AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bastion Part 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mar 27 Sep - 20:51

Le bordel reprenait et les deux assassins espéraient un miracle. Et miracle il y eut à leur grand soulagement. Deux apaches et un LZ étaient venus sauver les fesses de tout le monde. Cyber aidait Chaos à se marcher jusque dans l’hélico de transport. Ses douleurs reprenaient du service, l’amputant légèrement dans ses déplacements. Ils se trouvèrent un siège un peu à l’écart du taskforce. Assises, Eira soupira de soulagement pour sa colonne. Au bout d’un moment, tout le monde était là, près au décollage. Le petit renard venait de faire sauter la base. Comme quand elle avait vu la blondinette, sa première pensée fut : c’est qu’une gamine. Cependant, elle était plus brillante que la plus part si c’est elle qui faisait sauter l’édifice. Impressionnant qu’elle songea, en tournant son attention sur la dite blondinette qui s’adressait au tandem. Papier en main, qu’elle avait sorti de sa veste tactique, elle leur tendit. Lincoln fit le geste vers l’avant et pris les deux enveloppes.

Cette dernière leur assura que le Général Leroux et le Colonel Johnson avait le dernier mot, au-dessus de tout le monde. Leur droit de véto était plus fort que tous les autres pays, alors ils étaient libres. Définitivement. Leurs dossiers avaient été effacés en guise de paiement, puisqu’ils avaient accepté d’entrer en territoire hostile et pour leur courage. « Ils ont offert quelque chose qu’on ne pouvait pas refuser. Reste loin des problèmes et tu ne verras pas l’intérieure d’une cellule comme celle qui a été notre maison pendant deux ans… » déclara Eira en se callant comme il faut dans son siège. Elle soupira, un sourire en coin, en retirant le contenu de l’enveloppe, s’assurant que tout était en règle. Cyber fit rapidement de même avant de sortir un hard drive de sa veste. « Here kid… J’ai sorti ce que j’ai pu. Il y a encore des dossiers cryptés, mais ils ne seront pas un problème. Je n’avais juste plus le temps pour ça. Je les ai donc juste transférés. » expliquait l’homme de sa grosse voix lui remettant le hard drive.

Puis la demoiselle reprit, demandant une dernière chose. Les deux assassins haussèrent un sourcil, en entendant la requête. Elle demandait simplement de ne pas mentionner le Taskforce. À la blague, miss Black rétorqua rapidement…« Pardon… Je suis amnésique. Quelle équipe déjà? », elle prit une pause et reprit. « We are assassins blondy. What happens on the field, stays on the field. It’s the same rule for those who we encounter. So no need to worry about your family or your dad… » terminait Eira fixant la demoiselle d’un regard d’acier. Puis la jeune blonde rajouta une mise en garde concernant la directrice de la CIA. Les deux assassins eurent un léger rire en entendant les gens ronchonner contre la femme. À ce sujet, Cyber fut celui qui exprima la penser du duo. « Haha. Nous avons cru comprendre. Sa sortie était plutôt théâtrale… » déclara l’homme qui se remémorait en effet la crise de la bonne femme. La demoiselle expliquait donc qu’elle essaierait probablement de les capturer à nouveau. « You bet she’s gonna try. She was after us for at least what… 5 or 6 years ? Before “catching” us… All that for what ? A little friendly threat…  I guess they still hold a grudge for it or for the hack of their system… » déclara Chaos l’air rieur, les bras croisés. Finalement, Kmart leur demandait s’il y avait des questions. Les deux assassins se consultèrent du regard d’abord, puis verbalement ensuite en suédois.

« Tu te sens prête pour voyager quand? »
« Je ne sais pas.. Deux jours peut-être. Demain non, mais après demain oui. Je ne devrais pas avoir trop de problème. »
« Donc on demande l’hospitalité pour deux jours? On se débrouille ensuite? »

Sans rien ajouter, Eira ne fit qu’acquiescer en silence, pendant que Lincoln prenait la parole. « Si ce n’est pas trop demander, on souhaiterait être héberger pour deux nuits. Ce soir et demain. On quitterait après-demain. Et un téléphone pour contacter des amis, qui ne sont pas criminels, just so you know. » dit-il alors que Chaos esquissa un large sourire. Elle savait très bien qui ils allaient appeler : les Londoniens. Pour une fois, il ne s’agissait pas de criminels, mais d’amis hors du commun. Ils étaient un duo d’amis riches qui ne vivaient que pour le secret des autres. Pour le reste, les assassins gardèrent silences. De temps à autre, la femme jetait un regard furtif à Ghost. Son corps se souvenait encore du contact, chose qui la dérangeait quelque peu jusqu’à un certain point. Elle y songeait et un drôle de sentiment hantait son estomac. « Une chose me manque de la cellule… L’absence de gens et le silence… »déclara la femme en suédois, grimaçant suite à un spasme de douleur, alors qu’elle fixait le vide et se concentrait à ne pas ressentir la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mer 28 Sep - 14:24

Une fois a bord de l'appareil type LZ on sortie des lieux. Missile en approche de Montréal pour infecté davantage la ville. Un Apache démolie le missile en plein air. Pour ensuite avoir une voie de femme nous parler dans notre radio. Elle avait hacker notre système de radio? Je reconnaissais pas la voie. J'allais devoir faire certaine recherche pour retracé de qui il pourrai s'agir. Sans aucun doute je me doutais que Jen allait enregistré. A moins que s'était une conversation pour nous. Je me tenais debout prêt de la porte, accôté sur une paroi de l'appareil. C'était terminer, ma cousine était assise a terre a regarder dehors et moi pis mon capitaine on ce parlait un peu, de quoi on allait faire une fois rendu a Saint-Jean. Comment ce qu'on allait prévenir autant que possible, qui dirigeait maintenant qu'on avait MAlcom avec nous. bref des questions sans réponses, du coin de l'oeil j'avoue que mon regard et mon attention était drôlement plus sur la jeune assassin, que sur mon capitaine d'équipe. Juste a l'idée qu'elle était tout prêt fessait en sorte que j'avais encore des papillons. Surtout en me remémorant l'Avoir eu dans mes bras, aussi niaiseux que ça pouvait sembler. Puis surtout que présentement, on était plus en territoire hostile, ce drôle de sentiment m'envahissait beaucoup plus que pendant qu'on était sur le toit du gratte ciel

Entre temps ma fille avait finit de leur donner leur indicatifs et leur liberté. pour être franc, je n'avais rien ecouter de leur conversation, perdu dans mes pensés et en mode repos en plus. Ils avaient demander s'ils pouvaient être heberger pour encore deux jours le temps de repartir, Sarah s'était retourner vers le Colonel (There is so much she can do) qui lui avait aucune idée d'ou ils sortaient pour me retiré la question a moi qui était perdu dans mes pensés ( Faut dire que dans les officiers du TaskForce j'étais sans doute la seule personne qui avait été côte a côte des deux assassins pour un bout, Amy oui mais elle n'était pas militaire, donc ça n'aidait pas. Sauf que moi j'étais perdu dans mes pensés, de la dame qui nous avait parler, et de l'assassine qui ce trouvait a bord. CE fut Jess en me donnant un coup de poing discretement sur le bas de mon tibias qui me rapporta a l'ordre

- Can they stay for 2 more days?

Une chance qu'elle m'avait répéter la question, question de passer ça subtile que j'avais rien écouter depuis le début. Trop occuper a pensé a gauche et a droite. Je repris pour la question du colonel et de ma fille ainsi que Lincoln

- They are allys, why woudn't they be allowed to?

-Colonel : Vous pouvez avoir l'hebergement, on vous fournira cellulaire et même un véhicule pour sortir de Saint-Jean par la suite

-Sarah: Je penses que ça répond a votre demande, pis Criminels ou pas... bah c'est pas de notre business. On est pas la CIA ou le FBI ici.. donc pas grand chose qu'on aurait pu faire , ou même si vous reprenez vos activités en sortant d'ici


Dit-elle avec un clin d'oeil amuser, entre temps Dei avait demander a Nathalie si c'était bien son nom. La jeune demoiselle très gêner lui répondit d'un signe de tête, avant de prendre intérest envers ses dessins. Elle savait s'était quoi, mais très limite. Elle n'avait pas vraiment connu beaucoup de chose positive du temps qu'elle était avec son père. Son frère étant mort également. Elle observa les dessins et prit un interest plutôt particulier sur ses dessins

-Nathalie: Comment, comment fais-tu ça?.. Ils ressemblent drôlement aux monstres qu'on a croisé dehors. Ça ou les autres personnes... tu as un talent...

Dit-elle vraiment gêner, pas trop sur de comment intéragir avec Dei ou même Sarah. Elle était tellement perdu suite aux événements qui venait de ce produire. Elle était pas non plus confortable a l'idée que Amy soit pas très loin, et ce que son père y soit aussi. N'ayant pas très confiance en ce qui ce passait autour, juste confiance en Sarah, et légèrement Dei qui semblait vraiment sans défenses pour elle.... L'appareil finit par ce poser a l'héliport de Saint-Jean. Huge sortie avec le Colonel. Le Général Leroux et deux autres soldats ce trouvait pas très loin. Avec un camion/cage derriere eux. Frank en sortant y deposa Malcom, Amy fut transporter a l'infirmerie, pendant que le Général observa les deux assassins, Le Colonel lui informa de leur désire de rester pour deux jours supplémentaires, ils avaient des quartiers pour les visiteurs. Il m'observa pour me dire d'alleur leur montré. Jess me lâcha un simple hochement de sourcis avant d'aller rejoindre Sarah, Dei, et Nathalie. Je me retourna vers les deux assassins en leur disant

- Quartier pour les visiteurs. C'est presque comme un hôtel. Vous devriez y trouvé votre bonheur

Dis-je en leur fessant signe de me suivre, traversant la base, avant de partir ma cousine avait pris mon arme primaire aussi. Pas besoin de mon arme dans la base après tout. On était en sécurité. Marchant vers les quartiers pour invités, je leur mentionna certaine règle.

- Vos quartiers auront tous ce que vous aurez besoin. Niveau nourriture il y a une epicerie pas très loin de l'hôtel. Evitez de vous promenez en dehors de la base, la ville sont encore civile. L'infection ne s'est pas rendu jusqu'ici. Ce qu'on a vue pardessus Montréal s'était un missile d'infection. La base de Saint-Jean est équiper d'un système de repérage pour justement pas qu'on ce face infecté par surprise. Donc pas d'inquietude a avoir la dessus. pis euhm, il y a un couvre feu de la base, de minuit a 5h AM aucun militaire appart la police militaire, ou les forces speciales ont le droit de ce promener sur le terrain appart s'ils ont eu l'approbation écrite d'un général ou du Général Leroux, ou Colonel Johnson.

Ça résumais pas mal la situation, j'étais pas trop sur si je devais en dire plus ou non, ma concentration était justement pour ne pas que je sois déconcentré par Eira. J'ouvris la porte de la chambre qu'ils leur avait été attribuer pour y trouver deux lits doubles sur les lieux, TV, Frigo, Salle de bain etc... bref un vrai hotel
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Mer 28 Sep - 22:05

Les deux assassins avaient demandé permission, pour rester deux jours. Le temps qu’Eira se remette sur pied et qu’ils trouvent un moyen de rentrer chez eux. Contacter les Londoniens étaient techniquement leur priorité numéro un, en dehors que le dos de la femme reprenne du mieux. Voyant que la réponse se faisait relayer, Chaos et Cyber demeurait attentif. La question arriva enfin à Ghost qui avait le regard dans les vapes? Il lui fallut un coup de poing au tibia pour le ramener sur terre.  Toujours silencieux, le tandem attendait patiemment. Chaos tentait de contrôler ses réactions, les conservant au strict minimum. De toute façon, la douleur la ramenait toujours à un état d’inconfort qui l’empêchait de rougir en regardant le membre du Taskforce. La réponse fut finalement positive. Ils étaient alliés, pourquoi n’auraient-ils pas cette permission? Sourcils froncés, Blacks était visiblement étonnée du commentaire. Lincoln, quant à lui, fit un hochement de tête en guise de remerciement quand le Colonel leur permit l’hébergement, le téléphone et même un véhicule. Pour ce dernier élément, le duo doutait en avoir besoin bien longtemps, compte tenu de leur relation général avec certain de leur amis.

De plus, la blondinette ajouta quelque chose qui fit rire Eira. Ce n’était pas de leur problème ou de leur ressort. Ils n’étaient ni de la CIA, ni du FBI. Adressant un regard à son partenaire, elle s’exprima en suédois : « S’ils savaient, ils ne penseraient pas ça… ». Pour lui répondre, Cyber ne fit que dire : « That’s for sure… » concluait Cyber en anglais, sans se soucier des autres. Sans dire d’avantage, les assassins gardèrent le silence, écoutant distraitement ce qui se disait, particulièrement entre le petit renard avec son cahier et la gamine de la policière. Un talent qui semblait glisser de son crayon. En prenant la peine de regarder un peu, Chaos y vit son portrait, ainsi que celui de son partenaire. Ils ne s’y attardèrent pas plus longtemps – l’appareil atterrissait. Un choc en plus pour son dos, bien que minime pour la plus part, la fit grimacer. Le pire, c’est qu’elle n’était pas au bout de ses peines. Elle devait marcher, mais comme l’adrénaline était redescendue, cela représentait un problème.

« I’ll need help to walk Cyber… » avait-elle dit visiblement contrarié par la situation. Ni même très à l’aise de l’avouer. « Don’t worry, I got you.   » était ce qu’il lui avait répondu avec sa voix grave avant de prendre sa partenaire dans ses bras, comme il aurait pris un de ses enfants : un bras sous les fesses, l’autre dans son dos.  En la gardant comme ça, elle pouvait appuyer son corps sur lui et garder son dos relativement immobile sans vraiment d’effort. Faisant dos techniquement à tout le monde, elle tourna sa tête, dans le creux du coup de Lincoln. Le Général était là. En l’observant un moment, elle chercha des yeux celle qui s’était prise contre Tracy. La ressemblance était flagrante. Encore. Eira garda son commentaire, avant de fixer Ghost alors qu’il parlait. Il leur expliqua que les quartiers visiteurs étaient similaires à un hôtel et que ça devrait parfaitement convenir. Toujours dans les bras de Scoefield, la femme demeurait silencieuse, gardant toute sa concentration sur son dos et les quelques règles que l’homme du Taskforce leur expliquait. Leur guide ouvrit la porte de la dite pièce. Cyber déposa finalement la femme au sol, sans la relâcher pour autant. Un regard dans la pièce suffit à la femme pour qu’elle laisse s’échapper ses habituels commentaires et sarcasmes.

« I’m not sure how I’m supposed to feel right now. Overwhelmed with the sight of an actual bed or being treated like an actual human being. I don’t know.  Oh wait no… I know… There’s also the uncomfortable feeling of being on a military base… Where I cannot kill an annoying and idiot soldier… What do you think Linc? » dit-elle l’air aussi amusé que perturbé.
« I think you’re over thinking things. As usual, » déclarait-il en relâchant doucement son soutien.
« hmmm yeah. You’re right. There’s more important things, » avait commencer la femme en mettant bien en valeur son accent britannique. « I shotgun one of your pillows and I request silence for the next 3 hours… ohhh and you have to tuck me in the bed sheets… Cause I’ve been missing it for two fucking years… Pleaassee » concluait Eira un petit sourire taquin aux lèvres.
« You’re in more pain than usual aren’t you? » demandait Lincoln d’une voix sévère, sans que sa partenaire n’en tienne vraiment compte avec la réponse qu’elle enchaîna. Elle n’avait pas besoin de répondre à la question. Il la connaissait par cœur. Dix-huit ans à se suivre partout, à prendre soin l’un de l’autre.

« I take that as a yes because I’m your favorite little pain in the ass… » dit-elle  souriante, en se retournant vers Ghost. Elle réfléchit un instant. Les joues légèrement rougissantes malgré la douleur. « Thanks for showing us… We’ll be fine… Euhm.. If we could have the phone asap, that would be great. We’ll be able to do the arrangements so we can technically go home…   » dit-elle doucement en lui adressant un sourire lentement deformé par la douleur. Puis elle se traîna en boîtant vers un des lits. Détachant les courroies de ses couteaux et de sa « veste tactique » en chemin, Eira prit un oreiller supplémentaire, tira les couvertes avant de tout arrêter et de fixer ses bottes. Relâchant un long soupir de frustration, elle regarda son partenaire l’air dépité. « I’ll need your help with my boots too...   » déclara-t-elle d’une petite voix découragée.

Cyber adressa un sourire et un hochement de tête affirmatif à l’intention de Ghost en guise de remerciements. Il lui fit signe d’attendre, avant d’aller vers Chaos qui s’était péniblement assise sur le lit. Ce dernier détacha ses bottes, l’aida à ce mettre en place dans le lit avant de la serrer dans ses couvertes. À peine eu-t-elle la tête sur l’oreiller qu’elle s’était endormie. Lincoln s’en était assuré à l’aide d’un point de pression. En revenant vers Ghost, il sortit de la pièce et ferma la porte. Ne voulant pas réveiller sa partenaire qui avait grand besoin de ce repos. « Sorry for her attitude. She’s dealing with more pain then she’s willing to admit,» dit-il pour commencer avant de reprendre. « I also noticed the way you looked at her. And the way she acts with you. She likes you, maybe more and she doesn’t even know it yet. She’s never been in love. And I’ve known her for 18 years… So fair warning, don’t do anything stupid. » déclarait Cyber, en fixant l’homme du Taskforce. Il attendit sa réponse, s’il en eut une, avant d’entrer dans la chambre. Il se prit une bouteille d’eau et s’installa pour une sieste lui aussi, gardant toujours un œil attentif à la moindre respiration d’Eira.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Ven 30 Sep - 1:37

En arrivant dans la base de Saint-Jean j'avais apporter nos invités dans leur dortoire. Sarah s'était occuper de Dei maintenant. Le long qu'on marchait vers la chambre d'hôtel pour les deux assassins, afin de me distraire que j'avais un faible sur la femme qui me suivait. Je me demandais ce que ma fille allait faire de Dei et de Nathalie. Comment allait-elle rapporter sa cousine a l'Ordre, je repensais a Amy également qui était a l'infirmerie. Je me disais qui faudrait bien que j'aille la voir également après. Elle avait vécu un séjours très difficile a Montréal. C'était la moindre des choses que je sois la pour elle.

Arriver dans la chambre Eira était très confuse de comment ils étaient reçu. Décidément ils avaient été enfermer bien trop longtemps.. Elle taquinait son partenaire comme une enfant. Je trouvais le tout plutôt charmant. Une vrai esprit d'équipe. On sait qu'on connecte bien avec notre partenaire d'intervention quand on est capable de faire des blagues de la sorte. Je restais dans l'entré. Je me fis dire qu'ils allaient être correcte. Eira me l'avait dit avec les joue légèrement rose, chose que j'avais remarqué et qui me fis légèrement rougir également. J'étais confus.. clairement j'étais amoureux et je le savais. Mais j'aimais pas le feeling que j'ai présentement. CE n'était pas le moment! Mais elle était retourner dans son lit. Moment parfait, je pouvais me changer les idées encore, et de plus, elle venait de me dire qu'ils auraient plus besoin de rien appart le téléphone au plus vite. Mais il était autour de 11PM.. téléphones disponible comme a leur requête était a l'autre extremité de la base... j'allais devoir leur apporter demain. Quand fut le temps de partir Lincoln me fis signe d'attendre. Il s'occupa de sa partenaire pour ensuite qu'on sorte de la chambre d'hôtel pour s'excusé de son comportement, j'eu un petit rire fin qui aurait pu être confondu avec un rire de gêne (J'pas sur comment le décrire xD) avant de répondre


- No Worries, she went throught alot in Montreal.. i'm not expecting her to be top shape right now

Chose qui me fit bloquer par contre était sa phrase '' I've notice the way you looked at her'' OH GAWD. La je savais pas quoi répondre... puis il me dit qu'elle était amoureuse, mais ne s'en rendait pas compte encore alors la s'était un moment de gêne, mais mon mode '' TaskForce'' et '' Police S.T.A.R.S'' prit le dessus pour pas que je passaisse comme un enfant au secondaire qui est a vieille de ce faire ça première blonde. Je répondis simplement, en m'appuyant contre le mur

- I don't think you have something to worry about.. Either way.. i doubt you guys will want to hangout with military personal when you leave soo

Dis-je d'une voie calme. J'observa Lincoln tout le long avant de poursuivre en lui disant

- You should get some rest too, After all this time you deserve a good place to rest and a secure one

Sortais-je avant de tourner les talons. C'était quand même une dure réalité que je m'étais fais concernant Eira. J'Avais beau avoir un faible pour la demoiselle. Elle n'aime pas l'armé. J'étais militaire.. elle était peut-être amoureuse sans le savoir.. mais les chances qu'on puisse faire de quoi ensemble après qu'elle parte?.. J'étais pas super certain.. et surtout que l'infection allait commencé globalement. Il n'y avait aucune chance que le Général, même si s'était mon oncle. Me laisse en paix. et MIA TaskForce on the run n'aidait pas plus... en marchant dans les corridors je tomba sur un policier militaire, je lui expliqua rapidement que si Eira ou Lincoln sortaient pendant la nuit de leur chambre. De faire venir le taskForce et non d'intervenir comme ce que leur protocol disait. Naturellement il m'envoya promener jusqu'a temps que Jess arrive par derrière

- If you don't call a TaskForce member, there are high chance that they will kill you.

Le policier militaire resta bête. Ma cousine ce retourna, elle n'était pu avec son équipement. Juste ses pantalons BDU avec un T-shirt noir des forces armés canadienne, elle me suivit jusqu'a nos quartiers TaskForce en sous sol de Saint-Jean ou j'en profita pour retiré mon équipement

- So, how's Amy and Dei?

- You know how they are right now Steph. I'm not here for that.

Je me retourna la face interrogateur. Retirant ma veste tactique en observant Jess droit dans les yeux qui me lançait un regard '' Awaille crache le morceau''

- Oh don't start

- You were watching her they entier time we were on the helicopter!

- It doesn't prove anything

- Don't fool me around Steph, you like that girl.

- Its not what you think Jess..

- And why's that? She's pretty, intelligent.. has some combat skills. And she ran to help you with Kaiden even if she doesn't use firearm when she fights. I bet she has something too for you

- Yeah Cyber told me before i left

- THEN WHAT ARE YOU WAITING FOR!

- Are you for real? I can't.. i just can't..

- And why's that?

Je finis de retiré mon équipement de combat, ma cousine était toujours accôté sur une table pas très loin, les bras croisé, bien que quand je lui avais dis que Lincoln me l'avait avoué pour Eira, elle était plutôt outré de ma réponse, je poursuivis en lui disant

- She's a mercenary. I'm a member of a unit that doesn't exist on paper. She hates the army

- I think thats more you trying to find a excuse not to give it a try on her

- Screw you Jess


Avais-je shooté a ma cousine en claquant la porte de ma case avant de sortir du vestiaire. J'étais pas content de ça réponse quand je lui avais dis que je pensais pas que ça fonctionnerait.. J'en sortie même du vestiaire avec naturellement ma cousine a mes trousses.
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 146
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Ven 30 Sep - 2:20

Conversation avec mon cousin dans notre vestiaire d'équipe. J'avais atteint une corde sensible de Stephane. Je le connais, s'était moi sa partenaire depuis qu'il était dans le TaskForce. Aussi longtemps que moi. J'avais changer quand il était partie pour être une police a Raccoon City. Mais sinon.. Stephane is my bitch si je peux dire ça de même. En sortant du vestiaire celui-ci était fru parce j'avais trouvé qu'il ce cherchait des excuses pour ne pas sortir avec Eira. Ou pas tenté sa chance, SURTOUT! que la femme comme telle était amoureuse aussi de ce qui venait de me dire. mon cousin avait le droit d'être avec quelqu'un qui pourrai le rendre heureux aussi. Pas obliger de ce concentré sur sa job uniquement et de vouloir détruire le bio-terroriste a tout prix. On peut pu dire Umbrella. C'est nous qui avait abattu Sergei Vladimir, ancien boss d'Umbrella. Pas Wesker... enfin bref.. en sortant du vestiaire j'attrapa mon cousin par le bras, les points de pressions sur son coude pour le coller au mur et reprendre notre discution

- We're going for a coffee, not a option

J'allais pas lui donner le choix. Il savait après tout qu'on pourrai ce pogner longtemps dans le corridor que les MP viendrait nous chercher. Il accepta pour qu'on aille dans une cafétériat pas très loin. Je lui fis s'assoir pour que moi j'aille chercher deux caffees pour nous deux. Avant de prendre place devant lui en continuant

- Alright.. Drink it will help you think properly, you knew i was right about those excuses of yours. Why are you doing this to yourself?

- We're military.. we're going into mission where nobody else wants to go. Or do horrible task to achive our goals when we need to.. she can't be with someone like me. And plus.. i still have alots of responsibilities around the base. I don't have time for a girlfriend..

- And it didn't accure that she might have done horrible things too as a mercenary?. She's not so different from us. The only difference i see, we have the ONU and OTAN to back us up when we kill people. She has Cyber. Thats the only difference. She's a mercenary. I'm sure if we do a good investigation on both of them we'll find horribles history about them. Just like them if Sarah lets them spoof around in the command center, they might learn we went to hell when we started here. She's not differente. And plus, not only she's not differente, but she could also be another support on the field. She definitly can hold her own out there.

- Yeah i guess soo.. but nah, i can't.. she can't be...

- I believe its more you who doesn't allowe yourself to love someone..

-What do you mean?

- When was the last time you had a girlfriend? After Kathy?

- .....

- Thats what i thought.. after thoses events you both had your scares.. Sarah is afraid of the water, and you. You are afraid to love and endanger that person. Specialy since last person you loved was killed by Umbrella *Je pris une gorger de mon cafe avant de prendre la main de Stephane pour reprendre en lui regardant droit dans les yeux* You are a good man Steph, you take care of your people.. you raised a beautiful daughter even with all of this shit whole.. and you are the one that picks us up when we're down. You deserve someone, and you must let someone love you. Without being scare that they will get killed. You're not helping yourself by doing that.

Pendant que je lui parlais j'avais remarqué que son regard avait légèrement descendu pour observer la table. De manière très déliquate je lui releva le menton pour qu'il me regarde droit dans les yeux

- From all the personnal on this base, you are the greatess of all. But form all the things you can do, from all those impossible things you can do. You are afraid to love, your self estime is too low on that side and its normal after all you've been throught.. but you can't let it drown you, or you'll never be happy. Sarah is a big girl.. you have to think about yourself and not always think when are we going to be deployed again. Its not a life Steph.. and plus.. if Malcom or that lady lunched those infected missiles.. it won't take long before the earth is destroyed by the virus. You should get a girl now

- God dam it Jess!

- But its True!.. You're a awesome men Stephane.. and i'm sure Chaos will be really lucky to have a men like you by her side. That will take care of her when she's not on the field. Cause needless to say, she won't stop killing, lets just make sure she doesn't hurt anyone on our bases..

- But how.. how can i talk to her?.. to try to get close to her... i don't even know if they'll leave there room tomorrow..

- She's not a military, but a mercenarie. They don't have a specifique schedule to follow to improve there training. My guess you could start with a run tomorrow morning around the base

- What if she's not there?

- She's a girl, combat type, she'll run in the morning.. if you go out before her.. then run until she's there. Will loose the calorie you jsut gain with the coffee we're drinking now. Cyber told you she's in love..

- Well he said she is.. but she doesn't even know it yet, never been..

- You'll see right away tomorrow if that is the case. If soo, find a way to keep contact with her, even tho she's on the otherside of the globe. do NOT try to keep her here.. you'll never succeed and you'll end up on her target list. Try to keep contact with her tomorrow.. and i know you can do that..

- Yeah.. i guess..

-There's no '' I guess'' i've knowed you mentaly for over 20 years big guy.. and i bet if we ask Amy she'll say the same thing. specially with all the details we've spoke of... now.. promess me you'll run tomorrow morning. You can stop at 8 AM only.. not before.. after 8 too many military outside. She'll never go for a run.

- How can you be soo

- I'm a girl too remember? I know its hard to remember since we use the same combat technic or weapons, so i can mostly call what she would do for workout and stuff.

- Okay.. okay.. i'll run tomorrow..

- You better.. you're a good men Stephane.. don't let yourself drowned into thinking something you are not. Next time you do that i'll kick you ass myself.

Dis-je avant qu'on ce relêve de notre chaise, j'en profita pour lui donner un calin. Il le meritait, pis je sentais que j'avais réussit a le convaincre d'aller voir Eira demain matin pour qu'ils gardent contacte.. surtout en le convaiquant qu'elle n'était pas tellement différente. Et qu'il devait ce laisser tomber amoureux. Et pas juste cracher sur des occasions ici et la.. chose que je n'avais pas parler était de la potentiel réaction de Cyber sur ce que Stephane lui aurait dit après qu'il lui a dit que Eira était amoureux - Oh gawd ça commence a faire du monde qui parle ça - J'allais devoir m'entretenir avec lui. J'allais devoir trouvé Cyber demain s'il n'était pas dans sa chambre pendant que mon cousin cours avec Eira.... m'enfin bref... on était pas en terrain hostile, et j'avais cru comprendre entre les branche que Huge montait a Washington avec mon père pour aller régler certaine affaires sur la situation des virus dans le globe.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Ven 30 Sep - 18:50

Eira s’était assoupie rapidement. La fatigue et la douleur l’emportait autant que son partenaire s’était assuré qu’elle s’endorme rapidement. En effet, il avait appuyé sur un point de pression, question de lui faire perdre conscience et que sa nuit s’enchaîne rapidement. Il était relativement tard et le repos était primordial dans son cas. Cyber, quant à lui, s’était allongé et finalement endormi en écoutant la télévision. N’importe quoi qui passait à la télé lui suffisait. Cela faisait deux ans qu’il n’avait pas pu le faire. Ça faisait du bien d’être sorti de ce trou en béton. Même une fois endormi, Lincoln gardait une partie de lui-même concentré sur sa partenaire mal en point. Celle-ci pouvait se réveillé en panique à cause d’un mauvais rêve et se blesser. N’empêche que tout se passa bien. Pas un gémissement de douleur, rien. Elle ne bougea pas de la nuit, entouré d’oreiller et bien bordée.

Ce n’est que vers 4h du matin qu’elle ouvrit finalement les yeux. Endolori pas la veille, ses muscles étaient tendus. Quant à son dos, il était douloureux, mais potable pour l’instant. Prenant son temps, question d’évaluer les dégâts, elle se mit sur le dos et s’étira doucement. Jusque-là, tout allait bien. Les maux de dos n’étaient pas insupportables. Pas encore. Se redresser fut légèrement plus laborieux. En prison, elle n’avait pu faire autre chose que son yoga. Rien qui n’exigeait autant d’énergie et de stresse que la veille. Elle n’avait pas reçu de coups non plus depuis un moment. Lentement, elle se traina jusqu’à la salle de bain, encore avec les vêtements de la veille sur le dos. Ils étaient sales. En fouillant un peu, elle trouva dans l’armoire des vêtements militaires de base. Ses pantalons, elle pouvait encore les portés, c’était plutôt niveau sous-vêtements et chandail qu’il lui faisait se changer. Trouvant son bonheur, du gris foncé et du noir, elle activa la douche. Ça ne pouvait que lui être bénéfique.

En s’observant un peu dans le miroir, elle remarqua la brûle sur son bras, causé par une balle – gracieuseté de Malcom. Rien qui ne guérirait pas, ça ne ferait qu’une cicatrice supplémentaire. Et au point où elle en était, une de plus ou une de moins, ça ne changeait plus grand-chose. Puis, elle fit dos au miroir, une fois complètement nu. Son dos avait pris quelques couleurs dans le bas, près du bassin. Le tout était un mélange douteux de violet, bleu, vert, rouge et jaune. Essentiellement, ça s’apparentait à une nébuleuse particulièrement incommodante au touché. Soupirant un bon coup en constatant son dos strié de cicatrices, elle entra dans la douche. L’eau chaude la détendit suffisamment pour rendre la douleur et ses muscles supportables. Elle était redescendue à un potable 6 sur 10. Quand elle eut terminé, elle se sécha et vêtit. Camisole noire qui lui collait au corps comme elle aimait. Ses pantalons et elle entreprit de refaire les bandages au niveau de ses chevilles – qui montaient comme chez les moines tibétains – et ceux de ses poignets. Finalement, elle prit un gros chandail à capuche qu’elle enfila par simple confort et ainsi gardé ses muscles au chaud.

En sortant de la salle de bain, elle chercha l’heure. 4:47am. Elle avait le temps d’attaché ses cheveux et elle pourrait enfin sortir. Mise à part quelques mèches insubordonnées qui encadraient son visage, le reste était fixé comme la veille : demi-couette et deux tresses qui se liaient en chignon plat. 4:56am. Le couvre-feu terminait à 5am. Le temps qu’elle sorte et se rendre jusqu’à la sortie, elle serait correcte. Jetant un dernier coup d’œil à Cyber, ce dernier dormait à point fermé. Ça lui arracha un léger sourire. Sans prendre la peine de mettre ses bottes, elle les prit dans ses mains et se dirigea vers la sortie. C’était silencieux, agréable. Pratiquement pas d’âmes qui vivent. L’heure tournait à 5am au même moment où elle mit les pieds dehors.

Le matin était frais, la chaleur viendrait plus tard en début d’après-midi.  Prenant une grande inspiration, l’air frais, non bétonné lui fit le plus grand bien. Sans se presser, elle mit ses bottes avant de partir en joggant. Elle ne le fit pas sur une grande distance, son dos était trop douloureux. Ça faisait un trop grand choc. Alors, elle prit simplement son temps, une bonne marche allait suffire pour l’instant. Au bout d’un moment, elle trouva simplement un endroit à l’écart, près de vieilles estrades délabrées. Elle s’étira quelques instants, retira ses bottes et commença une routine de yoga. Le corps bien réchauffé, elle retira son kangourou et s’installa en planche d’abord. Puis, lentement, elle retira ses pieds du sol. En parfait équilibre, comme ça, même le dos endolori, elle pouvait rester ainsi longtemps. Très longtemps. C’était la seule chose qui lui avait fait passer le temps dans sa cellule. Concentrée, elle se souciait peu des gens encore peu nombreux qui joggaient plus loin sur la piste/chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 1 Oct - 14:50

Jessica m'avait intercepté pour me convaincre que ça pourrai être une bonne idée que j'arrête de m'entêter avec mes affaires militaire et je penses plus a moi. Après qu'elle m'avait laisser pour la nuit j'étais retourner chez moi. Je possèdais une demeure sur la base.. (en fait on était dans la même, mais a la barraque qu'on avait on pouvait tous y vivre..) bref la nuit avait passé. Je repensais a cette conversation dans mon lit. Elle avait raison, s'était ce que je détestais de ma cousine ou bien ma partenaire. Dépendant de quel point de vue on voyait la chose. Bref la nuit avait passé. Je m'étais réveiller aux petites heurs du matin. J'allais suivre les conseils de Jess. J'allais sortir et tenter de trouvé Eira avant qu'elle ne retombe prêt de Cyber. Surtout avec ce que je lui avais dis la vieille, probablement qu'il me regarderai de travers a me voir avec.

Je m'étais habiller de manière banale. Chandail militaire americain avec pantalons camo digital et mes bottes militaire. J'étais force speciale.. m'entrainer avec le plus d'équipement sur le dos.. s'était quotidien. Bien que a cette heurs si on ne s'entrainait pas tout le temps.. enfin bref, en sortant dehors, belle temperature. Je me dirigea vers la base militaire. Passant les policiers militaire et je continua mon trajet a bord de ma moto.

Je me stationna pas très loins des zones ou des soldats couraient en ploton. Retirant mon casque, j'observa les environs. pour ensuite repérer Eira plus loin des terrains ou les soldats de l'armé canadienne s'entrainait. Marchant tranquillement, passant a côté de quelque lieutenant et sergent qui me fit un bref signe de tête. J'étais pas canadien, si un uniforme americain ce promenait sur la zone s'était parce qu'il était de l'OTAN sinon l'armé americaine n'avait rien affaire ici. M'approchant de la demoiselle dans son Yoga, j'avoue que j'avais le coeur qui battait a 50 miles a l'heurs. Mais il le fallait, sinon j'allais perdre contacte, puis sans doute des reprimente de Jess au passage. elle fessait la planche mais en ce tenant en parfait équilibre sur ses mains.


- This is pretty Impressif, havn't seen alot of people doing that

Naturellement je parlais de la pose de planche qu'elle fessait dans l'herbe. Je m'étais rapprocher,il fallait s'attendre a ce que mon dialogue soit plus militaire malheureusement.. j'essayais de trouvé des choses a dire mais s'est vrai que depuis la mère a Sarah, je n'avais pas d'idée en général comment approcher le monde. Je repris ensuite, concernant le dos

- How's your back?.. you were in a pretty rought shape yesterday.. i'm surprise to see that you're already outside training instead of taking a day to relaxe before going out again.

Okay s'était claire que je savais clairement pas trop comment approcher Eira.. chose qui me frustrait un peu puisque je devrais savoir comment en temps normal. Maintenant je pouvais pratiquement dire que ma fille avait plus d'experience de coeur que moi même. C'était vraiment triste... mais la vient le temps d'Essayer de connaitre plus Eira.. faudrait peut-être qu'elle apprend mon nom en dehors des zones infecters...

- Oh and my name's Stephane, when i'm not on duty, what's yours?.. i'm guessing Chaos can't be your real name right?..

Dis-je avec un petit sourir en coin avant de poursuivre, j'étais sur une lancé. J'allais me renseigner pour la connaitre davantage. sa pourrai quand même être un début.. même si les seuls choses que je sais était qu'elle est mercenaire... etqu'elle était en cellule depuis 2 ans... d'ailleurs pourquoi?

- And if you don't mind asking.. i was wondering, how did you end up in the CIA cellblock in Unit Kingdom? I must say.. someone of your talent or Cyber's talent getting cought by the CIA.. i'm wondering how did that happen?

on allait commencer par ça. S'est vrai que dans le font, on ce connaissait pas tellement. Je m"étais garder une certaine distance question de ne pas m'imposer trop trop dans ce qu'elle fessait. Mais en même temps je m'étais mis a son niveau question de pas parler debout pendant qu'elle fessait ses mouvements de Yoga autour. Je gardais quand même un certain contrôle, puisque j'avoue que j'avais encore la patate qui runnait présentement, mais je tâchais de bien le cacher en attendant mes reponses
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 1 Oct - 16:19

Concentrée à rester en parfait équilibre, ça lui permettait d’oublier la douleur et les pelotons militaires qui circulaient. Ils étaient plusieurs, mais pour l’instant tout allait bien. Elle ne s’était faite abordée par personne, ce qui signifiait dans sa tête une bonne chose. Plusieurs minutes passèrent. Encore et encore. Combien, Eira n’aurait pas vraiment sur dire. Sauf qu’au bout d’un moment, elle se sentit observée. La voix lui était familière. Il commentait sa capacité à faire la planche. Redéposant ses pieds et tourna la tête, c’était Ghost. La femme se redressa rapidement sur ses pieds, incertaine étudiant l’homme de la tête au pied, le visage neutre. Sans qu’elle ne dise quoi que ce soit, l’homme lui demandait comment allait son dos. Surprise, Chaos haussa les sourcils. Visiblement peu habituée de recevoir l’attention de qui que ce soit autre que son partenaire de combat.

« I… euhmm. It hurts but nothing unbearable, I guess. On a scale pain of one to ten, its 6… So it’s decent. I guess. I’m really used to it… » dit-elle en haussant les épaules, réalisant à quel point cela pouvait être étrange de dire ce genre de choses aussi banalement. « Euhm.. Why asking ? I mean…. It’s nice? Of you, but I don’t see the point…   » avait-elle déclaré en prenant son kangourou pour l’enfiler de nouveau et caché ses mains dans la poche ventrale. Son regard gris était fuyant, témoignant de son inconfort. Elle ne savait pas trop comment se sentir non plus. Des papillons dans l’estomac ? En quel honneur ? Eira ne comprenait pas trop, mais elle écoutait ce qu’il avait à dire. Il se présentait. Stephane était son nom et il souhaitait connaître le sien. « Your daughter didn’t tell  you? I’m surprised… Strangely, Chaos is a more suitable name then what mine really is and means…   » dit-elle en allant s’asseoir en haut des estrades.

Toujours sans ses bottes, elle les avait laissés au sol. D’en haut, elle observait et analysait tout, jetant des regards furtifs au membre de la Taskforce. Le regarder trop longtemps faisait monter la chaleur dans ses joues, donc elle évitait. Il lui demandait ensuite ce qu’il avait valu d’être capturer par la CIA et surtout comment. Son tandem était particulièrement fort, alors cela faisait peu de sens. À cette pensée, du comment tout s’était passé, elle eut un petit sourire. « It’s a long story ? », dit-elle lui faisait un petit signe timide de venir s’asseoir. « First you should know that me or Cyber are not fawned of authorities,  specially organisations like the CIA, the FBI and usually Taskforce. » commença Eira avant de poursuivre. « We threatened the CIA and the FBI more than once in the past 18 years. Yeah…  We technically got caught on purpose. Because we had reasons to believe that the CIA is more than corrupted. And the best way to know , it’s from the inside. We paid a large price for it, but it was confirmed in the end. Malcom had a contact that got us out, from the CIA. That’s what he said anyway. But euhm, don’t tell anyone, that we planned it that way. We like them to think they are better than us. Easier to trick them that way… »dit-elle un petit sourire en coin.

Le silence reprit et Eira ne dit plus un mot pour un instant. Elle venait de prouver qu’ils étaient plus que de simples mercenaires qui travaillaient pour l’argent. La femme ne savait pas trop quoi rajouter, elle n’était pas tellement bavarde. « Sorry, I’m not a fan of talking… Euhm.. and now it’s getting awkward… » dit-elle en rougissant et regardant partout, sauf Stephane. Passant une main dans ses cheveux, elle prit une grande inspiration. Prendre son courage à deux mains, s’était plus difficile que prévu devant un homme qui lui plaisait étrangement. Elle osa lui jeter un regard pour répondre finalement à sa seconde question.  « Eira. My name is Eira. It means snow in an old language. My mom chose because I was born on a snow day.  Nothing like Chaos… » dit-elle d’une voix qui ressemblait à un murmurre alors que son ventre gargouillait. « Sorry about that… Euhm, you got any other question? » demandait-elle  doucement, reprenant son silence et son regard fuyant. Sa fille lui ressemblait, mais Eira voyait mal comment elle pouvait songer à entreprendre une quelconque intimité avec qui que ce soit. Ça lui paressait simplement trop étrange, hors de sa zone de confort, littéralement.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 1 Oct - 17:51

J'avais trouvé moyen d'enclancher une conversation avec Eira. J'étais plutot content de mon coup, même si présentement j'avais le coeur qui battait a 100 miles a l'heurs pendant que je lui parlais. J'avais commencer la conversation en lui demandant comment son dos allais. Elle m,avait répondu que sur un échelle de 1 a 10 elle était a 6, donc s'était correcte maintenant. Chose qui s'expliquait aussi en la regardant aller dans osn Yoga. CE qui me boucha était qu'elle me demandait pourquoi j'avais poser cette question. J"'étais un peu boucher, asser que je sentie une bouffé de chaleur passé. Pas très amusant quand t'essayait d'utiliser tes skills de terrain pour masqué le fait que la fille en question te fessais de l'oeil.

- Well i was wondering, you looked really in pain back on the roof of Place Ville Marie. And plus Cyber helped you walk around too... i admit i was a bit concern.. i'm the kind of guy, or person that makes sure everybody around are okay... so that probably why...

La partie '' Place Ville Marie'' avait été dite de mon accent français, mais aucunement francais.. ça demontrait que j'étais totalement anglais.. un peu d'une autre langue mais s'était pas le français. En tant que TaskForce on ce devait quand même d'apprendre une autre langue que le reste de notre équipe connaissais pas, dépendant de notre mission. bref pis le reste s'était dit légèrement de travers.. j'avais eu de la difficulté a formuler ma phrase correctement pour camouflé le fait que j'étais plutot inquiet sentimentalement parlant que parce qu'elle avait été dans mon équipe le temps qu'on était a Montréal.

Puis après que je me sois présenté. Elle manifesta sa surprise quand Sarah ne m'avait pas dit son nom.. et que son nom sur le terrain était plus adapté que son vrai nom... okay?.. mais elle répondait pas a ma question!.... Elle avait en faite embarquer sur le fait que la CIA les avait attraper parce qu'ils l'avaient voulu. Pour voir la corruption sur leur système... surtout que selon les dires de Malcom. S'était un agent de la CIA qui les avait fait sortir... j'eus un petit bloque. Mais je me disais que je m'y attaquerai plutard. J'avais une journée après tout pour me rapprocher de l'assassin. Après ça elle était partie pour de bon si je n'assurais pas mes moves ici. Donc la job, a plutard. Comme Jess me l'avait dit. J'avais le droit de pensé a autre chose que le travail après tout.

bref j'étais dans mes pensés, elle me sortie de mes pensés quand elle m'Avait dit que ça devenait awkward présentement, en rougissant... j'étais légèrement rosé aussi, parce que s'est vrai que je ne sacvais plus ou aller présentement avec mes parôles.. demeurant silencieux * Pense Stephane! Tes mieu que ça!* Pensais-je en essayant de trouvé un autre sujet de conversation.. je voulais pas parler de TaskForce ou de l'OTAN.. s'était pas mon but mais pas du tout en lui parlant... elle finit par me dire son nom, la ou j'eus un soulagement avec un petit sourir aux lèvres. Soulagement du au fait que je pensais pas qu'elle me dirait son nom au final. Je lui avais dis le mien mais ça avait pris quand même un temps avant qu'elle me dise le sien.


- Well Eira. It is nice to meet you, and i must say.. it is a pretty name for a pretty woman like you

Deux secondes après avoir dit ma phrase je réalisa ce que je venais juste de dire. La gêne s'empara de moi rapidement, j'étais devenu rouge avec les papillons dans le ventre et j'avais chaud aussi. Ma première pensés fut d'enlever mon chandail. J'avais trop chaud.. mais après réflexion j'eus simplement la face de '' Ahm.. hum. ahmh..'' a place, avant de reprendre, puisqu'elle venait de me demander si j'avais d'autre questions.. j'en avait effectivement une.

- Well i don't really have more questions.. but if you'd follow me. I'll be able to give you the cellphone we promess so you can call your none criminal contact

Dis-je avec un clin d'oeil amusé avant de continuer a sentir mes bouffé de chaleurs.. okay non fallait que je me calme.. je repris en disant

- Euhm.. or you can wait here.. i'll be right back with the phone requested... since you don't like to hangout with military personal alot... its basicly your call

Okay je tournais en rond pis je le savais, sauf que je savais pas comment me sortir de ces rapides. C'était pas une situation que j'avais tendance a voir souvent. Donc je savais vraiment pas comment m'y prendre.. je voulais qu'elle me suive pour qu,on aille lui chercher son cellulaire, mais en même temps j'étais rouge rouge rouge.. d'ou pourquoi j'évitais de l'observer également trop longtemps, sinon je sentais encore que j'avais plus chaud. D'un autre côté si elle restait pendant que j'allais chercher le cell. Peut-être que ça me donnerai le temps de me calmer interieurement aussi.... bref tout une dileme. Je laissa la jeune demoiselle qui m'avait décidément très bien taper dans l'oeil décidé si elle me suiverait ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 1 Oct - 19:26

Il lui expliquait que demander comment elle allait était naturel. Il s’inquiétait de son entourage. Sur le coup, elle fronça les sourcils. Elle n’était pas de son entourage. Pas vraiment, alors il s’inquiétait malgré tout. Ça gêna Eira qui se renfrogna un peu. Personne ne s’inquiétait pour elle, personne sauf Cyber. M’enfin, elle lui expliqua pour la CIA et son nom ensuite. Il était ravi de faire sa connaissance. Ce qui suivit figea la jeune femme : «  un joli nom pour une jolie femme comme elle ». Son cœur serra, ses yeux devinrent ronds et ses sourcils haussèrent. Après quelques secondes, elle éclata de rire. Un rire gêné mais léger, qui lui offrait quelques douleurs au dos, mais rien d’important. Il était rouge. Il était tellement gêné de ce qu’il venait de dire. Pauvre enfant.

Par la suite, il lui dit que non, il n’avait pas d’autres questions. Elle pouvait le suivre ou pas, dans les deux cas, c’était pour le téléphone cellulaire, pour contacter ses amis « non-criminel » avec un clin d’œil. « Are you mocking me? It’s legit real normal friends! And none criminals, for real, »dit-elle en riant, l’air légèrement outré. Sinon elle pouvait attendre sur place, vue qu’elle n’aimait pas tellement les bases militaires. C’était son choix.

Puis, avant même qu’elle ne puisse répondre plus, Stephane avait fait demi-tour. Il avait commencé à tracer son chemin pour aller chercher le cellulaire. Elle se parla pour elle-même quelques secondes. Elle n’était pas douée avec les gens, décidément vraiment pas douée. Relâchant un long soupir de résignation, elle descendit des estrades pour mettre ses bottes. Elle n’avait aucune envie de rester là, alors que ça commençait à s’animer. Plus de soldats, plus de voix, plus de tout. Pas question qu’elle reste là à attendre. Bottes au pied, Eira se mit au pas de course.

« Ghost ! Wait! » dit-elle en le rattrapant. « I’m sorry, for laughing. It’s just… It wasn’t against you, really. I… No one ever said that nicely… Not like you did anyway… And I don’t want to be alone over there… Soon it will be too crowded… » déclarait Chaos en peinant à suivre son pas. Ses jambs ne lui permettaient pas de si grande enjambée. « Can you... Can you slow down. My back is fine, but not it top-shape. Enough for yoga, cause it’s soft and relaxed. So yeah… It’s like a nebula of color right now. Kind of beautiful actually, even if it hurts like a bitch, » expliquait la mercenaire en ralentissant le pas. Légèrement parano, elle gardait un oeil sur son entourage.

« Since you don’t have any question. I have one.  Why do you work with your family? It’s kind of the first rule on the “what not to do” list. And you brought your daughter in it too. Or she decided and you didn’t have your word to say. That I don’t understand either… » Son ton de voix était clair, réfléchie et un peu accusateur.

Puis elle reprit sur un ton absent en fixant chaque soldat qui passait un peu trop près d’elle. Et chaque fois que ça arrivait, elle se rapprochait un peu de Ghost, le temps qu’elle retrouve une bulle de confort. « To be fair and honest, I don’t miss that kind of place. To many bucket head. No one that can think without anybody telling them what to do… It’s just plainly stupid… I don’t understand the concept of blindly following orders without questioning it… » Il y avait une certaine animosité dans tout ça, dans ses mots. Dans ce qu’elle disait. Elle pensait chacun de ses mots. Une très grande partie d’elle ne souhaitait qu’une chose : rentrer à la maison. Elle se perdit un peu dans sa tête, répétant toujours les mêmes mouvements. Se rapprochant de Ghost chaque fois qu’un militaire passait trop près, reprenant ses distances avec Stephane. Un réflexe simple qui témoignait d’un visible inconfort envers autrui.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 1 Oct - 22:01

Je lui avais lancé un compliment rapidement s'en m'en rendre compte, j'étais mal alaise.. effectivement, on avait tous nos faiblesse et moi s'était pas sur le terrain, mais plus quand venait le moment de parler de mes sentiments amoureux... la joie.. sauf que ce qui me gêna le plus s'était quand elle s'était mise a rire... bon la je me sentais très niaiseux.. d'un coup sa avait brisé les espoirs que j'avais.. ou du moins je l'avais fais rire?.. mais je l'avais complimenté.. s'était drôle?.. je comprenais encore moi, mais j'étais rouge tomate.. parfait pour un militaire qui est dans les forces speciale.. une chance s'est pas dis a voie haute dans la base de Saint-Jean..

Je lui avais fais ma blague concernant ses amies. Celle-ci avait prit leur défense et ce fut quelque chose qui me fit rire très légèrement, rien d'offensent, mais j'avais eu pile dans le panier quand j'avais eu l'idée de ma blague. Je répondis rapidement quelque chose qui ressemblait a '' Oh je te crois aussi. je te crois'' sans pour autant en dire plus.

Suite de quoi je m'enligna pour partir, je lui avais proposer de rester, j'allais revenir, ou elle pouvait me suivre. J'espèrais être capable de me calme emotionnellement un peu... mais non, elle avait décidé de me suivre, en me demandant de ralentir le pas en s'excusant également. Elle n'avait jamais été complimenté avant.. c'était tout nouveau, et pas venant de quelqu'un dans mon genre... j'eus un sourir en coin, avant de lui répondre


- Its all good.. but just so you know.. i really meant it. You are pretty

Dis-je avec un beau sourir qui s'était dresser avant qu'on commence a marcher lentement, question de odnner une chance a Eira pour qu'elle me suive. Elle avait des problèmes de dos.. j'ignorais encore la nature de s'est problème la.. mais avec ce que je savais de hier et aujourd'hui.. l'UStanak ne lui avait pas fait autant de dommage pour qu'elle soit autant raquer.. dans mon cas il m'avait sans doute cogner beaucoup plus souvent moi que elle.. et j'étais en parfait état. Mais bon, on embarquera pas sur le sujet.. en fait Eira me demanda une bonne question.. pourquoi je travaillais avec ma famille. On avait pas eu besoin de lui dire. Elle avait deviner.. Analiste celle-la.. j'eus un sourir aux lèvres pour le début de la question, mais pas a la fin. Pourquoi Sarah était la. J'eus plusieurs flash du massacre de Miami qui m'était revenu a pleine vitesse.. avant que je réponde

- Well on the '' do not do list'' i could ask the same about you and Cyber. been together for 18 years it is the same situation than i have with Willow for 20

Je pris une petite pause, avant de répondre a la première question. Ça me gêna pas de n'En parler. bien au contraire vue que s'était des permissions speciale.

- Well working with the family. I don't consider Sarah to be working with me. She helps whenever she can on the computer for hacking and everything. But she is not a member of the TaskForce. She can't do the training for it.. she has a special training but its different. For Amy.. to be honest i wasn't expecting her to work with me or Willow.. shit just hits the fan in Montreal, and we happen to be running into her over there... and now she wants payback against Tricell and Malcom...

Je pris une légère pause avant de reprendre en disant

- As for Willow, she was my partner for the past 20 years and my cousin at the same time. The permission came from not her father, but general Hitsugaya that you havn't met and wont meet.. since he died not too long ago.. he said that our team is our family, we would protect eachother the same way that we would protect any member of our team if they were in trouble. BUT! if one of us is in trouble. We need to still follow the priority of life code, and not run into the danger to save the other one. Sometime its hard but i know she can hold her own..as much as i can

Voila pour Amy et Jess. Amy surtout parce qu'elle venait d'intégrer le taskforce.. Jess ça fessait quand même très longtemps qu'on était dans la même équipe mais maintenant venait la question pour Sarah. Vue que S'est vrai que j'aurai pu l'influancer ou la forcé dans le domaine.. Elle! S'était pas de mon ressors vraiment. Plus elle qui s'était engager

- As for Sarah.. she volonteer after Umbrella killed her mom and brother. Just like Amy right now she was moved by the wish of vengance.. but she's not a super soldier like me.. Jess.. you.. Huge.. or a SWAT officer like Amy. She has a basic military training. Me and Jess did a special training for her since she's afraid of water. She can't do the TaskForce Training... but she'd rather stay in base behind her screen to help us out. Hack system or even activate ennemi defense systeme against them.. she can basicly do anything she wants, and find everything she wants on everybody

C'était ma fille. J'avais pas expliquer comment sa mère était morte ou son frère.. mais j'avais pas mal sécurisé l'hypothese que je l'Avais trainer dans ça. On continua de marcher, je gardais le rythme de Eira en observant les environs. Presque arriver a destination elle me mentionna qu'elle n'aimait pas la base en autre. J'eus un sourir en coin en lui répondant

- I can understand. Specialy if you're not a big fan of autority.. to be honest i'd rather stay outside of the base. We have our home in Saint-Jean. Helps military to disconnect from the job.... and for them.. well they're trainies... most of the time its what keeps them alive on the field or against the virus. Even tho this base is mainly a OTAN base now.. and a Anti-Bioterroriste base at the same time. Regular military personel now from the canadien army do there soldier training in Valcartier. Up north...

On entra par la suite dans une piece. Une receptioniste s'y trouvait. Je lui dis que j'étais venu pour le cellulaire. Elle m'en tendit un fraichement neuf encore dans son emballage. Avec une battrie pour charger. Je me retourna vers Eira pour lui demander

- I don't think you've forgot how to use those....

Encore une fois avec un clin d'oeil amuser. Encore légèrement rouge mais moins pire que tantot. Je lui tandis le chargeur portatif avec le cellulaire par la suite sans dire un mot. Ils allaient pouvoir regagner pleinement leur liberté maintenant et contacter leur amies..
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Sam 1 Oct - 23:22

Quand il prit son rythme, elle le remercia d’un simple signe de tête. Avant de lui poser ses questions et tout le reste. Il ne semblait pas tout à fait convaincu quant à ses amis. Il allait être plus surpris encore d’apprendre le type de personne qu’ils étaient. Rien à voir avec le type de personne qu’elle-même ou Cyber était. Bien au contraire. Toutefois, malgré ses excuses, Stephane lui confirma qu’il pensait ce qu’il avait dit. Les joues rouges, elle le fuyait du regard. Puis concernant ses questions le gros signe d’alerte comme quoi on ne travaillait pas avec sa famille, elle obtint ses réponses. Il commença d’abord par un commentaire sur son rapport avec Lincoln. Elle ne répliqua qu’une chose :« Be careful with what you say Ghost, that can back fire… Big time… »dit-elle un sourire et un regard malicieux animant son visage pendant un court instant. Sinon, elle le laissa parler.

Elle saisissait qu’il n’avait pas eu tout à fait son mot à dire dans la décision de sa fille. Elle était à demi taskforce. Elle comprit aussi que lui et Willow c’était pour mieux se protéger, sans compromettre leur travail. Déjà, ils respectaient la règle numéro : civil avant coéquipier. Puis vint la perte de l’un de ses supérieurs, celui qui avait accordé permission. Mercenaire qu’elle était, aucune sympathie n’était vraiment montrée. Pour Eira, c’était une partie du boulot. Un risque à prendre. Sans dire quoi que ce soit, la femme le laissait poursuivre. Il était très ouvert, trop ouvert selon elle. Étrange pour un gars qui se devait d’être un fantôme, d’être inexistant. Sa femme et son fils étaient décédés, causant la peur de l’eau de sa fille. Du moins, c’est ce qu’elle en conclut. D’où son entraînement militaire plus ou moins issus des Spec. Ops. Il lui dit que Sarah préférait pirater et découvrir tout sur tout le monde. Puis, Chaos fit son commentaire quant aux militaires et leurs bases. Il préférait lui-même demeuré en dehors de la base pour se détacher du travail. « I understand the feeling of being or wanting to be home, away from the job. I miss it… A lot… » avoua-t-elle sans aller dans les détails.

Une fois à destination, une réceptionniste tendit un téléphone neuf avec un chargeur et tout. De l’intérieur, elle trépignait d’impatience. Quand, il lui donna, Stephane passa un commentaire quant à se « souvenir comment l’utiliser ». Un sourcil hausser, faisant visiblement de l’attitude, elle le lui remit sur le nez. « Yeah… Don’t worry Grampa. Better get used to this nickname… With daughter in her early twenties… », dit-elle en souriant largement, le regard tout aussi malicieux. Trop presser de contacter ses amis, elle trouva un coin tranquille, sans s’inquiéter que l’homme la suive. Elle n’avait rien à cacher, quant à sa relation avec le duo qu’elle allait contacter. « I’ll make the call now, if you don’t mind… » dit-elle en préparant le tout. Elle brancha le téléphone, une fois qu’il donna signe de vie, Eira composa le numéro. Il sonna une, deux, trois fois avant qu’une voix familière ne se manifeste.

Elliot: « You reached Edith Fitzgerald and Elliot Henderson, who is it?  »
« You’re favorite Canadian girl… » avait-elle dit sans changer son accent britannique qui teintait son Anglais. Et à ses mots, elle put entendre les deux londoniens hurlés dans le téléphone, qu’elle éloigna momentanément de son oreille. « Calm down, I don’t want to be deaf yet. »
Elliot: « Sorry ! How’s that possible?»
Edith: « Aren’t you supposed to be in a high-end maximum whatever name it has, prison?»
« Well looks like I’m not anymore, nor Cyber. »
Edith: « O. M. G.! Where are you? Where can we pick you up?»
« That’s the reason of my call. I’m in Canada right now. We’ll need a lift home. »
Elliot: « I’m on it darling! I’ll take you and Cyber out of this rathole… »
« Heading where ? »
Edith: «Your location. Duh?»
« Not a good plan. I’m on a military base. Make it fly to… Arf… I’m tempted to say Plattsburgh International Airport, but the US aren’t super friendly at the moment… »
Edith: « Bloody hell. You on a military base? I'm sad for you... So why not the US? CIA again?»
« The way she stormed out of the interrogation room, yeah..  So euhm Ottawa is going to be the best plan. So Ottawa and euhm keep that number to reach me, it’s gonna be easier. Thanks guys. I have to go. »
Edith & Ellliot: « Love you Darling!»

Et ils raccrochèrent chacun de leur côté. Eira soupira de bonheur. Enfin, elle se rapprochait un peu de la maison, de son cottage dans le bois, pas très loin de celui de Lincoln et sa famille. Jetant un regard à Stephane, elle lui sourit sincèrement avant d’entendre son ventre grondé famine. « That was Les Londoniens... They are "regular" people. They are rich. Like super crazy rich, but I like them. Keeps me down to earth actually, with simple things… Anyway euhm…  Thanks for the phone… I should get something to eat now… I haven’t eat something in… almost a day…   », dit-elle en débranchant le telephone et se levant. Puis elle se retourna vers lui avant d’être trop loin. « Want to have breakfast with me? Unless you already had it? I’d use some company anyway. I kinda forgot how it is in "real" life… » demanda-t-elle timidement en tortillant le fil de recharge entre ses mains bandés pour se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 2 Oct - 0:36

Continuant de jasé, je lui avais fais mention de elle et Lincoln. Elle me répondit simplement que sa pourrai ce viré contre moi cette question. J'eus un sourir aux lèvres. Naturellement n'importe quel personne de sensé sachant avec qui il jasait présentement n'aurait pas eu cette réaction. Mais plus de la crainte, '' BackFire'' Elle venait carrément de me menacer en quelque sorte. Chose que j'ai l'habitude pis d'ailleurs. Je suis sans doute dans le meilleure domaine pour me faire menacer... j'en profita pour évaluer rapidement les risques a mon entourage, pour mon plaisir personnel. Puis je lui expliqua comment ça fonctionnait, d'ou la raison pour laquel on était tous ensemble et tout le reste.. surtout qui fallait pas oublier un détail. On savait que la femme qui voulait la mort a Malcom avait tiré des missiles partout au travers du globe. C'était qu'une question de temps avant d'avoir des armés a en plus finir d'infecté... donc les reglements de membres d'équipe? Connaissant le père a Jess sa allait prendre le bord rapidement, tant qui avait des volontaires pour sortir en territoire infecté

Puis finalement vint la partie de maison, je lui avais expliquer qu'on résidait dehors de la base parce justement, s'était une base militaire. Les chiens a Amy étaient d'ailleurs dans maison maintenant, avec le chat a Jess. un jeune minou de pas plus que deux ans qui foutait le bordel a journée longue dans maison et même pendant la nuit, mais dormait avec sa maman.

Arriver devant la réceptioniste elle m'avait donner a Eira en lui disant qu'elle devrait pas avoir de misaire a opérer le cell. Elle me répondit de pas m'inquieté grand père... OKAY! NON! On vient de faire connaissance pis elle me donnait un surnom tout suite de grand père parce que ma fille était rendu dans la 20aines? J'eus les yeux rond comme des 2$ avant de reprendre avec un air de défis


- As far as i know.. it is not in her plans to have a kid... so i'm going to get used to it because of my daughter? or because i'm older than you and its funnier to give me a old person nickname?

Air de défis toujours, j'attendais avec impatience ça réponse avant de reprendre rapidement

- Caus you know.. its not going to look great if you start calling me grampa.. i'm just saying

J'avais eu un visage très sérieux avec mon regard de défis, jusqu'a temps que je shoot '' Just saying'' ou j'eus un petit rire qui sortie avec un sourir. Je trouvais le tout bien comique, elle était partie plus loin pour appeler ses amis. Entre temps la réceptioniste me chuchotta si je voulais qu'on active le tracker dans le cellulaire.. je répondis tout aussi doucement pendant que Eira était entrain de plugger son cellulaire pour le partir

- She just gain her freedom, don't activate it... if we need her later we'll find her

Toujours de très base voie pour faire en sorte que seulement la réceptioniste m'entend, je me retourna vers Eira par la suite quand elle réussit a rejoindre ses contactes. Accent britannique, tout en étant canadienne... décidément la prison de la CIA devait être en angleterre - Oui j'étais dans l'ignorance de leur emplacement, mais je fais pas affaire avec la CIA en temps normal donc c'est normal!- Je demeura quand même a une certaine distance question de lui laisser quand même une certaine intimité avec ses londorien. Avant qu'elle ne raccroche pour venir me rejoindre, me disant que s'était ses amies. Riches.. vraiment très très riches.... en me disant ça elle me rappelait quelqu'un dans mon entourage qui était présentement a Beverly hill.... mais bref, elle me dit aussi qu'elle souhaiterait manger, et que je pouvais l'accompagner aussi. J'eus un sourir aux lèvres suites a son offre en répondant

- No i havn't eat yet. So i will accompagny you for breakfast.. but you have the option... either we eat on the base.. or we go to a restaurant outside of the base with none military food.

Dis-je en sortant de la bâtisse pour prendre deux pas vers la direction ou ma moto était installer. Je savais très bien avec ces tendance a ne pas aimé l'armé qu'elle voudrait peut-être plus de quoi a Saint-Jean que dans la base militaire de Saint-Jean.. Je repris ensuite en disant

- There is a Coras? I think they called it here...or Eggspectations the other one that Jess told me they served good breakfast..

Les deux noms de restaurant avait été dit avec un accent très déformer du peu de Français que je connaissais Faut dire que j'étais le seule dans famille qui parlait pas français, Jess et Amy s'étaient parfait, et même Sarah était rendu pas trop pire. Sauf que moi je les battais tous avec le Russe, Gracieusté de l'armé et du fais que j'avais eu affaire avec la Mafia Russe a Raccoon City en temps que policier.. bref j'attendis une réponse de la demoiselle. J'essayais quand même de dire Cora et Eggspectation comme du monde en français. Essayant a plusieurs reprise, toujours en déformant mon français de plus en plus..
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 2 Oct - 12:06

Avant de faire son appel, elle avait fait le commentaire qu’il pourrait être grand-père avec sa fille dans la vingtaine. Stephane lui fit remarquer qu’il n’avait pas eu de signe de la part de sa fille, comme quoi elle était prête à avoir des enfants. Lui demandant si c’était sa fille qui l’appellerait comme ça, donc mieux vaut s’habituer ou bien c’était parce qu’il était plus vieux qu’elle. Son air de défi la fit sourire largement. Comme réponse, Eira ne mâcha pas ses mots. « Which one do you prefer ? » dit-elle en haussant les sourcils. Il lui confirma que ça n’allait pas être joli si elle commençait à le surnommer grand-père. Un petit rire mesquin s’échappa de ses lèvres, accompagné de ce même regard. « No offense but… You’re a fossil compare to me. Good thing I love history… » concluait la femme lui faisant une grimance en s’éloignant faire son appel.

L’appel terminé, elle était revenue lui demander s’il avait mangé. Elle avait faim, trop peu manger en trop de temps. Son ventre criait famine et elle proposait sa compagnie. Eira l’aimait bien, plus qu’elle ne souhaitait se l’avouer. Il n’avait pas mangé et il acceptait. Ça faisait plaisir à la mercenaire. Il aurait très bien pu dire non, autre chose à faire. Semblerait que non. Il lui offrait un choix, alors qu’elle lui suivait à l’extérieur. Ils pouvaient manger sur la base ou aller à un restaurant. C’était gentil de songer à une place outre que la base. Voyant que Ghost se dirigeait vers une moto, l’assassin eut un léger pas de recule. Son estomac se serra. Il lui proposait Cora ou Eggspectations ? Cora elle connaissait de son enfance, l’autre ne lui disait rien du tout. Mordant sa lèvre inférieure, son cerveau bloquait et la nervosité l’emportait.

Elle alterna son regard entre la moto et son propriétaire. Elle avait l’air d’une adolescente prise au dépourvue. C’était la proximité qui la dérangeait. Le contact d’une personne qu’elle connaissait à peine. Il l’avait prise dans ses bras pour l’aider à se déplacer. Son dos étant trop douloureux. Ça lui prit un moment avant de répondre. Sa voix était moins assurée que de coutume. Visiblement, l’accompagné sur la moto représentait pour elle un obstacle psychologique. « Euhm. I… I don’t know. I know cora from when I was a kid… But the other one I don’t even know… It’s been a really long time since I’ve been in Canada… So… it’s up to you ? I guess… » dit-elle vraiment incertaine en fixant la moto. Le membre de la taskforce pouvait assurément voir son inconfort. Elle voulait aller en dehors de la base. Ça allait lui faire du bien. Ce n’était vraiment pas le problème. Mais d’être derrière lui, sur une moto, c’était une autre paire de manche. Mordant toujours sa lèvre, elle déballa son sac sans le regarder une seule fois. Fixant la moto et rien d’autre.

« I… I’m not super comfortable… The motorcycle is fine… Euhm.. It’s more the… proximity? I don’t trust easily.. On the field it’s different. I don’t really have the time to overthink things. You’re an ally or not. And that draws the line really quickly. But right now… It’s kind of a nightmare inside my head. I want to go. I really do… It’s just… I don’t trust you… So.. I need you to promise that you… that you won’t do anything. At all, without asking… Otherwise, I’d rather go wake Linc up and figure out something than… » concluait la demoiselle en attendant sa réponse. Elle n’embarquerait pas tant qu’il n’aurait pas promis.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 2 Oct - 12:56

Conversation continua.. on était rendu a l'étape ou on ''s'écoeurait'' un peu... je lui avais demander si elle allait me traiter de grand père du a notre différence d'âge, elle me répondit simplement lequel je préfèrais.. toute en me disant que j'étais un fossile, a cette phrase la j'eus un face palm qui sortie rapidement, avec un hochement de tête négatif en même temps pendant qu'elle partait faire son appel. Je demeura silencieux. Lui laissant toute son intimité jusqu'a temps qu'elle revient de osn appel en me disant qu'elle avait faim. En sortant je lui dis qu'on pouvait manger sur la base, ou dans un restaurant dans les environs... sauf qui fallait s'y rendre... j'avais ma moto de prête et elle l'avait vue. d'ou la raison pour laquelle était devenu craintive a cette effet. Elle m'Avait mentionner le cora avant.

Elle me fessait pas confiance, et sur ma moto, surtout le model que j'avais fallait pratiquement qu'elle s'accroche a moi, et s'était ça qui la rendais pas confortable. Elle me demanda également de lui promettre que je ferrai rien... faire rien? Fallait qu'elle soit un peu plus claire dans ses propos parce que la.. la seule affaire qui me venait a l'Esprit était de ne pas faire de '' Wheeler'' sur la route... mais elle était drôlement adorable nerveuse.. s'était quelque chose très différent de ce que j'avais vue jusqu'a date ou elle aurait arracher la tête a toute le monde qui la fessais suer. J'Eus une série de papillon qui traversa mon estomac a nouveau. Je m'approcha de la jeune demoiselle très lentement en l'observant droit dans les yeux, déposant mes mains sur ses épaules tranquillement, pour attiré son attention sur moi, avant de les retiré question de pas lui crée un sentiment d'inconfort plus développer


- I promess that i will not do anything stupide on the motocycle, or bring you somewhere you do not want to go. that is a promess

Dis-je en l'observant droit dans les yeux sans rien dire de plus. Je voulais surtout lui montré que je promettais pas en l'air des affaires, mais que '' i meant it'' quand je lui promettais de rien faire qui pourrai la déplaire. Puis, avant de me rediriger vers ma moto, je lui pris la main pour qu'elle me suive. Jusqu'a mon moyen de transport ou je lui tandis un casque avant de moi monté en premier sur mon engin, attendant qu'elle me suive pour ensuite me diriger vers l'Extérieur de la base. J'Avoue j'étais pas très certain d'ou ce trouvais le cora.. n'étant pas natif canadien. Mais par chance j'arriva a destination sans problème et sans non plus avoir rouler en malade comme je le fessais avec ma famille ou ma fille. La proximité la gênait, j'allais devoir faire en sorte qu'elle soit plus alaise avec moi.

-There we are.. but i'm going to have a probleme here....

Sortais-je en observant les environs... parce que s'est vrai qu'on est au Quebec... et plus on s'enfonce vers l'Est... plus que ça ne parlait PAS anglais... donc Saint-Jean?... j'étais pas super certain.... en rentrant dans le restaurant naturellement on ce fit servire en français. En ce fessant demander s'était pour combien je fit juste le signe de doigt de 2. Ne sachant pas trop si je devais parler en anglais, ou dire a Eira qu'elle devriat parler a ma place parce que j'étais pas dans mon pays ici. Arriver a une table je m'y installa en ouvrant le Menu puis la serveuse revint en nous demandant si on voulait de quoi a boire. Je répondis '' A coffee'' pis elle poursuivit en anglais

- I just got trolled...2.2

Puis elle demanda a Eira ce qu'elle voulait par la suite... décidément Saint-Jean Jess ne m'avait rien dit que vue que s'était a côté de la base de recrutement militaire canadienne.. s'était fort probable que ça parle anglais dans ville.... bref moi et mes tendances americaine....

- So, what are you plans now.. after your friends come and pick you up?... where will you go?

Quand même.. fallait que je trouve moyen de parler un peu puisque la sa deviendrait awkward... avant que je réalise.. que j'étais dans de quoi qui ressemblais a une ''date'' oh gawd.. mais fallait pas que je me cache derriere mon menu. Je demeura silencieux, menu sur la table en attendant une réponse de la demoiselle qui était avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 2 Oct - 14:14

Étrange à quel point quelques secondes auparavant, c’était un jeu de taquineries et là, il était question de proximité qui la rendait extrêmement mal à l’aise. Ce n’était pas juste contre lui et ça elle avait du mal à l’expliquer, à l’exprimer. Il s’imposa à elle, devant elle, mains sur l’épaule pour la ramener sur terre. Premier réflexe fut de poser une solide poigne sur le poignet de l’homme. Puis, à mesure qu’il parlait, elle relâcha sa prise. Il promettait. Il faisait la promesse que tout irait bien, qu’il ne ferait rien de stupide, de dangereux. Le regard coincé dans le sien, elle finit par baisser la tête, acquiesçant doucement d’un simple signe de tête. Il lui prit la main ensuite pour la diriger vers la moto. Eira prit le casque qu’elle lui tendit. Après l’avoir enfilé, elle inspira profondément avant de prendre place derrière. Elle se faisait le moins présente possible sur la moto. Une fois arrivé, elle ne se fit pas prier pour débarquer et retrouver sa bulle de confort.

Il fit le commentaire qu’il allait avoir des problèmes ? Fronça les sourcils, incertaine de comprendre pourquoi. Elle réalisa qu’elle ne l’avait pas entendu parler français, sauf pour quelques mots de lieu par exemple. Sans rien dire, elle suivit Stephane jusqu’à l’intérieure. Il fit signe pour une table pour deux. Il s’était fait « troller » et ça la fit sourire alors qu’elle s’exprima en français. « Je prendrais un smoothie fraise-banane s’il te plait. » puis la serveuse quitta pour leurs breuvages. L’homme lui demandait ce que ses plans étaient. Il se cachait derrière son menu, alors qu’elle ramenait ses genoux en indien sous la table. Regardant le menu, elle repéra tout de suite ce qu’elle voulait. Visiblement, elle semblait mieux, maintenant qu’elle avait une certaine distance.

« I’ll go home. Cyber too… I’ll go back to my cottage in Sweden. It’s on the same land-property as Lincoln. So he’s never too far. He got his family; his wife and two little devils that I love. So I’ll take some time for me and a little bit with them. And I don’t know. I want to lay low for a bit. Go somewhere in the mountains for a hike and alone time. Probably go hunting too. I miss it and it’s the only legal way for me to do what I know best so… Yeah…  And of course, heal my back. That’s going to take a while. Again… » concluait-elle en voyant la serveuse revenir avec leurs breuvages et prendre leur commande. Eira prit une crêpe de chocolat garnit avec des fraises, bananes, caramel et chocolat à la noisette. Bref, un plat relativement gros et consistant qui contrastait sans nul doute avec la nourriture qu’elle avait consommé les deux dernières années. Elle prit ensuite la commande de Stephane avant qu’elle ne quitte avec leur menu.

« I’m sure you have many more questions. But now you can’t hide behind a menu… So go ahead? I don’t have a lot to hide honestly. I might not say everything, but I won’t lie either. I’ll omit some details. » commença la femme avant de reprendre. « Like I said. I technically live in Sweden. That’s my home… More than Canada or the US ever was. But, you’ll never know the exact place, because I have Cyber’s family to protect. I can’t let anything happen to them. » dit-elle en prenant une gorger de son smoothie avant de reprendre. « You can imagine that we have quite a lot of people against us. And not just the CIA… so yeah… Anymore question? Anything? Since you did not do your research first » demandait Eira doucement en faisant un sourire. Elle se dégourdissait tranquillement. Reprenait confiance en elle dans la conversation, surtout qu'elle voyait que le retour à la maison était à portée de main.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 2 Oct - 15:47

Convaincu que le monde ne parlerait pas anglais, j'avais essayer de parler en signe, mais la serveuse comprenait l'anglais... effectivement avec la base de Saint-Jean.. j'aurai du m'en douté.. mais bon j'avais demander un café pendant que Eira elle de son belle accent francais lui avait commandé son smoothie aux fruits. Je demeura légèrement plus gêner que la demoiselle semblerait-il. J'étais plus cacher derrière mon menu que d'autre chose. Je lui avais demander quel était ses plans après avoir quitter Saint-Jean. Elle me mentionna qu'elle retournerai dans son chalet en suede?.. waw.. pour une canadienne elle se payait la traite d'Avoir un chalet a l'autre bout du monde. Prêt de la famille a Cyber également qui lui avait des enfants, deux vrai demons.. puis qu'elle aimerait rester discrete, pas faire rapparition tout suite ni non plus attiré trop l'attention

J'hocha lentement de la tête en approbation. C'est normal que après tout deux ans on peut en manquer des affaires.. ou des rivales qui pouvait venir s'en prendre a nous pendant qu'on dégrade en prison eux s'upgrade dehors.. bref s'était tout plein de bonne raisons de vouloir gardé un low profil après ça, surtout aussi qu'on ce le cachera pas, Sweden... il y allait avoir de l'infection, mieu vos en profité sans les infectés pour le moment et prendre soin de sois, avant de toujours devoir regarder pardessus leurs epaules au cas ou un infecté ou une horne s'y trouverai

Le repas arriva, dans mon cas sa avait été des oeufs, bacons, et patates.. bref la normal quoi, avec le café. L'assassin me dit par la suite que je pouvais poser les questions que je voulais, elle me mentirait pas sur les réponses, mais sans doute qu'elle ometterai des détails, et que je pouvais oublier sa de savoir exactement ou en Suede qu'elle irait... s'était pour cacher la famille a Cyber.. La j'en vis un défis de savoir ou elle ce trouverait en Suede.. sans doute que avec un certain niveau d'effort j'arriverai a trouvé elle est ou... mais encore... est-ce que je veux arriver a l'improviste en suede et risquer de me faire empâller de poignard et autre?... Non... donc je poserai pas des questions la dessus


- Any question i want... Any... Questions.. hmm?

Je fis trainer le silence quelque instant avant de reprendre, a la suite d'une gorger de cafe

- Well i'm more wondering what happen with you back. I'm pretty sure the Ustanak didn't do that much damage... he hit me a couple of time, trowed me out of the building... and i'm alright the next day... and don't tell me is because i'm a... what did you call it?... Fossil?...

La première question avait été lancé. Son dos. C'est vrai qu'elle avait pas manger autant de claque que moi contre mon neveu... donc sa m'intriguait pas mal de savoir ce qui lui était arrivé, tout autant que de savoir comment ce qu'ils s'étaient rencontré Eira et Cyber.... dans mon cas mes coéquipier s'était plutôt facile.. mais dans le cas des mercenaires.. j'en avais deja affronté dans le passé mais sinon je connaissais pas grand chose de leur domaine. Je repris en demandant

- And euhm.. how did you and Cyber met up? i mean... being together for the past 18 years its a real long time..

C'était quand même long.. mais la question initial avait été '' comment ils S'étaient rencontré"" Après tout sa pouvait quand même être plus intéressant la manière qu'ils s'étaient rencontré que la manière que j'avais rencontré Huge. Jess bah s'est ma cousine, sa fais 39 ans que je la connais... mais Cyber et Eira?.... j'avais pas des questions a poser sur Cyber, après tout il était capable d'y repondre lui même et ce n'était pas a Eira de répondre a ça. Pis une famille s'est normal de vouloir la gardé en sécurité

- And as for your ennemis. well i can understand you guys want to keep a low profil and gather your intels about what you've mist.. sweden is a pretty quiet country... but beside the fact that its quiet.. why there?... in Europe most of the time people want to go to the Unite Kingdom or France... Germany.... but sweden?... i'm surpris too that you didn't want to stay in your mother country.,.. if you're canadien...

Voila! Mes questions avaient été poser, la dernière de manière plutot indirecte... mais pour le reste.. je n'avais plus vraiment d'inspiration pour plus. Je continua de manger mon dejeuner sans dire un mot par la suite en attendant qu'elle me donne des réponses
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 2 Oct - 16:59

Son assiette arriva, alors qu’elle indiquait à Stephane qu’il pouvait poser les questions qu’il souhaitait. La réponse aller varier en détail seulement, pas en vérité. Attaquant sa crêpe, délicieuse crêpe, elle soupira de bonheur. Enfin un déjeuner digne de ce nom. Un silence s’installa. La femme voyait bien que le militaire cherchait une question à poser. Il lui demanda concernant son dos. Il trouvait anormal qu’une simple volé lui fasse autant de dégâts, alors que lui, il avait subi un bien plus grands nombres de coups. Ramenant le fait, qu’elle l’avait traité de fossile par la même occasion. Elle souriant largement en acquiesçant silencieusement. Puis, il demandait par rapport à son partenaire. Comment ils s’étaient rencontrés. Et finalement, il comprenait qu’elle veuille prendre du temps pour elle. Mais la Suède ce n’était pas à côté. C’était plutôt reculer, tranquille et aléatoire presque. Il était surpris qu’elle ne veuille pas rester dans son pays d’origine. Elle haussait les sourcils réfléchissant à ses éventuelles réponses.

« Before I start, I need none of your pity. So first question: my back. It’s a really long story. I’ll have to explain how I got there… way before I got injured. So I hope you’re ready. Oh and it’s because of what happened, that Cyber and me found each other. Well technically he found me. So yeah, my back. » dit-elle pour commencer avant de poursuivre après une seconde bouchée. « First you should know that I was raised by adoptive parents from the age of 6 to… 12 years old. But in reality they weren’t there really. They were busy working. They were scientist.. I began my training before they died. I learned martial arts from the age of 8. Any kind really, but when they died in a strange lab accident, mercenaries took me under their “protection”.dit-elle en faisant le geste des guillemets avec ses mains. Puis, elle reprit après une délicieuse bouchée de sa crêpe.

« Three years into our training, i wasn’t the only one. I was 15, one of the youngest, and they trained us to torture. I never had a problem with it really. Not until there was this man. He was old enough to be my dad or yours actually. They made him talk a lot. And when it was my turn, I refused. Even though it was an order, I did not follow it. The man had nothing more to say. He already told everything he knew, so I did not see the point of keep doing it. So in the end, instead of torturing him, they tortured me. Tried to make me say anything about myself, my past, anything. » poursuivait Eira en fixant le vide, ce remémorant les évènements toujours aussi frais dans sa mémoire. Elle but une gorgée de son smoothie et continua son récit.

« I remember the pain, everything. Most of the scars I got on my back, were made on those days. I don’t remember how long it took them before they got bored and realise I wouldn’t say shit, » dit-elle en riant avant de reprendre. « I remember waking up in the hospital on camp. Cyber was standing there, waiting for me to wake up. I wasn’t so happy of his presence at first. I didn’t want him to be close to me at all. He told me that I’ve gone under surgery. My back was broken and fixed with stainless steel plate to keep it in place. I had broken ribs, broken legs, and a broken arm. My body was broken, but not my spirit. Nah I wanted to kill every last one of them at that time. Every inch of my body was aching. It took a whole year to recover. » déclara Eira en prenant une bouchée de son assiette qu’elle savoura autant que les précédentes. Puis, elle reprit.

« So a year to recover. I had to learn how to walk again, stand, balance, fight. My muscles were stiff but my memory was intact. I had severe medication, against the pain, mostly. Morphine was my best friend at the time. And since, I’ve developed a strong resistance to pain killers. Because of that, I learned to deal with pain, every single day. So when I got hit and thrown on wall, it hurt. A lot… » concluait la mercenaire en terminant son assiette. Elle l’avait englouti. C’était délicieux et le chocolat lui avait grandement manqué. Il ne lui restait qu’une question à laquelle répondre. Pourquoi la Suède ?

« As for Sweden instead of my “home country”. It’s quite simple. I left Canada at the age of 6 with my adoptive parents to the US. I was born in Montreal. And it never felt like home… Never. I hate this place, I hate this country. And that’s all? There’s nothing for me here. So, I’ve made my home in Sweden. It’s quiet, cold, and gorgeous at night when the sky is dancing with green and purple color. It’s the home country of Cyber’s wife too, even if we first encountered her in London, while on field. So we moved there. » dit-elle en haussant les épaules. « So… any other question ? Cause I’ve got one for you. » dit-elle en sirotant son smoothie, ou du moins ce qui en restait.

« How about you? Your daughter speaks French, your cousin and your sister too. And you’re not. Why’s that? Because the General, his last name is Canadian, from Quebec actually. Leroux, that’s not common for English people. Unless they are from Louisiana, which you’re not. You’re more like an… California vibe with the accent and everything. » terminait Chaos en souriant à son compagnon de déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 2 Oct - 22:08

Toujours en continuant de dévoré mon dejeuner, celle-ci répondait a mes questions. De la manière qu'elle en parlait, sans vraiment aller par 4 chemins. Elle avait vécu des affaires que n'importe quel personne normal aurait paniquer comme jamais a entendre Eira parler de son passé. Torture, ce faire torturé, Rencontré Cyber sur une table d'hopital après perte de connaissance... brisé de partout pour être remise sur pied par des morceaux de fer... C'était pas rien. J'ecoutais le tout avec une très grande attention. J'avais raison au final dans ce que je pensais. elle était belle et bien endommager, et s'est pourquoi elle encaissait les coups plus difficilement que moi, Cyber, ou même Jess. SI je me fis aux missions du passé contre Umbrella. Ça en expliquait pas mal même

Ensuite avec le tous de son passé plutôt pas des plus roses, elle s'était développer une résistances aux anti douleurs... je me remémora ceux que je lui avais donnée a place Ville Marie... comment aurais-je pu savoir?... en tout cas... ça pis le fait aussi qu'elle avait voyager Canada, US avant de ce ramasser en suede. En gros, rien ne l'attirait pour qu'elle ce sente comme chez elle ici ou dans mon pays natale. rien... Chose que je pouvais comprendre bien que Canada.. bah de ce que j,avais vue de Montréal qui était ça ville d'origine.. moi non plus j'aurai pas été capable de vivre la, je comprenais pas d'ailleurs comment ce que Jess et Amy avaient fait eux pour y vivre mais dans mon cas.. bien que Los Angeles n'était pas nécéssairement mieu a bien y pensés.... mais au fur et a mesure que Eira me parlait, elle approuvait les dires de ma cousine la vieille par rapport au passé de Eira qui pouvait être aussi pire que nous, juste de manière différente... je hais quand elle a raison..

Pour ce qui est de la Suede, la femme a Cyber venait de la, ils l'avaient rencontré a Londre.. mais s'était son pays d'origine, elle avait suivit son partner pis s'y était établie dans cette région de l'Europe... sa expliquait bien des choses, toujours en savourant mon repas jusqu'a temps que je le termine, refeel de café par la même occasion. J'en avais appris un bon paquet de chose sur l'assassin. Jess avait raison, je pouvais peut-être assuré sur ce coup si je m'y mettais. Surtout que j'étais pas le seul a vouloir en savoir davantage. Eira aussi avait une question pour moi. Comment ça ce fait que je parle pas Français.. sans doute qu'elle l'avait figuré quand la serveuse m'avait eu sur mon anglais.. J'eus un sourir en coin avant d'observé le dehors, cherchant comment expliquer la situation avant de commencer par


- Well in the TaskForce we all have a different language that we speak. We do missions accros the globe, its good to know what the ennemi's team is saying if they don't speak english, which most of the time, they talk english anyway... but for Sarah, she's not a TaskForce member.. everything she can compensate with, she's doing it... so basicly she speaks French, English, Japonese, Germany, UK English and creole... she's a freaking genius.. as for Serge and Jess, they're both from Montreal.. its there first language.. so its no surpris, but Jess also speak spanish on top of french and english and for Amy, she learn french a little bit before she moved to Montreal too and perfected it over there... so yeah, for the language.. eventually i'll learn french too, so they stop talking into my back in french and i can't understand what they're saying.. but for now...

Je pris une nouvelle gorger de cafe par la suite. Je venais de répondre pas mal a ça question, même si au finale, il pouvait y en avoir une autre question par rapport au taskforce et qu'on avait tous appris une langue différente. Je repris rapidement en disant

- In my case i don't speak french, but i speak Russia. Learned it back in my days when we had problems with the russian.. and a little after in Raccoon City it was pretty usefull when i had to deal with the Russian Mafia. Midwestern town... mostly english people that lives over there.. so when the Russian came.. they basicly clamed the fact that they didn't know the rules because they cound't understands it.. they were deported because you're suppose to speak or understand english if you want to live in Unite State... but never accused.. until i got hired... they hate me now

Dis-je avec un certain rire amusé de la situation... ils m'avaient jamais aimé dans l'armé, et maintenant, ils m'aimaient pas plus dans police les Russes... c'était plutôt comique si on y pense comme du monde et maintenant la partie de la californie

- I'm surprise its my accent that make you realise i'm from california.. usually people asked me if i'm from Florida or California because of the tan..not the accent... but yeah, my dad moved with my mom in L.A a few years before i was born. So technicly my dad was also french canadien, since he's from Montreal... but i was born and raised in Los Angeles, never really came in Montreal, usually its my uncle that comes to visit, not the opposite, but anyway, we start working together pretty quick so there was no need to visit exept for christmas but my uncle came over and not the opposite..

Avais-je dis avec un certaine tonation qui aurait pu laisser croire que j'aurai peut-être plus aimé voyager au canada que d'être la parce j'étais dans une zone d'infecté la vieille. La serveuse par la suite nous demanda si s'était terminer en français.. de mon incomprehension elle traduit en anglais pour que je comprend, avant de nous dire de payer a l'entré je lui fis un bref signe de tête avant de proposer a Eira

- I don't know why, i have the feeling you might not want to go hangout at the base just yet. Feel like talking a walk beside the '' Reechallllyeu'' river?

Clairement le français n'était pas ma langue.. et toute était francophone dans les environs. J'allais devoir m'habitué.. chose plutot déplaisante quand j,essayais de dire des noms. J'Allais probablement pogner Sarah pour qu'elle me l'enseigne un de ses quatres... avant de me redresser pour qu'on aille payer..
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Dim 2 Oct - 23:19

Après avoir répondu à Stephane, elle lui posa à son tour une question. Pourquoi ne parlait-il pas français? Il lui expliqua relativement en détail que les membres du Taskforce se devaient de parler au moins une autre langue. Question que ce soit pratique sur le terrain en territoire étranger afin de comprendre les conversations d’autrui. Il étala les talents langagiers de sa gamine. En effet, elle savait en parler. Souriant, elle commenta le tout. « Yeah, she looks like a wise kid… Good thing for me she can’t speak Swedish…. » dit-elle en riant en le laissant poursuivre sans rien dire. Sa cousine et sa sœur parlait français à cause de leur présence à Montréal. Éventuellement, lui-même allait parler français, question de comprendre ce qu’on disait dans son dos, ce qui fit largement sourire la femme.

Concernant sa personne, il parlait Russe. Quand même, ce n’était pas rien. C’était pratique vue leur mafia. Il lui expliqua le contexte des évènements qui s’étaient passé à Racoon City. Haussant les sourcils, elle se rappelait qu’elle et Cyber avait quitté la ville et l’organisation quelques mois avant que le tout éclate. Ils avaient mis fin à leur contrat et en avait signé un autre ailleurs. Enfin, il s’était infiltré ou un truc du genre pour les faire retourner dans leur pays natal puisqu’il ne parlait pas un mot anglais. C’était une loi, alors c’était logique. Maintenant, les russes le détestaient. « Meh… I’m sure it’s not that bad. You’re still alive… » dit-elle en faisant un clin d’oeil amuse. Elle avait raison quand même. Généralement, ils faisaient en sorte d’envoyer un tueur à gage, un assassin. Bien que, comme il était un fantôme, c’était relativement logique qu’il soit toujours en un seul morceau. Eira se doutait bien qu’il n’était pas si facile à abattre de toute façon. Il avait clairement plus d’un tour dans son sac. Alors, elle ne s’en faisait pas trop pour lui.

Puis, il lui expliquait que ses parents avaient emménagés à Los Angeles avant sa naissance. Il n’avait jamais vraiment visité Montréal avant les problèmes actuels. Généralement, c’est son oncle qui les visitait plutôt que l’inverse. « Well I got use to listen to people to know where they are from, instead of their looks. It’s usually more accurate. You wouldn’t really have known that I’m a Canadian if I had not said it. And like I said, I use to the European way of life, more than the “American” way… » dit-elle en haussant les épaules. La serveuse revint, demander si tout était terminé. Eira lui sourit et lui dit que oui, tout était fini.

Stephane reprit la parole. Il avait l’impression que retourner à la base n’était probablement pas ce qu’elle souhaitait. Il lui proposait donc une marche sur le bord de la rivière Richelieu. Ses joues se rosèrent légèrement alors qu’elle baissait les yeux. « It’s that obvious that I don’t like military base? » Chaos cachait ses mains dans les manches de son kangourou, les remontant jusqu’à son visage pour en cacher la moitié. Ghost ne voyait donc que ses yeux en montant. Elle inspira longuement. Il n’y avait que peu de pour et de contre à faire. Il avait tenu sa promesse. Il n’avait rien de fait de trop intrusif jusqu’à maintenant. Il ne dégageait pas d’agressivité, bien au contraire. Il savait être et se montrer rassurant. Une bonne chose pour la femme qui faisait si peu confiance. « If you still keep in mind the promise you made at the base, I would like to… Yes… »

Sans trop trainer, elle se leva à son tour et le suivit à la caisse puis à l’extérieur. Ça s’était réchauffé. Ça faisait changement de son unique sortie dans une cours ennuagé et bétonné de la prison. Elle s’étira un peu et sentit son dos craquer. Elle laissa un grognement s’échapper, mais sans plus. Puis gentiment, elle le reprit sur son français. « By the way fossil… It’s La Ri-vière Ri-che-lieu… » Ce n’était pas méchant, c’était simplement instructif avec une touche d’humour. Elle ne l’avait pas regardé en disant le tout, pas avant d’avoir fini du moins. Elle avait toujours ce petit sourire taquin aux lèvres.  Eira aimait chercher les petites cordes sensibles d’autrui. Ça venait de son manque d’éducation parentale, ou plutôt de son auto-éducation. « I have another question. In two years, what did I missed? Like movies, music, fun stuff. I’ll learn the political shenanigan later… I’ll learn it soon enough in fact… So yeah, movies, music, anything nice and fun? » Elle attendait sa réponse et qu’ils aillent prendre leur dite marche. Elle était presque trépignante sur place. Elle était contente de passé du temps loin de la base, ça se voyait. Elle était plus détendue et déjà plus confortable avec Stephane. Ça ne lui dérangeait pas trop de lui faire dos, bien qu’elle gardait une certaine distance et méfiance.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 3 Oct - 0:29

En répondant à Eira et ses questions, je lui avais dit comment ça fonctionnait dans le TaskForce et niveau des langages et puis en ce qui concernait Sarah et la totalité des langues qu’Elle connaissait. Elle me répondit simplement qu’Elle était quand même contente que Sarah ne parlait pas Suédois, j’eus un sourire amusé. S’était bien une des rares langues qu’elle parlait pas, ou sinon... elle trouverait moyen de comprendre ce qui se disaient. Enfin bref, elle était une fille très douée. Et encore... j’ignorais comment elle avait réglé son compte malgré les confrontations que j’avais contre Umbrella... Pouvait pas toujours être présent. Quoi qui ne faut pas oublier que la famille m’avait pas mal aidé là-dessus. Et comme ce que justement Sarah leur avait dit dans l’LZ en arrivant. Serge était la personne avec le plus d’influence militaire au niveau international. Peu importe ce qu’on voulait avoir comme formation. On l’obtenait généralement. Donc Sarah en avait profité

Ensuite j’avais parlé de mes démêler avec la mafia russe... et comme quoi ils ne m’aimaient pas, Normal... j’avais défais leur marché à Raccoon City à l’époque simplement en parlant Russe... Est-ce que cette langue allait m’aidé un jour ?... Avec l’infection qui traversait le globe ? Sans doute pas... mais quand même. Elle me répondit encore une fois que ne s’était sans doute pas si pire, si j’étais encore vivant.

- True... but then again at that time in life i wasn’t super hard to find if they wanted me dead...

Dis-je en ricanant, je savais très bien que les assassins qui pouvait m’envoyer n’aurait pas fait le poids. Entre un training d’assassin/tueur à gage et le training qu’on recevait au TaskForce... l’un battait l’autre sur plusieurs points donc un souci ? Pas vraiment...

À force de parler aussi je lui avais manifesté ma surprise quand a son ouïe sur mon accent de Californie et non Québécois. À l’origine je parlais pas français donc ça n’aidait pas... mais je possédais le nom ‘’ Leroux’’ fraichement canadien français et non louisianais. De toute manière venir de la Louisiane j’aurais fait carrière en tant que pêcheur à main nue et non comme policier ou militaire.

- It is still pretty impressive; I’ve never been really great with detecting accent from where they came from. Beside the English accent compare to the American one... or a French person trying to speak English but beside that...

Ce n’était pas mal tout, en continuant de jasé je lui avais proposer D’aller se promener. Exploré les environs de la rivière richelieu et non retourner à la base, puisque les chances étaient qu’elle n’y serait pas bien et à en voir la réaction de la jeune demoiselle. J’eus un sourire charmeur aux lèvres. Elle était adorable a regardé dans sa réaction par rapport à la base. Mes papillons étaient revenus......eux étaient moins plaisant.

On sortit du restaurant après avoir payé. Elle me reprit sur mon français, pas méchamment... mais de la manière qu’elle le disait, c’était clairement pour que j’apprends... Je ne puis m’empêcher de reprendre

- Revere Riiicheeelleeeux?

Encore une fois mon français en arrachait. ‘’ Cora’’ S’était bien prononcer, légèrement anglais, ‘’Eggspectation’’ aussi presque anglais comme nom. Mais Rivière Richelieu ? Clairement ! Français !... Je le dis à deux reprises avant de finalement abandonner

- You know what I meant... eventually I’ll be better in French or to at least say the French names properly. Like Montreeaall I can say it okay...like Qouebec City

Mais la manière que j’avais dit Montréal avait été dit d’un TRÈS gros accent anglais américain... et Québec City. On traversa la rue pour finalement commencer sur un sentier en direction nord. Donc en direction de l’autoroute 10 et a sens contraire de la base, quand elle me demanda ce qu’elle avait manqué depuis 2 ans... j’Eus un moment de réflexion... j’étais force spéciale. Moi j’avais couru après Umbrella, Tricell et n’importe quel groupe de Bioterroriste que je pouvais... fallait que j’y pense comme du monde

- Well the first thing that comes in mind, They release a Star War Episode 7... Suicide Squad and a Deadpool Movie. When I’m at home I mostly watch series with Sarah... so Agent of Shield... The Magician... Blind Spots... not sure if they were out before you when in... The following... as for concert, music. I’m more a TV type person when I’m at home than music... you can ask Sarah she would be better to answer that question. After all, when she works he has her IPod with her in one ear, while listening to us in the other

On continua de marcher jusqu’à temps qu’on arrive à un espace plus dégager, avec des roches prêtes de l’eau. Ou je sortie du sentier pour marcher sur les grosses roches autour. ON pouvait pratiquement être sur la rivière, dépendant sur quelle roche qu’on se trouvait. Je poursuivis par la suite

- You didn’t miss a lot in 2 years... things didn’t had time to change over here... its pretty much the same for the civilian way of life... waking up... going to work, coming back and that pretty much it

Quelque seconde après j’entendis un bruit venir du sentier. J’étais légèrement éloigner mais visible, deux hommes s’approchaient et a près de 2 mètres de Eira l’un d’eux sortie un couteau, poignard pas très long en direction de Eira en me parlant à moi

Robber : Vos portes feuille ! Et tout ce que vous avez de valeur !

- Is that a Robbery?

Robber : Français icit ! Criss d’Anglais ! Aywaille le cash !


Il menaçait surtout Eira, plus que moi... Je soupirai un instant avant de répondre en anglais, puisque le français et moi...

- Your knife, you don’t even know how to use it... and plus, I wouldn’t point that thing to her if I were you...

J’observa Eira deux secondes avant de reprendre

- I don’t think he speaks my language... but don’t kill him...? but you can do whatever you want...

Robber: Hey le drôle! On est au Québec icit! Les criss d’anglais ont rien affaire ici fake soé tu me donne ton cash ! Soit j’Coupe en morceau ta blonde pis mon chum ici passe à toi par après. D’Accord ?

Robber 2 : Dude, laisse faire.. yé militaire pis la chix a rien de valeur sur elle

Robber : Ta gueule criss. La fin est proche, je vais être riche ! Pis j’Vais m’faire toute les meufs que j’peux me trouver !


Décidément je comprenais rien, je laissai Eira jugé de la situation, mais elle n’avait juste pas le droit de tué les deux civils... je demeurai à mon endroit, sachant très bien qu’elle serait en mesure de se défendre. Même les deux contre elle. Mais je ne comprenais pas vraiment appart avec le couteau que s’était un vol. Que l’homme avec le couteau avec dit que Eira était ma blonde... Je ne comprenais rien... bref c’était à l’Assassin de déterminer comment elle allait interagir avec les deux hommes âgés dans la 20aine...
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 3 Oct - 15:39

Suite à son commentaire comme quoi, ce qu’il avait fait envers les russes, ça ne pouvait pas être si pire, puisqu’il était encore en vie. Il était difficile à trouver maintenant, mais avant, pas tant que ça. Il ne semblait pas craindre pour sa vie et Eira non plus, bien franchement. Stephane était malgré tout impressionné quant à sa capacité à reconnaître les accents. Elle haussa les épaules en silence. «Well I got used to it with other mercenaries I guess. They are from everywhere so, we hear every sorts of accent. I could teach you if you want. It helps on the field. » dit-elle en souriant alors que peu de temps après, elle le reprit. Il se reprit lui-même en disant « Rivière Richelieu ». Ça la fit sourire et elle acquiesça de la tête. «Better». Il se reprit à nouveau avant de ronchonner un peu. Il allait être meilleur, éventuellement, au moins avec les noms des villes. «You’re adorable… » dit-elle en riant simplement.

Suite de quoi, Chaos lui demandait s’il y avait quelque chose de nouveau dans le monde culturel. N’importe quoi, en passant par les films ou la musique. Il mentionnait qu’il y avait en effet quelques films. Star Wars, Suicide Squad, Deadpool en plus de séries télévisés qu’il écoutait avec sa fille. Une autre chose qui lui donna un petit sourire. Pour la musique, il fallait qu’elle demande à Sarah si elle voulait vraiment se faire une idée. Elle avait toujours son Ipod sur elle, écouteur d’un côté, oreillette de l’autre. Ils marchèrent un moment jusqu’à se retrouver près de l’eau. En deux ans, Stephane lui disait qu’elle n’avait pas manqué beaucoup. «Yeah I guess so.. In the underground, it takes a week to be something else so… yeah… It’s gonna be hard work for the next weeks. » dit-elle en s’appretant à retirer son kangourou.

Cependant, des malfrats firent leur apparition, sortant du sentier. Se retournant, loin d’être impressionné, Eira baissa les yeux sur le couteau de l’homme et l’air ennuyé. Il voulait leur portefeuille, ce qu’ils avaient de valeur. Relâchant un long soupir, elle retourna ses poches. Rien. Elle retira son kangourou et le laissa tomber au sol. Stephane demandait si c’était un vol. «Yup », fut sa seule réponse. Il continuait de menacer la femme qui semblait toujours aussi peu intéressé. Stephane les averti que pointé le couteau vers elle n’était pas une bonne idée. Puis, il lui déclarait qu’elle pouvait faire ce qu’elle voulait, tant qu’elle ne les tuait pas. Ça énervait les deux voleurs. L’un était plus sensé que l’autre, visiblement. Le premier souhaitait la couper en morceau et l’autre avait compris que Ghost était militaire et qu’elle-même n’avait rien. Le premier était en délire. Les rumeurs de l’apocalypse était proche et lui comptait devenir riche. Il allait se faire toutes les filles qu’il allait trouver.

« Je peux parler? Oui. D’accord. D’abord, je ne suis pas sa blonde. Ensuite, dans une apocalypse, rien n’a moins de valeur que l’argent. Va te chercher des médicaments à la place. Plus de valeur et les gens seront prêts à tuer pour ça. Et puis tu vois bien qu’on n’a rien. Écoute ton copain et quitte avant que je m’énerve. Il vient me donner le feu vert pour ce que je voulais, tant que vous restez en vie. En passant, j’ai probablement plus de cicatrices sur le corps que tu as pu te faire de fille dans ta vie. Mais vue comment tu parles, tu dois être encore une petite vierge.  Donc, vous avez… trente secondes.   »

Le plus sensé des deux reculait, visiblement inquiet. L’autre téméraire qui la menaçait ne reculait pas. Il fit l’erreur d’avancer. Sourire cruelle en coin, Eira désarma le voleur en deux mouvements, le troisième mouvement le fit se soumettre. Elle venait de le lui casser en l’obligeant à se mettre à genou. Un dernier solide coup de coude sur la tempe. Il s’écrasa sur une pierre plate en se plaignant de douleur. L’autre s’apprêtait à fuir, la femme lui fit une jambette. «Paaaas si vite. Ton copain aura besoin d’aide pour revenir et que tu l’apporte à l’hôpital. » Elle revint vers l’autre qui geignait. «Et toi, t’as appris ou pas ? » Tout ce qu’elle entendit c’était un « criss de folle ». À ses mots, elle éclata de rire.  «Tu n’as aucune idée… » dit-elle en le trainant assez près pour lui enfoncer la tête dans l’eau, pieds sur la nuque. Il se débattait, mais sans grand succès avec un bras invalide. « Hein? Quoi? Je ne comprends pas ce que tu dis !? » Alors qu’il commençait à moins s’agiter, elle le tira en dehors par le fond de culotte. Eira fit signe à l’autre de venir s’occuper de son ami. «Vous avez appris votre leçon? Oui? Good… Now fuck off kid… », dit-elle d’un ton étrangement autoritaire. Les deux dégerpirent rapidement.

Elle se retourna vers Ghost en haussant les épaules. «Well that was fun… So… Translation: he wanted our money to fuck some bitches before the end. He thought that I was your “girlfriend” and he called me a crazy bitch… Which I am, but still rude… Anyway, I respected the “alive” part… They are not dead. Just scared to death… » dit-elle tout sourire. Ça faisait du bien de faire payer des imbéciles dans leur genre, avant de reprendre son kangourou en main. «So… what was the topic? Oh yeah, still haven’t change that much for civilians. And for military guys? Has it changed? Are you as boring and by the book as usual? Do you still know how to have fun? And what it means to have fun? » dit-elle en passant d’une pierre à l’autre sans crainte. D’une ton doux et sérieux, concervant un équilibre à toute épreuve elle reprit. «But seriously, what do you like to do with your free time? What do you like? » Son yoga était utile pour garder son équilibre, jetant un coup d’oeil à Stephane avec un petit sourire alors qu’elle attendait sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 3 Oct - 17:22

Toute le long qu'on parlait je tentais d'Exprimer mon français du mieu que je pouvais. En dehors de Jess et son père, j'Avais pas tellement eu de personne francophone dans mon entourage.. c'était plutot complexe essayer d'apprendre une langue quand personne parle la langue autour de soit. Je continua d'Essayer de parler de la rivière Richelieu.. mais la manière que je le disais.. s'était a grincé des dents. CEpendant Eira me trouvait adorable d'essayer. J'eus une bouffé de chaleur qui passa en plus de les joue qui avait tourné légèrement rouge... mais le tout s'était dissipé quand les deux voleurs, ou plutot, wannabe voleur était arrivé. JE comprenais strictement rien de ce qui ce disait. Français encore... sa devenait une nécéssité si j'habitais maintenant a saint-Jean. et non en Californie... en fin bref, je laissa Eira parler puisque je savais qu'elle allait être mieu pour communiquer avec eux que moi. La seule requête que j'avais s'était qu'elle ne les tue pas. Sinon ça serai dur de l'expliquer a la sureté du Quebec ce qui s'était passé. Ou la police municipale de Saint-Jean ou simplement mon oncle qui ce le demanderai aussi

Je restais sur ma roche a regarder ce qui ce passait. Eira parlait rapidement, je comprenais strictement rien... elle leur fit quelque prise ici et la pour les dissuadés et les deux avaient quitter par la suite. Je n'avais pas bouger d'un cheveux. Admirant Eira dans tout ça splendeur pendant qu'elle s'occupait des deux bonhommes.

Elle revint pour me faire un résumer de ce qui s'était passé. Ils avaient essayé, l'avait traité de ma blonde... pour ensuite mangé une rince, toujours vivant, ils étaient repartie avec une frousse monstre a place de l'argent. Je les avais pourtant prévenue que le couteau s'était pas vers elle qui fallait le pointé.


Suite de quoi elle était partie ce balader sur des roches le long de la rivière. Je la suivais sans trop de problème. Me demanda si l'armé avait changer.. si j'étais by the book and everything... si j'étais encore en mesure d'avoir du fun quand ça adonne. Je voulais certainement pas répondre '' Ouais bah Jess ma traité de Workhoolique'' la vieille... Non. J'étais capable d'avoir du fun au travers de ma job.. en plus de travailler dans de quoi qui selon moi était passionnant. Dépendant des points de vue.

-Well i'm not all that corrumpt with the Army, and its not because i'm.. what was it again.. a fossile, that i can'T find a way to have fun when i have free time. I'm mostly a family type person. I like spending time with them and most of the time.. we don't go throught fun stuff at work. we decompress outside of it and plus, well they're awesome..

Traversant le terrain sur les roches, je finis par arriver a un secteur ou les rochers menait plus au milieu de la rivière. Me dirigeant sans trop de problème sur la dernière roche, maintenant au milieu de la rivière très tranquille, le courant pas très fort. me penchant pour tremper ma main dans l'eau avant de reprendre

- I hangout with Jess or Sarah when i'm free... hiking.. walks.. watching movies or TV... training, bowling or Pool. It really depends on our mood of the day really... or hangout with Huge or John or Moussa, those two that you havn't seen yet. Its like a big family.. we go to hell together, and when we're not, we manage to have a fun with whatever things we can find or activities...

Je pris place aussi sur la roche, détâchant mes bottes tranquillement, retirant mes bas, contenue de mes proches pour ensuite retiré mon chandail. Belle carrure très bien sculpté également. plusieurs marque aussi de combat s'y trouvait en plus d'un tattoo sur l'omoplate gauche. Déposant le chandail avec mes bottes, je me retourna vers Eira pour continuer

- Once in a while we go do some skidoo and surf.. or just go for a swim. Unfortunatly Sarah can't come with us.. but she stays on the beach instead and probably if we were not in the military, we'd go do some sky diving or just sea diving.. but we do that when we're out soo... oh! And i almost forgot.. i play electric guitard, still with the same band of person

Oublié ce détail important la concernant ma vie personnel. Je connaissais peut-être pas les groupes de music, mais j'étais capable de jouer de la guitard éléctrique.. plutot étrange quand on y pense ocmme du monde mais quand même.... Suite de quoi je sauta a l'eau. C'était creux. Pas attrocément creux, mais relativement creux quand même... , en sortant ma tête de sous l'eau j'observa Eira quelque instant. large sourir aux lèvres avant de continuer

- Join me! Leave your stuff with mine then come!

Le ton de voie était très invitateur, en plus de sonner plus comme si j'étais un adolescent qui voulait que ça blonde le suive a quelque pars. Je m'écarta du rocher par la suite pour lui laisser de la place pour venir me rejoindre. gardant un oeil sur mon matériel par le fait même. Je plongea a nouveau la tête sous l'eau en attendant que Eira me retrouve, et aussi pour déterminer s'était creux jusqu'a quel point... plongé en apnée j'étais entrainer pour ça aussi, donc je pouvais retenir mon souffle un certain temps pour déterminer la profondeur... chose qui fut pas bien long, c'était sans doute 8 pieds de profond. Avant que je remonte a la surface
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 222
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 3 Oct - 18:40

D’une pierre à l’autre sans problème, elle lui avait demandé s’il savait encore s’amuser. Ou bien, était-il trop selon le protocole pour faire quoi que ce soit d’amusant. Il lui répondit qu’il n’était pas corrompu du tout par l’armée. Ce n’était pas non plus parce qu’il était un fossile qu’il ne savait pas prendre du temps pour lui ou comme il le dit : avec sa famille principalement. Stephane était un homme de famille et les considérait « awesome ». Ça fit sourire la femme et réfléchir aussi. Elle avait une chimie indéniable avec Lincoln, mais il savait comment la brasser et elle savait comment le faire rager. Alors du temps seul, lui avec sa petite famille et elle seule tranquille, c’était la meilleure des choses. Une fois au centre de la rivière, Eira s’assit tout simplement en indien, le dos droit, confortable. Le courant était doux et le soleil réchauffait le visage et les épaules de la demoiselle. Il lui expliquait qu’il passait surtout du temps avec Jess et sa fille à faire ce dont ils avaient envie cette journée-là. Il passait aussi du temps avec trois autres gars qu’elle n’avait pas vu.  «So I understand that you don’t ever leave each other’s side. Do they scrub your back in the shower too? Cause that would be kind of weird and incestuous… Just sayin… » dit-elle en souriant avant de rajouter. « Or do they just stand in the bathroom holding the toilet paper? Unless you wear old people diapers… That could explain a lot… » déclarait Eira toujours l’air malicieux en le regardant faire.

Il se déshabillait? Haussant un sourcil, elle l’observait faire intriguée et rougissante surtout. Il venait de retirer son chandail après avoir retiré le contenu de ses poches. Bottes et bas retirer, tout en jolie pile sur le rocher, il continuait de dire ce qu’il aimait faire, alors qu’elle faisait mine de regarder ailleurs, comme une enfant timide. Il faisait aussi quelques sports nautiques. Rien d’étonnant vraiment, il vivait à Los Angeles. Venice Beach était juste à côté. Sinon, il aurait fait du parachute ou de la plongée sous-marine. Il était un sportif dans l’âme. Une girouette qui posait rarement ses fesses tranquilles quelques parts. Il lui dit aussi qu’il savait jouer de la guitare électrique, avec sa famille, comme toujours. Étonnant, quand même. Suite de quoi, il sauta à l’eau. Penché vers l’avant, elle attendait de le voir sortir de l’eau, un petit sourire en coin. Il l’invitait à la rejoindre. Regardant autour, elle haussa les épaules, l’air de dire « pourquoi pas? ».

Elle retira ses bottes. Elle n’avait pas de bas, juste des bandages en nylon qui ne laissait voir que ses orteils. Elle sortit le cellulaire de sa poche arrière et le glissa dans sa botte, posa le kangourou par-dessus. Elle prit la peine de retirer au moins ses bandages aux poignets, de type kickboxing. Mains, petites, frêles même sans toutes ses bandes qui les couvraient. Elle semblait presque inoffensive. Elle hésita un instant avant de retirer sa camisole et de la déposer avec le reste. Elle avait un soutien-gorge de sport noir. Il pouvait contempler son dos musclé et multicolore à cause de la veille couvert de cicatrices. L’une d’elle, grande, immense même,  faisait une diagonale complète de son épaule droite à son rein gauche. Le reste il y avait des brûles cicatrisés, des points de sutures, l’impression de visse le long de sa colonne. Elle ressemblait presque à une lady Frankenstein. Le devant était couvert aussi, mais moins sévèrement. Un ventre plats et des abdominaux biens découpés, sans être trop.

Elle prit un élan et voilà, Eira était dans l’eau. Elle refit surface. L’eau était rafraîchissante et bienfaisante pour son dos. Ça enlevait une grande pression qui la soulageait énormément et pour ça elle lâcha un long soupir. «Well, that feels good for my back… » dit-elle en se laissant aller sur le dos. «So you play guitar. Interesting. I didn’t think you were that kind of man. Well, I can’t really judge on what I see anyway with you guys or you on me for things like that. While in prison, I didn’t have a lot to do so I sang. A lot, and by the end, the guards were quite pleased with my performance. I do play piano as well… a little bit. One song actually. A duet. But besides that, I’m shit at artistic things. Unless you count killing someone as a form of art. That I’m really good… » dit-elle les yeux fermés avant de faire un gros battement pour éclabousser Stephane en riant comme un enfant diabolique et de se sauver à la nage vers les rochers. Elle ne se sauvait pas à pleine vitesse. Inutile de se fatiguer pour rien, il la rattraperait de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bastion Part 2   Lun 3 Oct - 19:28

Eira s'était renseigner sur moi pour en connaitre davantage sur ce que je fessais dans des moments personnel. Quand je n'étais pas en missions ou des affaires de mêmes. Je lui avais dis que ma famille était très importante. La majeure partie du temps s'était avec eux. Ou s'était simplement avec John, Moussa ou Huge.. bref les membres de mon équipe. Asser que Eira trouvait le tout plutôt étrange.. mais pas asser pour m'en glisser des blagues a ce sujet. COmme me demander si on lavait le dos de l'autre quand on prenait nos douches, j'Eus un soupir décourager avec un ''face palm'' en même temps... toute en riant amusé quand même du sens d'humour que fessait preuve la jeune demoiselle... même si a parlait d'inceste... légèrement vue qui faut pas oublier que je travaillais et passais beaucoup de temps avec Jess... gawd dam.. really?... ou aussi la blague sur les couches pour personne âgé ou s'essuyer..

- Okay for the Diapers.. we, old people, need those kind of stuff okay? you do not have to judge me on that

Dis-je en prenant un allure comme si je la boudais même si au finale... s'était carrément juste pour m'amusé que je prenais cette allure la. Je continua aussi pour ce qui est des douches, je n'Avais pas grand moyen de me défendre la dessus je dois dire... a moins que...

- And as for the shower.. we, as a team spend ALL our time together... so well.. if you're jealous for scubbing our back.. you can join us if you want

Sortais-je sans gêne cette fois ci avec un clin d'oeil amusé de la situation, suite de quoi je lui avais dis que je jouais de la guit, et j'avais sauté a l'Eau. l'invitant a venir me rejoindre également, je patogeais dans l'Eau sans problème. Me callant dans le font pour y trouvé le font justement, en me redressant Eira était arrivé, j'Avais un large sourir aux lèvres. C'était une belle journée. Et ma compagion bah... je sentais que j'Avais plus chaud l'avoir autour avec sa brassière de sport mais pu sa camisole ni son kangourou. CEpendant l'eau me tenait encore au frais donc toute était parfait. Je ne puis cependant m'empêcher de remarquer les blessures qu'elle avait sur son dos. C'était quand même plutôt impressionnant. Elle était aller au travers de beauocup d'étapes très difficiles.. et son dos en temoignait. Demeurant silencieux elle continua par après en me disant qu'elle était somewhat surprise que je joue de la guit. J'avais pas l'allure. J'eus un sourir aux lèvres face a ces propos.. toute en la laissant continuer.. elle chantait?... oh la elle piquait ma curiosité et d'aplom.. surtout que juste avec ça je voulais l'Entendre chanté, les gardes quand elle était en tôll avait bien aimé... elle devait avoir une belle voie. d'autre en plus qu'elle jouait un peu de piano mais ça remontait aun bon moment.

- You sing?... well just so you know... eventually i would really want to hear you sing..

Encore une fois j'Avais un sourir aux lèvres des plus charmeurs. Toujours en restant a son niveau sur l'eau en attendant de voir ce qu'elle pourrait me répondre.. Elle m'arrosa a place en essayant de prendre la fuite. Mon beau sourir s'était transformer en un '' Attend que je te pogne!'' face... Je plongea. Passant rapidement dans l'eau pour me rendre a côté de Eira. Lui prenant la main tout doucement pour la retourner de bord et qu'elle puisse me regarder droit dans les yeux

- Alright young lady... splashing me while i was talking is not really nice... i wasn't done my sentence....

Toujours en restant a proximité.. j'étais plus rendu dans un mode de jeux que d'autre chose. J'Avais completement oublier que ce n'était pas ce qu'elle préférait.. surtout que j'étais entrain de me demander ce que je voulais dire comme restant de phrase...

- Okay and now i forgot what i wanted to say... Thanks a lot younster

Dis-je avec un certain ton ''accusateur'' très non crédible, surtout avec le large sourir qui s'était dresser sur mes lèvres. Je demeura tranquille, prenant un peu de recule en essayant de me rappeler ce que je voulais dire.... restant quand même prêt pour qu'elle s'arrose si elle voulait me splasher a nouveau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bastion Part 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bastion Part 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: MONTREAL :: Centre Ville-
Sauter vers: