AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et merde... pris (PV Chris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeremy Davis

avatar

Nombre de messages : 320
Âge Réel : 25
Localisation : Washington; le pentagone
Date d'inscription : 08/01/2010

Feuille de personnage
Niveau: 4
Age du Personnage: 18 ans
Points de vie:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Et merde... pris (PV Chris)   Sam 16 Avr - 11:54

Dur dur la vie ces derniers temps, mon addiction c'était faite plus forte encore que d'habitude depuis un mois environ. Addiction plus forte et il commençait à avoir un manque dans mes réserves. Je devais donc chercher de nouvelles boites d'analgésiques, de temps en temps j'allais en prendre à l'infirmerie ou alors j'en piquais à d'autres personnes aussi parfois, des survivants qui avaient la mauvaise idée de laisser leurs affaires trainer comme ça alors que je suis dans le coin. Heureusement pour moi personne ne s'en était aperçus, ça devenait très difficile de protéger mon secret dans ces cas là et je prenais beaucoup de risque. Mais en fait mon secret n'était plus un secret pour tout le monde. Depuis quelques mois Chris Redfield, l'un des meilleurs combattants qu'on ait parmi nous, m'avait pris sous son aile. Bien sur au début j'étais assez contre et j'avais tendance à me rebeller contre lui mais dès la seconde semaine je l'avais laisser me protéger. Finalement j'étais pas plus mal avec lui, à veiller sur moi tel un père, désormais je lui confiais pas mal de choses: les histoires sur mon passé, la douleur de grandir sans parents bien que désormais il avait pris la place d'un tuteur pour moi, et même, au bout de deux mois passé avec lui j'avais finis par lui avouer mon problème. Depuis, il m'en avait parlé plusieurs fois mais jamais il ne m'avait fait faire de cure et il ne m'avais jamais pris mes cachets pour éviter que je ne les prennes. Il faisait appel à ma maturité paraît il... eh bah bonjour le travail qu'il avait. En attendant je l'aimais bien. Ce matin là j'étais encore en manque, alors histoire de perdre le sentiment de manque, ou du moins pour essayer de le perdre, j'étais vite partis à la cafétéria pour manger un petit truc. Je m'installa donc à table avec de quoi manger devant moi et attaqua mon petit déjeuner. Un peu avant que je termine tout ce que j'avais pris un homme assez imposant s'était assis à coté de moi. Je ne le connaissais pas mais rien qu'à le voir on se doutait qu'il ne valait mieux pas l'énerver. Cependant il avait du être blessé car il sortit une boite de médicament, je les reconnus en un clin d'œil, c'était les analgésiques que je prenais le plus souvent. J'hésitais longuement avant de me décider à les prendre quand il aurait le dos tourné. Je pris vite les cachets et les mis dans ma poche. Je me leva de table et commença à repartir en direction de ma chambre. J'avais pratiquement atteint la porte de sortie quand l'homme se leva de table et m'interpella.

-Hey gamin viens ici!!! Rend moi mes cachets sale petit con!

Je me retourna vers lui et me pris un coup magistral au ventre qui me plia en deux, le gars me poussa sur le sol et me frappa plusieurs fois à coup de pied. L'un des coups étaient si fort qu'il me fit cracher un filet de sang. Là les cachets je les avaient pris pour quelque chose, j'allais devoir les utiliser assez vite. J'entendis une voix connue s'élever alors que tout le monde nous regarder puis vis Chris faire face à mon assaillant. J'espérais qu'il allait calmer l'autre type et le faire se rasseoir, si jamais il me demandait effectivement de lui rendre ses cachets je serais griller et là je risquais de devoir affronter le jugement de tout le monde et les vols de cachets me tomberaient sur le dos, déjà que là ça me faisait une sale publicité. J'eus assez de force pour me replier et me relever légèrement pour lui répondre avant que Chris n'eut le temps de dire quoi que ce soit, histoire de lui indiquer que je ne voulais pas qu'il me demande de rendre les médocs. Voila, j'étais vraiment devenu un drogué, accro aux médocs et qui mentait tout le temps à tout le monde et qui demandait même au autres de mentir pour moi.

-Lâche moi je les ais pas tes trucs


XP:4XP, noté par Alex
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield**

avatar

Nombre de messages : 675
Âge Réel : 27
Date d'inscription : 20/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Age du Personnage:
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Dim 1 Mai - 14:58

Chris, le regard vide, fixait son verre à moitié vide, en dehors du fait qu'ils avaient quittés le continent Américain, leurs pays, qu'ils avaient du changer de climats, absolument rien n'avait changé dans la bouffe, Chris se retrouvait devant le même plats, la même eau traitée qui la rendait dégelasse...

Il pensa un instant à la bouteille d'alcool qui l'attendait dans sa chambre, sa plus grande faiblesse, et il en abusait à l'extrême, contrairement aux autres personnes ayant un problème avec la boisson, Lui le reconnaissait parfaitement !

Mais fallait il seulement qu'il en parle ? cela ne l'a jamais empêché de faire du bon boulot, et même après sa promesse d'arrêter, ça n'a pas servi a grand-chose quand le pentagone tomba..Quelques personnes seulement étaient au courant !

L'une d'entre elles justement, pénétra dans la cafeteria, Jeremy Davis, un jeune homme torturé, à qui la vie n'avait fait aucun cadeau, portant lui aussi un lourd fardeau, que Chris fût heureux de partager, il voulait aider ce gamin, Il le fallait, se projetait-il en Jeremy ? Qui sait...Ce dernier se laissait consumer par la drogue, s'abandonnant au désespoir.

Chris s'apprêta à l'interpeller quand il remarqua l'air troublé de Jeremy, se déplaçant vers une cible que Chris n'arrivait pas à repérer ! il s'approcha d'un homme, mais ne sembla pas vouloir lui parler, puis fit volte face, et accéléra le pas vers les portes, rien de très suspect, si ce n'était l'expérience de Chris, qui remarqua le geste éclaire du gamin en direction d'un objet posé sur la table, qui disparut juste après !

Chris l'aurait laissé fuir avec son butin si, la victime du larcin n'avait pas capté, cette dernière se leva et vociféra contre Jeremy, qui se pris un coup au ventre, s'écroulant au sol.

Il décida d'intervenir, se mettant entre les deux personnes, couvrant Jeremy de toute sa stature :

-Veuillez ne plus lever la main sur ce jeune homme je vous prie !


Les mots n'étaient pas vraiment percutant, mais La voix elle, y était, et cela eut l'effet escompté, car L'homme perdit toute trace de colère sur son visage, recula d'un pas.

Au bout d'un court instant, il dit :

-ce voleur m'a pris mes cachets, qu'il me les rend, et j'oublierais ce désagrément !

Chris se retourna vers Jeremy, se baissa, et ramassa la boite, sans jeter un regard au gamin, ce qu'il venait de faire là était stupide, et cela irritait au plus haut point Chris, cependant, il se sentait encore plus coupable que lui car, après tout, il lui avait promis de l'aider, de le sortir de cette spirale infernale, mais cela n'avait pas porté ses fruits jusqu'à présent !

Il se releva, et mis la boite de comprimés dans la main de l'homme, le regardant droit dans les yeux, histoire de lui faire comprendre qu'il était temps pour lui de s'en aller, d'un signe de tête, il obligea Jeremy à se relever :

-Toi tu me suis !

Ils quittèrent ensemble la salle, Chris marchant d'un pas rapide, Jeremy le lui emboîtant.

Il ne savait pas trop où aller, quoi faire, mais une leçon s'imposait :

-Ce que tu viens de faire là, et la chose la plus stupide qui soit !

Toujours sur les nerfs, Chris opta pour la salle d'entrainement au tir, son fantasme aurait été de l'emmener directement en dehors du bunker, et lui faire vivre un petit cauchemar, seulement, les nouvelles règles en vigueur n'était pas aussi laxiste que lors de leurs précédent siège, au Pentagone.

En effet nul n'avait le droit de sortir sans autorisation, et motif qui cautionneraient l'ouverture des entrées.

Ils arrivèrent finalement aux portes de la salle.

Une fois à l'intérieur, Chris, habitué des lieux, se dirigea immédiatement vers les gants de boxe, les jeta sur la figure de Jeremy, et s'installa derrière un sac de sable accroché au plafond :

-Tu vas frapper aussi fort que tu peux, et ce jusqu'à ce que je te dise d'arrêter !


XP:6, noté par Alex
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Davis

avatar

Nombre de messages : 320
Âge Réel : 25
Localisation : Washington; le pentagone
Date d'inscription : 08/01/2010

Feuille de personnage
Niveau: 4
Age du Personnage: 18 ans
Points de vie:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Dim 1 Mai - 16:55

Heureusement que Chris était là, non seulement je me serais fait démolir mais en plus j'aurais pas pu répliquer correctement, j'avais mal partout encore depuis la fin de la bataille au pentagone avant qu'on soit obligé de fuir au Japon. Chris m'avait sauvé la vie ce jour là. J'avais quand même finit avec de sales blessures à cause de ces bestioles là les majinis. Enfin bref, il était clair maintenant que Chris appréciait ce rôle de protecteur. Il demanda purement et simplement au gars que je venais de voler de ne plus me toucher. Il ne le menaça pas mais le ton qu'il avait employé montrait qu'il valait mieux que le gars l'écoute. Finalement Chris récupéra les cachetons et les redonna à leur propriétaire. Quand je le vis faire je leva la tête d'un air embêté puis observa tout le monde autour de nous, ils nous regardaient fixement, et surtout moi. J'en voyais même regarder dans leur sac pour ceux qui en avaient. Mes craintes se réalisaient. Maintenant j'allais être vu comme le petit voleur et on allait très vite découvrir mon addiction. Rien que d'y penser je me sentais déjà mal.

-Chris...

Celui ci me fit signe de me taire sans rien dire ni se retourner, il regardait juste l'autre type s'en aller. Il se tourna ensuite vers moi et m'ordonna de me suivre. Chose que je fis. Putain j'allais me faire passer un savon moi je vais me faire démolir. Je savais pas trop où il allait mais bon je lui emboitais le pas sans rien dire. Il me dit que j'avais fais un truc très idiot, la chose la plus stupide que j'aurais pu faire. Et son ton montrait que je l'avais mis en colère. Qu'est-ce que ça peut lui foutre? Après tout c'est mon problème, en plus c'est moi qui va devoir faire gaffe maintenant quand je vais piquer des analgésiques.

-Chris putain pourquoi tu lui as rendu les cachets? Maintenant tout le monde va savoir que je pique des médocs.

Il ne répondit pas pour l'instant, normal peut être. Il avait peut être envie de réfléchir à comment il allait me parler pour ne pas paraitre trop en colère. Moi ça me faisait bizarre de le voir comme ça avec moi c'est la première fois. Jusqu'à présent il a toujours été gentil avec moi, à me protéger et à m'aider. Comme un frère. Finalement je compris qu'il m'emmenait dans la salle d'entrainement, il voulait que je tire? Il me fit entrer puis m'envoya des gants de boxe au visage avant de se caler derrière un sac de boxe et il me demanda de frapper aussi fort que je pouvais jusqu'à ce qu'il me demande d’arrêter. Je lui répondis en balançant les gants plus loin. Moi aussi j'étais en colère en fait, il m'avait fait passé pour un con devant tout le monde.

-Pourquoi tu lui as rendu ces cachets? Tu sais très bien que j'ai un problème et que si ça se sait je serais emmerdé.

J'étais dépendant, oui, je l'avouais plus facilement maintenant. Chris est le seul à le savoir ici mais j'en parle facilement avec lui, peut être parce que lui il a un problème avec l'alcool. Mais moi je ne savais même pas si j'avais envie de m'en sortir. Oui, pour éviter de me pourrir plus que ce que la vie nous pourrissait maintenant j'arrêterais bien mais après je me ferais blessé et je devrais en reprendre et au final je finirais par replonger. Alors à quoi bon se battre. Le problème c'est que comme tout dépendant j'avais des phases à vides assez mauvaises. Et là j'étais méchant, insolent, arrogant. Plus que de naturel et c'était un peu le cas en ce moment. Mes blessures me faisaient mal, surtout mon bras qui avait été violemment lacéré par un majini qui jouait un peu trop avec son couteau, et j'avais envie de prendre des cachets, et l'histoire de tout à l'heure m'énervait encore plus.

-Et puis laisse moi tranquille j'ai pas envie de taper dans ta connerie, en plus j'ai mal partout, j'ai mon bras qui me fait mal.

XP:5, noté par Alex
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield**

avatar

Nombre de messages : 675
Âge Réel : 27
Date d'inscription : 20/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Age du Personnage:
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Dim 1 Mai - 17:29

Chris s'attendait a de la colère de la part de Jeremy, mais pas envers lui, Le fait qu'il balance les gants l'avait quelques peu refroidit, Mais ne voulant pas le montrer, il prit quelques minutes, à réfléchir ;

Ce gamin était en grand danger, il ne supporterait pas le poids d'une telle addiction, surtout pas dans un monde comme celui dans lequel il vivait désormais, personne ne serait en mesure de l'aider, ce genre de problème « superficiel » était vraiment pas ce qui pouvait inquiéter les survivants d'une telle apocalypse !

De plus, Jeremy n'arrêtait pas de vociférer contre lui, apparemment contrarié du fait que Chris, avait rendu les cachets volés, tout en se plaignant de la douleur causée par sa récente blessure au bras, sur ce point, Chris ne dit rien, lui-même, à un moment, se saouler pour oublier les dizaines de douleurs qui enflammaient son corps, même si aujourd'hui, s'était son esprit qu'il souhaitait calmer en se saoulant.

Il s'approcha de lui, l'empoigna par le col, et le souleva de terre :

-Ecoute moi bien, ne t'avise jamais de tourner le dos à la seule personne qui se soucie de toi, compris ?! Je veux t'aider, mais si tu ne m'en laisses pas l'occasion, tu ne risques pas de faire long feu !

Il le reposa, mais la colère l'avait complètement submergé, il tremblait presque, tout cela était mauvais, très mauvais, il projetait ses propres angoisses, ses propres fantômes, sur cet enfant, et le voir échouer, ce serait tout simplement Lui-même, Chris qui échouait dans sa propre guérison ; s'en était trop.

Il gifla Jeremy, tellement fort, qu'il tituba, la main sur sa joue rouge, le regard choqué.

Chris avait agit sans réfléchir sur ce coup, mais il était trop tard pour se raviser, les quelques personne autour d'eux, faisaient semblant de s'affairer sur leurs appareils de sport, mais semblaient clairement gêné par l'affaire.

Se rappelant du Pentagone, de ce qui s'y était passé, le fait qu'il avait sauvé la vie de ce gamin, pour le voir ainsi la foutre en l'air :

-Je vieillis Jeremy, je me battrais jusqu'à la fin pour revoir ce monde vivre, mais c'est sur TOI, sur TA jeunesse, que ce nouveau monde doit compter, tu es peut-être l'avenir de tout ces gens, ce qui est sur c'est que tu y contribueras !

Et il le croyait dur comme fer, Jeremy était jeune, encore immature et sans expériences, mais sans lui, sans sa génération, il serait vint de se battre comme le faisait tous ses survivants.

-J'ai un problème aussi, une addiction, l'alcool, et je fais tout pour l'éradiquer.

Ce qui était totalement faux, il ne supportait plus la bataille interne entre sa conscience et son esprit, qui réclamait toujours plus de boisson, il avait donc récemment complètement abandonné, se laissant aller à ce vice.

-Tu ne veux pas te défouler sur ce sac ? Très bien, Je vais te donner l'occasion de te défouler sur moi alors !

Et sans plus attendre, il le plaqua au sol, en exerçant une forte pression sur son bras indemne, cette douleur, Chris la connaissait, insupportable, qui donnait envie de tabasser a mort celui qui en était la cause, mais Chris était bien trop puissant pour Jeremy, qui restait là à terre, immobilisé, enragé..


XP:5, noté par Alex
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Davis

avatar

Nombre de messages : 320
Âge Réel : 25
Localisation : Washington; le pentagone
Date d'inscription : 08/01/2010

Feuille de personnage
Niveau: 4
Age du Personnage: 18 ans
Points de vie:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Dim 1 Mai - 18:12

Alors là, le choc. Chris m’empoigna le col et me leva de terre, il était plus grand que moi et largement plus musclé alors il devait pas avoir trop de mal. Il me regarda droit dans les yeux et commença une petite morale. Moi je le regardais avec un regard mêlant colère et appréhension. C'était la première fois que Chris levait le ton comme ça sur moi et se montrait brutal. Il était visiblement dans une colère monstre. Et encore je savais pas ce que j'allais prendre dans pas longtemps. Remarquez j'ai pas mis longtemps pour le savoir. Je n'eus pas le temps de répliquer qu'il me gifla violemment en me reposant au sol mais en me tenant tout de même d'une main. Le choc m'ahurit totalement. Chris me lâcha quasiment en même temps que sa main m'éclata la joue. Je titubais et recula de deux pas sous la violence du choc. La main sur ma joue rouge et endolorie je le regardais, j'avais envie de lui sauter dessus et de lui arracher la gorge mais en même temps j'étais tellement étonné que j'osais rien faire. J'étais tellement en colère, et j'avoue que j'avais mal aussi parce que mine de rien il y est pas allé doucement, que j'en versa une larme. Qu'est-ce qui lui avait prit? Depuis quand levait il la main sur moi?

Il me fit tout un speech sur le fait que j'étais le futur de la résistance et qu'en tant que tel je devais faire attention à moi. Connard va, il me dit de faire attention et il me démolit, si je voulais me faire tabasser j'aurais du rester dans la grande salle avec l'autre. Je n'osais plus rien dire. Non pas à cause de la baffe, non j'étais assez arrogant de nature pour pouvoir répliquer, mais à cause du choc psychologique. Sans pré-avis Chris venait de me frapper, mon protecteur qui me giflait, avouez que y'a de quoi ne plus rien comprendre. Il me parla ensuite de son alcoolisme et me dit qu'il se battait contre ça lui, qu'il voulait s'en sortir. Je savais pas si il me disait la vérité ou non et je m'en foutais complètement, c'est lui qui c'était mis dans la tête de prendre soin de moi pas l'inverse. Même si mine de rien je l'aimais beaucoup, et surement plus qu'il ne se serait imaginé.

Enfin il me sauta dessus après m'avoir dit que si frapper dans le sac ne m’intéressait pas, lui taper dessus me ferait un meilleur effet. Il me plaqua au sol de toute sa stature. Il m'appuyait sur mon bras encore intacte et je me crispa sous la douleur. Je le frappais avec mon autre bras mais il ne semblait pas le ressentir. Déjà une j'étais droitier et mon bras intacte était justement le droit alors frapper quelqu'un avec le poing gauche j'y mettais bien moins de force, et en plus de ça il me faisait mal rien qu'à le bouger alors imaginez moi taper sur un tas de muscle.


-Putain arrête tu me fais mal Chris.

Je décida vite de laisser tomber les coups de poing et lui envoya plusieurs coups de genoux dans le ventre pour le faire bouger. Finalement il se releva, j'en fis de même et l'attaqua. Il para bon nombre de mes coups et en pris peu mais de toute façon il semblaient lui faire à peine ressentir une légère douleur. J’accélérais mes coups et les fit plus précis au fur et à mesure qu'un petit combat à main nue démarrait entre lui et moi. Je pouvais enfin me battre à fond, j'osais jamais vraiment y aller à fond contre quelqu'un au risque de me fatiguer pour rien mais là je savais que je ne risquais rien, ou presque. Chris se mit à contre attaquer certains de mes coups. Il me frappa plusieurs fois mais moins violemment que ce qu'il aurait pu. Mais deux fois il toucha mon bras blessé ce qui m'énerva encore plus et me fit attaquer sans réfléchir, préférant la force que la réflexion. Toute la colère que je ressentais depuis longtemps se déversait dans mes coups et Chris devait le sentir. Mes parents, mes parents que j'avais du moi même exécuter. Le pentagone, ma seule vraie maison depuis le début de cette tragédie jusqu'à maintenant qui avait été détruit. Le nombre de fois où je m'étais fais démolir et où j'avais faillis y rester. Tout ces mauvais souvenirs renforçaient mes coups, et surtout une dernière chose, le secret que je gardais au fond de moi et qui me rongeait de l’intérieur et qui me faisait si peur. Mais je fatiguais, je m'épuisais vite. Et au final Chris prit le dessus et je m’effondra dans ses bras, épuisé, les larmes aux yeux. J'avais mal, j'étais pas bien ,j'étais en colère. Je m'effondra contre Chris, la seule figure d'autorité que je respectais à peu près ici, et me colla contre lui.

XP:5XP, noté par Alex
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield**

avatar

Nombre de messages : 675
Âge Réel : 27
Date d'inscription : 20/03/2010

Feuille de personnage
Niveau: 3
Age du Personnage:
Points de vie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Jeu 5 Mai - 18:26

Le petit Jeremy avait tout donné, exactement ce que voulait Chris, il s'était défoulé jusqu'à en arriver à l'épuisement, et de l'épuisement aux larmes, mais ce qui surpris, légèrement cependant Chris, fut le fait que Jeremy vint se coller a lui, cet être si fragile, avait réellement besoin de soutien moral, de réconfort, d'amour même.

En le serrant dans ses bras, il comprit, comprit que ce jeune homme, aux allures de Bad boy, était détruit au plus profond de lui-même, et sur ce point, il s'entendait parfaitement, ses deux âmes torturés, chacune portant son lourd fardeau, sa croix !

-Tout va bien Jeremy ! Laisse toi aller à tes émotions, ne les refoule surtout pas !

Il aurait voulu lui apporter plus de réconfort, de mots qui serait bénéfique à son état, mais il fallait l'avouer, Chris n'était pas un pro en la matière, Par contre, la chose qu'il maitrisait légèrement mieux, c'était de faire oublié les maux durant une courte période, d'alléger la conscience, le meilleur moyen, c'était une bonne dose de whisky, mais il laissa cette idée de coté, Ajouter un énième problème à ce gosse serait d'une extrême stupidité...

Il se releva, et Remis Jeremy sur ses pieds d'un geste vif et puissant, en le regardant droit dans les yeux, un léger sourire en coin, dont, il en était sure, Jeremy n'avait aucune idée de la raison ;

Il lui fit signe de le suivre, et prit la direction des chambres, une idée bien précise en tête.

-Écoute moi bien Jeremy, ton addiction à la drogue ne passera pas en claquement de doigts, mais elle ne disparaitra pas non plus sans que tu t'en donne la force, la motivation, et tout le courage nécessaire !

Dit-il, tout en se dirigeant vers sa destination :

-Tu n'a pas le droit de laisser tomber, simplement parce que tu te sens seul, triste, ou je ne sais quoi, ce travail, tu devras le fournir toi-même !

Jeremy, était seul ici, et c'était cela sa plus grande faiblesse pensa Chris, la solitude le rongeait, le détruisait, il avait besoin d'un être qui l'aimerait sincèrement,

Certes Chris l'aimait beaucoup, il était en quelques sortes, son mentor, son protecteur, mais ce dont il avait réellement besoin, c'était de l'amour, du vrai, d'une personne qui partagerais sa vie, et son fardeau, ce qui le rendrait plus supportable peut-être...

Arrivait à sa porte, il l'ouvrit rapidement, fit signe à Jeremy de l'attendre dehors, et se dirigea vers sa commode, l'ouvrant, fouilla dans les deuxièmes tiroirs, la ou il rangeait ses flasques, et en sortit une petite boite rectangulaire et aplatit, un étui à Cigarettes, il en sortit une, l'a mis dans sa poche, s'empara d'un zippo, frappé du sceau des S.T.A.R.S, le regardant une seconde, mais ne voulut pas se laisser submerger par les souvenirs lié à cet objet.

Il referma la porte de sa chambre derrière lui, et dit :

-On va se trouver un coin tranquille !

Chris sentait bien Que Jeremy le regardait d'un air intrigué, mais il ne lui confia rien de ce qu'il avait en tête, préférant le laisser cogiter dans sa tête.

Il sortit le Zippo de sa poche, et en le fixant, ne put s'empêcher de se remémorer des brides du passé, les moments qu'il passait avec Frost, a « s'en fumer une », ou encore avec Rebecca, qui le sermonnait sur la mauvaise habitude qu'il était en train de prendre ; seulement sur ce point, elle se trompait, un léger sourire se dessina sur le visage de Chris, quand il pensa à la tête de l'infirmière, si se trouvant ici même, elle s'était aperçu qu'au final la cigarette ne devint jamais une mauvaise habitude, à l'opposer de l'alcool...

-On se pose ici !

Dit Chris, quand arrivé à un angle du couloir, il s'aperçut que la partie ouest de celui-ci était vide.

Il s'installa, et sortit la cigarette, s'assit par terre, et l'alluma, seulement avant d'en tirer une bouffé, il demanda :

-t'as déjà fumé de l'herbe ?

XP:4.5, noté par Alex
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Davis

avatar

Nombre de messages : 320
Âge Réel : 25
Localisation : Washington; le pentagone
Date d'inscription : 08/01/2010

Feuille de personnage
Niveau: 4
Age du Personnage: 18 ans
Points de vie:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Ven 6 Mai - 6:17

J'étais bien au creux des bras de Chris, contre lui en train de craquer. Je me lâchais complètement au risque de passer pour un gros gamin pleurnichard mais j'en avais rien a foutre. Depuis trop de temps maintenant je gardais toute cette peine au fond de moi fallait que ça sorte. Et Chris s'était débrouillé comme un chef. Chris me remit sur mes pieds et me dit de me ressaisir puis il me fit signe de le suivre. Moi je ferme ma gueule et je suis tout bêtement. Il recommence à me faire un discours sur mon addiction qui pouvait passer mais que si j'arrivais à me dépasser et à me motiver assez pour le faire. Je hochais tout connement la tête en le suivant, qu'est-ce que vous voulez que je lui réponde? Finalement on arriva devant sa chambre ou il récupéra un briquet et une boite. Puis il me dit qu'on allait se trouver un endroit tranquille. Tranquille lui il semblait l'être, moi en revanche je savais pas quoi faire hormis le suivre et j'ignorais ce qu'il voulait qu'on fasse. Finalement il décida de s’arrêter à l'angle d'un couloir. Je m'assis à coté de lui dos au mur et le vit sortir une cigarette de sa poche, ma réaction ne se fit pas attendre: grimace. Depuis tout petit je craignais la fumée, que ce soit fumée de tabac ou simplement fumée d'un feu de cheminé. Mes parents pensaient que j'avais un problème au niveau des poumons. J'avais d'ailleurs un rendez vous de prévu avant que les hôpitaux et tout le reste ne furent pris d'asseau par les zombies. Je me décala un peu quand il l'alluma. Il me demanda juste avant si j'avais déjà fumé de l'herbe. C'était quoi ce plan? Pour me détendre et oublier mon problème avec les médicaments il voulait me faire fumer? En attendant tu peux faire ton malin et me donner des leçons sur mon addiction mais moi j'en ai qu'une... toi t'as l'air de cumuler. Je lui répondis en fronçant le nez, gêné par l'odeur du tabac.

-Non... jamais. et j'en ai pas envie... j'ai déjà assez de mes cachets.

Je tentais de surmonter mon dégout pour ne pas gêner le plaisir de Chris mais bon, pas possible. J'étais trop embêté. Finalement je regardais Chris d'un air hésitant mais je lui dis quand même le fond de ma pensée.

-Chris... tu peux l'éteindre s'il te plait? j'ai horreur de ça.

Je baissais les yeux, gêné d'être aussi chiant. Je me sentais tout bizarre. Et j'avais mal à mon bras. Du coup je profitais d'un instant de répit de la part den l me semblait que Chris m'avait vu remettre ma boite de cachet dans ma poche. Alors je me sentis l'envie de me justifier. Surtout qu'il avait l'air embêté voire même un peu énervé.

-Chris s'il te plait... j'en ai besoin, ça m'aide à aller mieux. Je suis pas encore prêt à vivre sans ça. S'il te plait. En plus comment tu veux que je puisse surpasser ça? Imagine. Un jour j'arrive à enfin me débarrasser de cette addiction et le prochain coup que je me blesse je vais devoir en reprendre et là je vais replonger. Je peux pas m'en débarrasser Chris.

Je me passa une main dans les cheveux et l'autre sur le visage. J'étais pas bien aujourd'hui. J'avais vraiment envie qu'on m'aide mais je ne me sentais pas capable de m'aider moi. J'arrivais pas à me donner les moyens de réussir. Je me replia sur moi même en passant mes bras autour de mes genoux, l'air triste. J'en pouvais plus. Je voulais m'en sortir, heureusement Chris était là pour m'aider mais parfois je savais pas comment il arrivait à me supporter. C'est aussi pour ça que je l'aimais tant. J'avais que lui moi. J'étais seul au monde s'il m'abandonnait et parfois je m'en voulais de pas arriver à ce qu'il attendait de moi. J'avais peur qu'il me lâche à force. Et j'avais besoin qu'il le sache. J'avais besoin d'être rassuré. Une larme perla sur ma joue.

-Chris... je sais que j'arrive pas toujours à être comme tu veux que je sois et ça m'embête. J'ai pas envie que tu t'en aille. J'ai besoin de toi...

XP:4.5, noté par Alex
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Jeu 16 Juin - 21:47

Jeremy me regarda. Il répondit immédiatement à ma question. Il renia avoir fumé de l'herbe auparavant, ce qui m'étonna car je ne vois pas pourquoi il me mentirait sur ça alors qu'il m'a déclaré son addiction pour les cachets. Ce qui me surprenait le plus c'est qu'un jeune de son âge n'est toujours pas essayé. Mais bon après tout, nous sommes tous différents. Je repris une bouffée et recracha la fumée. Je regarda avec précision la pièce où nous nous trouvions. Une salle qui devait être avant une sorte de placard à balais éclairé par une seule lampe. La peinture sur les murs commençait à s'enlever avec le temps. Je me frotta la cuisse avec ma main gauche et repris une bouffée. Jeremy fit une tête pas possible. Je lus son regard hésitant et il me demanda d'éteindre ma cigarette. Il baissa la tête, je voyais qu'il était tourmenté. Sans me faire attendre j'éteignis la cigarette. Je la mis dans ma poche et repensa à comment la Terre et sa vie c'est éteinte: à la manière d'une cigarette.

Jeremy me dit qu'il ne pouvait pas vivre encore sans ses cachets, que s'il était blessé il pourrait en retomber dedans. Il n'avait pas tord, j'en ai vu des hommes se détruire la vie avec la drogue pour ensuite réussir à s'en échapper pour ensuite replonger dedans. Pris de pitié je regarda Jeremy et lui répondit après m'avoir éclairci la gorge:


"Tu sais Jeremy, tu n'es pas obligé d'arrêter d'un coup, tu ce que je veux c'est te mettre en garde. A consommer comme tu le veux tu risques de te faire blesser ou pire, tuer. Je ne veux pas de ça et tu sais très bien que je ne serais toujours pas derrière toi. Voilà ce que je te propose, réduis ta consommation de drogue. Passe d'un cachet par jour à un cachet par semaine. Tu ne te sentiras que mieux."

Toujours plus facile à dire qu'à faire on me dira, mais c'est pour son bien, je pense qu'il comprendra. Je le vis passer sa main dans les cheveux puis sur le visage. Il était en détresse et avait vraiment besoin de mon aide. Il se replia ensuite sur lui-même. Il voulait se protéger, il voulait s'évader de cet endroit qui le rendait fou, mais on ne pouvait pas. C'était le seul endroit sur pour nous, loin des zombis et loin d'Umbrella. En voyant Jeremy dans cet état, je compris immédiatement que je devais être plus que son protecteur, je devais être son grand frère. Je me frotta la jambe, le stress commençait à m'envahir. Le manque d'alcool se faisait sentir aussi de mon côté mais pour le bien de Jeremy je devais arrêter de boire. Je sentais que la semaine allait être dure.

Jeremy commença à larmoyer. Il me dit qu'il ne voulait pas que je m'en aille, qu'il avait besoin de moi. Je ne répondit rien sur le moment. J'enlevais sa larme avec mon index. Il fallait que je lui montre que j'étais là moi aussi, qu'il pouvait me faire confiance. Je m'approcha de lui et le bris dans mes bras, un recouvrant son dos et un autre son épaule gauche. Je lui frotta doucement le dos et dit:


"Ne t'en fais pas Jeremy, je ne partirais pas, je ne partirais jamais et quoiqu'il arrive, je serais toujours la pour te protéger."

Se sentiment de réconfort que je lui donnais était en quelque sorte ce que je recherchais avec une autre personne, une personne avec qui je partagerais ma vie. Jeremy me sera fort dans ses bras à son tour.**

3 XP (601 mots) + 1.5 XP = 4.5 XP - Selena
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Davis

avatar

Nombre de messages : 320
Âge Réel : 25
Localisation : Washington; le pentagone
Date d'inscription : 08/01/2010

Feuille de personnage
Niveau: 4
Age du Personnage: 18 ans
Points de vie:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Ven 17 Juin - 5:40

Chris me prit dans ses bras en me jurant qu'il serait toujours là pour moi pour me protéger. C'était cela dont j'avais le plus besoin, protection et affection. Et lui me donnait ça aussi bien que l'on puisse donner à un garçon comme moi. Je me plongea dans ses bras et me serra contre lui, la tête contre son torse musclé, ses bras autour de moi. J'avais l'impression de me trouver dans l'endroit le plus sûr au monde, là où rien ne pourrait me faire du mal. J'étais bien contre lui, je me sentais bercé, protégé.

-Merci Chris.

Je passa mes bras derrière sa nuque pour m'accrocher à lui, je ne voulais pas me séparer de lui. Avant lui j'étais tout seul, je devais me protéger tout seul alors j'avais choisis d'éviter les autres pour éviter les problèmes. Mais maintenant qu'il était là pour moi je pouvais redevenir un gamin pas encore totalement indépendant. J'enfouis mon visage dans son cou et me serra encore un peu plus contre lui. Je voulais faire des efforts pour lui, j'avais envie qu'il soit fier de moi mais j'avais encore du mal à calmer mon addiction. Je me décolla ensuite enfin un peu de mon protecteur mais resta dans ses bras. Je baissais la tête et posa mes mains sur son torse. Je savais que Chris était bien plus vieux que moi, mais ça faisait un moment que je ne le voyais plus comme un protecteur, je l'aimais plus que ça, et il m'attirait beaucoup aussi. Pour dire vrais j'avais commencé à éprouver des sentiments pour Chris, des sentiments assez inhabituel. Je savais depuis un moment que les garçons m'attiraient plus que les filles mais c'était la première fois que je ressentais quelque chose d'aussi fort pour un homme. Je resta les mains sur son torse sans rien dire, je leva ensuite mes yeux vers son visage. Oui il était plus vieux que moi, il était assez âgé pour être mon père mais qui sait, ça ne dérangerait peut être pas, après tout on était en temps d'apocalypse alors c'était l'occasion pour nous de bousculer les habitudes. Je me colla une dernière fois à Chris puis m'approcha de son visage et l'embrassa tendrement en caressant son torse. J'ignorais ce qu'il allait faire, s'il allait me redonner mon baiser ou s'il me repousserait mais gouter ses lèvres comme ça, même pendant une seconde, c'était tout ce que j'avais pu vouloir à ce moment là.

1 XP (401 mots) + 2 XP = 3 XP - Selena
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Dim 19 Juin - 11:34

Après m'avoir remercié, il passa son bras derrière ma nuque. Je commença alors a frotter son dos. Il recolla sa tête sur mon torse. Je sentais qu'il avait besoin de réconfort, et j'étais près à lui en donner. Je le comprend en même temps, il a du abandonner sa famille, ses amis et sa maison. Il avait enduré plusieurs défis qui ont du le marquer depuis le début. Je l'ai bien cerné le petit et ce n'est pas pour rien que je dois le protéger, personne ne le comprend mais surtout personne n'a le courage de le comprendre. Il écarta sa tête et se recolla une nouvelle fois à moi. Il me regarda et s'approcha de moi. Nos lèvres se rencontrèrent.

Je ne sus pas quoi faire dans l'immédiat. Je le laissa faire. Après quelques secondes je tourna ma tête à l'opposé et essaya de sortir quelques mots:


"Je... Excuses moi Jeremy... Je ne peux pas..."

Je me sentais idiot, ce n'est qu'un bisous après tout, pourquoi je devrais paniquer comme ça? Je n'avais aucune réponse mis à part que je faisais comme mon cerveaux me disait de faire. Je m'exécuta sans vraiment avoir réfléchis aux actions. Je me leva et commença a tourner en rond à la recherche de quoi dire. Jeremy se leva à son tour avec un visage remplit d'incompréhensions. Je le regarda et le pris dans mes bras. Je le seras le plus fort possible et dis d'une voix peu assurée:

"Je suis désolé Jeremy, je ne peux pas. Mon rôle est de te protéger. Tu es comme mon petit frère. Je te demande pardon."

Je ne pouvais pas, je n'y arrivais pas. Je ne pouvais me résoudre à lui dire que je n'étais pas attiré vers les hommes. Je ne voulais pas lui faire de la peine avec tout ce qu'il a enduré jusqu'à présent. Il avait besoin d'amour, mais je ne pouvais pas lui apporter de cette façon. Je me trouvais lâche. Je ne voulais pas le lâcher mais je sentais une larme tomber sur mon épaule. Je voulais le rassurer, lui dire que tout irait mieux, mais rien ne sortit de ma bouche. Je suis un lâche...

0 XP (364 mots) - Selena
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Davis

avatar

Nombre de messages : 320
Âge Réel : 25
Localisation : Washington; le pentagone
Date d'inscription : 08/01/2010

Feuille de personnage
Niveau: 4
Age du Personnage: 18 ans
Points de vie:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Dim 19 Juin - 12:22

Chris ne coupa pas le baiser tout de suite, mais après quelques secondes surement dues à son incompréhension de ce qui devait lui arriver il détourna la tête. Je reposa instantanément mes mains sur sa poitrine, j'avais désormais peur de la réponse qu'il allait me donner et cette peur fut intensifiée lorsqu'il se leva et me laissa seul sur le sol à le regarder comme s'il venait de m'annoncer la pire nouvelle de ma vie. Je me leva. Chris s'était excusé en me disant qu'il ne pouvait pas. Je sentais mon cœur se fendre littéralement en deux. Il allait quand même pas me laisser là comme ça tout seul. Je voulais bouger et retourner contre lui mais j'étais paralysé, des larmes commençaient à se former sur mon visage. J'avais tellement peur, qu'il ne m'aime pas me démolirait oui, mais qu'il m'abandonne carrément ça me tuerais. Il me prit dans ses bras et me serra fort contre lui. Il s'excusa, me dit qu'il voulait juste me protéger et que j'étais comme son petit frère. Je serra son t-shirt entre mes mains et je me mis à pleurer à nouveau, une vraie fontaine aujourd'hui. Je restais contre lui, la tête sur son épaule. Je passa ensuite mes deux bras derrière sa tête et me serra fort contre lui. Je ne pouvais pas croire qu'il n'aurait pas aimé être avec moi. Malgré notre énorme différence d'age moi je sentais que j'étais vraiment amoureux, j'avais vraiment envie de démarrer une relation avec cette homme. Jamais par le passé je n'aurais osé faire ce que je venais de faire, embrasser un garçon comme ça sans prévenir. Mais Chris était tellement important pour moi, il m'attirait tellement, je ne pouvais pas ne pas me sentir sûr de moi. Sur le coup je me disais que si j'avais des sentiments si fort envers lui c'était parce que nous étions réellement fait l'un pour l'autre. Je n'avais pas comprit que s'il ne m'aimait pas c'était que ça ne collait pas entre nous deux mais juste parce qu'il n'aimait pas les hommes.

-Mais... si on serait ensemble... tu pourrais toujours me protéger tu sais... j'ai besoin de toi, je t'aime.

Je caressais son torse doucement d'une main alors qu'il me frottait le dos pour me consoler. Ses muscles étaient si bien dessinés sous ses vêtement que je m'amusais à les redessiner avec mes doigts. J'aurais fais n'importe quoi pour que je puisse obtenir ce que je désirais et que je puisse être plus qu'un ami pour cet homme qui m'avait tant apporté par le passé. Des larmes coulaient sur mes joues, mes yeux rougissaient. J'avais l'impression qu'on me refusait une nouvelle fois. J'avais tellement besoin d'amour, et je voulais que ce soit Chris qui me le donne cet amour. Je désirais plus que tout avoir quelqu'un qui puisse m'aider, me protéger, me laisser redevenir le jeune adolescent que j'aurais du être au début de la catastrophe, je n'arrivais plus à assumer de devoir grandir et me comporter en adulte. Je n'étais jamais passé par la phase où je commençais à devenir plus responsable tout en ayant quelqu'un pour m'aider. Et maintenant j'en avais besoin absolument. Je me sentais perdu, j'avais besoin de quelqu'un qui m'aiderait à avancer et qui puisse me faire ressentir l'attention et l'affection que je demande. Je regardais Chris, j'avais encore envie de l'embrasser mais ça ne lui aurait pas plu alors je m’abstins.

-S'il te plait... Je t'aime je veux qu'on soit ensemble j'ai besoin de toi...

Je continuais à passer la main sur son cœur, je le sentais battre sous ma main. Le miens, lui, me paraissait s'être arrêté. C'était difficile à accepter comme situation, qu'un homme pour qui on brule de désire et qu'on aime plus que tout ne nous aime pas pour une histoire d'identité sexuelle et de préférence. J'aurais pu l'aimer pour deux non?

3 XP (643 mots) + 1.5 XP = 4.5 XP - Selena
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   Lun 20 Juin - 8:42

Jeremy me caressait le torse avec sa main. Il me dit que si j'étais avec lui, je pourrais tout le temps le protéger. Il avait raison, mais je ne pouvais pas. Mon coeur allait vers les femmes. Je l'aimais bien mais ça n'allait pas plus loin que la relation de frère. Je ne voulais pas le laisser planté là. Il devait retrouver une vie normale après les évènements récents. Mais je ne pouvais lui apporter l'amour qu'il me demandait. je ne voulais pas qu'il fasse de bêtises à cause de ma petite personne. Je lui demandais à chaque fois pardon en lui mettant la main dans les cheveux. Il était détruit. Je l'avais détruit. Je m'en voulais tellement, je voulais lui proposer de me frapper comme je lui avait proposé juste avant mais il ne pouvait pas, il n'aurait jamais eu assez de force pour expulser sa colère.

Je me suis dis que je pouvais le rassurer en lui racontant qu'il trouvera quelqu'un d'autre, que l'amour vient et va comme il veut. Mais je ne pouvais pas, vous les circonstances cela ne ferait que l'enfoncer encore plus dans la déprime. Mais je devait faire quelque chose pour le sortir de cette mauvaise passe. Je ne pouvais pas non plus l'abandonner à son triste sort, qui sait ce qu'il est capable de faire, il pourrait se laisser dévorer par des zombis et venir sous leur forme juste devant moi pour me faire culpabiliser de l'avoir laissé seul.

Il me dit qu'il m'aimait, qu'il voulait qu'on partage nos vies ensemble. Je ne sus quoi répondre en guise de pseudo réponse je leva ma tête vers le plafond, une larme coulant de mon oeil gauche. Ma vision se troubla et la lumière blanche ne fit que s'intensifier jusqu'à devenir éblouissante. Je me rappela alors du bon vieux temps, quand Jill et moi tentions de détruire la firme Umbrella. Je n'osais pas lui avouer mon amour pour elle. Tout ces sentiments cachés depuis si longtemps me paraissent lointains. Je les ai enfuis profondément dans mon être jusqu'à les oublier. Cela me faisait rire intérieurement. Jeremy lui n'a pas fait la même erreur que moi et c'est jeté à l'eau n'envisageant peut-être pas cette possibilité de réponse.

Il fallait que je me ressaisisse, si je lui montrais que je ne doutais pas, il comprendra et se fera peut-être une idée. Je posa mes mains sur ses épaules et l'écarta légèrement afin de voir sa tête. Elle était décomposée pas la tristesse. Je lui essuya une larme et dis de ma voix la plus confiante qu'il ne devait pas s'en faire.


"Je suis comme ton grand frère Jeremy, je te protègerais où que tu sois. Personne ne te refera de mal comme je t'en ai fais. Tu as passé des épreuves bien plus dures que celle là et tu en repasseras d'autre, mais comme toujours Jeremy, tu te relèveras, tu les affronteras et tu en ressortiras vainqueur. Parce que tu es le futur."

Cela pouvait sonner un peu militaire et distant mais pourtant je disais tout ce que mon coeur disait de faire. Je le resserra dans mes bras et lui frotta la tête. Je lui dis de se calmer, qu'il rencontrera quelqu'un qui le mériterais plus que moi, quelqu'un qui pourrait lui apporter l'amour qu'il recherche. Après quelques minutes à se faire des calins, je m'écarta et lui fit un signe de la tête vers la porte.

"Allez, viens. On va s'aérer l'esprit, ça nous fera du bien."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et merde... pris (PV Chris)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et merde... pris (PV Chris)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris Jericho© Vs Edge
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Chris Sabin Vs Big Show
» Vie de Merde
» Votre pseudo est déjà pris?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resident Evil : Echoes :: AILLEURS SUR LE GLOBE :: L'ASIE :: TOKYO :: |Le quartier de OTEMACHI :: Le Palais IMPÉRIAL-
Sauter vers: