AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le plan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 2 Juil - 22:59

Tranquillement couché sur le bord de l'eau, Eira se laissait doré par le soleil en laissant sa chienne s'énerver un peu. Cette dernière voulait jouer, mais pas sa maîtresse. Du moins, pas suffisamment pour se mettre à faire un peu exercice et lui courir après. Alors, la méthode paresseuse était de jouer avec son bras droit, récemment guérit, en mimant des attaques. La peluche feignait d'attaquer avant de rebrousser chemin et de revenir à l'assaut. La jeune femme n'en avait tristement rien à foutre de ce que Dune voulait. Elle était visiblement contrarié par la situation ou plutôt, les évènements à venir. D'ailleurs, on ouvra la porte pour venir la rejoindre. Miss Blacks se redressa en regardant qui c'était: Stephane, bien entendu. La peluche quant à elle, ce mit à lui japper après, moins timide dans un espace à air ouverte, elle n'hésitait pas à faire preuve d'un peu de caractère. La jeune femme sourit avant d'intervenir et de corriger la petite jappeuse qui s'écrasa aussitôt en guise de soumission. Suite de quoi, elle se recoucha sans dire un mot en croisant les bras, yeux fermé, jusqu'à ce le nouveau venu la cache du soleil en se penchant au dessus d'elle, mettant un bras sous son dos et ses genoux pour finalement la prendre dans ses bras. Elle ouvrit les yeux et ne manqua pas de le regarder d'un air interrogateur, les sourcils froncés. Il déclara que la conversation était terminée, avant de la soulever dans les airs et de sauter dans la piscine.

Comme un chat, son réflexe fut d'accrocher ses bras autour du cou de son porteur. Elle grogna en soupirant quand ses fesses furent éclabousser par l'eau. Boudeuse, Eira ne dit pas un mot, restant fermement accroché à Stephane. Pourquoi il l'avait emmené dans la piscine avec lui et tout habillé ? Ce dernier dit qu'il avait été absent trop longtemps et qu'il espérait qu'Amy et Jess ne l'avaient pas trop malmené. Lui demandant également comment ça avait été. Bref, il s'informait de se qui s'était passée. Toujours en mode "chat pas super heureux d'être dans l'eau", elle serra des dents en regardant avec méfiance l'eau qui les entourait. Le problème, c'est qu'elle ne pourrait pas le boudé éternellement et il semblait bien décidé à la faire parler. Elle soupira avant de répondre d'une voix plutôt incertaine, ne voulant pas vraiment être dans l'eau ne sachant pas nager.

Un peu trop longtemps ? Je vais resté dans le comma presque un mois entier, on s'en reparlera dit-elle froidement en restant malgré tout collé contre ce dernier. Sinon, non, elles ne m'ont pas torturé, ou malmené. Elles me laissaient faire mes choses sans vraiment me déranger. Pour ton information, tous les matins et tous les soirs je gardais un oeil sur ta personne, ainsi que toutes les nuits. Entre ça, je me suis occupée de cette pouilleuse que tu m'as offert sans savoir que je comprend rien aux animaux et que je n'en ai jamais eu. Voir Amy agir avec ses chiens ça m'a aidé, mais on est pas pareil alors ses méthodes ne sont pas vraiment les mêmes que les miennes, dit-elle avant de poursuivre. Tu vas être content, je n'ai tué personne et j'ai suivit les règles. Ça pas été très difficile, je suis pas sortit plus loin que la cours. Ah et pour ton information, je ne sais pas nager, alors t'as pas intérêt à me laisser tomber. Et non, je ne suis pas d'accord que tu retournes sur le terrain. Oui je t'en veux, ne me demande pas pourquoi je t'en veux c'est tout. Tu m'as également horriblement manqué, mais ça ne veux pas dire que je ne t'en veux pas compris !?

Eira colla son visage dans le cou de Stephane, les dents serrés et le corps crispé, ne voulant aucunement être dans l'eau. Surtout qu'elle ne pouvait pas fuir. Il avait préparer son coup. D'une voix toujours aussi contrarié elle parla à nouveau.

Il n'en reste pas moins que j'ai pas vraiment le choix de te laisser y aller. C'est ton boulot après tout... Et l'autre cinglé qui s'est introduit à la conversation tout à l'heure, je vais être bien honnête, je n'ai pas l'impression qu'il va faire un bon boulot. J'ai plus l'impression que ça va finir en bain de sang. Sinon pour ce qui est de l'autre équipe, pour moi, je les considère comme déjà mort, désolé. Mais bon... comme j'ai dit, je te laisse y aller pour la simple raison que c'est ton boulot et que tu le fais plutôt pas mal si on exclu l'incident avec ton mentor. T'es doué là dedans... Comme moi pour torturé et tué... C'est contre ma "nature" de rien faire comme ça. T'as pas idée à quel point ça me démange. J'ai tellement de frustration au fond que j'ai pas pu évacuer parce que j'ai été plâtré jusqu'à avant hier... Alors.. disons que la frustration n'est que grandissante et que je vais finir par exploser... Désolé....

Elle jeta un oeil à Stephane avant de recacher son visage dans son cou. En demandant une question.

Tu vas y aller hein ? À Ottawa... Encore contre Jonathan... et aller chercher l'autre équipe qui n'a pas réfléchi ? Dis-moi que tu feras attention... et que tu retourneras pas en mode "hors-service" parce que sérieusement je sais pas ce que je te fais si ça se reproduit...

En disant ça, Eira lui donna un petit coup sur le torse en fixant Stephane dans les yeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 3 Juil - 16:53

mon coup était vraiment bien préparer. je m'étais arranger pour coincé Eira sur l'eau avec moi. Bon... c'était pas super brillant d'y aller habiller dans piscine mais ce n'était pas grave. On ne ferrait que se changer et surtout que... bah Eira portait plus mes vêtement que les sien. j'avais aucun problème a les mouillets avec l'eau de la piscine en question... héhé... je pris quelque nouvelle de la demoiselle qui ne semblait pas du tout apprécier ce que je fessait. C'est-a-dire la garder prisonnière de mes bras... m'enfin d'une voie pas certaine elle avait commencer a parler. m'expliquant que ma cousine et ma soeur ne lui avait pas fais de mal. Elle avait été sage pendant que moi je dormais pour trop longtemps. Elle commençait d'ailleurs à être drôlement inquiete que je ne me réveille pas. C'était compréhensible... et comme ce qu,elle venait de dire '' je vais resté presque un mois entier et on s'En reparlera'' effectivement je serai sans doute comme elle présentement. Je garda un sourir en coin tout en continuant de marcher en rond dans la piscine pendant qu'elle continuait son réci du temps qu'elle avait passé ici en mon ''absence''... elle avait également gardé un oeil sur moi presque 24h sur 24.. je trouvais sa vraiment cute... je cacha pas mon sourir quand elle me le dit, mais je ne dis rien pour autant.... gardant le tout silencieusement dans mon cas... je repris concernant l'animal qui m'avait japper après quand j'étais sortie de la maison

[color:fdb8=white­] Ouais bah... le chien... De ce que j'ai vue tu n'as pas eu énormément de difficulter à maitriser le chiot quand Sarah l'a acheter. J'ignorais cependant comment il allait ressembler. Mais je me suis dis que tu pourrais, malgré le fait que tu n'as jamais eu de vrai animaux qui ne ta pas servie de cobaye dans un laboratoire. Apprécier une petite bestiole qui t'aime plus que sa propre personne... juste un random guess comme sa, et semblerait-il que sa bien tourner dans tout les sens finalement pour sa

je me fis annoncer par la suite qu'elle n'avais pas éliminer personne depuis son arriver.. effectivement j'étais content d'apprendre sa, je me doutais cependant qu'elle avait eu des problèmes concernant son entré avec EironHorn... mais bon. Elle donnait du file à retordre à tout le monde. Spécialement quand celui ci fait partie de ses cible pour un future amoureux. Donc dans le cas D'Eira elle la voyait plus comme une menace étant donnée qu'elle souhaitait m'Avoir.. m'enfin. Je demeura silencieux pendant que ma jeune prisonnière m'annon^cait qu'elle ne savais pas nagé. Donc que j'avais aucun intéret à la laisser dans l'eau

Dois-je en conclure que, si je te laisse dans l'eau, je suis la première personne que tu assassine à Saint-Jean?

Le tout c'était dit sous un ton moqueur et replis de défit.. un chamaillage avec Eira...sa pourrai être amusant. mais bon, elle repliqua que' elle était pas d'accord avec l'idée que je retourne sur le terrain. Je dois avoué que j'étais pas super enjouer mais je pouvais pas laisser mon équipe, les équipes et Moussa y aller seul... m'enfin. Je ne répondis pas sur celui la. Je continua juste de me promener dans l'eau avec Eira qui s'était coller le nez dans mon cou. Elle pu sentir que je durcis[crispe] légèrement avec ce geste mais bon, je resta encore une fois silencieux quand elle s'avoua vaincu en disant qu'elle pouvait pas me retenir.. et que si on laissait l'Autre Kiss dude y aller, il avait plus de chance que sa finisse par un genocide que d'autre chose

Effectivement... faut dire que ce capitaine en question a plus tendance a foncer dans le tas avec de l'armement lourd. Efficace contre des gros monstres... mais on comprend toujours pas pourquoi il s'appel ''Commando''... il est disons... pas super super bien vue par notre équipe en Général. En mission il passe généralement son temps à critiquer les methodes de Huges. Comme MacMillan il est quelque peu raciste également. Donc aucune chance que Amy ou Jess soit dans ses bonne faveur mise appart pour lui offrir du cul. Puisque, pour lui... les femmes sont que des objects à la reproduction. Si elles sont plus haut gradé que lui.. elles deviennent un défis à avoir dans son lit.. sa te donne une idée?... le Général ne l'aime pas.. il en a un dans l'Onu en question qu'il aime bien cette équipe mais on a pas pin pointé lequel encore... bref traine pas prêt de eux tu veux?..

La fin de ma phrase était quelque peu....craintif... je voulais pas que Eira cause de tord en les assomant tous mais d'un autre côté. Je tenais pas non plus a ce qu'il lui face du mal... m'Enfin, de tout façon je savais comment sa pouvait finir et ce n'était pas en la faveur du Capitaine Kiss... en tout cas elle me disait également que c'était correcte....après tout j'étais bon dans ma job si on excluait le passage de MacMillan.. et que..s'était pareil pour elle et son travail qu'elle n'effectuait plus depuis un moment... je deposa un petit bisou sur la joue avant de poursuivre en disant

Ouin.. sa doit être dure passé tout ce temps a ne pas faire ce que tu fessais avant... le Général, mon oncle, en as pris conscience que s'est quelque chose qui pourrai devenir problèmatique plutard. C'est pourquoi il t'invite, si tu le souhaite a venir avec nous. Comme sa, tu pourras te défouller un peu sur nos adversaires. Tu as une tête sur les épaules... donc tu seras en mesure d'agir en fonction de ne pas faire scrapper la mission et pouvoir te défouler et sortir cette frustration à Ottawa.. mais bon. c'est comme tu le vois. sa va un peu contre ce que je t'ai dis à Hong Kong mais d'un autre côté sa pourrai t'aider a faire ce que tu fessais avant et te sentir ''bien'' malgré que s'est un ti peu gorry disons...

C'était asser bizard... mais d'une certaine facon fallait s'attendre a ce que Eira ne soit plus une tueuse du jours au lendemain... m'enfin, je lui avais transferer le message du Général que je n'étais pas totalement en faveur mais quand même.... je pouvais pas faire grand chose et c'était potentiellement pour le bien d'Eira.... donc il n'y avait rien a dire ou rajouter.

Puis je me fis demander si j'allais vraiment y aller. chercher l'Autre équipe. et je me fis également demander de ne pas retourner en mode hors service comme la derniere mission... elle était décidément vraiment inquiete a mon sujet....


J'ai probablement inquieter un bon nombre de personne. Il n'est pas question effectivement que je retourne dans cette état la. C'est promis Eira. Je vais faire attention. Malgré tout les obstacles que je vais croisé. Il n'est pas question que je sois encore K.O comme ce que je l'ai été la dernière fois

Profitant du regard qu'elle avait déposer sur moi. Pour y déposer un baisé sur les lèvres en lui disant tout doucement par la suite

tu as ma parole. Je vais faire très très attention..
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 3 Juil - 23:01

Toujours coincé dans la piscine, dans les bras de Stephane, elle lui avait fait un discours, plutôt long sur deux petites questions qu'il lui avait posé. Elle en avait long quand même à dire pour trois semaines d'absence de sa part. Donc oui, Eira avait beaucoup à dire et très peu à la fois. Car même s'il avait dormi pendant 21 jours, elle avait la même chose presque chaque jour, la même routine qui commençait, d'ailleurs, à la rendre cinglé. Il fallait la comprendre, ne pas se défouler, ni s'entraîner pendant tout ce temps, excepté courir dans la cours arrière avec sa puce qu'on lui avait offert. D'ailleurs, cette dernière se plaignait sur le bord de l'eau en hésitant à sauté, battant de la queue. La jeune femme y jeta un coup d'oeil en sifflant pour l'incité à sauté. Sans grand succès, elle continua plutôt de tourné autour de la piscine. Miss Blacks ne fit que soupirer avant de retourner son attention sur son porteur, écoutant ce qu'il lui disait. Ce dernier l'informa qu'il n'avait aucune idée de ce à quoi allait ressembler le chien qu'il avait demander à sa fille, sans oublier qu'il avait cru que ce serait une bonne chose que d'appendre à aimer une petite bestiole qui aimait plus sa maîtresse que sa propre personne. Pour toutes réponses, Eira haussa les épaules. Elle ne s'y connaissait pas du tout, elle avait appliqué ce qu'elle avait vue. C'est pourquoi c'était une "bonne" élève, en ce sens où elle apprenait plus rapidement si elle observait plutôt que si on lui disait quoi faire. C'était son côté orgueilleuse. Enfin... Elle poursuivit son écoute active. Stephane la taquina en s'informant s'il serait sa première victime, si jamais il osait la mettre à l'eau juste comme ça.

Oh non... tu ne seras pas la première. Tu vas être la seule et unique que je vais torturé jusqu'à la fin de tes jours... dit-elle en lui lançant un regard menaçant.

Elle le laissa poursuivre. La jeune femme en apprit plus sur l'homme qui se prenait visiblement pour un membre de Kiss en plus de donner l'impression qu'il était complètement barjo en faisant simplement une apparition éclair mentionnant qu'il prendrait le cas. L'homme, qui la soutenait au-dessus de l'eau, mentionna également qu'il était du genre ultra-sexiste. Bref, le genre de "mâle" dont elle ne ferait qu'une bouchée une fois rendue dans la "chambre" puisqu'elle ne serait, qu'à ses yeux, de la chaire fraîche avec qui il aurait du bon temps. Aucunement impressionné ou surprise par ce genre de révélation, Eira fixait toujours Stephane. Il lui demanda de ne pas trainer autour de lui.

Je vais rester loin, simplement parce que tu me le demandes... Mais crois-moi, j'en ai vue plus d'un dans son genre... Et j'en ai tué... plus d'un... en feignant de vouloir coucher avec eux... La dernière et la pire nuit de leur vie... Ouais... De bons souvenirs malgré tout... Si jamais j'ai ta permission, je m'en occupe avec plaisir, vraiment. Ça ne serait pas une très grosse perte j'ai l'impression. Enfin... Si jamais tu changes d'avis fais-moi signe d'accord... dit-elle d'un ton radoucis en s'imaginant lui faire la peau avant de poursuivre. Bien franchement c'est affreux. C'est comme si on te disait: arrête de savoir tirer, du jour au lendemain. On ne peut pas oublié ce genre d'acquis... Ce sont des choses, qui, qu'on le veuille ou non, font parties de nous. Tuer, me battre, prouver que je peux être plus forte qu'un homme. Me battre pour qu'on me respecte, c'est solidement enraciné en moi... Comme toi de jouer au héros, tuer les méchants en leur tirant dessus, affirma Eira en lui pinçant le menton gentiment en souriant. Son regard resta malgré tout assez triste et nerveux. Puis elle poursuivit. Ouin... Bien franchement, c'est dormir qui a été le plus dure. Mon sommeil est agité, des évènements reviennent accentués par l'imagination et la fatigue. Je n'ai jamais réussi à bien dormir. Depuis que je suis ici, ça va un peu mieux, mais ça empêche pas les cauchemars. Enfin... Ça va... ça ira mieux. T'es réveillé maintenant. Un soucis de moins...

Toujours attentive à ce que lui disait Stephane, elle fut surprise que ce dernier lui annonce que le Général lui permettait d'accompagner l'équipe lors de la mission. Elle réfléchit un moment, toujours en écoutant son porteur. D'ailleurs, toujours dans ses bras, elle se détendit et relâcha la prise qu'elle avait autour du cou de l'homme. Elle se sentait suffisamment en confiance pour laisser glisser sa main sur l'eau. C'était plutôt agréable comme sensation: doux et frais à la fois. Distraite un moment, elle reporta son attention sur Ghost pour lui donner sa réponse.

Je ne le montre peut-être pas en ce moment, mais tu n'as pas idée à quel point ça me fait du bien de savoir que j'aurai le droit de... Elle ne termina pas sa phrase qu'un frisson parcouru sa colonne vertébrale. La simple idée de craquée des os, c'était comme dire à un junky en sevrage qu'il avait droit à une dose. C'était l'extase. Pardon... Mais... la simple idée de sentir des os craqué sous mes mains, c'est...Juste merci. Je sais que tu n'es probablement pas vraiment d'accord, mais tant pis je dis oui.

Puis Stephane revint sur le fait qu'il avait du inquiéter plusieurs personnes durant sa convalescence prolongée. À ses dires, Eira haussa les sourcils comme pour dire: ouain... T'as pas idée à quel point. Il lui promis malgré tout qu'il ferait attention et qu'il ne serait pas K.O. de nouveau de si tôt. Elle le fixa intensément. Son regard bleu était autant rempli de menace que d'inquiétude. Elle n'avait jamais peur de se faire mal à elle-même, mais les gens qu'elle aimait, c'était une autre histoire. Enfin, avant de lui donner sa parole final, il l'embrassa doucement.

Je ne te donne pas le choix de faire attention , dit-elle avant de l'arrosé avec sa main qui était dans l'eau. [color=indigo] Ça t'apprendra à me foutre dans une situation où je suis carrément impuissante. Malgré le fait que je suis persuadée de toucher au fond, je refuse d'y mettre les pieds... Ça fait peur... Même si, sur les doigts, la sensation est plutôt agréable. Enfin... En passant, tes chandails, même s'ils sont mille fois trop grand pour ma personne, sont d'un confort inouïe ! Alors j'ai fait un vole qualifier et tu as perdu 4 effectifs pour être exactes , dit-elle en souriant malicieusement. On est au milieu de la piscine et Dune fait tristement pitié en courant comme une perdue autour de la piscine parce qu'elle est trop imbécile pour sauté alors que je l'ai mise dedans tout à l'heure. Donc tu comptes faire quoi là petit malin? Quoi que je pourrais dire grand malin, avec la taille que tu as... Enfin... Tu vas faire quoi ? Avec moi comme détenue dans un lieu complètement inhospitalier pour moi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 4 Juil - 17:03

Toujours me promenant avec Eira dans les bras dans la piscine je lui avais repondu a ce qu'elle m'Avait donner comme reponse par rapport au questionnement de mon absence. Elle m'Avait aussi dit que je n'avais pas intéret a la mettre dans l'Eau. m'informant a savoir si j'allais être sa première victime je me fis annoncer que non, mais je serai la seul victime qu'elle se donnerait un malin fou a me torturer jusqu'à la fin de mes jours... hmm... intéressent, je repondis a ses paroles qu'un petit sourir amuser en coin et rien de plus.

Ensuite elle me parla de l'autre Capitaine d'équipe qui était venu nous voir tantot. Elle allait respecter ce que j'avais demander mais en temps normal elle lui aurait fait la peau. Sans doute charmer et éliminer par la suite dans ses bonne vieilles methodes pour assassiner.


Je ne suis pas autorisé a donner ce genre d'ordre dans nos bases... par contre... sur le terrain il pourrait y avoir un accident quelconque fessant en sorte qu'il perde la vie. Sans qu'on lui aille tiré dessus ou quelque chose du genre.... je ne fais que dire...

J'avais presque pris un ton innocent en disant sa. Je n'aimais vraiment pas ce capitaine. Et son équipe ne l'aimais pas plus de ce que j'avais cru comprendre.... mais bon. C'était pas grave, Capitaine... temps que je n'ai pas a travailler de manière constante avec lui s'était bien correcte... je demeura silencieux par la suite quand ma bien aimé dans mes bras me parla de ses anciens hobbit... comment elle vivait... qu'elle pouvait rien y faire.... je ne dis rien. la laissant parler sans dire un traitre mot jusqu';a temps qu'elle me remémora mon mouvement d'aller contre son ancien beau père tout seul '' Jouer au hero'' ou j'Eu un sourir aux lèvres mais je ne dis pas un mot. Elle me pinca le menton aussi, j'en fis une grimace en me le frottant par la suite sur mon épaule quand elle continua a me parler de son sommeil. Difficile... qu'elle avait des événements qui lui revenait... des soucis, mais pour l'instant le fais que je sois réveiller ne l'inquietait plus vraiment

Ouin, bah s'Est vrai que s'est pas facile non plus. On a tous nos moments ou on a eu de la difficulter, des actions qu'on a fait qui son bien, mais qu'ils ont couter chère aussi... sa nous revient... mais faut pas ce laisser abattre et pas trop sans soucier...

Bon s'était dit un peu tout croche mais quand même, je pris un moment de pause avant de reprendre d'une idée qui me traversa l'Esprit pour l'aider a arrêter de faire ses cauchemares

Tu me parles des cauchemares que tu fais, mais qu'elle sorte de cauchemare qu'il s'Agit?... si tu veux en parler naturellement

J'avais pris un ton de voie plutot doux en demandant à Eira qu'elle me parle de ce qui la hantait dans ses rêves... j'Attendit une reponse venant de la jeune demoiselle toujours en me baladant dans la piscine pendant qu'elle se promenait les mains sur l'eau..... en m'expliquant son contentement d'apprendre qu'elle pouvait venir. Bon... sa sonnait un peu Creepy la manière qu'elle me le disait mais bon. C'est pas grave

En fait, je n'ai aucun problème a ce que tu vient, sa va te dégourdir un peu, et par le fait même passé ton envis d'assassiner du monde Répondis-je d'une grimace Sauf que la manière que tu me l'explique. Sa sonne plutot... creepy ce que tu as hate de faire

Non mais s'est vrai. CE n'est pas quelque chose qu'on a tendance a entendre de parler d'écraser des os en tuant du monde.... m'enfin je continua a me balader en observant la chienne qui courait a gauche et a droite autour de la piscine. CE demandant comment venir nous rejoindre... c'Est con des chiens... mais bon. j'aimais bien. après avoir embrasser Eira celle ci m'annonça que j'avais pas le choix que de respecter ma parole... en m'arosant de sa main. avant de me dire que s'était pour la garder au milieux de l'eau. je relâcha un petit rire avant de me faire annoncer que j'avais perdu 4 chandails depuis qu'elle était arriver... et je me fis demander ce que j'allais faire d'elle

Bon, en premier lieux je vais devoir te punir pour le vole de chandail. JE vais en prendre 4 des tiens

j'attendis quelque seconde question de laisser le temps à Eira de m'imaginer dans ses vêtements avant de reprendre en disant, concernant le fait qu'on était dans l'eau

En fait... je pense que je vais te montré quelque petit truc sur l'eau.... tu me fais confiance hmm?

J'Attendis ma réponse positive avant de reprendre

Parce que ce serait dommage que tu vive ici, et que tu ne profite pas de la piscine en tant que telle... donc je vais te relâcher sur l'eau. PAs dans l'eau... mais dessus, tu toucheras pas au sol... je vais te tenir... ok?

J'attendis un peu avant de me mettre en action, je baissa doucement mes bras pour descendre Eira dans l'eau qui couvrait son dos, hanches et pieds

Je te tien... met toi droite

Puis j'Attendis tranquillement qu'elle suive mes indications pour qu'elle se mette droite sur l'Eau pendant que je la tenais, pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 4 Juil - 21:05

Stephane lui mentionna, lorsqu'elle parla de faire la peau à l'autre capitaine cinglé, qu'il n'était pas autorisé à donner se genre d'ordre dans la base de Saint-Jean, ni nulle par ailleurs vraiment. Cependant, un accident était si vite arrivé. Le sourire et le regard malicieux de Stephane fit élargir le sien. Surtout que sur le terrain, il se passait tellement de choses, ça pouvait être un autre membre d'Umbrella, comme un infecté, qui sait. Et puis, il ajouta que l'homme n'était pas vraiment apprécier, par le Général visiblement. Ça voulait sans doute dire que même dans sa propre équipe, il n'était pas apprécié. Ce qui était un peu pathétique à constater, mais enfin.

C'est vrai, un accident est si vite arrivé sur le terrain... Hmmm conclut-elle sans vraiment dire s'il allait être l'une de ses victimes ou s'il allait demeuré sur sa liste. Bref, elle laissa le tout en suspend, sachant très bien que Stephane n'était pas contre l'idée d'un dit accident, même s'il n'avait pas dit clairement être d'accord.

Enfin, Eira laissa son homme sur sa "faim" concernant le possible sort de l'autre capitaine. De plus, elle avait mentionné faire de nombreux cauchemars. C'était le cas, elle en faisait tellement, un par nuit au moins, si ce n'était pas des flash de mémoire qui la percutaient lors d'activité tout à fait simple et déconnecté de ce genre d'évènements. Il l'encouragea un peu en lui disant de ne pas se laisser abattre à cause de ça. C'était du quotidien, qui commençait réellement à être lourd. Ce n'était pas parce qu'elle s'y était habituée que c'était, malgré tout, agréable. Elle fit une petite moue en haussant les épaules. Elle n'aimait pas vraiment repenser à ses rêves qui n'étaient en rien logiques, mais qui lui paressait tout à fait réel lorsqu'elle en était prisonnière. La jeune femme mordilla un peu ses lèvres avant de parler de nouveau.

Ça dépend... Parfois, ben je sais pas comment expliquer. C'est juste surréel. Plus vrai que la réalité... Je me réveille souvent quand c'est moi qui se fait poignarder o tirer ou tout ce que tu voudras. Quand je suis supposée souffrir, je me réveille. Mon coeur débat, je suis perdue, je ne me calme pas tout suite et quelque fois, ça finit en crise de panique. Je dors avec un couteau son mon oreiller. Il est toujours fixé dans son étui, donc pas de chance que je tue quelqu'un dans une perte de lucidité... Mais enfin... Je frappe se qui me touche ou qui bouge quand je me réveille en panique... Pour ce qui est des rêves en tant que tel... Je t'en parlerai quand sa arrivera... J'ai pas trop envie pour l'instant si ça ne te gêne pas...

Elle se colla un peu, comme une enfant légèrement contrarier en fronçant le nez. Elle n'aimait pas vraiment repenser à tout ça. Enfin... Stephane lui mentionna qu'il n'était pas contre l'idée qu'elle les accompagne, le hik, c'est de la manière qu'elle en parlait... c'était creepy. Eira lui lança un petit regard piteux avec un petit sourire désolé.

Pardon si c'est troublant pour toi... Pour moi, c'est... normal ? Et même, hyper agréable. C'est ma drogue ? Toi c'est surement l'adrénaline, sinon tu serais pas toujours dans le "feu de l'action". Il n'y a rien qui te donne des frissons de plaisir comme ça ? Parce que moi, c'est la première chose qui m'en a donné. Et puis, maintenant, il y a une deuxième chose qui me donne des frissons... dit-elle en le regardant timidement avant de reprendre. T'es plutôt doué pour en donné, t'es au courant ? demanda-t-elle innocemment en regardant ses lèvres, douces, chaudes à faire rougir. Justement, elle rougit jusqu'aux oreilles avant de se cacher.

Puis il mentionna qu'il devait la punir pour les vole de chandails. Elle lui fit un petit regard: " Pardon ? Moi me faire punir ? Pas question ! " Quand il lui dit qu'il prendrait quatre des siens elle roula des yeux.

Sans vouloir te vexer, euhmmm... Comment dire... Ton cou entre à peine dans la plus large partie du chandail. La manche va se déchirer s'il dépasse le premier quart de l'avant-bras. Donc euhm... Moi contrairement à toi, malgré les réquisitions forcés, je ne les déchire pas... Et puis ils sont facile à enlever pour... Elle arrêta sa phrase en rougissant, se rendant compte du sens de sa phrase. Elle le menaça sur le coup. Tu fais ça je te fais la peau ! Tu ne l'enlève pas... Compris ? Tu feras pas ça hein ? Elle se sentait tout à coup moins en confiance, ne pouvant pas vraiment fuir puisqu'elle était au milieu de la piscine.

D'ailleurs, il amena le sujet de la piscine également. Pardon ? Des trucs dans la piscine ? Euh non ? Peut-être ? Inquiète, elle le regarda en s'agrippant à deux mains à son cou. De retour en mode "chat qui n'apprécie pas l'eau". Il lui dit qu'il resterait là, qu'il la tiendrait.

Euh oui, peut-être non ? Je ne sais pas ? Qu'est-ce que tu vas faire ? Comment dessus ? Je suis pas Jésus, je ne peux pas marché sur l'eau là...T'es au courant de ça ? Je n'ai aucune ressemblance avec lui, je n'ai pas de barbe, aucune gougoune brune et je n'ai pas une toge douteuse avec un bâton qui transforme l'eau en vin... Alors comment est-ce que je suis supposé être sur l'eau et dans sous l'eau, hm ?

Il lui demanda de se mettre droite. Elle relâcha légèrement sa prise. Son coeur débattait, c'était n'importe quoi, qu'est-ce qu'elle faisait. C'était froid tout d'un coup. Elle frissonna en serrant son emprise sur la ceinture de Stephane.

J'aime pas ça... Mes pieds sont fait pour être sur terre, tu sais, ce qui est dure ? Qui peut être sous forme de béton, de gazon, de bois, de tapis, de tatami ? Pas un liquide, frais, agréable sur les doigts, mais sur tout un corps ? Et tu me demandes de flotté ? Comment je comprends, reste à côté je t'en pris... Je suis terrorisé en ce moment tu n'as aucune idée !

Pour s'aider à se calmer, elle ferma les yeux, gardant toujours une ferme emprise sur la ceinture de Stephane. Son coeur débattait, sa main tremblait. Elle mordillait sa lèvre inférieure nerveusement en souhaitant qu'il ne la lâche pas, bien que sans le savoir, elle flottait, sans vraiment l'aide de son amour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 5 Juil - 1:04

Eira m'avait demander permission d'éliminer le Capitaine Kiss en question... j'avais dis que j'Avais pas l'autorité pour accepter un execution dans la ville.. mais un accident pouvait toujours arriver. La jeune demoiselle ne semblait pas contre l'idée d'ailleurs que je venais de dire... ou que... '' j'ai rien dis moi'' venait de faire.. après tout, il y avait beaucoup d'action dans une mission. Aucune chance que se soit toujours des roses pour tout le monde.. et puis, sa serait sans doute pas une énorme perte que de lui faire avoir un accident après tout... mais bon. Je demeura silencieux en laissant ma bien aimé s'imaginer tout sorte de plan diabolique contre ce capitaine en question

Entre temps elle me revint en me parlant de comment a peut pres était ses rêves, pas super joyeux disons... mais bon, c'était des cauchemares, et il s'agissait d'une fille qui n'avait pas eu la vie facile jusqu'à temps qu'elle me rencontre. Je pouvais donc pas m'attendre a ce qu'elle rêve toujours de beau rêve ;a tout les soir.. mais bon... par contre le couteau qui dormait avec elle....


Tu gardes, un couteau avec toi quand tu dors?..

Demandais-je d'un air intriguer toujours en bercant celle ci dans mes bras pardessus l'eau. C'était quand même dangereux. J'appris indirectement par le fait même que... je pouvais pas lui sauter dessus pour la réveiller. 1) Parce que j'étais sans doute deux fois son poid. 2) bah elle était armé même en dormant... donc mauvaise idée... bref! je continua a parler en fessant mention que ses passes temps étaient quelque peu.. étrange voir Creepy, elle me répondit d'un air tout innocent que s'était sa drogue, elle pouvait rien y faire, elle en fit même une comparaison avec mon metier

Sa doit, a dire vrai pour être ben honnête avec toi, j'ignore pourquoi j'ai voulu aller militaire ou membre S.T.A.R.S... mais chose certaine est que sa, l'adrénaline, sa doit en faire partir. Mais pour Jess, s'est ce qu'Elle aime le plus.. sa et montré qu'une femme peut aussi torcher qu'un homme mais ouin. Dans mon cas... le feu de l'action...

C'est pas mêlant j'en bavais un peu. JE dois dire que après le nombre d'année que j'avais passé en temps que militaire, il n'Y avait pas grand chose que je n'aimais plus dans ce metier. Généralement on aime pas un metier après 4 ans de travail. mais apre`s plus de 24 ans...20-24 j'étais plus sur... disons qu'on aime sa. Tout cas, je me perdis un peu en me remémorent des bon coup qu'on avait fais jusqu'à date avant que mon attention retourne sur Eira au moment pile ou elle m'avouait que j'était doué pour y donner des frissons. J'eu un petit sourir aux lèvres en déposant un bisou rapide sur les siennes en demandant

ah bon? je donne des frissons...

je garda un sourir aux lèvres avec un ton doux et joyeux en attendant d'avoir la réponse d'Eira par rapport a celle que je venais de lui donner. avant d'embarquer en parlant de ma vengance qui était de réquisitionner ses chantails a elle. Elle me lança un regard pas certaine de ma décision avant de m'informer que j'étais que trop gros pour ses chandails mais que elle en revenge fitait parfaitement dans les miens... dur réalité... ce qu'Elle ajouta par la suite me fit sourir grandement. Elle se rendait compte de ce qu'Elle disait?.... Sa ne prit pas longtemps qu'elle se corrigea immédiatement par la suite en me menaçant a plusieurs reprise. Je reculla la tête et le haut de mon torse d'un air ''surpris'' en rajoutant

CEtte idée ne m'est jamais traversé la tête! Je te le jure

Je repris d'un ton un peu moins énervé/appeuré et un peu plus sérieux de la petite blague indirecte que je venais de faire, en me frottant le bout du nez contre le sien tout doucement, je repris en disant

Mais non, tu le sais bien que je ne le ferrais pas, ta pas a avoir peur

Encore une fois il s'Agissait de quelque chose de dit tout doucement à l'intention d'eira avant de commencer a parler de faire quelque ''accrobacie dans la piscine'' elle n'aimait pas l'idée. Naturellement... elle avait peur de l'eau.. mais j'avais réussit a faire en sorte que Sarah tolère l'eau. J'allais faire pareil d'Eira... pendant qu'elle se comparait en négatif avec Jesus concernant l'eau. Je roula les yeux en gardant un regard tendre vers la jeune demoiselle dans mes bras. je lui demanda tout doucement par la suite de ce mettre droite... elle làcha prise en s'aggripant fermement a ma ceinture. J'eus qu'un sourir aux lèvres. Mais sa m'empêchait de me mettre en petit bonhomme la.. sinon elle callait dans l'Eau avec moi... bon temps pis.. je me metterais pas en petit bonhomme dans l'eau. Je descendis Eira tranquillement sur l'eau par la suite. Elle me fit savoir qu'Elle n'aimait pas sa. Elle me fit savoir en quoi s'est pieds était supposer être utiliser. je roula les yeux discrètement avant de continuer ma descente pour la mettre dans l'Eau au moment ou Eira me suplia de ne pas la laisser la

Aucune chance que je te laisse dans un environnement ou tu n'Es pas alaise... et oui oui... tu va flotter... mais seulement si tu bouge pas. je reste a côté de toi, tu n'As rien a craindre...

Je n'avais pas mentionner que j'allais la lâcher sur l'eau. Elle se tenait toujours fermement a ma ceinture, je lâcha prise doucement et très discrètement en essayant autant que possible qu'elle le remarque d'elle même que je ne la tenait plus.. après naturellement quelque moment de préférence...
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 5 Juil - 12:05

Stephane sembla surpris d'apprendre qu'elle dormait avec un couteau. Bah oui, fallait pas s'en étonné, elle était tellement méfiante. Bon avec le temps ça c'était calmer, mais elle gardait toujours un couteau à proximité, sous son oreiller pour être exacte et dans son étui. Quand même, fallait pas exagéré, elle pourrait elle-même se tuer si elle ne faisait pas attention. Eira fixa donc son porteur d'un air innocent. Elle ne voyait pas où était le problème. Dans sa table de chevet à lui, il y avait bien une arme de poing, alors pourquoi pas dormir avec un couteau ? D'accord, c'était peut-être un peu excessif dans une maison presque surprotégé, mais quand même.

Bah c'est une habitude que j'ai pris, à cause d'Umbrella. C'est facile court-circuité un système de verrouillage d'une porte automatique quand on sait que derrière il y a une femme qui dort innocemment. C'est parano, je sais, mais... C'est plus fort que moi disons... Il est sous mon oreiller en tant normal et je le répète dans son étui. Et crois-moi, c'est impossible que le protège lame s'enlève simplement en sortant mon couteau de sa cachette. Je sais j'ai testé l'une des premières nuits ici... Je voulais pas blesser personne alors.. J'ai pris des précautions. Mais disons que ce n'est pas très conseiller d'essayer de me réveiller quand je suis agité dans mon sommeil. Le mieux c'est de rester à côté et de rien faire, en fait, d'attendre. C'est certainement bizarre dis comme ça, mais c'est la meilleure chose à faire je t'assure. Elle prit une courte pause avant de reprendre. Ce n'est rien de comparable à dans un complexe par contre. J'ai souvent dormi avec un trio de couteau de lancer fixé à ma cuisse pour dormir... Alors dormir avec mon couteau prisonnier de son étui, je ne crois pas que ce soit si "heavy" que ça, termina-t-elle en haussant les épaules.

Puis vint la question de drogue et de tuerie. Stephane ne pouvait pas réellement la contredire la dessus. Quoi qu'il devait être habitué au danger... Il mentionna que c'était l'adrénaline qui motivait Jessica à retourner sur le terrain.

Pas étonnant, si tu savais la poussé que ça me donne quand je casse un bras... Enfin... J'arrête d'en parler, parce que je vais finir par te faire peur et que moi ça m'en donne vraiment envie conclut-elle en fronçant le nez visiblement mécontente d'être en "manque.

Peu après elle avait parlé de frissons et des dits chandails volés. Oups... Eira devait apprendre à se taire, elle oubliait trop souvent qu'il écoutait toujours attentivement. Trop attentivement. Car dès qu'elle eut dit qu'il lui donnait des frissons, les yeux de la jeune femme s'étaient posés sur ses lèvres. Il ne perdit pas une fraction de seconde et lui avait fait un bisou. Parcouru d'un frisson qui lui remonta la colonne, elle secoua légèrement la tête, comme si elle était ébranlée.

[color=indigo] Euhh oui... juste un peu... un peu beaucoup en fait.. Mais rohhhh tu dois pas écouter tout ce que je dis ! Apprends à boucher tes oreilles parfois... au lieu d'écouter toutes les conneries que je peux dire qui font que tu en profites par la suite...

Comme de fait, concernant le vole de chandail, elle avait trop parler et il avait tout écouter dans les moindres détails. Et ce qu'elle avait dit, à la toute fin, pouvait réellement porter à confusion. Rouge tomate, elle avait rectifié son tire en le fusillant du regard de ses deux Magnums bleu. Ce dernier dit qu'il n'y avait jamais songé. Elle lui tira dessus à nouveau avec son regard: menteur. Sa main qui était dans l'eau éclaboussa Stephane de nouveau.

Tu ne sais pas mentir, comme tous les hommes à ce sujet tu ne peux pas mentir... Je t'ai vue me déshabiller des yeux, tu le fais chaque fois que tu regardes autre chose que mon visage... Au moins tu le fais en gardant tes commentaires pour toi, mais je suis absolument certaine que tu le fais... Enfin..

N'importe quel homme le faisait et il n'y faisait certainement pas exception. Au moins, il le faisait avec respect. Elle lui avait demandé inquiète s'il allait vraiment le faire. Il avait rapprocher son visage d'elle en lui faisait un bisou d'esquimau, avec le nez, l'assurant qu'il ne le ferait pas et qu'elle ne devait pas avoir peur. Elle lui sourit timidement, avant de sentir l'eau se rapprocher et la mouillée le long du dos. Fallait qu'elle profite de la piscine, bien sure. N'importe quoi. Elle ne savait pas nager et il la prenait pour Jésus. Comment voulait-il qu'elle flotte. Eira n'était pas un ballon de plage, c'est une humaine. Techniquement fait pour couler au fond si elle ne savait pas nager. Elle le vit rouler des yeux à quelques reprises.

Arrête de rouler les yeux ou je te fais la peau UNE FOIS que mes PIEDS seront sur la TERRE FERME.

Elle avait réellement mis l'emphase sur les mots nécessaires. C'était plutôt drôle. Elle ne les avait pas crier, mais plutôt mis beaucoup d'insistance sur ces derniers. Enfin, il l'assura qu'il resterait près d'elle tant qu'elle ne serait pas à l'aise et même à l'aise, la jeune femme avait la nette impression qu'il ne resterait pas loin.

Sans oublier que tu me demandes de ne pas bouger... Tu te rends compte que c'est cruel ça ? Pas pouvoir bouger quand on a JAMAIS étant dans une piscine de sa vie. Vraiment tu me fais faire des trucs pas possibles. Je devrais faire une liste, dit-elle en fermant les yeux, essayant de calmer son coeur et ses pensés qui s'agitaient dans tous les sens.

Au bout d'un moment, elle se rendit compte que c'était plutôt agréable. Le problème c'était Dune. Elle chignait toujours autour de la piscine en lançant des jappements insistant de tant à autre. Exaspéré, elle ouvrit les yeux en se demandant quoi faire.

Merde Dune... Come on ! Tu pourrais pas être plus idiote et pouilleuse ? Mais Ferme-la... En le demandant ainsi la puce redoubla d'effort. Et merde.... dit-elle avant de siffler un bon coup et de donner un ordre menaçant et autoritaire tout suite après. Down ! Prise au dépourvu, la chienne couleur sable se coucha au bord de la piscine en lâchant un grand soupir comme sa maîtresse. Enfin...

Après cette intervention, elle remarqua que quelque chose clochait. Les mains dans son dos elle n'était plus là ! WHAT ! Eira paniqua un bref moment. Pendant son moment de panique, son premier réflexe fut de littéralement s'accrocher en Koala sur Stephane, sans qu'il ne puisse rien dire.

Mais t'es complètement cinglé !? Pourquoi tu m'as lâché !? Imbécile ! dit-elle en lui assénant une baffe sur le côté de la tête. Et pas un mot sur comment je suis agrippée à toi, sinon je sais pas ce que je te fais...

La voix et le regard plein de menaces, elle restait fermement accroché en koala. En y songeant un peu, elle ne savait pas comment elle avait fait pour grimper si rapidement. Ah la peur ce que ça pouvait faire... Elle resta néanmoins serré contre Stephane. Ses jambes étaient accroché comme si elle faisait du combat au sol avec quelqu'un et ses avant-bras barrés derrière le cou de son imbécile. Position étrangement compromettante, mais très confortable. Le visage figé sévèrement, elle n'était visiblement pas contente, attendant qu'il dise quelque chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Ven 6 Juil - 13:44

Eira me parlait de son habitude qu'elle avait prit dans les quartier d'Umbrella. Il faut dire que sa expliquait grandement la raison pourquoi le couteau était avec elle dans sont lit et que quelque fois elle dormait avec son équipement sur le dos par mesure de sécurité. C'est vrai que Umbrella s'est....plutot barbare si on veut.. alors fallait trouver des moyens pour demeuré en vie si on souhaitait survivre dans cette univers... elle m'expliqua également que s'était pas fessable de retiré la lame de son fourreau et qu'elle avait essayer l'une des premieres nuit ici... j'haussa les épaules quelque seconde quand elle reprit en disant qu'Elle ne voulait pas blesser personne... et que s'était pas une bonne chose de la réveiller si elle était agité.... sa! C'etait quelque chose a savoir. Puisque de ma fidele habitude je l'aurais réveiller pareil étant donnée que je n'aurais pas aimé sa la voir faire des cauchemares a côté de moi.... m'Enfin je pouvais sans doute pas l'écouter a cette effet et la réveiller pareil sans qu'elle me stabe.... mais bon

Et bien c'est une chose a savoir.... même si comme a ma fidèle habitude je n'aimerai pas sa mais bon... si tu dis que s'est la meilleure chose a faire...

Je ne m'ostina pas plus qui faut concernant l'arme. Après tout je pouvais bien parler. J'Avais un désert eagle dans ma table de chevet.... dans ma chambre au cas ou un infecter réussit à pénétrer dans maison. Sa fessait partie de tout nos moyens de défenses que nous avions installer dans cette forteresse anti mort vivant.... en tout cas, elle reprit un bref moment concernant sa ''drogue'' qui était d'assassiner du monde etc... mais elle en parla vraiment vite fait. Pas plus qui faut pour pas se donner plus envis d'agir...

puis ensuite elle me reprocha de trop écouter ce qu'elle disait... j'eus un sourir en coin en écoutant ce qu'Elle me reprochait... d'écouter ses conneries? Voyon voir si s'était vraiment des conneries ce qu'Elle disait.... son corps en disait le contraire de ce que la tête disait... mais je garda sa pour moi, je répondis simplement d'un ton de voie rassurant


Mais pourquoi devrais-je ne pas porter attention? Quand je te parle tu m'écoute toujours, s'est la moindre des choses que je te retourne l'appareil. non?

Puis vint le moment ou je lui avais ''Mentie'' concernant le fait que je la déshabillait du regard... je ne répondit rien. Elle me fit une bref analyse que comme tout les hommes je fessais pareil, seulement je parlais moins.....

Tu devrais savoir quand même que ce n'est pas quelque chose de quotidien, que je fais de manière répétitive.... et puis après... te déshabiller du regard...voyons Eira...

ÉTrangement quand je parlais mes yeux avec quitter les siens... ils étaient descendu au niveau de la poitrine de ma jolie demoiselle.... ventre....hanche.... avant de remonter a la poitrine encore une fois. Le tout n'était pas fait de manière discrète. En fait je m'Attendais un peu a ce que Eira me face des reproches encore a ce sujet, mais je repris rapidement avant elle en disant

Ah bah peut-être que tu as raison finalement...

Dit-je d'une voie innocente a quelque exeption prête étant donnée que... j'ai aucun allure innocent même si je me forcais... m'enfin je continua d'être silencieux quand elle me reprocha de rouler les yeux et de me botté le derrière une fois qu'elle serait sur la terre ferme. Je laissa sortir un petit rire en disant

Tu sais.... au nombre de fois que tu veux me faire la peau... faudrait que tu mette tes menaces en action un de ses jours...

C'étiat presque sur un ton de défis que je lui avais sortie sa. Je resta encore une fois plutot silencieux en écoutant ce qu'elle pouvait dire.... elle rallait contre le fait que je lui avait demander de se tenir droite sur l'eau sans bouger.... encore... soupir... je l'observa droit dans les yeux en lui affirmant que j'étais conscient de tout ce qu'Elle me disait...cruel je trouvais pas... mais bon, c'Est pas grave.... je la mis sur l'eau par la suite, en utiilisant la distraction de sa chienne qui gemissait sur le bord de la piscine... Eira la remis à sa place. Entre temps j'avais lâcher prise sur mon amoureuse...pendant qu'elle s'occupait de sa chienne.... gardant quand même mes mains ;a proximité quand même question que pouvoir lui venir en aide au besoin....... ce qui fut utile vue qu'elle remarqua asser vite qu'elle n'était plus soutenue... d'un mouvement rapide elle s'accrocha a moi.. sans le remarquer dans mon cas mes deux mains la soutenait par ses fesses.... place adéquate pour plus de soutient sur Eira... m'enfin elle me reprocha encore plusieurs chose en se tenant fermemenr après moi... je roula les yeux dans son dos sans rien dire, à l'exeption d'un petit sourir en coin jusqu'à temps qu'elle me dise de me taire sur la position qu'elle avait.... true... et euhm... faudrait que je bouge mes mains avant de me faire castré... s'Est donc la raison pourquoi je les glissa le long de la cuisse de ma partenaire en répondant

Bah voyon, tu as super bien fais sa. je suis fier de toi

Dis-je en déposant un petit bisou sur la joue de la demoiselle en marchant tranquillement vers le large en la déposant sur le bord de la piscine

Je t'ai dis que j'allais être autour de toi pendnat que je te fessais flotter. Sa pris quelque moment avant que tu le remarque mais je t'ai pas tenu super longtemps une fois que tu étais sur l'Eau...

je l'avais relacher asser vite.. elle l'avait sans doute remarquer... je sortie de la piscine également en me plaçant à côté d'elle, restant prêt d'elle en même temps (en me collant quoi) en poursuivant

Mais je penses que sa va être tout la baignade qu'on va faire pour le moment. A moins que tu veux ré-essayer? Je penses que tu as eu ta doose d'émotion forte pour le moment...

Ne prenant pas en considération qu'Elle était de mauvaise humeur, j'Attendis qu'elle me donne une réponse par rapport a ce que je venais de lui proposer...
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Sam 7 Juil - 22:20

Eira avait mis Stephane en garde concernant ses terreurs nocturnes. Comme quoi, elle était très agiter et qu'elle pouvait frapper, blesser et dans les cas extrêmes tuer. Mais ça n'était jamais arrivé, à sa connaissance, de poignarder quelqu'un sans le vouloir, alors il n'y avait pas de craintes à avoir puisqu'elle avait aviser l'une des seules personnes susceptibles de vouloir la réveiller alors qu'elle s'agite nerveusement durant son sommeil. Elle espérait simplement qu'il suive ses conseils, sachant qu'elle pouvait être dangereuse. On ne se méfiait jamais assez de ceux qui nous sont proches. Ça pouvait donc être certainement le cas de Stephane, qui veuille simplement s'assurer qu'elle va bien et PAF, un coup de couteau recouvert d'un protège lame. La jeune femme n'avait jamais essayé, mais ça n'était certainement pas quelque chose d'agréable. Enfin, il ne semblait pas chaud à l'idée que ce soit la "meilleure" chose à faire.

Je ne fais pas que le dire, c'est très sérieux... Je ne veux pas te blesser c'est tout.

Sa voix avait été sérieuse tranchante. Il n'y avait pas matière à discussion avec ce sujet. C'était un point final. Il était hors de question qu'il en soit autrement. Puis plus loin, elle lui avait reproché de trop écouter ce qu'elle disait. C'est-à-dire beaucoup de conneries. Elle parlait sans trop réfléchir quand ce n'était qu'une simple conversation. Disons qu'elle ne repassait pas en revue ses réflexions avant de les exposer aux oreilles de tous. Bien au contraire... Elle disait ce qu'elle pensait sans détour. Ce qui lui valait soit: des reproches ou des taquineries comme dans le cas de Stephane. Eira avait la nette impression que tout ce qu'il voulait, c'était de retenir tout ce qu'il pouvait contre elle pour la faire rougir dès que possible. D'ailleurs, n'ayant que trop parler et ayant affirmer que tous les hommes, SANS EXCEPTIONS, déshabillaient les femmes du regard pour le simple plaisir des yeux et de leur imaginaire pervers. Son porteur affirma le contraire avant de passer littéralement son corps en revu. Elle le voyait bien. D'abord, ses yeux bleus avaient quittés son visage pour sa poitrine, ensuite son ventre plat, ses hanches pour revenir à sa poitrine. Un sourcil haussé, elle toisait l'homme avec défi. Ce dernier finit par avouer que peut-être elle avait raison.

Peut-être ? Tu veux rire ? Peut-être ? Je suis désolée, mais tu es l'un des pires menteurs que la terre n'ait jamais porté... Sérieusement... Et je veux pas savoir ce que tu as pensé, garde le pour toi et les nuits ou tu seras seule.

Elle lui fit un clin d'oeil entendu avant de se faire reprocher de ne pas passer à l'action. Eira sourit malicieusement, alors que dans ses yeux, il y avait une petite touche de cruauté et de malveillance qu'elle s'obligeait à garder.

La seule raison, pour laquelle je n'agis pas, c'est que c'est illégale dans se territoire stérile de toutes infections. Et puis, je ne le cacherai pas, tu as une belle gueule alors faudrait pas trop l'abimé non plus quand même.. Mais crois-moi, si tu en fais trop, tu vas vite t'en rendre compte... Alors fais attention, je peux jouer longtemps, mais je peux aussi me fâcher...

C'était un avertissement très claire, très précis et surtout très sérieux. Elle n'entendait pas à rire la jeune femme, elle voulait qu'il comprenne, et vite. Elle pouvait jouer le jeu un peu, sans qu'elle soit mal à l'aise. Elle pouvait en prendre, mais elle ne portait, déjà pas, les hommes dans son coeur, alors jouer avec le feu: d'accord. S'y attardé trop longtemps ? Il risquait de se brûler assez rapidement Stephane. Avec lui, elle était d'une patience inouïe, mais cette dernière avait des limites à ne pas franchir. Enfin... Elle fit taire son chien une fois qu'elle fut allongée dans l'eau. Le problème, et elle s'en rendit vite compte, il ne la tenait plus. Réalisant ce détail, plutôt important, elle réagit au quart de tour, sans que l'homme puisse réagir. S'agrippant à lui en koala, elle l'avait traité de malade, d'imbécile, de crétin, avant de lui dire que s'il passait un commentaire quelconque sur la manière dont elle s'était accroché à lui, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait de lui. Suite de quoi, elle rougit jusqu'aux oreilles en sentant les mains de Ghost glissées de ses fesses à ses cuisses. Ce dernier, sans insisté sur les avertissements qu'elle lui avait lancé, la félicita. Selon lui, elle avait bien fait et il était fier d'elle. Eira le fixait d'un air timide et blasé, les joues toujours rosées par les précédents évènements. Il essayait de lui faire comprendre qu'il n'avait pas eu à garder sa main longtemps et qu'il était resté tout près pour s'assurer que tout allait bien. Il avait tenu sa parole.

Tout en parlant, il l'avait déposé sur le bord de la piscine, pour lui même en sortir et rester coller près d'elle. Fâchée, elle croisa les bras et regarda ailleurs, les pieds qui continuaient toujours de ratatiné un peu dans l'eau. Il lui dit qu'elle avait surement eu sa dose pour la journée. Elle ne dit rien. Fixant le vide, l'air visiblement toujours un peu fâché. Elle ébouriffa un peu ses cheveux après les avoir tordu pour en extraire l'eau. Elle fit de même avec le chandail réquisitionné de Stephane. Dune finit par venir les rejoindre heureuse, toujours méfiante vis-à-vis de l'homme qui était à ses côtés. Pleine d'orgueil, elle lui jeta un regard du coin de l'oeil, les dents un peu serré. Au bout de quelques secondes après avoir agrippé sa chienne et de l'avoir posé sur ses genoux, elle dit quelque chose.

Tu sais, quand tu m'as embrassé pour la première fois... Je t'ai dit de faire attention... À tes agissements, mais ça incluait aussi ce que tu disais. Je te le répète, fais attention. Parce que je vais être très honnête, il n'y a pas un homme, qui s'en serait plutôt bien sortit avec le un dixième de ce que tu as fait depuis le début. Et juste la moitié de ce que tu as fait, j'en aurais tué plusieurs. Tu repousses mes limites, j'espère que tu es au courant. Mais les pousses pas trop vite.. Je... J'ai pas envie de regretter un geste impulsif et loin d'être légal, d'accord ? Ses paroles avaient été sérieuses et teinté d'inquiétude. Stephane n'était pas stupide, mais un homme restait un homme pour Eira, elle en serait toujours méfiante, même si elle l'aimait beaucoup. Ne me demande pas pourquoi Toi tu peux et les autres non. Parce que je n'aurais aucune réponse à te donner. Please, be carefull... Parce que je ne te cacherais pas que tout ça, ça me terrorise... dit-elle en riant nerveusement et en souriant.

Elle fit un bisou à sa peluche et un petit bisou tout doux dans le cou de Stephane avant de poser sa tête sur ses genoux en regardant l'eau de la piscine. Elle inspira et expira profondément en fermant les yeux quelques secondes. Calmant sa tête rapidement, elle revint à la charge avec de nouvelles questions qui n'avaient aucun lien avec son discours d'avant.

L'objectif ça va être quoi pour ottawa ? Sortir l'équipe qui a été envoyé sur place à l'aveuglette ? Et pour Jonathan ? Il y sera forcément, qu'est-ce qu'on va faire ? Qu'est-ce qu'on est supposé faire plutôt ? Oh et pour ton information, "on" exclus la personne qui parle, donc je ne m'inclus pas vraiment dans le "on" même je viens.. Personnellement j'en ai rien à foutre de l'autre équipe, c'est le cadet de mes soucis. Mais je voudrais quand même savoir, c'est quoi le "plan de match" général ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 9 Juil - 22:29

J'avais la net impression que ce que Eira me disait concernant sa condition de nuit n'était pas la bonne chose a faire, que de la laisser dormir... même en état de panique... j'aimerais mieu la réveiller et m'assuré de la tiré de son potentielle cauchemare au plus vite mais bon. Elle avait sans doute sentie le fait que je pensais de cette manière, D'ou la raison pourquoi un peu plutard elle me repris en me disant qu'elle ne fessait que passé le message, très sérieux et qu'elle ne voulait pas me blesser. Mon esprit macho pensa le contraire, then again fait jamais ce fier a un esprit macho. On pourrai etre décu... mais bon. Je demeura silencieux en lui observant le corps et approuvant finalement ce qu'elle disait. Je me fit dire rapidement que j'étais le pire des menteurs, j'eus un large sourir aux lèvres sans rien dire.. et que ce que j'avais pensé en l'observant n'allait pas être bien vue si je décidais d'en parler.... encore une fois... silence complet sur cette effet jusqu'à temps d'Avoir ma raison pour laquelle elle ne m'Avait pas encore fait la peau. Semblerait-il que j'Avais une belle geule et que sa ne valais pas toujours le coup... et que s'était illegale... je me retin de rouler les yeux à sa demande, pour lui répondre concernant la stérilité du terrain

C'est illegale.... vrai.... mais alors, tu peux toujours essayer de me ''punir'' comme tu le dis, le reste du monde ont pas besoin de le savoir..

Dis-je avec un clin d'oeil amuser, je dois avoué que... au nombre de fois qu'elle en parlait bah éventuellement la curiosité finit par embarquer... chose qui peut pas toujours être super positif surtout dans cette situation, une punition ce n'Est pas positif mais bon... je commençais quand même a devenir curieux malgré tout... mais bon, Eira avait eu un regard relativement trop sérieux... les blagues devrait prendre le bord

C'est promis, je ferrais attention

Mon ton de voix et mon regard avaient tout les deux été d'un allure plutot rassurant. Ou du moins, du mieux que je le pouvais question de ne pas inquieter la jeune demoiselle qui se trouvait à être avec moi... mais bon, suite de quoi on eu le petit accident sur l'eau concernant le fait que je ne la tenais plus et qui disait, elle n'aimait pas sa, j'avais mal positionner mes mains, ce qui la fit rougir et crée une petite barre rose sous les yeux avant que je les déplaces pour les mettres sur ses cuisses au lieux. Je la félicita pour l'apporter au rivage et rester près d'elle question encore une fois qu'elle continue de se sentir en sécurité etc...

Suite de quoi j'eus un petit discours concernant la manière que je la traitais... comme quoi je ne fessais pas nécéssairement très attention a mes agissements, qui fallait que je face attention, pousser ses limites trop vite disons... je ne dis pas un mot. Encore une fois elle me demanda de faire attention... ouais je savais déjà... mais bon, je n'en rajouta pas plus qui faut sur la situation anyway s'était sans doute pas a mon avantage, fallait encore que j'apprend comment ce que Eira fonctionnait disons.....


m'ouin... mes excuses...

Pouvais-je vraiment dire quelque chose d'autre que ''Je m'excuse'' dans une situation pareil?.... chances are que non... et puis après... mieux vos une excuse que rien du tout.. hmm?... ensuite je l'observa donner un bisou sur la tête de Dune qui était venu nous rejoindre... puis un autre dans mon cou... en fiat j'étais pas super certain de ce qu'Elle fessait... jusqu'à temps que je sente sa présence dans mon cou et qu'elle y dépose un bisou... l'ennuie... est que... bah... disons que je suis sensible dans le cou... donc bah au bisou dans le cou mon pied gauche donna un coup de pied dans l'Eau... d'une légère éclaboussur un peu partout au niveau des jambes.. et puis naturellement le restant de mon corps crispa en même temps.. avant que Eira ne s'installe confortablement sur mes genoux avant de demander le plan d'action pour Ottawa

Bah j'ignore ce que Huge a dans la tête... mais chose certaine est qu'on va trouver un moyen rapide de se rendre sur les lieux et se rendre a l'objectif qui est le parlement du canada. L'autre équipe TaskForce malgré qu'elle est tomber dans un piège. Ils demeurent notre équivalent. Le capitaine Hariss les ferra survivre jusqu'à notre arriver... l'équipe 146 eux on se fou pas mal de savoir s'ils vont survivre ou pas.. mais bon, je peux pas dire vraiment comment ce qu'on va s'y prendre, je suis réveiller depuis ce matin... ils ont pas parler du plan d'Action

Je pris un moment de pause par la suite, avant de reprendre en disant

Concernant Jonathan... on va d'habort se rendre sur les lieux afin de savoir s'il s'agit vraiment de lui... même si les conversation intercepter et que nos oreilles disent que s'est lui. C'est facile pour Umbrella de truqué une bande audio pour faire en sorte que peu importe qui l'intercept. Pense qu'un ancien ennemi qui est supposer être mort soit toujours en vie... donc on va plutot voir sa une fois rendu sur place...

Pendant que je parlais avec Eira je m'étais mis délicatement a lui jouer dans les cheveux. Rien de super agressif, simplement lui flatter et passé mes doigts dans ses cheveux pendant que je parlais. la tête sur mes genoux. je continua

mais bon, Huge va nous briefer.... on est trop de monde qui y va... sa devrait donner quelque chose de relativement simple... comme missions...
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Sam 14 Juil - 21:58

Un peu avant d'être assise sur le bord de la piscine, Stephane lui avait accordé le point que: tuer était illégale, mais que le "punir" n'était pas une mauvaise idée et que c'était toujours possible. Il mentionna également que personne n'avait besoin de savoir tous les faits. Un éclair de malice traversa son regard avant de se laisser transporter jusqu'au bord de la piscine. Soulager d'être de retour sur la terre ferme, elle laissa malgré tout ses pieds faire trempette. Eira lui expliqua avec plus de gravité que nécessaire qu'il devait surveiller ses gestes, prendre garde à ce qu'il disait et surtout, ne pas trop repousser les limites de la jeune femme. Peu à l'aise au départ avec les hommes, elle ne voulait simplement pas lui causer de mauvaises surprises. Enfin, une fois les choses mises au clair, l'homme lui promis qu'il ferait attention et aussi qu'il s'excusait. Soulager de l'entendre, elle s'était contentée de faire lui un bisou dans le cou et de se coller contre lui. Sans le dire, elle avait remarqué qu'il s'était raidi, mais n'avait rien relevé, pour l'instant. Intérieurement, l'ancienne membre d'Umbrella souriait comme jamais. Point faible physique numéro 1 en sa possession, il ne restait plus qu'à savoir s'il en possédait d'autres. Évidemment que oui, mais on était jamais certain de rien avant d'avoir tout essayer ou demandé.

Ensuite vint la question de la demoiselle concernant la suite des évènements. Il n'en savait pas réellement plus qu'elle. Il ne savait pas ce que son capitaine, Huge, avait derrière la tête ou ce qu'il prévoyait tout simplement. Stephane expliqua également que malgré le piège, bien que trop évident, dans lequel était tombé l'autre équipe de la TaskForce, celle-ci demeurait leur équivalent. Ils étaient donc importants. Eira se contenta d'écouter la suite, sans passer de commentaires, sachant très bien qu'ils ne seraient pas nécessairement la bienvenue. Il n'oublia pas non plus de dire que l'autre équipe avec le capitaine cinglé que cette dernière, personne n'en avait rien à foutre, alors pas la peine de s'occuper d'eux, tant qu'ils n'étaient pas dans le chemin. Enfin, il prit une coutre pause avant de reprendre. Concernant Jonathan, ils devaient s'assurer que c'était bien lui. Le connaissant, la jeune femme doutait que ça ne soit pas lui, bien qu'il demeurait plein de surprises. Il était passé expert dans l'art des conneries et des décisions prises sur un coup de tête, alors que Villemont soit réellement à Ottawa, ça ne l'étonnerait pas du tout.

Je vais être franche, je suis pratiquement certaine à 90% que ce soit vraiment lui à Ottawa. Jonathan je veux dire... Il est assez imbécile pour faire une chose pareil. Et puis, si tu as bien écouté la bande sonore, il n'y avait aucune modification apporté volontairement par un programme informatique quelconque. Alors, qu'il soit à ottawa ? Je suis prête à parié mon couteau préféré... dit-elle en regardant Stephane. Cependant... le 10% restant est suffisant pour faire en sorte que je perde mon couteau favoris et que ce soit un clone ou je sais pas quoi encore. Il est plein de surprise malgré sa stupidité. Faut pas le sous-estimer, mais ça vous devez le savoir depuis le temps que vous le rencontrez, dit-elle un peu moqueuse, mais sans méchanceté en pataugeant plus fort pour éclabousser Stephane. Mais si je viens, vous devez savoir que je suis pas militaire du tout. Je peux suivre un plan, faire en sorte que tout le monde reste en sécurité, mais si je pars de mon côté, personne ne doit me suivre, compris ? Même pas toi, belle gueule... termina-t-elle en lui donnant donnant un petit bisou sur le menton, avant de jeter, avec délicatesse, Dune dans l'eau. Et toi grosse peureuse ça t'apprendras à me chigner dans les oreilles. Apprécie l'eau, tu sais nager instinctivement toi.

La chienne resta dans l'eau en nageant tout bonnement vers le bord des marches. Elle retourna finalement son attention vers Stephane. Malgré son bras sortant du plâtre, Eira fit demi-tourne en ne se tenant que de ses bras, ses jambes trempant dans l'eau jusqu'à la mi-cuisse. Se sentant suffisamment à l'aise, elle descendit jusqu'à la taille, gardant toujours ses bras sur le bord de la piscine.

Si je prend mon temps... la sensation devient pas si mal... même si c'est quand même bizarre qu'un liquide qui soit à l'origine de la vie, me soit si peu naturel... Je vais finir par m'habituer... j'imagine... Enfin... Assez pour aujourd'hui , sur ses mots, elle fit une monté en force. Comme si rien était, elle sortit son corps de l'eau en se servant uniquement de ses bras et fini en équilibre sur les mains. Au bout de quelques secondes et avec une grande facilité, Eira arqua le dos pour déposer ses pieds au sol et une fois en pont remonter en soupirant. faudrait que j'aille me changer et toi aussi, t'es trempé... Tu viens ? Elle passa une main dans les cheveux de l'homme pour les ébouriffé. Puis, elle captura Dune au passage, tout trempé elle aussi, en se dirigeant de pas dandinant vers la maison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Dim 15 Juil - 23:20

Baignade amusante, pour certaine personne et terrifiante pour d'autre. J'Avais atteint un objectif qui était de mettre Eira un peu plus confortable dans l'eau malgré le fait qu'elle n'aimait pas sa du tout. Dans mon cas... je nagais comme un poisson dans l'eau. C'est rien que pour dire que mes premières formations dans l'eau on avait viré un bateau à l'envers et on nous demandais de retrouver notre chemin parmis les débris pour sortir de la. On avait en total 10 respirations possible dans nos bonbonne d'oxygene et le bateau était géant.. m'enfin! Tout pour dire que l'eau. Je m'entendais bien, malgré tout ce qui s'était passé dans ma vie dans l'eau

Bref je parlais avec Eira, je lui avais dis que s'était potentiellement une fausse bande radio qui nous guidais sur un piège. Fausse en ce qui concernait Jonathan bien entendu. Il n'était pas facile de savoir s'il était mort ou non. Techniquement on l'a pas vue mourir... on la vue en gros monstre en sortant de Hong Kong mais en dehors de sa..... mais bon. Eira elle en était certaine. Elle était même prête a me parier son couteau qu'elle aimait le plus.... si se n'était pas que le 10% était quand même présent and there for, elle pourrai le perdre. J'eu un sourir aux lèvres... suite de quoi elle mentionna qu'il n'était pas du genre a prendre à la légère malgré sa stupidité. mais que tout sa, on devait le savoir, qu'elle me dit en m'arrosant de ses pieds dans l'eau. Je bougea légèrement la tete vers la gauche pour pas en avoir dans la figure avant de continuer a l'écouter parler.

Si elle venait, et elle se séparait du groupe. PErsonne ne devait la suivre, même pas moi... je repris doucement en disant


Hmm sa va etre difficile respecter sa, mais d'un autre côté. Tu es une professionnelle donc il n'y rien a avoir peur... cependant, si tu viens avec nous, garde au moins une radio qu'on va te fournir avant de partir avec toi. Juste au cas et pour pouvoir comprendre ce qu'on fait. d'accord?

C'était la moindre des choses a faires après tout... gardé contacte si jamais elle se séparait.. on avait confiance mais s'était pas tout le monde dans le militaire qui allait avoir confiance en elle... donc gardé le contacte d'Autre en plus que s'était plus sécuritaire aussi ainsi mais bon, suite de quoi la jeune demoiselle retourna par elle même dans l'eau... j'eu un regard quelque peu intérrogateur quand elle était dos a moi. Puis quand elle se tourna de bord pour me parler je le changea automatiquement par la suite pour avoir un regard amuser.... de voir que j'Avais réussit a ce qu'elle soit plus confortable avec l'eau. Si elle rentrait d'elle même a son rythme elle allait être correcte. Excellent.. mais s'était tout pour aujourd'hui. Elle me le fit savoir en sortant de l'Eau et m'ébourrifer la tête pour aller nous changer. On était trempe.... du a ma stupidité de sauter dans l'Eau habiller.... oh well.. je sortie completement de l'eau par la suite en suivant Eira tout en nous dirigeant vers les serviette que Sarah nous avait apporter. Je pris la première que je glissa au dessus des épaules de mon amoureuse en lui disant d'une voix tout douce

N'empêche que, aujourd'hui tu as bien fais sa, j'ai été surpris et content de voir que tu es retourner par toi même fais un tour dans piscine. Effectivement tu vas t'y habituer mais pour l'instant..... sa va prendre du temps

Dis-je en me dirigeant par la suite vers ma chambre dans la maison ignorant les regard que ma soeur et ma cousine sans oublier ma fille me lançait plus a moi que Eira, sachant très bien qu'il y avait qu'une personne asser cave pour sauter dans la piscine habiller et s'était moi. Une fois arriver dans ma chambre je retira la serviette que j'Avais autour de la taille pour la mettre sur un de mes meubles en retirant mon chandail par la suite tout en observant le matelas

Hmm Je t'avertie Eira, maintenant que je suis réveiller... tu ne peux plus dormir sur le matelas gonflable...

Non mais s'est vrai.. s'était pas confortable un matelas gonflable. sa compétitionne pas avec un matelas de lit Queen Size... dans aucune catégorie quel qu'Elle soit... mais bon, comme prévue le moment venu j'allais sans doute devoir ''négocier'' sa plus ''dur'' avec la demoiselle mais il n'Y avait aucune chance que je la laisse dormir a terre a mes côtés... .
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 16 Juil - 13:59

La jeune femme avait prévenu Stephane que si elle se risquait sur un terrain seul, que personne ne devait la suivre, même pas lui. Pourquoi ? Pour éviter justement qu'il y ait une deuxième personne de blesser en cas d'échec. Bref, plus il y avait de personnes plus les risques étaient grand. La perte serait moins grande si un seul membre y restait seulement. Enfin, ce n'est pas qu'Eira avait particulièrement quelques choses en tête. C'est seulement, qu'à ses yeux, sa vie valait moins que celle de l'équipe de Ghost. Elle était d'Umbrella au départ, même si elle faisait "partie de la famille", elle ne se considérait pas encore tout à fait comme tel. Donc, si elle devait partir de son côté pour éviter des blesser aux risques de sa propre vie, elle le ferait sans hésiter. Ce genre d'équipe, de famille, ça avait une valeur bien plus grande que n'importe qu'elle autre chose dans ce monde et la miss était prête à le protéger. Enfin, c'est un peu à contre coeur que Stephane acceptait qu'elle puisse partir de son côté, mais seulement si elle gardait une radio sur elle pour garder contact avec l'équipe. Sans le promettre, ni dire qu'elle ne le ferait pas, elle haussa les épaules en gardant le silence. Ça allait dépendre de la situation. Elle était professionnel peut-être, mais très loin de suivre les ordres. Si elle pouvait les contourner pour en arriver au même résultat, elle le faisait. L'orgueil lui faisait faire bien des choses. Enfin.. Une fois sortit de la piscine, après avoir ébouriffer les cheveux du blondinet, Eira avait capturé sa puce qui sortait de l'eau en se dirigeant vers la maison. Stephane avait prit les devant et avait déposer une serviette sur les épaules que Sarah avait gentiment sorti. Il la félicita pour son initiative à retourner dans l'eau. La jeune femme n'émit qu'un petit: Hmmm en haussant les épaules, avant de parler.

C'est pas que ça me fasse peur, c'est que je ne sais pas nager. C'est pas si mal, même si à mon sens à moi, un humain devrait pas y patauger trop souvent.. J'apprécie pas parce que j'ai pas le contrôle dessus, ni mon aisance habituelle que j'ai sur la terre ferme. Comprend que pour moi, l'eau c'est comme un obstacle à la fluidité de mes mouvements. Pour faire trempette ça va, mais en combat. Crois-moi je ne suis pas mieux que morte dans l'eau... Et c'est ça qui me fait peur, je peux pas me défendre... déclara-t-elle ouvertement sans cacher son inquiétude.

Toujours sa chienne dans ses bras, elle suivit Stephane qui se dirigeait vers sa chambre. Elle ne regarda personne, gêner par la situation. La jeune femme se dépêcha donc d'entrer dans la chambre en essuyant le plus possible Dune pour éviter qu'elle ne mouille toute la maison. Puis elle la laissa se promener. Son premier réflexe fut de grimper sur le lit et de coucher en plein milieu. Sa maîtresse haussa les épaules en regardant l'homme présent dans la pièce avec elle. Il avait retiré son chandail. Le premier réflexe d'Eira fut de détourné les yeux, les joues rougies. La serviette qu'elle avait utilisé pour sécher son chien, elle la retourna pour enlever l'eau de ses cheveux tout en écoutant ce que son amoureux avait à dire. Elle oublia momentanément qu'il était torse nu quand il lui dit qu'elle ne pouvait plus dormir sur le matelas gonflable. Le regard qu'elle lui lança fut d'abord rempli de défi, puis elle haussa les épaules avant de répliquer:

Je prends le sofa en bas alors...

Son ton de voix était neutre, mais un sourire était légèrement dessiner sur ses lèvres. Toutefois, elle fit quelques grimaces, n'appréciant pas le fait que ses pantalons et le chandail qu'elle portait lui collait à la peau. Ses cheveux, bouclés par l'eau, elle plia la serviette pour la poser à ses pieds. Elle s'attarda ensuite aux vêtements qu'elle prendrait. Toutes ses choses étaient méthodiquement placé, trop bien placé. Le seul aspect militaire qu'elle avait réellement retenu au cours de ses années d'entraînement. Elle prit un chandail qui, cette fois-ci, avait une coupe féminine. Il était gris foncé, rien de plus banale. La jeune femme s'apprêtait à retirer son chandail mouillé, mais arrêta son geste.

Tu... euhmmm tu pourrais te retourner et regarder ailleurs ? Le temps que j'enlève et remette un chandail et que je change de pantalon. S'il te plaît ?

Eira se mit elle-même de dos à Stephane après qu'il se soit lui-même tourner, du moins c'est ce qu'elle espérait. Puis elle entreprit de retirer son chandail et son soutien-gorge. Elle prit la serviette et s'essuya un peu pour éviter de mouiller le chandail de rechange. Elle enfila ensuite une autre brassière, sec. Elle examina rapidement le point de vue qu'elle avait sur son corps. Critique, elle détaillait la moindre cicatrice. Elle en possédait suffisamment pour faire compétition avec les hommes. Parce que avouons-le, c'était généralement eux qui en possédaient le plus. Enfin, elle avait autant sur les bras, que sur le ventre ou dans le dos. Ces dernières ne s'arrêtaient souvent pas que sur la région supérieur de son corps. Elle en possédait quelques unes, moins nombreuses, mais quand même, sur les jambes. Certaines étaient longues, d'autres courtes, régulières ou dentelés, courbes ou droites. La plus importante demeurait celle qui partait du haut de son dos et qui se terminait non loin de ses reins. Étrangement, cette dernière s'être étirer avec les années.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 16 Juil - 20:40

J'avais félicité Eira pour ce qu'elle avait accomplie dans l'eau.. elle me repondis que s'était plus parce qu'elle n'était pas confortable plus qu'elle n'avait peur. qu'elle n'aimait pas l'eau... une force qui s'opposait a elle si jamais elle devait se battre.. bref s'était plus encombrant plus que d'autre chose l'idée d'être dans l'eau. There for elle n'aimait pas. J'eu qu'un sourir d'acquiessement sans rien répondre par la suite. L'eau en Général n'est pas un terrain ou l'homme en question avant son avantage. Mais bon, c'était surtout sa qui fessait peur a Eira.. je ne dis rien

On se dirigea rapidement vers ma chambre. Ma cousine, soeur et fille m'avait lancé un regard moqueur quand on avait traversé en vitesse la salle à cuisine pour se diriger vers ma chambre. Je retira ma serviette pour retiré mon chandail par la suite en parlant du matelas au sol... comme quoi elle ne pouvait plus l'utiliser maintenant que j'étais réveiller.. elle me sortie tout bonnement qu'elle irait dans le salon sur le sofa a place.. je roula les yeux deux seconde avant de répliquer quelque chose du genre


Oh le sofa dans le salon n'est pas plus une option très chère

Dis-je d'un ton de voie plutot amical mais pas plus qui faut. Je change également mon bas de vêtement par la suite. Faut dire que dans la piscine j'Avais été dans l'eau jusqu'à la ceinture. fallait que je change tout... je retira alors mes pantalons qui était également tout trempe du a mon idée de sauter habiller dans la piscine... je les retira au moment meme quand Eira me demanda de pas regarder... l'enuie était que je regardait déjà quand elle me dit sa, et quelque chose vint attiré mon attention... le nombre de cigatrice qu'Elle avais sur le corps..

Euhm...

Bah j'ai pas nécéssairement eu le temps de lui dire que ma tête n'était pas encore ailleurs.. qu'elle avait déjà retiré son chandail, brassière, enfiller une nouvelle... sa doit être parce sa fais longtemps j'avais pas vue le corps d'une femme que j'avais pas eu la change de réagir plus vite.. m'enfin je m'approcha de la jeune demoiselle une fois qu'elle était rendu en sous vetement en la retournant de bord et la collant contre moi. passant mon pouce doucement ainsi que mon index sur les cigatrices de son dos en demandant d'une douce voie[/b]

tu as beaucoup de cigatrices... un peu trop... non? comment ce fait-il?

[i] En parlant mon index de ma main droite ce promenait dans le dos de la jeune demoiselle pendant que ma main gauche la gardais sérer contre moi le temps d'Avoir ses explications de ses blessures.... qui suite de quoi.. tout suite après j'eu une ''Wiffe'' de chlore... suite aux instructions de la jeune demoiselle mes deux mains s'étaient glisser sur ses hanches pour non seulement encore la gardé serrer contre moi, mais en plus je déposa un bisou sur ses lèvres avant de murmurer tranquillement, toujours les lèvres qui frottait ensemble pendant que je parlais


Euhm... on sent un peu trop le clore

Dis-je en la trainant tout doucement vers la salle de bain, toujours en la gardant bien serrer contre moi les mains sur les hanches et non sur aucun morceau de tissu qu'Elle portait, en l'entrainant délicatement vers la douche pour eventuellement entré dans la baignoire et partir l'eau de la touche, toujours en sous vetement sous la douche
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 16 Juil - 21:52

Comme l'une des filles de la maison lui avait mentionné, il avait été hors de question pour Eira de dormir dans le salon, alors que Stephane était en convalescence. La seule chose respectable qui pouvait être accepter par l'un des membres de cette famille c'était le matelas gonflable. Pas de problème, du moins, ça ne l'avait pas été alors que le blondinet jouait à la belle aux bois dormants. Maintenant que celui-ci était réveillé, le sofa, bien entendu, ne convenait pas et le matelas gonflé qui avait été son lit les trois dernières semaines ne convenait, quant à lui, plus. Génial... Un autre débat sur où elle allait dormir. Non, mais c'était une famille remplie de tête de cochon les amis. Alors si elle ne pouvait ni avoir un canapé dans le salon, ni un lit de fortune gonflable qui lui allait parfaitement, alors où allait-elle dormir ? La jeune femme avait déjà sa petite idée. Jess lui avait proposé indirectement, qu'elle pouvait dormir dans le lit à Stephane, la miss nouvellement arrivé avec de suite refusé l'offre, pour des raisons de sécurité... Enfin, voilà que la question revenait et dont elle savait déjà la réponse. La jeune femme avait alors fixé le soldat avant de répondre.

Donc, si aucune de ses options sont disponible que reste-t-il ? Dormir avec toi ? J'en ai parler tantôt, t'as pas écouté ? Je veux pas te blesser Stephane... Et puis, j'ai jamais dormi avec un homme, sauf pour quelques heures et je ne dormais pas puisque dans tous les cas, cela finissait de la même manière, il était mort. Alors, c'est le matelas juste là où le canapé en bas, un point c'est tout. Et non, je ne prends pas ton gigantesque lit, je vais me noyer dans la quantité de couverture et tu as besoin de repos normal, pas synthétique.

Sa voix était sérieuse, même si elle connaissait déjà l'issu de la conversation: elle ne gagnerait pas. Enfin, elle lui avait ensuite demander de ne pas regarder et de se retourner. Intérieurement, elle avait cette drôle d'impression qu'il ne l'écouterait pas. Cela ne l'empêcha tout de même pas de changer de soutien-gorge en vitesse avant de retirer ses pantalons pour en choisir des nouveaux. Elle n'eut pas le temps de terminer que monsieur tête de mule s'était approchée d'elle, doucement et gentiment. Normalement, elle aurait été fâché, frustré et rageuse. Toutefois, Ghost avait cette capacité à lui faire perdre tous ses moyens. Il l'avait retourner vers lui. Surprise, Eira avait figé et rougit jusqu'aux oreilles en évitant tout contact visuel bégayant son mécontentement.

Stephane ! Je... Je t'avais dis pas regarder... qu'est-ce que... Pour... pourquoi t'écoute pas quand je... je te parle ?

Ce dernier glissait un doigt le long de ses cicatrices. Pour toute réaction, elle se contentait de regarder ailleurs, charcutant sa lèvre inférieure. Il la questionna sur ses anciennes blessures qui marquaient son corps. Elle prit un moment avant de répondre, le coeur débattant et les joues en feux. En temps normal, elle aurait étripé l'homme qui aurait fait ça, mais au lieu de ça, elle était timidement figée sur place sans savoir quoi faire. La réponse à la question de Stephane ce fit attendre, le temps que la jeune femme reprenne ses esprits. C'est d'une voix basse tout aussi hésitante qu'elle répondit finalement.

Tu... tu t'attendais à quoi ? J'ai pas fait ma place sans me battre. Je veux dire... pour de vrai. La... la plus part vienne de ça, de.. de combat pour simplement gagner le respect des autres.. des hommes en fait. J'en ai aussi à... à cause de mon "insubordination", de... de ma désobéissance militaire. C'était... c'était pour me donner une leçon, si on veut... Et il y a aussi pour... bah pour maîtriser la douleur... Pour pas avoir peur de... de souffrir en fait... Sinon, bah la plus... la plus grosse c'est mon père quand... quand j'étais gamine, avec une bouteille de bière cassée... Ouin... Enfin... c'est... c'est pour ça que, bah que je voulais pas que tu regardes.. Je voulais pas... je voulais pas m'expliquer... pas tout suite... Pour ça et... parce que.. parce que c'est franchement gênant comme.. comme situation, conclut-elle en regardant toujours ailleurs.

Suite à ses explications, elle ne s'attendait pas nécessairement à une réaction quelconque, néanmoins Stephane vint lui voler un baiser qu'elle ne put lui refusé. Sentant ses mains sur ses hanches, le fait qu'elle soit collée contre lui l'empêchait de voir davantage son corps. L'homme qui l'avait embrasser mentionna que tous les deux sentaient un peu le chlore. Eira soupira en lui répliquant:

Je ne vois pas de quoi tu parles... dit-elle en se laissant entraîné vers la salle de bain et ensuite la douche, un sourire incertain aux lèvres.

Refusant de ne plus être serré contre lui, de peur qu'il ne constate autre chose sur son corps, elle l'embrassa de nouveau, ses mains et ses avant-bras coincé entre leur deux corps. Ça lui procurait une forme de confiance, de cachette, puisqu'on voyait moins son torse où ses hanches. Il ne pouvait que s'attarder sur ses lèvres. Bien qu'inconsciemment, Eira surveillait de près les mains de l'homme, surtout si elles se montraient un peu trop aventureuses à son goût. Physiquement, elle sentait ses jambes devenir molles, son coeur battre à tout rompre et les lèvres chaudes de Stephane. C'était la première fois qu'elle faisait une chose pareil. Il y avait décidément quelque chose d'étrangement rassurant qui émanait de ce bel homme. Un charme qui lui faisait perdre le contrôle qu'elle possédait normalement. Au bout d'un moment elle s'écarta un peu pour le regarder.

Pourquoi tu fais ça ? Pour... pourquoi moi ? Pourquoi tu me fais perdre tous mes moyens ? Pourquoi je te dis oui à toi ? T'es cinglé, tu le sais ça ? T'es carrément cinglé et t'es terriblement séduisant en ce moment... Et puis tu sais quoi ? Je sais même pas pourquoi je te dis ce que je penses à voix haute... Elle l'embrassa de nouveau avant de reprendre. Mais qu'est-ce que tu m'as fait ? hmmm ? T'as une réponse ? demanda-t-elle en lui faisant des bisoux qui descendaient lentement le long de sa mâchoire pour aller vers le cou. Dis-moi que tu as une réponse s'il te plaît...

Elle parsemait de doux et délicats baisers le long du cou de Stephane attendant une réponse pour finalement s'éloigner un peu et le regarder, les joues rougies par la gêne et les yeux papillotant à cause des gouttes d'eau qui atterrissaient sur son visage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 16 Juil - 22:53

J'avais plutot indirectement dit a Eira qu'elle dormait avec moi déronavant. Il n'était pas question qu'elle dorme sur un matelas a côté de moi. Sa me ferrai pensé a un seigneur avec ses servitantes autour de lui. PAs question. Eira était de mon niveau, j'allais pas la traiter autrement. Et la faire dormir dans le salon? Encore moins. Bien que le campement(Maison) était ultra proteger. Il n'y avait rien de plus sécuritaire que notre propre chambre. Dépendant d'ou on était dans la maison. Alors pas question que je l'envoye dans une autre pièce... oui un autre lit pouvait être une option. Lui crée sa propre chambre.. mais d'un autre côté je voulais pas... pour des raisons plutot évidente, que Eira semblait avoir soit du mal a accepter ou à voir que j'étais amoureux d'elle..

M'enfin elle repondit donc en me demandais si j'écoutais quand elle parlait. S'était pas sécuritaire? Yeah so? j'étais prêt à prendre le risque bien qu'elle me disait fermement ce qui était les options.Le matelas ou le divan... dans les deux cas s'était non


oh non j'ai écouter, et je n'autorise aucun des deux. Je suis prêt a prendre le risque.. tu m'as dis comment agir, je devrais pas avoir de problème non?.. et puis.. j'ai confiance aussi que tu ne m'élimineras pas pendant ton sommeil

LA phrase que j'aurais peut-être pas du dire.. ''J'ai confiance'' sa pouvais porter confusion surtout dans le cas d'Eira qui n'était pas sur si par malheur elle ne me staberait pas ou quelque chose du genre par simple réflexe.... qu'importe, quelque seconde après je m'étais approcher de la jeune demoiselle pour la serrer dans mes bras. Surprise et gêner, je sentais la gêne de la jeune demoiselle dans mes bras mais j'en fis pas mention. pas super heureuse mais pas faché totalement elle me demanda pourquoi j'écoutais pas... je ne répondis pas. Je voulais des réponses a mes questions concernant les cigatrices que je trouvais bizard. Même moi j'en avais pas autant, et j'avais fais minimalement 24 ans dans l'Armé.. mission les plus dangereuse... pas de cigatrice? m'enfin, j'eu ma réponse qui était simplement qu'Elle avait du se démarquer et des mauvais passages de sa vie. Genre son père qui l'avait tabasser.... magnifique...

Navré....de faire revenir des souvenirs douloureux.. ma curiosité a.. embarquer

C'était vrai, la question provenait de ma curiosité principalement. Comme mentionner... dans l'armé je n'avais pas eu autant de cigatrice. Amy et JEss en avait même pas eu même... Huge j'étais pas sur.. mais bon. Et Sarah encore moins. Ci se n'Est que la graffigne qu'elle avait eu d'un Cerbere a Raven Spring... Mais bon, quelque instant après j'eus ma ''Wiffe'' de Chlore et je le mentionna à mon amoureuse. Elle n'était pas surprise... je la trainais avec moi dans la douche par la suite. Doucement en ayant mes mains déposer délicatement sur les hanches jusqu'à temps qu'on atteigne la douche.

Une fois arriver je la laissa embarquer dans la touche par elle même avant que j'embarque( Non mais je suis pas son père, elle sait embarquer dans une douche..) avant se s'embrasser a nouveau sous la douche qui était désormais partie maintenant. Je garda mes mains dans le bas de son dos en la serrant contre moi, toujours mes lèvres contre les siennes... les yeux fermer en fessant en sorte de prolonger au maximum le moment présent avant que la demoiselle ne s'écarte un peu en me demandant pourquoi j'agissais d'même, et comment ce fessait-il que j'étais capable de lui faire perdre la tête aussi facilement. Je garda un regard amoureux sur la jeune demoiselle en m'apprêtant a répondre a sa pensé a voie haute


* Okay okay, relaxe, sa sonne question piège sa... répond avec bon sens sinon tu te fais écla..*

Même pas eu le temps de finir ma pensé que la jeune demoiselle s'était glisser encore sur moi pour m'embrasser, mon premier réflexe fut de l'Attraper par les hanches, bien que la moitier de mes mains était rendu plus sur les fesses de la jeune demoiselle qui me demandait des réponses pour ses agissement... encore une fois lorsque je m'apprêta à lui répondre celle ci avait descendu ses bisou jusqu'à dans mon coup

oh boy... non.. ah euhm... c'est de la triche la...

C'était une pensé a voie haute cette fois ci. les bisous dans le coup avait toujours été ma plus grande faiblesse.. je prenais des grandes respiration en serant Eira de plus en plus sur moi. mais cette fois ci mes mains ne m'écoutait plus... se retenir avec une aussi belle demoiselle qui était dans mon cou... s'était dur.. tres dur... trop dure.. mes mains s'étaient glisser sur les fesses de mon amoureuse pour y mettre ses hanches au même niveau que les miennes et la serrer plus fort contre moi et surtout au niveau des hanches. la tête sur son épaule

oh j'Ai peu être être une .... une quoi déja?... ah... oh... une réponses.... mais.. euh..

Ma tête ne suivait plus vraiment. J'avais coller délicatement Eira contre un mur de la douche en la gardant le plus coller possible sur moi. Surtout au niveau des hanches/ entre jambe en essayant de formuler une réponse pour la jeune demoiselle... qui pour l'instant n'était pas capable de sortir

* Awaille Steph! Donne y une réponse! tu es capable de résister vieux!*

C'était confusant, surtout que j'avais pas ma tête présentement. insconsciement mon corps pendant que j'avais mon amoureuse dans cette position très trop comprométente s'était mis a effectuer quelque petit mouvement de hanche.. toujours en cherchant une facon de formuler une réponse...

Donne moi une couple de minute... je ... je vais te formuler sa..

Dis-je en déposant un long bisou en dessous de l'oreille d'Eira, seul place accessible pendant que mon cou était attaquer...
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Ven 20 Juil - 22:19

Avant de se retrouver dans la douche, il restait la question de "où elle allait dormir", à réglé. C'était non négociable apparemment. Elle ne pouvait pas dormir sur le sofa ou sur son lit de fortune, qu'elle trouvait très confortable. Roulant des yeux, Eira savait qu'elle ne gagnerait pas sur ce coup là, mais au moins, elle avait essayé. Bien entendu qu'elle avait refait ses avertissements concernant ses sommeils agités, mais rien ne pouvait convaincre Stephane. Bon bah, elle allait devoir dormir avec lui, ou sniker en dehors de la chambre une fois qu'il serait endormi pour aller scouater le divan dans le salon. Ensuite, elle se mit à se changer après avoir demander à l'homme de ne pas regarder. Mais, malheureusement, il ne l'avait pas écouté et l'avait questionner. Il y avait de quoi quand même, pleine de cicatrices. Timidement, mais simplement, elle dit les grandes lignes du pourquoi. Ses bégaiements n'étaient pas causer par les souvenirs, mais bien le fait qu'il les voyait toutes, qu'il voyait son corps, petit mais ô combien découpé par des années d'entraînement. Son ventre plat décoré d'abdominaux, ses épaules légèrement carré et finement défini par des muscles. Bref un corps d'athlète entraîné au combat et à la douleur. Enfin, les joues rougies, elle s'était pressée contre lui et laisser diriger vers la salle de bain après un baiser fort agréable.

T'en fait pas, c'est pas... c'est en parler qui me dérange... ni les souvenirs qui... qui sont douloureux... C'est... c'est toi qui me regarde qui me... me gêne... avait-elle dit simplement avant de l'embrasser une fois dans la douche et de ne plus le quitter, du moins, ne plus quitter le contact de son corps musclé à souhait.

En effet, Eira pouvait sentir le moindre muscle, la moindre contraction de ses derniers, c'était terriblement excitant et gênant à la fois pour elle. De pouvoir contempler un tel corps et d'y toucher, ce n'était pas dans ses habitudes, du moins pas d'apprécier le contact peau à peau. Lui demandant pourquoi elle ne pouvait tout simplement pas résister à ses avances, elle l'embrassa délicatement dans le cou. Sous ses doigts, elle le sentit se raidir, de plaisir sans doute parce qu'il ne semblait pas protester. Et comme au bord de la piscine, ses muscles contractés ne l'empêchait pas de bouger. La jeune femme, l'embrassant toujours dans le cou, découvrit que le parler de Stephane n'était plus aussi fluide. Effectivement, non seulement il était raide comme un poteau de métal, mais il avait du mal à exprimer le fond de sa pensé. Il déclara que ce qu'elle faisait était de la triche. Pour l'agacer un peu plus, Miss Blacks, mordilla légèrement la chair qui se présentait avant de répondre.

De la triche ? Tu devrais savoir, avec le temps, qu'Umbrella nous apprend à trouver les points faibles et les exploités... Ce n'est donc pas de la triche, dit-elle en lui faisant un sourire malicieux avant de poursuivre et de recommencer son manège.

Le pauvre gars, ça faisait surement un bon moment qu'il n'avait pas connu le corps d'une femme d'aussi près. Et Eira, quant à elle, elle n'avait jamais pris la peine de connaître un homme de cette manière. Les dernières fois, elle avait simulé, tellement plus facile. Toutefois, là, maintenant, simuler lui était impossible, parce que c'était réellement agréable et ne pas en profiter aurait été un crime en soi. Stephane ce montra également un peu plus entreprenant. Un peu plus impatient, du moins son corps l'était, ses mains glissèrent sur ses fesses et la souleva un peu. Ils se retrouvèrent alors bassin contre bassin et la jeune femme, sur la pointe des pieds pour la bonne cause. La tête de l'homme posé sur son épaule, elle lui caressait les cheveux de sa main gauche, parsemant toujours son cou de baiser, prenant plaisir à l'entendre et le sentir respirer et se contrôler comme il le pouvait. Quelques mots s'échappèrent des lèvres de Ghost. Il avait peut-être une réponse, mais cette dernière allait devoir attendre, puisqu'il devait avoir l'esprit trop embrouillé par les gestes délicats et passionné de la jeune femme qu'il serrait de plus en plus fort contre lui.

Après quoi, il la colla délicatement contre le mur, gardant leurs hanches à la même hauteur. Ses envies et des désirs ayant pris le dessus, le corps musclé de l'homme s'activa doucement, effectuant quelques mouvements de bassin de va et vient. Eira sentit une chaleur lui parcourir tout le corps pour remonter jusqu'à ses joues rouges déjà enflammé par la gêne et le plaisir. Il venait de trouver un petit coin désireux d'en obtenir plus. En effet, la jeune femme se laissa faire à sa grande surprise. Sa main gauche, toujours dans la tignasse blonde de Stephane, sa main droite ne savait plus quoi faire, ni où aller. Frissonnante, ses yeux avaient du mal à rester ouvert et sa respiration était plus tremblante. Au bout de quelques secondes, qui lui parurent comme des heures, sa main droite agrippa le bras de l'homme. Le baiser que ce dernier lui fit juste en dessous de l'oreille eut presque raison d'elle. Frissonnante, elle délaissa le cou de l'homme, gardant toujours sa tête dans le secteur, elle lâcha un long soupir gémissant. Ses mains serrèrent un peu plus. Puis, en ayant assez d'être sur le bout des pieds, Eira fit comme dans la piscine et remonta ses jambes pour s'accrocher en koala. Ses esprits un peu perdu, mais toujours présent, elle réussit à soupirer quelques paroles.

Tu.. ne m'as toujours pas donner de réponses Steph... Donnes-moi une réponse... maintenant...

Elle repoussa un peu la tête de l'homme en appuyant son front contre sa joue pour recommencer à donner quelques baisers ici et là dans le cou de ce dernier. Les mouvements de bassins de Stephane, commençait à réveiller graduellement le corps de la jeune femme qui en demandait plus. Cependant, son esprit demeurait malgré tout alerte. Une vieille habitude sans aucun doute. Enfin, après quelques baisers sous la mâchoire et près des oreilles, elle revint vers les lèvres de l'homme pour y déposer les siennes avec insistances. Pourquoi elle faisait ça ? Pourquoi il la rendait comme ça ? Pourquoi elle perdait autant ses moyens ? Pourquoi lui ? La réponse à ses questions lui échappaient à cause de son orgueil plutôt démesuré, de son contrôle absolu sur ses pensés qui avaient toujours été: tu ne peux pas être amoureuse, car l'amour n'existe que dans un monde sans problème. Malheureusement, elle était raide dingue de ce commando dans le début de la quarantaine. Carrément folle de ses yeux, de son sourire, de ses muscles, de ses lèvres... Ses lèvres qui étaient tellement délicieuses à goûter, à embrasser. Eira ne pouvait se résoudre à l'avouer, mais lui, peut-être allait-il lui donner une réponse, LA réponse qu'elle ne réussissait pas à donner, à trouver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Sam 21 Juil - 18:43

Nous avions embarquer dans la baignoire de la salle de bain. Naturellement étant donnée que je l'avais trainer gentiment je m'étais pas vraiment préoccuper de barré la porte d'la salle de bain... who cares... j'étais concentré sur autre chose. Qui se trouvait à être mon amoureuse dans cette situation la. Bref sa ne pris pas longtemps qu'une fois rentré dans la douche celle ci s'était mis a exploité mon point faible qu'elle avait découvert... comment? avec son bisou sur le bord de la piscine un peu plutot aujourd'hui... maintenant elle avait vue que s'était quelque chose que... bah dans le cas d'Eira elle pouvait faire ce qu'Elle voulait de moi désormais avec ce point faible la...

Exploité était un très petit mot.. elle restait dans le cou en me donnant quelque bisou une fois sur les lèvres pendant que moi je cherchais a reprendre mes esprits pour repondre a sa question. Et me contrôler un certain minimum.... chose qui finit par cracké.... mes mains avaient refusé les nouvelles consigne répéter d'Eira pour se glisser délicatement sur ses fesses pour monter son bassin au meme niveau du mien en commençant à le bouger pour effectuer des mouvements de va et vient doucement. Utilisant mes mains pour gardé le bassin de la jolie demoiselle serrer contre le mien pendant mes mouvements.

Ensuite, doucement elle m'avait expliquer qu'elle ne trichait pas... ouais... j'en aurais mis ma main a bruler.... déposant quelque petit bisou sur l'épaule de mon amoureuse en disant, ou bien en essayant de prononcer une phrase qui avait de l'allure


Oui mais.. mais quand même... ta pas le droit... tu triche..

Excuse poche pour dire que présentement j'Avais pas le dessus.... surtout qu'elle avait découvert un point faible a mon égard pendant que moi j'en avais pas encore... étais-je aveugle?... chose certain était que je n'avais plus les commandes de mon corps... mes mains étaient toujours positionner sur les fesses de ma partenaire amoureuse pendant que j'effectuais mon mouvement... mais le tout changea quand celle ci m'avait grimper dessus en Koala dans la baignoire?... okay... elle aime jouer avec le feu.. c'est glissant... compromettant mais bon.. Concentration... ou presque concentration sur ce qui avait autour de moi... les réactions de mes actions qu'Eira avait..le long soupir de gemissement d'Eira... elle ne m'avait pas arracher la tête encore.. et elle était en position encore plus compromettante. Cette fille m'aimait. Mais ne l'avais pas encore avoué.... Suite de quoi elle avait fit une pause... pour me demander encore ma réponse a sa question.. pourquoi elle agissait de meme?.. qu'Est-ce que je lui avait fais... je déposa un bisou sur les lèvres de mon amoureuse quelque seconde après qu'elle ne m'a demander une réponse à sa question en disant

Oh je sais plus.. c'est quoi la question déjà?..

J'avais eu de la difficulter a sortir ma réponse... ou ma question pour repondre à la question demander... j'avais ma concentration sur ce que je fessais... caresser le corps D'Eira sous la douche.. gardé Eira le plus prêt de moi en effectuant mon mouvement de bassin et euhm... prenant en considération la position qu'on était.... pas bien balancer... comme prévue.. ou presque prévue eventuellement bah en replacant mon pied en me laissant attaquer le cou... l'eau se montrait contre nous.... donc bah je finis par glisser en apportant Eira avec moi dans le font de la baignoire... heureusement pour elle et non pour moi. Mon reflexe de militaire me plaça en premier pour manger l'impacte en gardant Eira le plus serrer contre moi.... je me frotta la tête par la suite

Eurk... Baignoire...

Je m'étais cogner, non séverement.... mes mains était rendu sur les côtes d'EIra...je la serra contre moi en déposant mes lèvres contre les siennes. Je n'étais plus dans ma position ou je la contrôlais.. malgré ses assaut dans mon cou.. mais chose certaine était que je pouvais caresser chaque partie de son corps fin. Pendant que je l'embrassais mes mains continuais de faire des long trajet de ses côtes aux hanches. lui flattant le dos... avant de lui détacher délicatement sa brassière et lui caresser la poitrine, en lui déposant des baiser sur ses lèvres
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Sam 21 Juil - 20:51

Presser, coller, le couple s'activait lentement, mais surement à la tache. Trois semaines sans se voir ni se parler, c'était long. Trois semaines sans pouvoir se fondre dans ses bras, sentir sa peau, ses respirations, ça avait été une vraie torture pour Eira qui se plaisait sans le cacher à connaître les plaisirs charnelles que lui offraient l'homme. Frissonnante et insistante, étrangement, elle en redemandait plus, n'arrêtant pas Stephane qui poursuivait ses caresses toutes aussi douces et agréables les unes que les autres. Poursuivant la course de ses baisers du cou à la mâchoire, du côté gauche au côté droit. Le pauvre gars devait subir. Bon, il était pas si mal barré que ça, il avait une jolie femme entre ses mains et qui en plus, ne protestait pas. C'était plutôt le contraire, elle se laissait faire sans dire un mot, outre quelques soupirs, gémissements et questions de temps à autre. L'homme ne se défendait même pas des attentions que lui portait la demoiselle. Au contraire, il perdait tous ses moyens, comme elle, il perdait la tête peu à peu. L'accusant de tricher, pour la seule et unique raison qu'elle utilisait ses points faibles pour le mettre à sa merci. Légèrement souriante, elle répondit aux maigres protestations.

Si je trichais vraiment, tu m'arrêterais, non ? Mais comme tu ne l'as toujours pas fait... J'en déduis que tu ne détestes pas mes petites attentions.

Poursuivant ses gestes remplis d'amour, coller désormais au mur, elle s'accrocha finalement en koala en se laissant faire, gémissant faiblement aux attentions et aux mouvements qu'effectuait Stephane. Les va et vient plutôt bien reçu par la demoiselle, elle soupirait de plaisir le laissant poursuivre ses activités plus qu'agréable. C'est ensuite qu'elle s'arrêta, lui demandant une réponse à sa question. Ses esprits un peu embrouillé, il ne pouvait lui répondre. Il lui demanda donc qu'elle était-elle encore. Eira n'eut pas vraiment le temps de répondre, trop absorbé par les mouvements et les caresses que lui offrait son homme. Lui aussi, il lui faisait décidément perdre la tête avec ses attentions que trop bonnes à recevoir. Enfin, haletante, elle sentit les muscles sous ses mains se raidir quand Ghost perdit pied dans le bain. La jeune femme lâcha un petit cri avant d'éclater de rire, comme elle l'avait fait alors qu'il était encore sur le géant d'acier flottant. Soupirant reprenant un peu ses esprits après une telle chute, elle caressa le visage de l'homme qui lui avait servi d'amortisseur. Celui-ci lâcha un petit: "Eurk baignoire" en se frottant la tête. Le pauvre chou.

Ça va ? Rien de casser, excepter ton égo ? demanda-t-elle moqueuse, mais sans méchanceté. Pardon, c'est de ma faute... Je suis désolée, m'accrocher comme ça n'était pas une brillante idée... mais...

Eira n'eut pas l'occasion de terminer que Stephane se remit à la tâche. Il avait déposé ses lèvres sur les siennes poursuivants ses caresses de plus en plus fermes et douces. Son coeur, battant déjà rapidement, s'accéléra encore un peu. Ses joues se rougirent encore davantage. Les mains fortes de l'homme parcouraient ses cotes, son dos et ses hanches avec une passion qui allumait la jeune femme. Il la faisait trembler, voilà maintenant qu'il la rendait complètement gaga. Elle perdait ses moyens, encore et pour preuve, elle le laissa retirer son soutien-gorge ! S'il avait fallu qu'elle soit complètement présente d'esprit, elle lui aurait briser les membres en lui coupant les artères principales pour qu'il se vide graduellement de son sang. Le problème avec Ghost, c'est qu'elle l'aimait, sans vouloir se l'avouer bien entendu. Il la touchait, la caressait en l'embrassant par la même occasion, sans oublier le bassin qui était toujours aussi actif. Entre deux baisers, Eira laissa s'échapper un gémissement de plaisir, mordant délicatement la lèvre inférieure de l'homme coucher sous elle. Ramenant la question sur la table, elle parla avec certaine difficulté.

Ma.... ma question c'est... hmmm euhh pardon... pourquoi tu me fais ça ? Pourquoi moi ? Pourquoi est-ce que.... hmmm j'arrive pas à te dire non, pour... pourquoi ? Je... je l'ai dit tout... tout à l'heure... t'es... séduisant comme pas permis... Sur... surtout en ce moment... Ehh. merde... dit-elle en soupirant de plaisir, un subtil sourire en coin avant de poursuivre, posant sa tête sous la mâchoire du blondinet. Tu me rends complètement dingue Stephane... pour... pourquoi ? Réponds-moi s'il te plait..

Pour s'empêcher de gémir davantage, la jeune femme occupa de nouveau sa bouche, la laissant parcourir ici et là le haut du torse de son amoureux. Tremblante d'émotions et de désirs, elle tentait de se retenir de tous les moyens en sa possession d'éviter de faire plus, même si son bassin et son corps tout entier s'activait en parfaite harmonie avec celui de son protecteur. Au bout d'un moment, espérant une réponse, elle se redressa un peu. Trempé jusqu'aux os, un filet d'eau glissait presqu'en continu de son menton. La bouche légèrement entre-ouverte, elle respirait rapidement. Courir un marathon aurait été moins essoufflant pour la jeune femme que tout ce torrent d'émotions. Elle essayait néanmoins de reprendre le contrôle de ses pensées, de son corps, de tout ce qu'elle perdait au simple contact de ce commando qui la rendait folle. Elle se sentait désormais petite, vulnérable, si peu vêtu. C'était le cas, il ne lui restait plus que ses petites culottes. Pour être honnête, elle fut légèrement prise de panique, en regardant autour d'elle pour trouver un moyen de sortir rapidement. Cependant, une partie d'elle la retenait là, la gardait près de lui. Doucement, elle retira les mains de Stephane de sur sa poitrine et ce coucha tout simplement sur lui, cachant son visage dans le cou de ce dernier.

Arrêtes s'il te plaît... demanda-t-elle doucement avant de poursuivre. J'ai... j'ai besoin de savoir... J'arrive pas... j'arrive pas à te dire non... Je... je sais pas pourquoi... Je te laisse faire ce que... ce que tu veux... Mais... je sais pas pourquoi... Je dois... je dois quand même avouer que... Tu t'y prends bien.. avec.. avec beaucoup de délicatesse... Je.. Je t'en veux pas... mais je, je comprends pas... Sa voix était douce, légèrement teinté de crainte, mais sans plus.

Coucher sur lui, l'eau qui leur coulait dessus, elle déposa un baiser aimant à la limite de la mâchoire et du cou. Eira l'aimait, c'était claire, mais l'avouer allait être une autre paire de manche. Pourquoi ? Elle ne l'avait jamais été, amoureuse, elle ne comprenait pas, pas totalement. Le sentiment était présent, les papillons, la chaleur, les tremblements, le coeur battant la chamade. Tous les symptômes d'une jeune demoiselle amoureuse étaient présents. Mais le dire, le comprendre et surtout avouer que c'était bien cela, tout autre chose..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Sam 21 Juil - 22:31

Toujours dans la douche entrain de passé un très bon moment avec la fille que j'aimais. Eventuellement, bah.. s'était prévue.. a la position que nous fessions s'était plus que prévisible qu'éventuellement on finis par tomber dans la douche... mais bon.. j'avais servie de cousin amortisseur à Eira en me cognant moi même la tête en laissant sortir un rire décourager avant de voir a quel point elle s'était fait mal... en fait.. elle était correcte.. elle me demanda pareil en mettant l'empleur que s'était probablement juste mon égo qui avait manger un coup dans cette histoire... je roula les yeux avant de recommencer a l'embrasser tendrement sous l'eau de la douche en recommençant avec délicatesse ses agissements sur le petit corps d'Eira.. recommencer relativement vite mais tranquillement a la fois, sa n'avait même pas permis à la jeune demoiselle de terminer sa phrase... j'avais le dessus meme en etant en dessous d'elle

Je continuais donc de la caresser doucement le long de son dos mon amoureuse.. frottant.. caressant chacune des partie de son corps sans l'éloigner.. en même temps je la serrais davantage contre moi en continuant de l'embrasser et continuer mes mouvements de vas et vient qui somehow.. j'réussisais a faire même dans le font de la douche avec Eira sur moi...(Qu'un pro!) mais mes mains étaient plus concentré sur la région ou se trouvait le cordont de brassière de la jeune demoiselle.. jusqu'à lui enlever.. a mes risques naturellement. Mais comme elle m'avait dit.. elle ne semblait pas détester.. sinon elle m'aurait fait la peau bien avant.. et surtout.. que je la fessais gemir ici et la par mes actions

La brassière enlever et dans ma main, je la déposa à côté de la baignoire tout en continuant de caresser Eira pendant qu'elle gemissait de bonheur a mes actions...bref après m'être débarasser de sa brassière mes mains avaient commencer a caresser la poitrine D'Eira toujours en l'embrassant délicatement sur les lèvres.. et quelque fois sur la joue, avant qu'Elle ne retourne dans mon cou pour continuer de m'embrasser.. décidément j'avais perdu la tête... je contrôlais pas grand chose de mes actions... mise appart la volonté de mon corps dans demander plus.. bref a la suite de mon dernier baisé Eira S'était rappeler de la question en tant que telle qu'Elle voulait me demander... pourquoi elle agissait ainsi? pourquoi je lui fessais sa.. etc?... avant de reprendre nos activités je m'étais rapprocher le visage du sien. tournant légèrement la tête... bouche prêt de la sienne.. asser proche pour entendre sa respiration je lui souffla délicatement


Moi... je.. je t'ai rien fais.. mise appart t'apporter de Chine chez nous...... pour m'occuper de toi et prendre soin de toi comme tu le mérite vraiment..

Dis-je en soufflant doucement ses mots a l'oreille d'Eira... je lui déposa un bisou d'ailleurs sur la joue avant de continuer avec le restant de la question

Pour ce qui est.. d'être séduisant comme pas permis... j'ai rien fais pour être de même.., C'est naturelle. Comme toi tu es ma jolie petit age dechu

Bon... sa doit être parce que mon histoire était dans l'Armé et pas dans les missions les plus joyeuses que j'étais pas capable de donner un beau surnom a Eira mais bon... je l'embrassa immediatement après en ayant oublier de répondre au milieu de la question de la jeune demoiselle.. mais bon.. on avait recommencer pendant un moment a s'embrasser... je caressais toujours son corps.. jusqu'à temps qu'elle se redresse.. assise directement sur mes hanches.. celle ci tentait de reprendre ses esprits... mes mains sur sa poitrine n'avait pas bouger pour l'instant..mais l'emprise que j'avais sur ceux si ce defessais doucement... maintenant ils étaient juste la... elle les retira après un moment de panique.. je sentais que quelque chose ne tournait pas rond dans sa tête... c'est pour sa que lorsqu'elle se coucha simplement sur moi je ne me priva pas une seconde de la serrer fort fort contre moi. Question qu'inconsciement elle se sente a nouveau en sécurité en ma présence... elle me demanda d'arrêter.. et me posa encore des questions.. elle comprenait pas ses agissement.. fallait que sa soit mit au claire pour elle

Pour être bien franc... je crois que s'est ton corps qui découvre une personne fais pour toi. Qui t'aime pour qui tu es et qu'il est capable de te comblé dans tes besoins affectif/ te donner beaucoup d'affection. Et sa il aime sa.. et peut-être que s'est juste ta tête qui n'a pas encore fait la connection..

Je reculla ma tête doucement pour pouvoir y déposer un bisou sur le front d'Eira Je savais pas vraiment comment répondre a cette question.. sa sonnait question piège le pourquoi qu'elle était de meme avec moi.. elle était amoureuse, et c'était basicly ce que je venais de lui dire entre les lignes... mais sa tête ne semblait pas encore l'Accepter pour une raison ou une autre... n'empêche que je gardais fermement mon amoureuse dans mes bras. les yeux toujours fermer étant donnée que l'eau de la douche qui tombait sur le dos d'Eira me revollait pas mal dans les yeux.... bref s'était presque comme prendre une douche en aveugle..

Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Dim 22 Juil - 18:51

Des caresses, trop de caresses et des baisers, des émotions tout le corps. C'était loin d'être évident pour la jeune femme de comprendre ce qui ce passait et encore plus de refuser les avances venant de cet homme ô combien désirable. Haletante, elle s'était laissée caresser sans dire un mot, si ce n'est que des gémissements de plaisir qui la faisait rougir de gêne. Dénudé presque en entier, Eira s'adonnait à leur tendresse avant de finalement trouver la question à la quelle elle n'avait toujours pas eu de réponse. En fait, c'était des questions qui pouvaient se regrouper en une seule: pourquoi ? Avec lui, elle se sentait faible, ridiculement séduite et facilement manipulable. C'était n'importe quoi... Qu'est-ce qui lui avait fait bon dieu... Au bout d'un moment, il finit par lui répondre. La réponse, n'était pas complètement celle qu'elle attendait, mais elle restait néanmoins très logique. Stephane lui dit simplement qu'il l'avait ramené de Chine et avait prit soin d'elle comme il se devait. La deuxième partit qui concernant prendre soin d'elle, la rendit toute timide et touché par ses paroles. On avait jamais vraiment porté attention à elle auparavant, avec gentillesse en tout cas, du moins pas depuis la mort de sa mère biologique. Donc ce faire dire ça, par un homme, c'était toute une première. Surtout que, venant de ce commando, c'était sincère et sans double sens pervers et mesquin. Enfin, les paroles qui lui avaient soufflé à l'oreille fit redoubler son rythme cardiaque déjà rapide.

Il s'interrompit le temps d'un doux baiser sur la joue avant de dire que s'il était si séduisant, ça n'était pas de sa faute. Autant dire qu'il avait eu la chance d'avoir cette belle gueule charismatique et charmante. Elle eut un grand sourire quand il lui donna un joli nom affectueux. Bon, ça n'était pas très commun de ce faire appeler: ange déchu, mais pour Eira, ça valait son pesant d'or. La jeune femme ne put vraiment poursuivre puisque les baisers recommencèrent et se perdit dans ceux-ci. Cependant, son esprit rationnel et ses "peurs" bien qu'elle n'avait pas vraiment lieu d'être repris le contrôle de ses pensés. En se redressant, elle avait retirer, sans agressivité, les mains de Stephane de sur sa poitrine/corps. Perturbé par les gestes qui avaient été fait et qui se faisait, elle s'était simplement coucher sur l'homme sous elle avant de lui dire d'arrêter. Ce dernier savait comment la faire sentir bien en général. Il n'y manqua pas à cette occasion. En effet, il la serra fort contre lui pour la rassurer, la calmer. Parce que, bien franchement, son esprit allait à tout allure, tout comme son pauvre coeur qui était, depuis un moment déjà, en plein sprint. Comme une enfant un peu perdu, elle posa plusieurs questions l'une à la suite de l'autre. Pourquoi elle agissait comme ça avec lui, pourquoi elle le laissait faire, pourquoi elle appréciait autant ce type d'attention alors qu'elle les avait toujours catégoriquement refoulé et enterré pour pouvoir mieux tuer... Bref... Avec Stephane, la jeune femme n'arrivait pas à dire non. Elle ne pouvait rien lui refuser, du moins, pas quand il l'embrassait, la caressait. Automatiquement, son corps devenait incontrôlable, ses jambes du coton et son esprit un être faible.

Enfin, l'homme lui dit gentiment et doucement, comme un papa, parce que faut pas ce le cacher c'était une partie de lui, le peut-être du pourquoi elle était comme ça. Il expliquait que son corps avait découvert une personne qu'il appréciait, qui l'aimait pour ce qu'elle était, sans en demander plus. Il exposa également le fait peut-être son corps et son esprit n'avait toujours pas connecté à ce sujet. Intrigué par ce dernier point, elle fronça les sourcils réfléchissant à cette possibilité, pensant à voix haute.

Mon corps et ma tête ne... ne connecte pas... Rationnelle, pour elle ça ne faisait pas vraiment de sens. Elle se redressa à plat ventre, la tête au-dessus de celle de Stephane, comme si elle était couchée dans un lit. Sans le regarder, elle tentait encore d'établir le lien, se parlant plus à elle-même qu'autre chose. Pourtant il y en a une connexion... je contrôle mon corps.. mais j'ai pas l'impression que ça ait un lien... Alors ça serait émo... émotionnelle ? Ça fait aucun sens... comment des émotions peuvent contrô.... Eira soupira lorsqu'elle comprit, partiellement du moins, ce que Stephane venait de lui dire, s'adressant finalement directement à lui. Ce que tu me dis c'est que mes états d'esprit contrôlerait mes gestes et mon corps, right ? Donc avant que je me mette à penser... C'est ce que je ressentais qui faisait en sorte que j'agissais comme ça... que je te laissais faire... parce que c'était agréable et qu'inconsciemment c'est ce que mon corps voulait et mes émotions aussi ? La jeune femme soupira bruyamment sans faire le lien que c'est parce qu'elle l'aimait qu'elle le laissait faire, qu'elle avait confiance. C'est trop compliquer, sérieusement... dit-elle mécontente charcutant sa lèvre inférieure et faisant claquer ses ongles d'impatience. Ne pas comprendre la chicottait beaucoup.

Les yeux bleus de la jeune femme plongèrent dans celui de son amoureux, l'air de chercher plus d'explication sans vraiment en avoir. Elle repassait ses paroles en revue, avant qu'un éclair de génie la foudroie dans la baignoire. Il était amoureux d'elle ! C'est carrément ce qu'il avait dit. * "Ton corps découvre une personne une personne fait pour toi... " Son of a bitch... mais moi dans ça... Est-ce que je l'aime ? C'est quoi de l'amour... Jess m'en avait parlé... ou Amy ? Je sais plus... Une des deux avait dit que moi ou Steph on était amoureux... l'un de l'autre, mais... C'est vrai que je me suis inquiété, que je lui ferais la peau aussi et que je peux pas résister à ses avances... C'est n'importe quoi... *pensait-elle rapidement, le visage sérieux et pensif. Elle lâcha un grognement plaintif et contrarié avant d'éteindre la douche et de s'asseoir en califourchon, les bras croisé sur sa poitrine, fixant obstinément Stephane. Comment savoir si ce qu'elle pensait et ce qui s'était passé était connecté ? Le coeur débattant légèrement, une seule idée lui était venue en tête et avait rougit ses joues. Sans savoir si c'était une bonne idée ou non, elle respira un bon coup, le visage radoucit et gêné par son idée. Elle prit son courage à deux mains et ouvrit la bouche une première fois pour parler, mais rien, sauf un soupir indécis. La jeune femme voulait lui demander quelque chose, mais elle savait pas trop, ça paressait bizarre, surtout qu'il le faisait sans trop réfléchir depuis un moment déjà. Toujours naturellement, sans être forcé, mais là qu'elle y pensait, Eira avait l'air d'une adolescente sur le point d'embrasser le gars de ses rêves, c'était du grand n'importe quoi. Mais bon, elle contrôla finalement sa gêne et ouvrit la bouche une deuxième fois pour parler. Bon sa voix n'était pas très portante, elle était basse et gênée.

Steph... Tu... ah eumm... merde... Bah non c'était pas la bonne, elle cacha son visage dans ses mains en chignant avant d'essayer de refaire une troisième et pathétique tentative. Euhmm... tu voud... C'est tellement con euhm... Tu veux b... bien m'embrasser ? J'ai... j'aimerais vé... vérifié quelque... quelque chose...

Premier prix pour la question la plus ridicule du monde, surtout dans les circonstances. Une femme, pratiquement nu dans une douche avec un homme tout aussi peu vêtu qui, un peu avant, était sur le point de baiser comme des passionnés. Sérieusement, elle se sentait horriblement gêné par la question, pour preuve, ses joues étaient en feu, plus rouge que ça c'était du sang. Les bras serrés contre elle-même, elle attendait timidement la réponse, le coeur débattant comme jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Dim 22 Juil - 19:52

Encore dans le font de la couche je m'étais fais demander quelque question pour rassuré mon amoureuse qui était assise sur moi... j'avais pensé a des reponses, maintenant que mon esprit était tranquille et plus autant exité que ce qu'il l'était il y a quelque seconde donc je pouvais bien lui répondre de quoi qui avait de l'allure... par rapport a ses inquietudes qui était en gros qu'elle comprenait pas ce qu'était le sentiment d'etre amoureuse... super... surtout que s'était pas quelque chose que j'avais déjà expliquer a quelqu'un.. Sarah l'avait découvert elle même en sortant avec Jonathan avant qu'il ne dégénère suite a la mort de son frère... maintenant fallait que je l'explique à Eira?... crucifier moi quelqu'un.... mais bon. Je m'en étais plutot bien sortie. Mon amoureuse comprenait a moitier ce que je disais... une connection... oui s'était connecter mais elle comprenait pas... donc s'était dans le côté emotionnelle que sa ne marchait pas ses pensés. Pulsion et tout le reste

Bref après lui avoir repondu elle se posait encore plus de question intérieurement.. moi dans mon cas.. dans la position que j'étais je pouvais pas faire grand chose. Surtout que j'étais l'accusé de cette situation... prit dans un piège bien agréable dans le font de la baignoire en attendant qu'elle commence a se tissé des liens.. et comprendre la situation par elle même. Après tout... tout le long je me disais que je pouvais pas l'aider à 100% non plus.... surtout que ''^^etre amoureux'' s'était quelque chose de différent pour tous.. fallait qu'elle le comprend d'elle même..

Donc toujours dans mon attente, mes yeux était pointé sur les siens. admirant son visage et son corps finement musclé étant donnée qu'ils se balladait un peu.. comme mes mains mais rien de super grossier... mes mains s'était placé, lorsque la jolie demoiselle s'était assise sur mes hanches pour pensé, a faire des petit aller retour le long de ses côtes aux hanches pendant qu'elle pensait.. et commençait a hésiter pour me poser une question... S'était ce que je fessais après tout lire ce que le monde pensait... et elle pensait drôlement trop pour etre franc.. mais bon. Elle finit par me demander quelque chose... avec difficulter mais quand même. Sa sortie.... elle voulait que je l'embrasse? a voulait vérifier quoi?..


t'Embrasser?... tu es mignonne

dis-je en me redressant comme si je fessais des set up. Mes mains qui avait attendut sur les hanches d'Eira avait remonter au même moment que je remontais pour déposer un long baisé sur ses lèvres, en compressant en même temps sa cage toracique.. long baisé qui dura quelque instant avant que je reculle le visage un peu, gardant encore mon nez coller contre le sien

Je peux pas voir ce que tu penses.. mais j'espère avoir répondu a la question que tu te demandais

Mes mains ce glissa dans son dos pour la coller contre moi. Je déposa par le fais même un second baisé sur les lèvres de mon amoureuse sans attendre une réponse... je me tenais tranquille pour l'instant. De peine et de misaire a retenir mon corps dans demander plus
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Dim 22 Juil - 20:37

Avec difficulté, elle avait demander à Stephane de l'embrasser. Pourquoi difficulté ? Parce que, avouons-le, ce n'était pas quelque chose que l'on demandait, on le fait c'est tout. Et c'était plutôt bien établi entre les deux, ils s'embrassaient sans jamais demander, mais cette fois, c'était différent. Eira se posait tellement de question,s ans vraiment comprendre ce qu'elle ressentait. Ce qu'elle savait, c'est qu'elle était en confiance, rassuré, terriblement gêné en sa présence et qu'elle le trouvait terriblement séduisant. Chaque fois qui lui souriait, c'était un baume sur ses blessures. Lorsqu'il la serrait dans ses bras, son esprit alerte prenait une pause. Et lorsqu'il l'embrassait, légère et faible, vacillante et molle, tremblante et fébrile, apeuré mais voulant plus, c'était ce qui se passait en elle. Trop de choses, trop d'émotions, trop de pensées. Son esprit était en constante action, un vrai hamster dans sa roulette. La jeune femme c'était vite rendue compte qu'elle se perdait quand il l'a caressait et déposait ses lèvres chaudes sur les siennes. Elle lui répondait, sans l'arrêter, en redemandant plus par ses actions. Le problème, c'est que, puisqu'elle s'en était rendue compte, la crainte et l'inquiétude avaient pris le dessus et son esprit avait recommencé à fonctionner.

Enfin, la question, bien qu'anodine, au départ, signifiait beaucoup pour Miss Blacks. Elle voulait comprendre la "connexion" qui s'établissait entre son corps et ses sentiments lorsqu'il lui témoignait une marque d'affection quelconque. Et le baiser, était probablement le milieu de tout. Un câlin n'était pas suffisant, mais plus qu'un bisou, c'était trop. Alors le baiser, dépendant comment elle se sentirait, lui permettrait d'avoir un aperçu de la dite connexion qu'elle n'arrivait pas à comprendre. Stephane, pour première réponse, sembla surpris et déclara qu'elle était mignonne. Eira émit un petit grognement après avoir constaté qu'il l'avait détaillé du regard sans gêne, puis elle dit trois mots.

Te moques pas...

Il se redressa ensuite sans difficulté. De là où elle était, la jeune femme pouvait sentir tous les muscles travailler, ce qui était assez spécial. Ses grandes mains, posés sur ses petites hanches. Sans la laisser réagir à quoi que ce soit, ni se préparer psychologiquement ou rien, il l'embrassa longuement et passionnément, assez pour la faire s'accrocher à son cou et le laisser promener ses mains à nouveau. Il ne les balada pas bien loin, en effet, il lui pressa la cage. Surprise par le geste, étonnamment très agréable, elle gémit en soupirant, gardant ses lèvres collé contre celles de l'homme. Le baiser prit fin et Ghost s'écarta légèrement, laissant son nez coller contre le sien. Ne voulant pas réellement que ce moment prenne fin, elle s'était inconsciemment rapproché légèrement avant d'ouvrir les yeux, l'air un peu perdu. Elle sentit son souffle contre sa bouche lorsqu'il exprima le souhait qu'elle ait trouvé la réponse à sa question. Ses lèvres entre-ouvertes dessinèrent un bref sourire en expirant l'air de ses poumons. Son coeur battait vite, trop vite pour si peu. Dans le sens ou, normalement, avec un autre homme, elle ne se serait pas emballer, n'aurait pas perdu le contrôle, n'aurait pas eu envie que ça connu. Elle aurait été alerte, serait resté sur ses gardes. Mais Stephane ? Non. Sa garde s'était dissipée et ses désirs lui brûlaient les joues. Au bout de quelques secondes, elle répondit simplement en un murmure.

Oui... je... je pense que oui...

Avait-elle réellement compris ? C'était encore à voir, mais Eira savait qu'avec lui, la connexion ,dont il avait parlé, s'établissait pour une quelconque raison. Son corps était de concert avec ses émotions et ces dernières lui dictaient ses gestes, lui faisait perdre la raison. Est-ce que c'était ça l'amour ? Ce torrent de sentiments qui faisaient tout oublié ? Qui faisait perdre le contrôle et le fil de pensé ? C'était Ghost qui la rendait comme ça, c'était lui et personne d'autre. C'était le seul qui l'avait fait sentir d'une telle manière. Qui faisait en sorte, qu'elle souhaitait plus, qu'elle voulait plus. Le regard toujours un peu perdu et fixé sur les lèvres de l'homme auquel elle était accrochée. Puis sans trop réfléchir, la jeune femme alla chercher un second baiser, légèrement tremblante, le souffle court. Délicat, mais tellement désireux d'avoir plus, elle se serra fort contre le commando, se faisait insistante pour plus. Elle en redemandait, elle en voulait plus que ce qu'elle aurait pensé. Après un moment, elle quitta ses lèvres pour descendre sur son menton et ensuite sa mâchoire, puis son cou. Mordillant doucement au passage, impatiente aussi, elle laissait sa tête se perdre et arrêter de penser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 682
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Dim 22 Juil - 23:37

Toujours assit en dessous de la jeune demoiselle j'attendais qu'elle commence a faire ses liens. OCmprendre ce qui lui arrivait et pourquoi elle agissait ainsi avec moi... elle m'avait demander de l'embrasser.. j'avais pas vraiment compris le pourquoi d'un action pareil mais ce n'était pas si grave. Après tout.. mon corps, mes pensés.. et tout le reste voulait l'embrasser a nouveau... c'était tout ce qui traversait mon esprit.. mais qu'elle en face la demande? S'était tout affait... mignon surtout qu'elle était super gêner. Ce qui lui donnait un charme de plus dans cette scène. Bref sans la faire attendre davantage je m'étais redresser pour y donner un doux et long baisé sur les lèvres. le fessant duré le plus longtemps possible avant de m'écarter doucement, gardant mon nez encore tout prêt du sien pour lui dire que je pensais avoir répondu a sa question ou plutot son questionnement. Je garda mes mains aux côtés de la poitrine d'Eira encore sur ses côtes quand elle me murmura que oui j'Avais répondu.. j'afficha un petit sourir en attendant de voir ce que Eira voulait... plus..

PLus elle en voulait plus.. elle s'était remise a m'embrasser, souffle court mais je continuais de suivre le rythme.. mes mains s'étais montré à nouveau baladeuse pendant que mon amoureuse se collait désormait de plus en plus contre moi en m'embrassant. N'étant pas dans une position ou je pouvais faire grand chose avec mon bassin je plaça mes mains sur ses fesses pour lui faire faire le mouvement de vas et viens à ma place...


la.. la baignoire.. commence a être encombrante

Réussis-je a dire avec la force qui me restait avant de la perdre du au plaisir que mon corps commençait a éprouver a nouveau face aux avances d'Eira. Bref après quelque instant je la fis lever question de sortir de la baignoire.. le lit devrait faire l'Affaire.. mais mon corps en voulait plus et maintenant... donc une fois sortir de la baignoire je pris doucement Eira dans mes bras. Toujours en l'embrassant sur ses lèvres avant qu'elle ne retourne dans mon cou. Je la déposa sur le comptoire de la salle de bain en caressant ses côtes. Compressant sa cage toracique et descendant mes baiser a mon tour dans le cou de mon amoureuse, pendant que mes mains eux étaient rendu au niveau des hanches d'Eira, entrain de ce glisser délicatement entre ses bobettes et sa peau pour lui retiré doucement ses sous-vetement en les laissant tomber sur le sol. Toujours en l'embrassant ma main gauche s'était glisser dans son dos pour la garder le plus prêt possible de moi pendant que je continuais à crée une trainer de bisou le long de son cou. Entre temps ma deuxieme mains, la droite elle s'était glisser entre les jambes d'Eira pour lui caresser doucement ses partie intime toujours en gardant mes lèvres contre les sienne ou dans son cou. Toujours en caressant son entre-jambe je remarquais aucun débat.. je retiras mes lèvres de quelque cheveux de celle d'Eira en soufflant encore une fois quelque mot avec difficulter, étant donnée mon état d'esprit qui ressemblais a

Euhm... bah.. ah et puis zut

En fait j'étais pas trop sur de ce que j'allais dire. Fallait seulement que je réussis a lui dire quelque chose question de montré que je résistais encore un peu malgré la position qu'on était. Et que j'Avais ma main entrain de lui caresser son entre-jambe.. décidément... bah je me contrôlais plus. Je serrais Eira fort contre moi toujours en l'embrassant pendant que mes doights de ma main droite rentrait doucement dans Eira en bougeant délicatement à l'intérieur d'elle. Ressortais a l'occasion pour caresser l'extérieur de son entre-jambe avant de rentré a nouveau pendant que mes lèvres étaient toujours coller contre les siennes.. il fessait chaud.. mais s'était une chaleur plutot agréable présentement. Surtout avec ce qui se passait
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 1 Oct - 23:28

Aventureuse et plus déboussolé que jamais. Savait-elle ce qu’elle voulait ? Aucunement. Avait-elle une idée de ce qu’elle voulait faire ? Encore moins et pourtant, son corps réagissait comme il le devait. Bougeant au bon moment, frissonnant à la bonne occasion, Eira avait perdu le contrôle. Rares avait les fois ou elle l’avait réellement perdu. En fait, en y réfléchissant bien, jamais elle ne l’avait perdu, par une fois, avec un homme, elle s’était laissé aller de la sorte. Il était important de mentionner que Stephane ne la laissait aucunement indifférente, que ce soit physiquement ou mentalement. Physiquement, il avait tout pour lui. Bel homme, musclé, blond, yeux bleus, sourire à faire fondre un radiateur. Bref, tout pour faire trembler le corps normalement rigide et stressé de la jeune femme. Cet homme était la cause de tous ses agissements, le seul et unique responsable de se cataclysme émotionnel qui faisait rage dans sa poitrine et son corps tout entier.

N’empêche que miss Blacks s’était laissé aller. Ses envies avaient le dessus sur sa raison et sa conscience toute entière. Les mains fermes et baladeuses de son homme s’étaient emparées de son postérieur et de ses mouvements. Comme une invitation pour danser, il la dirigea sans difficulté dans un mouvement de va et vient tout à fait naturel. Peu après, il l’éloigna doucement la faisant lever. Sortir de la baignoire était son intention. En effet, Ghost avait réussit à articulé quelques mots qui signifiaient tout simplement qu’elle était trop petite pour leur deux corps. Enfin, pour cela, ils devaient s’éloigner l’un de l’autre un temps soit peu. Étourdi, la tête un peu ailleurs, elle se cacha automatiquement à l’aide de ses bras. Rapidement, il la sortit du bain pour continuer à l’embrasser jusqu’à ce qu’elle se dirige malicieusement vers le cou de ce dernier. Le contact de sa peau chaude contre ses lèvres lui fit réaliser à quel point il sentait bon. C’était un endroit tendre et délicat, même chez un homme.

Enfin, Eira se laissa porter sur le comptoir de salle de bain sans protester. Son cœur battant la chamade, son souffle court, elle peinait à protester pour quoi que ce soit en fait. Il s’attaqua au cou de la jeune femme à son tour. De quoi la ravir, ses mains s’agrippèrent respectivement à sa nuque et son épaule. Toujours aussi baladeuses, les mains de son amour se glissèrent lentement entre sa culotte et ses fesses. Des objections ? Aucune. La seule et unique barrière qui lui restait l’avait quitté pour le sol de la salle de bain. Toutes protections parties, Miss Blacks continua ses élans amoureux pour son plus grand plaisir. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle sentit une main chaude se glisser entre ses jambes. Pour toutes réactions, elle laissa échapper un gémissement de surprise, lui coupant instantanément le souffle pour une fraction de seconde en serrant les mains un peu plus fort. Le laissant embrasser et aller aux caresses, son corps se mit à trembler lorsqu’il s’éloigna un peu, avec l’intention de dire quelque chose. Sentant son souffle sur la peau de son visage, elle déglutit avec difficulté. Ses yeux papillotaient, son expression était toujours partagée entre l’incrédulité et le plaisir. Les tentatives de phrase de Stephane demeurèrent infructueuses. Son esprit devait être tout aussi embrumé que le sien. Rien d’intelligent ne sortirent de ses lèvres alors il se contenta simplement de l’embrasser et de poursuivre ses caresses.

D’ailleurs les caresses, celles-là en tout cas, Eira n’y était plus habitué. En fait, elle n’y avait jamais été et pourtant elle l’acceptait venant de sa part à lui. Il avait des arguments plutôt convainquant, mais surtout des méthodes tout à fait agréable, alors contester n’était pas une mince affaire. Pour être totalement honnête, elle n’Avait aucune envie de contredire ou d’arrêter les attentions tout à fait charmante et ô combien agréable de son amour. La chaleur montait. Elle n’aurait su dire si c’était elle ou bien la pièce comme telle qui lui donnait cette impression de chaleur. Haletante, légèrement hésitante dans ses mouvements, elle se résigna tout simplement au laisser-aller. Elle n’avait rien à dire, à déclarer, seulement des baisers brûlants sur le bout des lèvres, qu’elle s’empressa de donner à Stephane. Elle était accrochée à lui comme si sa vie en dépendait. Le corps tremblant comme une feuille, elle finit par s’écarter, l’air toujours aussi perdu en déposant une main incertaine sur celle de son amant. Elle entrouvrit la bouche doucement pour articuler quelques mots plus soufflé que dit.

Steph… Tu… tu vas rester doux hein ? Tu… vas… être gentil ? Tu vas… pas me baiser, hm ? Tu… dis… dis-moi juste que… que tu me feras pas… pas de mal… S’il te plaît…

À ses paroles, douces et inquiètes, elle frotta son nez contre celui de Ghost avant d’aller sur la joue pour finalement cacher son visage dans le cou de se dernier. Demeurant douce, tout en retirant sa main de sur celle de son homme, lui indiquant ainsi qu’il avait le droit de continuer, qu’elle ne l’arrêterait plus. Seulement et seulement s’il lui répondait correctement. Bon, elle pétait un peu le moment, mais elle devait s’en assurer. Eira ne savait pas trop ce qu’elle avait pour lui, mais c’était suffisamment important pour qu’elle s’en inquiète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le plan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le plan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Go Habs Go - Simple Plan
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: AILLEURS SUR LE GLOBE :: L'ASIE :: HONG-KONG-
Sauter vers: