AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission surprise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 254
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Mission surprise.   Mar 16 Aoû - 22:46

Elle tournait en rond. Encore et encore. Une véritable lionne en cage qui ne savait plus quoi faire de son corps autre que de s’entraîner. Finement sculptée la  femme se maintenait généralement en équilibre sur ses avant-bras, sans l’aide de quoi que ce soit, si ce n’est que sa force brute. Son partenaire de crime, Lincoln, faisait de même, il s’entraînait, tournait en rond. Ils n’étaient pas en contact directs. Ensemble, ils étaient trop dangereux. Un duo mortel, comme les gardiens s’amusaient à les décrire. Ils ne devaient en aucun cas, être ensemble. Jamais. La femme, Eira Rose Black, de son nom complet aka Chaos,  était reconnue comme une battante, une assassin de sang-froid, violente envers un certain type d’homme. Cela s’expliquait par un passé plutôt sombre. Son bras droit, Lincoln Scofield aka Cyber, était quant à lui reconnu pour les mêmes raisons. Ils étaient les Bonnie & Clyde du crime contre l’humanité. Ensemble ils avaient torturés, orchestrés des meurtres, des assassinats, des vols d’informations. Ils avaient faits tous les crimes. Deux mercenaires sans merci qui étaient passés d’un employeur à l’autre.

Au bout du compte, ils s’étaient fait prendre peu de temps après l’éclosion officiel du virus. Ils avaient été apportés dans une prison à sécurité maximale contrôlé par la CIA, en Angleterre. Les deux s’afféraient à leur routine, sans pouvoir discuter librement. Ces deux amis de longue date s’était trouvée alors qu’Eira était à l’infirmerie de la base d’entraînement, pour cause d’insubordination. Quinze ans et déjà incapable de suivre des ordres, Lincoln avait apprécié la ténacité de la gamine. Plus vieux, il l’avait pris sous son aile, comme le grand frère de 21 ans qu’il se considéra à l’époque. Respectivement 33 et 39 ans, ils ne s’étaient jamais réellement quittés. C’était une situation péniblement ennuyante pour les deux partis habitué de parcourir le globe à la recherche de contrat plus louche les uns que les autres. Ils étaient les meilleurs ou du moins dans les meilleurs de leur domaine. L’action était sur le point de ce pointé le bout du nez, mais à quel prix. Un gardien ouvrit la porte de sécurité et s’adressa directement à elle.

«Black ! On your knees. Hands on the wall. Now.   » déclarait le soldat en attendant que la femme s’exécute.
« Yeah. Yeah, what have I done now ?   » demandait la meurtrière en s’exécutant ennuyer. Au loin, elle entendait son éternel partenaire manifester.
« Hey ! Boss! Where are you taking her ?  
«Stay quiet Scofield.   » conclut le principal gardien, en déverrouillant les verrous de la cellule. À peine la porte fut ouverte, qu’on se jeta sur elle. Trois exactement s’afférait à la rendre hors d’état de nuire. Ça ressemblait presqu’à une camisole de force. Ses bras étaient incapables du moindre mouvement et ses pieds étaient liés par une chaine. Sortant du secteur, à peine capable de marché tellement on s’assurait qu’elle ne fasse rien, les soldats l’apportèrent dans une cage à même un véhicule de transport aérien de type avion. Elle ne put voir plus, il faisait trop noir et on s’assurait qu’elle garde la tête vers le sol. Une fois installé dans sa microcellule, un soldat prit la relève, gardant un œil sur elle. Les autres quittèrent à nouveau pour ne revenir que plusieurs instants plus tard. En effet, son partenaire de crime était aussi de la balade nocturne. Il avait subi le même traitement qu’elle. Une petite cellule, le plus loin possible de la femme, restreint de tout mouvement.

« So… Where are we going. »
« You’ll know when you get there. Until then, stay quiet. »
« Good. I love surprises… Sleep well Chaos »déclara Cyber avec sa grosse voix, se callant aussi confortablement que possible dans sa cellule, un petit sourire en coin.
« 'Night Cyber »

La jeune femme esquissa un sourire et fit de même sans chercher à en savoir plus. Les soldats ne diraient rien. Il valait mieux tenter de prendre un peu de sommeil. C’est l’atterrissage de l’appareil, qui lui ouvrit les yeux. Ils étaient arrivés. Combien de temps s’était écoulé ? Ni Lincoln, ni Eira ne l’aurait su. Il faisait soleil cependant. Ce fut la seule qu’ils virent. L’homme fut sorti d’abord et mener dans une voiture noire, teinté. Le lieu était visiblement sécurisé. Ça restait une crise apocalyptique mondiale cette infection. Puis vint son tour. Même scénario, tête baissé, dans la voiture et voilà. Le chemin fut rapide et sec. En prison, elle avait dû apprendre à être patiente. Heureusement. Néanmoins, ils arrivèrent à destination. Un quartier général sécurisé. Ils furent tout deux menés dans un vaste bureau, sans rien à porter de main, les soldats armés jusqu’aux dents.

« Qu’est-ce qu’on attend, encore?   » Demandait Chaos d’une voix lasse, sachant pertinemment qu’uniquement Cyber comprendrait. D’origine québécoise, elle n’avait jamais perdu sa langue maternelle et l’avait appris à son meilleur ami.
«On a eu droit au traitement spéciale. Ça doit être important. » Déclarait l’homme avec sa grosse voix, visiblement impatient et aussi ennuyer qu’elle par la situation. Tous deux attendaient que quelque chose se passe.


Dernière édition par Eira R. Black le Mer 17 Aoû - 7:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 86
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Mer 17 Aoû - 0:51

Les deux assassins qui avait été attraper peu de temps après les événements de Raccoon City étaient désormais arrivé au États Unis. Ce fut a la demande du général Leroux qu'il avait appeler la chef de la CIA, une certaine directrice IronHorne qui s'occupait des captures de prisonnier, execution et tout le reste. Une dame de sang froid qui ne voyait pas la vie humaine avec une très grande estime. Pas après tout ce qu'un être humain pouvait faire. Des soldats avaient ramasser les deux assassin de leur cellule en angleterre pour être apporter au US dans une base du FBI a Washington. A l'atterrissage de l'appareil des camions attendaient les deux prisonniers enfermer avec camisole de force ainsi que dans une cage. La Directrice de la CIA ce trouvait a l'aeroport avec deux équipes d'interventions ainsi que le Général Leroux, un homme de posture imposante avec a ses côtés un deuxième agent de l'OTAN ainsi que Sarah a sa gauche. Pourquoi la cadet de Ghost? Elle était bonne en collecte de renseignement en forme d'interrogatoire. Pis son père n'était pas la donc elle s'était proposer pour le remplacé

Sarah: Are you sure about this? Not that i want to argue but you want to send in train killer in Montreal

Général Johnson: I'm possitif. Anyway if they died who's going to miss them?

Sarah: As long as we're on the same page


Les prisonniers avaient été apporter au camion avant d'être transporter jusqu'au bureau du FBI et enfermer dans un bureau. Habituellement ils n'étaient pas mis ensemble, mais cette fois ci oui, avec cependant rien dans la pièce mise appart deux chaises, dont leur pieds avaient été attacher et les chaises soudé au sol. Une table et une seconde chaise. Bref une vrai salle d'interrogatoire. Deux gardes étaient a porte avec armes en main pour les surveillers en attendant la venu de l'interrogateur. Entre temps dans les corridors le Général, IronHorne et le chef du FBI traverssait les corridors

IronHorne: Are you sure about the virus story?

Général Leroux: No, that is exactly why i wanted those two to come here. Malcom said he has missile readu to lunch to infect the entire planet if we don't hand Amy over to him. And i know he is not the only headline of Tricell to do that kind of stuff.

Directeur FBI: Général, you know.. if we release them they will turn on us

Ironhorne: I won't let that happen

Général Leroux: Glade to hear, and as we know gentlements. We can't let it go public about the virus, that is why we're sending those 2 ahead of our taskForce. Sarah! You have the file?

Sarah: aye sir!


La jeune demoiselle donna une filière a IronHorne qui poursuivit vers la salle ou était enfermer les deux assassins. Sarah et le directeur du FBI eux ce dirigea vers la salle d'observation. Sarah savait très bien ce qu'elle avait a faire, le Général lui avait donner l'ordre. Ils allaient retiré les camisoles de force pour pouvoir mieu parler, mais si jamais ils en profitait malgré les armes et la présence du Général qui allait au départ les dissuadés de faire quoi que ce soit. La salle était équiper d'un gaz neuro-toxique pour endormir tout le monde. Donc pas le droit d'en faire a leur tête. Général Leroux et Ironhorne entra dans la piece. Le Général reprit le document de Sarah tandis que la directrice de la CIA s'approcha de la table avec les deux assassin

IronHorne: Listen now you two. You are here because i've said you can come here, you will not try anything stupide or else you will be plugged into a whole for the rest of your miserable live. Are we clear on that?

Général Leroux: Guards, take there jackets off


Un garde s'executa tandis que les deux autres pointa leur armes sur les deux assassins. Le Général Leroux s'installa devant Eira et Scofield en reprenant

Général Leroux: Je ne vais pas aller par 6 chemins. J'ai un deal a vous faire. Vous êtes familier jusqu'a quel point avec les événements de Raccoon city, et ce qui s'est réellement passé dans cette ville? Et de quoi le BSAA reproche Umbrella dans le passé, et maintenant Tricell?

Le Général prit une pause par la suite avant de reprendre, mesure de sécurité avant de poursuivre cette discution

Général Leroux: Je suis au courant de vos exploits comme assassin. Donc maintenant que j'ai demandé qu'on vous retire vos vestes de force vous devez pensez a tout les options possible pour vous échapper. Vous aurez peut-être le dessus sur les agents ici présent. Sur IronHorne, mais soyez sans crainte, vous ne l'aurez pas sur moi. Donc je veux m'assurez que vous avez votre attention sur ce que j'ai a dire et non sur vos moyens de sortie d'ici

Dit-il avant de ce redresser et continuer avec la raison qu'il les avait fait venir, Il prit la filière de Sarah en l'ouvrant, toujours en marchant autour et déposant des photos sur la table

Général Leroux: Une terreur Biologique. Voila comment nous avons nommée l'incident de Raccoon City. C'est cependant pas ce que le public sait et on tient a ce que sa reste de même. Par contre un certain Malcom de Tricell vient de nous faire une menace comme quoi il allait répendre plusieurs virus comme vous le voyez sur les photos si on ne répond pas a sa requête. Il a déja détruit Tokyo, au Japon qui est en zone de quarantaine maintenant, et aussi la ville de Montréal, au Canada. On veut que vous infiltré son organisation pour savoir son état d'organisation globalement parlant, et aussi désamorcé, si vous n'êtes pas capable de détruire, tout forme de moyen d'infection pour réussir a détruire le monde.

Le tout sonnait vraiment '' deep'' détruire le monde, et presque comme un film de Sci-Fie si on n'en croyait pas ce qui ce disait. Les photos cependant étaient une belle preuve comme quoi s'était réel et non des histoires que le Général racontait. Il reprit place devant les deux assassins, toujours dans sa posture plutôt très autoritaire, il ne s'était pas présenté au début mais s'était visible du a la manière qu'il était habiller qu'il était un très haut gradé de l'armé, et comme les deux assassins avaient sans doute déja croisé des militaires, ils pouvaient deviner qu'il s'agissait d'un Général.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 254
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Mer 17 Aoû - 19:47

Assis tranquille, aucun des deux ne pouvaient bouger. À croire qu’ils étaient une réelle menace. Bon, c’était en effet ce qu’ils étaient, mais de là à les fixer à une chaise, même Eira le trouva excessif. Tous deux n’étaient pas stupides. Ils savaient fort bien que cette salle, occupée par des soldats n’était pas l’unique barrière à leur échappement. Il fallait être logique quand même. Et puis, à quoi ça servait de courir quand tu allais te faire prendre plus loin et te faire remettre au trou de toute façon. Tous deux en avaient malgré tout assez d’attendre. Au moins 6h d’avion, dans une cage et une camisole et encore coincé dans la camisole sur une chaise. Vraiment, ils les prenaient pour des bêtes de cirques. Au bout d’un temps la porte s’ouvrit. Un soupir las et synchronisé fut émis par les deux détenus. Une femme entrait dans le bureau, l’air peu sympathique, accompagné d’un homme, général de par son uniforme.

La femme, impérieuse et sans détour leur expliquait vite fait leur emplacement hiérarchique. Ils étaient là parce qu’elle en avait décidé ainsi et pas autrement. Les menaçants de les retourner au trou s’ils essayaient quoi que ce soit. Les partenaires de longue date se regardèrent, sourire en coin, sans dire quoi que ce soit. Puis le Général demanda de retirer les vestes de sécurité. Haussant les sourcils, Eira se laissa faire. Une fois libre elle s’étira longuement faisant craquer toutes les articulations possibles. Lincoln fit de même en relâchant un long soupir d’aise. S’exprimant en français, le Général reprit. Il avait un marcher à leur proposer.  Sans se réjouir, les deux assassins croisèrent leur bras, encore en synchronisme. Ça faisait presque peur à voir. Une chimie parfaite de la sorte était rare. Ils se firent demander jusqu’à quel point ils étaient familiers avec les évènements de Racoon City et les querelles entre les différentes organisations.

« Nous avons été entraînés sur les bases d’Umbrella pour finalement devenir mercenaire. On ne sait pas grand-chose des conflits entre les organisations.  Un contrat est émis, on accepte et on exécute. » déclara Cyber, avant que Chaos rajoute à son tour quelques informations.
« Nous avons vue certaine chose. Des humains, sans humanité et je ne parle pas des vivants. Nous avons eu à surveiller des laboratoires.  On en a vue assez pour savoir qu’on ne veut pas être mordu, ou que le sang entre en contact avec une plaie parce que la prochaine étape, on a pu la constater dans les labos. Pourquoi? » concluait la femme en demeurant aussi attentive que son frère d’arme.

Le Général Leroux reprit quant à leurs exploits en tant qu’assassin/mercenaire. Expliquant que même s’ils n’avaient plus leurs restrictions pour le haut du corps, qu’ils étaient inutiles d’essayer. Ils n’auraient de dessus que sur les autres, mais pas sur lui. Il tenait à avoir leur pleine attention.

« Cut the crap old man. » demandait Lincoln. Il n’aimait pas qu’on tourne autour du pot. « Si sortir avait été notre intention, ça aurait déjà été fait et on ne serait pas là à avoir cette discussion qui tourne autour du pot sans raison Vous savez qui nous sommes : des professionnels. Get to the point so we can know what we are against this time. » Son ton de voix était d’un naturel profond et autoritaire, mais en rien agressif.

Sans rien ajouter, Eira esquissa un léger sourire aux paroles de ce tank d’homme. Elle approuvait ce qu’il disait. Elle voulait, elle aussi, savoir ce qui en était. Quel était ce marcher et l’enjeu. Dans tous les cas, elle se doutait que si on faisait appel à eux, c’était qu’en cas d’ennuis, les hauts de ce monde auraient quelqu’un sur qui jeter le blâme. C’était écrit dans le ciel, sans aucun doute. Le Général ouvrit un dossier et leur présentait des photographies qui témoignaient de ce qu’ils avaient tous deux vues dans les laboratoires. Du moins, les prototypes de ce qu’ils voyaient là. Le public ne savait rien d’autre, si ce n’était que le nom de « terreur biologique » et les autorités tenaient à garder le tout ainsi. C’était plus facile de contrôler un troupeau de mouton avec des chiens de berger que seul. Puis, il mentionna Malcom, de l’organisation Tricell. Il voulait propager d’avantage l’épidémie à l’échelle planétaire. Sans bouger, ni réagir, le tandem attendit la fin du monologue. Le Général Leroux souhaitait que le duo infiltre l’organisation pour en savoir l’état, l’étendu et l’avancement du projet qu’ils tentaient d’empêcher.

Se jetant un coup d’œil à l’un et l’autre, les assassins évaluaient silencieusement les risques. Tous deux les connaissaient que trop bien. Ça dura quelques instants. Ils ne doutaient pas des paroles dites, mais du moyen de les convaincre d’accepter. Tous deux n’avaient aucune famille, aucun amant. Ils étaient la famille de l’un et l’autre. Ils ne pouvaient pas vraiment les menacer, puisqu’ils n’avaient rien à perdre. Perdre la vie n’était pas franchement le problème. Ça faisait partie du métier.

« Chaos, tu penses sans doute la même chose que moi. »
« Absolument Cyber. Je pense qu’ils nous manquent la partie du marcher qui les concernent. On sait ce qu’on doit faire de notre côté. C’est bien. Rien qu’on n’a pas déjà fait, soyons honnête. Sauf qu’ils ont omis de mentionner qu’on est là pour porter le chapeau en cas de problème. Sinon, pourquoi prendre le risque de nous faire sortir et venir jusqu’ici. On est quand même condamné à vie pour crime contre l’humanité. Cependant, on ne peut pas faire une remise en question sur ce qu’il nous a dit. Simplement parce qu’on se doutait déjà, sans réellement au courant de tout en détails. » dit-elle en fixant ses yeux gris-bleus dans ceux du Général, avant de reprendre. « Ma question est donc la suivante. Général : Ça nous rapporte quoi de vous sauver le cul? Alors qu’on vous a déjà débarrassé d’un bon nombre de criminels et que pour ça, nous sommes condamnés à la prison à vie. Vous nous donnez le choix entre possiblement mourir sur place, ce qui n’a rien de bien problématique. Finir nos jours en cellule, ce qui n’est pas plus mal, bien que ça manque légèrement de soleil. C’est l’Angleterre quand même. Et donc ce dernier choix il s’agit de quoi? »

Cyber n’ajouta rien, parce qu’il pensait la même chose. Leur cerveau était réglé sur la même onde, la même vitesse. Tout. Toujours les bras croisés, tous deux attendaient la réponse du Général Leroux ou encore de cette détestable femme qui les avait fait enfermer. Le tandem avait une expression complètement neutre, attentif, mais méfiant. Ils étaient loin d'être stupides. Ça leur coûterait probablement plus que ce qu'ils receveraient.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 86
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Jeu 18 Aoû - 14:49

La discution continua et les deux assassins étaient toujours autant entouré de soldats, Général et dirigeante de la CIA qui gardait toujours son air ultra bête en observant les deux assassins, du style '' Je vous turais moi même si j'en avais l'occasion'' Général lui donnait plus l'impression d'être un enquêteur en phase d'interrogation face a des potentiel accusés. Il avait parler de Raccoon city, revenu sur le fait qu'il voulait pas qu'ils tentent de quoi et ce fameux '' Cyber' A.K.A Lincoln lui avait dit de tourner autour du pot et d'en venu au but puisque s'ils voulaient se sauvé. Ils l'auraient déja essayer... la seule chose que le Général eut comme réaction fut un petit sourir en coin mais rien de plus. Il s'était assit sur la chaise devant les deux futurs engager de l'OTAN en continuant d'ecouter ce qu'ils avaient a dire suite aux informations donnée. Puis la question de Eira fut sur ce qu'ils avaient a gagné. Général fit signe a la pièce de ce vidé sauf ironHorne qui décida de rester sur les lieux. Laissant les deux assassins, et les deux membres des forces de l'ordre. Le général déposa ses bras sur la table, pardessus les photos qu'il avait donnée

Général Leroux: La compensation est très simple, vous me rapportez ce que je veux. Et j'efface vos dossiers criminel en plus de vous redonnez votre liberté

Les yeux d'IronHorne devenu aussitôt très gros. C'était une information que le Général n'avait pas mentionner avant qu'elle face venir les deux personnes jusqu'a ce jours, les plus recherchers dans le monde. tout suite elle s'interposa face a ce que le Général venait de dire aux deux assassins

IronHorne: Ce n'était pas notre accord Général! These two are criminals! they can't go free?

General Leroux: They're now my prisonner, i can do whatever i want with them

Ironhorne; This is not over!


Dit la femme avant de sortir de la pièce en claquant la porte derrière elle. Le Général lâcha un petit soupir décourager avant de faire signe a la vitre teinté de venir. Il ce retourna vers les deux prisonniers qui venait de donner la chance de s'en sortir.. Sarah entra dans la piece en restant silencieuse derrière le Général qui poursuivit

Général Leroux; Maintenant que la directrice de la CIA est partie. Le deal, vous ramassez l'information que je veux sur Malcom par tout les moyens que vous avez en votre possession. Et moi j'efface vos dossiers criminel par la suite. Je vous fournis en armes et equipement pour rentré dans Montréal, mais vous n'aurez pas a porter de radio rien pour rester en communication. Vous aurez cependant un cellulaire ''encrypted'' pour empêcher Malcom ou les mercenaires qui sont avec lui de voir qui vous appelez ou qui vous a appeler. Je tien quand même a avoir mon information.

Il fit un signe de tête a Sarah par la suite qui ouvrit la porte, un autre garde entra pôur détacher les chaines de Cyber et Chaos. Le Général ce redressa par la suite pour quitter la salle, le soldat fit signe aux deux assassins de la suivre, sarah restait pas très loin toujours sans rien dire. Le Général les guida dans une seconde salle ou un technicien les attendait avec deux grosses valises d'équipement de combat. L'armement était fait en fonction de ce qu'ils avaient tendance a utiliser au combat. Général reprit par la suite

Général leroux: On peut pas vous apporter dans Montréal, cependant il y a une marina sur la rive sud que Tricell ne surveille pas tant. J'imagine que vous trouvrez un moyen d'Entré sur l'ile et vous rendre a place ville marie.

Dit-il en les laissants s'équiper. Le soldat lourdement armé restait prêt de la porte tandis que le Général et Sarah tant cas eux restait sur le bord de la table pendant que le technicien lui expliquait les armes au besoin que les deux assassins

Général Leroux: Ce ne sont pas les armes que vous aviez avant votre arrestation, mais s'est très semblable. En temps normal vous devriez êtres correcte. Malcom est entouré d'ancien militaire de l'OTAN. On les surnomme l' MIA TaskForce. Ils sont très honorable dans leur manière d'agir, donc ils devraient pas vous causez des problèmes a approcher le chef de Tricell, et pour Eira, dans les membres de cette unité la il en a un qui a une très grande, affection pour les demoiselles dans ton genre. Gollem, son nom représente bien son physique. Sinon dans l'ensemble le reste vous avez pas mal autant d'information qu'on a de Malcom, avez vous besoin de quelque chose d'autre avant qu'on vous apporte a votre taxi pour Montreal?

La le Général n'avait plus grand chose a dire. Sarah demeurait silencieuse a ses côtés tout en observant les deux assassins sans vraiment d'expression au visage. Elle observait les armes qu'ils prenaient. Elle allait devoir informer l'TaskForce par la suite qu'on leur envoyait deux assassins pour infiltré Malcom et ramasser les informations pertinente par rapport a ses cousins et des missiles infecté qu'il prévoyait envoyer.. bref la merde allait prendre dans pas long, pis on venait d'envoyer deux assassins supplémentaire. Pour vue qu'ils ne se retourne pas contre l'OTAN.. mais then again Eira et Chaos avait a peut près la même mentalité que le TaskForce et l'MIA TaskForce.. ça devrait rentrer dans l'ordre une fois qu'ils auraient compris quel genre de personne Malcom était.. sinon l'Ordre serait donner au TaskForce s'ils les croisent
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 254
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Jeu 18 Aoû - 20:16

La conversation avançait. Le tandem voulait savoir ce qu’il en était. C’était bien beau faire une chose parce qu’on le demandait. Ils devaient quand même savoir ce que ça leur donnerait. Il ne fallait quand même pas risquer sa vie pour se faire donner une tape dans le dos et retour en prison. Il leur fallait quelque chose de concret, de valable. Chaos et Cyber, de double C team, attendaient donc sagement. Il n’y avait rien de mieux à faire. Rien qui ne valait réellement la peine si ce n’était que pour avoir un peu plus d’ennui et de pages à leur dossier déjà plus que bien garnis. Le Général leur dévoila finalement la compensation. Si le duo rapportait les informations désirées, leur dossier criminel à chacun disparaissait dans le néant. Lincoln haussa un sourcil, se penchant légèrement vers l’avant. L’air de demander de répéter. Eira, quant à elle, resta impassible pour quelques secondes avant d’éclater de rire. Un rire, clair, fort et presque dérangeant, mais qui était pourtant sincère. Toujours en riant, elle s’adressa aux figures d’autorité devant elle. « Haha, you must be fucking desperate ! Haha, vous avez vraiment besoin qu’on dise oui à ce point. God, it’s hilarious, almost not credible I’m sorry. » déclarait-elle en secouant négativement de la tête. Pour elle, à son sens, c’était complètement stupide ou inconscient. Elle n’était pas certaine de savoir lequel était plus probable.

La directrice de la CIA n’était visiblement pas d’accord. Elle n’approuvait pas la liberté qu’il leur offrait. Voyant sa réaction, le sourire du tandem s’étirait encore plus. Voir une femme de son rang perdre le contrôle était toujours un plaisir à constater, surtout pour ces deux éternels insubordonnés. Ironhorne sortit en trombe alors que Cyber mit son grain de sel : « That went well. », ce qui fit étouffer de rire sa partenaire. Comme le rire était contagieux, Lincoln l’accompagnant un instant. Puis les deux reprirent à nouveau leur calme habituel, alors qu’une demoiselle entrait. Eira l’observa de la tête au pied, détaillant les traits de son visage. « J'ignorais que l'OTAN engageait des enfants. Elle doit avoir des neuronnes supplémentaires par rapport à certain... », déclara Eira en alternant son regard entre l'employeur et la blondinette. Le général avait clairement d’autres choses à rajouter. En effet, il leur donnait le feu vert pour toutes actions entreprises. Tant qu’il y avait obtention des informations par rapport à Malcom. Il fournissait les armes et l’équipement qu’ils auraient besoin. La meilleure était l’absence de communication radio dans les oreilles.  Il n’aurait qu’un cellulaire crypté. Synchroniser, encore et comme toujours, les partenaires eurent un petit signe de tête de « fair enough », ne s’opposant pas à cette demande.

Sans s’opposer ils suivirent le général. Ça faisait du bien d’avoir les jambes déliées. Pour en témoigner, Eira sautilla légèrement sur place avant de suivre. Lincoln ébouriffa les cheveux de sa partenaire. Une camaraderie et un contact humain qu’ils n’avaient pas eu depuis un bon nombre de temps. Général Leroux leur expliqua qu’une marina sur la rive sud était moins surveillée. Ils devaient trouver un moyen d’entré dans la ville. Le petit groupe entra finalement dans une salle, deux grosses valises. Ce n’était pas leurs armes habituelles, mais c’était les mêmes catégories, selon ce qu’ils avaient habitude d’utiliser. Il expliqua également qu’il y avait un MIA Taskforce sur place. Des adversaires de taille, mais techniquement honorables. Ça n’était pas un problème. Cependant l’homme avertit Chaos d’un certain Gollem. Ce dernier était particulièrement aimant des jolies femmes.

« C’est noté… » affirma Cyber en jetant un coup d’oeil à Eira qui fouinnait déjà dans l’une des valises. « T’as entendu pour Gollem? »
« Noël est d’avance cette année et oui. Boule de gras qui aime les demoiselles en mon genre… » répondit-elle tout sourire. Elle prit un couteau de lancer d’une pochette et le fit danser entre ses doigts les yeux fermés. « Dieu que ça m’avait manqué… ».
« Don’t get to excited Chaos. »
« Ne fais pas ton hypocrite. Tu es aussi satisfait que moi de retrouver une arme entre tes mains, au lieu de tourner en rond dans ta cellule et de pomper du métal par ennuie et manque absolu de choses pertinentes à faire. »

En guise de réponse, Cyber prit un couteau et dit simplement« Think fast ». Il lui projeta un couteau de lancer qu’elle attrapa comme un réflexe, sans réfléchir. De quoi faire peur aux gardes lourdement armés. L’homme acquiesça avec un sourire satisfait des instincts de sa sœur de cœur et de métier. La femme retira sa veste à large capuchon pour fixer des pochettes de couteau de lancer à sa taille. Pour le haut, elle ne portait qu’une camisole, similaire à une veste tactique. Très confortable qui lui permettait bon nombre de mouvement et qui dévoilait la moitié supérieure de son dos. Moitié lourdement endommagé et couvert de cicatrices variées. Elles étaient parfois larges, d’autrefois courtes. Elles avaient toute leur histoire. Lincoln était dans le même bateau, seulement, sa largeur et taille générale semblait amoindrir l’ampleur des cicatrices. Eira était finement musclés grâce au yoga qu’elle pratiquait en permanence dans sa cellule. Ça lui permettait de rester calme et d’améliorer sa patience. Cyber était costaud, une belle pièce de muscles, une armoire à glace. Les deux étaient vêtus de noirs et de gris, l’air ni militaire, ni civile. Par habitude, Eira portait constamment des gants qui enserraient ses mains jusqu’à la moitié de son avant-bras.

Au final, le choix des armes ne fut pas particulièrement difficile. Le général avec visé juste. Eira s’était pris cinq ensembles de couteau de lancer. Deux au corps et trois au niveau des jambes. Elle s’était aussi emparée de deux couteaux de combat et d’une dague. Tout se superposait logiquement et avec une habitude déconcertante. Dans son dos, au niveau de la ceinture, elle avait fixé un tomahawk. Elle priorisait le silence, la discrétion et la brutalité. Quant à Lincoln, il prit deux épées courtes ressemblant à des machettes, deux magnums, un berreta pour la chance. Il s’équipa d’une veste par balle légère. Il était moins rapide et misait sur sa force brute et expéditive. Au final, Monsieur Leroux demandait s’il avait besoin de quelque chose d’autre.
« Le téléphone serait pratique si vous voulez qu’on vous contact. » dit-elle en ajoutant un petit pot noir de peinture. C’était le meilleure moyen de masquer son visage en cas de besoin. « Sinon on a tout. » déclarait-elle en voyant son partenaire qui s’assurait que rien n’obstruait ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Leroux
NATO Officer
avatar

Nombre de messages : 496
Âge Réel : 24
Localisation : Saint-Jean ou Porte avion
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 8
Age du Personnage: 23
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Ven 19 Aoû - 0:58

A la demande du père a Jess j'étais entré dans la salle d'interrogatoire a mon tour. Je n'étais pas habillé militaire, seulement en civil. Mon badge de l'OTAN a la ceinture juste devant mon arme de point qui s'avérait a être l'arme de service a mon père quand il était dans les forces policières de Raccoon City. Il l'avait modifier a ses gouts alors il l'avait gardé malgré tout après l'incident. Lorsque j'avais entré dans la salle après avoir vue IronHorne sortie vraiment frustré la femme assassin avait sortie une phrase me concernant comme quoi j'étais une enfant. A mon égard s'était potable mais le Général lui, elle venait de ce foutre de sa geule. Celui-ci était très loin de s'en soucier. Il avait un petit air genre '' C'était nécéssaire?'' Puis un autre garde était entré pour s'occuper de détacher les deux nouveaux agents temporaire. Pourquoi un autre garde et non moi? Il n'y avait aucune chance que mon '' Grand-oncle''? me face pencher a côté des deux assassins. Mesure de sécurité après tout... Puis il sortie en premier, suivis des deux assassins puis moi et le garde par la suite, en direction d'une seconde piece pour l'équipement qu'ils pouvaient utiliser sur le terrain. Ils avaient carte blanche pour prendre les moyens qu'ils souhaitaient sur le terrain pour avoir leur information..

Arriver dans la pièce un technicien les avait attendu pour leur donner leur équipement d'espion si on veut. Les deux s'équipère de ce qu'ils aimaient pendant que le Général donnait l'information qu'il pouvait avoir de besoin en plus. Lorsque les deux assassins ce parlère de Gollem. Le Général s'était retourner de bord vers moi en s'approchant tranquillement et me chuchotta a l'oreille quelque mots. J'eus un sourir en coin avant d'y répondre tout aussi bat. Au même moment ou Lincoln inspectait les réflexes de sa partenaire

Don't worry about it, i'll be fine with them. Mark is waiting at the plan with Eden.. once we get to Saint-Jean-Sur-Richelieu they'll be okay

Il me passa également une envellope. J'étais pas une haut placé de l'armé. Seulement la fille d'un commando et experte en informatique et premier soin.. donc a titre de rang.. si je me présentais a Saint-Jean sans appuie que s'était le général Leroux qui m'envoyait.. les deux assassins allaient viré Bersek pour pas ce faire remettre en cellule. Puis Eira mentionna qu'ils avaient toute sauf le téléphone pour contacté les forces de l'OTAN. Chose que s'était moi qui l'avait. Je le sortie de ma poche de chemise pour lui tendre par la suite en disant

Encrypted at 100%. Only thing you can do is call our base. There metal detector won't be able to see if you can scanned over there. And also two of your knifes Eira, in the guard there is a GPS to guide you if you need to go somewhere you're not familiar with. Now since you guys are full equiped we should be on our way

Dis-je en ouvrant la porte de la salle puis sortie. Le général lui en sortant il nous annonça qu'il était demander ailleurs. Et tiendra sa promesse par rapport aux deux assassins, puis il disparu de la vu de Eira, Lincoln, des deux gardes et moi. Je me dirigea dehors vers la piste d'atterrissage ou deux avions de combat ce tenait a côté d'un appareil de transport. Les trois appareils étaient légèrement différent a ce qu'on avait l'habitude de voir dans l'armé. Il s'agissait en fait de deux avions de combat supersonic et de même pour l'avion de transport. Arriver a l'avion Mark et Eden nous attendait, puis pour ce qui était de l'avion de transport seulement Frank s'y trouvait. Le meilleur ami a Jess

So, we'll be going to saint-Jean-sur-Richelieu in canada. We can't go near the civil with supersonic plans. Only Montreal is infected, civilian that sees those plan coming it will create drama on TV

Sortais-je en soupirant tout doucement, mais d'un autre côté je comprenais parfaitement la civilisation de pas aimer l'idée que des appareils de combat survollait leur ville. J'entra dans l'avion de transport en premier. Frank lui laissa les deux assassins entré avant lui. L'avion décolla ce qui donna un coup puisqu'il décolla a une vitesse très au dessus des appareils normal. Pis les deux avions de combat servait d'escorte

We were in Washington. Normaly it is a 2h and a half flight. With this transport it will only take us 30 minutes or so... and Yup, we need you down there ASAP

Bon, les voyages en helicoptère je les aimais bien, avion sa passe.. mais les avions super sonic la j'avais juste hâte d'arriver.. c'est pas mêlant, j'avais juste l'impression d'être dans le Falcon millenium quand il était en hyper espace..sauf qu'on le sentait plus que l'Avion volait très vite....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 254
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Ven 19 Aoû - 23:16

Attendant les dernières indications après s’être équipés et vêtus convenablement pour les évènements à venir. Sans faire mention, Eira tout comme Lincoln avaient remarqués l’enveloppe passé entre le général et la demoiselle, mais n’en firent aucun cas. Ce n’était pas de leur affaire. Au final, la femme avait demandé le téléphone, c’était la seule chose qui manquait à leur arsenal. La demoiselle blonde lui tendit l’appareil qu’elle expliqua être crypté à 100%. Il ne servait qu’à appeler la base. Tout le reste était ou serait bloqué. Également deux de ses couteaux avaient étés équipé d’un GPS dans la garde. Chose qu’elle n’aimait pas particulièrement. Laissant un petit soupir s’échapper, elle lui répondit.

« I don’t  think I’ll need those GPS. Not it Montreal. I was born there and I grew up there as well. We’ll be fine. » déclarait la meurtrière en suivant la jeune femme. Sortant dehors vers la piste d’atterrissage, Chaos soupira de bonheur avant d’inspirer longuement. L’air frais lui faisait du bien, tout comme à son partenaire qui lui faisait littéralement de l’ombre. Ils étaient l’inverse de l’un et l’autre. Un tandem complémentaire qui n’avait que peu d’égal jusqu’à maintenant. Il y avait trois avions supersonic. La blondinette leur expliquait qu’ils iraient jusqu’à St-Jean-sur-Richelieu. Suite de quoi, ils ne pouvaient aller plus loin de cette manière, cas uniquement Montréal était touchée, comme l’avait expliqué rapidement le Général Leroux. Et pour la population, voir ce type d’avion pouvait apporter plus d’inquiétudes. « What about our faces ? Are they known to the population? Because that too could cause some problems. » demandait Cyber.

Ce dernier n’avait pas tort. Eira attendit la réponse avant de s’enquérir de ce que leur jeune guide leur disait après être entrés dans l'avion. Ils étaient à Washington et ils auraient un vol de trente minutes environ, au lieu de deux heures. Les autorités avaient besoin d’eux le plus vite possible. Le coup du décollage la fit expirer de surprise en souriant. Puis, elle ajouta en s’adressant à son partenaire, « If I knew that I was going to work on the behalf of the OTAN, I would have not believed it. » Cyber, de sa grosse voix, émit un petit rire. Lui non plus ne le croyait pas. Cependant, cela valait le coup d’essayer. Bien que la femme n’avait techniquement rien en dehors de ce métier, Lincoln avait lui une amoureuse, une femme qu’il aimait. Cette dernière vivait en Suède et bien sûr, il lui tardait de la retrouver. « I have question young one… Why us? Why not people that you can actually trust? Because, let’s be honest, none of you trust me or my partner here. And we won’t be welcomed by open arms by Malcom’s men. We kind of have a really… Not bad reputation, but let’s say a strong one. »

En attendant une réponse, Eira tressait certaine partie de ses cheveux méthodiquement afin qu’ils ne la dérangent pas dans les combats à venir. Retirant les mèches et les amenant toutes vers l’arrière, elle ressemblait presqu’à un soldat. D’un côté, c’était une manière de se préparer psychologiquement. Mine de rien, tuer était une seconde nature avec une préparation requise uniquement. Puis sachant que ça allait être des mercenaires pour la plus part si on excluait le MIA taskforce, la tâche était plus facile. De son côté, Scofield faisait de même, il se préparait mentalement à la tâche.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Leroux
NATO Officer
avatar

Nombre de messages : 496
Âge Réel : 24
Localisation : Saint-Jean ou Porte avion
Date d'inscription : 20/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 8
Age du Personnage: 23
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Sam 20 Aoû - 0:58

Le don d'équipement ce passait bien, eventuellement Eira demanda pour le téléphone, chose que je lui remis en lui disant aussi qu'elle avait deux GPS dans deux couteaux différent sur elle. Elle pouvait sentir s'était lesquels puisque leur manche était légèrement plus gros qu'un couteau de combat normal. Et pour quelqu'un qui avait l'habitude de ce battre avec ce genre d'arme. CE ne serait d'aucun secret trouvé l'Anomalie. Elle m'indiqua qu'elle en aurait pas besoin puisqu'elle venait de la.. Comme Jess et le Général, pas mêlant s'était a croire qu'elle aurait pu être dans la même classe a l'école que Alex. Le frère a Jess.. On s'était diriger vers l'Avion pour ensuite décoller. Je me tenais près de la porte de l'appareil, mais ce par réflexe. Cyber me demanda concernant leur visage s'ils avaient quelque chose pour le cacher, ou si leur dossier ne s'était pas rendu a Montréal. J'eus un moment de réflexion avant de lui répondre

You should be alright. As far as we know and the CIA knows. you guys are not popular in Canada. Altho i recommande not to spend too much time on the south shore otherwise you'll probably get busted, but on the other hand. Général gave you permission to use all means necessary to get to Montreal and your intel. I woudn't worry too much about the face

Le trajet continua, je dois avoué que maintenant que j'étais dans l'avion je n'avais plus contact avec mon père et sa cousine. Je me demandais comment les choses allaient sur le terrain. Jennifer avait toujours un oeil sur les opérations mais sans plus. Dans mon cas.. j'allais pouvoir reprendre la surveillance a partir de la base de Saint-Jean. Plus proche.. plus facile d'envoyer du monde au besoin. BRef je m'étais perdu dans mes pensés, Asser pour que chaos me demande pourquoi eux. Et non des équipes formés pour avoir l'information. J'eus un moment d'enregistrement de la question dans ma tête avant d'avoir une réaction genre '' oh euh'' bref qu'on me sortait de mes pensés concernant mon père qui d'ailleurs. J'étais pas autorisé de lui dire qu'il était sur le terrain

To be honest i had the same question as you guys have right now. Why sending 2 prisonners to do the work while we have people that are train for it? well not a lots of people wants to be sended into a biohazard city. From the personal we have, they know if you get bit or infected in anyway. You turn.. and they don't want to die like that. We could say they are a bunch of coward, specially because survivors from Raccoon City trained most of those men, so they know! how to survive and knows we send backup whenever we can... but the risk are still hard to accept. And beside, for the Malcom part, sending our own men to infiltrate it would be suicide for the reason that the MIA TaskForce are the one that trained most of our captaines.. so if they try to infiltrate there covers will be blown in a second.

Information pouvant être pertinente, j'étais un peu vague puisque malgré tout, je n'étais pas autorisé a donner tout l'information concernant le lien entre le TaskForce, MIA TaskForce et leur impact sur les activités de Malcom contre l'OTAN. Mais j'en avais donner asser sur l'explication pourquoi on les envoyait eux et non des spec ops.. je repris par la suite en me penchant légèrement vers l'avant

So this is why the general asked for you guys. From the criminal underworld you two have the best profil for the missions. Don't be scare for the kind of welcome that Malcom will give you. The MIA TaskForce can't ID you as part of the OTAN and plus, to win Malcom trust, you will need to be credible. which i have no doubt you'll do just fine and beside we can't send our troops to infiltrate his organisation because the MIA TaskForce will ID our mens? That thing can be done for them too..

Une idée me vint a l'esprit. Je sortie mon ordinateur portable de mon sac. le plogga sur l'ordinateur de l'appareil avec écran qui descendit derrière moi a ma gauche pour avoir une image d'un homme plutôt très barraquer

I'll introduce you to those members. This is RoadBlock. When he was a OTAN officer we was part of the spec ops as the team Leader, he leads and fight most of the time hand to hand combats, really good tactical skills as well

This is Frost, right hand of RoadBlock but his job is boming. He can build himself alone nukes with the right material and likes to fight with combat knifes and handguns or magnum

Sandman. Close combat expert and also medic.. when he was with us, he was pretty much only a soldier that followed order

Those 3 mens are the one with ''honorable goals'' if i can put them that way. Lets say if they fight and somebody interromp there combat and injure there ennemi, they won't take advantage of that to finish them off. Now for the others..

Goliath. He's basictly a Tank. Jump into battle without thinking much, hand to hand combat and use most of the time .50 cals.. like mount turret guns...

Tracy: Only women in there team, born in Montreal she knows the city inside out and she was a recon officer. She knows how to get her information and will have what she want's no matter what it takes

Gollem: Well.. he was discharge from the army after they found out he rapes women whenever he can everytime he has a break from the field. Doesn't feel bad about it he was send to a high secure prison in Montreal... and with the outbreak.. well..

Frog: He's a nobody, wasn't able to do anything on his own. he soudn't caus you any trouble

Those four people are good to do dirty moves when they fight. BUT if RoadBlock or Sandman are around. They will listent to them.. but when they are alone.. its another story

As for Malcom, well he was in charge of a big firm in New york a while ago.. then......wait a minute..


Quelque chose clochait dans mon dossier. C'était barré.. même pour moi... je fis des recherches rapidement sur l'ordinateur, plusieurs page de bureau s'ouvrit avant que j'ouvre un film sur l'écran pour pas que Eira et Lincoln voient ce que j'ouvrais sur mon ordinateur

Classified...

Dis-je avec un petit sourir gêner avant de reprendre. J'avais partie un episode de l'Anime ''Freezing'' pendant que j'essayais de comprendre pourquoi s'était confidentiel le dossier a Malcom.. je comprenais comme pas... mais bon, j'ouvris la partie concernant Tricell et le remis sur le gros écran

As i was saying. Malcom became the director of Tricell industrie after the fall of Umbrella. Took all there document and continue with the creation of the virus for eternal life there isn't much about him.. beside he doesn't use regular guard to do his work but hire mercenaries instead.. for him they're more expendable than his guards.. to accès him it woudn't be a real problem.

La! l'avions atterie, j'avais finis de briefer les deux assassins. Je sortie de l'appareil en premier ou des soldats ce tenait en lignes... oh great... les formels pour la '' petite nièce'' du général?... Je sortie le papier que le Général m'avait donner pour le donner au colonel qui ce trouvait sur les lieux avant de nous faire signe de le suivre. Il nous indiquait que le Général avait appeler et qu'il voulait qu'ils sortent les motos tout suite. je fis signe aux deux assassins de me suivre pendant que je suivais le colonel. Sortant mes lunettes soleil, journée très ensoleillé.... on arriva devant deux motos noir devant la porte principal de la base. un policier militaire a côté des motos qui me donna les clés que je donna ensuite aux deux assassins

Motocycle from the army. Basictly what that means is when you stop the engins, 10 minutes after it will blow up. So you won,t have to worry about it. Can cause damage if need be, and you don't have to worry about bringing them back to us. I wish you the best of luck with Malcom and the MIA TaskForce. they on your guard when RoadBlock, Frost or Sandman are not around... those dirt bags are probably more dangerous than malcom himself

Sur ce, je laissa le chemin libre pour qu'ils puissent prendre leur moto et partir vers Montréal s'ils n'avaient plus de question a mon égart ou simplement des questions ou demande en général. Frank était toujours autour ainsi que le Colonel, mais le restants des militaires étaients soit entrain de s'entrainer, patrouiller, ou il en avait entrain de faire des aller et venu dans des tentes orange tout le long de la base....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 254
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Dim 21 Aoû - 15:28

Le duo attendait quelques réponses par rapport d’abord à leur visage. Ils étaient quand même deux criminels notoires. Ça pouvait représenter un problème. Heureusement, selon la blondinette, ils n’étaient pas populaires au Canada. Ça réglait déjà un problème. Bon il était certain qu’ils ne devaient pas nécessairement trainer trop longtemps, parce qu’ils finiraient par être reconnus. Sinon, ils avaient le feu vert pour faire ce qui était nécessaire. Puis Eira avait demandé ce qu’il en était quant au choix que le Général avait faire. En toute honnêteté, la jeune femme s’était demandé la même chose. Ça commençait bien. Puis en y réfléchissant un peu, la demoiselle déclara qu’ils étaient un avantage puisqu’en aucun cas, ils étaient liés à l’OTAN.

« I understand that young one, but in the underground world, we are known to be imprisoned right now. How is it possible for us to explain why we were released from a maximal security prison in England. The guards are far from being corrupted over there.  And it’s not because we didn’t try. We weren’t able to do it. Otherwise, we wouldn’t be there helping you out… » déclarait Cyber de sa grosse voix en regardant sa partenaire.
« Let’s not forget that if goes badly, it’s on us. It’s easier to explain than just a bad execution by your darling spec ops team. Anyway, we’ll talk our way out of it, about the prison Linc, I got an idea.   » ajoutait Chaos en se callant dans son banc, jouant avec un couteau par habitude.

Puis la demoiselle sortit finalement son ordinateur portable et leur présenta le MIA TaskForce. Soudainement intéressé, le tandem devint grandement attentif. Des regards s’échangeaient entre le duo. Les deux avaient subis et connus un entraînement militaire et tactique, alors savoir à quoi s’attendre aidaient à planifier partiellement. RoadBlock, Frost et Sandman étaient les « honorables » du groupe. C’était bon savoir à quoi ils ressemblaient. La femme du tandem était douée en combat corps à corps, n’avait jamais apprécié les armes à feu, alors elle pouvait au moins visualiser qui seraient dans sa mise en cas de problème. Il en allait de même pour Lincoln qui lui était un mélange. Puis vint Goliath, un tank qu’Eira se devait d’éviter, de même que pour Golem contre qui Cyber pouvait se mesurer. Frog et la femme du groupe étaient deux fauteurs de trouble qui relevaient du calibre de Chaos. Les quatre derniers étaient les « backstabber ».

« Hmm… Nothing to worry about playing dirty or not. We go both sides for that… » déclarait Lincoln en souriant en direction de sa soeur d’arme.
« I don’t know what you’re talkin about Cyber… Move on to Malcom… if he’s in charge, he must be the mix of the bunch. The stronger card.. I’ll worry more about him than the other ones to be honest. It’s not something that we haven’t encounter in the past with this MIA TaskForce anyway… » dit-elle en s’adressant à Cyber pendant que la petite blonde reprenait les choses concernant Malcom, sautant la partie classifié qui les intéressaient malgré tout.

La conversation prit fin, l’avion était atterrit. Un gros soleil dehors et une procession  de soldats. Toujours en jouant avec son couteau, Eira regardait les alentours suivant l’envoyé du général. Lincoln faisait de même sans vraiment se soucier des soldats. Au bout d’un moment à suivre le colonel, ils arrivèrent près de moto qui exploserait au bout de 10 minutes après rupture de contact de l’engin. Pratique. Ils n’avaient pas à les ramener non plus, ce qui était encore mieux. La petite leur souhaitait bonne chance.

« Don’t worry kid, the things that you read about us, it’s only what we told to the authorities when we were arrested. If you knew the rest, what’s really underneath it all, your General would have never contacted us.   » déclarait Cyber en donnant une tape dans le dos à sa partenaire qui n’esquissa qu’un pâle sourire en coin. « Prête Chaos ? » demandait l’homme en suédois, la langue de sa femme, pour garder une forme d’intimité entre les deux. Ils pouvaient dialogués ainsi tous les deux, mais ne le faisait que rarement, pour de courte phrase.

Pour toute réponse, elle rangea son couteau, s’installa sur sa moto et vérifia qu’elle avait tout. Elle fixa le téléphone derrière son tomahawk et  s’assura de savoir lesquels de ses couteaux étaient munis d’un GPS, pour finalement mettre son casque. Eira démarra la moto, Lincoln ne tarda pas de faire de même.  Ils saluèrent rapidement la demoiselle d’un signe de tête avant de partir et sortir de la base, direction Montréal. Ça n’allait certainement pas être une partie de plaisir, mais c’était mieux que rien, mieux que la prison.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 86
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Lun 22 Aoû - 22:23

Les deux assassins étaient maintenant partie. Sarah les avaient somewhat bien préparé pour quand ils allaient rencontré le MIA TaskForce et Malcom. En temps normal tout devrait bien aller... ils étaient partie a pleine vitesse avec leur moto au travers du traffic... jusqu'a la rive sud, sur leur chemin vers le port un homme habiller en noir ce trouvait au milieu de la rue. Lunette soleil et tout le reste, bref un vrai '' Creep'' si on veut les attendaient?... Il s'agissait en fait Goliath qui ce trouvait sur place. comment il avait su qu'ils viendraient a Montréal?... le monde criminel i guess... Celui-ci était installer avec un hélicoptère derrière lui au milieu de la rue, des voitures de police également sur les lieux mais aucun policier. Ceux-ci étaient en fait mort autour de leur véhicule de patrouille et d'autre policier ce tenait plus loin derrière. Crainte d'approcher sans équipe tactique. BREF! Goliath bloquait le chemin pour obliger les motards a arrêté

- Vous avez finalement réussit a sortir de la prison du CIA. Un peu plus et je venais vous chercher moi même!

Dit-il d'un ton très peux enjoué avant de tourner de bord et de monté a bord de l'hélicoptère. Observant les environs, des voitures de patrouille plus loin arrivait et ambulance et même des véhicules de nouvelles mais personne n'osait s'approcher. Goliath s'en foutait. Il attendait que les deux monte a bord avant de partir en direction de place Ville Marie. Encore une fois, comment l'avait-il su pour les deux assassins? Bonne question. L'hélicoptère fila a tout allure vers le toit de la bâtisse pour y déposer son personnel. Goliath attendit même pas que les deux assassins le suive. Il sauta hors de l'appareil avant de ce diriger a l'intérieur, tournant a gauche droite haut bas éventuellement il arriva dans le pub du bâtiment ou ce trouvait Malcom, RoadBlock, Frog, Gollem et quelque autre mercenaires. Malcom ce retourna, verre de scotch a la main vers les deux assassins

Malcom: Enfin! Vous êtes sortie de prison, vos légende ce font entendre de partout Miss Chaos et monsieur Cyber.

Il prit une dernière gorger avant de prendre son verre et le lancé a terre. Il ce redressa en inspectant les deux arrivants sans dire un mot. DE haut en bas, gauche a droite. Armement et tout le reste avant ce marcher en direction d'un des fenêtres non loin en leur demandant

Malcom: Vous avez enfin été relâcher par la CIA. J'ignore personnellement qu'est-ce qui vous a apporter a Montréal, mais j'en suis bien content. Après tout mon agent a l'intérieur des bureaux de l'OTAN a réussit a vous faire sortir ça l'air, mais n'était pas asser compétent pour me dire vous allez vous rendre ou.

Nathalie: Je veux mon papa!...


Une petite voie appeuré s'était fait entendre. NAthalie était présente aussi dans la salle. Mais dans un coin de la pièce, enchainer et ses vêtements pour la plupard bien déchiré, rien de trop voyant mais disons que ce n'était pas l'idéal pour marcher dans des endroits publique de manière normal

Malcom: Alors! Arrêtons les plaisanteries. Je voulais vous engager dans mes hommes de mains, cependant vous atteindre dans les bureaux de la CIA c'était trop complexe pour ne pas mettre Tricell dans l'embarra... C'est donc aussi pourquoi l'hélicoptère que vous avez pris pour venir sur l'ile n'était pas identifier. Donc! Je vous invite a joindre mes légions, vous serez très bien payer jusqu'a la fin de vos jours! Si vous faite une bonne job! Donc ne me decevez pas!

Pour Malcom, s'était chose acquis. Il avait lu le dossier de Eira et Lincoln très très souvent, il ce disait qu'il n'aurait pas de male a les mettres de son bord. Il ne fit pas les présentation tout suite, le tout allait dépendre de ce qu'ils allaient répondre pour l'offre qu'il venait de faire. S'il refusait.. quoi que ce n'était pas nécéssairement une option. Ils allaient devoir s'en débarasser.. donc on allait pas commencer a devenir intime tout de suite, Malcom voulait attendre une réponse. Goliath lui entre temps sortie de la pièce, il avait accomplie sa tâche, Gollem lui était encore en béquille du aux blessures de ça rencontre avec Ghost, et puis Frog... un infecté.. il était vrai, de tout les personnes présente, il était le seul qui était pas sur le même mur que tout le monde. Il était en fait accrocher au plafond avec ça langue sortie qui bougeait a gauche et a droite en observant avec grande attention les deux nouveaux arrivant. RoadBlock tant cas lui était accoté sur un mur sans dire grand chose. Attendant la tournure des événements
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 254
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Dim 4 Sep - 16:37

Les deux assassins prirent la route. Ils savaient où aller et ce qu’ils devaient faire. Après un moment à zigzaguer entre les voitures, plus ils s’éloignaient, plus c’était désert. Ils étaient sur le bon chemin. Le duo s’arrêtait au milieu d’une route sans circulation. À l’exception d’une chose, un homme, au milieu de la rue. Les deux motocyclistes stoppèrent leur avancé. Les partenaires s’observèrent sans un mot. Un hélicoptère était derrière lui, des policiers jonchaient le sol, tout près de leur voiture. D’autres, encore en vie, n’osaient pas intervenir. En observant d’un peu plus près en débarquant des motos, Eira et Lincoln purent reconnaître Goliath. Ça tombait bien? Retirant leurs casques, le duo se consulta en silence à nouveau à l’écoute des paroles de cet homme. Il les attendait. En un marmonnement, les deux échangèrent quelques mots en suédois. « Semblerait que l’OTAN ait une taupe…   » déclara Cyber sans la moindre expression dans le visage.  « Pourquoi ne suis-je pas étonnée? » dit-elle en haussant un sourcil à l’intention de ce Goliath qui montait à bord de l’hélicoptère.

Soupirant, les partenaires s’approchèrent et montèrent à bord, face à leur interlocuteur. L’appareil prit son envole alors que des véhicules d’aide s’approchaient. Direction Ville-Marie, de ce qu’Eira en conclut, de même que Lincoln. Arrivé à destination, la paire d’assassins suivirent sans dire un seul mot. Mémorisant le chemin, Cyber et Chaos finirent par arrivé à destination, dans une espèce de pub. L’air toujours neutre, le duo analysait l’espace, la pièce et les gens. Ils pouvaient reconnaître tout le monde. Ils étaient là où ils devaient être et la chance n’avait rien à voir là-dedans. C’était prévu. Malcom, un verre à la main s’adressa à eux. Ils étaient assez connus et il se fit un plaisir de leur faire remarquer. Son verre terminé, il le fit éclater au sol. Il partit sur un monologue, comme quoi un membre s’était infiltré dans l’OTAN pour les faire relâcher. Dans un coin de la pièce, une voix perdue et féminine. Cherchant la voix des yeux, Eira posa son regard sur une gamine dans un coin de la pièce. À cette vue, Eira bouillait de l’intérieur, mais rien ni paressait. Absolument rien. Elle était de marbre, mais son partenaire de combat savait, un coup d’œil en coin en sa direction le lui témoigna, mais aucun mot ne fut dit. Tous les deux paraissaient peu impressionnés par la situation. Malcolm était clair dans ses intentions, voulait les engagés. Il les invitait cordialement à rejoindre les rangs de ses mercenaires. Ils seraient tous deux biens payés, tant qu’ils ne le décevaient pas.

« Fair enough. Mais pourquoi nous? Vous avez déjà une bonne équipe, non? C’est un peu insultant pour eux. » déclarait Cyber avec sa grosse voix, un léger sourire en coin. Eira quant à elle, gardait un œil sur l’homme en béquille, Goliath. Pas charmant celui-là, de quoi donner froid dans le dos à n’importe qui qui croisait son chemin. Toutefois, la femme demeurait complètement impassible, les bras croisés. « Définit décevoir Malcom. Je ne suis pas fan des ambiguïtés qui arrivent trop souvent dans notre domaine. Vous savez, les non-dits que les CEO dans votre genre qui oublient si souvent de les mentionner. Ou encore les caractères trop petits à la fin d’un contrat. Pour nous engager, c’est que vous avez peur de quelques choses. Comme Cyber l’a mentionné. Vous possédez déjà une bonne équipe. Nous engager démontre une faiblesse, une faille dans votre système. J’ai besoin de savoir quoi. » déduit Chaos en s’appuyant d’ennui contre son partenaire de combat. Un silence s’installa pendant un instant avant que Lincoln ne reprenne afin de calmer les choses un peu. Ce n’est pas contre vous et ça ne veut pas dire qu’on va refuser. Peu de chance est qu’on refuse bien franchement. On préfère savoir au lieu d’aller fouiller sans avoir la permission… Elle est vieux jeu, faut lui pardonner, elle fait si bien son travail… dit-il d’un ton souriant en ébouriffant les cheveux de sa coéquipière qui ne put retenir un sourire, attendant une réponse sans dire un mot de plus.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 86
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Dim 4 Sep - 21:16

La discution ce poursuivait au pub du gratte-ciel de Montréal. Eira et Lincoln avaient fait leur entré après que Goliath était aller les cherchers avant de partir une fois arrivé a la base. Pas très bavard cet homme. RoadBlock dans son coin, Gollem et Frog dans le leur, Eira et Lincoln avaient demander des questions après que Malcom avait proposé de les engagers dans ses rangs. CEux ci étaient surpris de les avoir fait venir.. Malcom eux qu'un sourir face a la question pour savoir ce qui le poussait a les engagers. Quelque chose devait leur faire peur... quelque chose que son équipe de mercenaires actuelle ne serait probablement pas capable d'accomplir seul. Malcom ce promena prêt de sa fille qui elle, visiblement ne voulait rien savoir en disant qu'elle voulait voir son père au plus vite. Et il leur dit

Malcom: Pour être honnête j'ai entendu parlé de vous vite fait. Je ne suis pas celui qui a pencher en votre faveur pour que vous soyez parmis nous.

Tracy: C'est moi en fait

Une femme blonde venait de rentré dans la pièce avec un autre homme. Tous deux de la même taille.. Sandman et Tracy venaient d'arriver. Malcom continua en disant

Malcom: Tracy m'a tellement parler de vous, vous êtes en quelque sorte comme des ''heros'' d'une bande dessiner pour elle. Quand elle a apprit que la CIA vous avaient attrapé. Elle s'est arrangé avec un de ses contactes pour vous faire venir jusqu'a moi pour travailler avec vous.


Dit-il en prenant une légère pause avant de reprendre

Malcom: en ce qui concerne mon équipe et vous en plus. Je crains malheureusement que le monde que nous connaissons actuellement ne tombe. Et présentement si j'ai l'OTAN ainsi que les infectés et civils a combattre. Sa commence a être complexe. pis disons que mes hommes normals ne sont pas tous du même qualibre que des assassins dans votre genre, ou simplement des membres du TaskForce 164 comme eux. Qui ont d'ailleurs laisser l'OTAN pour des raisons que j'ignore donc je préfère bien m'entouré, on peut voir ça comme ça. Et mon seul allier actuellement n'existe pas.

Gollem: Sans oublié que actuellement il y a la putin d'équipe d'intervention de l'OTAN dans ville!


Gollem avait décidément une dent contre Stephane pour l'avoir laisser a la merci des morts vivants puisqu'il avait essayé d'attraper Deirdre. Malcom, Roadblock, Sandman, Tracy et Frog s'étaient tous viré la tête lentement en direction de l'homme en béquilles en question d'un air décourager. RoadBlock ce déplaça au travers de la pièce pour attraper son compagnions d'équipe. Et le sortir de la pièce de force. Tracy reprit avant Malcom

Tracy: J'imagine que vous n'êtes pas au courant de la situation de la ville actuellement au niveau des survivants?

Malcom: Il y a trois équipes. dont deux alliers vue que j'ai pu acheté le chef de la police de Montréal et le maire de la ville. Le Stade Olympique est de notre côté. Cependant l'OTAN prend les activités Bio-Terroriste très au sérieux depuis l'incident de Raccoon City. Ils ont monté des équipes d'intervention pour ce genre d'apocalypse présent, et justement ils ont une équipe en ville qui devrait intervenir ici aussi dans pas très long

Nathalie: JE VEUX VOIR MON PAPA!


Malcom légèrement hérité du comportement de ca fille fit signe a Tracy de s'en charger. Celle-ci s'approcha de la jeune enfant en pleure et paniqué de voir la dame blonde s'approcher. Celle-ci qui ce lèchait les lèvres avant de faire sortir sa langue de plus en plus loin pour entouré la fille appeuré, en panique et en larme au sol. Jusqu'a temps que Sandman aille la chercher pour la sortir de la pièce. Elle s'accrochait drôlement fort a l"homme qui sortait des lieux avec l'enfant. Malcom et Tracy soupira tout doucement. Pendant que Frog restait accrocher au plafond. Le tout continua comme si de rien était

Tracy; Donc la raison pourquoi on vous veux parmis nous, vous êtes badass quand vous avez un contrat. Présentement OTAN et TaskForce 164 sont en ville et contre nous. Puis plus encore une fois que le virus sortira de Montréal et Tokyo. Rien ne peut être fait et beaucoup d'ennemi s'alliront contre Malcom. Vous êtez in? En ce qui concerne le pas décevoir, il s'agit simplement de ne pas raté une cible lorsqu'il en a une qui ce présente. Dans le TaskForce je vous prévient par contre, La fille de l'équipe est a moi.
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 254
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Dim 4 Sep - 22:50

Cherchant à obtenir des réponses de base de la part de leur futur employeur, ce fut la seule femme de l’équipe qui s’adressa à eux. La blonde, Tracy, était accompagné par le dit Sandman. Le détaillant des pieds à la tête, Eira laissa son regard survoler la pièce. Malcom expliqua que la femme était une fanatique de leur travail. Haussant un sourcil désintéressé, elle regarda son partenaire qui fit de même. Les deux n’en avaient que peu à faire. Ça ne faisait que prouver le manque de professionnalisme. L’employeur expliqua ensuite pourquoi il avait accepté de les engager. C’était simple, il n’était pas apprécier et avait plus d’un ennemi. À bien y comprendre, en dehors des civils et des infectés qui représentaient des obstacles naturels pour tout le monde, il avait à dos le TaskForce. Une équipe sœur à celle qui était dans la pièce. À la différence qu’elle était demeurée fidèle à l’OTAN comme l’exprima avant haine le fameux Gollem.

RoadBlock sortit le blob de la pièce et la blonde reprit. Leur demandant s’il était au courant de la présente situation des survivants. Désabusée par la stupidité de la question, Eira prit la parole rapidement. Est-ce que j’ai vraiment besoin de répondre à cette question. Réfléchit avant de parler, tu n’aides pas la cause des blondes, vraisemblablement…déclara Chaos d’un ton complètement blasé. Lincoln eut un large sourire en baissant les yeux sur sa partenaire. Le dernier commentaire était gratuit, mais particulièrement amusant du point de vue de l’homme. Il n’ajouta rien, puisque ce que Black avait tout dit. Malcom reprit alors concernant les équipes en place dans Montréal : deux alliés ;  la police de Montréal et le Maire de la ville s’était mis de son côté. Le troisième camp était celui qu’avait omit l’OTAN, c’est-à-dire lui-même.

À ce sujet, le duo ne fut pas particulièrement enchanté par la nouvelle. Cependant, ni un, ni l’autre ne démontra quoi que ce soit. Ils étaient la définition même de professionnalisme dans le domaine. Puis la petite s’exclamait de nouveau. Le visage irrité de Malcom et les actions de Tracy ne fit pas le bonheur d’Eira. Bien au contraire. Elle avait un point de vue très sévère sur le sujet, ayant été victime dans sa jeunesse de mauvais traitement. Sandman la sortit, alors qu’elle s’agrippait à lui comme si sa vie en dépendait.

Puis, l’irritante femme reprit. Un contrat rendait le duo implacable. Ils étaient un atout non négociable face à cette TaskForce. Des alliés leur étaient plus que nécessaires, surtout quand l’épidémie allait se répandre à travers le monde. Leur organisation en serait les coupables et les plus attaqués de tous. Quant à décevoir, il s’agissait de ne pas manquer la cible. Un sourire en coin, Cyber s’exprima. You should know. We never miss. À ses dires, Eira écoutait les dernières paroles de la blonde, comme quoi la femme du TaskForce 164 était sienne. Comme il a dit. On ne manque jamais. Alors si tu tiens tant à elle, fait ton boulot comme il faut du premier coup et je n’aurai pas à m’en débarrasser moi-même... Le ton d’Eira était claire, précis et décrivait à la perfection ses intentions. Elle n’avait pas envie de devoir passer derrière le boulot mal exécuté des autres. Cyber et Chaos gardait néanmoins leur objectif principale en tête : des infos pour l’OTAN. Techniquement, ils avaient assez pour les informer de A à Z. Le problème c’est que le général avait omit un détail important. La TaskForce était là pour les achever en même temps que ceux qui se trouvaient dans cette pièce. Ils étaient techniquement tous déjà morts.

Pour calmer le jeu, encore une fois, parce qu’il savait à quel point sa partenaire savait jouer de la corde raide avec les autres, Lincoln prit la parole. Nous acceptons l’offre. À savoir maintenant où on s’installe. Si possible des quartiers côte à côte ou le même. Il n’y a pas vraiment de différences. Nous sommes les Bonnie & Clyde du milieu. On préfère rester dans la mire de l’autre en tout temps, si ça ne vous dérange pas. déclairait Cyber en s’adressant à Malcom. Sinon, autre chose qu’on devrait savoir? Du genre, quand la TaskForce ou l’OTAN devrait rappliquer ? Lieu à éviter, fréquenter, etc? s’impatientait légèrement Eira, ennuyé par les évènements et n’ayant envie que de s’entretenir tranquille avec son partenaire. San compter qu’ils devaient penser à l’éventuel plan de match.
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 86
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Lun 5 Sep - 15:31

Les discutions continua, La fille de Malcom avait été sortie, Tracy avait demander si les deux assassins savaient le statue des survivants. Eira ne semblait pas avoir trouvé que la question avait été d'une quelqu'onque pertinence a prononcé.. Tracy tant cas elle face a la réponse de Eira elle bouillait un peu. Elle venait completement de ce faire ''ramasser'' si on veut dans son propre terrain de jeux. Moins plaisant disons. Elle voulu répondre mais MAlcom reprit avant

Malcom: Je crois que la question de la militaire. C'était surtout niveau diplomatie entre les survivants. Mais on va s'en tenir a ça

Puis la discution avait continuer. Tracy avaut mentionner que la fille dans l'équipe adverse était la sienne. elle devait sans doute parler de Willow. après tout la rivalité de la blondinette était très connu dans le l'underground world de l'infection.. Cependant Tracy reprit quand Eira lui avait dit qu'elle n'avait cas ne pas manquer son coup

Tracy: Fais moi confiance. Je ne la manquerai pas, sauf que si j'apprend que s'est un de vous deux qui l'as abattu a ma place....

Des yeux des haines s'était dresser avec une légère teinture rouge au travers. Elle cachait aucunement le fait qu'elle était infecté et comptait beaucoup sur ses nouvelles habilleté pour affronté ses adversaires, en plus de ceux qu'elle avait apprit dans l'TaskForce dans le temps qu'elle en fessait partie. Bref! Trève de plaisantrie. Malcom embarqua

Malcom: Asser! Tu vas l'avoir ta Willow, si tu fuck le chien par contre je te garantis pas que tu vas l'avoir. Maintenant retourne dans tes quartiers!

Tracy quitta les lieux par la suite. Frog toujours accrocher au plafond comme un insecte. Il ne restait que lui et Malcom dans la pièce avec les deux assassins de l'OTAN qui a leur tour avait demander s'ils allaient avoir des quartiers, comment s'organiser pour le logement et tout le reste puisqu'ils allaient accepter l'offre d'emploi de Malcom, et Eira demandait aussi si ils avaient besoin de savoir quelque chose d'autre

Malcom: En ce qui concerne vos logement, vous n'Avez cas prendre un bureau quelconque dans les étages inférieurs. Ce n'est pas de très gros '' concern'' toute les étages sont barré donc les infecters ne peuvent pas venir vous voir. Cepenant si vous prenez de quoi en bas du 20e etage je peux pas garantir que vous serez en sécurité. Gollem lui reste au 26e etage. Lui s'est plus '' il est embarré et sortie au besoin'" plus que l'inverse. Et en ce qui concerne le TaskForce et quand ils vont rappliquer ici. Nous aurons pas de problème avec eux. Puisque l'autre partie que vous ne savez sans doute pas. C'est que s'est mon équipe, qui a former la totalité des membres qui ce trouve dans la ville. Ils savent comment ils opèrent et comment les intercepté de manière adéquate. Ils devraient arrivé dans les prochaine 24h. Puisque je leur ai envoyé un message organique il y a quelque heurs de l'un de leur ancien général. Pour qu'ils me rapporte la Policière Amy Leroux. Ils ont aucune raisons de gardé la policière qu'ils ont avec eux. Et moi j'ai besoin d'elle. Donc en temps normal ils ne devraient pas tardé. Pour le moment vous pouvez aller vous reposé. Puisque malgré tout ce sera quand même une belle battaille ici


Dit-il en était rendu sur le bord du bâtiment en regardant du haut, le bas.. et un monstre qui était accrocher au mur et bougeait pas. Il reprit aussi tout doucement

Malcom: ah, et je vous présente mon fils juste en bas. Kaiden... il n'a pas voulu m'écouté il y a quelque année... il est rentré dans le programme '' Ustanak'' par ''accident'' et le voila de même maintenant. Très obeîssant. C'est d'ailleurs lui qui a abattu le Général Hitsugaya au Japon. Mais aller! J'ai besoin de vous en forme quand lOTAN va débarquer

Puis! A la grande surprise de tous, Nathalie venait de revenir en courant dans les bras de son père. Sandman n'était pas avec elle.. Elle était super contente de voir son père! Malgré le fait que celui-ci venait de dire a Tracy de lui faire peur?... plus rien a comprendre. C'était claire que la pauvre enfant était sous l'influance d'une drogue quelconque pour qu'elle agisse aussi bizarement...
Revenir en haut Aller en bas
Eira R. Black
Bloody Virgin
avatar

Nombre de messages : 254
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 16/08/2016

Feuille de personnage
Niveau: 0
Age du Personnage: 33 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Mission surprise.   Lun 5 Sep - 18:10

Malcom reprit Eira après qu’elle l’ait simplement « ramasser » quant à la question de Tracy. L’employeur clarifia que c’était plutôt au niveau diplomatique. Sans se gêner, Black roula des yeux signifiant que peu importe l’intention de la question, la réponse demeurait largement la même. Sorry, but it still the same shit. We don’t know. Ça fait moins de 24h qu’on est sorti. Ce genre de questions est inutile. Dites-nous l’information que ça aille plus vite. Son timbre de voix était blasé ennuyer par les questions insignifiantes et rhétoriques. Puis elle avait averti Tracy de ne pas manquer sa cible. Celle-ci confirma qu’elle tâcherait d’accomplir sa tâche à moins que l’un des membres du duo y soit pour quelque chose. Voyant que la tension montait, Chaos eut un léger sourire. Elle aimait jouer avec les cordes sensibles. Son nom n’était pas Chaos sans raison.

Malcom se mêla de la situation, irrité par le comportement de sa blondinette infectée qu’il somma de retourner à ses quartiers. Ce qu’elle fit l’air renfrogné, alors que Frog demeurait toujours accroché au plafond. Étrange celui-là, clairement infecté, il intriguait le duo, il n’avait rien dit depuis le début. Enfin, l’employeur attira leur attention quant à leur « quartier ». Ils allaient pouvoir aller dans les étages supérieurs à 20. Les endroits bloqués étaient pour les infectés, le 26e pour Gollem. Il y était enfermé plus qu’autre chose. Quant au Taskforce il estimait qu’il rappliquerait d’ici 24h. Il mentionna qu’il avait fait la demande auprès de l’équipe pour avoir Amy Leroux, une policière. Son cerveau allait à 100 à l’heure. Leroux, n’était-ce pas le nom du Général qui les avait engagés ? Du moins, c’est ce qu’elle avait cru lire sur son tag lors de leur entretien d’embauche.  Incertaine, elle continua d’écouter, se disant qu’elle en ferait part à Scofield une fois cet entretien terminé. Le voyant se déplacer pour regarder en bas, le duo fut curieux et alla jeter un coup d’œil.

Haussant un sourcil, Cyber et Chaos bouillaient de l’intérieur. Il leur présentait son fils, transformer en monstre à défaut de l’avoir écouté quelques années plutôt. Maintenant un Ustanak, il était obéissant et avait abattu un Général japonais dont le duo n’en avait que peu à faire. Il leur indiqua qu’il devait être en forme avant que l’OTAN ne débarque. Merci Malcom, on va aller se trouver un bureau tranquille. Come on Chaos, we have to train a little bit.. See if we still have it.. dit-il de sa grosse voix caverneuse en l’attirant vers lui. Les yeux glaces de la femme fixaient la créature qui avait perdu toute humanité. Elle n’avait aucune émotion, si ce n’est qu’une certaine curiosité. À l’intérieur, son partenaire savait beaucoup trop qu’elle bouillait de rage et un petit entrainement ne leur ferait pas de mal. I’m sure we’re fine, but yeah, why not.. It could be fun beating your ass.. old man…  déclara-t-elle en lui donnant une pousse joueuse. J’imagine qu’on reconnaîtra le signal quand l’OTAN va débarquer. À plus tard Boss.. et toi qui a pas dit un seul mot , dit-elle en s’adressant à Frog.

Eira prit les devants et alla farfouiller sur les étages supérieurs pour finalement trouver un bureau tranquille. Sachant qu’ils pouvaient être surveillés, ils discutaient en suédois. Ils n’avaient pas envie d’être sous écoute, alors ils récapitulaient la situation. Beaucoup d’informations leur avaient été caché par le Général et la gamine. L’OTAN était présente dans Montréal, déjà, mais personne ne leur avait dit qu’il s’agissait d’une équipe entraîné. En plus, celle-ci débarquerait dans les prochaines 24h pour des raisons encore inconnus, mais qui semblait évidente. Ils avaient connaissance de Malcom et de ses possibles intentions. Eira et Lincoln étaient présents pour confirmés. Ils en avaient vue assez et en connaissait assez en une seule rencontre pour déduire les futurs actions de Malcom. Du moins un minimum, sachant qu’il voulait répandre le virus sur le globe. Ce dont le général redoutait grandement.

C’est quoi le plan de match ? On attend que l’autre team rapplique pour contacter le Général ? On en sait déjà beaucoup, assez même pour faire un rapport. Du moins pour ses intentions.   dit-elle en langue nordique avant que Scofield réponde en faisant mine de l’attaquer pour s’entrainer un peu. On devrait attendre le TaskForce. On en sera probablement plus encore quand ils seront dans l’eau chaude. Concentre-toi et attaque, voir si tu t’es ramollie dans ta cellule. Lui adressant un large sourire, la femme retira sa veste et s’appliqua dans ses gestes. Il n’y avait que ça à faire. Au bout de quelques heures, ils ne firent que s’étendre lâchement à même le sol et prendre un peu de repos. Ça ne pouvait pas être pire que la prison de toutes façons. Épaules à épaules, la proximité de l’autre leur faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission surprise.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission surprise.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: AILLEURS SUR LE GLOBE :: LES ÉTATS-UNIS :: WASHINGTON-
Sauter vers: