AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le plan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 9 Mai - 18:02

En attente d'un peu d'action et de réponses à ses commentaires, plutôt acerbe disons-le, Eira écouta MacMillan lorsqu'il contredit ses paroles. Oui, elle était une ancienne d'Umbrella, elle ne pouvait le nier, leurs façons de faire, elle les connaissait à la lettre. C'est pourquoi, la torture ne l'effrayait aucunement, l'ayant déjà fait subir à mainte reprise. Si ça avait été une femme dans son genre, elle aurait eu de quoi avoir peur, mais là, c'était son ancien tuteur qui en était le "chef". Rien à craindre, puisqu'il comptait profiter encore de la beauté de la jeune femme pour acquérir des informations prochainement. Pfff, comme si elle allait lui donner ce qu'il souhaitait. Martin avait-il oublié qu'elle n'écoutait que lorsque bon lui semblait ? Ça avait pourtant été l'un des premiers à le constater quand elle était jeune. Enfin.. MacMillan essayait de la convaincre que Stephane et son équipe croirait en cette lettre. Eira, elle, ne le croyait pas totalement. Un petit doute réussit à s'introduire dans son esprit, mais ne le montra pas. Ensuite l'homme qui l'avait drogué mentionna qu'il ne pouvait rester plus longtemps. Tout en se dirigeant vers la table et pris un instrument de torture, l'ex-coach de Ghost retourna se venger sur le Général. Il lui asséna un coup de masse sur le coude. La jeune femme ne broncha pas et resta de glace, même si au fond, elle savait que cette douleur infligé devait être insupportable. Décidément, MacMillan avait plus qu'une vengeance en tête.

Puis, c'est sans prévenir que Gilbert, aka Moussa, était intervenu. * Imbécile ! Qu'est-ce qu'il lui prend ! Il va compromettre sa couverture. Mais quel con... * pensa Eira en restant toujours aussi neutre de visage. Elle écouta l'intervention avec attention. Décidément, ils étaient trop près l'un de l'autre. C'était dangereux pour tout le monde. Toujours calme, elle gardait un oeil sur les gens présent, particulièrement son père... Les gardes se faisaient plus nombreux. La couverture du membre de l'équipe de Stephane ne tarderait pas à flancher. Ce n'était qu'une question de minutes. Martin déclara que ce n'était pas la peine de s'énerver et que les paroles que la jeune femme avait dit plus tôt ne lui plaisait en aucun cas. Si c'était déjà le cas, l'équipe de Ghost était déjà dans le complexe. Eira en était presque certaine, simplement à cause de Moussa. Le dirigeant du complexe affirma également qu'elle et le Général ne survivrait pas. À ses mots, elle se préparait mentalement à agir, comptant les secondes en pianotant dans son dos, serrant le couteau que l'agent double lui avait donné. MacMillan s'approcha d'elle et sans se gêner, se défoula sur elle, toujours suspendu dans le vide au-dessus d'un trou. Miss Blacks ne dit pas un mot en se regroupant sur elle-même, atténuant ainsi la douleur de manière peu efficace. Heureusement qu'elle n'en était pas à son premier. Un instant plus tard, l'ex-Capitaine informa Martin que "Gilbert" n'était nul autre que Shadow... * Je le savais... Imbécile, être si prêt d'une personne qui l'a déjà connu... * songea Eira prête à agir au quart de tour.

La couverture du membre de la TaskForce ne tenait plus. Moussa ne se fit pas prier pour confirmer et prouver qu'il n'était pas celui qu'il prétendait. En ayant assez de rester planter là, pendu dans le vie, elle se balança un peu en ramenant ses mains détachés vers l'avant. Puis coupa sa corde pour retomber les pieds sur la scène. Elle n'avait pas de chaussures, géniale. Sans perdre de temps, le couteau en main, la demoiselle alla s'occuper du Général à côté d'elle en coupant ses liens pour qu'il puisse se libérer à son tour. Ne sachant pas trop quoi faire de plus, son instinct de survie lui disait de fuir avec le père de Jess après avoir libéré l'autre agent. Son instinct vengeur lui, c'était le contraire: foncer sur son père biologique et lui arracher le coeur de ses mains. Le bon sens eut raison d'elle. Eira tira le Général avec elle, avant d'aller libérer la femme BSAA. Une fois fait, l'ancienne d'Umbrella resta tirailler entre fuir et faire la peau à son père. La réflexion et le gros bon sens eut encore raison et elle se dirigea vers la porte en poussant le Général.

Partons d'ici... Je vais vous mettre en sécurité ensuite je retournerai aider Shadow... Il en aura besoin... Il faudra trouver le restant de l'équipe aussi...

Dans le dédale de couloirs, ils croisèrent quelques soldats qu'Eira acheva sans plus de cérémonie, tâchant, comme d'habitude, ses vêtements. Trouver un endroit sécuritaire n'était pas chose facile, surtout que le père de Jess était blessé. Ils tombèrent dans un cul-de-sac reculé et tranquille. Sans connaissance médical, elle observa le bras de l'homme ainsi que sa coupure et de sa brûlure, sans se soucier de la membre de BSAA qui les suivait.

Je ne peux rien faire, je suis désolée... Je n'ai aucune connaissance en médecine, seulement en combat et torture. Je sais comment brisé, mais pas réparer... dit-elle avant de prendre une pause en soupirant, sans savoir quoi faire. Eira était toujours en solo d'habitude. Rarement elle était "encombré" de personnes. C'était, étrange comme situation. Surtout que l'image de son père ne cessait de lui revenir en mémoire. Restez ici... Tous les deux... Je vais trouver une solution.. Trouver Stephane et son équipe... Il est ici, je sais qu'il est là...

Sans trop savoir où aller, elle laissa les deux personnes derrières elle en allant chercher de l'aide ou des armes. Dans les deux cas, elle souhaitait, plus qu'elle ne l'aurait avouer, recroiser son père et lui faire la peau. Si elle mourrait avec lui, elle en serait heureuse, au moins il mourrait avec elle. Une chose était certaine, Eira ne le laisserait pas sortir du complexe vivant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 86
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 9 Mai - 22:35

Naturellement la torture avait été déranger. Moussa avait fait péter sa couverture. Il s'était enfuit avec la majeure partie des gardes a ses trousses. Martin était partie d'un autre bord ainsi que le Sergent Blacks. Moussa poursuivait sa fuite dans les corridors. Il connaissait le complexe relativement bien. En trois heur il s'était ramasser les plans et l'appréciation de relativement beaucoup de monde dans le complexe. donc mise appart s'enfuir dans les corridors large en effectuant plusieurs mouvement d'art martiaux. ÉTant donnée que. l'agent en question n'était pas armé d'arme a feu. qu'un couteau qu'il avait jeudissieusement donnée à Eira pour qu'elle se déprend. Il savait que la jeune demoiselle était forte avec les armes tranchantes.

Entre temps martin avaiit rejoint la salle principale du complexe. Repoussant quelque soldat prêt des communications en appuyant sur un boutons. LE complexe rentrait en lockkdown


Attention attention. Des antité B.O.W ont réussit à pénétrer le complexe. VEuillez demeurez dans vos salle respectif jusqu'à nouvelle ordre

Naturellement il s'agissait d'une excuse fabriquer pour faire en sorte que les scientifiques et autre personnel reste dans les salle identifier pour infection. CE qui implique que Martin relâcha un gaz toxique dans les pièce selectionner. Rien n'affecta les corridors remplis de gardes à la recherche de Moussa, Eira et compagnie. Il partie de la salle de contrôle avec ses hommes. en vérouillant la porte derrière lui, les enfermant

Sir! Mais qu'est-ce que vous faite?!?

Virus T-Abyss vient d'être relâcher. Vous êtes tous contaminer. Vous pourrez sortir mais plutard

Dit-il en laissant ses hommes. Non armé avec une espèce de gréature gluante qui venait d'arriver dans la piece...

Entre temps Sergent Blacks lui avait qu'un but en tête. Atteindre sa fille. Il avait noté ou elle était partie. Ou du moins en quel direction qu'elle se dirigeait quand elle a quitter la salle de torture. Décidément la jeune demoiselle ne voulait rien savoir de reprendre le bon vieux temps avec son père. L'ennuie est qu'il avait développer une certaine attirance encore plus grande que quand il était soul. CEtte fois ci le problème était qu'il n'était pas sous l'influance d'aucune alcool...

Encore une fois entre temps Eira avait évacuer le Général. Il n'avait pas de misaire a se tenir debout. Seulement mal au bras qui était cassé. CElui de gauche, coupure et blessure au fer rouge. l'Agent BSAA aidait le Général a se déplacer pendant que Eira s'assurait que la voie était sécuritaire. CElle ci les laissa dans une piece en disant qu'elle pouvait rien faire pour lui. Le Général en prenant place a terre lui répondit


Tu en as déjà fais beaucoup. Merci..

Ensuite elle les informa qu'elle allait trouver l'équipe du neveux du Général ainsi que sa fille. qu'elle savait qu'ils étaient ici. Il répondit d'une voie basse du a son manque d'énergie

Oui, j'ai demander a MacTavish et Hariss de neutraliser le Virus T-Abyss avant qu'il ne se répend... ils sont dans le complexe... ou du moins. Ils devraient.. mais seul Moussa connait leur trajet... essaye de le retrouver, il te conduira a eux et barre la porte derrière toi

Dit-il quand la jeune demoiselle partie des lieux. Le Général tentait de garder son énergie. s'était quand même demandant pour un homme de son age tout ce qu'il devait faire.... mais bref, Eira était partie chercher de l'aide... après quelque corridor traverser son père se tenait avec un Python pointé sur sa fille et une dizaine de gardes derrière lui

Tu es devenu vite avec le temps. n'essaye pas rien de stupide, nous t'avons encerclé

Dit-il en laissant les pointeurs laser apparaitre sur la jeune dame

En temps normal j'ai tendance a être bon joueur. l'ennuie est que MArtin m'a avertie des entrainements que tu as eu. Je ne peux pas prendre de chance. Lâche ton arme et suis nous

Avait-il dit en s'approchant de la jeune fille, ne lui donnant pas vraiment le choix, il prit juste les cheveux de sa fille pour l'entrainer avec lui dans une énorme pièce. Bon, elle pouvait faire en sorte qu'elle lâche prise mais dans le fond. Fallait juste qu'elle suive. Jusqu'à la pièce en question

Tu sais que tu es devenu plus belle avec le temps. Je suis fier de ce que tu es devenu mais comme MacMillan nous a dis. tu dois comblé mes désire humain, personnel. Si tu vois ce que je veux dire. Avant d'aller voir a quoi va ressembler ton nouveau chez toi. Une pièce a 4 murs de grillage. CE serait dommage qu'on se sépare encore mon ange. Tu ne trouve pas?

Il se tut la laissant dire ce qu'elle pensait. Elle encerclé des soldat du battaillons au sergent Blacks
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 12:23

Alors qu'elle courait à travers les couloirs qui se ressemblaient tous, un message de Martin ce fit entendre. Il sommait ses hommes de rester dans leur pièce respective jusqu'à ce qu'il donne l'ordre du contraire. Eira en déduit que c'était pour lancer des infections contrôlés comme ça c'était déjà vue dans d'autre complexe. Enfin, avant qu'elle ne quitte le Général et la membre BSAA, le père de Jessica lui mentionna qu'elle avait déjà fait beaucoup. À son avis à elle, elle n'avait rien fait du tout. Il mentionna également que oui, l'équipe de Stephane était dans le complexe, mais où ? Seul Moussa en connaissait la réponse. Comme il le lui demanda, la jeune femme verrouilla la porte derrière elle et de partir à la recherche de Shadow et du reste de l'équipe. Ça urgeait ! Le Général perdait de vigueur. Sa voix et son souffle semblaient courts, lorsqu'elle les avait quitté. Elle souhaita que la pièce ne soit pas destiner à l'infection quand Martin avait fait son annonce.

Malheureusement, Eira ne put aller bien loin. Son père l'avait suivit à moitié. Il n'avait fait que mémoriser la direction qu'elle avait prise sans doute. Néanmoins, lorsqu'elle se retrouva devant lui, elle figea. Le poignard que lui avait donné Moussa était dans ses mains. Elle le tenait si fort qu'elle fit blanchir ses doigts qui n'étaient pas bander par ses bandages de boxe. Encerclé, la jeune femme chercha une sortie comme un animal en cage. Une bande de soldats armés, plus son père, qui l'avaient pris par surprise. Elle ne pouvait rien faire, si ce n'est que de se résigner à suivre. Le regard baisser, elle constata quelques pointeurs lasers sur elle. Contre une arme à feu, elle pouvait se débrouiller, mais une dizaine, elle devait se rendre à l'évidence: elle ne faisait pas le poids... pour l'instant. Le père somma à sa fille de se rendre. Il avait déclarer qu'il avait eu vent de ses talents, il ne pouvait donc pas y aller à la légère. Frustrée de s'être fait si facilement prendre, elle lança le couteau qu'elle tenait sur le mur à sa droite. Faisant claqué ses ongles, elle toisait d'un air mauvais tous ceux qui étaient devant elle, particulièrement le Sergent Blacks. Ce dernier s'approcha d'elle, empoigna ses cheveux, l'obligeant à le suivre jusque dans une grande pièce. Eira repoussa violemment la main de son père. Elle suivrait docilement jusqu'au lieu voulut. C'était pas la peine de la trainer comme ça. La force ne jouait pas en sa faveur pour l'instant et elle tenait à rester en vie, au moins assez longtemps pour tuer son père.

Les dents serrés, elle suivait sans faire de cas. Écoutant, attentivement tout de même, son géniteur qui lui faisait l'éloge de sa beauté. Il mentionna également à quoi elle servirait. Esclave sexuelle, il pouvait le dire, c'était à sa qu'elle servirait ! Enfin, il lui schématisa aussi, en description peu détaillé, mais suffisante de son nouveau chez soi: une cage. Miss Blacks allait être transformer en animal, en jouet, rien de plus. Lorsqu'il l'appela mon ange, elle eut un frisson de dégout qui lui parcouru la colonne. Il ne voulait plus se séparer de sa fille chérie... Après vingt ans de privation, pas étonnant qu'il la voulait pour satisfaire ses besoins, elle qui le lui avait privé pour deux décennies.

Si t'as pas trop oublié avec le temps, c'est à maman que je ressemble, de la tête au pied sauf les yeux. Mais dans le temps tu étais quoi... Saoul ? Malade ? Cinglé ? Probablement les trois à la fois. Ça ne serait pas étonnant que tu l'ai oublié, commença-t-elle d'un ton cinglant qui laissait transparaître toute sa frustration accumulée avec les années. Pour mon nouveau chez moi, que ce soi 4 murs de béton, ou 4 murs de grille, ça n'en reste pas moins une cage à mon avis, poursuivit-elle avant de rependre. Oh... j'allais oublié... Si t'es pas capable de dire que je vais être ton esclave sexuelle quand bon te semblera, tu ne mérites même pas d'en posséder une que ce soit moi ou une autre. Autre chose à dire avant de te soulager pour vingt ans ?

Au lieu de continuer de marcher pour sa dernière phrase, Eira s'était arrêtée, les bras croisés en regardant son père d'un air défiant. Elle ne lui montrait que sa fierté et son orgueil bien battit. En aucun cas, il ne pouvait voir qu'elle avait la peur de sa vie, que son coeur allait lui sortir de sa poitrine que ses membres trembleraient comme jamais si elle n'avait pas autant de contrôle sur elle-même. Seul les yeux qu'elle avait hérité de son géniteur montraient, une fraction de seconde seulement, toute la peur qu'elle ressentait. Mentalement, elle était préparée à revivre l'enfer, même si elle souhaitait que Stephane et son équipe la trouve le plus rapidement possible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 86
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 12:46

La fille du père avait repousser la main du sergent qui s'Avait avérer plutot violent pour lui aggriper les cheveux. Il TENAIT a ce qu'elle suive... mais naturellement il n'allait pas se soulager dans les corridors. Il n'était pas question. Il avait une belle piece fait a cette effet pour la jeune demoiselle et lui. Puis bah s'est gardes qui allait assister a un film XXX live disons... bref il continua son trajet dans le complexe avec la sa fille en lui donnant quelque compliment qui, pour une relation pere fille entre le sergent Blacks et Eira., pouvait équivaloir a des insultes plus que d'autre chose.

Ils continua le trajet puis le sergent vue le frissons de la jeune demoiselle qui passa rapidement. Lui il ne s'en souciais guère. Il avait retrouver la fille qui lui avait été enlever il y a plus de vingt ans. Et maintenant il pouvait se soulager...

Bref la jeune fille s'était arrêter pour lui parler. les hommes de Blacks s'étaient retourner avec leur armes a la main. Question de s'assuré qu'elle ne lui sauterait pas au visage. Elle l'Avait traiter de malade. cinglé et quelque chose d'autre, ou peut=etre meme les trois pour déterminer ce qu'il était dans le passé. Elle ressemblait a sa mère et bla bla bla.. il n'écoutait pas vraiment les plaintes de sa fille


J'Essaye quand même de t'Apporter des mots doux question de ne pas te mettre la vérité en face. J'ai pas besoin de trouver un autre esclave sexuelle. Tu es la, et avec le temps.. ton corps est devenu plus mur...

Sa dernière phrase avait été dit en se lèchant les lèvres.. d'une manière non propre, il y avait même un peut de bave qui coulais après S'être lècher les lèvres, il poursuivit en disant

Aller! On continue. J'ai quand meme besoin de me vidé. Et je t'avertie. Si tu tombe enceinte bah tu accouche toi même dans ta propre ''cage'' comme tu l'As si bien appeler maintenant AVANCE!

Dit-il en poussant brusquement sa fille pour qu'elle continue d'avancer selon les directions donnée par les gardes.. après plusieurs minutes ils traversaient plusieurs corridors pour arriver sur une porte blinder. qu'un garde ouvrit a l'aide d'un mot de passe. Une fois rentré Eira pouvait voir des estrades. Une table en forme d'étoile au milieu avec des chaines aux extrêmités de la table. Blacks s'avança en disant

En dehors de ta ''Cage'' c'est la pièce que tu devrais voir le plus souvent ma cherie. salle fortifier, les portes son blinder. Aucune chance que ta fameuse équipe d'intervention de l'ONU soit en mesure de venir t'aider. Pas jusqu';a temps qu'on ouvre la porte a nouveau.

Sorti le sergent en disant a ses hommes d'aller se préparer. LA majeure partie couvrait les sortie. Mais en dehors du sergent blacks 4 autres soldats avaient commencer a se déshabiller. le sergent observa sa fille en disant

La tu as le choix. Soit je te force a ce que tu retire tes vêtements. Soit tu le fais toi même et tu passeras pas le restant de tes jours a poil dans ta cellule. your call.

Dit-il en même temps de retiré sa propre veste tactique tranquillement. Attendant une réponse venant d'Eira
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 13:21

Toujours encerclé, elle ricana un instant quand elle vit les gardes se retourner vers elle, prêt à tirer. Elle n'était pas assez folle pour tenter quoi que ce soit, mais étirer le temps permettait à l'équipe de Ghost de gagner plus de terrain. Sans oublier qu'elle ne voulait pas atteindre la dite pièce si tôt. Elle en avait l'estomac noué à cette simple pensé. Il n'en restait pas moins que son père la répugnait. Il jubilait et avait peine à se retenir simplement à l'idée que le corps de sa fille chérie était désormais celui d'une femme. Il mentionna également que si elle tombait enceinte, c'était son problème, que personne n'allait l'aider et qu'Eira aurait encore moins le choix que de vivre avec ce pauvre enfant issu de l'inceste. Sans aucune méchanceté, la jeune femme songea que si une telle chose lui arrivait, elle tuerait l'enfant sans perdre un instant, en lui brisant la nuque. Il était hors de question qu'elle doive élevé l'enfant de son père qui allait être, en occurrence, le sien également. Bref, dans tous les cas, elle était seule devant son pire cauchemar.

Enfin, ils poursuivirent leur route pendant plusieurs minutes. Elle se préparait un plan d'évasion. Elle n'allait pas rester là. Dans le pire des cas, elle se donnerait la mort. Quoi que, à bien y penser, c'était la solution la plus facile, la plus simple et certainement la moins douloureuse physiquement et mentalement. La jeune femme analysait tout. Comment les soldats agissaient, comment son père appréhendait les évènements à venir. Bref, de quoi rendre n'importe quelle femme, n'ayant jamais vécu un tel traumatisme, folle et suicidaire. Ils tombèrent finalement sur une porte blindé. * Merde... Sur toutes les pièces du complexe, elle devait être blindé.... Seigneur Stephane dépêche-toi... En espérant que les talents en explosifs de ta soeur puisse être mis à profit sur ce coup-là... S'il te plaît, grouille toi... * pensait Eira frénétiquement. C'était les seuls sur qui elle pouvait compté désormais, eux et personnes d'autres. L'un des soldats entra le code qui fit s'ouvrir la porte. Elle regarda autour d'elle, cherchant une dernière issue, mais rien. Elle inspira profondément avant de mettre les pieds dans la dite pièce qui serait sa deuxième maison. Le Sergent Blacks mentionna avec fierté toutes les qualités de sécurité que lui procurait la pièce. Il n'oublia pas de faire mention, que même l'équipe de TaskForce ne pourrait entré, sauf si la porte s'ouvrait d'elle-même.

Maintenant enfermer, avec plus d'hommes qu'elle aurait imaginé, elle ne cachait plus vraiment sa peur ni ses tremblements. La salle, pour Eira, c'était une salle de torture. Tout la contraignait à devoir se résigner, à devoir obéir et à se laisser faire. Malgré tous les scénarios qu'elle avait pu s'imaginer, celui qu'elle vivait dépassait tous. Tournant lentement sur elle-même analysant encore et toujours la situation. La jeune femme se colla contre un mur, ses bras serrés contre elle pour se rassurer. Ses yeux n'étaient pas remplis de larmes, mais de peur. Son père lui offrit à nouveau un choix, qui n'en était pas réellement un. Elle pouvait se dévêtir elle-même ou bien être contrainte à le faire et se retrouver nue pour le reste de sa détention. Le choix était facile. Cependant, ce qui la rendait encore plus craintive, c'était les quatre autres hommes qui se préparaient à se défouler sur elle. Non sans trembler, elle entreprit de retirer ses vêtements, les yeux fermés en essayant d'oublier ce qui allait se passer. Lentement, elle dévoilait un corps finement musclé, parcouru de cicatrices ici et là, sans oublier ses courbes délicates, amoindris par les entraînements. Une fois uniquement en sous-vêtement, elle tentait de se convaincre de retirer le reste. Pendant ce temps, Eira retirait rapidement ses bandages de boxe aux mains.

Frissonnante, elle jeta un coup d'oeil à son père lui-même en train de se dévêtir, sans oublier les 4 autres soldats déjà disposé à se soulager sur la seule femme dans la pièce. N'ayant pas d'autre choix, elle retira le reste avant de s'accroupir sur elle-même, les mains dans ses cheveux. Elle ne voulait plus bouger. Sa tête savait qu'elle le devait, mais son corps se résignait à demeurer immobile en position fœtale. Se rappelant les règles quand elle était plus jeune, elle les murmura pour elle-même.

Je ne dois pas crier... Ni pleurer... Ni rien demander... Je dois.. attendre que ça finisse.. ouais... attendre et tout ira bien...

Peu convaincu par ses paroles, elle jeta un regard apeuré vers son père avant de fermer les yeux à nouveau pour faire le vide dans sa tête. Il ne lui restait plus qu'à faire ce qu'on lui demandait à la lettre. Eira le ferait, c'était comme un robot, ni pensé, ni émotions, plus rien. Elle était vide. La jeune femme se releva prête à enduré en se dirigeant par elle-même vers l'étrange table étoilée qui laissait sous-entendre bien des choses. Elle s'y coucha sans faire d'histoire et se laissa attaché sans dire un mot, les yeux fixé au plafond.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Amy Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 2227
Âge Réel : 25
Localisation : A Montreal
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 32 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 13:54

Le père d'eira. Désormais sans vêtement devant sa fille qui finissait de se déshabiller.. avait commencer a se touché doucement. Toujours en regardant sa fille qui était désormais nu devant elle.... elle se sentait pas bien. Et c'est ce que le Sergent Blacks aimait de sa fille présentement... sans dire un mot elle s'était elle même diriger vers la table ou les soldats s'étaient arranger pour l'attacher... puis laissa les 5 hommes a poil autour de la peuvre jeune fille. Naturellement le sergent black en allant se positionner glissait doucement ses mains le long des cuisses d'Eira.... pendant que son autre main continuait de se toucher lui même doucement. Un autre soldat lui avait décidé de plus s'aventuré au niveau du visage... désormait était a deux pouses de la bouche d'Eira. le sergent blacks avec un sourir malicieux lança

Si docile... si froide... avec 5 hommes sur toi tu vas avoir chaud ma chérie..

Dit-il en se préparant a rentré en dans d'elle... mais quelque chose arriva en même temps... une grosse explosion venant du mur tout prêt de la porte. le sergent blacks et tout le restant du monde dans la pièce se retourna vers l'Explosion. qu'un gros nuage de fumée envahis la pièce... puis une deuxieme plus petite explosion.. les yeux des genres présent dans la pièce commençait a piquer.. et le manque d'oxygène commençait a faire rage.. puis des coups de feux. Mais pas venant d'arme équiper de silencieux. Des coups de feu bien fort et bien réel. J'avais fais défoncer la porte et mon équipe était rentré. Couvert de la tête aux pieds ils s'étaient arranger pour repousser tout le monde autour d'Eira dans la fumée de la poussière et le CS gaz qui commençait a faire rage. Entre temps je fus la dernière a rentré. Je n'étais pas armé. J'avais que la veste de scientifique de Moussa en main que j'installa sur le ventre d'Eira pour lui couvrir le ventre en lui mettant le masque a gaz également. D'une voix robotique je lui dis

Sorry we're late... your safe now. no one's gonna touch you

Naturellement ma job a moi était de m'assuré que Eira allait bien. J'observa le méganisme qu'elle avait été confronté pour être attacher. Des chaines... avec menottes... ark! Qu'elle sorte de père ferrait sa a sa fille?! J'espérais vivement que Stephane attraoe le sergent Blacks que je pouvais difficilement voir ou il pouvait être sous les débris et la fumée.... bref n'ayant pas apporter mes menottes ou mes clés. Seulement des menottes Ti-Rap avec moi je dis a Eira

J'ai rien pour te détacher. J'vais devoir tiré tes menottes. Écarte tes mains le plus possible de la table compris?

Toujours de ma voie robotique. J'attendis que la jeune demoiselle me fit un signe de tête pour me dire qu'elle avait compris. Je pris la main D'eira pour l'éloigner le plus que je pouvais de la table malgré qu'elle était attacher. Elle n'avait rien sur le dos et moi j'étais équiper de manière monstrueuse. Je tenais donc la main de la jeune fille de sorte a pouvoir etre certaine que j'allais pas la blesser de mes tires de Magnum sur les chaines... BANG premier tire.. BANG second... bref en la détachant je la tira avec moi pour la mettre a couvert. S'était un terrain très désaventageux pour nos adversaires sans lunette termique. Des vraix plan pour qu'Elle se face tiré dessus.. je m'Assurais que la potentielle futur blonde a mon frère soit correcte en plus que la pièce était froide...

Reste a couvert avec moi. On va l'attraper ce salopart. Il ne s'en tira pas comme ça

C'était visible dans le ton de voix robotique que j'Approuvais pas pentout ce qui venait d'arriver. Mais envoyer Eira dans la fumé des vraix plan pour qu'un membre de mon équipe l'assassine par accident... je laissais donc Stephane, Huge et Jessica opérer jusqu'à temps que la fumé se calme

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://echoes.forums-rpg.com/
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 14:06

Arriver au mur Huge me demanda de regarder avec la lunette termique ce qui avait de l'autre bord. Et que Jessica soit en mesure de nous dire qui était ou et ce qui y avait plus spécifiquement. Sans problème. J'observa une trentaine de gardes qui étaient tous autour de la même personne. Quand JEssica nous annonça qu'il s'agissait d'un gang bang la rage me pris. PARDON?!. Je tenais fermement mon automatique quand ma soeur nous annon^ca qu'elle avait finit de jouer avec son explosif. Prêt a etre utiliser. J'enfila mon masque a gaz quand Huge me donna la grenade de CS Gas que je mis dans mon lance grenade intégrer a mon automatique.. Prêt a Agir... amy nous lança 3..2...1... grosse explosion.. des débris partout.. je tira ma grenade parmis les débris pour repousser le plus possible les soldats avant qu'on rentre... en ouvrant le feu. On avait retiré nos silencieux de sorte a attiré l'attention sur nous et non sur Eira. On traversa la table ou Eira était attacher toujours en repoussant les soldats au Sergent Blacks qui comprenais pas vraiment comment nous étions rentré Par la porte?... non.. fallait simplement solidifier l'entièreté de la piece!.

ON avançait donc sur nos adversaires avec nos lunettes termique qu'on avait mis a nos automatiques en mitraillant tout le monde qui avait de la difficulter a respiré dans la pièce. On avançait en ligne vers nos adversaire. Huge au milieux. Moi a droite et Jessica a gauche.. mitraillant relativement tout sur notre passage. Trois chargeur a tambours on ne leur donnait pas vraiment le temps de répliquer


Can't find the target

Avais-je sortie toujours en progressant sur le territoire ennemi. Décidément la s'était claire. On avait compromis notre position dans le complexe. Mais une certaine rage m'avait envahis.. comme mentionner, la mission était plus une mission normal.. s'était devenu vraiment trop personnel... on le fessait plus vraiment pour défaire Veltro a nouveau mais plus pour sauver Eira et le Général... j'Arrêta de tiré un instant. mis une grenade dans mon lance grenade que je tira dans un groupe que je vis selon ma lunette termique qui revolla de tout bord et côté

Its raining men....

Avais-je sortie d'un air presque musical mais mon ton de voix était toujours autant sérieux et mon expression facial également... dans notre progression je remarqua qu'une porte s'ouvrit et quelqu'un fuyait

We've got a runner!

Jess you stay here with Eira and Amy. Back them up

Moi j'avais pas attendu plus que 30 secondes avant de partir a la poursuite de celui qui tentait de S'enfuir dans le complexe... en sortant de la pièce je relâcha mon masque a gaz au sol pour mieu voir et courir après.. le sergent Blacks?..bon... un nudiste dans un complexe qui commençait son infection... magnifique
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 150
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 14:20

Gang Bang je trouvais l'idée vraiment dégeulasse... Mais je retira la camera serpent du troup que j'avais fais quand Amy nous annonça que son C4 était prêt a faire exploser. PArfait... je me tenais prête.. automatique en main...3...2...1.. BOOMMM.. Stephane tira une grenade pour étouffer tout le monde dans pièce nous donnant ainsi l'avantage. On aurait pu tiré une flashbang aussi mais d'un autre côté.. l'effet aurait été moins long... on avança donc dans la pièce. Arme a la main en tirant sur tout ce qui bouge. je fis un tire a la tête a l'Homme dévêtue qui se trouvait prêt du visage d'Eira. Un coup fatal des goutelettes de sang tomba sur la jeune fille avant que je passe a côté. Si elle se tounait la tête avant que Amy n'arrive elle pouvait facilement savoir qui était rentré. Même si elle se doutait qu'on était autour. Avant que je m'Enfonce dans la fumée... un soldat s'était aventuré trop prêt de moi... un bon coup de poignard qui traversa le torse pour que je remonte ensuite lui plantant sous la machoire en montant au cervaux. Je continua mon trajet en reprenant mon automatique... vidant la pièce.. comme ce que la fumée était entrain de faire

Puis éventuellement Stephane annonça qu'il y avait quelqu'un qui se sauvait. Sergent Blacks sans doute. Huge me donna l'ordre de couvrir Eira et Amy. Il n'était pas question qu'on la perde encore et qu'Elle quitte notre entourage.. Moussa n'avait toujours pas le droit de rentré contenue de la situation d'eira. J'espérais juste qu'ils attrapent le sergent.. je marcha tranquillement en retirant mon masque au visage. Observant la pièce... des vêtements a terres.. partout.. mais plus loin je remarqua ceux d'Eira.. (Quoi que sa pouvait porter confusion avec tout les vêtements des autres soldats) Mais j'avais de la misère a croire qu'il y avait eu des civiles ici... et surtout que la garde robe D'eira n'était pas super super grande...

Bref en plaçant mon automatique attacher sur mon ventre je ramassa les vêtements de la jeune fille avec la chemise de scientifique a Moussa pour l'instant, avant de lui apporter, me mettant a sa hauteur je lui tandis en lui disant


Voila, je crois qu'ils sont a toi..? euhm.. navré... d'être arriver si tard...

C'était visible dans mon ton de voix que je ne me sentais pas super alaise par rapport a la situation de la jeune Eira... et j'ignorais qu'elle allait être sa réaction

On a appris que tu as été capturé et apporter ici par l'intermédiaire de notre ancien coach militaire... on a couper ce que nous fessions.. pour venir te chercher au plus vite toi et mon père... semblerait-il...

J'étais pas trop certaine comment m'y prendre... surtout que sa avait été mon idée de demander au Coach de prendre soin d'Eira pendant l'absence a Stephane... je demeura attentif a l'Environnement.. j'ignorais qu'elle allait être la réaction d'Eira par rapport a ce que je venais de lui dire.. si elle allait nous en vouloir d'être intervenue en retard et non pas plus tot... et pardessus tout j'Espérais que Stephane et Huge attrape le Sergent Blacks dans tout sa.. d'ailleurs se serait bon de l'informer a ce sujet

On va attendre Stephane et Huge maintenant. Ils sont a la poursuite de ton père... tu pourras avoir ta revenge quand ils vont revenir.. et s'il te plait.. fait le souffrir

phrase bizard venant de moi mais bon. Aucune importance.. j'avais trouver la scène pas mal monstrueuse venant du père d'Eira d'agir de cette manière. MAintenant je comprenais ce que Stephane avait dit par ''Ils ne sont pas en bon terme'' Surtout s'il l'utilise comme objet sexuelle.. sa propre fille.. ark!
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 15:21

Docile comme un animal parfaitement dressé, docile comme si elle avait été conditionné. Silencieuse, le regard au plafond. Eira en oubliait les mains baladeuse, les souffles haletants des hommes qui ne se pouvait plus d'attendre. Il y en avait tellement. Elle ferma les yeux, le visage toujours imperceptible d'émotions. On aurait pu lui passer sur le corps avec un camion, elle n'aurait pas plus montrer de douleur, d'inconfort ou de peur. Son corps frissonnait naturellement de froid. Être dénuder dans une pièce aussi froide n'aidait pas à garder la chaleur naturelle du corps. La jeune femme, toujours les yeux fermés oublia les sensations physiques de son corps pour aller se perdre dans le monde immatérielle des souvenirs. Le premier et le seul qui atteignait son esprit, c'était le baiser chaud de Ghost. Il l'emplissait d'une chaleur réconfortante. Cependant ce fut perturbé par des paroles près de son visage. Un autre souffle chaud qui n'était en rien rassurant. Eira ouvrit les yeux, le visage toujours figé dans sa neutralité et écouta son père. Elle allait avoir chaud, ça elle en avait aucun doute.

Malheureusement pour son géniteur et les quatre autres imbéciles près à se satisfaire, une explosion eut lieu. Ils reculèrent bien vite de sur elle. Quant à elle, elle s'étouffa un peu, la fumé obstruait ses voies respiratoires. Peu de temps après, on vint près d'elle. C'était Amy qui lui mettait un masque et de quoi la couvrir un peu. La jeune femme ne dit rien et attendit. La soeur de Stephane lui dit qu'elle ne pouvait pas la détacher sans tirer sur les menottes. Elle lui donna quelques instructions qu'elle suivit à la lettre en lui faisant un signe de tête en guise de Go. Une fois libérer, Eira se mit à couvert avec la femme qui venait de la sortir de là, le temps que la tempête passe. Elle lui dit que son père ne s'en tirerait pas comme ça. Sans émotion, elle haussa les épaules. Elle avait déjà ses propres idées en tête. Néanmoins un brin curieuse, elle jeta un coup d'oeil pour voir que Stephane était là avec Huge et que Jess était avec eux. Elle remarqua une porte s'ouvrir. C'était le Sergent, elle aurait pu y mettre sa main au feu. Quand le capitaine et le second partit à sa poursuite, Willow vint à leur rencontre retirant son masque. Miss Blacks fit de même, restant assise, les yeux perdus dans le vide. La cousine de Ghost lui tendit ses vêtements, qu'elle prit toujours en silence en se rhabillant en vitesse. Une fois habillé, elle se leva sur pied, prit ses bandages et ré-emprisonna ses mains dans une position de combat, écoutant distraitement ce que Jessica disait. Ils l'avaient appris au dernier moment. Elle s'excusa, elle aussi de n'avoir pu arriver plus tôt. Elle lui mentionna également que Stephane et Huge était à la poursuite de son père et qu'elle pourrait avoir sa revanche.

Eira ne dit rien et fouilla les cadavres, récupérant couteau, armes tranchantes et autres qui pouvait lui être utile. Pieds nues, elle ne se gênait pas de piller sur les corps inerte, faisant craquer des os au passage. Une fois plutôt bien armée, elle revint vers Jess et Amy.

C'est bon, vous en faites pas pour moi. Faites-vous en pour le Général. Il est pas fort... Je l'ai laissé plus loin avec l'autre membre BSAA qu'ils n'ont pas flushé dans la salle de "torture". Il est assez mal en point. Un coude détruit, une marque au fer rouge et une coupure au visage. Tristement, aucune émotion de sortait de la bouche d'Eira. Ce n'était que des mots qui s'enchaînaient. Je sais pas pour vous, mais moi... j'ai des trucs à réglé et suivre les ordres, c'est pas dans mes habitudes.

Sur ses paroles, elle fit un signe de tête aux filles et à Moussa avant de prendre la même porte qu'avait emprunté Stephane, Huge et son géniteur. Elle avait besoin de se réchauffer, alors elle partit au pas de courses, avec une seule idée en tête, s'amuser un peu à son tour. Elle parcourait donc les couloirs, pieds nus en suivant son intuition. Sans oublier les pas de courses desquels elle se rapprochait. À en juger le bruit, deux ou trois personnes. Au lieu de suivre directement le bruit, elle prit un "raccourci" qui lui permettrait sans doute de recroiser le fuyard. Les complexes se ressemblaient tous, c'était indiscutable. Comme Eira l'avait prévu, elle se retrouva à une intersection où elle put entrevoir son père vite fait. Plaquer contre le mur, elle attendit qu'il arrive à sa hauteur avant d'arrêter sa course d'un violent coup à sens contraire de sa course sur sa poitrine. L'effet fut plutôt concluant, il tomba sur le dos. Couteau en main, elle l'observait sans un mot.

À mon tour de jouer maintenant Papa chéri...

Elle avait un ton de voix enfantin, mais en rien amical. Cruel et psychopathe était plutôt le mot. Elle attendait que le Sergent nu se relève. Elle avait envie de jouer et elle le méritait. Tant pis pour Huge et Stephane qui allait y assister et sans doute Amy et Jessica qui l'avait suivit. La jeune femme en avait bien besoin, depuis le temps qu'elle rêvait. Campé sur ses pieds, les cheveux lousses, elle avait un étrange sourire dessiné sur les lèvres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Huge MacTavish

avatar

Nombre de messages : 76
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 37
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 16:06

Bon, entré... maintenant sortie aux trousses du Sergent Blacks pendant que Jessica et Amy s'occupait d'eira. Stephane avait foncer en premier, j'allais pas le laisser partir tout seul. Je me suis mis aussitot a sa poursuite en disant a Jess de rester avec les deux filles. Naturellement ce n'était pas une tache facile.. il était a poil.. sans vêtement... qui courait plus vite que nous avec nos équipements mais notre cardio était très semblabe malgré l'équipement sur le dos.. on voulait pas l'habimer. Je crois même que Stephane voulait faire en sorte que Eira puisse se venger.. du moins. C'est ce que je compris quand JEssica s'excusa de notre retard pour Eira.. mon but ultime était désormais d'attraper le Sergent Blacks qui courait comme si sa vie en dépendait.. quoi que s'était relativement le cas

Poursuivant notre sujet j'entendis Amy essayer de retenir Eira et Jess dire a Moussa de nous suivre. Semblerait-il que Eira s'était mise a notre poursuite également après nous avoir dis ce qui s'était passé avec le Général.. l'ennuie est qu'on ne sait pas ou ils sont dans le complexe. Notre oeil éléctronique avait décidé de laisser son poste pour aller magasiner un chiot. Elle aurait pu aller le faire plutard non?!?! m'Enfin

On poursuivis notre trajet dans les corridors désert.. décidément il faut croire que l'infection ne fessait pas réellement rage dans le complexe. Ils était plutot très bien tenu... dans les salle approprié. Je pouvais que me dire qu'ils allaient arriver dans notre chemin de retour

Parlant de chemin de retour dans notre poursuite je donna notre position a l'équipe 75 TaskForce qui n'avaient aucune idée de tout ce que nous venions d'apprendre. Je leur demanda ils en étaient ou et ils étaient prêt a partir eux. En route vers les équipements de plonger... dans notre cas bah il faut croire qu'on allait utiliser les sous marins du complexe pour sortir d'ici.. des vraix plans pour que Eira, le Général et l'agent BSAA ne survivent pas la remonter dans l'eau... mais nous avions encore des travaux a faire. La seconde équipe du TaskForce elle, ils devaient simplement sécurisé un échantillons du virus et un anti virus puis repartir au plus vite. Sécurisé et neutraliser le reste..

Bref dans notre poursuite le Sergent s'était tourner dans un corridor ou quelqu'un était a l'autre bout. on continua notre poursuite jusqu'à temps que Eira face tomber son père au sol... on s'arrêta notre poursuite en gardant nos armes prêt pour intervenir au cas ou mais moi ainsi que mon second officier ne dis rien.é Masque a gaz retiré on observais la scène dans le silence pendant que le Sergent, sonnée du coup qu'il avait reçu observait sa fille.. dur aux idées cochonnes qu'il avait eu et avait encore, il rampais sur le sol froid pour s'éloigner de son enfant en disant


Allons allons... Eira... nous ne pouvons pas en parler?... tu vas bien.. tu es en forme.. tu es une fille brillante... intéligeante... tu n'as pas besoin d'agir de même avec moi.. hmm?.. je peux au moins minimalement aller me d'habiller

Dit-il en essayant de trouver une sortie du regard.. mais négatif. Amy et Jess venaient d'arriver pour couvrir la dernière sortie, je rangea mon arme en l'Attachant sur mon ventre pour dire a le jeune fille, d'un ton plutot sérieux.. étant donnée que j'étais encore en mode ''Mission''

Notre objectif est atteint dans le complexe. On est pas presser, prend ton temps avec lui. Dis nous juste ou sont le Général ainsi que l'Agent BSAA questions que nous repartions par la suite

l'idée était d'aller chercher le Général et l'Agent BSAA pendant qu'elle torturerait son père ou l'éliminerait totalement. Je marmonna par la suite a Stephane comme quoi il pouvait rester avec Eira. Lui et Amy pendant que j'étais pour aller chercher le Général avec Jessica et Moussa après qu'on se soit fait dire ou il était
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 18:25

Poursuite avec Huge, Je voulais attraper le Sergent mais pas question de lui tiré dessus. Eira voulait très fort probablement s'en charger elle même de l'homme en question. J'avais même ranger mon arme pour la poursuite. Pas la peine de s'encombré les mains en plus hm? Je courais a tout allure au travers du complexe contre le nudiste qui se sauvait de moi. Il ne me connaissait pas encore, ou du moins... ne me reconnaissait pas encore, mais sa viendra. J'avais pas mon visage cacher, mais le même habit que celui que j'avais du utiliser durant le génocide. On avait toujours eu la même veste tactique et équipement, peut importe les situations qu'on avait du affronter

Puis éventuellement en tournant le corridor je remarqua une personne plus loin. Nu pied? Qui frappa le Sergent, on commença a ralentir en restant prêt de la scène au cas ou le père d'eira aurait le dessus.. ce que je doutais mais le tout pouvais être très possible malgré tout.. Il recullait en ce cherchant une sortie de sa situation. Moi et Huge bloquait un extrêmité du corridor, et aux pas de course, Jessica et Amy venait de nous rejoindre. Il demanda permission à Eira de minimalement se s'habiller. Je demeura muet. A partir de maintenant s'était celle que j'avais un faible pour elle, qui menait le jeux. On servait juste de barrière pour empêcher le Sergent de s'enfuire.

Huge demanda a Eira ou était le Général, après avoir dit que nous avions remplis notre mandat ici et qu'elle pouvait se venger comme elle le souhaitait. Je demeura silencieux. Lorsque la jeune fille avait donner sa réponses a l'équipe elle se sépara en deux pour aller chercher le Général et l'agent BSAA. Entre temps moi je garda mes mains croisé sur mon torse. Le niveau de menace que le Sergent représentait était plutot faible. Visiblement il n'avait pas d'arme fatal en main.. pas la peine de s'inquieté qu'il sorte un couteau ou un fusil contre Eira.. Entre temps pendant que la réunion de famille roulait une télévision apparu sur le mur. C'était Martin qui nous avait finalement trouver


Eira, il n'en vos pas la peine. Ne le tue pas

Naturellement il s'agissait de parole pour essayer de faire en sorte de convaincre la jeune fille de ne pas tuer le Sergent a poil devant elle. Je fis un signe de tête à ma soeur en me retournant devant la télévision

A faire une apparition de même, j'ose imaginer que vous pouvez nous entendre hmm?

Mon ton de voie était plutot autoritaire envers MArtin qui regardait sa camera d'un regard froid. Je poursuivis en disant

Depuis quand les compagnies terroriste, Umbrella et Tricell porte attention a leur officier? Il est a nu et n'a pas été en mesure de se sortir de son pétrin. La décision revient à Eira. et non a vous, monsieur!

En d'autre mot ce que je lui disais était totalement pour le faire taire plus que d'autre chose et qu'il n'essaye pas de dissuadé Eira, même si j'avais des doutes que sa allait marcher, de tuer son père. Il reprit en me disant

Que trouve tu en cette fille? Ghost? tu n'es qu'un soldat qui obéie aux ordres et tu ne comprendras jamais ce qu'est l'amitier et la famille.Tout ce que tu peux faire est d'obéir et éliminer sans poser de questions, un vrai fantome Ghost

Sachez, monsieurs, que je sais, ce qu'est une famille et des amis. Nous arrêtons de poser des questions quand on apprend que des barbares, s'en sont prit aux personnes qui nous son le plus chère. Les apportants sous l'eau a 200pieds de la surface de la terre.. en leur fessant vivre des cauchemars presque oublier avec le temps la on est aggressifs

Le chef du complexe continuait d'avoir son allure sérieux en me regardait pendant que je fessait de même. En fait, il observa Eira, Moi, Sergent Blacks et ma soeur avant de vouloir répondre. Je repris en disant

Et prend en note. monsieurs et vous ferriez mieux de faire parvenir cette note a Umbrella avant que je vous trouve dans le complexe. Ceux qui s'en prend à ma famille, mes amies, ceux que j'aime.. vont tous le regretter, je vous trouverais, vous traquerais, et vous éliminerait. Si vous retoucher a un cheveux d'Eira. C'est claire?

J'avais commencer a parler en ce qui concernait ma famille Général. Ceux qui oserait y toucher je les éliminerais tous, mais en terminant ma phrase, inconsciement j'avais juste visé Eira, ceux qui y touchait... mon ton de voix était plutot bas. Amy s'arrangeait pour faire en sorte que le Sergent ne soit pas violent pendant que Eira ''S'amusait'' avec lui. Je m'attendais pas nécéssairement a ce qu'ils aient entendu ce que je venais de dire a Martin. Mais c'était une promesse

Commence a faire tes prières monsieurs. Après le Sergent, you're next. Et après, je trouverais MacMillan pour avoir fait venir mon oncle et Eira dans l'eau

Encore une fois il s'apprêta à répondre mais juste avant je tira de mon magnum dans la télévision. Conversation terminer, cependant j'avais encore mon regard noir au visage pendant que j'observais le Sergent Blacks qui essayais de trouver une façon de s'enfuire..
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 22:19

Observant son père de haut paniquer, elle ne pu que sourire à pleine dents. Voir la peur chez la personne qu'on déteste le plus, c'est tellement grisant. Papillotant des yeux en regardant l'homme qui avait illustré ses pires cauchemars, au sol, à sa merci, Eira calculait quoi faire, quoi dire et surtout, où il pouvait aller. Elle constata avec satisfaction qu'il ne pouvait aller nul part. Jessica, Amy ainsi que Moussa l'avait suivit. Les filles avaient essayé, mais sans grand succès de la retenir. Suivre les ordres n'était pas particulièrement l'un de ses talents. Nu comme un vers, l'homme fit l'éloge de son bourreau. Intelligente, brillante, en santé... Décidément, il était doué pour supplier. Le problème, c'est que la jeune femme n'écoutait pas. Elle avait tellement rêver à ce moment, que tous les scénarios qu'elle s'était fait en tête, elle ne savait lequel exécuter. Fébrile, Eira commença à s'impatienter en voyant qu'il demandait grâce de vêtements. Elle ne fit que lui répondre les trois règles qui avaient toujours été de mise à la maison.

Laisse-moi te rappeler les trois règles que j'ai toujours du respecter en ta présence. Règle numéro un papa... On ne pleure pas. Numéro deux, on de cri pas. Trois, on ne demande rien... C'est à ton tour de les honoré maintenant, tu ne crois pas ? dit-elle d'un ton enfantin qui se transforma en autorité d'un cou. Debout ! Maintenant !

Ses ordres étaient clairs, il n'y avait pas de place à la "désobéissance. Patiente, elle croisa les bras en levant les yeux vers MacTavish qui lui demanda où était le Général et l'autre membre BSAA. D'un ton neutre et froid, elle donna les instructions à partir de la salle où ils avaient fait sauté le mur.

Retourné à la porte blindé, de là prenez le couloir qui y fait face, ensuite à droite. Continuer tout droit jusqu'au troisième couloirs à gauche. Encore tout droit, ensuite à droite, puis encore a droite. Longe le couloir jusqu'au bout. À gauche, il y a un cul-de-sac et une porte. C'est là qu'ils sont.

En attente que son père se lève, elle regarda le capitaine d'équipe, Jessica et Moussa partir chercher le Général ainsi que l'autre membre BSAA. Lorsqu'ils eurent quitté les lieux, une voix familière et lassante se fit entendre. D'un air blasé, elle regarda la télé et Martin, sans pour autant écouter ce qu'il avait à dire. Eira roula des yeux pour reporter son attention sur le corps nu d'un homme apeuré à l'idée d'affronté sa propre fille, armée de couteau. Sans doute que malgré ce qu'il savait d'elle, il n'avait probablement aucune idée à quel point elle était dangereuse. D'un oreille distraite, elle écoutait la conversation entre Stephane et son ancien tuteur. Rien de bien pertinent à son avis, un bla bla dont elle pouvait aisément se passé. La jeune fille continuait de patienter. Elle n'était pas pressée. Elle avait attendu vingt ans, elle pouvait encore attendre quelques minutes de plus. De toute façon, la peur qu'il lui démontrait en valait largement la peine. Pas super attentive, Eira n'entendit pas Ghost se porté à sa défense en faisant des menaces. Ce qui la sortit de sa fixation sur son père, c'est le coup de feu qui fracassa la télévision. Elle haussa un sourcil en regardant son protecteur avant de hausser les épaules et d'en avoir assez d'attendre. Le regard froid et cruel, elle empoigna la nuque de son père pour le relever et le repousser quelques mètres devant elle.

Soldat un jour, soldat toujours, pas vrai daddy. On joue à ma manière cette fois...

Tout juste après avoir terminé sa phrase, le couteau qu'elle tenait fermement dans sa main droite se transforma en projectile et alla se ficher dans l'épaule du Sergent. Sans laisser plus de temps pour agir, Eira pris deux pas de courses avant de faire un superman punch sur la gueule de son géniteur. Rapide et fluide, elle prit le temps d'arracher le couteau de l'épaule et de lui balafré le visage.

Ça c'était pour le Général... dit-elle avant d'attaquer de nouveau et de lui asséner quelques coups de poings et coup de genoux au visage, pour ensuite lui lacéré le dos à l'aide du poignard. Ça c'était pour mon bon plaisir... Et ça c'est pour ma mère... La seule personne qui a eut le courage de se mettre en travers du chemin qui menait à ma chambre, avertit-elle avant de le bombarder de coup en lui brisant le bras droit et de lui démancher l'épaule gauche fracturant par la même occasion la clavicule.

La jeune femme s'écarta un peu de sa proie en s'accroupissant, loin d'avoir satisfait ses besoins de vengeance. Son regard, tantôt froid, devint penseur et triste. Sa mère, bien que son souvenir était loin, elle avait énormément souffert de son absence et sans vouloir l'avouer tout haut, elle en souffrait encore. Au bout d'un moment, elle se releva en regardant l'homme qu'elle était en train de brisé physiquement. Il ne lui restait qu'une chose à faire... Une seule, mais avant elle voulait savoir ce qu'il avait à dire, si bien sûr il le voulait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 10 Mai - 23:07

J'avais eu une conversation relativement salé avec l'ancien tuteur d'Eira. concernant justement la jeune demoiselle. Il m'indiquait que je devais pas lui faire confiance, et en revenge je lui avais sortie qu'elle fessait partie de ma famille désormais, et que peut importe ce qui allait arriver. J'allais la protèger. Meme avec son orgueil de fille qui allait prendre le dessus a plusieurs reprise, personne allait mettre sa main sur un seul de ses cheveux... puis je brisa la télévision a la fin de ma convo... du moins il allait en rajouter mais je m'Attendais déjà a potentiellement savoir ce qu'il allait me sortir. CE qui implique que! j'étais pas intéresser de l'Entendre.

Eira cependant m'avait lancé un regard du genre ''hein'' en arquant un sourcis, mais moi j'étais toujours dans un mood de militaire. JE garda la même expression au visage mais j'Eus un léger sourir en coin avant de lui faire un geste de tête négatif de sorte a comprendre qu'il n'Y avait rien de super important. Je garda mes bras croisé pendant que le Sergent tentait de trouver une façon de sortir de sa situation. Moi ainsi que ma soeur nous nous regardions quelque fois. Pour surveiller les arrières de l'autre. Nous étions quand même face a face a environs une 20aines de metres l'un de l'autre. Avec Eira qui était au milieu entrain de jouer comme une chatte qui venait d'Attraper sa souris

Le Sergent de se faire raconter ce qu'il avait ordonner comme règle dans sa demeure étant soul lui tentait toujours de calmer Eira qui venait de lui dire d'honoré ses propre règlement. Il me regarda a une reprise en disant


Calmer ma fille. Part pitier!

Je ne répondit pas. Décidément il avait perdu le contrôle d'Eira. Je garda un allure professionnel malgré ce que je fessais était passablement sadique.. laisser un homme se faire torturer... mais si sa n'avait pas été d'eira j'aurais sans doute agis a sa place.. et le Général le savait que j'allais agire de la sorte

Bref il s'était fait demander d'être debout.. appeuré... on avait évaluer le risque qu'il tente de prendre la fuite mais s'étair a zéro. l'homme tremblait légèrement de peur... et de froid par la même occasion. Peut-être allait-il tenter de s'enfuire?... potentiellement que oui.. mais Eira lui fit vite comprendre qu'il n'allait nulpart en lui lançant le poignard qu'elle avait ramasser d'un soldat au sol sur son père... donnant même pas le temps a ce dernier de le sortir de son corps elle le tapocha en sortant le couteau par le fais même. Il relâchait des cries de douleurs masculin. d'une voie grave... on ne broncha pas d'un poile.. moi et ma soeur. J'entendis par le fais même au travers de ma radio que l'autre morceau de notre équipe avaient de se faire brisé la clavicule, le bras droit et démanteler l'épaule gauche.. il tomba au sol pendant que Eira prenait du recule encore entrain de supplier sa fille de le laisser tranquille... il se retournaa vers cette fois ci après s'être bien rendu compte que Eira ne lâcherait pas prise, et que je comptais rien faire


C'est contre le code des militaires! Laissez un collègue se faire attaquer et ne rien faire! Bougez votre derrière bon sang!!!

Je ne dis rien aux propos du soldat qui essayait d'avoir de l'Aide venant des forces spéciale alors qu'il était notre propre adversaire. Ma soeur eu un sourir amuser en répondant doucement au soldat en question

J'ai échappé mon crayon et remarquer que mon soulier était détacher

La phrase que ma soeur sortie me fis sortir un léger rire amuser. C'était pas le genre de personne a agir de la sorte avec le monde. MAis décidément.. Amy était remplie de surprise. le Sergent Blacks tentait de se redresser avec plein de peine et misaire, en observant sa fille droit dans les yeux de son regard inquiet et d'une voie tremblante, il lui dit

Okay okay! J'aurais pas du te toucher, je m'en excuses! j'aurais pas du te faire de mal! Mais tu sais a quel point ma dernière mission militaire ma détruit!! Je n'avais pas le contrôle sur mes agissements!.. par pitier! ne me tue pas, je te laisserais en paix! je te le jure!...

Je roula les yeux. sa dernière mission? S'était sans doute le Génocide quand il avait agit comme casque bleu.. on avait vécu la même mission mais nous s'était plus violent et il agissait de même? Décidément la force que Eira avait ne venait certainement pas de son père. D'ailleurs... d'ou venait-elle?.. qu'avait-elle en commun avec son père?... il reprit en prenant ce qui venait d'arriver au Général

Et le Général.. s'il m'avait apporter le bon soutient en revenant de cette mission.. j'aurais pas tourner comme je l'ai été!.. c'est sa faute! Pourquoi faut que tu t'en prend a moi? Je suis une victime aussi chér... Eira.. C'est un espèce de psychopathe qui a envoyer des soldats en ligne médiatrice pour faire en sorte que la guerre s'arrête.. plusieurs on périe par sa faute! Il s'est foutu de nous tous! Personne n'est valide à ses yeux!

Il voulait naturellement qu'elle tourne son attention sur le Général, et le mettre en faute pour ses agiissement contre sa propre fille. Sa dernière phrase avait été dite avec le plus de force possible.. bien qu'il ne lui en restiat pas énormément.. il attendis donc de voir si sa fille allait l'épargnier. Je garda les bras croisé en disant rien concernant le Général..
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Ven 11 Mai - 13:39

Prenant du recule un peu mélancolique, elle regardait son père sans jamais écouter ce qu'il disait. Peu lui importait, il s'était plein et avait lâcher quelques cris. Pas droit de crier, mais Eira était plus clémente que son père l'avait été. Pourquoi ? Probablement parce qu'elle savait la fin qui l'attendait. Elle lui réservait la mort, elle se le promettait depuis tellement d'années. Depuis que la jeune femme savait tuer, c'est-à-dire, vers l'âge de 14-15 ans qu'elle attendait ce moment. Moment qu'elle tenait dans ses mains, là, juste là... Le coeur battant à toute allure, elle regardait son père paniquer et plaider sa cause. Il reprocha à Stephane et Amy de ne rien faire, c'était contre le code militaire et bla bla bla... Rien de bien pertinent pour la jeune femme, mais quand même intéressant à voir. La réponse d'Amy fasse à la non réaction des membres de la TaskForce surpris la jeune femme. Cette famille était étonnante. Toujours de marbre, Eira écouta les pitoyables excuses que son géniteur lui dis. Il était désolé, il n'aurait pas du la toucher, etc. Le problème, c'est que ça ne fit que la mettre plus en colère. Les traits de son visage devinrent dures, froids et plus cruels que jamais. Les dents serrés elle toisait son pire cauchemar. Elle le laissa plaider sa cause encore et encore avant d'en avoir assez. Les yeux plein d'eau de colère, de fatigue et de haine accumulé, la jeune femme se retenait encore un peu.

J'avais à peine trois ans quand t'as commencé. TROIS ANS ! Je n'étais même pas en âge de pensé, ni de comprendre ! Je n'avais aucune idée de ce qu'étais l'armée ni quoi que ce soit ! Alors ne mets pas la cause de tes agissements sur le Général. C'était à toi de te bouger un peu au lieu de boire toute la journée ! T'as préféré tuer ma mère à petit feu, jusqu'à ce qu'elle en ait assez et qu'elle en finisse... dit-elle la voix basse, les yeux baissés au sol. Elle avait compris... mais ne m'a pas amené avec elle... sur ses mots une larme tomba directement au sol, sans glisser sur sa joue. Elle releva ses yeux sur l'homme nu et meurtri. Ce qui est fait est fait, pas vrai ? Et on ne peut rien y changer, right ? À chacun son prix à payer alors...

Eira fixa son père droit dans les yeux, plus de larmes, ni rien que de la colère. Ses membres tremblaient tellement elle se contenait. Le poignard toujours en mains, elle le fit glisser habilement entre ses doigts en souriant tristement. Sans prévenir elle se rua sur son père une dernière fois. Elle l'adossa au mur, une main lui tenant fermement la gorge. Tandis qu'elle fit glisser son couteau le long du sternum avant d'aller au niveau du diaphragme. Lentement, elle lui enfonça dans le corps, mais pas trop loin, elle ne devait pas le tuer, pas tout de suite. Elle fit une entaille assez profonde et large pour qu'une main, aussi petite que la sienne puisse s'y faufiler. La jeune femme laissa tomber le couteau et plongea sa main droite dans le corps vieux et tremblant de son père agonisant lentement. Elle colla son front contre celui de l'homme qu'elle tenait à sa merci.

Il y a une chose que tu m'as arraché, quand je n'étais même pas en âge de comprendre... C'est mon tour maintenant...

Miss Blacks remonta sa main le long de l'os à tâtons pour finalement rejoindre un organe qui battait à toute vitesse. Eira le saisit, obstruant ainsi le rythme qu'il avait établit. Au bout de quelques secondes, elle commença à retirer sa main toujours en gardant son emprise sur le coeur de l'homme. Puis, par elle ne sait quelle force, elle l'arracha d'un coup, en s'éloignant de quelques pas de son père, maintenant mort. Tremblante, elle jeta un oeil à ce qui était désormais inerte dans sa main ensanglantée. Troublé par son geste et à la fois heureuse que ce soit fait, elle lâcha l'organe mort et se laissa tombé au sol en riant. Euphorique que ce soit terminé, elle se couvrit le visage de ses mains, souillant sa peau de sang. Avec du recule, elle se rendait compte que ça ne changeait rien. Sa douleur était toujours aussi vive, aussi présente. Elle passa d'un état à l'autre rapidement. Eira ramena ses genoux contre sa poitrine et entoura ses jambes de ses bras. Plaçant son front sur ses genoux, elle hurla un bon coup pour finalement se mettre à pleurer. Simplement pleurer, que ce soit de douleur, de fatigue, ou n'importe quelles raisons que se fut. Elle laissa les larmes glisser le long de ses joues, sans donner l'impression qu'elles arrêteraient un jour. Tremblante, elle n'osa même pas regarder Stephane ou Amy, elle ne faisait que fixer le sol.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Ven 11 Mai - 21:25

Naturellement la situation ne tournait pas autour de nous. Moi et Amy étions donc silencieux aux extrêmité d'Eira et son père pendant qu'ils ''Jouaient'' ensemble.. le père avait essayer de trouver une façon pour qu'on intervient mais sans rien... rien n'avait fonctionner, il voyait bien que la jeune demoiselle en avait long a dire pour se venger de tous ce qu'il lui avait fait. Le nudiste tentait toujours aussi bien que mal de se déprendre de cette situation, mais il voyait bien qu'il n'Avait aucune chance. Je remarqua et entendi Eira pleuré pendant qu'elle parlait. Elle versait des larmes mais pas au point de ne plus être compréhensible. Elle reprochait les agissements de son père depuis qu'elle était tout petite.. et tout

Bref la situation empirait pour le Sergent. Je me sentais mal pour Eira mais mon expression facial ne disait rien. J'avais mon allure professionel qui s'était forger et endurcie depuis 23 ans dans le métier qui avait pris le dessus. Mais intérieurement je me sentais vraiment pas bien pour Eira. En apprenant tout ce qu'elle disait et reprochait a son père

Éventuellement le coup final arriva. Elle empogna son père par la gorge pour utiliser son autre main et lui ouvrir le ventre. Naturellement s'était visible que le père voulait agir. Mais il était trop amocher. Je baissa donc mes bras croisé pour qu'ils tombent sur mes armes de poings au niveau de mes cuisses. En observant la scène. J'Avais l'impression d'assister a une film d'horreur que le meurtrier prenait le temps qu'il voulait pour tuer sa victime... puis éventuellement elle plongait sa main dans le ventre de son père. Cherchant son coeur.. la scène devenait de plus en plus ''Grosse'' mais bon. Pas plus d'émotion pour autant. Je demeura professionnel en tout temps. Entre temps dans mon oreillette j'Appris qu'ils avaient trouver le Général et l'Agent BSAA. qu'ils étaient sur le point de revenir nous rejoindre. Je ne dis pas un mot

Après la mort de son père Eira nous évitait, moi et Amy. Elle s'était mise en boule pour hurler un bon coup. Huge me demandait si tout était correcte par radio


Everything's fine. Sergent Blacks's dead..

Dis-je en m'approchant lentement et doucement de la jeune demoiselle avec la main remplie de sang qui pleurait au sol... une fois arriver prêt de elle je détacha mon automatique de mon ventre pour le laisser pendre dans mon dos avant de me mettre a son niveau, un genou au sol pour tranquillement la prendre dans mes bras. Je garda la jeune femme prêt de moi en murmurant

C'est finit. Il est partie, et cette fois ci, pour de bon

Avais-je sortie en continuant de serrer la jeune fille dans mes bras, question de lui offrir une certaine zone de confort physique et potentiellement émotionnel aussi. J'attendais de voir une quelconque réaction venant de la jeune demoiselle, mais je lâchais pas prise. Mon emprise sur elle n'était pas ultra forte mais pas non plus légerte. JE voulais qu'elle se sente bien, qu'elle sache que j'étais autour et qu'elle essaye d'oublier le cauchemar qu'elle venait de vivre

Tu as fais ce que tu devais faire. Il n'y a rien a rajouter a ce sujet, il a eu ce qu'il désirait

Faut dire aussi que j'avais jamais été super fort sur la justice normal.. mais s'était un bon début étant donnée qu'il s'agissait quand même d'un certain contrôle.. mais les punitions accordé aux personnes comme le Sergent Blacks n'étaient pas asser severt a mon gout... m'Enfin, je demeura prêt de la jeune femme en la gardant dans mes bras. Prêt a réagir au cas ou elle tenterait de me repousser de force ou quelque chose du genre. Pendant que Amy continuait de surveiller les environs. Elle s'était cependant rapprocher de nous mais se voyait mal prendre Eira dans ses bras aussi.. chose compréhensible... surtout qu'il s'agissait quand même du kick à son frère... s'était donc pas nécéssairement son travail de faire sa à ses yeux
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Dim 13 Mai - 17:21

Pleurer en boule ne lui faisait ni bien, ni mal. Elle avait mal, c'est tout. Tremblante d'émotions, Eira sursauta quand elle sentit les bras de Stephane l'entourer. Malheureusement, elle se mit à paniquer. Étrangement, c'est comme si elle avait oublié que lui et sa soeur étaient présents. Le corps de la demoiselle se raidit sous l'étreinte, pourtant pleine de douceur, en tentant de l'éloigner d'elle. Au bout d'un moment, elle se calma, osant jeter un coup d'oeil à celui qui tentait de lui offrit un brin de sécurité. La première chose qui lui revint en tête fut le baiser, court, incertain, mais tellement plein de tendresse. La jeune femme inspira et expira un bon coup, toujours en laissant couler ses larmes. Elle n'arrivait plus à les contenir, ça faisait tellement longtemps qu'elle les retenait, il était temps qu'elles sortent. Les mots de réconfort que lui murmura Ghost firent leur effet. Eira ferma les yeux et s'agrippa à son protecteur. Elle le savait, elle savait qu'il allait être là pour venir la chercher. Bon, c'était un coup de chance, mais tout de même... Si elle avait été coincé avec son père, elle aurait sans doute mit fin à ses jours, comme il y pensait depuis qu'elle l'avait revu. Mais sachant qu'il n'était plus de ce monde, elle ne savait plus trop quoi faire. Elle avait mal, terriblement mal et ne manqua pas de le faire savoir à Stephane.

J'ai mal Ghost... j'ai tellement mal... dit-elle entre deux sanglots en s'accrochant un peu plus à l'homme qui lui faisait un câlin. Même si je l'ai tuer... ce qu'il m'a fait... ça... c'est pas quelque chose qui s'efface... Ça partira jamais... comme sur mon bras... j'ai pas l'impression que ça va partir de si tôt et ça me rend malade...

Elle faisait évidement référence à son bras ensanglanté par le liquide rouge et persistant de sa victime. Par la panique, la peur, la colère et la tristesse, Eira avait l'impression que même si elle le nettoyait mille fois, le sang serait toujours présent quand elle y jetterait un coup d'oeil. Comme un enfant, elle cacha son visage en posant sa tête sur son torse couvert par la veste tactique. Répugnée par son bras, elle le tenait loin d'eux. Elle devait le nettoyer ou le couvrir. Bref, simplement faire en sorte qu'elle ne le voit plus. La jeune femme avait oublié les traces sur son visage, de toute façon, elle ne les voyait pas.

Steph... murmura-t-elle tout bas avant de continuer sur le même ton. Ne me laisse plus seule avec un militaire s'il te plait... Fais simplement me laisser seule sans dire à personne que je suis là ou pas... Sa voix était suppliante et son regard triste et plein d'eau en était de même. Je suis pas la personne qui a eu le plus de chance dans sa vie alors s'il te plait, fais encore plus attention à ça qu'au reste... Même si t'aurais pas du m'embrasser... Fais plus attention à pas me laisser seule avec un militaire la prochaine fois... termina-t-elle avant de rester coller un moment encore.

La jeune femme fut parcouru d'un frisson de dégoût en reportant son regard sur son bras souillé de sang et de se remettre à paniquer un peu. Sans parler que, malgré l'étreinte et le réconfort que lui offrait Ghost, elle commençait à avoir froid, aux pieds surtout. Un dernier regard sur le cadavre de son père eut raison de son sang froid.

Je veux partir d'ici. Je veux m'en aller.. Je veux plus le voir ! Je veux plus voir mon bras ! Je veux sortir d'ici ! cria-t-elle le visage coller contre le soldat en s'agrippant à Stephane et en pleurant davantage.

Elle voulait se laver, dormir et ne plus repenser à cette journée. Elle voulait simplement sortir du complexe et se faire oublier par tout le monde. Passer pour morte, tout simplement. C'est ce qu'elle souhaitait. Elle n'avait plus rien à faire pour Umbrella, Tricell et compagnie. Eira avait fait sa part, maintenant, il ne restait qu'à quitter les lieux et ne plus y remettre les pieds pour un bon moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 14 Mai - 11:21

Je gardais Eira dans mes bras après l'avoir approcher question qu'Elle se sente le moindrement en sécurité et soutenu après ce qu'elle venais de vivre, je sentie les mains de la jeune demoiselle s'aggriper plus a moi après qu'elle aille sentie que j'étais la. Je ne dis pas un mot. Elle venait de vivre des expériences ma fois traumatisante, j'allais pas risquer de dire quelque chose de travers pour le moment.... elle me fit part qu'elle avait encore mal... j'eus un regard légèrement confus pardessus l'épaule de la jeune demoiselle quand elle avait utiliser mon nom au travail pour me dire sa. Ghost...elle pouvait utiliser Stephane et non ghost... puis ce qu'il lui avait fait ne partiras jamais... je ne dis rien... pris quelque instant avant de finalement me risquer a dire

Eira, tu peux m'appeler Stephane et non Ghost. Le complexe on s'est rendu compte que finalement trop de monde nous connaisses. Les nom de codes ont les utilise surtout dans les nouveaux complexes militaire. Et surtout que, malgré tout.. c'est quand même diriger par mon ancient entraineur... malheureusement, sans doute que le militaire restant qui a essayer de sauver le Sergent Blacks connait nos nom également

Je pris un moment de pause, je voulais qu'Elle commence a m'appeler Stephane et non Ghost... nom au travail... s'était effectivement dans certaine situation, comme Jonathan qui nous connaissais nos vrai nom mais nous croyaient tous mort depuis l'Australie avec Wesker... m'enfin, je repris par la suite en disant

Sa va prendre du temps. CE serait con de te le cacher... mais on va être la pour te soutenir et s'arranger pour que sa reste dans tes oubliettes.. mais le monstre en question est partie.. sa ne pourra pas et ne se reproduiras pas, ce genre de scénario.. je t'en fais la promesse

Bon c'était sous entendu que j'allais être autour ou prendre des meilleures dispositions pour aider ce que je venais d'avançer. J'étais pas en avance de dire qu'il allait rien avoir et ne rien faire... d'ailleurs elle me fit une autre demande. celle de ne plus la laisser seul. J'allais mettre le blame sur mon dos pour ce que le Général et Jess m'avaient proposer, je voulais pas les mettres dans le trouble non plus... elle voulait simplement que je garde le tout secret. Elle n'était pas doté de chance non plus.... quand elle me dit sa se fut très prêt de mon écouteur sur l'oreille... CE qui implique que, le Général entendit ce bout de phrase puis me répondit ce qui allait arriver en revenant, que je perdis pas une seconde a dire a Eira avec un sourir aux lèvres pendant qu'elle devait sans doute se demander ce qu'était les cries du genre ''WOUHOU!!'' dans mon oreillette(Seul chose qu'elle aurait pu entendre)

Aucune chance que je le dise a qui que se soit désormais de ta présence, mais de ce qu'on vient de m'Annonçer, en repartant d'ici on ne retourne pas sur le porte avion. Le nouvelle environnement que tu vas voir, tu devrais l'aimer beaucoup plus que les cabines du gros monstres d'acier

J'avais prononcer ''gros monstre d'acier'' avec un petit rire amuser, je me rappelais qu'elle avait sortie une phrase semblabe pour décrire le porte avion. Je demeura silencieux par la suite... toujours en gardant la jeune demoiselle dans mes bras... d'ailleurs... malheur pour moi et sans doute inconsciement pour Eira, mon équipe avait entendu que j'avais embrasser la jeune demoiselle. Amy et Jess surtout eut des réactions à la '' What The!?!?!? et il ne nous l'as pas dis?!?'' Finalement sa promettait une chicanne venant de ma cousine et ma soeur une fois seul a seul. Ensuite je me fis ordonner de partir des lieux. Elle voulait plus être ici et c'était parfaitement compréhensible

On y vas...

Je me fis en même temps donner les directives de sortie par Sarah qui avait infiltré le complexe avec maintenant le chiot sur ses genoux. Elle nous dit que l'alarme d'évacuation n'avait pas sonner encore. Il devait avoir des capsules de sauvetages pas trop loin... Huge me donna les directives par la suite pendant que je me redressais et que j'aida la jeune demoiselle avec son bras ensanglanté à se lever... quand on entendit dans les corridores

Je suis ici.... je vais vous trouvez... venez a moi... je suis ici... je vais vous trouver.... venez a moi...

Bref la phrase se répètait de manière à faire peur.. je relâcha une main de la jeune demoiselle en aggripant mon désert eagle sur ma cuisse gauche. Amy en avait fais pareil mais avec son automatique en recullant devant nous jusqu'à temps qu'on vois qui parlait... un Scagdead qui venait d'arriver... grosse bestiole pas super jolie.... qui nous avait naturellement trouver.. elle s'envenait en courant. Désert eagle en main, gardant Eira prêt de moi... en même temps bah on était tomber en sandwitch... un silement se fit entendre derrière nous. Je me retourna lentement en espèrant avoir tord... mais quand je vis le Gatling Gun tourner je n'Eus qu'une réaction

Gatling!!

Je repoussa Eira avec moi a couvert dans un cadre de porte fermer. Naturellement.. faut compliquer les choses... et le monstre en question avait prit tout le coup du Gatling Gun dans la tronche

Vous n'auriez pas du le tuer! Pourquoi l'Avez vous tuer! Vous ne sortirez pas d'ici vivant Commandos Américain! et Eira... s'il meurt! Vous mourrez aussi!

Chose certaine était qu'il avait l'avantage présentement... Gatling gun avec beaucoup trop de balle.. qui couvrait le corridor en entier de son tire... nous empêchant de riposter...

MacTavish! we're taking fire! We need back up and we need it right now!
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 150
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 14 Mai - 22:02

On avait pourchasser Eira qui avait décidé de s'enfuire pour retrouver son père... on l'Avait retrouver avant qu'elle commence sa torture et nous avions encerclé la scène. Il était pas super bien placé le sergent Blacks. Sa me rendait triste de voir qu'un homme avec qui j'avais travailler indirectement était rendu de même. Ou avait agit de la sorte avec sa fille... m'enfin, il devait payer et j'étais persuadé que mon père tournerait un blind eye a se sujet si je lui en fessais la demande. Parlant de père mon Capitaine demanda à Eira ou il était avant qu'on aille le chercher en suivant les indications qui nous avait été donner. et effectivement, on tomba directement sur mon père et l'agent BSAA qui était avec lui. Automatiquement je me mis a m'occuper de ses blessures. Stabilisé les dommages question que sa n'empire pas d'avantage avant que Moussa ne l'aide a se lever avec l'aide de l'agent BSAA

Je me demandais si un jours vous étiez pour arriver

Dit mon père d'un ton de voie légèrement moqueur. Je ne puis m'empêcher de lui sauter au coup. Faut pas l'oublier... il s'agit quand même de mon père après tout.. L'agent BSAA se sentait honteuse de ce qui lui était arriver. Elle voulait au minimum aller chercher le dog tag du peureux qui avait été mis avec elle... donc elle nous écouta pas et partie. Mon père nous annonça qu'elle allait être correcte... qu'on devrait partir

TU peux tu te tenir correctement?

Oui oui, je vais juste faire du terrain avec mes hommes. Pour une fois, je veux pas etre une nuisance. Capitaine MAcTavish, vous diriger! C'est pas parce que je suis votre Général que je dirige maintenant. Compris?

Dit-il a nouveau a mon Capitaine d'unité. j'eus un sourir aux lèvres de voir que malgré son état et son bras dans un platrage improvisé que je lui avais fais. Mon père pouvait toujours gardé ses esprits intacte. Je sortie mon deuxieme désert eagle en disant

Dans se cas garde le prêt de toi, on sais jamais son ou nos adversaires ici.. même si le terrain semble drôlement désert... m'enfin.. je suis contente de voir que tu vas bien malgré tout

Puis je tandis une oreillette a Serge pour qu'il puisse communiqué avec nous. Ont entendit tous le criage d'Eira, on fut également un peu sonner, mais mon père assura Stephane que sa ne se reproduiras pas. On par a Saint-Jean en revenant et on, l'incluait aussi... j'étais super contente décidément, j'allais revoir Léo et Sarah pis les deux fatiguant chiend d'Amy toujours trop d'énergie.. mais ce que j'entendis par contre ne me plaisait pas vraiment. Ils se fessaient tiré dessus. Aussitot dit aussitot partie. On traversa les corridors rapidement pour retourner ou ils étaient... effectivement un Gatling gun.. seulement s'était un militaire qui savais ce qu'il fessait.. il nous avait vue venir.. aussitôt il s'était retourner en tirant vers nous.. merdouille.. il fessait des aller retour entre notre corridor et celui de Stephane, Amy et Eira... je frêna rapidement pour me mettre a couvert. JE sentais les balles frapper très prêt de moi

Hey Moussa, on affronte qui la pour le fun? Il sait manier un Gatling gun. On est 6-7 a l'affronté et personne n'est capable de tiré.. plaisant! d'ailleurs quelqu'un a une idée?

La solution idéal aurait été un cornershoot mais on en avait pas.. je pouvais voir les balles flyer prêt de moi comme s'il n'y avait pas de fin... finalement on était arriver en renfort pour rien..
Revenir en haut Aller en bas
Amy Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 2227
Âge Réel : 25
Localisation : A Montreal
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 32 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 14 Mai - 22:46

j'Avais répliquer au sergent Blacks une phrase que beaucoup de policier utilisait comme excuse bidon pour dire au juge qu'ils n'Avaient pas vue la battaille dans les cellules, pour dire que je ne l'aiderais pas contre sa fille... quand elle cherchait a se venger. Je demeura neutre et professionnel comme mon frère. Servent de barrière pour faire en sorte qu'il ne se sauve pas... Il avait finalement compris que son heur était venu. Il n'avait aucune chance de s'en sortir. La rage d'Eira était trop grosse pour faire en sorte qu'une lumière d'espoir puisse s'installer. ET ce, c'était visible en regardant la jeune demoiselle qui finit par éliminer son propre père et demeuré sur ses genous. Je ne dis pas un mot. La methode qu'elle avait employer était quelque peut.. dégeux mais bon, je me passa de tous commentaire

Stephane s'approcha de la jeune demoiselle tout tremblante pour la prendre dans ses bras. J'étais pas super loin de la scène non plus. Elle demanda à Stephane de plus jamais la laisser avec un militaire, elle n'était pas la fille la plus chanceuse...et surtout avec tout ce qu'elle venait de vivre.. s'était parfaitement compréhensible. Par contre... quelque chose vint attiré mon attention. CE qu'elle dit me fit perdre mon allure professionnel pour celui du ''HEIN?!??!?!!??!'' Quand elle mentionna que Stephane l'avait embrasser... PARDONS?!?! Je repris vite fais mes esprits avant d'être remarquer avec mes espressions de surprise... fallait qu'on cause, et bientot

Eventuellement un bruit en arrière vint attiré notre attention... mais s'était pas venant de notre équipe.. ce qui implique que mon arme était braquer sur le corridors... jusqu'à l'arriver d'une sorte de gros monstre vraiment graisseuse qui venait d'apparraitre... a non pas eux.... pensais-je vite.... mais un bruit avait attiré l'attention de Stephane... Gatling?!?!??!?? je me mis imédiatement a couvert. Je pouvais pas utiliser mon automatique... je sortie donc mon désert eagle mais il nous contenuait bien


Merde! j,aime pas sa être une souris prise dans mon trou parce que le Chat attend de l'Autre côté!

Tout cas chose certaine était que je pouvais pas demeuré la et attendre que mon cover brise... je mis donc le sac que je transportais sur mon dos, au sol... commencant a fouiller dedans.. rien de super bien utile... grenade?.. si je réussisais a faire fité une flashbang s'était finit... mais fallait que je trouve de quoi pour le distraire...

Eventuellement le restant de l'équipe était arriver... j'entendis Jess parler a Moussa qui nous informa qu'il s'agissait de Martin. Le dirigeant du complexe et supérieur du Sergent Blacks dans cette affaire... j'écoutais avec attention ce qu'il disait.. et naturellement notre barbare n'était pas de bonne humeur.. il continua de mitrailletter... je finis tomber sur une flashbang dans le sac au moment même ou Jess demanda comment on pouvait le distraire


Bah s'est simple, j'ai une Flashbang avec moi mais sa pourrait etre compliquer.. donc toi qui a aussi des boobies tu pourrais faire un flash. Je penses qu'il serait asser stunner pour qu'on neutralise son arme... et potentiellement lui. Tu en penses quoi?

Dis-je d'un ton moqueur a ma cousine qui me répondit ''Temps minute, je détache ma veste!'' j'Eus qu'un rire d'amusement pendant que j'Attendais le bon moment pour tiré ma flashbang... en essayant de regarder comment ce que Martin se déplacait avec son Gatling..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://echoes.forums-rpg.com/
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Lun 14 Mai - 23:43

Chose surprenante, Eira écouta tout ce que Stephane lui disait sans rechigner ou démontrer une baisse d'attention. C'était une attitude très rare chez elle qui n'en faisait normalement qu'à sa tête. Ce dernier lui demanda gentiment de ne pas l'appeler Ghost. Ce n'était pas nécessaire. Le problème, c'est qu'il était automatiquement associé à ce nom et non à "Stephane Leroux". C'était juste bizarre, mais il faudrait quand même qu'elle s'y habitue. La preuve qu'elle essayait, elle se promenait entre son prénom et son surnom de mission. Elle finirait par s'habituer. Entre temps, il la rassura encore et patiemment. La demoiselle avait un air perdu et inquiet, les joues ruisselantes de larmes. Elle évitait à tout prix son bras ou le corps nu et inerte de son père. Elle focussait un peu n'importe où à dire vrai. Bon d'abord, il y avait ce qu'il lui disait, plein de trucs rassurants et réconfortants, mais aussi sur son visage, ses yeux et sa bouche. Enfin, Stephane lui mentionna que ce ne serait pas chose facile que d'oublier ou plutôt, de passer par dessus, mais qu'il serait présent pour elle et qu'un tel scénario n'aurait plus lieu d'être. Pour toutes réponses, elle se serra davantage comme son protecteur en essuyant un peu ses larmes du revers de sa main qui n'était pas souillée de sang.

Miss Blacks eut un petit soulagement au visage en sachant qu'il ne retournerait pas sur le "monstre d'acier" comme avait si bien repris Ghost. Elle s'éloigna un peu en esquissant un un sourire en coin en l'entendant rire un peu. C'était tellement rassurant. Cependant le "Wouhouuu" qu'elle entendit sortir de l'oreillette de l'homme changea son expression qui se changea en interrogation, les sourcils froncés. Ses interrogations passèrent rapidement quand il lui dit qu'ils partaient de l'endroit. Eira se releva un peu chancelante en acceptant l'aide que Stephane lui proposait. Elle jeta un oeil à ses pieds, qu'elle fit bouger en constatant de nouveaux qu'elle n'avait pas de souliers. Oh well... Elle haussa les épaules avant de figer son visage incertaine si elle devait être surprise ou apeuré. Après tout, elle n'était armée que de plusieurs couteaux, sans plus. Rien qui ne pouvait réellement aidés contre ce qui approchait. Quand le membre de la TaskForce près d'elle attrapa son désert eagle à sa cuisse gauche, la main libre de la jeune femme en fit de même avec une arme blanche qu'elle avait récolté sur les cadavres de soldats un peu plus tôt. Son autre était fermement refermé sur celle de Ghost qui restait près d'elle. Malheureusement pour eux et Amy, ils n'étaient toujours pas au bout de leurs surprises. En effet, son ancien tuteur était derrière eux, un Gatling gun en main. Tous eurent la même réaction: se planquez dans un coin pour éviter les balles.

Sans dire un mot, elle se laissa entrainer par l'homme qui lui servait désormais de bouclier humain dans un cadre de porte. Eira ne voulait pas se plaindre, sauf que... Il était tellement près qu'elle ne put que rougir malgré les circonstances. Elle n'allait pas non plus le pousser au risque de le faire blesser. Donc une position compromettante, plus un danger que trop présent, la demoiselle ne pouvait que se contenter de subir et attendre. Sans oublier qu'elle était vêtue en civile, donc aucune protection. De quoi compliquer les chose pour Stephane qui lui servait littéralement de bouclier humain. Ce dernier demanda de l'aide et vite. Serré contre lui, elle le regarda en roulant des yeux en repensant à sa chance.

Je te l'ai dis... Je porte malheur... mentionna-t-elle en soupirant.

Retournant dans son silence en ne faisant que subir les assauts sans pouvoir riposter, elle entendit la conversation entre Amy et Jess. Miss Blacks regarda Ghost avec un air qui disait: "Mais c'est n'importe quoi ?! Dis-moi qu'elle fera pas ça..." La situation c'était décidément du n'importe quoi, il fallait une diversion, mais quoi, aucune idée. Peut-être que si elle parlait à Martin ? Sait-on jamais...

Stephane... faut une diversion right ? demanda-t-elle à voix basse, mais assez près pour que tous puisse entendre. Peut-être que si je parle... Ou j'en sais rien que si je lui demande de parler... Peut-être qu'il va arrêter ? Il me veut morte, on perd rien à essayer... Ça peut être suffisant pour qu'il cesse de tirer au moins une ou deux secondes, non ?

Elle pouvait le faire, bon après avoir parler, elle fut un peu déconcerté de la proximité qu'elle et Stephane avait. Après tout, elle pouvait sentir à nouveau son souffle sur son visage. Une chose qui la faisait rougir et qui lui rappelait leur baiser. Malgré tout, elle resta aussi près en le serrant un peu plus contre elle, de peur qu'il ne se prenne une balle. Le visage d'Eira demeura néanmoins sérieux, même si ses pommettes étaient teintés par la gêne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 15 Mai - 19:20

J'avais entendu le Gatling gun commencer a charger pour nous tiré dessus. Aussitot je traina Eira dans un cadrage de porte en la couvrant de mon corps, me transformant ainsi en bouclier humain pour pas que les balles ne l'atteingne. J'avais informer le restant de mon équipe que nous étions entrain de nous faire tiré dessus et ils étaient désormait en route. Eira m'avait dit que décidément elle portait malheur, je soupira décourager avant de plonger mon regard dans les yeux de la jeune demoiselle que je prenais en ''hotage'' en l'empêchant de bouger pour lui répondre

À ce que j'ai compris quand il a commencer a tiré. Il n'est pas après toi, mais après nous, faut dire que nous avons sans doute éliminer son bras droit en dehors de MacMillan et ruiné ses projet de relâcher le virus T-Abyss dans le globe. Donc laisse faire le ''Je porte malheur'' je n'en crois pas un mot, c'est claire? C'est après nous tous qu'il est. Pas juste toi bon!

Avais-je sortie d'un ton autoritaire comme si je chicannais Eira d'Avoir brisé un objet. Avant de reprendre un sourir amical et juste serrer plus fort la jeune demoiselle dans mes bras. Je voulais pas qu'elle se sente mal, mais je voulais pas non plus qu'elle se met le blâme dessus pour ce que MArtin fessait avec son Gatling gun. On étaient tous dans le même bateau. Il n'était pas question que se soit la faute d'Eira qu'il nous attaque avec une arme de destruction massive.. Et puis quelque secondes plutard Amy et JEss avaient recommencer a se dire des niaiseries au travers de nos radios. S'était plutot normal dans mon cas mais quand Eira entendit ce que Amy avait répliquer a ma cousine concernant faire un flash de ses seins elle m'envoya un regard vraiment croche

Ne t'inquiete pas. Elles sont toujours de même en mission. À s'attaquer sur des sujets pas rapports dans des moments critique comme celui la

Ensuite on apprit que Amy avait une flashbang de prête à se faire lancé. Je demeura silencieux.. fallait avoir une distraction. Eira me proposa qu'elle pouvait essayer de lui parler a distance.. mais on pouvait pas vraiment bouger de l'endroit ou nous étions... mais peut-être que si elle lui parlait.. il lâcherait son arme quelque seconde pour nous permettre d'agir. Je trouvais la situation facheuse et moi même j'avais un peu honte de rien pouvoir faire dans cette situation. Le seul point positif qu'il y avait était que les infecters ne pouvait pas nous approcher. MArtin les éliminait

Lui parler... bah..

Moussa et le Général par la suite me confirma que le tireur était le père adoptif de la femme que je tenais dans mes bras. Décidément s'était compliquer cette mission... mais elle avait sans doute le plus de chance de lui faire lâcher son arme ou qu'il arrête de tiré. Surtout qu'on avait pas vraiment tout la journée. L'équipe 75 avaient mis une bombe a retardement dans la base du complexe avant de partir... donc ouin..

Minute, c'est ton père adoptif? Décidément se complexe est drôlement bizard, mais tu es sans doute la seul personne ici qui puisse faire en sorte qu'il baisse sa garde et nous permettre d'Agir. te sent tu apte a essayer de lui faire baissé sa garde?

J'attendis une réponse venant d'Eira concernant ce que je venais de dire. Il semblerait que le tireur du Gatling avait beaucoup de munition.. il devait juste pas les tenirs sur lui mais a terre...m'enfin je repris en disant

Sauf qu'il faudrait pas que sa l'empire, essaye d'avoir une connection sur un bon moment si possible que tu as eu avec lui dans le passé, je te guiderais a partir de la. Compris?

J'attendis par la suite qu'elle me confirme qu'elle avait compris ce que je venais de lui dire avant de voir comment sa allait tourner cette situation

Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 15 Mai - 20:03

Après s'être fait pousser et couvrir dans un cadre de porte, Stephane la gronda. Il n'était pas question qu'elle prenne le blâme. Sauf quand même temps, elle avait raison d'y penser un peu, c'était son idiot de tuteur, slash père adoptif. Bref, rien qui était vraiment en leur avantage, surtout qu'il était armé d'un Gatling gun. Fâcheux comme situation et vraiment désagréable. La seule réaction qu'elle eut en se faisant gronder, c'est de le fixer d'un air blasé en roulant des yeux, sans pour autant écouter ses paroles, plus concentré à le garder près d'elle pour qu'il ne se prenne aucune balle. Quand il eut finit, il la serra. Eira se laissa faire avant de parler.

C'est bon ? T'as fini ? demanda-t-elle comme une adolescente avec un peu trop d'attitude en défaisant un peu son étreinte affectueuse. C'est pas le temps d'être trop affectueux je te ferai remarqué... lui dit-elle exaspérée.

Par la suite, il l'informa que c'était normal ce que sa soeur et sa cousine ce disait. La jeune femme eut un air de "d'accord" si tu le dis, en songeant intérieurement qu'elles étaient cinglées. Même si en y pensant bien comme il faut, elle l'était aussi. Regardant un peu partout, les joues rougies par leur proximité, elle attendait toujours que la tempête passe ou que son idée soit accepté. Après tout, c'était Martin, l'homme qui avait passer plus de temps avec elle que son père biologique maintenant mort. Il la connaissait, sans la connaître. En réalité, il n'avait connu que la petite fille silencieuse et le monstre de combat. Jamais comme étant une gentille demoiselle sans histoire. D'ailleurs, c'était la première à faire des crises de colère et à le montrer à tous. Ça n'avait jamais été un secret. Enfin, ça restait son papa adoptif là qui leur tirait dessus. Quand Stephane apprit que c'était le père de Miss Blacks, il en fut surpris. Encore une fois, elle roula des yeux en haussant les épaules, la tête accoté sur le mur derrière elle. Que pouvait-elle dire de plus, ça avait été son tuteur légal pendant plusieurs années. L'homme qui la protégeait lui demanda si elle était à l'aise avec l'idée de lui parler, mais surtout si elle s'en sentait capable, mais surtout de lui faire baisser sa garde sans faire empirer les choses.

Je n'aurais pas proposé l'idée sans savoir, au départ, qui c'était Stephane. Soyons logique, je nous ferais tuer si je ne le connaissais pas. Je te le dis tout de suite, j'ai jamais négocier, je suis la pire femme pour ça. Je n'ai aucun tact, je suis trop directe. Cependant, ça reste mon ancien tuteur, père adoptif, appelle ça comme tu veux. Et j'ai surement plus de chance que toi ou n'importe qui de ton équipe. Mais... j'ai aussi plus de chance de le mettre en colère que l'un de vous. Ça reste tristement une chance à prendre, parce que moi franchement passer ma vie dans un cadre de porte, c'est pas dans mes plans, termina-t-elle en faisant un clin d'oeil à Ghost avec un léger sourire.

Il lui donna un ou deux conseils. Le premier, focusser sur un bon moment. Ouin, ça allait être difficile, mais bon, en trouver un était essentiel si elle voulait capter son attention. Il l'a guiderait à partir de là... Ouin d'accord, mais fallait d'abord attirer son attention.

Un bon moment, il n'y en a pas des tonnes, mais j'en ai un ou deux... peut-être trois... Mais faut quand même que j'arrive à parler par-dessus son gatling gun... , dit-elle en réfléchissant, mordant sa lèvre inférieure. J'ai peut-être une idée, c'est pas super délicat comme idée de départ, mais ça peut fonctionner.

Elle inspira un bon coup, en comptant. Ses doigts pianotait sur le bras de Stephane. Elle cherchait un moment ou peut-être les tire ralentirait, mais non. Le rythme était constant, aucune variation n'était perceptible. Pas le choix, elle allait devoir siffler pour perturber son rythme.

Martin !? cria-t-elle sans qu'il ne perturbe son rythme de tire. Je déteste les hommes... dit-elle découragée en s'adressant à l'homme qui lui servait de bouclier. Je m'excuse d'avance pour tes oreilles dit Eira en donnant un coup de nez sur le menton de Ghost avant de mettre ses doigts à sa bouche pour siffler un bon coup. Martin ! Tu veux bien arrêté steplait !? Dad !? Je dois te parler !? Tu veux bien m'écouter deux secondes ?!

Ses yeux bleus levés au plafond, elle se concentrait sur le rythme et essayait de voir si elle entendrait parler son père adoptif ou pas. Elle avait besoin d'un peu de feetback, même s'il était mauvais, au moins en avoir un lui permettrait de savoir quoi faire. Oui oui, elle l'avait appelé "Dad". C'était moins affectueux que papa, elle ne l'avait jamais appeler comme tel de toute façon. Le "papa", elle l'avait toujours réservée pour l'homme qu'elle avait tuer. Dad, c'était pour Martin. Néanmoins, elle attendait gardant fermement Stephane contre elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 16 Mai - 18:52

Après avoir grondé Eira je l'avais serrer davantage dans mes bras pour y montré que j'étais pas totalement facher contre elle. En fait.. appart etre facher contre des adversaires ce n'était pas quelque chose qui m'arrivait souvent. m'enfin elle me repprocha que c'était pas le temps d'être affectueux... elle avait beau me le dire, j'avais pas vraiment d'autre choix que de me coller sur la jeune demoiselle pour évité de me faire tiré dessus.... j'haussa les épaules sans rien dire mais s'était claire dans ma tête que la fameuse petite phrase ''Bah... puisque je suis pris. Faut bien en profité'' avait traversé mon esprit

Puis elle me dit qu'elle connaissait les risques de parler, qu'elle n'aurait pas proposer l'idée si se n'était pas du fais qu'elle savait que si elle se plantait. Tout était finit... la suite de ce qu'elle me disais par contre ne me plaisait pas beaucoup. Je roula les yeux décourager quand elle m'Apprenait la triste vérité qu'elle n'avait jamais négocier et qu'elle était sans doute l'une des pires personnes pour sa, mais a la fois la seul qui avait un potentiel de chance


Décidément tu n'es pas rassurante Eira

Sortais-je a la jeune demoiselle sous un ton Moqueur avant qu'elle trouvait mes directives un peu compliquer.. elle n'avait pas d'idée comment s'y prendre... mais une petite lumière lui vint. Moi j'attendis patiament de voir ce qu'elle allait sortir. Elle prononça tout suite qu'elle n'aimait pas les hommes après avoir essayer d'attiré l'attention de martin. Déjà dans ma tête sa n'allait pas fonctionner. Elle s'excusa de me crier dans l'oreille par la suite

C'est bon, je vais survivre...

Avais-je sortie d'un sourir rassurant toujours en garant Eira dans mes bras pendant qu'elle criait la suite pour que MArtin la comprend. Dad? elle l'avait appeler Dad?... il fallait qu'elle lui parle... j'attendis et prêta l'oreille question de voir la réaction du tireur fou derrière nous... qui arrêta de tiré après avoir capté le ''J'aime pas les hommes!'' d'Eira. Une phrase quelque peu bidon mais confondante en même temps. Pourquoi elle avait lancé sa de même? m'enfin sa ne pris pas deux secondes que Amy avait lancé sa flashbang

Merde!

Son questionnemement venait de lui couté la vie.. il était maintenant aveuglé et ne savait pas qui était ou. Et qui allait lui tiré dessus. Sa pris quelque seconde que JEssica et Huge étaient sortie de leur cachette entrain de mitrailletter l'homme qui tomba a terre en laissant son Gatling Gun a ses côté. Je lâcha prise sur la jeune demoiselle que j'avais tenu dans mes bras pendant tout le scénario pour mieux observé la scène. Je laissa mon équipe s'approcher en premier avec leur armes a la main. Je dis par la suite a Eira

Tu n'as même pas eu besoin de négocier avec lui..

Dis-je en lui envoyant un clin d'oeil. Repris mon automatique mais demeura prêt de la jeune femme avant d'entendre la confirmation de la mort a Martin ou ce qu'il allait nous sortir comme menace
Revenir en haut Aller en bas
Jessica Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 150
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 36
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 16 Mai - 19:15

On était arriver en renfort mais sa n'Avais pas servie a grand chose. Ma cousine me proposa de faire un flash de mes seins pour aveuglé le tireur, j'eus qu'un rire en lui disant que je détachais ma veste tactique... j'observa le regard de Huge et de mon père décourager et je roula les yeux sans rien dire. Toujours dans mon coin j'attendais de voir combien de temps il allait tiré comme un fou sur nous... c'était difficile a dire.. Gatling... mais Eira eu une idée. L'idée en question était qu'elle! parle a MArtin. Père adoptif... sans doute que sa allait marcher... elle commença en disant qu'elle n'aimait pas les hommes. J'eus un rire après m'être dis que s'étaitt bizard comme façon de procéder mais d'un autre côté a devait savoir ce qu'elle fessait... puis elle voulait lui parler.. se pris quelque instant avant que Martin comprend ce qu'elle voulait dire mais trop tard. Amy avait déjà lancé sa flashbang sur l'homme en question et j'avais ouvert le feu avec Huge de mon automatique. l'homme en question tomba au sol. En m'approchant. M4A1 en main je le pointa vers le visage de Martin pendant que Huge déplaçait le Gatling

Merde... j'aurais.. Arg!

Encore vivant. Je suis surpris. Pourquoi as-tu fais venir mon père et Eira ici?

Si... si tu penses! Avoir le temps de te soucier de sa ma jolie!...

Bah je veux ma réponse, sinon je te laisse te vidé de ton sang et ta mort sera potentiellement très longues!

Avais-je sortie avant de pointé le code du soldat en question. Tirant une balle dans celui ci a bout portant. Le boude éclata. Mon pied était sur son torse également, je repointa mon automatique au visage du soldat sans prêter attention aux réaction de Huge et mon équipe

Alors?!

Avant.. avant de venir a la rencontre de Amy, Stephane et d'Eira.. je .... j'ai consommer un échantillons T-NE-A... vous... n'avez aucune chance contre moi..

Je pris deux pas de reculle.. en gardant mon arme pointé Moussa restait avec mon père. Huge restait prêt de moi. Virus T-NE-A? Virus T-Nemesis.. le A s'était quoi?

En quoi a rapport le virus T-NE-A? Virus T est connu de partout. Rajoute le NE pour Némésis... mais le A?

Accélérer!

Dit-il en commençant sa transformation tout suite... j'observa Huge quelque instant avec un petit air ''Euh,merde? avant que celui ci pointe le corridor d'ou nous venions pour nous dire qu'on partait au plus vite. Il pouvait etre en forme nemesis tant qu'il voulait.. s'était pas rapide ce genre de créature anyway. L'accélération s'était pour la mutation... sa pris quelque seconde qu'il s'était transformé en grosse bestiole qui cria un bon coup '' S.T.A.R.S.!!!!!!'' dans le corridor.. pendant qu'on prenait notre fuite. J'observa Eira, Stephane et Amy quelque instant avant d'avoir une bonne distance avec le monstre pour tiré de mon lance grenade a mon automatique sur le plafont pour essayer de crée un éffondrement pour le ralentire

Directions les capsules de sauvetage! Laissez tomber le monstre, il mourra avec l'explosion de la base! Lets go!

Avait sortie MAcTavish comme directive pendat qu'on prenait la fuite vers le terrain aux capsules
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 16 Mai - 20:10

Sans même avoir le temps de commencé à négocier, son idiot de père adoptif avait entendu son commentaire. Oups... Bon elle n'était pas vraiment désolé, au contraire, elle était fière de son coup et était tout à fait honnête. C'était toujours les hommes qui lui posait problème, les femmes de sa "vie", elles, elles mourraient toutes. Joie. Sans oublier qu'elle n'avait pas réellement mis l'homme de la TaskForce en confiance en lui disant qu'elle n'avait aucune délicatesse avec les mots, etc. Enfin, elle rit en faisant un air faussement désolé avant de voir la flashbang passer. Eira enfouit son visage dans le coup de Stephane, laissant les autres faire le boulot à leur place. Se rendant compte de son geste, elle rougit en reprenant sa place initiale, son regard bleu fuyant timidement. Avant de lui rendre ce qu'il lui avait donner avant de partir de l'appartement. Un doux et timide baiser sur les lèvres chaudes de son bouclier humain. C'était une forme de remerciement comme un autre, non ?

Pardon, j'ai glissé... dit-elle en roulant des yeux faussement désolé.

Il lui dit également qu'elle n'aurait pas à négocier. La jeune femme sourit malicieusement, les joues toujours roses de timidité, sans oublier les quelques taches de sang. Pour toute réponse, elle le fixa dans les yeux, effaçant son sourire en devant plus sérieuse que jamais.

Voulais-tu vraiment me voir négocier ? dit-elle d'un ton neutre avant de faire un grand sourire répondant pour lui. Non tu veux pas parce que honnêtement... j'aurais pas fait mieux que ça... déclara-t-elle en poussant gentiment Stephane en dehors de la cachette. Tu vois, ça c'est de la négociation efficace... à mes yeux en tout cas conclut-elle indifférente à la souffrance de son père adoptif au sol, laissant Jessica s'occuper de lui.

De toute façon, son indifférence était du au fait qu'elle n'avait jamais particulièrement été très proche de lui ou de sa femme, décédé plusieurs années plutôt. Toujours aussi froide à la situation, Eira regardait ailleurs, un peu partout pour retomber sur son bras souillé de sang jusqu'au coude. Elle soupira avant de le cacher dans son dos, pour éviter de faire une crise quelconque. Néanmoins, elle écoutait distraitement ce que Martin disait. Son dad allait mourir, oups. Ils perdaient tous leur temps. L'ancienne d'Umbrella savait pertinemment pourquoi ils avaient été emmené elle et le Général. Lui, son ancien tuteur n'allait pas répondre. Elle fixa Jessica avant de parler entre lui et elle.

Je connais la réponse Jess, je te la dirai une fois sortie ou plus loin déclara la jeune femme en regardant un peu partout.

Faussement attentive, quand elle entendit le T-NE-A, elle fit les gros yeux. Pas le temps de discuter, surtout si c'était ce qu'elle croyait. Sa question ne demeura pas sans réponse longtemps. Martin était déjà en cours de transformation. Fantastique. Eira agrippa la main de Stephane, en s'éloignant dans la même direction que Jess et les autres. Sortir du complexe, seigneur que c'est ce qu'elle souhaitait. Le simple fait qu'elle s'éloignait du cadavre de son père lui retirait déjà un poids sur les épaules, mais pas la douleur. Son coeur était gros malgré les conneries qu'elle pouvait dire, les petites attentions innocentes qu'elle avait porter à Stephane. Elle avait mal, très mal. Courir ne lui faisait que penser à ce qu'elle avait fait, son bras ensanglanté, le coeur qu'elle avait senti battre entre ses doigts. Sans même s'en rendre compte, Eira serrait de toutes ses forces la main qu'elle avait réquisitionné sans demander. Les larmes lui montaient aux yeux. Elle avait vraiment une vie de merde. Son père biologique l'avait violé et battu dans son enfance et avait retenté le coup aujourd'hui même. Sa chère maman, elle, c'était enlevé la vie par overdose. Et ses parents adoptifs, l'un mort par expérience qui avait mal tourné et l'autre, il voulait leur peau. Pas mal comme portrait familial. La jeune femme n'en avait pas moins le coeur lourd et l'esprit traumatiser. La vue brouillé par de vilaines larmes revenant à la surface, elle ne ralenti pas moins le rythme, malgré le fait qu'elle eut été pieds nus. Elle devait avancé, sortir de là. Sans oublié que sa tête commençait à lui faire des siennes puisque le coup de poing qui l'avait réveillé, l'avait plus que secouer. Enfin, Eira gardait jalousement la main de Stephane dans la sienne pour se convaincre que tout irait bien quand ils seraient sortis de là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le plan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le plan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Go Habs Go - Simple Plan
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: AILLEURS SUR LE GLOBE :: L'ASIE :: HONG-KONG-
Sauter vers: