AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le plan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 1 Mai - 21:13

Spéciale ? Eira l'était-elle vraiment ? Un peu sans doute. Elle se payait sa tête avec le plus grand des plaisirs. Le sourire élargi jusqu'aux oreilles, elle appréciait voir les réactions diverses de l'homme devant elle. Le découragement, la surprise et la gêne qu'elle lui avait causé. Le voir adossé au mur, tout "inoffensif", c'était plutôt particulier sachant que sa stature en imposait bien plus que la sienne. Mais bon, elle ne profita pas davantage de la situation et rangea son poignard de combat à sa cuisse en écoutant Stephane, un petit sourire défiant aux lèvres. Effectivement oui, elle était spéciale et lui aussi et pas qu'un peu. Homme professionnel qui gardait son sang froid sur le terrain et sans crier gare, il vous serrait dans ses bras tendrement. La sécurité qu'il procurait à son entourage, il ne semblait pas s'en rendre compte. C'était purement naturel ou alors il calculait chaque geste avec la plus grande précision possible. Cela restait néanmoins déstabilisant et drôlement agréable.

Côté spécialité, quand tu t'y mets... Tu es difficile à battre toi aussi.

Les poings sur les hanches, le regard remplit de défi, Eira écoutait le reste du plaidoyer de l'homme près pour sa mission, toujours collé au mur. Elle savoir son âge, elle en savait bien plus qu'il ne pensait ! Pour toute réponse, elle ne fit qu'élargir son sourire qui se remplit de dents. Mais au fur et à mesure qu'il parlait, elle devint plus sérieuse. C'est vrai que le stresse était un facteur non-négligeable pour son métier. En même temps, cela pouvait leur procurer un peu de répit au bout du compte quand il mettait, lui et son équipe, une base hors-service. Pour ce qui était des infectés, la jeune femme en connaissait un lot. La tag, un jeu si anodin à première vue, mais dans une monde anéanti, c'était une question de vie ou de mort. Il fallait savoir y jouer et en connaître les astuces, sans oublier d'avoir les bons alliés. Ghost semblait découragé lui-même de ses paroles et Eira en fut de même en haussant les sourcils.

Après quelques secondes, il déclara qu'il était peut-être temps d'y aller. La demoiselle grimaça en laissant échapper un léger grognement. Elle soupira comme une gamine avant de regarder, de ses yeux bleus, Stephane. Puis, elle regarda ses pieds: ils étaient toujours nus. Avec un petit sourire, elle fit grouiller ses orteils.

Ouain... faudrait, mais avant je dois mettre des bottes. Sur ces paroles, elle trottina jusqu'à la salle de bain où elle avait laisser son sac et en sortit ses bottes de boxe. Elle revint dans la pièce principale de l'appartement et enfila ses bottes en vitesse. Stephane... Ta soeur... elle a figé à quelques reprises quand on discutait, mais j'ai pas osé demander pourquoi... débuta-t-elle en poussant l'homme vers la sortit et le suivant comme son ombre. Eira lui agrippa la ceinture, non loin des fesses, avant de poursuivre. Pour être exacte, je ne me rappelle plus réellement comment nous en sommes venus, mais... On en est venu à discuter des gens que vous rameniez, comme moi, qui devenaient fou et que même si vous nous sauviez d'un lieu... ça ne nous sauvait pas de nous même... Et c'est quand j'ai dit ça qu'elle s'est mis à figer... Il y a sans doute une raison... Puis-je savoir laquelle ? Pour éviter de la mettre inconfortable ou... enfin...

Toujours accroché à la ceinture de l'homme de la Taskforce, elle évitait les regards. Se faisant oublier par la stature de Stephane, Eira gardait sa main à proximité de son poignard. Elle se tenait droite et fière, mais ses mains tremblaient d'appréhension et d'inquiétude. Ses yeux mémorisaient le trajet effectué, comme ça elle pourrait retourné s'enfermer dans l'appartement sans faire d'histoire. Enfin, elle resta attentive aux paroles que Ghost allait lui dire, s'il lui répondait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 1 Mai - 22:36

Toujours en pleine discution afin de démontré que j'étais décourager des paroles d'Eira je lui dis qu'elle était plutot spéciale, elle me repondit que j'étais pas vraiment mieux. Je comprenais cas moitier mais bon, ce n'est pas grave, sans doute que mon comportement était bizard à ses yeux et qu'elle n'était pas habituer encore a ce que je fessais nis comment j'Agissais avec le monde.. qu'importe, je demeura tranquile sans rien dire. Je relâcha un sourir en coin aux parôles d'eira avant qu'elle réalise que pour partir sur le pont. Il faudrait qu'elle se met de quoi dans les pieds... Et c'est ce qu'elle fit en allant chercher ses bottes. Dans mon cas je m'étais diriger vers la cuisine question de m'Assuré que tout soit correcte avant qu'elle ne revient pour mettre ses bottes dans le salon.

En temps normal tu devrais avoir asser de nouriture pour te nourrir le temps de notre absence, j'ignore combien de temps que nous serons sous l'eau, mais tu en as asser de bouffe pour les trois prochaines semaines... sinon il y a un congélateur dans la pièce à côté

Bon j'avais des gros doutes que notre mission allait être plus qu'une couple d'heur mais j'aime pas sa dire des choses que je n'étais pas certain. Donc pour ce faire bah je lui avais dis qu'on en avait asser pour un bon bout. Je me dirigea vers la porte quand je m'étais fais annoncer que Amy avait eu des problème émotif(bon qu'elle avait figé )dans leur conversation avant que je les réveille... j'eus un regard intérrogateur. Amy pas tout la dans sa tête?... il y avait sans doute quelque chose qui lui trottait l'esprit. En sortant de l'appartement je barra la porte avant de me faire expliquer le restant des choses qui était arriver dans leur conversation... sauver du monde... le monde normal devenait fou avec ce qu'on voyait.... effectivement sa avait un lien

Ce n'est pas une histoire à raconter dans les corridors...

On ne s'était pas trop éloigner de l'appartement que je me tourna de bord pour glisser mon bras autour de la taille de la jeune demoiselle délicatement pour la trainer a nouveau dans notre appartement avant de refermer la porte derrière moi

Les armés sont fait pour s'Entre tuer, et dans une armé en temps que telle il y a deux armé qui s'affronte verbalement et psychologiquement... tu l'As vue plus tot aujourd'hui quand nous sommes revenu de la chine... mais bon, l'infantrie aime connaitre les faiblesses des forces spécial... une vrai plait

Je marcha tranquillement vers le divan en tapotant le coussin à côté de moi pour lui faire signe de venir s'assoir, je continua avec un ton de voix calme et doux en disant

Malgré le fais qu'on soit l'élite du porte avion ou de l'ONU... nous avons tous des faiblesses... des événements qui nous ont marqué durant nos aventures.. plus l'événements est récent et plus elle fait mal. Dans le cas d'Amy, Moi et Jessica nous avons eu une intervention avec le complexe de Tricell en colombie Britanique qui à mal tournée... ou plutot.... qui aurait pu être bien si on était arriver 27 ans plus tôt

C'était visible que l'histoire que j'étais entrain de ''Raconté'' m'avait marqué, mais contrairement à ma soeur j'étais capable d'en parler un peu plus qu'elle...

__________________________________________________________________________________________

B-C, 1h40 AM

Intervention qui avait commencer au début de la nuit pour repousser Tricell et les chassers de la Colombie-Britannique au Canada, l'intervention s'était bien dérouler, James WoldMore, chef des affaires à Tricell au Canada avait été assassiner par Huge et nous étions sur notre chemin de retour, l'ennuie est que comme dans tout complexe d'Umbrella ou tricell, après qu'un virus avait été relâcher la base s'auto détruisait.. et déjà des explosions avait commencer, d'où la raison pourquoi nous avions fais un détour dans le corridors des cellules... les prisonniers dans la majeure partie étaient tous tourné en mort vivant qui se frappait la tête dans les barreaux de leur cellule... j'entra le premier avec mon automatique, Jessica la deuxième... pointant vers la droite par rapport au cadre de porte et moi à gauche. Amy était rentré avec Huge en regardant le corridor des cellules et John ainsi que Sarah étaient entré en dernier


La sortie devrait être passé le corridor, une porte fortifier..

Je m'en charge!

Fait vite, entre temps on te couvre?...

On as-tu vraiment besoin de surveiller plus que la porte principale?

mini conversation qui avait eu, ma fille pour nous guider, John qui voulait ouvrir la porte, Huge qui dirigeait le groupe et Amy qui posait des questions. Dans mon cas je me tenais silencieux. En marquant tranquillement au travers des cellules.... on pouvait entendre nos pas sur le dos du aux flaque de sang des cadavre des anciens gardes.... ne restait plus grand choses... les morts dans les cellules tant cas eux continuait à essayer de nous attraper.... j'explorais les lieux en restant avec ma cousine jusqu'à temps qu'on arrive devant un mur avec 3 couvercle qui fessait pas plus que 30cm de diamètre

Ils avaient des incinérateurs dans les prisons? PRatique pour le moral des prisonniers...[/b]

Ma cousine m'observa d'un regard décourager, je regarda les trois porte cylindrique une a une... louche pareil.... curieux j'ouvris une porte.... et quelque chose tomba rapidement au sol. On entendit des craquement par le fait même. ma cousine fit le saut en pointant son arme sur...l'homme?... c'était un être vivant ou une créature?... un expérience?... difficile a dire.. chose certaine était que s'était encore vivant et sa s'éloignait en rempant

NE M'APPROCHEZ!! RESTEZ OU VOUS ÊTES!!!! JE VOUS AI DIS TOUT CE QUE JE SAVAIS!! LAISSEZ MOI TRANQUILLE!!!!!!!!ARG!!!!

Moi et ma cousine on s'observa d'un air intérrogateur chacun.... naturellement le vacarm avait attiré le restant de l'équipe qui étaient arriver avec leur armes pointé vers l'Homme?... tellement maigre, c'était dur a dire ce que s'était en fait.... chose certaine il avait été nourri juste asser pour survivre.. il devait pas être dans les bonne faveur de Tricell.. mais s'était quoi les craquement?... je fis un signe du regard à Huge de gardé son arme prêt au cas ou sa deviendrait dangereux pendant que ma cousine s'était approcher pour essayer de l'aider

Quelque chose ne vas pas? Vous êtes bles....

On réalisa tous les problèmes d'articulation que l'homme avait... des blessures partout... signes de tortures... os fragil... s'était presque certain qu'il avait cassé sa structure osseuse quand on l'avait sortie de son tuyo? troup?... Amy observa l'endroit ou il avait été mis... une sorte de cellule cylindrique fessant max un metre et demi sur 30cm de diamêtres

des cellules cylindrique? sa avait été banni des pénitenciers après l'expérience qu'un directeur de prison que le nom m'échappe avait fait. Comment ce fait-il que Tricell ce créait des cellules de memes?

Tu te pose encore des questions au sujet de Tricell et Umbrella?

Fair Enought

C'est ce que je pensais. Check donc s'il y a un numero de série de prisonnier, voir c'était quoi son BackGround pendant que John essaye d'ouvrir la porte qui nous mênera à dehors]

003kL6 comme numero de la cellule

Je suis dans le système de Tricell, je te donne l'historique du prisonnier qu'on viens de trouver]

Encore un échange de clavardage avec moi, ma soeur et ma fille.. elle chercha dans les donner, je l'observa silencieusement pendant que Jess était entrain d'essayer en vint de calmé l'homme qui essayait de s'échapper de nous en rempend avec beaucoup de difficulté.... jusqu'à temps que je remarque le regard intérrogateur de Sarah

Something's wrong?

Bah... c'est louche... d'après les données de James l'homme devant nous s'appel André Leroux... Née 14 avril 1953 à Los Angeles... époux de.....

Sarah avait pas pu finir la ligne qu'elle avait déjà les larmes aux yeux. La situation était bizard.., que trop... Jessica s'était relever pour aller voir l'ordinateur de ma fille en figant aussi avec Sarah qui s'était coller contre elle en pleurant, ma cousine aussi avait une larme à l'oeil en nous disant

C'est ton père Steph...

Dans mon cas je figea totalement, j'avais aussi un allure de chien battu avec larme aux yeux, ma soeur elle s'était finit, elle se vidait à chaude larme sur la veste du chum à ma cousine... je laissa tomber mon automatique avant de tomber sur les genoux... je ne savais plus quoi pensé. Tricell avait détenu mon père pendant...plus de 25 ans? Dans un trou comme celui ci? a lui faire vivre d'atroce souffrance?.... j'observa l'homme qui rempait encore au sol pour essayer de se sauver de nous. Je me frotta le nez et retira quelque larme qui coulait le long de mes joue en me relevant, reniflant un coup pour m'approcher de mon père, le prenant par les épaules

LAISSEZ MOI TRANQUIL! JE VOUS AI DONNÉE TOUT CE QUE J'AVAIS! JE NE FESSAIS QUE MON DEVOIR DE POLICIER!! LAISSEZ MOI PARTIR!....

Père! Popa! Regarde moi!.... Sa va aller! sa va aller! Je vais te sortir d'ic

LAISSEZ MOI SORTIR! BOURREAUX DE L'ENFER! LÂCHEZ MOI!!! À L'AIDE! À L'AIDE! À L'AIDE!!!!

J'essayais de le calmer, le garder contre moi en cachant ma peine à ma soeur et ma cousine, bien qu'ils se doutaient de ma réaction dans cette situation mais c'était dans mes habitudes, l'homme continuais d'hurlé dans mon oreilles, je l'observa droit dans les yeux en disant

C'est moi! c'est Stephane... Ton fils, s'il te plait, dit moi que tu me reconnais, que tu sais que je ne te ferrais pas de mal, que je vais te sortir d'ici.. et tout redeviendra comme avant! tu as ma parole père!

C'était visible dans mon ton de voix que j'étais triste, et à la même occasion j'Essayais de le rassuré mais avec tout les tourmant qu'il avait eu durant son temps en captivité... impossible que je réussis... il continua d'hurlé la même chose jusqu'à temps qu'il aille un étouffement... et que le bruit s'arrête

Popa?... papa?!?...nonn...NONN!!!...

C'était finit... mon père que je venais de retrouver après les recherches que nous avions effectuer... était mort..... ma cousine marcha tranquillement vers moi avec ma fille qui était venu me serrer dans ses bras. Elle n'avait pas connu son grand père.... il avait disparu quand j'Avais atteint 10 ans... je serra ma fille contre toujours en pleurant, ma cousine était ;a côté de nous toujours avec les larmes aux yeux... je me redressa en prenant ma cousine et ma fille dans mes bras tout en regardant le mort à nos pieds, dans nos oreillettes une voix calme se fit entendre, les nouvelles directives..venant de Serge

Echo Six, il mérite une cérémonie digne d'un Général, apporter le corps de mon frère au Quartier Général,si possible, on va l'entérrer à Saint-Jean comme il le mérite. Terminer

Bien reçu.

Répondit MacTavish en s'approchant tranquillement de la dépouille. Il la prit délicatement avec l'aide de ma fille du au fais qu'il était trop fragile.. on avait peur de l'abimé d'avantage.... et surtout que s'étaient les deux seul avec John qui n'avait pas réellement eu de contacte avec..... pour ensuite aller rejoindre BigBird et repartir..

_______________________________________________________________________________

Je venais de raconté l'Histoire du pourquoi que Amy figeait quand on prenoncait ses mots la en terrain non hostile... dans une base d'Umbrella/Tricell et autre s'était différent... mais bon, je continua en disant à Eira

On a réussit à rapporter le corps de mon père à Saint-Jean-Sur-Richelieux ou nous lui avions fait une belle cérémonie d'enterrement, comme il le méritait, avec les officiers de l'armé Canadienne... et ses proches... dont ma mère et nos amis... ceux qu'il avait connu du temps qu'il était encore actif comme inspecteur de la police de L.A...

Je pris une grande respiration, malgré la force intérieur que j'Avais je pouvais pas toujours contrôler mes émotions... d'ou la raison pourquoi une larme était visible qui descendait tout bonnement le long de ma joue.. défessant mon allure sérieux de super soldat.. mais bon, pas grave, je continua donc en disant

L'événement s'est produit en 2011, c'est encore vraiment récent.. et quand on en parle vite fait dans mon cas et celui de Jessica sa passe bien, on y pense pas tout suite, mais Amy a eu plus de difficulter à se remettre de cette événement... donc c'est pas mal un sujet à évité.. avec elle

Dis-je en sortant un clin d'oeil avec un petit sourir en coin pour cacher le degré d'affection que m'avais porter cette événement
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 1 Mai - 23:57

Stephane avait mentionner avant de quitter l'appartement qu'elle aurait assez de nourritures pour trois semaines. La jeune femme l'avait fixé découragé, surtout qu'elle ne voulait pas être seule pour si longtemps. Puis une fois dans le couloir, qu'elle ne fut pas sa surprise que de retourner dans l'appartement, puisque son protecteur jugeait le sujet trop délicat et personnel pour en parler dans les couloirs, où les oreilles pouvaient se faire indiscrète. C'était compréhensible après tout. Il rappela l'évènement sur le pont à leur arrivé, quelques heures plutôt. Eira comprenait le vouloir d'intimité de Ghost, mais son bras autour de ses hanches la fit rougir. Enfin, une fois de retour dans l'appartement, elle prit soin de refermer la porte avant de le voir tapoter une place à côté de lui. L'invitation à cette proximité la gêna. Les yeux baissés et les mains jointes, elle prit place aux côtés du soldat. Pour tout ce qu'il avait dit, elle avait acquiescer. Le sujet allait être délicat, elle le sentait. Assise, elle était droite et figée comme une statue, son attention porté uniquement sur Stephane qui relatait l'évènement qui avait causé un peu plus tôt le malaise chez Amy.

Les évènements avaient pris naissance l'année de sa naissance à elle justement. Il y avait de cela 27 ans. Quand même, la cause était lointaine, mais la douleur semblait tellement plus récente... Malheureusement, ils étaient arrivés, lui et son équipe, trop tard. Attentive comme jamais, Eira fixait son interlocuteur. Au fur et à mesure que le récit déboulait, la jeune femme sentait le malaise monter comme une chaleur. Le rythme de son coeur s'accéléra et puis tout d'un coup, plus rien elle devint sourde. Pourquoi ? André Leroux... Le reste de l'histoire ne lui importait désormais plus. Son intuition était malheureusement trop bonne. La jeune femme se secoua un peu et garda son sang froid jusqu'au bout. Le problème, c'est que cet homme, qui était le défunt père de Stephane et Amy, était l'une de ses victimes de torture. On ne pouvait oublier un corps ou une personne torturé. C'était dans les choses qui venaient hantés ses rêves d'ailleurs, mais sans plus. Le coup de grâce pour Eira fut la petite larme qui coula. C'était un poignard au coeur. La souffle court, elle resta de glace malgré les messages envoyer par son corps. La jeune femme aurait voulu prendre sa main en guise de réconfort, mais elle en fut incapable, sachant qu'elle avait participé à la douleur d'une homme qui avait souffert des années durant.

Je tâcherai donc de me taire sur le sujet...tout simplement, dit-elle d'une voix tremblante en se levant et marchant nerveusement quelques pas plus loin. Ton père... Seigneur... murmura-t-elle plus pour elle-même que pour Stephane. Euhm... Je pense que ce serait important que tu saches... que... Je... Il y a presque dix ans... J'y étais... J'ai assisté à... une dizaine de ses tortures... dit-elle troublé par les paroles qu'elle allait dire et non ce qu'elle avait fait. Honteuse, elle se mit de dos à l'homme qui l'avait ramené. Parcouru par des tremblements de peur, elle poursuivit pour en terminer avec le pire. Mais j'ai également... Je l'ai aussi torturer moi-même...

Libéré, mais aucunement soulager, elle n'osait pas se retourner ou regarder. Elle était terrorisée à l'idée de regarder en face celui qui avait choisi de prendre soin d'elle. Eira inspira et expira profondément avant d'aller chercher dans la salle de bain ses bandages pour ses mains. Elle devait occupé ses mains. C'est non sans tremblé qu'elle revint en s'adossant contre le mur, le visage figé dans une expression froide. Machinalement, elle enrubanna ses mains pour les fixer dans une position de combat. Une fois terminé, ça ne prit qu'une minute pour chaque main. Une fois terminé, elle osa un regard vers les yeux bleus de Stephane, avant de rebaisser le sien vers le sol.

Te demander pardon ne serait pas correcte, sachant que je l'ai fait sans qu'on ne me torde un bras pour le faire. J'ai fait ce que j'avais à faire à ce moment et je ne peux pas dire que j'ai été la plus douce malgré mon âge à ce temps-là... Je ne sais pas quoi de dire de plus... Si ce n'est que tu es parfaitement en droit de m'en vouloir et de partir tout de suite, ou même de me jeter en bas du pont, poursuivit-elle en riant nerveusement. Je n'ai simplement rien à dire pour ma défense et j'accepterai les conséquences... Peu importe lesquelles, termina-t-elle en levant les bras avant de les laisser retombé le long de son corps toujours adossé contre le mur.

Elle ne s'attendait à aucune sympathie, mais caché la vérité n'était pas dans ses talents. Elle préférait être franche et accepté la conséquence de ses actes, plutôt que de fuir dans l'inquiétude toute sa vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 2 Mai - 11:09

Je venais de raconter mon histoire du pourquoi ma soeur avait de la difficulter avec les mots devenir fou, retrouver du monde en mission etc. Je demeura silencieux par la suite en observant Eira et voir qu'elle allait être sa réaction concernant mon histoire, je m'attendais juste à l'avoir éclairer sur certain sujet, je me secoua la tête rapidement question de m'enlever de l'esprit se mauvais passage avant de continuer a avoir mon attention sur Eira qui semblait quelque peut...troublé. Quoi que avec l'histoire en question il y avait de quoi être troubler malgré tout..

Cependant ce qui suivit ne me plaisait pas vraiment. Eira avait été parmis ceux qui lui avait servie de bourreaux?...dileme moral maintenant... étant donnée qu'il s'agissait quand même d'une des filles que j'avais sortie de la chine et que malgré le fait que je le cachait relativement bien... j'avais un faible amoureux pour cette fille.... joie.. et elle avait torturé mon père... contenue de son age sa ne devait pas faire ultra longtemps... qu'elle l'Avait croisé... il devait être dans un piteuse état déjà quand elle l'avait assister a ses torture et une fois l'avoir fait..

Puis la jeune demoiselle sans rien dire quitta la pièce pour aller chercher ses gants dans son sac dans ma chambre, entre temps je m'étais lever moi même en marchant vers le contoir de la cuisine, quelque peut troubler cherchant comment réagir face a cette situation... elle revint en me disant qu'elle ne demanderait pas de pardons de ma part nis rien... qu'elle accepterait les conséquances de ses agissements


C'est... disons que s'était pas quelque chose que j'aurais aimé savoir avant de partir en mission, mais then again être menteur n'aide jamais dans aucune situation, j'apprécie ton honnêteté

Avais-je sortie avec une voie quelque peut tremblante, je voulais pas la descendre ou la mettre a porte du porte avion, s'était vraiment une situation que j'aimais pas plus que elle... vraiment déplaisante.... j'en avais une voie légèrement tremblante par le fait même quand j'avais sortie cette phrase, je me retourna en reprenant mon allure professionnel, utile dans des situations de même

Ce qui est fait est fait. Tu as changer, et de beaucoup de cette epoque Eira, même s'il s'agissait de mon père je peux pas être en colère après toi...

Bon s'était quelque peut bizard contenue la situation, mais dans l'ombre j'effecturais quand même un certain degré de recherche seul question de ne pas mettre Eira plus dans le trouble que ce qu'elle pourrait l'être présentement à le dire aux autres personnes présente...surtout de ce que j'avais crue comprendre, elle avait des bon liens d'Amitier avec Amy et Jessica... pis si mon oncle était au courant de ce passage sans doute qu'il la metterait dehors du porte avion, pis vue qu'on est sur la baie bah a nâge jusqu'au rivage... je m'approcha doucement de la jeune femme, j'avais plus d'allure triste, comme mentionner j'étais tourner sous mon allure professionel, je me mis à la hauteur de la jeune demoiselle en continuant

Il est vrai qu'il s'agissait de mon père, et qu'il a eu des traitement pas humain chez Tricell, mais a t'avoir ramasser en Chine je pouvais pas m'attendre à avoir que du rose sur ton passé Eira. Jessica et Amy ont pas besoin de le savoir sa.. on va gardé sa entre nous ok?

Pendant ma phrase je m'étais placé tranquillement devant la jeune demoiselle en glissant mes bras autour de son cou pour les rejoindre derrière sa tête. J'avais accôté ma tête doucement contre la sienne en parlant tout doucement, je continua aussi en disant

C'est des histoires du passé... se remémoré des actions que nous avons effectuer dans le passé nous empêche de progresser vers le futur, et s'était un risque a prendre de te rapporter... tu n'auras pas de conséquance pour tes agissements, donne nous juste le temps de digérer l'information, d'accord?

Je garda la même position en attendant de voir ce que Eira allait repondre a ce que je venais de dire... je demeura silencieux dans l'attente d'une réplique de la jeune femme, en me disant que mon père n'aurait pas voulu que je le venge...
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 2 Mai - 16:53

Après être revenu, elle fixait furtivement Stephane qui était visiblement troublé, mais qui malgré tout, garda une allure très professionnel. Pour cela, Eira lui en fut plus que reconnaissante. Le fait qu'il ne s'emporte pas comme elle l'aurait fait, prouvait sans conteste qu'ils ne venaient pas du même milieu. Plus détendu que quelques instants auparavant, son visage s'adoucit. Et montra qu'elle ne pouvait changer les évènements, mais qu'elle tenterait de se racheter autant que possible. Restant silencieuse par respect, laissant libre cours au pensé de Ghost qui s'exprimait. Forcément, il ne s'attendait pas à une telle "révélation". Elle n'aurait pas su garder une telle information pour elle-même, sachant qu'elle touchait de si près, des membres qui l'accueillaient à bras ouvert. Les bras dans les poches de ses pantalons, la jeune femme continuait d'observer Stephane sans le fixer dans les yeux plus qu'une fraction de seconde. Il déclara que ce qui avait été fait ne pouvait être changer. Ces paroles ne manquaient pas de vérité, toutefois, rien ne l'empêchait de se racheter d'une tout autre manière. Eira ne cacha pas sa surprise quand il affirma qu'elle avait changer depuis le temps. Intrigué, elle fronça les sourcils. Comment pouvait-il affirmer une telle chose quand il ne l'avait pas connu dans d'autre circonstance. D'accord, il l'avait vue en Chine, dans le cocon de Jonathan, mais ça ne démontrait en rien comment elle était, seulement un bref aperçu.

Néanmoins, elle garda son silence et le laissa poursuivre. La proximité que Ghost avait et le seul homme à qui elle permettait de tels gestes, la surpris également. Malgré la nouvelle qu'elle lui avait annoncé. Il lui démontrait une tendresse teinté de tristesse qui ne fit que déstabiliser la jeune femme. Il lui déclara également que ça resterait entre eux, que les autres n'avaient pas besoin de le savoir maintenant. Ça ne ferait que lui causé des ennuies, sans aucun doute. Pour toute réponse, elle acquiesça de la tête sans quitter du regard le sol. Sans arrêter ses gestes, elle le laissa mettre ses mains derrière son cou et poser sa tête contre la sienne. Cette proximité plus que flagrante ne tarda pas à la faire rougir de gêne. Les yeux fermés, elle se contenta encore d'écouter. Eira apprit qu'elle n'aurait pas de conséquences ni rien. Elle devait simplement lui laisser le temps de digérer l'information.

D'accord... Je dois néanmoins m'excuser de te l'annoncer maintenant... Le garder pour moi aurait été insupportable. C'est par respect pour toi et ta famille que je l'ai dit. Je ne pouvais pas faire comme si rien était, ni cracher sur ça en fermant les yeux. C'est contre mes principes. Les mains légèrement tremblantes, elle vint les posé sur celles qui étaient posé derrière son cou et de se rapprocher un peu. J'ignore comment tu peux affirmé avec autant de convictions que j'ai changé, mais je tâcherai de faire justice à ta parole et de ne pas te décevoir.

Ses paroles étaient douces tout comme son visage. Suite à ses paroles, elle repoussa délicatement la tête de Stephane pour qu'il pose son menton sur ses cheveux. Elle soupira avant de parler de nouveau.

Avec tout ça je t'ai retenu plus longtemps que prévu. On devrait aller sur le pont, ils vont t'attendre. Même si au fond, je n'ai aucune envie de te laisser partir. Enfin... Ce que je veux ne compte pas en ce moment... Aller t'es en retard dit-elle en retirant ses mains de son cou et l'éloignant un peu d'elle.

Les joues toujours rougies par la gêne, elle fuyait le regard de Ghost, mais elle avait raison. Il était en retard par sa faute et il devait partir pour pouvoir revenir rapidement. Elle le gratifia, malgré tout, d'un sourire pour détendre un peu l'atmosphère. Encore tremblante, Eira se secoua un peu avant de prendre la direction de la porte en prenant la main de l'homme qui se trouvait devant elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 2 Mai - 18:57

Je m'étais rapprocher d'Eira pour soit la mettre inconfortable ou confortable, dépendant du point de vue mais chose certaine était que mon mouvement de mettre mes bras autour de son coup et d'accoté ma tete doucement contre la sienne pendant que je parlais, j'avais dis ce que j'Avais a dire et j'Attendais que Eira me repond. Je gardais un visage sans vraiment d'émotion, à croire que j'étais perdu dans mes pensés... je demeura silencieux quand la jeune demoiselle me répondit qu'elle s'excusait de me l'avoir annoncer maintenant, soit quelque minutes avant que je parte en mission... j'eus un petit rire de quelque seconde non pas pour me moquer de la jeune fille, mais simplement parce que s'était la seul réaction que je pouvais trouver à donnée face a ce qu'Elle venait de me dire. Elle n'aurait pas été capable de le gardé plus longtemps après avoir connu le fils de cette homme en particulier

Tout gardé ce qu'on ressent de mauvais ne fais que détruire une personne après tout... et j'apprécie que tu ne me l'as pas cacher Eira

Sortais-je avant de me faire demander indirectement comment ce fessait-il que je pouvais affirmé que la jeune demoiselle avait changer depuis l'époque, sa remontait quand meme pas a si longtemps la mésaventure au Canada... je ne répondis pas à la question de la jeune demoiselle. C'était mon ''Guts feeling'' qui me le disait de ce que j'avais eu le temps de voir de la jeune demoiselle.

Néanmoins la jeune demoiselle me repoussa doucement en me disant que malgré tout, j'avais été retenu pas mal longtemps dans l'Appartement, l'équipe en question devrais commencer a se poser des questions si j'arrivais pas plus tot... j'approuva d'un signe de tête aux dires de celle ci en m'éloignant un peu, en lui observant ses yeux qui m'évitait, j'Avais remarquer la gêne de la jeune fille quand je m'étais rapprocher d'elle, et je me doutais qu'elle était honteuse de ce qu'elle avait fait dans le passé et en même temps elle était gêner, surtout après ce qu'elle venait de me dire. Elle voulait pas que je parte, mais son avis comptait pas... je demeura silencieux quelque instant avant de m'approcher encore d'elle, Eira ne figurait pas vraiment dans liste de ceux que j'Avais honte de faire de quoi avec eux ou devant eux...

Donc je m'approcha doucement de la jeune fille, en glissant mes mains sur ses hanches en disant d'une voie confiante et rassurante, tout en relevant la tête de la jeune femme pour qu'elle me regarde dans les yeux


Ton avis compte Eira, plus que tu le penses... et même si je dois partir dans une mission relativement dangereuse, je vais revenir,

Bon s'était quelque paroles déjà dite mais j'essayais de mettre la jeune demoiselle encore plus en confiance.. mais bon, de mes mains sur les hanches de la jeune fille je la colla contre moi. Descendit ma tête en me rapprochant de plus en plus de ses lèvres afin d'y déposer un doux baisé sur les lèvres d'Eira. Baisé qui dura quelque seconde, puis je repris en disant doucement

Je ne laisserais pas ici tout seul, je vais revenir et prendre soin de toi

Sortais-je toujours en tenant la jeune femme contre moi. J'avais le menton accôté sur la tête de la jeune demoiselle, profitant du moment avant de défaire ce moment chaud pour aller faire mon devoir, je tenais cependant la main de la jeune fille pour l'apporter avec moi jusqu'au pont. J'étais quand même pas pour la laisser dans l'appart....
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 2 Mai - 20:00

Peu avant qu'elle ne se dirige vers la porte, Ghost lui mentionna que garder en soi ce qui nous rongeait de l'intérieur n'avait rien de bien sain. Enfin, lorsqu'elle s'apprêtait à sortir de l'appartement on la retenu. Les mains qui se logèrent autour de sa taille la troubla, sans oublier de la faire rougir jusqu'aux oreilles. Le regard toujours aussi fuyant, Eira ne put s'empêcher de figé et de devenir raide comme une barre de fer. Ses muscles tendus et tremblants démontrait clairement son inconfort. Stephane lui fit relever son menton pour qu'elle le regarde. Son coeur battait à tout allure et sa respiration saccadé. La situation ne lui plaisait pas, mais fuir lui était impossible. Son corps s'y refusait obstinément de toute façon. Les paroles, qu'elle aurait voulu dire, ne pointèrent jamais le bout de leur nez. Elle perdait peu à peu son sang froid. L'homme, qui la retenait sans utiliser la force, n'avait pas mentionner pourquoi il avait aussi confiance en son "changement" d'attitude. Cependant, il lui confirma que son avis comptait plus qu'elle ne l'imaginait. Ses yeux bleus fixé dans les siens, elle fronça les sourcils, incertaine de comprendre, avant d'affirmer qu'il reviendrait. Légèrement arqué vers l'arrière, elle tremblait encore. Rien ne la préparait à la suite. Stephane rapprocha son visage du sien, si près qu'elle put ressentir son souffle chaud glisser sur sa peau. Les lèvres du soldat se posa délicatement sur les siennes. Les yeux fermés, Eira se laissa faire passivement. Ses mains s'étaient agrippées inconsciemment aux bras de l'homme.

Au bout de quelques secondes, le baisé prit fin et ramena la demoiselle à la réalité. Ses jambes étaient devenus aussi souples que du coton. Elle frissonna avant de regarder le sol, légèrement perdu. Pourquoi ce geste de tendresse ? Pourquoi l'avoir embrassé ? Elle ne pouvait pas répondre à cette question lucidement. Pas à cet instant en tout cas. Après un instant, Ghost reprit la parole, l'assurant qu'il reviendrait prendre soin d'elle. Malgré tout, dieu qu'elle aurait voulu s'enfuir à toutes jambes, se caché dans un coin et attendre que ses pensées se clarifient. Cependant, il ne lui laissa pas le temps. Il prit la main d'Eira en l'apportant avec lui vers le pont du porte avion. Elle ne savait pas quoi dire, ni quoi faire, si ce n'est que de suivre son protecteur. D'une voix un peu perturbé, elle parla enfin, pendant qu'ils étaient en route.

Dis-moi que tu as réfléchi avant d'agir ? Dis-moi que tu as pensé, que t'as pas fait ça sur un coup de tête ? Pourquoi ? Tu prendras le temps de m'expliquer un peu au moins ? Et pas me laisser pourrir avec ça dans la tête jusqu'à ce que je revienne et que ma seule envie soit de t'arracher la tête, hein ?

La jeune femme força leur arrêt en le tirant un peu vers elle.

C'est ça que je voulais dire par Spéciale tout à l'heure... Tu es imprévisible et je ne sais jamais à quoi m'attendre avec toi... Tu es... déstabilisant, j'espère que tu t'en rends compte. La prochaine fois, fais attention s'il te plait. Je pourrais ne pas réagir de la même façon que tantôt.. Ne me donne pas de raisons de te craindre, ni toi ni tes gestes...

C'était une menace sans grande méchanceté. Simplement un avertissement, parce qu'elle savait qu'elle pouvait simplement le frappé parce qu'elle aurait peur. La peur était un élément à ne pas négliger. Témoigné des gestes, aussi délicat soient-ils, lui faisaient peur. Son père en était la grande cause. Toute l'attention qui lui avait apporté avait toujours été présenter de manière douce et n'importe qui jouait avec le feu s'il ne faisait pas attention. Enfin... Après un instant à le regarder dans les yeux, elle le tira vers le reste du trajet vers le pont. Décidément, il allait être en retard et à cause d'elle en plus. Prendre l'air allait sans doute lui replacer les idées, à lui et à elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 2 Mai - 21:10

Je venais de déstabilisé Eira et d'un long point en l'embrassant, j'avais peur d'y avoir fais peur maintenant.. fallait que je trouve une raison et vite si je voulais pas lui dire que j'Avais un faible sur elle depuis que je l'avais croisé en Chine.. super... j'aurais bien fait de demeuré calme et ne pas agir.. mais qu'elle avait été cette pulsion?... je m'en voulais un peu après avoir vue la réaction de la jeune demoiselle face a ce que je venais de faire, d'ou la raison pourquoi j'avais insister pour qu'on aille sur le pont tout suite... en trainant la jeune dame dans le corridor, encore tout débousoller par rapport a ce qui venait de se produire elle me demanda si j'avais réfléchie a ce que je venais de faire, que j'avais pas agis comme un con pour profité du moment de faiblesse de la jeune demoise.. je m'apprêta à lui répondre quand elle embarqua avec d'autre motif qui me laissa plus en plus croire que j'aurais du me retenir... elle me demanda de faire attention question qu'elle commence pas a avoir peur de moi

Mon intention n'était pas de te faire peur, avec ce que je viens de faire, si s'est le cas présentement je m'en excuse

Elle avait été honteuse d'apprendre que l'homme qu'elle avait été torturer par elle était mon père, donc elle en avait évité mon regard pendant un moment, j'en fis de même avec la situation présente, sans regarder Eira dans les yeux je continua de lui sortir la raison toujours dos a elle

Et non ce n'était pas sur un coup de tête, j'ai eu une pulsion, une envis de t'embrasser... mais sa vien de mon inconscience... donc j'ignore d'ou elle vient cette envis...d'ou un des problèmes que la majeure parties des membes des forces de l'Ordres ont...mais bon, c'est promis, je ferrais attention prochainement

J'étais quand même pas pour lui avoué que j'étais amoureux d'elle. Elle s'enfuirait sans doute en courant et criant comme une perdu dans le porte avion, mais surtout que l'Autre moitier concernant les membres policiers et militaire, après un temps on avait un blocage émotinnel... donc difficile de bien s'exprimer... elle devait sans doute connaitre un peu de ce symptome... m'enfin... je garda toujours mon allure professionnel dans cette intervention malgré le fait qu'il y avait un soupçon de stresse dans ce que je disais, d'ailleurs je repris en disant

Mon but n'était pas de te faire peur.. et je m'excuse pour les fois en dehors de celle ci ou je t'ai déstabilisé... parfois je m'en rend pas contre, spécialement quand j'entretiens de bon liens d'amitier avec une personne..

Un autre point qui vos la peine d'être mentionner, le fais que je m'entendais très trop bien avec Eira que je me rendais pas compte de tout ce que mes geste pouvait faire..un de mes gros défaut.. je continua a marcher lentement dans le corridors pour pouvoir éventuellement atteindre la porte du pont que j'ouvris tranquillement pour arriver sur la piste de décollages des appareils que nous avions, je traversa le terrain tranquillement en me dirigeant vers mes co-équipier qui eux étaient prêt. Jess me lança mon suit de plonger que j'enfilla pendant que Huge parlait
Revenir en haut Aller en bas
Huge MacTavish

avatar

Nombre de messages : 76
Âge Réel : 25
Date d'inscription : 05/08/2010

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 37
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 2 Mai - 21:27

Repos forcé, maintenant je suis de retour dans la game, je m'étais lever après quelque heurs de sommeil pour prendre mon équipement et aller voir le Général, tout ce que je trouvais sur les lieux étaient les machiniste, communications et MacMillan qui m'annonça que le Général avait reçu un appel d'urgence et il était partie plustot ce matin pour Saint-Jean... louche... en temps normal il nous souhaitait bonne chance en nous fessant un bon speach pour partir en mission et revenir intacte... je demeura silencieux avant de repartir en disant qu'on allait descendre a partir de la piste de décollage en bateau et que perosnne n'allait effectuer un plongons du porte avion jusqu'à l'eau. Maudite bande de fou..

Bref je m'étais diriger vers la salle d'équipement général du porte avion pour annoncer au responsable des armes qu'on plonguait. Il me donna ce que je lui avait demander avant d'aller dormir pour ensuite me laisser partir. Je me dirigea vers le pont ou on m'annonça que le bateau était prêt à être descendu. Je fis un bref signe de tête, Dwayne et son équipe incluant son frère étaient déjà au pied du porte avion en nous attendant. Je fis un autre bref signe de tête


N'ayez crainte, mon équipe arriverons bientot. Dite à Hariss de commencer leur descente et de nous attendre au point de rendez vous dans la base sous l'eau

Le soldat en question aquiesca d'un signe de tête avant de me laisser seul avec un policier militaire et MacMillan qui était venu me rejoindre. Il me fis la discution rapidement en me disant

Ah! Le temps de la plonger, tu deviens vieux Huge

Vieux peut-être mais encore utile pour des missions dangereuses, tu es sur que tu veux pas venir avec nous?

Nah... j'ai finis se temps. Vos micros sont tous relier ensemble mais pas au porte avion. Vous serez donc a votre compte sous l'eau. Faite attention, je serais triste d'apprendre que mon équipe favoris qui n'a pas perdu la tête avec le temps ne reviendrait pas.. je sais pas comment je le viverais...

Tu es bizard Sylvain. Tu es sur que tu es correcte?

Oui oui..

ma dernière phrase avait été dite avec un ton sérieux. J'observa le vieille homme avec qui j'Avais fais des missions pas mal surprenante. J'avais principalement été formé par cette homme.. plus que Stephane et Jessica.. Amy n'a rien a voir la dedans.. parlant des filles.. les deux demoiselles étaient arriver également. J'observa les environs.. aucun signe de Stephane..

Ghost n'est pas encore disponible hmm? Que fait-il bon sans... on dois y aller..

Sa cousine le protègeant en disant qu'il devait préparer Eira pour le temps qu'on était partie... c'était une grande fille.. m'Enfin.. je demeura silencieux et patient jusqu'à temps que mon bras droit arrive avec justement Eira derrière lui. Je demeura suspect quelque instant. Elle venait?... euh ouin.. okay... Jessica donna l'uniforme de plonger a Stephane pendant que moi j'espliquais le plan d'Action

On va descendre en bateau du porte avion. Une fois sur l'eau bah vous connaissez la routine. On plonge.. L'équipe 75 sont déjà partie avec Wolf sur les lieux. Ils vont nous ouvrir le passage et nous attendre au point de rendez vous. Rendu la Moussa va nous accueillir avec le plan d'action. Question?

J'avais remarquer du coin de l'oeil que Amy avait déjà monter a bord du petit bateau de sauvetage qu'on allait descendre sur l'eau pour notre mission... entre temps j'observa le monde, puis Eira... Stephane.. Jess en disant

Ils reviendront, je t'en donne ma parole

Bon, s'était sans doute une phrase qu'Elle avait entendu, et j'ignorais si elle aurait de l'impacte, tout ce que je savais étaient qu'elle était plus proche de Stephane. Jess et Amy que ce qu'elle l'était avec moi, et C'était réciproque.. mais on ne se détestait pas. J'attendis de voir si Stephane avait une réaction. Question ou autre a faire avant qu'on ne monte sur notre bateau pour notre mission...

Soit dit temps passant on est seul sous l'Eau. HQ ne peut plus nous rejoindre. Trop d'interférence avec nos radios sous l'eau. Même si notre équipement est ''waterproof''
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 2 Mai - 22:22

Elle venait de le rendre mal à l'aise, à son tour. Décidément, ils étaient doués pour se déstabiliser l'un l'autre. C'était décourageant de le constater de la part de ses deux personnes face à l'autre. Le pire, c'est que leurs actions n'étaient même pas intentionnels, simplement des impulsions qu'ils avaient. Eira et Stephane avaient tous deux un niveau d'instinct plutôt développer, ce qui alimentais, sans doute, un peu plus le malaise. C'est avec un regard fuyant et une voix qui laissait transparaître sa crainte qu'il lui dit qu'il n'avait pas eu l'intention de lui faire peur. Il expliqua un peu par la suite que c'était une pulsion inconsciente qui l'avait poussé à agir. Le baisé n'étaient pas réfléchis à 100% alors... Elle mordit sa lèvre inférieure. Il était sincère. Il n'avait pas voulu l'inquiéter et c'était pour cette raison qu'elle ne lui en voulait pas vraiment. La jeune femme souhaitait simplement qu'il fasse un peu plus attention. Le simple fait que Ghost lui dise qu'il porterait attention à tout ça la prochaine fois lui donna le sourire. Il poursuivit son plaidoyer qu'elle écouta attentivement. Lorsqu'il eut terminé, elle prit la parole.

C'est bon, ca va... Je veux juste que tu saches que j'en ai tué pour moins que ça... Alors considères-toi privilégié que je ne t'ai pas blessé ou quelque chose du genre. De toute façon je m'en serais voulue... Enfin... Je te serais très reconnaissante de prendre garde à ce genre d'action la prochaine fois... Je n'ai pas envie de réagir impulsivement contre toi. En général, c'est pas jolie jolie comme résultat.

Sa voix avait été douce et réconfortante. Ça sous-entendait qu'elle lui pardonnait également, sans oublié qu'elle lui faisait attention. Eira se resta silencieuse pour le reste du trajet. Une fois sur le pont, toujours en tenant la main, elle cligna des yeux en regardant dehors. L'air frais lui fit du bien. Ses épaules étaient détendus et sa main relâcha celle de Stephane quand elle vit Jess lui lancer le suit de plongé. La jeune femme grimaça une fraction de seconde avant d'observer les visages qu'elle connaissait sur le pont. Amy, Jess et Huge. M. Leroux n'était pas présent... D'ailleurs, elle se rappela avoir entendu dire dans le récit de Ghost qu'il était général. Elle passa outre l'information, pour la seule et unique raison qu'elle ne voulait pas donner aucune autre raison à l'homme qui l'avait trainé jusque là, en plus de l'avoir embrasser, se sentir mal davantage. Eira choisit de se tenir un peu à l'écart et se trouva un petit "spot" tranquille, un peu en retrait. Au bout d'un moment, Huge assura qu'il reviendrait. Elle lui fit un signe de tête respectueux en guise de réponse. Malheureusement, la phrase suivante n'étant en rien pour rassurer.

Le )%(*!($$%&? contact n'était pas possible. L'eau créait des interférences, sans parler que la profondeur où ils allaient ne favorisait en rien la connexion. C'était une mission pour les cinglés. Bras croisés, son regard bleu perdu dans la vue qu'elle avait lui rappela à quel point cela faisait longtemps qu'elle n'avait vue un paysage digne de ce nom. Néanmoins, pour Eira c'était une mission presque suicide considérant les risques que la plongé en elle-même représentait et ce, sans même la présence d'infectés pris en compte. Elle croisait les doigts pour que tout se passe pour le mieux. Elle le pensait sans songer à sa propre personne. Pour avoir vécu dans un milieu dangereux toute sa vie, elle savait que ça n'allait pas être de tout repos, même pour des "experts" en la matière. Enfin... La jeune femme repassait les derniers évènements dans sa tête, les discussions, les révélations et le baisé. Ce qui la frustrait, c'était qu'elle se sentait tout drôle à chaque fois qu'elle y pensait. Ses lèvres chaudes posés délicatement sur les siennes. Son souffle percutant sa peau un instant avant... De quoi rendre une fille, qui évitait tout contact, folle. Eira frissonna, avant de porter de nouveau ses yeux sur les gens présents pour changer ses pensées. Elle remarqua un homme qu'elle ne connaissait pas était présent. Sa posture, le poids irrégulier qu'il mettait sur ses jambes, sans parler de sa stature tout de même imposante. Ça devait être le coach de Stephane... Bon, malgré tout, elle resta tranquille dans son coin en regardant un peu partout, sans fixer trop longtemps un point une personne en particulier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stephane Leroux
Membre du TaskForce 164
avatar

Nombre de messages : 690
Âge Réel : 25
Localisation : Avec Eira sous l'eau
Date d'inscription : 21/10/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 38
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 3 Mai - 11:38

J'étais demeuré silencieux quand Eira me grondait. décidément elle m'en voulait.... mais bon, comme mentionner il s'agissait d'un action du passer. Je pouvais plus rien y faire mise appart accepter les conséquances.... je m'étais fais donnée mon uniforme de plonger que je m'installa sur le dos rapidement pendant que Huge nous expliquait le plan de match. Moussa allait nous rejoindre a un point de rendez vous qu'on avait établie dans le complexe.... naturellement la communication allait être nulle avec le porte avion... ce qui me fessait pensé que je connaissais pas le dead line pour cette mission avant que le porte avion ce remet en mouvement puisque. CErtain que si nous perrissions le porte avion n'allait pas attendre éternellement que nous remontions.... et s'était encore louche que mon oncle n'était pas la

Le Général, il ne viendra pas?

Huge me répliqua qu'il s'était fait dire que le Général était partie a Saint-Jean d'urgence ce matin... je trouvais sa bizard... mais il est vrai que je voyais pas Mark nulpart nis le combardier ainsi que mon hélico? Décidément s'était étrange mais bon. Quand on ce fit demander s'il y avait des questions je répondit négativement de la tête avant de monter dans la remorque a bateau.... bref le petit bateau qui allait être descendu sur l'eau pour nous permettre de partir en mission... j'observa pas Eira... mon mood présent était d'aller me battre et non de démontré de l'Affection nis rien de sa. J'observa Amy et Jess puis Huge qui était venu s'assoir devant moi. Le conducteur du bateau s'était installer au volant puis le cablage nous fis descendre sur l'eau. Amy me demanda ce qui allait se passé justement avec Eira

Elle risque de demeuré dans nos quartier en attendant notre retour. MacMillan va passé quelque fois mais pas plus. Je m'attendais a ce qu'elle aille la visite de Serge aussi mais bon, s'il n'est pas disponible...

Sortais-je en haussant les épaules.. la descente avait prit quelque secondes qu'on était déjà arriver sur l'eau. Notre petit bateau a moteur s'éloigna du porte avion pour prendre un peux de distance. Jess m'observa quelque seconde pendant qu'on était entrain d'ajuster nos masques en disant

Toi va falloir que tu sois claire avec nous, l'histoire d'Eira est trop bizard Steph

J'étais pas trop sur de comprendre la situation. De quoi elle parlait... mais bon, j'ajusta mon masque au visage, en utilisant la radio intégrer je lui demanda de quoi elle parlait, avant de m'installer pour tomber dans l'eau. Je ne la sentais pas froide.. notre équipement de plonger est toujours au top du top... on me fis parvenir un espèce de petit moteur pour accélérer notre descentes. J'attendis par la suite que le restant du monde saute avant de m'enfoncer dans l'Eau

___________________________________________________________________________________

Entre temps MacMillan nous avait regarder descendre pour ensuite se diriger vers Eira tranquilement. Il garda une bonne distance avec la demoiselle en lui disant d'un ton assurer

Eira Blacks right? Je suis l'ex Capitaine des forces spéciales TaskForce MacMillan. J'ai été demander de garder un oeil sur vous pendant l'absence de Stephane par mon Général. Donc vous pouvez me demandez ce que vous voudrez je tâcherai de répondre à vos besoin

C'était une phrase a sortir pour rassuré n'importe quel victime... il demeura tranquil en attendant de voir ce que la jeune demoiselle allait lui répondre face a ce qu'il venait de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 3 Mai - 12:36

Eira, toujours dans son petit coin tranquille, fixait à tout de rôle les personne présente. Stephane sembla trouver étrange que le Général ne soit pas présent. Effectivement, il y avait quelques choses de bizarres, néanmoins, elle n'en fit pas part. Préférant se faire oublier plutôt que remarqué, elle les regarda descendre jusqu'à ce qu'ils disparaissent de son champ de vision. La jeune femme décroisa les bras, passa une main dans ses cheveux en soupirant avant de marcher en direction de l'appartement. Cependant, avant même qu'elle puisse faire quelques pas, le boiteux vint à sa rencontre. Elle avait visé juste. L'une de ses jambes semblait plus faible que l'autre, ce qui ne l'empêchait aucunement d'avancer à bon rythme. *Militaire un jour militaire toujours... De vrai tête de mule..* songea la jeune femme en toisant l'homme d'un visage neutre. Pour un vieux, il semblait en forme, sans oublier que sa carrure dépassait largement la fine stature d'Eira. Un peu sur ses gardes, comme avec n'importe quel homme, elle l'écouta sans dire un mot. Son ton de voix prouvait qu'il ne s'en laissait pas imposer si facilement. La confiance, qu'il dégageait, était plus qu'évidente. Quand il s'adressa à elle, le "Eira Blacks, right ?" la fit devenir un peu arrogante. C'était indirectement sa façon de lui montrer qu'il ne s'était pas trompé. C'est avec une politesse plutôt familière et directe, qu'il se présenta et lui dit qu'en cas de problèmes ou si elle avait une demande, qu'il lui était possible de s'adresser à lui.

Merci, mais je crois pouvoir me débrouiller seule, Monsieur, répondit-elle sur un ton militaire qu'on lui connaissait dans les complexes quand elle recevait un ordre et qu'elle choisissait de suivre sans faire de bêtise, même si elle ne faisait jamais le stupide garde à vous, qu'elle trouvait plus qu'idiot. Monsieur Leroux c'est ça ? Le Général je veux dire. Ça m'étonne qu'il soit parti si vite sans attendre ni même faire ses salutations à sa famille. Je l'ai vue et je ne crois pas que ce soit son genre de manquer ce genre de chose, à moins d'un contre-temps fâcheux... Eira elle-même trouvait bizarre que le père de Jessica ne soit pas présent. Lui qui semblait un homme plutôt sympathique et proche de sa famille. Néanmoins, elle poursuivit sur un ton de soldat indifférent à l'autorité, ce qu'elle était au fond. Enfin... Je vais "rentrer". Merci pour votre... offre d'aide en cas de besoin. Bonne journée M'sieur.

Joignant les gestes aux paroles sans grande politesse, elle fit un pauvre petit salut militaire en balayant l'air du revers de la main, avant de tourné les talons et de se diriger vers l'appartement d'un pas dansant. Rester en présence d'un militaire ne l'intéressait aucunement. Et puis, elle savait que si elle restait trop longtemps, qu'elle se moquerait encore plus de l'armé. Un vieux de la vielle comme lui n'apprécierait probablement pas se genre d'attention détestable qu'elle pouvait avoir à l'égard de l'organisation et de ses moeurs même. Les yeux de la jeune femme jetèrent un dernier coup d'oeil au pont et à l'eau qui se perdait dans le ciel à l'horizon. Puis d'un pas décidé, elle passa la porte et défila dans les couloirs jusqu'à l'appartement. Son ventre criait famine. Quand son ventre grogna elle fit une grimace de mécontentement. Elle jeunait depuis près de 24h, manger s'imposait.

Une fois à destination, Eira composa le code et entra. C'était vide maintenant... Personne pas un bruit. Et manger... elle ne savait pas cuisiner, joie. *Oh well... Il y avait une première fois à tout... Au moins je sais me servir d'un couteau... *songea-t-elle en haussant les épaules. Elle retira ses bottes à talon pour aller les échanger contre ses botte de boxe, plus confortable. Elle revint et fixa le frigo. C'était un combat, comment faire... Orgueilleuse, mais surtout affamé, elle l'ouvrit et scruta l'intérieur. Hmmm Il y avait un peu de tout... Mais pour une première fois en cuisine, quoi choisir ? Elle ne voulait pas mettre le feu à l'appartement quand même. Ça serait trop la honte. Eira jeta son dévolu sur... refermer la porte du frigidaire. Elle préférait se laisser mourir de faim plutôt que de cuisiner sans superviseur. Découragé de sa non débrouillardise, elle se coucha au milieu de la cuisine, sur le plancher froid et attendit l'illumination, ou plutôt le courage de se bouger les fesses et de se faire à manger... Ses yeux se perdirent sur le plafond et son esprit dans ses souvenirs. Le souvenir qui la hantait le plus, dans le moment présent, était le baiser que Stephane lui avait donné, juste là, à quelques pas d'elle. Elle frissonna de nouveau en raidissant ses muscles lorsqu'elle pensa aux gestes, qui aurait pu être considéré, suicidaires de l'homme. La jeune femme se désespérant d'accorder autant d'importance à se souvenir récent, même s'il lui procurait un bien-être étrange qui la dérangeait.

Toujours coucher au sol, elle finit par fixer obstinément son ennemi, son adversaire juré du moment: le réfrigérateur ! Elle craignait l'empoisonnement. Oui oui, elle craignait le suicide involontaire d'une nourriture infecte. Eira ne fit que soupirer bruyamment en grognant de mécontentement en coeur avec son estomac creux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 92
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 3 Mai - 13:53

Faire poli MacMillan s'était introduit à Eira comme quoi le Général lui avait demander de s'occuper de la jeune demoiselle pendant que Stephane et compagnie étaient absent. Bon... le Général en question avait refusé d'annoncer ou ils allaient être partie à MacMillan mais bon, ce n'était pas grave. Il aurait sa vengeance plutard cette homme sur le Général... entre temps... Eira sans le savoir était connu plus en profondeur de ce qu'elle savait.... même trop... il connaissait la vie de la jeune demoiselle depuis presque sa naissance... tout ce qui lui était arriver et ce qu'il avait cacher a la justice pour la laisser la...

m'enfin la jeune demoiselle après qu'il se soit présenté lui informa qu'elle serait en mesure de se débrouiller seul. MacMillan n'insistait pas plus... bien que s'était contre ce qui voulait. Il avait pas eu de consigne venant de personne pour s'occuper d'Eira. En fait ce qu'il avait en tête était purement des choses venant de lui et aucune dirrective avait été donnée a cette effet

La jeune femme continua en disant qu'elle trouvait sa bizard que le Général ne soit pas la pour dire aurevoir à sa propre famille... qu'elle croyait pas que se soit son genre de chose de partir sans prévenir...


Le Général, est bien occuper... il dois quand même faire vivre 6 navires de guerres, plus une base terrestre en plus d'effectuer une profection supplémentaire à la résistance du stade olympique de Montréal.. il est vraiment occuper malgré le fait qu'il aimerait bien être la pour sa famille également.

Bref la jeune demoiselle était partie dans l'appartement de l'équipe qui l'Avait ramasser en chine. MacMillan lui était partie dans ses quartiers ramasser quelque affaire. des objets facile à transporter sur lui avant de se diriger tranquilement et très lentement. Question de laisser le temps défiler avant de refaire une nouvelle apparition devant Eira. Au total il avait attendu une demi heur avant de venir a la porte des Quartiers de l'équipe a Huge. Il s'apprêta à activé le code de la porte qu'il avait piraté au préalable.. mais il se disait qu'elle pourrait se montré violente... bien qu'il pourrait sans doute baragrouiner une raison... bref il débarra la porte avec son code piraté avant de l'ouvrir pour rentré dans les Quartiers de l'équipe qui avait formé

Eira?.. Es-tu la?

Le ton de voix était un peu plus amical que sur le pont. Fallait quand même qui la met en confiance pour continuer se qu'il allait faire... il demeura silencieux, n'ayant pas réaliser que la jeune demoiselle était coucher sur le sol de la cuisine.... il attendit une réponse avant de reprendre en disant

Je me suis... bah je me suis permis de voir si tu avais faim. Après tout nous approchons l'heur du souper.. et je ne me sentirais pas alaise de te laisser manger seul. Tu veux que je te prépare quelque chose?

La partie de la nouriture qu'il pouvait lui préparer était du au fais qu'il était conscient que la jeune demoiselle était pas forte sur la cuissons... bref il attendit patiament qu'elle lui donne une réponse face a ce qu'il venait de lui demander, tout en marchant tranquilement vers la cuisine. En fait... qu'elle le veuille ou non il allait lui préparer quelque chose a manger...
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 3 Mai - 14:26

Avant qu'elle ne quitte le pont, le vieux soldat lui dit que le Général était fort occupé par les autres navires ainsi que les zones stériles. Ouais sans doute, mais quand même... Enfin de retour à l'apparte, elle était en plein combat. Étendu au sol comme une grosse crêpe, elle fixait toujours le frigo qui contenait tellement de nourriture. La simple idée lui donna d'énorme gargouillis, qui la fit se plier en deux un instant. Fallait manger. Le problème c'était quoi et comment. Elle n'était pas difficile en matière de nourriture en plus, mais cuisine n'était certainement pas l'un des ses talents malgré son adresse avec les couteaux. Eira referma donc les yeux et tenta mentalement d'apaisé son estomac. Sa méditation prit fin lorsqu'elle entendit du bruit trop près de la porte pour que ce soit un simple passant. Instinctivement, elle porta la main à sa cuisse où était fixé son arme blanche. Immobile et alerte à la moindre variation, elle attendait patiemment. Fébrile, elle retint un sursaut quand la porte s'ouvrit. Malgré le fait que les jointures de la demoiselle était couverte par des bandages de soutient, celle-ci étaient blanches tellement elle serrait la garde de son poignard fort. Lorsque la voix du coach se fit ses premières notes, elle se releva rapidement pour lancer son poignard à un cm du visage de ce dernier.

Campé sur ses pieds et méfiante plus que jamais, elle ne quittait pas MacMillan des yeux. Comment pouvait-il connaître le code alors que Stephane l'avait assuré que seul Amy, Jess et Huge le connaissait également et sans doute le Général aussi ? Décidément, Eira ne portait aucunement l'ancien Coach de son protecteur dans son coeur. Malgré le ton de voix amical qu'il avait employé, elle n'entendait pas à rire. Trop intrigué et ne comprenant pas trop comment ce faisait-il qu'il était entré, juste comme ça. C'était un peu téméraire, voir suicidaire de sa part. C'était même inconscient. Le visage sévère de la jeune femme démontrait sa mauvaise humeur concernant cette intrusion. Il poursuivit par la suite en voulant savoir si elle avait faim. * Faim ? plus vraiment, tu viens de me couper l'appétit avec tes conneries... * pensa-t-elle avant que son ventre contredise ses pensées et gronde en guise de réponse.

Vous devriez faire attention la prochaine fois. Frappé au lieu d'entré comme ça. J'ai pas envie qu'on annonce à Stephane que j'ai tuer son mentor parce qu'il a fait un geste inconscient. Elle s'avança de quelques pas en gardant un oeil sur l'homme et sur son couteau qui s'était fiché dans le mur. La solitude ne me dérange pas, elle me plait au contraire... dit-elle d'une ton froid avant de reprendre d'une voix un peu désolé. Cependant, votre offre concernant la nourriture est vraiment alléchante. Particulièrement en sachant que je suis nulle en cuisine... Donc j'accepterais volontiers votre compagnie pour souper. Disons que 24h sans manger ça pèse lourd en ce moment...

Sa garde était baissée, adoucit et moins de mauvaise humeur sachant qu'elle aurait de quoi souper, mais surtout qui serait comestible. Malgré sa vigilance réduite, elle passa quand même à quelques mètres MacMillan pour aller reprendre son couteau enfoncé dans le mur. Elle le replaça dans son étui fixé à sa cuisse par d'un attache de cuire, comme une ceinture. Une fois qu'elle eut retrouvé son arme, elle referma la porte de l'appartement en détaillant l'homme des pieds à la tête sans politesse.

Désolé au fait... pour le projectile, c'est ce qui arrive quand on ne prévient pas convenablement... dit-elle avant de poursuivre. Pour la nourriture, le frigidaire est rempli pour une armée, faites ce qui vous tente. Je mangerais n'importe quoi en ce moment de toute façon... Elle fit une grimace en serrant légèrement son ventre qui criait famine. Elle prit une courte pause avant de reprendre. Alors... vous avez été le coach de Ghost ? Il était comment ? Par simple curiosité...

Question tout à fait innocente qui lui permettait de se détendre un peu, même si parler de Stephane lui ramenait un goût chaud et salé sur les lèvres. Elle ne démontra rien de tout ce qu'elle ressentait, si ce n'est que de la douleur pour cause d'être affamé. Elle prit une chaise de la table et s'assit en indien face à la cuisine en observant MacMillan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 92
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 3 Mai - 15:06

Rentré dans la salle par infraction pratiquement, MacMillan passa proche d'y rester. Un couteau vint lui éfleuré la joue pour frapper le mur par la suite. Décidément s'était pas une bonne idée mais bon. il s'en balançait un peu. Seulement l'envis de s'en prendre à Eira... il aurait son moment.... mais il fallait qu'il agisse doucement avec la jeune demoiselle sinon il risquait d'élever des soupçons de ce qu'il avait derrière la tête. Elle lui dit d'un ton plutot pas super amical de faire attention la prochaine fois. Elle aurait pu commètre un meurtre et d'être accusé... bref une situation non plaisante et surtout que Stephane ne le prendrait sans doute pas qu'elle aille assassiner son coach... et que rien n'était présent pour prouver que s'était un accident...

m'Enfin elle rajouta également qu'elle acceptait l'offre de la nourritures mais que la solitude ne la dérangeait en aucun point. En fait, ils étaient plutot ami elle et la solitude... c'était cependant contre les principes de MacMillan de laisser sa proie tout seul... m'enfin il fit un bref signe de tête comme quoi il comprenait la situation, et qu'il ferrait a manger par le fait même


Je tâcherais de faire attention la prochaine fois que je viens. Je ne désir quand même pas vous mettre dans une situation non plaisante. Veuillez acceptez mes excuses gente dame

Il ne perdit pas une seconde pour se rendre à la cuisine et commencer son travail. En fait il se mis a fouiller dans le frigo quand il reçu des excuses pour le projectil. Question de ce mettre plus en tord il lui répondit avant la question de Ghost

Vous n'avez pas à vous excusez. Une maison est un chateau, j'étais techniquement un envahisseur, vous auriez pu me tuer et je l'aurais sans doute mérité..

Dit-il en localisant dans les tirroires tout ce qui a de plus banal à manger.. des pâtes fallait quelque chose qui se prépare relativement vite étant donnée que MacMillan était disons... sérrer dans son horraire... Il sortie donc un chaudrons en continuant concernant Ghost

Effectivement, bah j'ai connu Ghost, Willow et Spike dans leur premier entrainement militaire. Ils venaient de rentré dans l'armé et plus spécifiquement comme agent Spec Ops/TaskForce. Pendant que moi j'Avais déjà une dizaine d'année d'avance sur eux. On ma juste charger de les entrainer pour effectuer une mission d'infiltration et execution sans alerté le restant du globe au Rwanda..

Il prit une petite pause, rajoutant le sel dans l'eau qui commençait a devenir de plus en plus chaude pour poursuivre

Maintenant plus spécifiquement Ghost... bah j'étais plus souvent avec Spike que Ghost. Étant donnée que l'objectif de l'entrainement était de formé leur future capitaine pour l'intervention qu'ils devaient faire. mais du temps que j'ai eu Ghost sous ma commande. Il n'a pas changer d'un poil avec le temps... il est exactement le même qu'il était dans le passé. C'est sur que avec les atrocités qu'il a vue au courant de sa carrière... il s'est renforcé. Il a toujours été une personne solide malgré les situations qu'il a du faire face.

il continua de brasser l'eau qui commençait a bouillir tranquillement, avant de reprendre en disant

Naturellement bah après le Rwanda il a eu droit d'avoir du temps de lousse, pour lui... d'ou le moment ou il a rencontré Kathy en Floride... et puis après j'ai juste eu des nouvelles ici et la au courant des dernières années. Le père de Willow ne me donnait pas d'information plus qui faut. Et dans leur métier... bah il n'est pas question de dévoiler ce qu'ils font... ce que j'Ai crue comprende était qu'ils étaient rendu à Raccoon City.. and then... plus rien jusqu'à la mort de son père.

Il sortait tout ses phrase d'un ton neutre, c'était pas des choses qui l'Affectait plus qui faut. Surtout qu'il n'avait rien a voir dans la majeure partie des événements. La seul chose qu'il avait fait s'était d'entrainer Stephane pour survivre au Génocide du Rwanda avant d'être envoyer à Raccoon City après une mission dans le désert du mexique... m'Enfin... il continua sa nourritures en attendant d'autre questions venant d'Eira
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 3 Mai - 15:35

La tête accoté sur le dossier de la chaise, Eira écoutait passivement. Elle étouffa un rire quand il s'excusa à l'ancienne. Sinon, il déclara que l'appartement était son "château" techniquement et que le défendre était tout à fait normal. Le problème, c'est qu'elle était d'Umbrella et donc, château ou pas, défense pas défense, si elle tuait, c'était évident qu'elle serait accusé plus facilement que n'importe qui sur le porte avion. Haussant les épaules face à cela, elle dit ce qu'elle en pensait de la règle du "château".

Honnêtement, je pense que je serais malgré tout dans le tord parce que je suis d'Umbrella. C'est triste comme ça. Même si je me défends, sans preuve vidéo, je me fais passer les menottes. Surtout avec mon dossier, dit-elle en riant.

Puis elle le laissa poursuivre. Il répondit à sa question concernant Ghost. C'était plutôt général comme information, mais cela venait comblé des manques dans sa mémoire concernant ce dernier. Plus elle en savait sur lui, plus elle s'étonnait. Sans parler qu'il était tenu dans le secret pour ses missions. C'était l'une des règles qui n'avaient pas changer. Ce qui ce passe en mission reste en mission. Ça ne sortait jamais, à moins d'une nécessité internationale, mais là encore, tout était extrêmement contrôlé et censuré. C'est par la censure et le contrôle d'informations que les dirigeants réussissaient à contenir et entretenir une population ignorante. Déplorable... Eira n'était pas un soldat, même si on avait tenté de l'instruire comme telle. Trop têtue, orgueilleuse et arrogante pour l'être, sans parler d'être réfléchit. Un soldat, un vrai, ne devait pas pensé, ni réfléchir, ni posé de questions. Il devait exécuter les ordres tels que demandés. La demoiselle ne le faisait que lorsque ça lui paraissait logique et encore. Si elle n'était pas d'humeur, ce n'était même pas la peine de lui en parler. Son caractère lui avait valu beaucoup de reproche, mais son auto-discipline et sa rigueur au combat venaient compenser tout le reste. Le nom de Spike revint souvent, elle en déduit que c'était le chauve, MacTavish, puisque Amy n'avait pas fait l'armée.

Enfin, c'était bien intéressant ce qu'il racontait le vieux. Puis une nouveau nom, Kathy... Ça devait être sa femme, puisque la soeur de Stephane n'avait pas mentionné de nom ou d'autre femmes mise à part la maman de Sarah. C'était donc une chose de plus à éviter de parler à Stephane plus qu'aux autres sans doute. Même si c'était un dure à cuire, il n'en était pas moins humain. Même si la tendance des soldats étaient de se déshumaniser avec le temps, il restait toujours un fond. Par le fait même, elle songea à sa propre personne. Avait-elle toute sa tête ? Certainement pas, mais au moins elle en était consciente. Eira reporta son attention sur le vieux qui préparait toujours à manger. Des pâtes... Excellente idée, au moins c'était nourrissant. Enfin... Elle se souvint qu'à leur "rencontre", MacMillan connaissait déjà son nom et prénom. C'était un peu bizarre, sans doute que Jess ou Amy ou même MacTavish en avait parlé, mais là encore... Elle n'était pas certaine qu'ils aient dis son nom de famille... La tendance de cette famille était plutôt de la nommé uniquement par son prénom... Curieuse, elle posa la question.

Dites... comment ce fait-il que vous saviez mon nom avant même que je songe à me présenter ? Qui vous a parlé de moi ? Si c'est m'sieur Leroux qui vous a parler de moi, je suis étonnée qu'il n'est pas préciser de faire attention en ma présence... Votre entré vous a presque coûté la vie après tout...

Analyste à ses heures, elle repassa en revu les évènements. D'abord, il connaissait son nom de famille. Le général n'était pas là, peut-être était-ce lui qui lui avait parler d'elle, mais il ne l'avait visiblement pas prévenu de son tempérament. Sans oublier qu'il était entré comme ça, en connaissant le code de la porte. C'était louche. Il venait en plus lui préparer à manger, tout bonnement comme ça. Il arrivait trop au bon moment. Ce n'était peut-être qu'une coïncidence, mais si c'était le cas, elle était grande... Surtout qu'elle était nulle en cuisine c'était un coup de chance ou alors ça cachait autre chose... Néanmoins, Eira attendit qu'on réponde à ses questions afin de rassasié sa curiosité et ses hypothèses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 92
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Le plan   Jeu 3 Mai - 16:14

Toujours entrain de cuisiner MacMillan ne dit pas un mot. Il attendit d'avoir quelque réaction venant d'Eira, il venait de lui demander comment il était Stephane et il avait répondu du mieux qu'il pouvait. Il n'était pas encore totalement consommer par le mal disons... il demeura silencieux toujours entrain de préparer ses nouilles pendant que Eira analysait l'information concernant Stephane et ce que MacMillan venait de lui dire concernant ses rencontres avec l'officier. Entre temps il continua a papoter, cherchant les itemes ici et la qu'il aurait besoin pour faire sa cuisine...

La jeune demoiselle avait répondu en premier concernant le fait de défendre son chateau. Étant donnée qu'elle était d'Umbrella il serait beaucoup plus difficile pour elle de justifier le pourquoi qu'elle aurait assassiner MacMillan... il haussa les epaules en continuant


Que tu sois d'Umbrella ou pas... maintenant tu as reçu la citoyenneté d'ici... aux yeux des dirigeants de ce porte avion et des autres endroit sous la défenses de L'ONU tu es une civil comme tout le monde. PEut importe que tu viens d'Umbrella ou pas

Dit-il d'un ton presque rassurant, mais s'était encore une fois cacher de vrai intention, il continua donc en disant

Bon! Le repas est prêt!

Façon très traditionnel de dire qu'on passait à table. Dans le dos D'Eira cependant MacMillan décida de passé a l'action, d'une main il servait l'assière de la jeune demoiselle et de l'autre il glissa une pastille blanche qu'il écrasa pour qu'elle passe inapercu dans le repas. Il se servie son assiette normalement. Avant d'aller les déposer sur la table, de se retourner de bord pour faire de même avec les verres d'eau qu'il était aller chercher également au même moment que la jeune demoiselle lui demanda comment il savait son nom de famille et son nom avant qu'ils se soient rencontré. Si le Général lui avait dit pourquoi lui avait-il pas mentionner son tempérament?. MacMillan eut un sourir en coin avant de lui répondre

J'ai entendu parler de vous par le Général après la rencontre qu'il a fait avec vous à votre arriver. Je dois dire que j'ai été quelque peut surpris d'apprendre votre apparition sur le porte avion, surtout que vous preveniez d'une base qui a menacer de détruire la moitier du globe en quelque instant...

Il prit une boucher de ses pâtes avant de poursuivre en disant

Je me suis également fait mentionner votre tempérament. L'ennuie est que j'avais la tête ailleurs quand je suis rentré. Ce qui m'a fais totalement oublier que vous auriez pu m'éliminer d'un coup de couteau. C'était très imprudant de ma part, je m'en excuses une nouvelle fois, mangez. Il en reste si vous avez toujours faims

Dit-il en continuant pour sa part de vidé son assiette sans dire un mot..
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Ven 4 Mai - 0:24

Attendant patiemment une réponse de MacMillan, Eira l'écouta mentionner que d'Umbrella ou pas aux yeux des supérieurs, c'était une civile comme les autres. * Pfff ouais.. c'est ça... J'ai tuer autant de personne en tant que civile que membre d'Umbrella... J'ai forcément un dossier qui va remonter à la surface un de ses quatre et je devrai faire face à la "justice"... . Peu convaincu, elle reçut tout de même les pâtes devant elle avec le plus grand des appétits. Tout heureuse de manger un repas chaud, elle se dandina un peu pour s'installer confortablement en indien et s'attaquer à son assiette une fois que son cuisinier de la soirée soit attablé avec elle. Elle était malpoli sur bien des points, mais pas celui-là même si elle était affamé. Ça sentait bon, tellement qu'elle en eut le sourire aux lèvres. Eira écouta les réponses qu'il donna. Comme elle l'avait deviné dans ses hypothèses, le Général lui avait parler d'elle après l'interview. Ça lui rappela qu'elle avait un truc à passer le lendemain, joie, elle était seule. Elle allait probablement se faire oublier dans l'appartement et ne pas se présenter tant que Stephane, Amy, Jess ou même Huge ne seraient pas dans les parages. Elle n'irait certainement pas avec cet homme à côté d'elle qui commençait à manger. La jeune femme mangea lentement, non pas parce qu'elle n'avait pas faim, au contraire, elle ne voulait simplement pas que cela tombe dans son estomac comme une roche. N'ayant aucune idée de ce que venait de faire MacMillan, elle continuait de se nourrir en se délectant de la nourriture qui remplissait enfin son ventre affamé.

Un instant plus tard, il mentionna qu'il avait été informé du comportement d'Eira. Elle le regarda d'un air blasé. Non, mais il était con d'avoir la tête ailleurs... Elle roula des yeux en écoutant de nouveau ses excuses. Manquer de vigilance avec une personne entraînée, c'était imbécile. Néanmoins, elle témoigna sa reconnaissance envers l'homme.

Mon estomac vous remercie pour la nourriture m'sieur MacMillan.

Une fois cela dit, la jeune femme termina de boire son vers et de manger le contenu de son assiette. Elle n'était pas encore tout à fait rassasié, alors elle se leva pour aller en prendre une autre part. Seulement, un problème survint. Une fois de bout, sa vision, d'habitude impeccable, devint flou et brouillé comme s'il y avait une brume épaisse qui s'était levé sans crier gare. Elle vacilla un peu avant de faire quelques pas à l'aveuglette pour s'appuyer contre un mur. Son corps lui semblait au ralenti et sa respiration semblait être un effort surhumain. Les mains tremblantes, elle échappa l'assiette qui se fracassa au sol. Eira secoua un peu sa tête, mais ça ne fit qu'empirer la situation et elle tomba au sol étourdit. Elle dirigea son regard un peu perdu et embrouillé vers MacMillan.

Qu'est-ce... qui... m'arrive... Je ne me sens... pas bien...

Le visage incertain, elle réfléchissait pourquoi. Une allergie ? Non, son dossier était claire à ce sujet, aucune allergie alimentaire. De la nourriture périmée ne lui aurait pas paru si délicieuse en bouche. Sans parler que lui aussi aurait les mêmes symptômes, non ? À moins qu'il n'ait mis quelque chose à l'intérieur de sa portion de nourriture, ou bien était-ce l'eau ? Dans tous les cas, quelque chose ne tournait pas rond. Et en parlant de tourné, dieu que le plancher lui paraissait inégal. Une bouffé de chaleur commença à lui monter à la tête. Elle gémit en se retournant sur le dos sans comprendre ce qui lui arrivait. Eira avait l'impression qu'on la tirait dans un grand vide. Un grand vide angoissant et froid qui n'avait rien d'accueillant. Elle tenta une nouvelle manoeuvre en se couchant sur le côté pour tenter de ce relevé, mais sans succès. Ses forces musculaires l'avaient abandonné sans explication plausible, alors qu'elle était seule dans la même pièce qu'un homme plus vieux, mais certainement plus fort qu'elle à cet instant. Ne voyant rien d'autre que MacMillan en cause et s'exprima de nouveau d'une voix faible presque endormi.

Vous m'avez donné quoi ? dit-elle en un souffle qui fut court. Le Général... il est où... Stephane... il avait... con..fiance...

La voix de l'ancienne membre d'Umbrella s'évanouit. Elle n'avait plus la force de parler, ni même de bouger. Ses yeux ne restaient pas ouverts sans qu'elle eut cligné lourdement à plusieurs reprises. Son corps était engourdi par les somnifères. Une forte dose à en juger par sa réaction physique. Eira n'eut même pas le temps d'entendre les réponses, qu'avaient à fournir l'ex-coach de Ghost, qu'elle sombra dans un sommeil lourd. Ce ne fut pas un sommeil sans rêve à son grand désarroi. Encore et toujours ses choses qui la hantaient. Elles refaisaient surfaces dès que ses paupières étaient closes et que Morphée l'eut endormi. C'était d'ailleurs plus un état second qu'un réel assoupissement. En effet, ses membres engourdis prouvaient que c'était sous l'effet d'un narcotique qu'elle avait sombré. Elle n'aurait pu dire ce qui ce passait ou ce qu'on lui disait, les vapes étaient trop denses pour qu'elle puisse avoir un minimum de lucidité. Elle ne put que souhaiter, avant de perdre complètement conscience, que Stephane viendrait la chercher. Son protecteur, la seule personne en qui elle pouvait avoir confiance, malgré ses agissements étranges.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 92
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Le plan   Sam 5 Mai - 23:46

MacMillan demeura silencieuse sur sa chaise, il avait de quoi qui ressemblait a une petite discution avec la nouvelle arrivante sur le porte avion qui avait été demander de surveiller pendant l'absence de Stephane. Surveiller... sans doute de lui même qu'il aurait fallu. Il avait commencer a manger et la jeune demoiselle le fit remercier son estomac. Peut-être qu'il était fait de mauvaise intention MacMillan maintenant, mais chose certaine était qu'il avait comblé l'estomac de la jeune demoise, ainsi que le sien. Il prit son assiette et alla la mettre sur le contoire. La jeune fille avait voulu se diriger pour prendre une nouvelle assiette mais une fois debout elle ne se sentait pas bien

* Je me demandais justement si sa allait finir par lui faire de l'effet.. faut croire que sa finit par la frapper. Excellent*

Pensa l'ancien officier militaire en observant la jeune demoiselle qui était rendu a terre après avoir laisser tomber l'assiette. Elle avait décidément été droguer a cette drogue dans le passé. MacMillan demeura le plus sérieux. Son expression était moins ''Friendly'' que lorsqu'elle l'avait croisé sur la piste de décollage ainsi que dans la pièce quand il était rentré... m'enfin.. il avait un sourir en coin comme si la situation de la pauvre jeune fille l'amusait... elle se sentait vraiment mais vraiment pas bien. Et plus elle ne se sentait pas bien, et plus MacMillan était content de son coup. Jusqu'à temps qu'elle réalise ce qui lui avait été fait. Il avait mis quelque chose. Elle lui demanda ce que s'était... avant d'essayer de le faire angoissé en prononçant le nom de Stephane. Général.. puis elle s'était endormis au milieu de l'appartement

PAuvre Eira Blacks.. PRemière fois sous des somnifères.. Faut dire que ta réaction a cette drogue en vos le coup. Je penses que mes acheteurs vont trouver sa bien amusant de te revoir.

Dit-il en prenant son telephone. Composant un numero(Comme si les lignes de telephone fonctionnait encore. SPécifiquement sur la Baie d'Hudson au Canada.. m'enfin, il venait de contacter ses deux hommes qui serait bientot présent pour venir ramasser la jeune demoiselle, entre temps dans son cas. MacMillan inspecta au toucher non discrèt si la jeune femme s'était blesser en tombant a terre après avoir brisé son assiette(A toi de voir ^_^) pour ensuite se diriger vers le garde robe. PRendre un balais et faire le ménage un peu. Oui oui le menage, on allait quand même pas laisser la scène de crime comme elle était. Puis on frappa à la porte par la suite. MacMillan ouvrit et ses deux hommes entra avec une civière dans la pièce. Ils étaient habiller en coronère. Question de passé inapercu dans tout cette manoeuvre

Utilisez le pont inférieur pour la sortir. Le pont a Ordures.. la navette devrait attendre la. Faite sur de pas vous faire voir. JE contacterais le Sergent Blacks ainsi que son associé. Il va être content du présent que je lui offre. Je joindrais plutard. Il faut que je clean l'appartement question de pas soupçonner rien en cas d'urgence

Les deux hommes fit un bref signe de tête et partie avec la pauvre Eira qui n'avait pas encore idée du cauchemare qui l'attendait. Ils traversaient le porte avion en disant qu'il s'agissait d'une fille qui avait perdu la tête et qui s'était tué. Ils l'apporta donc au point de rendez vous avec les hommes à Blacks qui l'attendait. Ils prirent la jeune fille pour ensuite s'enfuire dans leur complexe

_________________________________3h plutards_____________________________________________

Les Somnifères qu'elle s'était fait donnée n'était en aucun cas pour aider a dormir dans des problèmes d'insomnie. Il s'agissait plus de somnifère pour facilité la transportation de personne. Il était désormais prêt de 2h AM. Sous l'eau dans la Baie d'Hudson. En ce qui concerne Eira elle pouvait sentir qu'elle était suspendu a un cable qui fesait le tour d'elle et montait dans le dos. Suspendu dans le vide mais de pas super haut. Ses mains étaient attacher également avec des tie Rap relativement serrer mais pas assez pour empêcher la circulation sanguine. Juste asser pour faire en sorte qu'elle aie beaucoup de difficulter a bouger ses mains. Et naturellement elle avait été fouiller pour faire en sorte de s'assuré qu'elle ne soit pas en possession d'arme sur elle

Il fessait calme. Pas beaucoup de bruit mise appart une voie purement inconnu qui hurlait


LAISSEZ MOI SORTIR! AIDEZ MOI!!

Mais veux tu te taire?

Répondit une autre voie. Mais rien n'était visible du à la présence de bandeaux sur les yeux attacher très serrer de sorte a ce qu'on ne soit pas capable de rien voir si on essayait d'ouvrir les yeux. Mais il s'agissait à l'ouie de deux autre prisonnier. qui avait été apporter également sur les lieux. Puis une porte s'ouvrit.. des bruit de pas suivant l'ouvereture de la porte. Et une première voie ennemi se fit entendre

Silence! Vous ne sortirez pas. Vous ne viverais pas. j'espère vous avez aimer le gazon dehors parce que vous n'allez plus jamais le revoir vous deux! compris?!...bon... maintenant semblerait-il qu'il y a deux muet ou encore endormis. MacMillan a sans doute fait des erreurs dans dans son dosage. d'ailleurs il arrive quand?[/b]

Il ne devrait plus tardé. Ses hommes nous ont dit qu'il effaçait les traces des agressions qu'il a fait. Et euh...bah... apparament qu'il y a une deux équipes du porte avion qui sons partie. Il veut essayer de trouver ils vont question de savoir si on va avoir plus de visiteur que les deux agent BSAA.

Excellent. Utile ton ancien capitaine d'unité. On va lui rendre la monais. Réveillez donc les deux autres encore inconscient pour savoir la raison pour laquel ils sont ici!

Des bruit de pas montait des marches de bois, au bruit. pour se diriger dans les direction d'Eira, et d'un peu plus à la gauche de la demoiselle.. donnant un coup de poing relativement fort à chacun question qu'ils se réveille

Bienven.... Bienvenue! Chez Bah.. Veltro!

Aucunement visible mais le premier homme roula les yeux aux dires du second avant de voir si tout le monde était réveiller. Et devoir s'occuper des étonnements du monde présent avant d'expliquer leur but dans la base
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 8 Mai - 13:04

Plongée dans un profond sommeil artificiel, Eira n'aurait pu dire combien de temps elle avait dormi, ni quel jour il était. Son corps engourdi n'avait pas ressenti les coupures bénignes, mais présentes, que les éclats de l'assiette avait causé sur ses avants-bras. La dose de somnifère ingéré à son insu avait été suffisante pour qu'elle s'endorme au moment ou son coeur avait accéléré la cadence puisqu'elle s'était levée d'un coup. MacMillan était donc un traitre, tout comme elle pour Umbrella. Enfin, encore sous l'effet embrumant des médicaments, ses sens commençaient à se réveiller de nouveau, tout comme sa mémoire. Les membres toujours engourdis, elle entendait une voix. Une voix qui semblait si loin et pourtant c'était un cri bien présent. Eira tentait de bouger, elle sentait ses muscles se mouvoir, mais en réalité, ils ne bougeaient d'un poil. À croire, que cela faisait trop longtemps qu'ils étaient immobiles. Ses paupières closes, s'ouvrit pour ne voir que du noir. Les voix se faisaient de plus en plus clair et puis BANG ! Un poing à la figure la somma de se réveillé plus vite qu'elle n'était en train de le faire. Le coup qui vola à sa figure la fit gémir, mais sans plus. Lentement, la jeune femme se mit à bouger, sans prononcer le moindre mot.

Devant elle, il y avait quelqu'un qui leur souhaita la bienvenue chez Veltro. Intérieurement, elle repassa les évènements. Bon, Veltro, c'était là que Stephane et son équipe devaient se rendre et détruire la base. *Merde...* songea la jeune femme en analysant sa situation. Ses pieds étaient libres sans être au sol, ses mains liées sans pouvoir bouger et son corps endolori retenu par la taille par un câble qui la suspendait dans le vide. Eira s'étira comme elle put en faisant craqué son cou qui avait bouger trop rapidement suite au poing qui avait percuté son visage. Le scénario qu'elle vivait lui rappelait drôlement ce qu'elle-même avait déjà fait subir à des personnes: la torture. Génial... Surtout qu'elle savait pertinemment pourquoi elle y était. Miss Blacks savait qu'elle avait "trahi" Umbrella, Tricell et compagnie puisqu'elle n'était plus dans leur base depuis une journée ou deux. Elle pouvait donc être considéré comme une déserteur, une traître ou une espionne pour leur ennemi. Dans tous les cas, ça commençait mal pour elle. Ils se doutaient qu'ils essaieraient de la faire parler par le biais de la torture.

Calme et silencieuse, Eira attendait qu'on lui présente les motifs de sa "détention" et que la torture commence. Crier n'allait servir à rien et dire la vérité ne les convaincrait pas. Surtout qu'elle était sur et certaine qu'ils tenteraient de lui faire avouer qu'elle avait révélé des éléments secrets à la TaskForce et aux dirigeants militaires de leurs opposants. Elle savait tout, ou presque tout, ce qui allait se produire, à son grand malheur. * J'aurais mieux fait mourir ou me faire passé pour morte et changer de nom... Quoi que mourir aurait vraiment été la solution idéale... Mais dans quoi est-ce que je me suis embarquée en suivant Ghost et les autres ? Les ennuies ne font que commencé on dirait... Surtout qu'ils ont fait très vite pour me retrouver et m'amener jusqu'ici... Ça ne sera pas du gâteau... * pensa-t-elle en essayant de voir qui était présent, mais sans succès. Son bandeau lui empêchait de tout voir. Elle soupira bruyamment avant de parler.

C'est possible de nous dire tout de suite ce qu'on fait ici ? Parce que sérieusement, le temps commence à être long...

Son timbre de voix était rempli de défi et d'arrogance. Attendre suspendu dans les airs n'étaient pas dans ses activités favorites, avoir les pieds bien au sol lui manquait et elle espérait bien vite retrouver un peu de solidité sur ses deux jambes. Dans son dos, ses doigts pianotaient à chaque secondes qui passaient. Eira avait recommencé à compter. Ça passait le temps et par la même occasion, lui permettait de voir qui était le chef, qui prendrait les nerfs plus rapidement, etc. Elle était prête à encaisser les coups, pour ça, elle s'exerçait depuis son enfance, alors qu'il pleuve, elle les attendait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 92
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 8 Mai - 14:33

La garde du complexe de VEltro continuait a faire leur ouvrage. Ils s'étaient assuré que le Général et la pauvre Eira soient réveiller avant qu'ils commence a faire leur travail ils descendit du stage en allant vers la table d'intrument de torture. Les deux agents BSAA eux étaient pas les yeux bander. Tandis que le Général et Eira oui. m'enfin le chef des lieux leur avaient souhaité la bienvenue quand Eira fut la première a demander les motifs de leur présence dans ce complexe. Pourquoi s'qu'ils étaient ici? et tout l'Reste. Un des soldats eu un petit rire tandis que le second ne puis s'empecher de sortir

Dans ton cas, Eira, ta présence ici et simplement pour m'assuré que tu sois entre de bonne mains. Mais je tien d'habort a savoir plusieurs choses de ton passage sur le navir du monsieur a tes côtés

Il avait dit le tout en montant tranquillement sur la scène de torture encore en infligeant un coup de poing au niveau du visage du Général avant de poursuivre

Répond clairement et sans hésitation, et tu souffriras moins que les trois autres qui sont avec toi. Continue de me mentir et tu pourrais avoir un peu plus mal que ce que tu as déjà comme douleur de t'avoir fait presque manger, et t'être fait trahir par ceux qui ton rapporter de la chine

Naturellement sa derniere phrase visait pas mal le fait qu'il parlait du TaskForce en Général qui l'avait rapporter. l'implication? Sans doute de ne pas avoir remarquer que MacMillan était un traitre et qu'ils avaient laisser la jeune demoiselle entre ses mains. Mais bon, peut importe. Il était prêt de la jeune demoiselle. Il prit le visage de la jeune fille dans sa main comme s'il fessait une bref petite inspection en continuant

Pour une personne qui a trainer en territoire ennemi, tu n'as pas l'air super super maganer, malgré le fait que tu les as combattu en Chine chez Jonathan. Dite moi!

Le ton de voie avait augmenté quand il relâchait la faible prise qu'il avait sur Eira pour se mettre a marcher vers le Général

Général, comment avez vous fait pour apporter une personne qui n'oserait pas une seconde a vous éliminer dans votre sommeil a bord de votre porte avion? A titre d'information, dans votre cas, contrairement a mes deux agents BSAA qui ont été capturé en infiltrant les lieux. Et ma fille adoptive, vous votre présence est bien simple. Je veux a) Savoir ou vous avez envoyer vos équipes TaskForce 75 et 164 et b) Connaitre la raison pour laquel après le Génocide que vous avez affronter. Pourquoi n'avez vous pas aider plus que sa le Sergent Blacks? a surmonté ce qu'il a vécu. Les traumatismes et tout le reste! Dite le a voie haute pour faire en sorte que ma très chère fille a côté de vous comprend les tourmant qu'elle a vécu durant tout son enfance. Que vous n'avez rien pu faire pour l'aider!

Dit-il en pointant un de ses hommes qui s'Approcha du Général. Déchirant la veste de ce dernier avant d'y coller quelque chose de brulant sur le torse. Le Général juste de lâcher des crie de douleur. l'autre membre BSAA voulait fuire au plus vite. Le chef de Veltro tant cas lui s'approcha d'eira a nouveau en lui détachant son bandeau aux yeux avant de s'écarter a nouveau

Un vrai Général. Devrais se charger du moral et offrir le support a ses troupes. Mais au lieux de sa il a préférer avoir une medail de bonne conduit pour son support venant de l'ONU. Quel monstre... et dans ton cas Eira. Avant que je te laisse aller. Je veux savoir ce que tu sais, ce que tu as appris et ce que tu as vue a bord du porte avion. Tout ce que tu sais sur les équipes d'interventions spéciale de ce navire. CE qu'ils ont fait. Qui était en chine pour éliminer Jonathan. Je veux la total

Relativement claire. Il voulait un résumer de ce que la jeune demoiselle avait effectuer depuis son évacuation avec l'aide de l'équipe d'intervention tactique de l'ONU en plus de savoir qui ils étaient. Il attendit d'un pas ferme devant la jeune demoiselle. Asser loin pour évité tout sorte de coup de pied ou cracha de n'importe quel sorte. Puis la porte s'ouvrit

Hey! Je vous avais dis de m'attendre avant de commencer la torture!

La pièce de torture était sombre au départ. Donc quand la porte s'ouvrit une lumière fut également présente. Laissant parraitre un homme de grande carrure qui venait d'Arriver. Cependant celui ci était habiller en scientifique. Portant des lunettes et les cheveux blanc. Malgré le fait qu'il était noir. Eira pouvait facilement reconnaitre la présence de Moussa

Je tien a savoir si mon complexe est en sécurité. Gilbert. Je n'ai pas attendu, LE Général d'après MacMillan aurait fait quitter deux équipes d'intervention par l'eau. Ce qui pourrait représenter une menace malgré notre systeme de défense fessant en sorte qu'aucun sous marin qui n'Est pas notre pourrait passé. Je tien a savoir ils sont ou. Et savoir ce que Eira a vue sur le porte avion avant que MacMillan l'apporte ici

Bon maintenant s'était le temps des réponses venant de la jeune demoiselle. PEndant que le Général était entrain de récupérer de sa marque au fer rouge



Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 8 Mai - 16:17

Eira patienta en silence en pianotant dans son dos, toujours aveugle pour l'instant. Elle étouffa un rire lorsque le premier parla et déclara vouloir s'assurer qu'elle soit entre de bonnes mains. S'il savait à quel point c'était la seule et unique fois qu'elle s'était réellement sentit en sécurité. Quel imbécile celui-là. Surtout qu'avec du recule, sa voix ne lui était pas inconnu, pas complètement. Ne pouvant pas en faire à sa tête et ne pas écouter, elle resta attentive. Sans oublier que, comme elle l'avait deviné, il avait des questions concernant son passage sur le porte-avion. Elle resta muette en laissant poursuivre l'homme. Il lui dit qu'elle souffrirait moins que les trois autres si elle leur disait ce qu'elle savait. Classique comme demande, rien de bien révolutionnaire. Elle-même avait fait ce genre de fausses promesses qui visaient surtout à mettre en confiance. Et puis la trahison... bof, la TaskForce ne l'avait pas trahi, elle faisait ce qu'elle avait à faire comme elle. Eira sentit ensuite une main saisir son visage sans douceur et sans violence. Il constata qu'elle n'était blessée nulle part et qu'on ne lui avait fait subir aucune torture. Elle en avait de quoi surprendre ses idiots. Après qu'il l'eut relâché, l'homme s'était adressé au général ? Il était là ? Seigneur... Lui il allait en bavé, bien plus que la jeune femme. Surtout qu'elle, elle était entre deux, sa situation était ambigu: ni traitre, ni allié pour l'instant.

Elle se tortilla un peu en gardant une oreille attentive au discours de "maître" de torture présent sur la plateforme. Eira ? Une personne qui n'aurait pas hésité à faire la peau au général ? Ouais... Sauf qu'elle avait confiance en son neveu Stephane, alors lui sauté à la gorge n'aurait pas été une excellente idée. Puis il mentionna sa fille adoptive en parlant de la seule femme présente dans la salle. * Martin !? Et ben... je ne suis pas au bout de mes surprises... * pensa-t-elle septique en écoutant toujours aussi attentive, étant privé de sa vue. Elle apprit avec étonnement que son père avait fait partie d'une équipe militaire au Rwanda et avait connu son père ? Ça c'était intéressant à savoir, elle qui avait toujours été tenu dans le plus grand secret. C'était donc à cause du Rwanda que son père avait été "malade"... À son avis, il aurait pu aller chercher les ressources nécessaires pour se réhabilité en société. Il continua son monologue après les cris de souffrance du Général. Martin, son père adoptif, voulait savoir ce qu'elle avait vue, ce qui c'était passé et ce qu'elle savait. Eira pouvait finalement voir, même si sa vue resta embrouillé encore un moment. Une nouvelle voix se fit entendre. C'était un noir...Moussa ? L'espion qui avait infiltré sa base lorsqu'elle était en service. Elle ne démontra pas son étonnement ni son soulagement, elle resta de glace. Son tuteur s'adressa à Moussa version scientifique, lui demandant si son complexe était en sécurité. Puis, se fut son tour de parler.

Première, je ne suis pas ta chère fille Martin... Tu as été mon tuteur un point c'est tout. Tu m'as abandonné à la première occasion dans un complexe parce que je faisais mon boulot et que tu t'es simplement débarrassé de moi. Tu devrai aussi savoir que souffrir ne me fait pas peur le moins du monde. Ensuite, tu veux la vérité pas vrai ? Alors, je vais te la donner. J'ai suivi le groupe qui a attaqué le complexe volontairement. C'est ce qu'on fait quand on veut sauver sa peau non ? Je ne me suis pas fait maltraité, au contraire, ils ont pris soin de moi pour le temps que j'étais là. Je n'ai subit aucune torture, je n'ai rien vue d'autre qu'un appartement, une salle de combat et une salle de tir. Autrement dit, rien qui puisse vous aider. Concernant les membres de la Taskforce qui m'ont amené ici, je ne connais que leur nom de code. Je ne crois pas vraiment que ça puisse vous aidez non plus. Ce que je peux dire, c'est que c'était des habitués des membres d'élite. Je n'ai rien à dire de plus, le général a été gentil et n'a rien fait et ne sait rien de plus que moi. Donc, laisse-le partir, il n'a rien vue.

Sa voix était directe, elle jeta un bref coup d'oeil à Monsieur Leroux qui souffrait. Il n'était pas jeune et récupérer d'une brûlure comme ça n'allait pas être évident, surtout s'il s'en sortait vivant. Il était marqué à vie désormais et elle se sentit désolé sans le montrer. Toujours aussi froide. Ses yeux bleus de glace scrutaient les coins sombres. Ils y avaient une personne, debout en silence. Elle s'attendait à recevoir un coup quelconque ou de ce voir demander plus de détails. Elle disait la vérité, mais elle savait que ça ne convaincrait pas Martin. Toujours suspendu, les mains liées, elle voulaient étiré le temps et les empêcher de torturer le père de Jessica.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 92
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Le plan   Mar 8 Mai - 17:09

Eira fut plutot rapide et claire dans sa reponse. Le fer avait été retiré du Général pendant qu'il écoutait la reponse de la jeune demoiselle. LEs deux membres BSAA n'Avaient rien pour l'instant. Moussa s'avança pendant que Martin en question continua d'analyser les dires de sa fille adoptive qui venait de lui dire qu'il était qu'un simple tuteur a ses yeux. excellent?... non... il eu un regard en coin quelque instant mais ne dit rien. Il marcha autour de la piste de torture en direction des membres BSAA. Le peureux et l'Autre courageuse qui ne disait pas un mot depuis sont arriver sur le terrain

Détachez les yeux du Général. Je suis persuadé qu'il aimerait voir au moins ce qu'il se passe autour de lui présentement

l'homme en question qui alla détacher les yeux du Général se trouvait à être le Sergent Blacks qui montait sur la scène en se gênant pas une seconde pour sortir son poignard, coupant le bandeau ainsi que le Général par le fait même. Avant de s'éloigner un peu en continuant pour répondre aux dires d'Eira

Tu m'envois désoler d'apprendre que tu n'as pas connu les membres TaskForce. Pourtant... de ce que j'ai entendu parler, tu es relativement très proche d'eux et tu ne peux pas me dire qu'elle sont leur nom? Tu es décidément une fille très inutile Eira!

Dit-il en attrapant le fer rouge du soldat qui avait marquer le Général en s'approchant bruyament de la jeune demoiselle avant que le Général coupe la conversation en disant

Elle... Elle dit vrai..

Martin arrêta son élant de frustration envers Eira qui n'avait pas été capable de lui dire les nom des soldats TaskForce pour écouter ce que le Général avait a dire

Une fois.. Arriver comme commandos... même dans l'époque... que nous vivons.. il est impossible pour elle d'avoir appris leur vrai nom.... Surtoutles membres Spec Ops/TaskForces qui sont les mêmes personnes. Et vous l'Avez fait venir ici trop tot. Si vous voulez connaitre leur nom

Moussa demeura tranquille. Martin écoutait attentivement les paroles du Général. A ses yeux même s'il s'agissait d'un ennemi.. les paroles d'un Général était très très crédible... même si celui ci avait de la misaire a sortir des excuses. Et dans tout sa le père d'Eira se tenait a deux mètres de sa fille entrain de se lèchez les lèvres en inspectant sa progéniture

Donc, de ce que je dois conclure. Eira n'aurait pas eu le temps en deux jours, en vivant avec eux, d'en connaitre d'Avantage sur l'équipe d'intervention qui s'est fait le Rwanda, Raccoon City, Umbrella et Jonathan?

Dit-il en s'approchant d'eira mais cette fois ci il avait laisser le fer rouge ailleurs. PEndant que le soldat peureux de BSAA continua d'hurlé qui voulait sortir... Martin fit signe de la main et son cablage se coupa. le soldat tomba dans un bassin sous la scène et la trappe se referma. Martin aggripa a nouveau le visage d'Eira en demandant gentiment

Prochaine fois que tu sortiras d'ici et que tu te trouve dans une de leur bases.. peut-être tu devrais pensé à mettres tes charmes naturelles a l'oeuvre. Une si jolie fille.. je tâcherais de pas trop t'abimé pour que tu puisse me rendre ce service la

Et effectivement il laissa Eira sans claque nis rien. Il recula a nouveau au même moment que le père de la jeune fille demanda pour s'amuser seul a seul

Plutard, je suis dans un moment ou je m'amuse présentement. Quand quelqu'un va s'être décidé a me dire ou sont partie les commandos que je tien a en connaitre plus a leur avantage. La tu pourra pensé à t'amuser avec ta fille. Faire ton travail de père.

Dit-il en gardant ses mains croisé en observant maintenant ses 3 victimes... jusqu'à temps que Moussa décide de faire un move. Il monta sur la scène

Excusez moi, martin.. si je puis!!!1....

En montant la dernière marche il s'était enfargé pour faire en sorte qu'il tombe, en s'aggripant à Eira. d'un mouvement de main rapide de sa main dans le dos de la jeune fille il détacha sa corde au poignet en lui donnant le couteau. d'une phrase très vite de sorte a ce que juste Eira puisse entendre

bouge pas

Naturellement pour Moussa s'était impératif de faire sortir Eira et le Général des lieux. et espérer aussi que la second agent BSAA sorte également. La mission de l'espion était compromise. En temps normal il agissait seul.. et maintenant deux personnes qui connaissait?.. Super... il continua alors son discours pour disuadé Martin et ses hommes d'agire

A place d'utiliser la force et la violence, pour les faire parler.. je peux les apporter dans mon laboratoire et faire des expériences sur eux. S'il refuse de parler... j'ai cas doubler les dooses que je peux leur injecter?

Idée intéressent. L'ennuie est que je tien a avoir mes informations.. mais surtout que nous avons des virus a essayer. Surtout l'arriver du Virus C que j'ai toujours pas vue en action. Sa pourrait être une façon de les faire parler

Négatif. Je tien a ce qu'ils restent ici et qu'on continuer. Surtout contre le Général

Moussa garda son allure professionnel. Le général était lui surpris de voir l'ancien Capitaine MacMillan sur les lieux. Il venait d'arriver. Moussa se sentait drôlement plus nerveux mais le montrait pas. Il prit deux pas de reculle pendant que MacMillan approchait le Général ainsi que l'agent BSAA

Je n'ai pas été en mesure de savoir ou ils sont. Je crois que, le Général en question a fait très attention de faire en sorte que je ne sois pas super informer des mouvements de ses unités. Dommage.. peut-être qu'il se retrouverait pas ici s'il avait agit de manière différente. Moi! Qui a fait en sorte que son équipe favorite soit en mesure d'être aussi bonne aujourd'hui. J'aurais du avoir sa place au Général. Mais faut-il croire qu'ils préfèrent avoir des personne incompétente, même pas capable de reconnaitre quand leur officier va pas super bien.

Dit-il en s'approchant par la suite D'eira après avoir donné un bon coup de pied sur le ventre du Général en continuant

Quand a toi, j'Espère que malgré tout tes pâtes étaient bonne. Je me suis assuré que l'appartement était clean, j'ai même laisser une note pour que lorsqu'ils vont revenir. Ils te croient partie sans jamais avoir l'intention de revenir. Comme sa ton père pourra prendre soin de toi

Dit-il en pointant le sergent Blacks a la fin de sa conversation qui avait toujours aussi hâte d'Avoir deux minutes tout seul avec Eira. Attacher naturellement...
Revenir en haut Aller en bas
Eira Blacks

avatar

Nombre de messages : 111
Âge Réel : 24
Date d'inscription : 03/03/2012

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 27 ans
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 9 Mai - 0:43

Silencieuse après avoir dit sa réponse, la jeune femme continua de toisé avec défi et arrogance l'homme qui lui avait servi de tuteur pendant plusieurs années. Ce dernier demanda à se qu'on retire le bandeau du Général. La personne tapit dans l'ombre, sans doute depuis le début, s'approcha du prisonnier à côté d'Eira, qui avait toujours le visage figé dans une neutralité de glace. Cependant, cette expression se transforma vite en étonnement puis en crainte lorsqu'elle reconnu les yeux bleus de l'homme. Ce regard froid et cruelle qui était le même que le sien si elle se regardait dans un miroir et pourtant, si différent. Malgré les années, elle reconnut sans difficulté la personne qui habitait ses cauchemars: son père. Pour un instant le temps sembla s'arrêter. Les sons ne parvenaient plus à ses oreilles, il n'y avait que son souffle et ses battements de coeur. Elle se ramena, toutefois, rapidement à l'ordre quand Martin s'adressa à elle de nouveau. Il trouva dommage qu'elle n'avait eu l'occasion de connaître leur nom. Ce qui en réalité était faux, mais dire des mensonges si petit, étaient l'un de ses talents cachés. Eira analysait chaque geste de son ancien tuteur qui avait empoigné le fer qui avait marqué le Général Leroux un peu plus tôt. Sans broncher une seconde, Miss Blacks resta de marbre. Même pas une once de peur de déforma son visage, aucun mouvements, rien. Le geste du dirigeant du complexe fut arrêter par le père de Jess qui confirma ses dires, même si tous les deux savaient qu'elle en savait surement un minimum sur tous les membres de l'équipe de Ghost.

Martin conclut par lui-même, après que le Général eut expliqué brièvement pourquoi elle ne pouvait pas vraiment savoir, qu'elle n'avait pas été très utile sur ce coup. Bah non... elle n'allait pas leur dire tout ce qu'elle savait. Parce qu'honnêtement, elle en avait su un lot et pas qu'un peu en 48 heures. Cependant, selon ses propres règles trahir ceux qui avaient si gentiment prient soin d'elle ne faisait pas parti de ses priorités. Sans oublier qu'elle venait d'apprendre que son géniteur adoré était toujours en vie. De quoi ravivé une marée de souvenirs désagréables qu'Eira tâchaient de faire taire. Après un moment, Martin fit tombé le membre de BSAA hurlant, donc le tuer, puis agrippa de nouveau le visage de la demoiselle en lui demandant de faire mieux la prochaine fois qu'elle sortirait du complexe. Pour toutes réponses, elle eut un petit sourire narquois qui étira ses lèvres avant de répondre arrogamment.

Aucune chance que je te rendes se service si les idiots qui sont sous ton contrôle n'ont pas déjà trouvé les membres de la Taskforce qui sont probablement déjà dans la base.. Tu mourras avec eux si ça se trouve et avec un peu de chance moi aussi, dit-elle moqueuse.

Le dirigeant du complexe la laissa sans égratignure en s'éloignant. Elle n'eut pas le temps de poursuivre que son père demanda un peu de temps avec sa fille. Eira reprit son sérieux et demeura silencieuse. Un frisson de dégoût, de peur et d'appréhension lui parcourut le dos dans Martin dit au Sergent Blacks qu'il pourrait enfin faire son rôle de père au moment opportun. Rien qui n'allait rassuré la détenue. Un moment passa et Moussa prit enfin la parole, proposant une idée qui n'était que pour retarder les souffrances des trois prisonniers restants. Elle haussa les sourcils quand ce dernier trébucha et lui détacha les mains en lui donnant un couteau. Sans bouger d'un poil, toujours suspendu à son câble, Eira fut rassuré d'avoir une arme coupante en sa possession. Le faux scientifique se releva et proposa la torture à long terme: les transformé en rat de laboratoire. *Charmant...* songea-t-elle en faisant une grimace. Martin approuva l'idée, mais en même temps, il tenait à avoir ses infos. Puis MacMillan fit son entré. Génial... La jeune femme craignit pour le cover de Moussa, en espérant qu'il ne l'avait pas trop connu, sinon ça allait mal tourner. L'ex-capitaine s'adressa indirectement au Général avant de s'adresser à Eira. Il souhaitait que malgré la drogue, que les pâtes eut étés bonnes et qu'il avait prit soin de nettoyer et d'écrire une note de départ.

Qui te dis qu'ils croiront cette note ? Ce sont les meilleurs membres que tu es formés, pas vrai ? Ce sont des professionnels, pas des newbies... Ils apprendront la vérité, peu importe comment...

MacMillan avait pointé son père qui jubilait d'impatience de se retrouver seule avec sa "princesse" si longtemps perdu. Pour la première fois, ils purent lire une crainte bien présente dans les yeux d'Eira. Elle mourrait d'envie de bouger ses mains, mais elle risquait de compromettre la sécurité du Général, de Moussa et de l'autre BSAA toujours en vie qu'elle ne connaissait pas. Son fantasme le plus sadique ne nécessitait qu'un poignard comme celui dans ses mains... La jeune femme appréhendait avec impatience le moment où elle aurait sa vengeance sur son pire cauchemar, pour enfin vérifié un petit quelque chose... Entre-temps, elle demeura silencieuse à nouveau, reprenant un air calme et sérieux, prête à souffrir le martyr en cas de besoin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 92
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Le plan   Mer 9 Mai - 12:17

Les hommes en charge du complexe demeura silencieux. Macmillan venait d'annoncer a Eira qu'elle avait été noté comme personne ayant perdu le bon sens et qu'elle était partie du porte avion du a son passer qu'elle avait peur d'effectuer les memes erreurs et de demontré une menace pour les habitant du porte avion. Quand l'ex Capitaine lui annonca l'idée de la note la jeune demoiselle toujours sur un ton froid lui repondit quelque chose du genre que s'était des professionnel. Pas des nouveaux dans le domaine. Qu'il veront qu'il s'agit d'un mensonge et non pas quelque chose de réel. MacMillan n'eu qu'un sourir d'amusement aux levres face aux dires de la jeune demoiselle

]Effectivement. Et toi une ancienne agent d'umbrella. Plus spécifiquement celui qui a voulu relâcher Uroboros au travers du globe Après Wesker.Le fait que tu t'enfuit te croyant comme une menace peut-être qu'ils auront du mal a l'Accepter. Mais les connaissant je suis persuadé qu'ils vont y croire.

Tout pour décourager la jeune demoiselle. Le général tant cas lui demeura silencieux en tout temps. MacMillan lui descendit du stage en marchant vers la table d'outil de torture

Malheureusement je peux pas rester plus longtemps dans le complexe. Il va falloir quand même que je retourne au porte avion annoncer votre mort.... sependant je me dois de faire en sorte qu'ils apprend pour le Général... Mais je dois lui laisser un petit souvenir en premier lieu

Dit-il en marchant avec une masse en main en direction du général en lui brisant son dog tag avant de lui donner un coup sur le coude gauche.dans l'Espoire de le cassé. Moussa intervena en repoussant MacMillan

What is the meaning of this. Gilbert?

Hiting the General with a hammer wont do anything good and you will probably kill him sooner. If you want your revenge. i suggest you use some other methode than hiting him with the hammer with all your strenght

MacMillan et Moussa s'observait droit dans les yeux pendant quelque instant. La garde s'intensifiait autour de moussa. Martin n'avait plus totalement confiance en les deux hommes. mais il voulait pas que sa dégénère entre ses hommes. Il marcha et sépara Moussa de macMillan

[color-darkred] Allons allons. pas besoin de se faire les gros yeux. Nous sommes tous la pour avoir du fun après tout. Même si ce que Eira vient de me dire ne me plait guerre. MacMillan je vous propose de retourner chez vous au plus vite. Avant que l'équipe d'intervention de l'ONU n'arrive. Surtout si se sont des soldats que vous avez entrainer. Eira et le Général Leroux ne surviveront pas asser longtemps pour leur dire que vous étiez avec nous.[/color]

MacMillan s'executa en passant prêt de Eira. Sans se gêner il donna un bon coup de poing au ventre de la jeune demoiselle. De tout ses force. question de laisser sortir sa frustration d'une quelque sorte

Oh, Martin. avant que j'oublie. Tu devrais mêttre shadow en état d'arrestation pour le mettre sur la table de torture également

Le silence se fut. Le Général eut un regard de ''MErde'' moussa observa les environs. Remarquant que tout le monde l'observait.. Martin l'observa également avant que Macmillan reprit

Il m'a fallu un petit moment mais je le reconnais. lancez y un barri d'eau au visage et vous allez voir qu'il s'agit pas de Gilbert mais d'une autre personne totalement différente

La situation devenait plutot tendu... Moussa prit un pas de reculle.. un garde s'approcha de lui avec un barri d'Eau... bon.. cover's blow.. Avant même que le garde ne tente quoi que se soit moussa lui même donna un coup de pied sur le barri qui revolla sur les gardes en Général. Le sergent Blacks se dirigea rapidement vers l'espion du porte avion mais d'un autre coup de pied celui ci fut projeter plus loin pendant que moussa s'assurait que les gardes restait le plus loin possible d'Eira General et l'Agent BSAA. Général tant cas lui tentait tant bien que mal de se déprendre de son cablage pour essayer de soit a) S'enfuire ou B) aider son agent... se demandant sérieusement ou était le reste de son équipe...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le plan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le plan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Go Habs Go - Simple Plan
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: AILLEURS SUR LE GLOBE :: L'ASIE :: HONG-KONG-
Sauter vers: