Thomas étant plus grand avait moins de problème que moi. Moi je voulais une stabilité pour que de 1, je me sente encore plus a mon aise, et de deux, que je sois capable de me '' Défendre'' si jamais on commençait a ce chamailler

Comme prévue Thomas était venu me rejoindre. Bon, il avait nagé sous l'eau, s'était quand même clear comme eau, donc je pouvais le voir et rire encore de mon cou avant qu'il ne ressorte a côté de moi pour me rapprocher. Ses mains sur ma taille, j'avais mes mains sur ses épaules et en arrière de sa tête a jouer avec ses cheveux. J'avais pris une respiration avant de lui expliquer un peu ma peur, ce qui fessait du sens en même temps et en expliquait pas mal sur mon comportement. Essentiellement s'était pas l'eau mais ce qui pouvait avoir dans l'eau qui me fessait peur, cependant avec Thomas a côté tout pouvait m'arrivé je n'aurais pas peur parce qu'il est la, et agissait surtout comme un gros calmant/ Pied de stabilité pour pas j'aille peur. Il me bercait en étant content de la nouvelle...

Pendant que je l'avais dans mes bras et que j'étais coller coller contre mon amoureux, j'en profita pour lui demander une autre question. C'était dit avec un air amusé puisque s'était quand même '' Curieux'' qu'il ai invité Dei et Robin a notre bain de Minuit, pas que j'étais vraiment déranger contre ça, mais je trouvais sa quand même drôle qu'il invite sans me consulter avant. Chose qu'il ce defendit parce qu'il voulait savoir les réactions pas mal, curiosité de comment Dei et Robin allaient réagir, Dei pas d'intéret et probablement que Robin sa ne lui aurait pas déranger, avant qu'il me demande si j'étais jalouse a l'idée qu'ils viennent dans l'eau? Jusqu'a date ça va mais quand il rajouta Magikarp mon premier réflexe fut de lui taper le torse, avant de sentir sa main sur mes fesses. Effet de surprise j,eus un petit '' hu'' qui sortie mais encore, Nue dans un lac les deux seul coller, a quoi devais-je m'attendre


Euhm yeah nah i don't think they are either... Well Dei is full of surprises. In a way i don't think she into it, but on the other hand i woudn't be surprise if one day she'd jump into the water too..

Okay, sa sonnait quelque peu étrange mais d'une manière, je parlais honnêtement avec Thomas, comment je voyais la chose etc... puis explication de Robin

Rob well he did not show any sign of '' i don't want to'' but most likely knows i don't want him around me or touch me even if its to play when i'm dress like this

Dis-je avec un ton moqueur, '' Dress like this'' quel vêtement? Pis pour la partie de jouer, je trouvais Robin sympathique, un bon match pour Dei, mais la limite d'intimité que j'étais alaise/ Voulais avec l'homme, s'était que sa ne me dérangeait pas qu'il me voit 2 secondes nu avant que je saute a l'eau. Autre que sa j'étais zero alaise et sa, bah s'était pas dur a deviner donc l'avoir dans l'eau avec nous, je l'aurais probablement noyer... Dei non, mais Robin oui M'enfin je retourna mon regard sur Thomas par la suite avec des yeux avec des '' Couteaux'' concernant la dernière partie

Okay, we need to put something crystal clear. I am not! Magikarp! Okay?

Pourquoi devais-je être un poisson qui fait just splashing around mais rien d'utile. Je lui lançais mon regard qui ne vallait aucunement la crédibilité nécéssaire pour que ma ''menace'' tien avant de finalement me transformé de ''pas contente'' qui n'a jamais été crédible ever, a joueuse de nouveau. Je me redressa pour me coller un peu plus a Thomas, '' grimpant'' un peu sur celui-ci en même temps pour essayer de parraitre plus grande de quelque pouce en lui disant

-See! I just evolved! I'm gyarados now! I got the hight and everything!


Je m'étais redresser en utilisant Thomas comme ''échelle'' si on veut. Mes mains avaient pas tant bouger. A place de faire 5 pieds 7, j'étais simplement de la même grandeur que mon homme, toujours en lui jouant dans les cheveux, j'en profita pour y déposer un bisou sur le front avant de me laisser retomber devant lui, les yeux pétillant pour lui demander

I'm Gyarados right?... Not Magikarp anymore? Or just like Ginger you have some rules i need to follow so i van evolved?

Du vrai geek talk présentement, on était les deux, seul et horny, a ce parler de pokemon. N'importe quel personne normal aurait trouvé la situation trop fucké pour avoir des rapports, mais moi pis Thomas? Non, s'était quelque chose que je trouvais bien amusant. J'attendis une reponse en gardant mes mains autour du cou du jeune homme. L'embrassant au passage, toujours dans l'attende de ma reponse et en ayant mon attention sur la main baladeuse

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 19 Juin - 21:14

Eira passait un moment unique avec Stephane. Ce n'était pas tous les jours qu'elle demandait explicitement pour du sexe. La femme était reconnue pour sa pudeur concernant sa personne. Alors qu'elle accepte d'être dans les bras d'un homme, nu et vulnérable. C'était tout un exploit. La mercenaire avait chaud, les joues rougies par la gêne et le plaisir qui commençait à monter. Couché sur le dos, elle apprenait à caresser son amoureux. Ce dernier lui avait dit qu'ils allaient devoir rester silencieux ou en tout cas, de garder le bruit au minimum. En effet, il ne fallait pas réveillé la fillette qui dormait au rez-de-chaussée dans sa nouvelle chambre. Eira, inexpérimenté, mais pas naïve non plus, exprima son mécontentement à devoir resté silencieuse. Expliquant que c'était impossible. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était de gémir un peu plus à chaque caresse qui lui donnait. De se plaindre de plaisir, mais c'était "interdit". Elle qui n'était pas doué pour suivre des instructions. Il la pénétra avec ses doigts lors des nombreuses caresses, lui arrachant un gémissement qu'elle tenta d'étouffer autant que possible en mordant sa lèvre inférieure. Lui donnant un coup de nez, l'assassin laissa l'homme se positionné autrement, relâchant son membre devenu hors de porté.

Par dessus elle, Stephane se remit à l'agacer, la taquiner. Elle avait le droit de gémir, mais à voix très basse. La femme lui lança un regard presque suppliant en se maudissant pendant un instant d'avoir rapporté la gamine chez elle. Elle comprenait maintenant la difficulté d'avoir des rapports quand on était parent. Et l'homme se mit à lui caresser l'entre-jambe avec son sexe. De quoi faire rougir un peu plus la jeune femme, sans oublié que lui bouillait de chaleur alors qu'il l'embrassait de nouveau et qu'elle se laissait faire avec plaisir. Vraiment, c'était unique comme sensation, spécialement quand on aimait l'autre personne. Jamais Eira ne l'aurait dit avec ces mots, mais elle le pensait. Cessant de l'embrasser, il garda son regard dans le sien lui expliquant ce qui allait venir. Stephane lui expliquait que ça pouvait faire mal. Et que si c'était le cas, de ne pas s'en faire que ça passerait. Légèrement tremblante d'apréhension, Eira acquiesça timidement de la tête. Pas que la douleur lui faisait peur, c'était plutôt qu'elle avait peur de ne pas savoir apprécier ce qui allait venir.

Inspirant de manière saccadé, la femme laissa son amant se positionner et frotter d'abord encore. Puis, tout doucement, il se mit à la pénétrer. Un coup de chaleur la prit autant causé par la douleur que la surprise. Automatiquement, elle se redressa un peu et s'accrocha au cou de son amoureux, le visage caché. Une main serrait son bras en tremblant, l'autre la maintenait accroché à lui. Son gémissement, un mélange de douleur et d'un certain plaisir pas tout à fait présent encore, s'étouffa alors qu'elle mordait le trapèze de l'homme.

Awww. fuck.... s'était exprimé l'assassin assez rapidement.

Une fois la douleur passé, Eira se détendit, laissant aller de longues respirations pour se calmer. Stephane aussi avait gémi, mais pas pour les mêmes raisons. Forcément qu'il y avait trouvé du plaisir et ça fit sourire la femme qui tremblait toujours, mais rien de dramatique. Il avait caché son nez dans son cou. Il se mit à l'embrasser doucement dans le cou, débutant des mouvements de va-et-viens qui surprirent sa partenaire, mais rien de bien mal. Au contraire, la douleur, encore un peu présente, se dissipait peu à peu laissant place à des bouffés de chaleur incroyables. L'assassin exposait son cou à son amant avec grand plaisir. Celle-ci avait remonté une jambe, sans vraiment réfléchir, vers le dos de l'homme. Elle lui offrait ainsi plus d'espace pour manoeuvrer. Eira aussi se mit à lui offrir des baisers et des caresses, jouant dans ses cheveux, laissant ses lèvres effleurés sa mâchoire, etc. Faire tout ça lui donnait encore plus envie de gémir et lui... L'entendre était une offrait une sensation et un plaisir inattendu.

How... the fuck am... am i supposed to... stay quiet... lui avait-elle dit au creux de l'oreille entre quelques respirations et gémissements. It feels so... niiiiiiice, continuait la femme en étirant le dernier mot comme une complainte.

Le plaisir engourdissait de plus en plus son esprit, ne lui donnant qu'un seul envie, s'abandonner encore un peu plus à cet homme qu'elle aimait tellement. Avoir connu qu'aimer une personne pouvait rendre l'act encore plus agréable, Eira le lui aurait demandé bien plus tôt. C'était un moment partagé qu'elle n'aurait pas voulu avec personne d'autre. C'était sincère et passionnée. Et le corps de la femme répondait particulièrement bien à celui de Stephane, gémissant parfois plus fort que prévu. Oubliant littéralement de faire attention.


____________________________________________


Deirdre et Robin dormaient tranquilles dans leur tente. Ils étaient collés l'un à l'autre avec assez peu de vêtements. Voir la rouquine ainsi était particulièrement rare, mais très adorable à voir. Elle n'avait qu'un vieux chandail de laine et des petites culottes. Son amoureux lui un pantalon de jogging. Il serrait sa petite autiste fort contre lui, caressant son épaule mécaniquement comme un réflexe. Bref, un moment peu commun chez les autistes comme Dei. Elle acceptait uniquement Robin. Personne d'autre. Il était pour elle, irremplaçable dans son cerveau bien complexe. Il lui faisait ressentir des choses complexes et agréables. Il lui donnait l'impression de les comprendre, autant qu'il la comprenait sincèrement. Ils bougeaient à peine dand leur petit cocon d'amoureux contrairement aux deux autres qui barbotaient dans le lac.

Thomas avait rejoint Sarah qui lui avait expliqué sommairement de quoi elle avait vraiment peur dans l'eau. Une peur très commune chez la majorité des gens, même ceux qui n'avaient pas peur de l'eau en tant que tel. Ça découlait principalement de la peur de l'inconnu, de l'anormal. Et avec l'infection qui était maintenant plus commune que souhaité, les anomalies ressortaient de plus en plus et l'eau n'était pas épargné. Sinon, il avait justifier son invitation à l'intention du couple qui dormait déjà à les inviter à se joindre. Sarah approuvait que ce n'était pas nécessairement le genre, spécialement Dei. Bien que celle-ci pouvait être pleine de surprise, Robin en étant la preuve. La blondinette ne s'étonnait pas qu'un jour elle le fasse. Concernant l'amoureux de la rouquine, celui-ci n'était pas contre l'idée, mais connaissait les limites et les restrictions.

Don't worry. Rob doesn't care about you being naked. Really he only has eyes for his little ginger. He has some commitment towards her. He is severely dedicated to her. And her to him, so, yeah. Even with no clothes, he will not look at you like I do... conclua Thomas en embrassant Sarah dans l'intention clair de la faire rougir, toujours le petit sourire charmeur en coin.

Suite de quoi, il la traita de Magikarp en souriant largement cette fois. C'était tellement facile. Sarah s'accrocha à lui dans une tentative d'être plus grande que lui. Tout ce qu'il sentait et voyait lui, c'était du peau à peau, un décolleté presque en plein visage et le beau sourire de sa blondinette favorite. Elle lui disait qu'elle avait évolué en Gyarados. Thomas fit non de la tête.

Nah... Not Gyarados. You are far too pretty to be Gyarados... To me... You are closer to be a gorgeous high-tech mermaid, than a Gyarados... dit-il d'une voix charmeuse en frotant son nez contre son amoureuse. So... High-tech mermaid it is ? lui demanda le jeune homme en lui embrassant le coin des lèvres, lui proposant cette nouvelle idée beaucoup plus graçieuse que la précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 19 Juin - 23:55

Avant en sous vêtements et maintenant sans. J'avais pris la main de mon amoureuse pour la diriger sur mon membre en premier. L'occupant avec des baisers tout aussi doux les un que les autres. Je descendait graduellement des lèvres a la joue, a la machoire et dans le cou. C'était agréable, un sentiment que je n'avais pas ressentie depuis très très longtemps et décidément, partager un moment aussi intime avec la femme que j'aime, j'étais content d'avoir attendu et d'être patient pour y aller selon le rythme de Eira, parce que présentement, celle-ci semblait vraiment apprécier la tendresse que je lui offrait. Suite de quoi, je lui expliqua ce que j'avais en tête, ce que sa allait impliquer et tout le reste. Ce fut dit de manière tout croche parce que ne nous le cachons pas, je perdais la tête, ne pas gemir fort allait être complexe..

Je ressortie mes doigts pour positionner Eira sur son dos, montant pardessus mon amoureuse, toujours en la teasant un peu mais avec mon membre sur son entre-jambe, je fessait de long mouvement en me gardant bien coller, et aussi, en l'embrassant tendrement sur les lèvres jusqu'à temps que je me décide a la pénétrer. Sur le cou j'eus une contraction majeur au niveau de mon membre, un moment d'exitation soudain qui m'aurait presque fait venir sur le coup. Très agréable, et plus sa allait, plus je perdais la tête. Lorsque je finis par pénétre rmon amoureuse au complet, celle-ci avait lâcher un ''Fuck'' pendant le proceder. J'attendis un peu en glissant ma main derrière le cou de celle-ci en lui laissant quelque bisou sur l'épaule.

-awhhmmm hmm..

Ce fut une sorte de petit gemissement que j'avais lâcher en soupirant de bonheur. Ma tête allait être partie sa ne saurait tarder, même si en même temps, je souhaitais pas perdre le contrôle une première fois avec Eira. Je tenais absolument qu'elle apprécie le moment, le seul moyen était pour moi '' Diminué'' la rapidité de mes mouvements, mais les faire très très lent pour qu'elle apprécie chaque parcel de ce que je lui offrais.

Ensuite, elle m'exprima son mécontentement a ne pas pouvoir être bruyante et devoir rester discrète, je souris un instant en maintenant mon regard sur le sien, elle avait vraiment une belle allure, une femme heureuse et vraiment prise de ses sensations des plus plaisante. La chose qui me fit sourire encore plus largement ce fut quand elle me dit a quel point s'était bon. Je souris, pour décrocher un nouveau baisé sur ses lèvres en lui tenant doucement l'arrière de la tête. Pour moi, juste ce commentaire voulait dire beaucoup, de un, j'avais pas perdu la balle, et de deux, c'était quand même un très bon sentiment que de ce faire dire par son amoureuse, qu'on lui fessait bien l'amour. Je lui repondis, toujours d'une douce voie un peu bagailleuse du a mon absence de tête

Oh... it does feel nice, et puis te faire ses caresses... Eira, 'm in heaven now, with my woman

Souriant, je repris mes mouvements, la jambe qui était dans mon dos je la flatta quelque instant avant de remettre mes poings contre le matelas pour reprendre mes mouvements, lentement, de vas et viens toute en gardant mon nez près de celui de mon amoureuse, l'embrassant quelque fois au passage, j'étais asser près pour qu'elle puisse sentir mon respire et mes petit, très petit gemissement que je sortais avant de lui demander

I hope your house is well isolated.. be... because i'm not entierly sure... i'm hmmm

Un spasme de bonheur venait de me traversé le corps, pas tant capable de finir ma phrase, je lâcha un gemissement un peu plus fort cette fois ci toute en effectuant des mouvements de bassins légèrement plus rapidement. Une main me soutenait, pendant que la deuxieme s'était mise a caresser les côtes de mon amoureuse, épaule jusqu'à la joue droite, mouveme
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Leroux
NATO Officer
avatar

Nombre de messages : 497
Âge Réel : 24
Localisation : Saint-Jean ou Porte avion
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 8
Age du Personnage: 23
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 19 Juin - 23:58

Une fois dans l'eau je me montrais pas mal joueuse, plus que ce que en theorie je devrais l'être. L'eau en tant que telle ne me fessais pas peur, s'était pas mal ce qui pouvait y avoir dans l'eau. Mais un danger imminant Eira nous l'aurait dit avant de partir de pas mettre les pieds dans l'eau parce que X prédateur s'y trouvait. Et ce qui est des virus... un infecter par exemple qui pouvait s'y trouver moi pis Dei on l'aurait su, vue qu'on pouvait pas mal suivre l'infection quand on était au travail. Donc Suède? Non, aucune infection en vue pour ce pays la.

Ensuite, toujours mes mains autour du cou a Thomas, ce dernier devait ce défendre sur le fait qu'il avait invité Robin et Dei a venir ce joindre a nous. Honnêtement, Dei me dérangeait aucunement. Meilleure amie, et confidante après tout, même avec son autisme qui pouvait la faire parraitre beaucoup plus bitch dans ses propos, elle restait quand même la personne en qui j'avais le plus confiance. Robin par contre? Je l'aimais bien, mais j'y parlais pas tant que ça. Autant que je pouvais aimé au final le plein air, j'étais aucunement dans la même zone d'intéret que celui-ci en plus d,être dans l'armé. Ce qui rendait les conversation seul a seul un peu awkward. Donc j'exprimais pas mal que j'étais pas tant chaude a l'idée, même si on s'attendait pas tant que ça a ce que sa ce face un jours, Dei était malgré tous, pleine de surprise, et Robin suiverait

Pendant que Thomas m'expliquait la mentalité de Robin, je m'étais callé un peu dans l'eau, juste au niveau de la bouche en l'écoutant parler. Ce dernier me disait pas mal que Robin a Dei, il ce foutait pas mal de me voir nu, il avait sa fille et s'était tout ce qui comptait. Chose que je comprenais, mais ce qui me gênait moi s'était mon intimité partager avec un gars qui n'était pas mon chum? C'était un peu vague comment je voyais la situation, pas tellement certaine comment l'expliquer, d'autre en plus que je me fis surprendre par un baisé qui avait secondé une petite phrase qui me fis rougir. Lors du baisé je me colla davantage sur mon homme, prolongeant le moment le plus que je pouvais avant de me décoller tranquillement, dans les vapes, d'ou la raison pourquoi je poursuivais pas dans ma ligne de pensé tout suite..

Quand mon esprit revint, je m'étais plaint que j'aimais pas être Magikarp, je voulais devenir Gyarados. J'escalada même Thomas pour lui montré que j'étais plus grande que lui. Utilisant l'eau aussi comme ''échelle'' pour monté, avant de me laisser retomber devant lui avec un regard plein de pétillant pour qu'il me face évoluer. Je lui avais même demander s'il avait une manière de le convaincre que je pouvais évoluer, sa réponse par contre, ce fut quelque chose que je m'y attendais pas, et tourna mes joue en erruption volcanique

En effet, Gyarados n'était pas appliquable pour moi, j'avais même fait quelque chose qui ressemblait au visage du pokemon, avec la bouche ouverte et les yeux méchants. A place, celui-ci en me disant que j'étais belle, me disait que je pouvais être une sirène high tech. J,eus les joues rouge comme prévue, surtout quand il déposa un bisou sur le coin de mes lèvres qui eux, avait tourné en très très grand sourire


A Tech MerMaid?!

C'était dit sous un ton de voie pleine de bonheur et tout. C'est vrai que je pouvais plus prendre le titre de sirène que Gyarados et les grimaces. Mais Pokemon?... oh well,. Sirène était mieu. Toujours les joues rouges je lâcha dans un mendarin un peu paragouiner mais compréhensif

Shikashi, watashi wa watashitoisshoni anata o motte shiawasedesu
(Oh my.. mais que je suis heureuse de t'avoir avec moi)

Je me foutais un peu de comment je le disais, j'étais entrain d'apprendre, je connaissais plus les langues Europeaine que Oriental, pas comme Thomas que lui s'était l'inverse, et que s'était pas un secret pour personne, j'avais jamais vraiment voulu apprendre le Japonais, d'ailleurs, une fois que je finis ma phrase baragouiné,

Well.. i think i got it right?

Pas certaine s'il m'avait comprit dans ce que je venais de dire, il en serait je juge, mais moi, je voulais lui faire la surprise, finalement ma phrase sonnait mieu dans ma tête que dis baragouiner, rougissant, je fis juste me redresser d'un bon pour l'embrasser doucement sur les lèvres pour y déposer mon front contre le sien, j'avais pris mon élent pour au final, m'accrocher a Thomas et être de la même hauteur que mon homme.

Yes it is, under one condition tho

Je me laissa redrescendre, en glissant le long de son torse pour que mes pieds retouche au sol, remontant ma main pour lui flatter la joue, avec un regard amoureux

As long as i'm your Tech mermaid

c'était dit, mais dit avec une grosse bouffé de chaleur qui me prit tout mon être, je garda mon regard sur le sien, me battant avec l'envis de le tournée de bord avec la gêne qui m'envahissait mais d'un autre pars, il avait le dont de me faire perdre les pédales et ce, sans même trop forcé. Une chance que le lac l'eau était bonne, sa fessait en sorte que ma bouffé de chaleur passait inaperçu. Bref ma main continua de lui flatté la joue et les oreilles, tandis que la deuxieme était sur ses côtes/ jusqu'à son dos en le gardant près de moi, les joues toujours aussi en flamme que avant avec mon large sourire aux lèvres

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 1 Oct - 22:53

Les choses s’étaient mises en place. Eira s’occupait d’Isabel comme de sa propre fille. La petite allemande c’était graduellement adapté aux lieux et la mercenaire en avait fiat un endroit dès plus accueillant pour la gamine. La femme avait trafiqué des documents qui lui donnait la garde totale d’Izy Au préalable, Eira avait évidemment fait des recherche et monter un dossier sur la petite afin de s’assurer qu’aucun parents ou membres de sa famille vivaient encore. Malheureusement pour Isabel et heureusement pour l’assassin, personne ne vivait encore pour s’occuper de la petite Izy. Elles formaient donc un duo familial étrangement assorti, mais plein de douceur. Afin de mettre l’enfant en confiance, Eira avait ajouté l’allemand à son répertoire de langues – parlant déjà français, anglais et suédois. En échange, elle apprenait le suédois et l’anglais à la gamine qui parlait déjà français.

Six mois plus tard, tout allait à merveille. Stephane avait ressorti son côté paternel avec la petite fille qui par défaut, devenait un peu la sienne aussi. Il n’avait pas grand-chose à faire, seulement que de divertir la petite quand s’était nécessaire. Autrement, Eira s’occupait de tout, éducation comprise avec l’aide de Lily, la femme de Cyber. La mercenaire gardait profil bas autant que possible, ne prenant pas de travail pour s’occuper exclusivement de sa petite. La chambre de cette dernière avait été arrangée selon les goûts de l’enfant. Bref, tout allait pour le mieux.

__________________________________________________________

Un après-midi, elle préparait son sac pour l’arène. Izy était avec Lily et les jumeaux pour la journée. Eira se devait d’apparaître de temps à autres dans les évènements. Elle était, après tout, la numéro un. Dans le cadre de sa nouvelle vie, il s’agissait d’une corvée plus que d’un plaisir. Avec le temps, tuer devenait redondant et un risque qu’elle souhaitait éviter autant que possible. Elle avait une excellente raison de revenir à la maison désormais. Oui, Stephane en était une, mais Isabel l’était encore plus. Prête pour la soirée, elle se rendit sur le site seul. La mercenaire savait à qui elle avait à faire. Il ne s’agissait pas vraiment d’un défi, mais plus d’une formalité.

Arrivé sur place, elle était dans sa loge, tranquille. Cyber lui était en mission de reconnaissance quelconque. Elle n’avait pas demandé à Viking ou son fils parce qu’elle était suffisamment confiante pour le déroulement des évènements. Dans ses vêtements de combat habituels, elle attendait patiemment son tour, dans les abords de l’arène, le regard critique sur les combats en cours. Rien de bien impressionnant, mais tout de même divertissant. Elle était la dernière de la soirée à passer. L’invité d’honneur, la Reine comme certain l’appelait. La « Bloody Virgin» aussi, même si ce n’était plus vraiment le cas, elle était la seule à savoir avec Stephane.

Une fois son tour arrivé, Jackson l’introduisit, comme d’habitude. Sa chanson, elle l’avait changé pour quelque chose d’un peu plus différent : The Devil & The Hunstman par Sam Lee et Daniel Pemberton. C’était rythmé, mystérieux et menaçant à la fois. Ça inspirait le questionnement. Elle était entrée, sans se préoccupé de quoi que ce soit autour d’elle. Elle entendait seulement un bourdonnement, un grondement provenant des estrades. Il y avait de quoi, la foule semblait plus animée que de coutume, mais rien pour déranger et déconcentrer Eira. Quand elle retourna à son point de départ, son tomahawk et d’une dague attendait 10 mètres plus loin. Le signal de départ fut donné, elle les récupéra à pleine vitesse tout comme son adversaire.

Le duel s’engagea, mais rien pour donner du fil à retordre à Eira qui s’engageait dans le combat avec son expertise habituelle. Esquives et parades, le sable levait autour des deux combattants. La femme avait une grâce qui effaçait et annulait toutes tentatives de l’homme. Essentiellement, elle jouait un peu avec lui, mais rien d’extrême. Quand elle en eut assez, elle fit une parade avant de glisser sous son adversaire et de l’éviscérer. C’est sans surprise qu’elle fut aspergée de sang. Chaos s’était relevée derrière l’homme et lui avait enfoncé sa dague à travers le cou, avant de faire faire une rotation à la lame pour décapiter sa victime. Dégoulinante, pour faire changement, elle fut sacrée vainqueur, à la surprise de personne.

Comme son propre code d’honneur l’exigeait, elle resta dans l’arène jusqu’à ce que le corps inerte en deux parties soient récupéré et apporter hors du stade. Suite de quoi, Eira avait elle-même tourné les talons jusqu’à sa loge. Une douche rapide et un changement de vêtements ne lui ferait pas de tort. Elle rangea tout dans son sac et se dirigeait vers la sortie de l’amphithéâtre. Il était tard, elle avait de la route à faire et la soirée était déjà bien avancée. Un regard vers son téléphone lui indiqua 1h30 du matin. Et elle avait 2 heures de route à faire. Ça allait être une longue route dans l’état d’esprit ennuyé qu’elle était.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 74
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 2 Oct - 16:33

Izy était arrivé dans le paysage, sa rappelait de bon souvenir pour un paquet de monde. Présentement, la petite fille demeurait avec sa nouvelle maman adoptive, Eira, Celle-ci s'en chargeait, Stephane était effectivement autour mais s'était '' La fille a Eira'' plus que la sienne. Sarah elle agissait comme une grande sœur de temps a autre quand elle le pouvait, mais pour izy, elle était plus autour du côté de la '' Famille a Eira'' que du côté '' de la famille a Stephane'' donc elles ne ce voyaient pas souvent elle et Sarah.

Stephane fessait des vas et viens, armé comme a l'habitude quand il ce promenait de territoire en territoire. Quand Isabel était autour, celui-ci ne montrait aucunement a quel point il était militaire, le but étant de ne pas l'inclure dans un monde d'arme et de violence, un défis quand même si on prend en considération que Eira est une chasseuse de prime et que Stephane fessait partie des forces spéciale militaire. Mais le tout ce passait quand même très bien.

Le temps avançait, Eira avait mentionner a son amoureux pour l'Arène, chose que Stephane n'avait jamais été 100% en faveur mais bon, s'était une partie de la vie a son amoureuse et il ne pouvait pas y faire grand chose. De toute manière dans son cas, pour expliquer la non présence de ce dernier a l'arène pour justement supporté Eira dans ces affrontement, avait été rappeler sur le porte avion pour une nouvelle mission X en territoire inconnu encore. Une affaire de 30 a 40h max, rien de super gros

Dans l'arène la foule étaient tous très enjouer de voir leur assassin favorit montré a quel point elle maintenait ça ferocité et son titre de numéro un. Ce fut un beau match, et un match bref. Le corps inerte de la victime fut sortie et en même temps quelque hommes de l'estrade sortaient également.

La soiré était déjà pas mal avancé, il était tard, très tard même. A la sortie de l'amphithéatre Eira avait observer son cellulaire pour l'heur, mais pouvait aussi se rendre compte qu'elle n'avait aucun signal, soit internet ou simplement pour appeler, même pas '' Emergency call only'' Rien. Juste une barre dans le haut de son cellulaire qui disait '' Hors service'' ou plutôt '' aucune connection''. Étrange, surtout pour l'Arène de cette guild de mercenaire de ne pas pouvoir appeler? Quelque chose ne tournait pas rond.


??? : Don't worry, i will make this quick.

La demoiselle ne s'était même pas rendu a son véhicule encore, qu'un homme avait sortie de l'ombre, un homme accompagner de deux autres gardes du corps derrières lui, des personnes très bien barraquer dont un qu'elle avait pu reconnaître puisqu'il avait été l'assassin de l'ancien directeur du BSAA que NATO avaient vue le video et donc elle aussi. L'homme principal reprit d'un ton plutôt calme. En s'ouvrant une cigarette

Henry : Let me introduce myself. My name is Henry and i have a job proposition for you, Bloody Virgin.

L'un des gardes du corps démontrait un certain déintéret mais celui qui avait prit la vie du directeur BSAA avait une attention très particulière sur Eira. Ils la connaissaient, savait de quoi elle était capable et il n'était aucunement question qu'elle ce retourne barbare dans le stationnement

Henry : I would require your service, as my personal bodyGuard. I'm creating a team of bodyguards and with your skills and knowledge i believe you would be a fine added to it. Of course you will be well paid even if money isn't something you trully needed. But it would probably be better than the life you have right, you'll be free to do as you please as long as you accompagny me, and protect me when needed.

Il prit une grosse poffé de cigarette avant de reprendre, toujours d'un ton calme, en faite, la cigarette avait l'allure mais il s'agissait plus d'un joint qu'il fumait dans le stationnement.

Henry : But i will not hide it from you, if you do accept my offer you will live the time of your life but it also means you will not be able to go back home, Since the BSAA if they knew you work with me, they'll hunt you down all the way to your place and maybe arm your daughter.

Un véhicule plus loin ouvrit une porte et Izy sortie du véhicule accompagner d'une femme, Alice, qui tenait la main de la jeune demoiselle avant de la relâcher pour qu'elle aille rejoindre sa mère adoptive, appeuré des circonstances sans vraiment comprendre ce qui ce passait. Henry reprit, toujours aussi calme

Henry : poor Lily, i believe she will freak out when she does not see Isabel in her bed tomorrow... so yeah, make your decision because we're leaving, and i believe you don't want this to turn into a blood bath infront of your girl now do you?

Il attendit toujours une repondre, Assassin restait très concentré sur Eira pendant que Alice elle était aller rejoindre Henry, ce tenant légèrement derrière son patron / Son ami d'enfance / Son Ex. Pendant que justement ce dernier continuait toujours de fumé son joint en attendant d'avoir une repondre. Derrière Henry, Eira pouvait voir aussi que dans son jeep il y avait deux personnes, qui semblaient coincé dans le véhicule sans savoir vraiment comment sortir, Henry avait pas mal couvert les flancs contre Eira pour qu'elle accepte, montré Isabel aussi l'empêchait vraiment de faire quoi que ce soit contre eux pendant qu'elle était présente. Elle pouvait aussi ce douté que en cas de refus ils ramasseraient la petite, la forçant ainsi a montré son côté qu'elle voulait aucunement montré, selon certaine sources, a son enfant... et aussi, en dernier elle pouvait voir que l'un des véhicules avaient un logo d'Umbrella mais a place d'être rouge, s'était fait en bleu... montrant pour qui ils travaillaient.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 2 Oct - 18:57

Eira sortait de l’arène. Dans le stationnement, elle avait regardé l’heure pour voir à quel point il allait être tard quand elle rentrerait. Résultat, 1h30 du matin pour un 2 heures de route à faire. Ce n’était pas trop mal. Elle avait remarqué l’absence de signal et de réseaux. Fronçant les sourcils, la femme vérifia quelques paramètres, mais rien ne semblait anormal en dehors de ce manque de service. Il n’y avait qu’une explication, quelqu’un le bloquait. Méfiante, elle avait un poignard à sa hanche qu’elle gardait bien en tête. L’air de rien, elle continuait son chemin vers la voiture, restant sur ses gardes.

Comme de raison, même pas arrivé à sa voiture encore, on l’accostait. Ça sentait mauvais. Ça sentait l’embuscade à plein nez, même si personne ne semblait la menacer ou être armé. Du moins, rien n’était directement suggérer, rien de littéral, mais ça se sentait. Ça empestait la tension. Trois hommes l’approchaient. Deux étaient visiblement des gardes du corps, le troisième avec sa cigarette, plus petit, mais bien foutu quand même était clairement le patron. Avec un peu plus d’attention, elle reconnut le #4 de l’arène. C’était vraiment suspicieux. Le plus petit du trio, l’employeur s’adressa à elle. Un anglais, Londonien très classique, surtout au niveau de l’accent. Il se présenta comme étant Henry. Il était là pour lui offrir un emploi.

« I don’t need a job at the moment, » dit-elle très froidement avant de vouloir engager un pas vers sa voiture. Cependant, #4, George semblait insister pour qu’elle reste plus longtemps. Le dit Henry poursuivit son offre. Il la voulait comme garde du corps. Il lui affirmait qu’elle serait bien payée, qu’elle aurait une meilleure vie encore que celle qu’elle avait? Vraiment? Il était prétentieux à ce point-là? Peu impressionné par l’offre, Eira porta une attention plus particulière sur numéro 4, pendant que l’autre n’était visiblement là que pour l’argent. Henry poursuivait, pendant que la mercenaire n’écoutait rien de ce qui lui disait. La rivalité entre #4 et elle se sentait. Il pouvait l’achevé là et récupérer la somme qui trônait gracieusement au-dessus de sa tête, mais non. Il s’agissait d’un « staring contest ». Quand le patron eut terminé de parler, Eira reprit de nouveau la parole.

« What were you saying? Sorry, » dit-elle avec un faux sourire. « I did not listen, because I don’t care about your offer. Because like I said, I’m not looking for a job. Unless you are deaf and you did not heard me the first time I said it. Plus… Why would I willingly follow you, an unknown British bastard, claiming I can have a better life than I have now? » demanda-t-elle toujours aussi froidement. Elle n’avait pas envie de rire ou de perdre son temps. « And what about you Georgie. Too much of a coward to take me face to face in the arena? So now you need a babysitter to tell you what to do? » déclara-t-elle en déposant son sac au sol. « You bloody well know what I can do or think I can do. Pretty sure you told that British. That’s why he brought someone to backup you ass. Am I right? » demanda-t-elle sur un ton toujours aussi froid et calme.

Du moins, elle était calme jusqu’à ce que la porte du véhicule ouvre et que sa fille en sorte en courant pour se réfugier dans ses bras. L’accueillant comme la petite maman qu’elle était, Eira la berça dans ses bras, bouillante de rage. Ils avaient fait une chose de trop. Ils s’étaient « occupés » de sa fille. Sa fille qu’elle tenait à l’écart de ce monde. Oui, la petite était passablement au courant de ce que sa mère faisait. La mercenaire l’avait après tout trouvé dans une zone de combat. La femme s’adressait à Isabel en allemand, à voix basse, l’intimant de se calmer doucement. Son regard fusillait sur place. Elle regardait autour, calculant les risques. Elle pouvait toujours tuer le gros imbécile qu’elle ne connaissait pas, la femme très certainement. Probablement même le dit Henry. Le problème restait 4. Un contre un dans une arène, elle gagnait, mais dans les circonstances actuelles, elle perdait toutes avantages. Uniquement parce qu’Izy était avec elle.

Henry avait repris son baratin. Mentionnant que Lily s’inquièterait à mort en voyant que la petite fille aurait disparu au matin. En y réfléchissant, ce n’était pas plus mal. Cela voulait dire qu’il s’agissait d’un kidnapping. Par conséquent, ils partiraient rapidement à sa recherche. Il ferait de même en voyant qu’Eira n’était pas rentrer et n’avait laissé de messages à personne. Essentiellement, Henry ne lui donnait pas le choix de suivre. Il lui faisait du chantage, disant qu’elle ne voulait certainement pas que le tout se transforme en bain de sang devant la gamine. L’assassin soupira. Elle était dans une situation où ses mains étaient liées.

« You expect me to keep quiet and follow by bringing my daughter. You also expect me to be loyal to you. And do as you say and please. Otherwise, you’ll threaten my little one. Am I right? » dit-elle d’un ton calme à faire peur. Elle soupira et reprit. « That’s no choice what you offered me. It’s this and this only… You must be a bit intelligent to have that kind of logo on your car… A nice blue touch instead of red… But you are not as clever as you think you are.» déclara-t-elle en caressant la tête de sa fille qui s’endormait doucement, bercer par la voix calme et troublante d’Eira. Celle-ci reprit, toujours aussi calme, mais pourtant bouillante. Son regard en était témoin.

« You don’t have a clue in what kind of deep shit you are into right now. Just to have me on your team. And I’m not saying that I’ll bring you trouble. You made the right move. You brought me my daughter to save you, at least for a while from the kind of rage I can be in to... But let’s just say that trouble is an old friend of mine… And it tends to follow me like a shadow or a curse. That curse has killed many people. It took many lives, and I’m always the one who’s still standing in the end. So… Let me ask you this: Are you willing to put your life at risk just to have a prized bodyguard by your side? Is it really worth it? Is the risk worth it? Because the moment it will start, it will never stop until you, and everyone who works for you, are dead.»

Eira venait de faire une menace bien claire. Elle allait suivre, oui, mais à quel prix pour lui. Elle se savait être un enfer à vivre quand elle le souhaitait. La femme comptait bien lui faire goûter sa rage en temps voulu. Elle ne s’appelait pas Chaos sur le terrain pour rien. Sauf qu’elle avait raison quant aux problèmes qu’elle apporterait avec elle. La CIA voulait toujours autant sa tête, sans parler de bien des mercenaires qui espéraient, peut-être un jour, mettre la main sur la prime qu’il y avait sur sa tête. Le Taskforce allait aussi venir, éventuellement. Mais comme les deux corps le suggéraient dans son Jeep, elles passeraient toutes deux pour mortes. Sauf que la femme trouverait un moyen en temps et lieu. Et malheureusement, elle n’avait d’autre choix que de suivre.

« So. Since I don’t have a choice. Where are we going. Boss ? » Les derniers mots étaient plein d’animosité, mais toujours calme. Elle ne voulait surtout pas réveillé Isabel qui s’était endormi, entortillant une mèche de cheveux d’Eira autour de son doigt.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 74
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 2 Oct - 20:05

Henry s'était mis en position forte contre Eira, il l'avait étudier, Numero 4 lui en avait parlé mais encore, il voulait bien connaître sa nouvelle employé avant de l'emporté avec lui après un match aussi tard. Comment l'avait-il su pour Isabel? C'est une très bonne question, une question qui pourrai être répondu un jours puisque Eira ne l'avait pas en sa possession depuis très longtemps, sans oublier qu'elle voulait absolument ne pas la mélanger dans sa vie de mercenaire.

Il avait approcher la demoiselle après les heurs de l'arène dans le stationnement, préparé, il lui avait offert un travail. Comme mentionner, il avait entendu parlé de la bloody virgin comme elle était surnommé, mais maintenant il la croisait en vrai, ce qui rendait la chose particulièrement exitante pour l'homme qui contrôlait Neo Umbrella. Exactement comme ce que Goerge lui avait expliquer et toute le reste. Ill lui offrait donc un emploi pour qu'elle ce sente mieu dans sa vie, et pouvoir enfin faire ce que bon lui semble, chose qu'elle déclina pour le moment

Henry: You're a Mercenary, and you are not looking?

On ce le cachera pas, il était un peu confus vue que ce n'était pas dans le comportement typique d'un mercenaire de dire non a un contrat, il continua cependant dans ses idées de la convaincre de venir avec lui, chose qu'elle n'écouta pas vraiment puisqu'elle avait un staring countest avec Numero 4 a place. Les deux se connaissaient and yet, ils ne s'étaient jamais affronté. Il avait une bonne réputation dans l'arène mais sans plus, il fessait des petites jobs ici et la et présentement interpole et BSAA étaient a ses trousses, donc pouvaient pas toujours être autour.

Eira lui avait demander, après lui avoir confirmé qu'elle n'écoutait pas,, pourquoi elle le suiverait, s'était pourtant simple. Il la voulait dans son équipe

Henry : Deaf nah you will follow because i get what i want 100% du temps. It is something you need to remember about me. I think you are one of the most powerfull person i've met so far and i will do anything, to get you on my team young lady, and together, nothing would stand in our way.

Un discours digne de Star Wars, on ce le cachera pas, mais pourtant 100 accurate. Elle s'était addresser a Goerge par la suite que celui-ci ne repondit aucunement aux propos de Eira, trop concentré a pouvoir intervenir si jamais la chasseur de prime numero 1 décidait de faire un move parce qu'elle était tannée de les voirs. Ce fut Henry qui repondit a place.

Henry : Now come on, don't take it on him. He is usually not around, he came because he is a fan of you, but was told not to step in the arena against you.

Numéro 4 ne repondit aucunement, ne broncha pas, toujours son attention sur Eira tout le long. Digne d'un vrai professionnel qui savait que Eira pouvait faire bien du dommage si l'occasion ce présentait. Henry remedia a la situation en laissant Alice et Isabel sortir du véhicule, la petite était retourner voir sa mère pendant que Henry continuait toujours de fumé pas très loin derrière. Eira repondit en récapitulant la situation, ce qui fit sourire l'homme de Neo Umbrella avant qu'il reprend

Henry : It is pretty accurate your analyse, indeed Isabel was brought to calm you and tied you up so you woudn't do anything stupid. Loyalty, what i say and want you to do, you'll learn to appreciate me in time. I do not expect you to do shit for now exept coming with us to our HQ, and do the task you were assing.

Henry en finit avec sa cigarette au même moment ou Eira lui envoya sa menace. En gros, si elle disparraissait, avec Isabel, ils croiraient a un kidnapping vue que la gamine était a maison pendant que Eira était ici, donc du monde viendrait la chercher. Elle avait mentionner plus Cyber que le reste, aucunement en disant son nom mais '' friend of mine'' sa en disait pas mal. Eira venait en paquet de deux, mais s'était juste la fille que Henry voulait, pas Cyber, avec sa vrai famille, sa femme, ce serait que trop complexe le sortir de cette environnement la. Pas Eira, d'ailleurs, celle-ci lui avait demander quelque question qui se resumait pas mal a '' Es-tu prêt a m'avoir pour toute ses problèmes la?'' qui suiverait si elle rentrait pas a maison.

Henry : Oh, what number 4 said about you is pretty accurate i'd say, Fearsome woman as you are, but also a good mother from what i can see, he didn't say the mother part, i did but you get the point. To have someone as talented as you are, i'd do alot more, but if you so much as contact anyone from the base to help them find you, i'd have no other choice than killing your partners family... or the blond dude that comes by your place pretty often, Boyfriend?

Goerge repondit pas, Henry ce retourna vers Alice qui haussa les épaules

Alice : Don't know, pretty Handsome

Henry: Didn't ask your hormone point of view. Anyhow if you tries so much as contacting either of them, i will send for there heads. For now the only thing they'll know of you or your whereabout would be

Il sortie une détente de son manteau par la suite, appuyant pour faire exploser le jeep a Eira avec les deux decoys dedans pour les faires passé pour Isabel et Eira. Il reprit doucement, en ajustant son manteau en même temps

Henry : That you are both dead, Mercenary life, accident happenned and your car was bombed at the arena and you didn't know... so once again, is it worth it? With the dead car, the 2 females body inside, kid and parent side, wound and stuff, they'll think that you're dead now. So won't have them around.

Menace par menace, Eira lui avait dit en gros qu'on viendrait la chercher, Henry avait couvert avec les deux clones dans le véhicule en plus de la menacer de s'en prendre au monde qu'elle aime si elle tentait de les avertir. Donc en gros, Isabel était un moyen de pression pour que Eira suive, mais en plus, les enfants de Cyber et sa femme en était un deuxieme, mais il venait de rajouter stephane et Sarah dans les personnes qui serait affecter si elle tentait de montré qu'elle était encore vivante. Il ce redirigea vers son véhicule avant de ce retourner vers Eira qui lui demandait ou ils allaient

Henry : Not sweden, The place you'll know soon enough, but we are leaving Europe.

Non mais ce n'était qu'un gros piège de rester en Europe, BSAA le cherchait, Interpool,. CIA et un paquet d'autre agence encore vivante étaient sans doute a ses trousses, donc aucune chance qu'ils aillent la paix s'ils restaient ici. Il s'était diriger vers un véhicule, Numero 4 attendait que Eira les suive avant de ce diriger lui aussi a la Limousine ( Un Jeep et une Limo comme véhicule)

____________________________

Ils avaient quittez pas mal les territoires connu de l'Europe pour ce diriger en Russie, mais pas dans le coin de Moscow, Neo Umbrella s'était installer en fonction de pouvoir avoir un accès directe a l'Europe pareil, Numero 4 était rechercher, pas la compagnie, Aussitôt que l'appareil atterie dans la base, soit a Zlynka, Numero 4, toujours aussi silencieux et ce, pendant toute le voyage, venait de quitter, ne pouvant pas rester bien bien longtemps au même endroit question de ne pas être retrouver. Henry ce dirigea dehors, après que Alice ait descendu de l'appareil également, le dirigea de la firme s'était retourner vers sa nouvelle recrue en disant d'un ton plutôt enjouer

Henry : Welcome to Zlynka! Small town in Russia, but we control it now. Forgive Goerge he had to leave the base, he can't stay since the day he execute the head of the BSAA.

Il prit une petite pause avant de reprendre

Henry : Ground rules, no killing on the base without my concent, usually i'm cool with that and i just want to know what the person did. My guys will show you where you stay so you can make Isabel comfortable. I will come and pick you up to show you around in about 30 minutes. You good?...

Alice : Pff no she's not, better work your magic so she'll understand she's in a better place than Swe-Fuck-Den

Henry : Now now, Anyway, Is Eve Around?

Alice : Ain't putting her in charge of that bounty hunter, send a few dudes, worse case she'll execute them like animals.

Alice quitta par la suite, Henry soupira un instant avant de faire signe a Eira de le suivre. En gros, il la redirigea vers un appartement vide et quand même très bien meublé/Classe. Rien de cheap

Henry : I'll be back in 30.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 2 Oct - 20:55

Eira était dans la merde, encore. Pour faire changement. Henry ne comprenait visiblement pas pourquoi elle ne cherchait pas d’emploi et qu’elle en refusait un. La raison était plutôt simple aux yeux de la mercenaire. Elle n’avait pas besoin d’argent ou de faire son nom. Tout était déjà fait depuis une bonne dizaine d’années. Alors le compte en banque était particulièrement bien garni. Sinon, elle ne voyait pas vraiment l’intérêt de prendre un boulot qui risquait de la tuer si elle avait sa fille avec elle. Particulièrement maintenant avec Isabel, c’était impensable pour elle de trouver des emplois qui la mettaient en danger et laisser l’enfant seul. Sinon, Henry protégeait George qui la fixait intensément. Il y avait de quoi quand même, il savait qu’elle pouvait faire passer la switch à on, assez rapidement. Elle était une experte en saute d’humeur imprévisible. Une vraie bipolaire de terrain, vraiment. Sauf que là, il tenait sa fille en otage. C’est comme ça qu’elle le voyait. Ils l’avaient kidnappée de chez Cyber et Lily.

Calmant sa petite, Eira fit de magnifiques menaces à Henry. Rien d’extrême vraiment, elle ne mettait que les pendules à l’heure. Elle avait résumé la situation et avait fait comprendre à l’homme que de la prendre avec lui représentait de gros problèmes à long terme. Ce n’était pas nécessairement elle qui allait provoquer tout ça, mais son entourage était généralement très chaotique. Au bout du compte, elle se devait de suivre l’homme et de devenir son garde du corps comme il le souhaitait. Et dire qu’elle était mercenaire justement pour pouvoir choisir elle-même ses assignations et ses employeurs. Henry lui expliqua que George avait été assez précis la concernant. Elle était sans peur, téméraire, calculatrice. Il la voulait pour son talent qui était lui aussi une malédiction jusqu’à un certain point. Tuer était visiblement ce qu’elle savait faire de mieux, même si elle s’était découvert un talent caché avec Izy. Henry concluait ses menaces en disant que si elle tentait de contacter qui que ce soit, sa famille y passerait, les jumeaux et compagnie. La femme, Alice, ajouta que Stephane était particulièrement beau. Elle avait entièrement raison. Tout ça avant que Henry ne fasse exploser son Jeep. Isabel sursauta dans ses bras, comme pour un cauchemar. Eira ne broncha pas et calma rapidement la demoiselle avant de s’adresser à son nouveau patron par obligation.

« Good luck with killing my partner and that blond guy. Especially this last friend of mine… I wouldn’t want to cross him in the arena. Just so you know. I dare say he is stronger than me in some circumstances… So yeah, good luck with that… Oh and you just made a mistake… I don’t need to try to contact anyone for them to look for me. You just gave them a reason to search for me… Because it’s far from logic for me to bring this little girl with me, far from home, in the middle of the night…» dit-elle en haussant les épaules. « Like I said… You are not as clever as you think you are. But hey, you do you, londonian bastard that you are. » dit-elle toujours aussi calme en berçant sa fille.

Henry lui dit qu’ils allaient vivre en Europe, encore, mais simplement pas en Suède. Déjà, ce n’était pas tellement un dépaysement. Soupirante, il lui demandait de suivre, ce qu’elle fit en silence, l’air clairement fâché, frustrée par la situation.

Plusieurs heures plus tard, ils étaient arrivés à Zlynka comme l’avait mentionné Henry. Il lui demandait d’excuser George de devoir quitté. Tout ce qu’Eira eut comme réaction, elle haussa un sourcil désintéressé. Il lui expliqua quelques règles de base. Pas d’assassinat des membres du personnels sans raisons plus ou moins valable et d’avertir le patron au préalable. Elles allaient voir où elles vivraient désormais. Il lui donnait 30 minutes pour installer Isabel. Sérieusement? Trente minutes étaient un temps ridiculement restreint pour rassurer une enfant qui voulait retourner à la maison. Alice n’était visiblement pas d’accord avec la situation. Sentant presque une pointe de jalousie dans sa voix. Elle ne voulait pas qu’une certaine Eve s’occupe d’elles. C’était apparement hors de question, valait mieux envoyer des gardes aléatoires. Dans le pire des cas, Eira allait les tuer sauvagement. Quand elle quitta, Henry soupira.

« Looks like both of you obviously never had children to take care of. 30 minutes is a short time to make this little one feel comfortable in an alien place. Because, yes, that’s what this is for a child. It’s big scary and a lot to take in. » dit-elle en entrant dans l’appartement, bien meublé, mais complètement impersonnel et générique. « Nice prison. » dit-elle en s’éloignant sans s’occuper de l’homme qui lui disait qu’il reviendrait dans 30 minutes.

Pendant la demi-heure, Eira essayait d’acclimater et mettre en confiance Isabel qui s’était replié dans un mutisme, similaire à quand elle l’avait trouvé. Ce n’était pas contre sa mère adoptive. C’était une réaction normale envers la situation. Pour la calmer, la femme installa la gamine dans son lit et lui chanta une berceuse pour la calmer. Elle lui expliqua qu’elle serait de retour dès que possible. Elle devait juste être patiente et attendre que sa mère lui dise en qui avoir confiance. La petite acquiesça doucement et s’installa pour une sieste. Dormir allait faire passer le temps plus rapidement. Eira sortit de la chambre d’enfant et resta posté à la porte les bras croisés, attendant que son patron revienne.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 74
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 2 Oct - 21:32

La rencontre en Suède avait été des plus ''Merdique'' pas tellement une rencontre qu'on voyait dans les films normal ou tout allait bien, non, Henry venait clairement de manipulé Eira pour la faire disparraitre de la vie de tout ce qu'elle avait de plus proche, pour l'utiliser comme arme pour Neo Umbrella et détruire ses adversaire, donc douceur, il en avait eut aucune.

Arriver a Zlynka Numero 4 était repartie de son bord, pendant que Henry aurait voulu envoyer Eve s'occuper d eEira et lui montré les environs, en un sens, sa aurait sans doute été une meilleure idée que d'envoyer des gardes, moins de mort et pour Eira, Eve aurait été aucunement menaçante pour personne. La sœur de Alice était drôlement douce pour l'environnement ou elle ce trouvait mais alice, agissant comme sœur ainée avait refusé catégoriquement que Henry utilise sa sœur seul avec Eira, vrai plan pour qu'elle ne s'en sorte pas

Il avait donc apporter la nouvelle employé dans les quartier qui allait lui être attribué, arriver sur place Eira lui fit remarqué qu'ils n'avaient pas eu d'Enfant justement parce que ce dernier n'avait aucunement l'intention de odnnée ben du temps a Eira pour calmé la plus jeune sur la base.


Henry : Indeed i have not, maybe one day, we'll see. But i'm too busy with work anyway to concern myself with having a blooded child of my own.

Il était rester dans le cadre de porte. Un drôle de personnage, il s'était montré claire dans ses intentions a l'arène, aucunement respectueux et maintenant il respectait l'espace de Eira? Il n'était pas rentré dans l'appartement encore, il avait simplement attendu a la porte en la refermant en quittant par la suite

Traversant les corridors l'homme s'était mis a pensé, repenser ce qu'ils s'étaient dit en fait en Suède après avoir fait explosé le jeep de l'assassin. C'était plutôt fâcheux comme situation, il ce retourna vers un de ses hommes d'opération spécial en lui disant en Russe


Henry : Retourne a la scène de l'explosion, je veux un rapport détailler de qui ce présente et tout le reste.

L'Homme fit un bref signe de tête avant de repartir dans le corridor. Il est vrai que les circonstances auraient du être mis ailleurs que proche de l'arène de combat... s'était plutôt un coup amateur, mais peut importe, pour le moment il était avec elle, Alice apparu dans le corridor

Alice :
How's your new employee doing

Henry : Don,t you have something better to do?

Alice : Stop being a whiny bitch Henry

Henry : She,s not interested to be around, i'm going to have to brain wash her to make sure of her loyalty. We'll see how everything goes as we do the walk around of this base.

Alice : Should have asked me to be your bodyguard.

Alice s'était plutôt partager son avis sur Eira, ne voulant pas l'avoir contre elle ou avec elle.. Elle ce montrait quelque peut distante a cette effet

Henry : Should have exploded her car elsewhere
Alice : George told you she wasn't gonna bring her daughter to work ever.

Henry : Anyway, she knows not to do anything stupid. I,m gonna have to make sure cyber doesn't track her or anything

Alice : What about her boyfriend?

Henry : Oh no threat, once he knows she's dead it will break him.

Dit-il en quittant son amie dans le corridor pour aller rejoindre Eira. Cette dernière attendait a la porte de son appartement. Henry ne broncha par une seconde, ils étaient seule dans le corridor, Eira pouvait faire ce qu'elle voulait, mais Henry en avait entendu asser pour être en confiance avec la demoiselle sans qu'elle veuille être avec lui. Bref,

Henry : See, 30 minutes was good enough for you to get your kid to bed. Lets get moving.

Il avait une certaine confortabilité qui s'installait de Henry, s'était encore un one way street pour le moment, il s'était mis a marcher en direction des laboratoires et salle de détention ou il commença son discours


Henry : Alright first things first, you are now my primary guard, your goal will be to protect me whenever we go out, outside of that beside staying on base you are free to do as you please, you have a daughter after all to take care of, but when i call for you i want your head to be in the game.

Il descendit des escaliers pour rentré dans les salles de détentions, une vrai prison, il reprit ensuite en disant

Henry : We're pretty much the successor of Umbrella corporation, theses peoples will be test subject, or futur military personal that will work with us. We have, our way to break somebody's spirith after all and rebuild it the way we want.

Une voie familiaire ce fessait entendre plus loin, familiaire pour Eira puisqu'il s'agissait de quelqu'un cas connaissait, cependant pas dans une situation des plus plaisante, Mister Z était plus loin dans une cellule plus renforcé. Celui-ci était mal en point mais tenait debout et contre le grillage de sa cellule

Mister Z : Henry! Come on! I pass all the... on my... look what we got here...

dit-il en observant Eira presque en bavant, mais toujours de la cellule qu'il n'était aucunement capable de passé au travers, même infecter comme il était présentement

Henry : Ignore him, a friend of mine brought him here a while ago, didn't say why but wanted him to be able to walk again, so here you go... but he's a complet psycho now..

Dit-il en poursuivant sa marche lègèrement dans le corridor en direction des salles d'opération et laboratoire..
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 2 Oct - 22:20

Attendant à la sortie de l’appartement, Henry vint la rejoindre lui faisant remarquer que 30 minutes avaient semblé adéquates pour calmer la gamine. À ses mots, Eira resta de glace et le fixa sans rien dire. Si elle commençait à rager, elle n’en finirait pas. Déjà qu’elle était loin d’être de bonne humeur. Une forme de rage et d’angoisse lui prenait les tripes. Elle n’avait jamais apprécié les bases en général. Elle y avait passé trop de temps dans sa jeunesse et après pendant sa formation. C’était un monde d’hommes, un monde intimidant, et avec raison, pour n’importe qu’elle femme. Dans son cas, la mercenaire avait toujours réussi à se faire une place, mais surtout se faire une réputation qui faisait réfléchir deux fois avant d’agir contre elle. De retour maintenant dans une base, elle était loin d’être enchantée, particulièrement avec une enfant à sa charge.

Elle le suivait en prenant note et analysant tout ce qu’elle voyait sans exception. Il lui expliquait qu’Eira devait être son garde du corps principal. C’est elle qui allait le suivre partout comme un chien de poche quand il sortait. Autrement, à la base, elle pouvait vaquer à ses occupations et s’occuper de sa fille. Cependant, s’il réclamait sa présence pour une raison quelconque, elle se devait d’être présente et 100% en mode travail. Le fixant froidement, elle le suivait toujours en descendant les escaliers.

« I’m no rookie in that field of work sir. So I suggest you to get on my level if you want me as your personal bodyguard and take a shot for you if needed. » dit-elle toujours sur le meme ton froid en serrant des dents et regardant les cellules et leur contenu.

Il s’agissait de cobayes pour des expériences scientifiques à venir. Essentiellement, peu importe le nom qu’il se donnait, ça restait du Umbrella tout craché. Rien n’avait changé après toutes ses années. Ça demeurait du pareil au même et elle n’avait jamais compris pourquoi une compagnie s’amusait à tourmenter la population avec un virus. Elle observait l’intérieur des cellules avec intérêt. Et peu importe la personne qui s’y trouvait, elle ne voyait aucun potentiel possible pour des soldats potables. Ça allait être une pire espèce de mercenaire qu’autre chose. Il n’avait allégeance que par peur ou nécessité d’argent. Dans les deux cas, si la situation allait mal, ils allaient être les premiers à fuir.

« I can assure you, none of these could make good soldiers. Two things can drive them here. First one is fear. Fear of being infected or worse. Second one is money. But even money can’t buy loyalty. And none of these men will remain loyal the moment things go out of your favour. It’s human basic principle of survival. Choosing the winning side until something better is at hands reach. » dit-elle avant de finalement s’attarder sur la cellule de Mister Z.

Il était content de la voir, visiblement. Eira ne pouvait pas être plus dégoûté. Elle l’avait encore de travers, même après plusieurs mois. Elle n’était pas du genre à oublier qui que ce soit. Encore moins une pourriture dans son genre. Henry lui dit de ne pas s’occuper de lui, mais elle resta flanquée devant la cellule. S’adressant à l’homme noir, mal en point dans le petit cube qui lui servait de chambre.

« You managed to survive you lucky fucking bastard. » dit-elle d’une voix véhémente avant de se retourner vers Henry. « Is this friend of yours a blond infected bitch going by the name of Tracy or Mylène by any chance ? If so, she has been dead for months now. I know, we kill her… She screamed and moaned that one. Burning alive and sending her back to hell where she belonged… Did you know that Z? » termina la femme en fixant Z. « Did you tell him what I did to you? Did you tell him what I did to you cunt brother? Did you tell him why I did it? Hm? » demanda la femme avant de reprendre. « My guess is you did not. Otherwise, he would have not showed me this place. Not yet anyway.» dit-elle en serrant toujours des dents.

Eira craquait chaque partie de son corps, retenant sa rage et l’envie de meurtre qui la bouffait de l’intérieur. À ce moment-là, elle aurait tué tout le monde, se serait couvert de leur sang pour faire sortir toute la rage et même là, ça n’aurait pas été suffisant. Suite de quoi elle reprit à l’intention de Z.

« I promised, when I left you broken that if you were to survive, I’ll gladly kill you. You were a shit fighter then, so was your brother. You still are. Infection as probably only raised your strength, but what good is it when you don’t know how to use it, hm? I kicked your ass while I could barely stand up and I’ll gladly finish the job if given the opportunity… » dit-elle sadiquement.

La petite maman avait disparu, elle était l’assassin qu’Henry voulait avoir. Sauf que sa vengeance l’empêchait de porter un quelconque intérêt envers le reste de la base. Surtout si Mister Z était encore vivant.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 74
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 2 Oct - 23:01

Henry était retourner chercher sa nouvelle ''recrue'' ou plutôt son nouveau garde du corps a son appartement avant de ce mettre en direction dans la bâtisse pour y montré un peu les environs, disant en même temps les règlements et ce qu'elle devait savoir de son travail, en gros elle était, comme dans l'arène, numéro un ici aussi, s'était la garde du corps principale a Henry et ce pour plusieurs raisons, en premier parce qu'elle savait manier pas mal n'importe quel arme mais en plus elle était une femme, ce qui implique que, dans les soirés que Neo Umbrella allait participer, elle pouvait l'escorté plus rapprocher que ce que les autres agents pouvaient faire. Elle avait une équipe avec elle, mais elle demeurait la principale. Suite de quoi elle lui affirma qu'elle savait ce qu'elle fessait etc.. chose que Henry répondit d'un sourire amusé

Henry : Oh trust me, i'm more than above your level most likely, otherwise the rôle would be different and i would have the the guard here. But for now we're just starting to know eachother, What George told me is something, but its the first time we spend time together, so i'm still learning with facts and stuff like that who you really are, and so are you with me.

C'était dit avec un calme des plus professionnel Eira était pas contente d'être présente dans la base de Neo Umbrella, en ce qui concernait Henry, lui était plutôt de bonne humeur, même si Alice ne démontrait aucune envis d'avoir Eira autour.

Arriver dans les cellules Henry expliqua leur avenir a chacun et a tous, pour la majeure partie d'entre eux il s'agissait quand même de perte total, du monde incapable de marcher adéquatement, appeuré, souffrant de PTSD très sévert. Droguer comme tout, sur certain d'entre eux on pouvait voir aussi des insignes de KGB, Mossad et tout le reste. Donc il ne s'agissait pas toute de personne secourue pour X, Y , Z raisons, mais des forces spéciale qui avait essayer d'infiltré Neo Umbrella et s'étaient fait prendre.


Henry : Some of them would have made a pretty good job, others... but now more than 90% of them will be turned into experience people.. just make sure in your angryness that you or your girl does not end up here or in the pit. Well, it would most likely be you if you do something stupid around because you don't want to be here. I personally have no reason of being worried about Isabel..

Les mains toujours dans le dos il ce retourna pour poursuivre son trajet quand il arriva nez a nez avec Mister Z qui lui était plutôt content de voir Eira dans les environs. Henry les observa un a un avant de dire a son nouvelle employé de juste l'ignoré, chose qu'elle ne fit pas, il demeura silencieux pendant que le prisonnier et Eira s'échangeaient des regards assassin.

Mister Z : Come on, you'd tought i'd died back then?

Henry demeurait silencieux, il avait confirmé que s'était une de ses amies qui avait apporter mister Z très déformé du a son infection présentement, mais capable de marcher contrairement a ce qui lui avait été prévue au départ. Il croisa les bras quand Eira lui demanda si s'était Tracy qui l'avait apporter, chose que le directeur de Neo Umbrella approuva d'un signe de tête en disant

Henry : Well with us she went with Mylène, but yes it is the same person

Mister Z : No! I can't be true!..

La nouvelle semblait avoir fesser pour l'homme en question qui ne l'avait pas revu depuis le Rwanda, inconscient lors de sa transportation, il s'était simplement réveiller sur une table d'opération entrain de ce faire ''soigné''

Mister Z :
I did not say shit! To this men! I have no idea who he is in the first place. I was transported here while i was out, then i woke up on a lab table. So i didn't had time to tell him what kind of ungreatfull bitch you were back then!

Henry : Ungreatfull? What?..

Henry était un peu perdu, ils s'étaient effectivement pas tant parler, pour Henry il connaissait Tracy, et non Mister Z, en guise de faveur il l'avait aidé pour elle mais sans vraiment poser plus de question. Mister Z Frappa dans la cage qu'il était renfermer en poursuivant

Mister Z : He does not have to know what the hell happenned between us, it is something for us to deal with and us alone Chaos!.. And once i'm out of here, you can be dam well sure i will take care of you, the same way you took care of my brother!..

Henry : What's going on?..

Henry était un peu confus, il ce rapprocha de Eira et Mister Z, appuyant sur un bouton de la cellule a Mister Z qui laissa un croche électrique sur le détenue avant qu'il ne reprend

Henry : There is a history between you two and i'd liked to hear what happenned, or what you did Mister Z

Mister Z : I did? I helped her and she turned on me!

Henry laissa Eira poursuivre avec ses menaces, pendant qu'il accedait un Ipad dans le mur a côté de la cellule pour avoir les informations de mister Z pendant que Z lui ce défendait contre Eira

Mister Z : You had help, it wasn't a one on one combat otherwise i would have destroyed you, spécially after what you did with my brother, you said you'd kill me if i were to walk again, then guess what, be my guess but don't miss because you can be dam well sure i won't miss on you too.

Il bouillait de rage lui aussi, en temps normal plein d'autre idée lui aurait traversé l'esprit mais avec ce qu'elle avait fait subir a son frère, et son dos a lui, il en était pas question qu'elle s'en sorte aussi facilement. Henry reprit par la suite

Henry : The goal for this men during the operation was to make him walk again, i'm going to guess that you were the person to cripple him in the first place so yea, probably why you two hate eachother, but the infection he receive was a doose of the T-virus to make him walk again, nothing more, he's been hitting the punching bag behind him as a was to release the stress and anger but was here for pretty much the entier time he lived in our base... you want.. you want your one on one combat with him?

C'était dit avec une calmitude très élever, après tout il fallait quand même qu'il bâtisse une certaine relation de confiance pour que Eira veuille plus le proteger que ce qu'elle voudrait présentement. Il ce dirigea vers la porte de la cellule, sa main prête pour débarrer la porte. Pour que Eira y rentre, il attendait prinpalement la réponse de la demoiselle avant d'agir.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mar 3 Oct - 23:05

Suivant son nouveau patron, Eira lui avait dit de se mettre à son niveau. Il lui assura qu’il était à la hauteur. Elle allait en juger par elle-même avec le temps. Il lui disait que pour l’instant, ils allaient apprendre à se connaître. Il savait ce que George lui en avait dit, mais sans plus. Il savait uniquement qu’elle avait les qualités d’emploi requise, mais rien de plus, rien de réellement personnel. Il lui affirmait qu’elle apprendrait à le connaître. À ses mots, elle haussa les sourcils, peu convaincu. En fait, elle n’avait aucune intention d’apprendre à le connaître en dehors du cadre de travail. Il lui avait forcé la main à le suivre. Elle n’était pas aller volontairement, elle n’avait pas réellement choisi. Et, évidemment, elle l’aurait en tête pour un bon moment.

Il lui confirma ensuite que 9 hommes sur 10 seraient bons pour les expériences scientifiques. Il lui conseillait également de faire attention dans ses colères de ne pas faire de chose stupide. Au risque de se retrouver elle-même dans les cellules ou comme il l’appela le pit. Eira n’avait aucune réelle intention de se mettre volontairement dans le pétrin. Bien franchement, si elle pouvait juste se contenter de faire son travail et rentrer « chez elle » sans être blessé ça allait lui « convenir » dans la mesure du possible. Elle ne mélangeait pas travail et relations personnelles. Ce n’était pas elle, ce n’était pas son genre. Elle avait une exception pour Stephane et il allait demeurer le seul.

« Sending a little girl down here or in the pit like you said would be a big mistake. I have no intentions of getting myself in here, even less my daughter. But I will do what I must to keep her safe. And as far away from you as possible.  » dit-elle en regardant les gens dans chacune des cellules jusqu’à ce qu’elle tombe devant Mister Z.

Henry, évidemment ne comprenait rien. Eira, elle était dans une rage noire. Elle n’avait pas oublié ce que lui et son frère lui avait fait. La femme était légèrement surprise de le voir encore en vie. Après tout, sa constitution et son expérience de base était plutôt nulle. Bref, elle eut un petit sourire cruel. Henry lui confirma également que c’était Tracy qui l’avait ramené. Elle avait aussi informé Mister Z qu’elle était morte. Il n’osait pas tellement y croire. Eira continuait d’avoir un sourire faussement joyeux. Elle avait sa douce revanche. C’est tout ce qu’il méritait ça et la mort évidemment.

« Well. You are poorly trained. You relied on your brother. I was able to get rid of him after being tortured. So, I can’t imagine how easy you can be. And yes, she really is dead. Burned alive, moaning in pain. I know, I help with my exploding arrows and couple of grenades. Then, a good friend of mine finished the job. I’m sure you remember her. She help me with your brother.» conclua la femme en fixant l’homme qui crachait des insultes.
Il l’insultait, lui disant que non, il n’avait rien dit à Henry ou qui que ce soit de ce qu’il avait fait. Essentiellement, après s’être fait brisé le dos, s’était fait transporté dans la base, mis sous traitement pour être capable de marché. Donc non, il n’avait jamais eu l’occasion de dire à Henry à quel point elle était une salope. Il n’était pas nécessaire selon lui de discuter de ce qui s’éait passé. Il s’agissait d’une histoire entre eux et personnes d’autre. Eira éclata de rire, un beau rire franc, qui prit fin avec une froideur incroyable. Henry demandait ce qui se passait.

« What’s going on? Well let me tell you a story. I was looking for a man. Tracy and her men, including this fellow, captured me and my partner. Once we got to the base, she gave me or sold me to my papa. My papa, dead now, was one of the worst sex offender I ever knew. I was his second victim after he finished with my mother a long time ago. And with my dad was a big man, tall, a Hercules kind of man and his little brother Mister Z. My father promised them some time with me. My company, my intimacy as payment for their service and broking him out of jail. I was a future sex toy for my dad and the brothers were his bodyguard. Sort of… I was tortured. Than my dad was kicked out and I was alone with them… I had two choice. Enduring my dad or have sex with the broters for an hour and a half so they can protect me and get my partner out of wherever he was… » dit-elle complètement zoned out. Elle inspira profondément avant de reprendre, sans aucune émotion.

« So I choose to have sex. I blacked out, let them have what they want until a friend got in and made them leave. Back to my senses, I couldn’t feel a think, unless it was pain. I could barely stand, barely walk. I managed to pull myself out with the man. And once everything was under control. I did my thing. My favorite way of killing someone… first I blinded the man. After that, I had him attached to wooden pillars and performed a blood eagle. A Viking way to kill someone. The proper way to kill a bastard. Then, I went for him, and broke his back. I promised I would kill him, if he ever walked again. » dit-elle en fixant toujours Mister Z en silence.

L’imbécile déclara qu’elle avait eu de l’aide. Évidemment, elle tenait à peine debout. Elle était brisé, encore pour faire changement. Mais l’homme l’invitait à se battre contre lui, à finir ce qu’elle avait commencé. Elle ne devait pas manquer son coup. Henry lui expliqua que le but de l’opération et compagnie était de le faire marcher de nouveau uniquement. Rien de plus.

« I will have the one on one combat with him. He must pay. It can be now or later. I don’t mind.. I just require a tomahawk or small axe, a good knife and I will be good to go…  » dit-elle toujours froidement en fixant sa future victime.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 74
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mer 4 Oct - 16:04

Henry et Eira poursuivaient le tour du complexe, le patron de Neo Umbrella était bien content de ce qu'il avait pu s'acquerir comme garde du corps, une assasin hors de l'ordinaire, chose qui fessait en sorte qu'il avait le poile droit sur les bras juste a savoir qu'il ce trouvait avec la demoiselle. Cependant, fallait pas non plus ce montré torp impressionnée, il avait quand même une job qui devait être faite, et un autorité a maintenir pardessus Eira ce qui mena aussi sur son commentaire des niaiseries qu'elle pouvait potentiellement faire pour se sortir d'ici, sortir Isabel d'ici, en gros, il la déconseilla comme quoi elle ce retrouverait dans le pit ou dans le laboratoire mais pas comme agente de Sécurité.

Henry : I don't see where the mistake would be, Most of the time they listent or if they don't, the pit takes care of making people more docile..

Il prit un instant de pause avant de reprendre en acquiessant aux dires de Eira concernant le fait qu'elle voulait juste maintenir isabel en sécurité

Henry : Don't worry, as long as you obey my every command, and don't try to run off you and Isabel won't be in any trouble, you are a good mother you know, protecting your child even in hell like here. But yeah, you seemed to understand my point so i'm not too worried about her safety, and you have my word, nobody will go close to your kid.

'' You have my word'' c'était quand même gros, comment pouvait-il donner sa parôle et que Eira lui face confiance la dessus dans le premier 30h qu'ils ce connaissaient? Bonne question, cependant si personne n'approchait Isabel sa prouverait son point qu'elle pouvait ''Avoir confiance'' en lui.

Arrivé a Mister Z la confrontation visuel avait commencer entre les deux, Henry comprenait cas moitier ce qui ce passait mais pour les deux, s'était claire ce qui ce passait. Elle avait une dent particulière contre cet homme, et s'était réciproque, bien qu'il semblait bavé en même temps, pas trop certain de comprendre Henry laissa les deux individues s'échanger des pâroles l'un contre l'autre, a commencer. En gros, de ce que Henry comprenait, il y avait eu confrontation entre eux, torture et tout? Il voyait un peu plus claire dans leur relation a ces deux la, mais encore, s'était quand même spéciale que les premiers pas qu'elle fessait dans base elle trouvait un ennemi. Il resta donc les bras croisé, accoté sur le bord de la cellule a Mister Z en ecoutant ce qui ce disait avec un petit sourire malicieux aux lèvres.


Mister Z : Yeah a good friend of yours, You're the one who took his life! And for that, i'll make sure to make you pay in everyway possible!..

L'homme dans la cellule était pas content, il donna même un coup sur son grillage pendant que Henry lui continuait d'apprécier le moment, les bras croisé pour finalement entendre l'histoire qui s'était produit entre Mister Z et Eira,

Mister Z : wow wow, We kicked him out but he got back in! You asked him to leave after Slut!

Henry : Z, Shut up, Proceed Eira

Dit l'homme dans un calme monstre en ecoutant attentivement les paroles de sa nouvelle bodyguard. Ce fessant un image asser rapidement de la scène de elle et les deux frères, mais ne montra aucunement a quoi il pensait, il devait quand même agir comme juge présentement de la situation, donc pas le temps vraiment de pensé a du sex, et ce, s'était plutôt complexe pour Henry, m'enfin, Eira continua son histoire, en gros son père l'avait vendu comme sex toy? Donc aucunement en accord avec cette idée etc... Henry soupira un coup en observant Mister Z quelque instant, avant de retourner son regard sur Eira.

Henry : I can't imagine, what you've been going through with those guys.. i'm.. i'm sorry to hear this Eira

Mister Z : No you're not Henry

Henry : Actually i am, in other words, she was tortured and had to make a call after that for unwanted sex with her dad or you to get out. I'm a bit disguss right now

Shoota l'homme en retournant son regard sur Eira, toujours d'un ton calme pendant que Mister Z Tournait dans sa cage, il reprit en lui disant

Henry : It is unfortunate what happen, and i'm sorry you had to meet this guy again and more so, that i ordered the operation to make him walk again, Tracy asked me the favor and i just did. You guys wants to settle the score between you two? I'm not going to stop you

Mister Z : Oh yeah, And once i'm done with her, i'm gonna eat her entier body

L'infection qu'il avait reçu pour marcher avait quelque effets secondaires, comme le cannibalisme, il bavait en effectuant les 100 pas devant sa porte de cellule, pendant que Henry lui, a la demande de Eira, s'était retourner pour aller dans une armoir

Henry : We don't have alot of weapons around here, i mean, lab people, if they get out we don't want them armed yet, but here, Fire axe and you can have theses as well.

Dit-il en donnant la hâche d'incendie de l'étage, en plus de deux poignards de combat, hache il n'était pas très convaincu, mais les poignards devraient faire l'affaire, il ce redirigea vers la serrure de la cellule, avant de dire aux deux bonhommes

Henry : It is a little unfair that i will not allow Z to kill you but whatever

Mister Z : Hey! Where' my weapon!

Henry : You raped her. You get none

il attendit que Eira soit prête, il lui donnait pas mal sa chance de ce venger, Z ce tenait a porte prêt a bondir comme un prédateur sur sa proie

Henry : Oh and Eira, if you do kill him, which i have no doubts, i'd like to see that blood eagle, heard of it in the past but never seen one in person... if you please...

Dit-il en appuyant ensuite sur le bouton de la cellule, la porte s'ouvrit lentement, mais Z s'empressa de l'ouvrir plus vite... pour s'attaquer a Eira
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Ven 6 Oct - 20:50

Eira avait expliqué la situation, mais surtout l’histoire qu’il y avait entre elle et Mister Z. Il essayait de lui mettre la faute dessus. Il essayait de se donner à lui-même raison, mais visiblement, ça ne fonctionnait pas. La mercenaire était beaucoup plus convaincante que l’homme qui bavait dans sa cellule. Elle mentionna l’histoire sans trop faire de détour. Z n’était visiblement pas satisfait de la manière dont elle racontait les évènements, insistant sur le fait qu’elle avait demandé aux frères de faire sortir son père. L’assassin haussa les épaules, pour elle, le résultat demeurait le même. Elle avait fait un choix qui ne l’avantageait pas tellement plus que de rester avec son père.

Henry semblait désolé pour elle. Elle haussa les sourcils, le visage complètement neutre, figé dans une froideur qui lui servait d’armure. Elle était faite solide. Son nouveau patron résumait la situation à Z qui tentait encore de se mettre dans les bonnes grâces de qui que ce soit en vain. Franchement, il lui faisait presque pitié. Sauf qu’Eira ne connaissait pas vraiment ce qu’était la pitié. Henry était dégoûté par les actions de l’homme, comme la plus part l’aurait été à sa place. Enfin, comme n’importe qui qui avait un minimum de sens et de raisons. Son employeur s’excusait de ce qui s’était produit et s’excusait en plus du fait qu’elle devait recroiser l’homme, capable de marcher.

« Stop being sorry and have pity for what happened that was none of your concerned. He walks. Good for him in a way. Too bad I don’t forgive and I don’t forget. I really don’t care seeing him now. I just feel the need to kill him and fulfill the promise I made him. He survived. He learned something out of it. He learned pain and hatred. Time to teach him frustration, fear and death… That’s all. I’ll get my revenge and he’ll be dead. Like his brother and like my papa. » dit-elle d’un ton complètement froid et détaché.

Une fois que ce fut dit, elle demanda pour des armes, une hache et un couteau au moins. Résultat, il lui apporta une hache d’incendie et deux poignards. Elle les examina un peu et alla les déposer dans un coin pendant que Henry se dirigeait vers la serrure de la cellule. Mister Z protestait contre le fait qu’elle avait des armes et pas lui. Elle les avait mis de côté pour plus tard. Elle était certaine de gagnée. Il n’avait aucune formation adéquate pour être capable de lui faire quoi que ce soit, maintenant qu’elle était en pleine possession de ses moyens. Prête, les mains appuyées sur le bas de ses cuisses, elle fixait sa future victime. Sa vengeance était enfin là. À portée de main. Elle allait en profiter un peu, lui donnant même la chance de se saisir des armes qu’elle avait laissé dans le coin. Henry ajouta avant que la porte de la cellule ne s’ouvre qu’il espérait grandement voir le Blood Eagle. Il en avait entendu parlée, connaissait la « légende » qui l’entourait, mais n’en avait jamais été témoin.

« Don’t worry. You will see it soon enough… » dit-elle en voyant approcher l’homme furieux et avide de la tuer.

Mauvaise victime pour lui, parce qu’Eira n’avait aucun intention de se laisser faire, encore moins de mourir là sans protester. Sans vraiment s’étonné, il manquait de techniques, de fluidités, mais encore plus de patience et de réflexions. Il fonçait sans réfléchir sans regarder, clairement aveuglé par le désir de la tuer. Sans montrer la moindre émotion, elle esquiva et para les coups comme si elle devinait absolument tout ce qu’il faisait. Devin de chacun de ses mouvements, la mercenaire était d’un calme et d’une précision incroyable. L’homme, quand il eut la chance, fonça sur les armes. Erreur de sa part, il lui exposait son dos, un point faible pour cet homme qui n’avait jamais combattu avec cette faiblesse auparavant. Un coup précis suffit à Eira pour le faire écraser au sol. Elle venait d’atteindre les vertèbres lombaires, les plus importantes pour être capable de marché. Elle connaissait la douleur que cela procurait. Une douleur particulièrement aigue, une perte de contrôle évidente des jambes qui se ramollissaient d’un coup. À plat ventre, l’homme était à sa merci.

« You haven’t learn much… You are still weak, driven by your emotions when it’s time to think. All you think about right now is pain. So much pain… I know how it feels… I feel it every single day. You gave me your back…. To busy trying to get weapon to attack instead of thinking about protecting your major weakness… Such a shame… I hoped you would have been better… Seems like you are worst… » dit-elle avant de brisé les deux épaules d’un coup de pieds bien place.

« You shall join your brother very soon now… Any last words before I rip you apart? Because you will not be able to say shit… aside from yelling and agonising… So yeah, last chance… » demanda-t-elle en trainant l’homme vers la porte de la cellule. Elle fit redescendre la porte à barreaux. Elle attendit ensuite ses dernières paroles et insultes au vue de la situation avant de l’attacher aux barreaux avec ses propres membres. Elle cassa les bras pour les coincés entre 2-3 barreaux, comme un tressage… Mais avec des membres humains. Comme ça, il n’allait pas bouger et elle allait pouvoir travailler. Elle retourna chercher les poignards et la hache d’incendie. La hache, elle la laissa au sol une fois de retour à sa victime. Un premier poignard, elle le redonna à Henry.

« I only need one… » dit-elle avant de prendre le deuxième qu’elle avait gardé pour se mettre à faire des incisions profondes et précises dans la peau sombre de l’homme à sa merci. Elle lui retirait la peau et les muscles en deux gros blocs pour exposer les côtes et la colonne vertébrale. Déjà, elle était pleine de sang, surtout au niveau des mains. Ensuite, elle prit la hache et cassa les côtes une à une, de chaque côté de la colonne. Après quoi, elle entreprit d’ouvrir la cage de l’homme et de faire pointé les os dans la direction opposée, créant ainsi le squelette des ailes. Les cœurs sensibles devaient particulièrement s’abstenir. Ensuite, elle alla chercher les poumons qu’elle ouvrit et empala sur les côtes à gauche, puis a droite. Une fois terminé, elle s’essuya le front avec l’une de ses mains, pleine de sang.

« Blodörr… A blood eagle sir… » dit-elle l’air complètement ennuyé en s’étirant comme un chat. Mine de rien, les côtes n’étaient pas une mince affaire. C’était physiquement exigeant. « Satisfied? Because I am… » ajouta la femme avant de poursuivre. « Like I said earlier… You need to get on my level… Which means my side of the job… I’m pretty sure you are an expert in whatever you do in science. But I’m a killing expert. I have a specific signature… » dit-elle en soupirant avant de reprendre.

« It’s the first, and last time you will see me do such an execution… The reason behind that is that people will recognize this as my work. My style, my signature. And if you want me to stay low and never to be found again, I’ll need someone to craft me new weapon and armour. I can’t go out bare face… People will know who I am. So I suggest a mask or helm… Something of that kind… But for that I do need a craftsman that will only see money, not my face. That’s what I meant by you getting on my level… I need to disappear and change my style and that’s what I intend to do… »

Sur ce, elle attendit qu’il ajoute quelque chose s’oppose ou accepte. Peu importe. Même s’il refusait, elle saurait lui faire entendre raison puisque ses arguments étaient particulièrement valables. C’était logique et sortait tout droit de la bouche d’une professionnelle, pas d’une wanna be.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 74
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 7 Oct - 19:08

Eira et Z Avaient tout les deux commencer leur récis d'événements, Eira avait raconter sa partie de l'histoire et Z n'était aucunement d'accord avec ce que la demoiselle disait, dans tout les cas Henry demeurait silencieux. Il ecouta ce que Eira disait avec grande attention au point même de ce sentir somewhat, mal envers la jeune demoiselle qui s'était retrouvé dans une situation de même. Chose que Eira lui remis sur le nez rapidement qu'il n'avait pas besoin, sa le concernait pas du tout. Donc il perdait pas mal son temps a ce sentir '' Mal'' face aux événements qu'elle avait subit, dans tout les cas. Henry demeurait silencieux par la suite en ecoutant ce qu'elle disait, et ce que Z disait.

Ensuite la demande d'arme avait été fait mais a la grande surprise du patron de Neo Tricell, elle n'avait même pas voulu les utilisé les armes qu'il lui avait apporté, Étrange.... il haussa les épaules en ce rapprochant de la cellule, Z prêt a bondir sur sa victime. Henry tant cas lui avait parler comme quoi il aimerait bien voir le fameu blood eagle qu'elle avait parler qu'elle effectuait, et qu'il avait entendu dans des conversations nord europeen. A ces propos, Eira lui confirma qu'il aurait la chance tandis que Z lui


Mister Z : Soon enough you'll be dead dumb bitch!

Décidément l'ancien aggresseur de Eira n'avait aucunement l'intention d'être poli aujourd'hui, et certain de son cou, il visualisa la distance entre lui et les armes contre la demoiselle. Effectivement, X n'était pas autour cette fois ci pour l'aidé, il était seul, seul contre la personne qui en avait profité pendant qu'elle était vulnérable, fallait donc qu'il joue ses cartes de manière adéquate.

Une fois la porte débarré, il donna un puissant coup qui vint même frapper Henry au passage, il était allumé de rage, fonçant droit sur la puce qu'était Eira, donnant des coups a gauche et a droite, tournant autour de celle-ci, il mangeait plus de coup que ce qu'il en donnait. Henry demeurait tranquil, a l'écarte, en observant et Analysant plus le style de combat a Eira que Mister Z. Connaissant son background maintenant il n'allait pas passé la nuit, même s'il venait cas achevé Eira.

Le moment était enfin venu, les armes étaient rendu près du jeune homme qui donna un dernier coup pour ''repoussé'' Eira avant de ce retourné et en manger un dans le dos. Il tomba a terre, sous le choc et incapable de ce relevé


Mister Z : What the hell!

La Volonté d'aller ramasser une arme pour ce défendre était présente, mais la force elle? Aucunement, il rampais a terre, presque imobile en fait pendant que Eira lui expliquait ce qui ce passait. Henry lui, n'avait qu'un sourire en coin en observant sa nouvelle aquisition, dans le dos de Eira, il allait même jusqu'à passé discrètement sa langue sur l'intérieur de ses lèvres en observant la demoiselle...

Mister  Z : The heell i!.. I never had that problem before!... Its not my Weakness!

Dit-il en essayant de ce relever de nouveau mais Eira lui brisa les épaules, il relâcha un cris de douleur et d'horreur mélanger ensemble, décidément très atteint par les nouvelles faiblesse qu'il ne possédait pas avant, il bougea plus au sol, essayait de ce relever mais en était complêtement incapable.

Mister Z : You! You will Pay for This! I can't believe i thought you were Hot! Nobody likes you! You'll find Anyone! You stupid AAAHHHHH

Finalement, Z n'avait que des insultes a shooté, agonissant de douleur, les insultes n'avaient ni queue ni tête non plus, il ce fessait trainer, et cassé les membres un par un, mais n'était aucunement dans une position pour faire quoi que ce soit pour ce sortir de ce merdier. Il reprit dans sa douleur, en prenant des respirations rapides

Mister Z : I have Friend! More than just Tracy! You kill me! You'll never be safe, EVER! Not with Henry, Not with that chic that helped you in Rwanda, or your partner! You're!.. You're.... ddooooooommmmmmmeeddd


La douleur avait prit le dessus, pour finir le tout du Blood Eagle il avait simplement perdu connaissance du a la surdose de stresse et de douleur mixé ensemble. Tant cas Eira, elle était aller chercher ses outils, Henry reçu son couteau supplémentaire

Henry : Fair enough

Dit-il en le rangeant toujours prêt de la cellule, observant le sang a terre, il appela l'entretient ménager par cellulaire pendant que Eira poursuivait son travail. Du sang partout partout partout, Henry avait toujours son sourir en coin en observant l'art qu'elle était entrain de crée, avant qu'elle ce relève en ayant terminer

Henry : Magnificent! Splendit!

Avait-il dit en ce mettant en petit bonhomme a côté et observant chaque détail du travail pendant que l'entretient ménager venait d'arrivé, vomis au sol en voyant l'oeuvre dans la cellule

Henry : Yeah cell's busy

Il ce redressa en sortant de la cellule pour observer les autres cellule des prisonniers terrorisé de la scène. Marchant le long des cellule avant de revenir vers Eira qui lui avait demandé son niveau de satisfaction

Henry : indeed i am, Not only that but i'll keep him here for a couple of day before we trow away his body...

L'homme retourna près de Z pendant que Eira lui rappelait d'être a son niveau, il un sourir en coin avant de lui répliquer

Henry : Indeed your side of the job, but don't get me wrong, i don't deal with science crap. I'm a business men with standards i order stuff to be done by science otherwise they end up in the pit.

Eira poursuivit en lui expliquait qu'elle devrait être cacher et tout lorsqu'elle sort dehors, une bonne idée mais encore, Henry n'était pas arrivé encore a cette étape la de la sortir? Oui elle devait le protèger et tout le reste... mais l'idée d'avoir une belle gardienne de sécurité personnel était de sortir dans des soirés avec et qu'elle reste protection rapprocher. Sa gâchait un peu l'idée que Henry avait en tête présentement

Henry : Hmm you're right.. i may have someone around that could do just the trick

Dit-il en lui fessant signe de le suivre, Cleaner n'avait pas affaire a bouger le corps pour le moment. Il dirigea Eira vers l'armurie de Neo Umbrella. Pas mal ce que n'importe quel mercenaire pouvait rêvé d'avoir pour pour eux, avec des armuriers un peu plus loin.

Armurier 1 : Henry! Long time no see!

Henry :
indeed but ain't here for that. Make over

Dit-il en pointant du pouce Eira

Henry : New set of weapon and Neo Umbrella Uniforme, the Assassin one bullet poof and a helmet. Mask would make her look come out a bit more..

Armurier 2 : We could come up with something.. weaponry?

Henry : Exotic, nothing too commun would be great. And the HairGirl is still around?

Armurier 1 : She's done in 20

Henry : Eira, go dye your hair or cut it, your call. I will get your new gear ready.

Il pointa la porte un peu plus loin, il s'agissait d'un salon de coiffure, cheveux teindu allait faire l'affaire, la coiffeuse était entrain de fumé sa cigarette dans son bureau d'un air un peu ennuyer pendant que Henry lui observa les casques un a un avec l'armurier principal.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 234
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 8 Oct - 23:59

Eira venait d’abattre Mister Z comme si rien n’était. Une véritable partie de plaisir, si ce n’était du fait qu’elle ne tirait de satisfaction que par histoire de vengeance. Il connut sa fin plutôt rapidement. La douleur l’avait achevé partiellement vers un shut down. Son esprit avait lâché avant que le reste du corps ne le fasse. Le cerveau avait ce don d’auto-conservation. Bref, le blood eagle terminé, Eira avait du sang jusqu’aux coudes, sans parler de plein au visage. Henry lui était satisfait de la vision d’horreur qu’elle avait laissé pour tous. Il jubilait presque comme un enfant. Il tenait à ce qu’il serve d’exemple aux autres personnes qui se trouvaient dans les cellules.

Après quoi, l’assassin lui rappela qu’être à son niveau signifiait surtout de répondre à ses besoins. Le plus important, c’était de changer ses armes, son « apparence » et son style. Mais pour ça, il lui fallait un armurier, assez doué et professionnel pour qu’il tienne son identité secrète. Après tout, elle était morte et les morts ne marchaient que si infecté. Pas autrement. Il la rectifia concernant son emploi. Il était homme d’affaire avant tout.

« You get what I mean » fut ce qu’elle ajouta concernant le statut officiel ou officieux de l’homme.

Son patron lui confirma la présence de quelqu’un qui saurait surement faire l’affaire. Elle lui suivit sans se préoccuper des regards effrayés qu’on lui jetait. Ça avait quoi faire peur, il fallait se l’avouer… L’armurier, d’un bon gabarit, semblait content de voir Henry approché. Le boss pointait Eira qui fixait les armes, l’air un peu absente, couverte de sang qui séchait plus ou moins par endroit que ce soit sur ses bras ou sur son visage. Écoutant l’homme qui parlait pour elle, expliquant les besoins, elle le rectifia d’une voix calme en prenant un couteau très simple pour le balancer et le juger de manière experte.

« Do I have my word to say in it ? I hope so… I’ll need to try everything, from the stupid uniform to the helmet. I’m not against any of it. I just don’t want that to keep me from doing my job… And I’ll be the judge of whether or not it is good enough. It’s not against your man. I’m sure he is decent by the look and feel of his work, but…. For this one, I’ll be very picky… » dit-elle d’un ton froid en replaçant l’arme sur son support avant de revenir vers le duo d’hommes avant de reprendre. « I love my usual gear so… it will need to be sort of perfect… Especially the helmet… Thermal visions, nocturne as well and sensors… And the weapons don’t need to be “exotic”. I want them to feel good, balanced and useful. So here’s what’s more important… I need to stay away from daggers, throwing knives, long sword, tomahawk, axe and bows…. I usually don’t use gun… I don’t like them… So if you could find me one that has something different about it… I’ll consider… Just keep in mind that I’m a sucker for blades… » dit-elle en soupirant longuement avant que Henry lui dise d’aller voir la “hairgirl”.

Il n’en avait rien à faire qu’elle coupe, qu’elle change la couleur. Tant qu’elle les changeait pour changer son apparence. La coiffeuse en question fumait sa cigarette distraitement. Eira s’approcha de la fille. Elle observa autour, cherchant à se donner une idée. Les cheveux de l’assassin était encore attaché de son combat. Méthodiquement tressés pour dégager le visage et le cou pour qu’elle puisse faire son travail convenablement. Voyant son reflet dans un miroir un peu plus loin, Eira s’adressa à la styliste.

« I’ll use your facilities if you don’t mind… » dit-elle en approchant les lavabo pour retirer le sang autant que possible de ses bras et son visage. Après quoi, elle s’approcha de la femme à nouveau en détachant ses cheveux graduellement. « So… I need some change in my hair… I don’t especially fancy hair that are to short… » déclara l’assassin qui laissait ses cheveux cascadés jusqu’aux bas de ses omoplates. « Maybe we could change the color… and add some extensions? » déclara la femme en haussant les épaules. À regarder autour, tout était gris, métallique et industriel. « Could you make them ombré dark grey and silver? » demanda doucement la mercenaire qui n’était pas franchement dans son domaine dans un salon de coiffure. « And… make them longer… like hips length and thicker ? Basically, as far from dark chocolate brown… Please… » dit-elle avant de suivre les directions de la femme.

Tout ça pendant qu’Henry examinait les casques attentivement. Une activité beaucoup plus palpitante que de changer de tête. Surtout qu’elle en voyait qu’elle trouvait intéressant. Surtout s’ils avaient l’air menaçant. Pensant à tout ça, s’adressa à Henry.

« I’d like the helmet/mask to be menacing and to look as much as a nightmare as possible… » termina-t-elle en se laissant jouer dans les cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 74
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mar 10 Oct - 14:19

Eira avait terminer sa veangance contre Z. Il était officiellement mort cet homme. Pas une grosse perte disons. Elle était couverte de sang et Henry n’était pas en désaccord avec la vision d’horreur qui ce trouvait devant lui, c’était juste ravissant et satisfessant a voir. Faut dire aussi que l’homme était plutôt étrangement sadique donc ce n’était rien qui ne l’enervais réellement de voir, et n’avait pas montré son côté encore d’horreur a Eira. Elle ne le meritait pas de voir jusqu’a ou il allait pour avoir ce qu’il voulait.

Donc après la mort de Z. Ils avaient quitter pour une armurie de Neo Umbrella. Faut dire que la demoiselle avait raison, fallait quand même qu’elle change ses habitude et son look pour ne pas être reconnu tout suite dans le terrain. Pour Henry sa fessait son affaire, ce qu’elle ne semblait pas avoir su encore, s’était la question de protection rapprocher dans des endroits chic. Mais sa, ils veraient en temps et lieu.

Arrivé a l’armurie Henry lui présenta deux hommes, ceux qui confectionnais les armes, armure et autre, bref deux bonhommes quand même sympathique qui ce fit raconté rapidement ce que Henry voulait de Eira, et comment ils pouvaient aidé. Henry avait bombardé les forgerons de ce qu’il voulait avant que Eira ne met son grin de sel dans cette affaire. Armurier numero 2 ce retourna pour ecouter la demoiselle pendant que Henry et l’armurier numero 1 poursuivait leur discution. IL n’était pas tant préoccuper par les dires de son nouvelle employé nouvellement forcé dans cet emploie , une oreille indiscrete l’écoutait mais était clairement plus pencher sur ce qu’il voulait et ce qu’il disait a l’armurier numero 1.


Armurier 2 : Don’t worry mademoiselle, before we go with any final stage of the uniform we will try a few things. The goal might be to hide your identity, but you have some skills that you learned and it is not something we can compromise by making you look the way Henry want.

L’homme était plutôt sympathique avec la nouvelle arrivante. Il avait décidément un attention un peu plus ‘’ développer’’ que Henry envers elle, et ses besoins. Elle expliqua aux hommes comment elle voudrait son casque et son arme. Henry soupira un coup quand elle disait qu’elle n’avait pas besoin d’arme ‘’ Exotic’’ tandis que les armuriers eux s’observa a tour de rôle. Un d’entre eux quitta pour revenir avec une boite relativement grosse, il l’ouvrit fessant dos a Henry et Eira pendant que le deuxieme armurier poursuivit la conversation

Armurier 2 : Dagger than trowing knifes, Swords and pretty much all melee combat weapons are your strengh, it is not something you can get ride of easy., but it is something that we can disguise

L’armurier numero 1 sortie le GunBlade de sa boite, encore toute neuf sans une égratignure d’aucune sorte. Il l’approcha lentement vers Eira pendant que Henry lui observa l’arme un peu intriguer

Armurier 1 : Its what we call a GunBlade. We notice that on the field having knifes and gun at the same time in different hands could become a problem, instead we integret both of them into one weapon, which makes you wield 4 weapon at the same time,

Il tendit l’arme a Eira pour qu’elle la prend, avant qu’il reprend

Armurier 1 : It is a prototype, we don’T have a officier capable of wielding those weapon yet. It has the firepower of a magnum and usefull like a sword, balanced and everything. Put a lot of effort on it

Henry: Its weird for a weapon

Armurier 1: But its not commun and plus, she can still use her skills with knife while being distant with her adversary

Henry: Seems legit..

Armurier: As for the rest of the equipement, we will prepare a  few helmet meeting your  requirements, and we shall see from there

Henry: Yeah we’ll do that, go get your hair dyed.

Visiblement Henry avait des tendances un peu étrange, il aurait laisser Eira faire ce cas veut mais présentement il semblait un peu ‘’childish’’ puisque la demoiselle prenait plus pars dans la prise de decision que ce qu’il aurait aimé. Il ce retourna vers Eira ensuite pour l’envoyer ce faire changer les cheveux pour qu’elle. Arrivé dans le salon de coiffure la dame ne s’était même aps tourner vers Eira. Trop occuper a fumé sa cigarette dans son coin. Quand celle-ci lui dis qu’elle utilisera ses affaires elle repondit d’un haussement d’épaule

Coiffeuse : okay?...

Visiblement a s’En foutre completement de la présence de Eira, tant que la cigarette n’était pas terminer elle ne se préoccupait aucunement de ce qui ce passait autour d’elle. Une fois Eira propre elle s’était rapprocher de la coiffeuse le travail pouvait commencer. Elle lui expliqua en montrant les cheveux, la coiffeuse les pris dans ses mains pour voir la santé des cheveux. Ce fessant dire qu’elle aimerait les teindre et avec des extensions

Coiffeuse : I can do that yes, I can pretty much do anything, my dear, I shall give you what you asked of me

Encore une fois il s’agissait d’une wierdo mais qui savait ce qu’elle fessais. Elle dirigea Eira vers l’évier pour commencer son travail, netoyage des cheveux avants de commencer a y mettre ses produits pour lui teindre. Il s’Agissait d’un long procéder et avant de mettre n’importe quel couleur dans les cheveux, pendant qu’elle les fessait bleachers. Elle lui montrait un échantillon avant tout pour avoir son approuval. La dame semblait ce foutre généralement de tout, mais effectuait quand même une job des plus remarquable dans ce qu’elle était bonne, la coiffure.

Armurier 2 : Don’t worry Eira for the Helmet! We have a couples of thing that I think you’d like

Armurier 1: Dude, she’ll see after she is done with her hair the suits we have, and helmet

Armurier 2: I know, but I want

Henry: Shut it, she’ll get what she wants, and that’s that.

Dit-il en allant prêt de la porte qui menait vers le salon de coiffure. Il observait sa nouvelle garde du corps les bras croisé sans rien dire, long proceder mais d’un autre côté fallait s’assirer que personne allait la remarquer non plus. Pas pour le moment, son brainWash devait être complet avant qu’elle ne sorte en publique sans son casque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bastion Part 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bastion Part 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: MONTREAL :: Centre Ville-
Sauter vers: