AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nevada Break : briefing de la mission Les merveilles du Pacifique [En suspend]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 63
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Nevada Break : briefing de la mission Les merveilles du Pacifique [En suspend]   Sam 28 Mai - 10:01

Quelques heures auparavant,

Le bureau de la présidente d'Umbrella Helena Van der Meer était silencieux, la directrice d'Umbrella observait les rapports qu'on lui avait fait sur l'état de l'île Wake, la base de Wake était d'une importance primordiale. Van der Meer portait un tailleur luxueux gris et lisait avidement les lignes du rapport, scrupuleusement dactylographiées. La directrice d'Umbrella triturait nerveusement le pin's à l'effigie d'Umbrella qui était fixé sur le revers de la veste de son tailleurs, elle était assise dans son fauteuil de cuir, face à un bureau d'acajou verni particulièrement bien ordonné. Lorsqu'elle était à Yale, on lui avait appris comment gérer une entreprise, la rentabilité, le marketing, et la communication...très important la communication. Mais on ne lui avait jamais appris à faire face à des armées de mort-vivants...surtout pas dans un monde chaotique. Van der Meer releva la tête vers l'homme en costume qui se tenait devant elle...Eugen Liener, qui assurait l'intendance depuis que Spencer avait été écarté de la direction hégémonique d'Umbrella et de Tricell. Il était évident que Van der Meer avait la pression, qui ne l'aurait pas eu à sa place ? Elle avait pris la direction d'Umbrella et de Tricell alors qu'elle n'avait pas vraiment toutes les bases scientifiques pour comprendre en détail tous les projets qui occupaient la firme...mais on pouvait lui reconnaître d'autres qualités : l'intransigeance, l'ardeur au travail et surtout un sens de l'adaptation que n'avait pas et que n'aurait jamais Spencer. La femme d'âge moyen projeta le rapport sur le bureau.

« Vous êtes un incompétent Eugen...je vous avais pourtant prévenu, s'il y a UN centre de recherche prometteur, c'est bien celui de Wake... »

Liener était un grand homme très costaud, dont le costume impeccable ne cachait pas la musculature, recruté en Europe de l'Est, il affichait une apparence très « germanique », ses cheveux blonds et ses yeux bleus lui avaient valus de nombreux sobriquets dans Umbrella, son poste d'intendant de la présidente le mettait souvent en première ligne pour faire le sale travail et expliquait en partie son immense impopularité. Liener se montrait d'une rigueur et d'une intransigeance légendaire, mais la présidente d'Umbrella s'arrangeait toujours pour retrouver à dire sur son travail, c'était en partie pour cela que l'homme était aussi imbuvable avec ses subordonnés...conséquence du stress et de la pression au résultat. La réalité de Liener aurait pu être toute autre s'il était resté le petit ingénieur réseau dans une base obscure d'Umbrella qu'il avait été jusqu'à ce que Van der Meer ne prenne le pouvoir...pourquoi l'avait-elle choisi ? Lui-même n'en savait rien, et pourtant il n'avait pu refuser l'offre.

« Je m'excuse Madame, mais nous ne pouvions prévoir que... »


« Taisez-vous ! Savez-vous pourquoi ce centre de recherche a été construit sur l'île Wake ? »

Liener ne répondit pas, il savait que c'était encore une des innombrables questions rhétoriques auxquelles il valait mieux ne pas répondre et laisser la présidente terminer sa démonstration.

« Parce que justement cette île est loin de tout foyer de contamination et qu'elle est sensée être à l'abri de tout problème. Il n'y avait qu'UNE exigence...avoir un système de communication suffisant pour garder un oeil à tout ce qui se faisait sur Wake. Rappelez-moi qui était en charge de mettre en place ce système de communication ? »

« C'était moi Madame. »

Van der Meer tapa violemment sur son bureau et se leva pour se poster en face de Liener.

« J'espère pour vous que rien de problématique s'est passé sur Wake. Le Conseil d'Administration ne me fera pas de cadeau si les recherches qui se déroulent là-bas sont compromises. »

La présidente se rapprocha un peu plus de Liener et lui chuchota à l'oreille.

« Mais rassurez-vous, Eugen, je ne serai pas la seule à tomber si un tel incident se produit, et cela devrait constituer une motivation suffisante pour que vous vous activiez. »

Van der Meer recula, le visage grave, elle était très en colère, même si la présidente n'était pas quelqu'un de facile, Liener ne l'avait jamais vu dans un tel état...le dossier Wake était épineux, et tout allait certainement lui retomber dessus...Van der Meer, reprit, menaçante...

« Alors maintenant, Eugen, les cartes sont dans vôtre main. Employez-les moyens que vous voulez, envoyez qui vous voulez : l'UBCS, l'USS, une légion romaine ou des guerriers Maasaï...je m'en contrefiche mais rattrapez vos conneries et priez pour que la situation à Wake ne soit pas plus compliquée que nous le supposons. »

« Bi...bien Madame. »

Liener se retira en fermant la lourde porte qui délimitait le bureau de la présidente. L'homme épongea un peu de sueur sur son front...il allait devoir régler le problème de l'île Wake au plus vite, et surtout éviter que l'affaire ne vienne au oreilles du conseil d'administration avant la prochaine session...ce qui impliquait une équipe de peu d'hommes et une équipe efficace.


QG d'Umbrella, salle de briefing.

Ils avaient tous été réunis là pour le briefing...tous ceux qu'avait sélectionné Liener pour faire partie de la mission sur Wake...une mission de routine visant à déterminer la cause de la perte de contact, tout cela devait être une mission de routine, mais Liener préférant prévenir que guérir, il avait sélectionné des membres de l'élite de la firme, de manière à disposer d'hommes de confiance qui ne parleraient pas et se tairaient sur l'incident mineur qui était arrivé sur l'île de Wake. Le choix de Liener s'était arrêté sur deux membres de l'USS : HUNK Death, dont la réputation n'était plus à faire, ainsi que Enrico Martinez, un Capitaine qui avait été formé dans le camp d'entraînement de Wake et qui dirigerait l'opération. Plusieurs UBCS avaient aussi été sélectionnés : l'adjudant Washington, le Capitaine Ishibi et le Superviseur Terradez, parmi la crème de la firme, efficaces et discrets, le problème de Wake serait réglé en un rien de temps. Tous étaient assis dans la petite salle pendant l'exposé de Liener qui avait préparé un diaporama sur Wake.

« L'atoll Wake est situé dans le Pacifique. D'une superficie d'un peu plus de 6 km carrés, il a été utilisé par les USA comme base militaire durant la Seconde Guerre Mondiale et la Guerre Froide, on y retrouve d'ailleurs les vestiges de la base. L'atoll est en réalité constitué de trois îles : Wake, Wilkes et Peales. Umbrella a racheté cette île depuis déjà plusieurs années, même si cette transaction est restée officieuse, un important centre de recherche et un camp d'entraînement de l'UBCS ont été bâtis là-bas, à l'abri de toute infection. Les recherches qui se déroulent là-bas sont de la plus haute importance pour nous, mais il y a quelques semaines, la communication avec le centre de Wake a été rompue. Nous supposons un problème technique...quoi qu'il en soit, Umbrella ne peut pas laisser un tel incident se produire, ce qui nous ferait perdre du temps. »

Liener reprit sa respiration avant de continuer.

« Le directeur scientifique du centre de Wake est le docteur Leland Graff, il s'est illustré par ses recherches sur les antivirus contre le virus-T. Peu avant la coupure de communication, Graff a affirmé être arrivé près du but et avoir lancé en phase de test un antivirus universel contre le T. Tous ces détails classent cette mission dans le registre du top secret. Vous serez héliportés sur Wake, à proximité du centre de recherche, et vous irez enquêter sur l'incident technique, votre deuxième objectif est officieux, vous devrez ramener un échantillon de l'antivirus mis au point par Graff. »

La mission que leur présentait Liener était tout ce qu'il y avait de plus banal, et ne nécessitait pas de monter un commando d'élite.

« Cette île étant particulièrement isolée, l'hélicoptère qui vous y déposera devra aller ravitailler et aucune communication ne sera possible lorsque vous serez en mission, vous serez seuls durant les réparations du système de communication de l'île. Pour cette raison, la mission sera dirigée par le Capitaine Enrico Martinez. Vous ne serez pas en contact avec les contaminés durant cette mission, aussi nous vous procurerons un armement minimal. Vous serez aussi accompagné par le Commandant Cooper, au cas où vous ne l'auriez pas compris, cette mission est sous la responsabilité de l'USS. Des questions ? »

Liener était réputé pour être particulièrement pingre et sa gestion de l'équipement ne faisait pas exception. Les UBCS présents comprendraient vite qu'ils auraient à garder le secret sur cette mission. L'exposé de Liener portait un sens sous-jacent...quelqu'un avait fait une bavure et on les envoyait la réparer, c'était pour cela qu'une mission aussi anodine prenait des allures d'opération spéciale... Liener ne voulait pas que ça se sache. Même avec cette information, les instructions étaient routinières et une opération de ce type ne justifiait pas la présence de l'USS, les forces spéciales d'Umbrella.

Ordre des posts : MJ, Zuruka, Selena, Hunk, Jack
Revenir en haut Aller en bas
Zuruka Ishibi

avatar

Nombre de messages : 396
Âge Réel : 21
Localisation : paris
Date d'inscription : 28/12/2009

Feuille de personnage
Niveau: 10
Age du Personnage: 28
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Nevada Break : briefing de la mission Les merveilles du Pacifique [En suspend]   Dim 29 Mai - 5:57

La vie, la vie et la vie. Voilà à quoi aspirait le Capitaine des Soul Eaters:Zuruka Ishibi. Malheureusement Umbrella ne lui en laissait pas le temps ni l'autorisation d'ailleurs. Sa protégée Camille était prisonnière de Umbrella et sachant que de toute manière les B.C.A n'étaient plus, en effet les derniers d'entre eux étaient reformés pour devenir USBC et dieu sait que les USBC et les B.C.A étaient différent. Seuls les ignorant ne voyaient pas leurs différences, les B.C.A n'étaient là que par ordre de leur supérieur et ils auraient pus s'allier à n'importe qui et surtout n'importe ou. Umbrella avait réussi l'exploit d'attirer leurs chefs, puis leur lieutenants enfin comme attirer par la lumière au bout du tunnel la majeur partie d'entre eux avaient mordus à l'hamecons les cons! Enfin Ishibi lui savourait sa vie en sachant qu'il pouvait la perdre à tout moment. Pour le moment il savourait le vice de la chair et enfin quant son envie fut assouvit et que la fille fut dégagée notre homme se leva s'habillant et vérifiant ses armes machinalement. Son katana ayant été perdu il avait acquis une machette. Cette dernière lui convenait pour tout particulièrement pour se faire un chemin parmis les employés d'Umbrella. Sa radio lui rappela que il n'était pas encore au dessus des loix humaines.

-Oui j'écoute?

-Capitaine Ishibi matricule 5412 ancien S.T.A.R.S et...

-Abrège!

Le passé lui rappelait des mauvais souvenirs, les S.T.A.R.S et racoon city... son équipe décimé. Les seuls survivants étaient ses hommes et Inu Ramirez ah ce Inu! Il avait su qu'il était au Japon et savait même ou mais n'osait pas allez le voir pourquoi? Ils étaient pas franchement différent mais Inu n'apprécierait sans doute pas ce que son ancien chef était devenut logique. Ishibi se rappela aussi de la mission avec William Birkins, lui il l'avait trop vite jugé comme pour cette Selena...oui Selena son nom revenait rapidement. Il avait changé depuis le temps, moins impulsif plus humain, plus intelligent il avait sut éviter les pièges dans son parcours et même les missions suicide ne pouvait pas l'emporter après tout du haut sa trentaine entamé il en avait des choses. Qui aurait imaginé que Umbrella survive encore après l'invasion des ABO. Qui aurait crut que le Japon survive aussi? Personne naturellement. Enfin il n'était pas au Japon actuellement mais à Nevada Break la base puissante de Umbrella, il était arrivé depuis un jour et déjà les ennuis arrivaient par vagues. Déjà c'était bizzare qu'il soit éloigné du "front" en effet jusqu'a présent il avait obéit sans broncher et surtout sans poser de questions. Malheureusement pour Umbrella celà allait changé! Il n'était plus un imbécile jugeant les autres de haut les snobant. Il n'était qu'un pion mais un pion peut manger un roi! Actuellement il était une tour, les echelons gravient un par un lui permirent de voir que seuls les indispensables sont promus. Indispensable il l'était devenut pour le premier cerle. La présidente ne savait même pas qu'il existait et lui s'en fichait eperduement.

-Excusez moi, mais on vous demande en haut. Vos amis ne peuvent vous suivre et surtout rendez vous sans arme!

-Roger je m'y rend tout de suite.

Sans son équipe? Putain là ça craignait il se passe un truc compliqué non? Il se rendit sans allez voir ses amis, les adieux ne lui réussisait pas vraiment. Car oui cette fois soit il allait être tuer soit il partait pour mourir prochainement. Il leur laissa un mot et partit en prenant son masque à gaz et son gilet par tactique. Oui il n'avait pas confiance en eux qui aurait confiance de toute manière? Après leurs succecifs échecs il devenait évident que la firme essayait avec ses moyens de combler les trous. Un navire, Umbrella était le titanic le tout était de savoir quant il vaudrait évacuer avant l'icerberg. Sans un mot il s'assit dans la salle de réunion.

« L'atoll Wake est situé dans le Pacifique. D'une superficie d'un peu plus de 6 km carrés, il a été utilisé par les USA comme base militaire durant la Seconde Guerre Mondiale et la Guerre Froide, on y retrouve d'ailleurs les vestiges de la base. L'atoll est en réalité constitué de trois îles : Wake, Wilkes et Peales. Umbrella a racheté cette île depuis déjà plusieurs années, même si cette transaction est restée officieuse, un important centre de recherche et un camp d'entraînement de l'UBCS ont été bâtis là-bas, à l'abri de toute infection. Les recherches qui se déroulent là-bas sont de la plus haute importance pour nous, mais il y a quelques semaines, la communication avec le centre de Wake a été rompue. Nous supposons un problème technique...quoi qu'il en soit, Umbrella ne peut pas laisser un tel incident se produire, ce qui nous ferait perdre du temps. »

Bha tient ça aurait étonné qu'ils soient convoqués pour une fête. Encore une mission et cette fois pas de tirs dans le tas pour le moment. Il se prit une cigarette et l'alluma...écoutant sagement le discours.

« Le directeur scientifique du centre de Wake est le docteur Leland Graff, il s'est illustré par ses recherches sur les antivirus contre le virus-T. Peu avant la coupure de communication, Graff a affirmé être arrivé près du but et avoir lancé en phase de test un antivirus universel contre le T. Tous ces détails classent cette mission dans le registre du top secret. Vous serez héliportés sur Wake, à proximité du centre de recherche, et vous irez enquêter sur l'incident technique, votre deuxième objectif est officieux, vous devrez ramener un échantillon de l'antivirus mis au point par Graff. »

Non mais c'est une blague là? Pourquoi il était là lui alors? Il était pas du tout le profil pour cette mission!

« Cette île étant particulièrement isolée, l'hélicoptère qui vous y déposera devra aller ravitailler et aucune communication ne sera possible lorsque vous serez en mission, vous serez seuls durant les réparations du système de communication de l'île. Pour cette raison, la mission sera dirigée par le Capitaine Enrico Martinez. Vous ne serez pas en contact avec les contaminés durant cette mission, aussi nous vous procurerons un armement minimal. Vous serez aussi accompagné par le Commandant Cooper, au cas où vous ne l'auriez pas compris, cette mission est sous la responsabilité de l'USS. Des questions ? »

Non là s'en était trop! L'USS ici? Avec eux? Pourquoi? Ca commencait à ressembler à une mission suicide là et Zuruka n'aimait pas ce genre de mission. Il se leva et prit la parole

-Alors j'en aurait deux trois monsieur! Sauf votre respect pourquoi on nous "colle" l'USS je connais très bien leur profils et ils ne sont pas déployés pour rien. Donc si vous nous gachez un truc on le saura tôt ou tard. Ensuite cette mission ressemble à une mission suicide! On ne sait pas si il y a des ABO là bas! Surtout que allez récuperer un échantillon en général c'est plus important que ma propre vie, concernant l'armement si j'ai pas d'armes j'y vais pas c'est clair! Vous me prendrez pour un gamin mais j'aime pas du tout l'allure que prend cette mission. Autant nous dire que va mourir ça me choquerait moins. Je sais que vous avez confiance mais putain dite nous la vérité! Dite nous que c'est pas un problème technique, rassurez moi parce que là j'ai pas peur mais au dessus de la peur il y a un stade d'énervement et d'anxiété et là j'ai franchis ce cap! J'ai terminé.

Il se rassit en fumant toujours et hinalant de la fumée jusqu'a cacher le visage de Liener.

4 XP (72 lignes) + 1 XP = 5 XP - Selena

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Selena Terradez

avatar

Nombre de messages : 1118
Âge Réel : 25
Localisation : Palais Impérial, Tokyo
Date d'inscription : 23/12/2009

Feuille de personnage
Niveau: 5
Age du Personnage: 25
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Nevada Break : briefing de la mission Les merveilles du Pacifique [En suspend]   Dim 29 Mai - 12:16

    Un magnifique après-midi qui n'en finissait plus, avec son lot de petites surprises agréables et un temps au beau fixe, que pouvait-elle espérer de mieux encore ? Difficile à dire, le cerveau de Selena s'avérait être sous la totale emprise de réactions chimiques qui font du bonheur un sentiment si délicieux. Atmosphère très bucolique, de petites pensées agréables en redécouverte du parfum de l'air frai, la journée était agréable et la jeune femme était quant à elle à la limite de l'insolation, son béret accroché sous ses galons. Trainant un peu des pieds sur le chemin du retour à la caserne, la Superviseur venait à peine de quitter William à la faculté de sciences de la ville. Ils avaient pu profiter de ce décor apaisant pour discuter un peu tout les deux; il faut dire qu'après la mission et la perte du jeune Jones pour le Pentagone, tout semblait un peu tendu. Et quoi de mieux pour l'esprit que de boire un bon café accompagné de sa cigarette au côté d'une personne que l'on apprécie (très) fortement. Toute bonne chose doit avoir une fin, et Selena se devait de rentrer pour remplir quelques dossiers nécessaires au bon fonctionnement du département U.B.C.S. de Nevada Break. Ses deux congénères masculins faisaient maintenant parties des meubles et cette basse besogne – même si importante – retombait bien évidemment sur la jeunette. Il fallait bien assumer son rôle de Superviseur, il n'y a pas que des avantages au métier. Elle rentrait donc en sautillant gentiment devant la caserne, alors qu'une garnison d'une dizaine d'hommes armés la saluait respectueusement à son passage; salue qu'elle rendit par politesse et ce tout sourire. Amusés par la scène, les U.B.C.S. lui rendirent ce sourire un par un à mesure qu'elle avançait. Les couloirs du bâtiment étaient très calmes, à la limite du décor de film d'horreur. Imaginez la scène : une jeune femme (sans défenses) s'avance dans de sombres allées, alors qu'une bête rôde, agressant et mutilant chacune de ses proies... Le quotidien d'un U.B.C.S. en ce moment. Ce sont sur ces pensées que Selena enfonça la clé dans la serrure, en poussant la lourde porte de son bureau privé à la caserne : une sorte de déchèterie à ciel ouvert remplies de dossiers en papier kraft, de feuilles volantes, de cartons débordants de paperasse et d'un serveur informatique sécurisé contenant tous les rapports d'interventions.

    Sur son bureau trônait une fine enveloppe blanche, avec pour seules inscriptions « Superviseur Selena Terradez » et le sceau d'Umbrella Corporation en filigrane sur la face avant. Ce courrier n'était pas là hier après-midi, ce qui veut dire que le Service Correspondance était passé par là dans la matinée et avait laissé ce joli petit présent dans la pièce. Fermement décidée à profiter de sa journée, Selena ne se laissa pas abattre et marcha rapidement en direction de son fauteuil pour s'y jeter et attraper la lettre qu'elle venait de recevoir. Déchirant méticuleusement le fin papier blanc, elle en retira le courrier qui s'y trouvait. Tout ça commençait déjà mal : sa provenance ne lui était pas inconnue. Le bureau d'intendance de la présidence d'Umbrella, dirigé par ce cher et aimable Liener. Sacrée peau de vache mais bon, on ne peut pas lui en vouloir et ses rapports avec l'U.B.C.S. sont toujours restés courtois et très professionnels. Pour qu'il en vienne directement à nous contacter, c'est soit que Van Der Meer n'en avait plus rien à faire, ou alors qu'elle était en pétard et qu'il fallait rectifier le tir et ce de manière nette. Pour autant, les Superviseurs ne se voyaient jamais contactés de la sorte. Enfin, ce n'était pas le moment de se poser des questions. Tout était parfais jusqu'à présent alors autant rester dans cet état d'esprit. La feuille volante ne comportait qu'une seule indication : « Rendez-vous obligatoire pour les assignés en salle de briefing 103B du Hive, 15H30. ». Un impératif aussi court dans le temps, ce n'était jamais très bon mais c'était soit ça, soit reprendre le tri des dossiers et pour rester sincère, Selena préférait plutôt perdre une heure de son temps les fesses posées au frai au lieu de se prendre le choux sur de la paperasse superflue.

    – En salle de briefing –

    Eugen venait de terminer son exposé à peine dix minutes après l'arrivée de l'équipe dans la salle. Pour ne pas changer, Selena arriva la dernière certes, mais pile à l'heure. De toute manière, arriver en avance ne servait souvent à rien et les discussions pré-briefing, il n'y avait rien de plus gênant. La salle était déjà plongée dans l'obscurité, elle ne put donc pas reconnaître les membres de l'escouade, jusqu'à ce que Liener en vienne à citer deux noms décisifs et l'information la plus pertinente de son discours « … cette mission est sous la responsabilité de l'USS. ». Le sang de la jeune femme ne fit qu'un tour sous le poids de ces termes; si l'USS se voyait en ligne de mire pour l'intervention, alors pourquoi faire venir des U.B.C.S. - Terradez avait déjà compris qu'elle n'était pas la seule de son rang présente dans la salle, sinon Liener se serait adressé personnellement à elle – puisque l'USS s'avérerait être « l'élite ». Sous les ordres d'un Capitaine... quelque peu rebutant pour Selena compte-tenu de son grade mais si son ordre de déploiement en était ainsi alors ferait avec. Mais ce Cooper. Le tortionnaire. Discipline militaire prenait tout son sens en sa présence, à tel point que l'on pouvait croire qu'il en était la personnification. Apparemment la Superviseur Terradez ne semblait pas la seule à être légèrement dépassée par les évènements. Un soldat se leva alors brusquement cigarette au bec pour répondre à Liener; cette rage, cette spontanéité, Selena ne connaissait que très peu de soldats de la sorte et cela ne pouvait être que lui.

    « Capitaine Ishibi un peu de sang-froid, l'insubordination ne fait pas partie de nos habitudes. Je tiens également à vous faire remarquer que les ordres de notre côté sont très clairs, et il en sera ainsi. Évitons les dommages collatéraux. » Elle prit la parole de manière très calme mais stricte. Chaque phrase était suivie d'un court silence. « Cependant, même si directe, la réaction du Capitaine Ishibi revêt un caractère pertinent. Pourquoi la constitution d'un commando chaperonné par l'USS en y incorporant des éléments U.B.C.S., si toute cette intervention est qualifiée de « routinière » ? Loin de moi l'envie de contester certaines prises de positions de la présidence, mais vous devez quand même avouer que cela peut sembler légèrement insultant et déroutant. ». La diplomatie comme seul maître dans ce genre de situation, voilà le plus important. Apporter un élément pertinent afin de recentrer le débat sur les réelles circonstances qui ont mené à la formation de cette équipe, même si les chances de succès d'une telle manœuvre étaient proche de zéro. « A part cela, je n'ai pas d'autres points à revoir. ».

    La prochaine destination se trouve donc à plusieurs milliers de kilomètres des États-Unis, sur un atoll difficile d'accès et sur lequel sera larguée un commando d'élite alors même que tous les moyens de communications ont cédé. Rajoutez à cela le fait que cet île soit un bastion scientifique de White Umbrella ayant été employé à on ne sait quelle expérimentation tordue, qu'il n'y ait plus de contact radio depuis plusieurs jours et qu'il n'y aura aucun renfort disponible, en plus d'un équipement léger; on peut alors clairement dire que la journée de Selena avait perdu tout ce qu'elle pouvait avoir de reluisant. Elle devait donc se résigner à prendre un repos bien mérité, peut-être même qu'elle aurait pu retrouver William si elle n'était pas assignée à un déploiement. Mais bon, partir à l'aventure sur un îlot paradisiaque avec une équipe gonflée à bloc, ça valait bien l'abandon d'un tri administratif.


    Noté par Gab : 5exp pour 92lignes + 2.5 de qualité.

_________________

I D - S t u f f - 1 7 0 , 9 X P
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nevada Break : briefing de la mission Les merveilles du Pacifique [En suspend]   Dim 29 Mai - 21:54

James Cooper, Commandant U.B.C.S. sous couverture, était dans son bureau au calme et travaillait sur des dossiers administratifs plus barbant les uns que les autres. Cela faisait une semaine que lui est les Black Ops était rentrés de mission à San Fransisco, une mission de routine, pénétrer la base d'Umbrella récupérer des disques durs, et détruire les preuves de l'implication d'Umbrella. Il avait trouvé une arme géniale là bas, un Raging Bull, rien de bien exceptionnel mais la firme au parapluie était relativement radine quand à donner des armes même au membre du célèbre USS en revanche quand un membre trouve un objet il à le droit de le garder. Cooper fermât le dossier, il était l'heure pour lui d'aller faire une petite ronde au camp d'entrainement des U.B.C.S. pour voir les nouvelles recrues et les briefer mais au moment de se lever trois petits coups retentir à la porte et James intimât l'ordre à l'arrivant d'entrer, c'était Camille le tireur d'élite de son équipe qui se mit au garde à vous devant le bureau en bois massif de son supérieur qui lui permit de s'assoir et lui dit de parler.

« - Merci Mon Commandant, je viens vous apporter ce dossier, il à été remit au QG mais comme il porte la mention urgent je me suis dit qu'il serait bon de vous l'apporter directement au cas ou vous ne repasseriez pas nous voir aujourd'hui puisque vous êtes venu ce matin voir si tout allait bien.
- Très bonne initiative Camille, je vais jeter un œil. Dit aux autres que je passerais demain récupérer les rapports de la mission de San Fransisco pour la Présidente, j'espère que tu auras finit de nettoyer les disques durs pour faciliter l'extraction de donnés par l'équipe informatique du HIVE. »


Après un nouveau salut militaire la jeune femme partie en fermant la porte derrière elle, tandis que Mr Death ouvrait l'enveloppe qui en contenait deux plus petites, une siglée par le logo de la firme tentaculaire et l'autre le sigle de l'USS y était porté. Il ouvrit la première qui n'était autre qu'un ordre d'affectation, salle 103B à 15h30 tout autre opération étant annulé priorité S, sans même l'ouvrir HUNK savait de quoi retournait l'autre enveloppe, les forces d'attaques d'Umbrella faisait souvent ça, d'un coté un briefing commun mais en sous marin tous les membres de l'USS avait une mission cachée aux autres, une fois ouverte elle se révélât être exactement ce qu'il pensait avec une mention supplémentaire faisant état que son équipe restait à Nevada Break pour une mission de désinfection d'un casino, un major U.B.C.S. se serait fait attaquer par Jonathan Villemont.

Bon, il ne semblait pas avoir le choix, il était déjà 14h donc juste le temps de se préparer et d'aller au HIVE qui se trouvait à bien quarante cinq minutes de marches des bureaux du haut commandement de la firme. Pantalon noir, veste tactique, Rangers fraîchement cirées, et son fidèle masque à gaz qu'il accrochât devant son visage et sortit des bureaux, il ne faisait pas trop chaud une chance pour James, et commençât sa marche juste après avoir détruit l'ordre de mission USS, il était à présent le seul à connaître sa mission. Il y avait 3 dossiers en plus de son appel au briefing, celui d'un Capitaine tout d'abords qui portait lui aussi souvent un masque à gaz et était réputé pour être assez spontané, le deuxième faisait état d'un adjudant J-P Washington il avait une bonne bouille et de bons états de services. À peine avait il lu le nom de la troisième personne qu'il fermât le dossier sans lire une ligne de plus, Selena Terradez Superviseur U.B.C.S. l'une des 4 personnes directement au dessus de lui, cela commençait à devenir intéressant deux gradés U.B.C.S. un superviseur, et deux USS, Mr Death s'attendait déjà à une mission d'extermination d'une unité Némésis dans la Capitale Finnoise cette pensée lui rappela de plus ou moins mauvais souvenirs bien que c'est lors de cette mission qu'il pût reformer son équipe de combattants.

HUNK fût le premier arrivé avec quelque 10 minutes d'avance, cette mission lui faisait peur mais l'excitait au plus haut point un sentiment d'adrénaline ahurissant, et puis comme tout le monde le disait, James ne pouvait pas mourir. L'homme qui attendait 15h30 avec impatience pour démarrer son exposé n'était autre qu'Eugen Liener, ce rat de Liener bras droit de la Présidente Van Der Meer cet homme n'était qu'un jouet une petite marionnette dans les mains d'Helena mais il ne semblait pas s'en rendre compte, et le pire c'est qu'il aimait ça le bougre faire le petit chien, ça lui rappelait brièvement une mission sous couverture dans un hôtel 5 étoiles, il avait vu les concierges devoirs trouver les objets les plus insolites allant d'un coquillage sur la plage Bauloise à la première péripatéticienne bulgare avec des mensurations spécifiques pour des hommes d'affaires Américains, il souvenait de cette mission, il devait se servir d'un parapluie Bulgare justement pour tuer un ancien chef de la sécurité d'Umbrella qui avait tenté de vendre des informations aux Français, malheureusement pour lui le Lieutenant de Lioncourt était arrivé 10 minutes trop tard.

Le premier de ses équipiers à arriver était un homme plutôt de taille moyenne, masque à gaz en place, alors voilà qui était le Capitaine Ishibi dont il tenait le dossier quelque minute plus tôt, il ne semblait pas trop mal mais bon il ne reviendrait pas de cette mission c'est sur. La marionnette de chair et de sang de Van Der Meer allait commencer son exposé quand une silhouette féline vînt s'installer sur la première chaise venue sans se soucier des autres. James quand à lui restait dans le fond de la pièce sans bouger, il se rappelait les traits de Selena, une jeune Américaine d'à peine plus de 20 ans, un regard vif et envoûtant laissant à tous la joie de contempler un mental aiguisé au maximum, entouré d'une crinière ardente mélange de roux et d'auburn, et une taille exceptionnel pour une femme. Le début de l'exposé sortit le Commandant de ses pensées et il se mit à écouter.

Il mentionna trois îles mais ne fît état d'aucune spécificité si oui ou non tout était sur l'île Wakes ou répartie sur les trois, c'était une information importante à donner pour une mission, ce Liener était vraiment un rat sortit du placard pour sa docilité. Un sourire mental vînt à Cooper quand après avoir dit que l'île était à l'abri de l'infection ce vieil Eugen mentionna la perte de communication, ne pas le laisser se produire ? C'était la phrase de trop vraiment hilarant personne dans la salle n'était dupe la base était compromise et on nous envoyait nettoyer les bavures de scientifique à la William Birkin. Ce vieux Birkin, il l'avait bien cru mort le jour où il avait eût pour mission de récupérer un échantillon du Virus sur lequel il travaillait, mais ce fourbe c'était déjà enfuit laissant femme et enfant derrière lui, mais après tout les plus lâches seront peut être bien les derniers survivants de l'apocalypse. Ah le voilà le scientifique, Leland Graff, il en fallait bien un après tout nous étions sous la coupe de la White Umbrella. Objectif officieux ou pas Graff n'allait pas se laisser voler ses recherches comme ça, il faudrait le voler afin de laisser le scientifique en vie, sinon une liquidation pure et simple du propriétaire pouvait être la solution optimale pour que la mission ne perde pas de temps. Sous la direction de l'USS, la mission risquait d'être musclé, mais la Présidente allait vite devoir changer de laquais, il venait de prononcer la couverture U.B.C.S. d'HUNK devant l'un d'entre eux qui n'était sauf erreur de sa part absolument pas au courant, mais après tout il ne ferait pas le rapprochement et s'il venait le déranger dans son bureau un accident pouvait toujours arriver, un cran de sureté mal mit et hop le coup partait tout seul. C'était maintenant le temps des questions, James en avait 3, la première étant mais que fait J.P. Washington, et les deux autres concernaient la mission mais il ne pu parler que le Capitaine Ishibi prit la parole.

Il tînt un discours très véhément face à Liener, ce n'était pas pour déplaire à HUNK, mais on voyait bien la différence entre les Umbrella Special Service et les rebut des Umbrella Biohazard Countermeasure Service, d'ailleurs il fût bien vite reprit par son Superviseur, la situation était cocasse. Il se levât ne laissant pas le temps à Eugen Liener le temps de souffler le moindre mot.


« - Capitaine Ishibi, Superviseur Terradez, M Lierner, en ce qui me concerne l'ordre de mission est très clair, nous allons réparer un câble défectueux et l'USS fera volontiers la nounou pour le corps U.B.C.S. qui visiblement ne sait pas encore pour certain tenir la place qui est là leur. Néanmoins, j'aurais deux questions, la première étant géographique, vous mentionnez une île mais il y en à trois, avons nous trois bases distinctes, ou bien sont elles toutes sur une seule et même île, et le cas échéant qu'elle est la densité sur chaque île ? La deuxième est que nous ne pouvons pas exclure la possibilité que cette base est comprise, non pas par des infectés mais par d'ancien S.T.A.R.S. qui auraient réussit à trouver cette fabrique de vaccin voulant s'en servir dans le seul but d'avoir une avance non négligeable sur nous à l'avenir. »


HUNK se rassit sans plus de simagrée, il ne savait pas la réaction que pouvait provoquer sa phrase vis à vis du Capitaine Ishibi, mais il était certain qu'une remarque acerbe fuserait de la bouche de la petite Terradez, enfin petite surtout par l'âge, Superviseur à 24ans, si elle n'avait pas été fille de Colonel elle ne serait surement pas à ce poste aujourd'hui mais bon tout se perd de nos jours, surtout la fierté pour la société tentaculaire qu'avait été Umbrella avant Raccoon City et son terrible accident. Il ne restait plus qu'à attendre une réponse brève ne servant à pas grand chose en soit, mais avec un peu de chance ce seront des informations que Martinez aura en sa possession afin de pouvoir estimer la potentielle menace ABO sur l'île ou même la potentielle résistance humaine si les collège de Leland ne souhaitaient pas collaborer avec les gentils nettoyeur de la firme qui les employait tous et les nourrissait. Et enfin une fois que Liener aurait finit sa masturbation intellectuelle qu'était son briefing il leur donnerait leurs armes voilà un grand moment, aujourd'hi on imposait des équipements réglementaires, bientôt on allait devoir rouvrir des manufactures afin de faire des munitions, pourquoi ne pas utiliser les femmes comme par le passé, après tout sans elles la France n'aurait pas tenu la ligne Maginot car les hommes tenant les tranchées auraient vite manqué de leur précieux bout de cuivre propulsée à plusieurs centaines de kilomètres heures directement dans les corps des méchants Allemands voulant garder l'Alsace et la Loraine qu'ils avaient dignement gagnés au Poker ou quelque chose comme ça.

9 XP (151 lignes) + 2.9 XP = 11.9 XP - Selena
Revenir en haut Aller en bas
MJ-1

avatar

Nombre de messages : 63
Âge Réel : 87
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: Nevada Break : briefing de la mission Les merveilles du Pacifique [En suspend]   Mar 31 Mai - 13:18

Liener s'attendait à des réactions, mais certainement pas celle d'Ishibi. L'ex-Capitaine BCA s'était montré particulièrement docile depuis son incorporation chez les UBCS, même si son tempérament de feu était relativement connu, Umbrella ayant du traiter plusieurs affaires avec lui. Les forces BCA avaient eu leurs heures de gloire durant les premiers mois de l'infection, se faisant valoir comme la force armée qui allait nettoyer le monde de l'infection, les troupes de la BCA avaient d'ailleurs pris l'hôtel Willard, un symbole à Washington. Ishibi étaient de ceux qui avaient été les artisan de cette ascension du groupe, tout simplement car il voulait survivre. Lors de ses derniers jours, le Willard possédait un système de récupération et de stockage d'eau ainsi que des générateurs autonomes. Malheureusement, l'hôtel Willard avait été pris d'assaut par les créatures, et beaucoup de BCA avaient trouvé la mort dans la défense de leur base, les UBCS leur avaient d'ailleurs porté secours. Les BCA survivants n'avaient pas eu beaucoup de choix, pour les autres survivants, ils étaient catalogués comme alliés d'Umbrella, et la firme leur avait proposé des places chez les UBCS, le choix ayant été dans la plupart des cas imposé. Les rapports sur Ishibi avaient indiqué qu'il était plutôt impulsif, mais qu'il s'était calmé. Visiblement, l'officier n'aimait pas trop la présence de l'USS, et qualifiait la mission comme suicide. Liener hésita quelques secondes sur le ton à adopter, mais aussi sur ce qu'il devrait dire à cet homme en colère. Fort heureusement, ce temps de réflexion laissa le temps au Superviseur Terradez pour répondre. L'organisation militaire des UBCS était ainsi faite, la plupart du temps, les officiers supérieurs calmaient leurs subordonnés, ce qui permit à Liener de ne pas avoir à gérer la colère de ce chien enragé d'Ishibi. Un petit sourire s'afficha sur les lèvres de Liener, il ne voulait pas avoir à régler ce type de problème, son unique préoccupation était que le personnel aille au bout de cette mission. Puis ce fut Cooper qui prit la parole, posant ses questions de la même manière que Terradez. Terradez et Cooper étaient les plus gradés de cette mission, ils affichaient déjà leur caractère méticuleux et placide, ce qui ne fit qu'accentuer la dichotomie avec le comportement excessif d'Ishibi qui continuait de fumer alors que c'était interdit dans la salle de réunion. Malgré les politesses et les formalités protocolaires, on sentait bien que les UBCS et l'USS ne pouvaient pas se sentir, et Liener eut un moment d'hésitation, se demandant s'il avait bien fait de monter un groupe aussi hétéroclite. Il manquait un élément à l'équipe, l'Adjudant Washington, ce dernier avait été choisi comme étant une « force tranquille », qui temporiserait peut-être toute cette animosité. C'était maintenant à Liener de répondre.

« Je vous demanderai à tous de garder votre calme. Vos questions sont légitimes, je comprends vos inquiétudes, mais sachez que nous n'avons rien fait au hasard et que tout est calculé. »

Telle fut l'introduction des propos de Liener. Cette formulation était clairement une rhétorique de politicien. Liener n'avait aucun recul ni aucun contrôle sur la situation. Même lui ne savait pas exactement ce qui s'était passé à Wake, et cette base était tellement secrète que le conseil d'administration ne connaissait que les grandes lignes des recherches qui y avaient été effectuées. La situation était critique et il ne fallait absolument pas que Liener perde sa crédibilité, que ce soit face à ses subordonnés comme face à ses supérieurs. L'homme réajusta sa cravate avant de poursuivre.

« Pour répondre à votre question, Capitaine Ishibi, il n'y a pas d'ABO sur Wake, les recherches s'effectuent principalement sur des cellules infectées par une version atténuée du virus-T. Vous ne serez pas en situation de combat, et c'est une mission routinière, pas de raison de s'inquiéter. Je vous dirai ensuite que pour cette équipe, nous avions besoin d'éléments d'élite et de confiance, nous avons donc fait selon les disponibilités, vos noms sont ressortis comme étant ceux de personnes compétentes, ne nous décevez pas. Pour ce qui est de votre question, Commandant, il s'agit d'un atoll, donc c'est un groupement de trois îles très proches. Les bâtiments UBCS se trouvent sur Wilke tandis que l'entrée du laboratoire est sur l'île principale, Wake, vous serez débarqué sur Wake, et c'est essentiellement là que se déroulera votre mission. Personne ne connaissait l'existence de notre base sur cette île, et le centre de Wake est très bien défendu, deux compagnie d'UBCS y résident à temps plein, il n'y a donc aucun risque pour que des membres des autorités y aient élu domicile. De plus, il leur aurait fallu prévoir un débarquement, les anciens S.T.A.R.S. ou je ne sais pas comment les appeler, ne disposent pas des moyens humains et matériels pour prendre d'assaut cette île, d'autant plus que le bénéfice aurait été négligeable, deux personnes en dehors du centre connaissent la nature exacte des recherches qui se déroulent là-bas, Helena Van der Meer, et Oswell Spencer, il n'y a aucun risque de fuite possible. On peut ajouter à cela que le personnel travaillant sur le centre Wake est assigné au centre jusqu'à la fin du projet. »

La sentence était sans appel, il ne pouvait pas y avoir eu de fuite, du moins pas par le personnel d'Umbrella. Un homme était resté à l'écart de la conversation, portant des cheveux noirs coupés ras et un visage caractéristiques des indiens d'Amérique du Sud. L'homme était en débardeurs et portait également un pantalon de toile noir de combat et des rangers. Enrico Martinez se limait les ongles depuis le début du briefing, tout simplement car il avait déjà eu les instructions à part, un peu comme HUNK. Martinez inspecta ses ongle et souffla pour éliminer toute les poussière résultantes de l'activité qui l'occupait depuis quelques minutes. L'homme semblait particulièrement placide et peu concerné par la réunion. Tout n'était plus qu'une question de temps avant qu'ils ne passent aux choses sérieuses et qu'on leur donne l'équipement dont ils avaient besoin. Il avait, rien qu'en observant les réactions de chaque membre de son équipe, cerné les grandes lignes des personnalités de chacun, c'était donc le moment. Martinez fit un signe à Liener qui reprit.

« Maintenant que les bases ont été posées, je vais laisser la parole au chef de cette opération. »


Martinez se leva et se posta devant ses hommes pour la mission. L'homme les toisa en rangeant sa lime à ongle dans une des poches de son pantalon de combat. Martinez mesurait un bon mètre soixante-quinze et n'était pas impressionnant par sa musculature, il était même plutôt sec, d'un âge difficilement définissable, il était difficile de percer ses pensées tellement son visage semblait neutre à cet instant. L'homme prit la parole en plongeant ses mains dans les poches.

« Bien...comme l'a dit Monsieur Liener, je suis le Capitaine Enrico Martinez, et je dirigerai cette opération. Bien évidemment, cette direction n'est que transitoire, je ne voudrai pas créer de clash hiérarchique ou que vous vous sentiez lésé vis-à-vis de vos grades respectifs. Alors récapitulons, du côté UBCS, nous avons la grande gueule et la maman pour raisonner tout le monde. Je tiens à vous dire que je ne tolérerai pas ce genre de comportement sur le terrain et sous la direction de l'USS. Nous devrons être soudé et totalement disciplinés. »

Le ton de Martinez était loin d'être agressif, mais il se comportait comme un officier qui venait à prendre le commandement devant une équipe qu'il ne connaissait pas. D'autant plus que Martinez n'avait pas le grade le plus haut. Il avait clairement envoyé une pointe aux UBCS pour tester leur sens de la hiérarchie, le bon soldat ne répondrait pas. Martinez passa à la diapositive suivante de la présentation, elle affichait un homme de plus de soixante ans, plutôt bien conservé mais dont les cheveux blancs trahissaient son âge.

« Je vous présente le Docteur Leland Graff. Le Docteur Graff a rejoint Umbrella à la fin des années 90 et a une très longue expérience dans le domaine de la pharmacologie, ses premières études ont porté sur les effets des antivirus développés par Umbrella sur le virus-T, il a d'ailleurs publié des modèles expliquant comment ces antivirus agissent. La carrière de Graff a connu un envol à cet instant là, il a d'ailleurs annoncé qu'un antivirus universel contre toutes les souches dérivées du virus-T pouvait être élaboré. Le projet de Graff a mis plusieurs années à être accepté, et la crise mondiale actuelle n'y est pas pour rien. Cet homme a toujours été décrit par ses supérieurs et ses subordonnés comme méticuleux et droit. Graff a pris la direction du centre de Wake il y a de cela quelques mois, avec la consigne d'émettre un rapport toutes les semaines. Les communications se sont espacées et le contact a été perdu récemment, peu après que Graf ait annoncé qu'il était tout proche du but. Notre mission est d'aller rétablir la communication avec le centre de Wake et aussi de ramener un échantillon d'antivirus qu'a conçu Graff par la même occasion. »

Martinez reprit sa respiration. L'homme affichait un professionnalisme et une concentration peu communs. S'il avait paru relativement nonchalant au début, il s'était complétement transformé lorsqu'il avait commencé le briefing.

« Comme l'a évoqué Monsieur Liener, les recherches menées sur Wake sont axées sur les stratégies antivirales pour lutter contre le virus-T, et les équipes travaillent avec des souches atténuées sur des cultures cellulaires, le risque de contamination est donc quasi-nul. Il faut ajouter à cela qu'une importante base UBCS est présente sur l'atoll, nous n'aurons donc pas de contact avec les ABO. Le risque d'une attaque sur l'atoll est très faible, du fait de son isolement et de la défense mise en oeuvre, il est cependant plus probable qu'un risque biologique, les embarcations de pirates foisonnant depuis que la pandémie s'est déclarée. Avant de poursuivre, je vais vous demander à tous vos capacités et spécialités afin que nous puissions nous équiper en fonction. »

Martinez croisa les bras.

Revenir en haut Aller en bas
Selena Terradez

avatar

Nombre de messages : 1118
Âge Réel : 25
Localisation : Palais Impérial, Tokyo
Date d'inscription : 23/12/2009

Feuille de personnage
Niveau: 5
Age du Personnage: 25
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Nevada Break : briefing de la mission Les merveilles du Pacifique [En suspend]   Jeu 16 Juin - 16:17

    Les discours officiels semblaient tous tournés de la même manière; appâter, flatter, rassurer. Une mission de routine, comme toute autre intervention, avec une équipe d'élite et où les chances d'infections sont quasi-nulles. Il a donc une quasi-chance de se retrouver nez-à-nez avec un de ces autres sac à viande puant. Les travaux de Graff étaient tout bonnement honorables et il ne pouvait qu'étrange qu'Umbrella accède sans broncher aux réclamations de son chercheur sans contre-partie. Un anti-virus T avancé dans des locaux autant reculés ayant déjà servis d'avant-poste au gouvernement. Bref. L'heure n'était pas encore à la consternation. Martinez tentait tant bien que mal de faire respecter l'ordre au milieu de ce tour de force hiérarchique orchestré par Van Der Meer. Les têtes dures de l'U.B.C.S. et de l'U.S.S. étaient rassemblées dans la même pièce, il fallait donc s'attendre à quelques frictions. Selena jouait le jeu jusqu'au bout. Les ordres sont les ordres et il ne peut en être autrement, c'est pourquoi elle ne broncha pas lorsque le Cooper et Martinez en vinrent à remettre en question le professionnalisme de sa branche. Qu'il aille gentiment se faire voir quand ils rentreront chez eux et les moutons seront bien gardés. En attendant, la Superviseur Terradez s'accommodera de leur pics et de leur commandement; mais il en restait un qui ne pouvait s'empêcher de tout remettre en question, que cela ne le touche de près ou de loin. En l'espèce, cela ne le regardait pas vraiment. Au lieu de se la jouer fine, le Capitaine Ishibi préféra repartir dans ses élucubrations elliptiques et quitter les lieux, sans que ne puisse agir les autres membres de l'assemblée. Cette réaction eu son effet, une couche qui se rajoute au stress bien palpable de la pièce. Toute la petite troupe pouvait donc oublier la présence du Capitaine Ishibi dans la suite des opérations. Malheureusement, son aide aurait pu être plus qu'appréciable surtout qu'ils s'en allaient vers l'inconnu (l'infini et sûrement l'au-delà). Les ordres semblaient de plus en plus inquiétants, pour ne pas dire totalement louches; rétablir la communication, une équipe technique aurait très bien pu s'en charger, surtout si une garnison U.B.C.S. est déjà présente sur l'atoll, un simple appuis militaire de quelques hommes aurait suffis, mais ramener un échantillon d'anti-virus, Selena pensait alors dépasser ses premières attributions. Elle prit donc une pose plus décontractée en croisant ses jambes sur sa chaise, pour prendre la parole alors que Martinez venait de clôturer son speech sur Graff.

    « Capitaine Martinez, éclairez-moi si possible et n'hésitez pas à me corriger si je me fourvoie un tant soit peu mais, la collecte d'un échantillon de souche anti-virale ne serait utile que dans le cas d'une perte de contrôle sur l'île Wake. Dans l'optique d'une situation beaucoup plus « normale », nous n'aurions pas besoin de ramener un échantillon et pourrions laisser le professeur Graff terminer ses recherches dans les meilleurs conditions. Collecter un extrait de ses recherches pour le rapporter à Nevada Break ne nous sera pas d'une très grande utilité, étant donné que le professeur Graff, son équipe ainsi que tout son matériel se trouvent à plusieurs milliers de kilomètres d'ici. Après, je n'ai sûrement pas à en savoir d'avantage, simple question de « logique » basique. »

    Elle ne soupçonnait quasiment rien, autant de chances qu'il se cache quelque chose là-dessous qu'il y en ait pour que toute son équipe ne rencontre un individu infecté dans les laboratoires. Peut-être que Martinez prendrait cette question comme une tentative de mutinerie... ou qu'il ferait comme d'habitude : maîtriser la situation avec sa force d'esprit. Encore une fois, rien d'important. La première chose à boucler, c'est ce briefing ressemblant plus à une humiliation en règle de tout l'U.B.C.S. A la fin de ce petit taillage, le futur chef d'équipe demande gentiment à chacun sa spécialité afin de pouvoir les équiper en règle : simple et efficace. En effet, si aucun ravitaillement n'est prévu, il faudra aller directement à l'essentiel. Le seul reproche qu'aurait pu faire notre Superviseur était le fait qu'ils y allaient un peu en débardeur alors qu'il fait environ -10°C : partir à l'aventure dans un endroit inconnu, où se déroulent des choses qui vous échappent et où les chances de contacts infectés existent avec pour seules armes des fourchettes et des cures-dents, tout cela pouvait sembler trop superficiel. Selena se leva lentement de sa chaise, pour se diriger dans le fond de la salle et s'adosser à un mur en prenant appuie sur sa jambe gauche.

    « Superviseur Selena Terradez, tireur d'élite; aptitudes élevées en fusil de précision et en armes semi-automatiques à automatiques de calibres légers à moyens. J'ai également des connaissances réduites mais solides en explosifs tactiques. Le maniement de plus petits calibres ne m'est pas inconnu non plus, du moins le Commandant Cooper pourra toujours attester de mes aptitudes en manœuvres et exercices. »

    Edit by Zuruka:Juste pour dire que je suis toujours dans la mission je fais une pause mais je suis hein x) Razz

    Noté par Gab : 810 mot donc 5.1exp + 2 de qualité.

_________________

I D - S t u f f - 1 7 0 , 9 X P
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nevada Break : briefing de la mission Les merveilles du Pacifique [En suspend]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nevada Break : briefing de la mission Les merveilles du Pacifique [En suspend]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: AILLEURS SUR LE GLOBE :: LES ÉTATS-UNIS-
Sauter vers: